Mme Parly annonce la reprise des recherches du sous-marin « La Minerve », porté disparu depuis 1968

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

26 contributions

  1. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et Toutes !

    Excellente initiative de Mme PARLY !
    Souhaitons que les moyens financiers , matériels et surtout humains , seront mis à contribution pour retrouver cette épave, l’authentifier via vidéo et Photos …. Ce qui constitue UN PARFAIT EXERCICE POUR UN BUT, FAISANT REFERENCE A UNE CIBLE EXISTANTE!

  2. Ryan dit :

    Et pour le Surcouf ?

  3. Matrix dit :

    Je suis monté à bord du sous marin La Sirène à la fin des années 70 alors qu’il faisait escale dans un pays du sud de l’Europe où nous habitions. A l’époque il était encore posible d’entrer librement dans les ports, de discuter 5 minutes avec le responsable de la passerelle qui faisait venir l’Officier de quart , qui nos faisait monter (descendre) à bord et hop !!!
    Incroyable !!! et quelle chance, mon petit Papa en profitait pour avoir une conversation d’ingénieur, et moi je faisais la visite guidée, c’était super
    Avec le recul je pense que ces gens là étaient contents de voir, l’espace de 5 minutes des têtes différentes et nous prenions plaisir à contempler leur formidable machine.
    Merci et longue vie à tous ces hommes de l’ombre qui défendent notre pays.

  4. MD dit :

    Les disparus méritent bien qu’on accorde au moins un peu d’attention aux demandes de leurs familles .

  5. Le Breton dit :

    J’espère que les gars sont patients là-dessous car c’est pas n’importe qui qui attendrait qu’on vienne le chercher 56 ans après.

  6. Frédéric dit :

    En aparté, signalons la sortie au cinéma du premier film d’action sur les sous-marins français, Le champ du loup, d’Antonin Baudry :

    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19582256&cfilm=256424.html

  7. Léonard V dit :

    En parlant de sous mariniers, j’ai eu la chance de voir en avant première le film « le chant du loup ». Je vois le conseille, j’ai beaucoup aimé, et il montre sous un jour très positif ces héros des profondeurs.

  8. lym dit :

    « Les découvertes d’épave de bâtiments emblématique de la Seconde Guerre Mondiale faites régulièrement par les équipes de Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, à bord du navire R/V Petrel sont là pour le démontrer. »

    Je ne sais pas si ce travail continue après sa mort en octobre dernier, la dernière découverte ayant été le Lexington quelques mois auparavant avec des avions visiblement bien conservés (et récupérables pour alimenter sa collection Flying Heritage?).

  9. Fred dit :

    Très bonne initiative!
    Un des points que j’ai toujours admiré chez les Américains c’est cette volonté acharnée, peu importe le temps ou le coût, de retrouver ces soldats perdus.

  10. Jean la Gaillarde dit :

    Merci Mme PARLY. Ces marins disparus méritent que l’on se démène, avec de nouveaux moyens qui existent aujourd’hui, nous pourront je l’espère, retrouver l’épave et et sera respectueux aussi vis à vis des familles. Merci.
    Effectivement, il y a le Surcouf, au large de l’argentine je crois ou du Panama ?

  11. Albert LIORET dit :

    Étant incorporé en1968, j’ai participé aux recherches, j’étais à bord du BRESTOIS, et suis content que les recherches reprennent.

  12. olivier 15 dit :

    Je le reconnais: Qd j’ai vu débarquer Mme Parly, je me suis dit  » encore un gouvernement qui n’aime pas l’armée « . Je me suis bien planté. C’est une des ministres des plus convaincantes, qui a, au vu de ses résultats, déclarations ou ambitions, à cœur d’œuvrer pour ceux qui défendent la France. Respects.

  13. Breer dit :

    S’il s’agit de repérer l’épave de la Minerve, pour rendre hommage à nos anciens (je suis moi même ancien de la royale), c’est bien, mais engager des dépenses pour autre chose n’a pas grand intérêt…

    Les mers et océans sont un vaste lieu de repos éternel pour des dizaines de milliers de marins de toutes nationalités, de toutes époques, de toutes guerres, militaires et civils….. Quand je servais en mer, il m’arrivait parfois d’y penser… et combien de milliers d’épaves gisent au fond des océans….

  14. Parabellum dit :

    Le général de Gaulle était venu à Toulon pour leur rendre hommage en plongeant à bord du sous marin eurydice qui lui aussi implosant devant st Tropez en 1970. Défauts de ces sous marins ? Les sous mariniers savent leurs risquent mais ils servent une arme essentielle et meme supérieure pour un pays comme le notre et ses Zee.respect à de Gaulle et aux soum…

  15. ScopeWizard dit :

    Espérons que les recherches aboutissent , mais qu’ elles le fassent rapidement parce que ( c’ est mon côté très rabat-joie ) de telles recherches ne peuvent que coûter cher et n’ y a t-il pas d’ autres priorités ?

    Voyez , je ne dois pas être tout à fait comme tout le monde ; si par exemple un avion transportant des membres de ma famille venait à « disparaître » en pleine mer et que l’ on soit certains qu’ il ne subsiste plus le moindre espoir , je n’ aurais pas besoin d’ en savoir davantage pour parvenir à faire mon deuil comme on dit de nos jours ( d’ ailleurs j’ ai toujours trouvé l’ expression comme le processus très cons pour ne pas dire « à la mode » ) , je me ferais une raison du style « ils sont quelque part , c’ est là-bas que se situe leur dernière demeure , ils ne souffrent plus , qu’ ils reposent donc en paix » ………..

    Bon , je bémolise en précisant que je préfèrerais quand même que l’ on connaisse les causes , c’ est sans doute mieux pour prévenir d’ autres catastrophes et sauver des vies en anticipant l’ avenir sachant que quoi qu’ il en soit ceux qui sont morts sont bel et bien morts et que cela ne les fera pas revenir à la Vie ; en revanche , me concernant , nul désir de renflouer , remonter , ou repêcher corps ou épave , qu’ on leur foute la paix et qu’ on les laisse là où ils sont ; de toute façon passées quelques heures voire passés quelques jours il vaut mieux ne plus y toucher ……………………
    Je préfèrerais que l’ on agisse de même si j’ étais concerné .

    Bon , je dis ça mais également je suis le premier à reconnaître que lorsque un être cher disparaît dans certaines circonstances , ne serait-ce qu’ un chien qui s’ évanouit dans la nature pratiquement du jour au lendemain sans laisser de traces comme si la Terre l’ avait englouti , je suis le premier à reconnaître disais-je , que je me pose beaucoup de questions et remue Ciel et Terre pour essayer de le retrouver ou au moins d’ élucider tout ou partie du mystère …………..

    Que voulez-vous , chacun de nous fonctionne selon ses propres contradictions et je ne fais pas exception …………….

    Et puis , il y a l’ Eurydice disparu début mars 1970 avec 57 marins à son bord ………………….. L’ a t-on jamais retrouvé ?

    À tous nos braves ……………. À tous ces braves ………………….
    https://www.youtube.com/watch?v=ZKMEl4HU0fA

    https://www.youtube.com/watch?v=2dlXmuYuAYc

    • Parabellum dit :

      IL est à proximité de st Tropez au cap ca Marat . Un engin américain l avait localisé et IL avait implose. Helas.

    • ricojaneiro dit :

      selon wikipedia : « L’épave de l’Eurydice est repérée et photographiée grâce au Mizar, un engin spécialisé de la marine américaine. La cause exacte du naufrage n’est pas clairement établie. L’hypothèse la plus probable est une collision à très faible profondeur avec un cargo tunisien, le Tabarka, sur la coque duquel des traces de rayures récentes furent repérées. On évoque aussi un défaut de barre de plongée ou une erreur de pilotage. « 

      • ScopeWizard dit :

        OK , donc le sous-marin a été localisé mais les causes exactes de son naufrage n’ ont pas été précisément établies ; nous en sommes toujours aux conjectures et autres hypothèses de travail ……………..

  16. Ltikf dit :

    Juin 1967: l’Egypte fait le blocus du détroit de Tiran, déclenchant la Guerre des 6 jours.

    25 (?) janvier 1968: l’INS Dakar (Israël) coule mystérieusement au large de Chypre
    27 janvier 1968: le Minerve coule mystérieusement au large de Toulon.
    8 mars 1968: le K-129 (soviétique) coule dans le Pacifique
    21 mai 1968: l’USS Scorpion (USA) coule au large des açores.

    4 mois de guerre froide sous-marine intense avant d’arrêter les frais ?

  17. vrai_chasseur dit :

    @scope
    Le Minerve reste le seul bâtiment militaire français coulé depuis 1945, dont on n’a pas retrouvé l’épave. On comprend les familles.
    (l’autre sous-marin qui a sombré l’Eurydice a été localisé et photographié par le navire spécialisé américain Mizar).

    A mon humble avis Mme Parly a pu utiliser pour cette opération le budget déjà prévu dans le cadre du GIE Genavir (Service hydrographique de la marine + Ifremer + groupe Bourbon + CNRS). Les deux navires prévus appartiennent à Genavir et pour l’un d’eux, le navire océanographique ‘Pourquoi Pas’, la marine dispose d’un droit d’usage de 150 jours par an. La campagne de recherche va sûrement s’inscrire dans ces 150 jours, avec les moyens sonar et robots sous-marins de l’Ifremer.
    Bref, elle se dém**de avec ce qu’elle a et c’est tout à son honneur.

    NB le général de Gaulle avait été manifestement affecté par ce naufrage du Minerve. D’après un article d’un vieux Paris-Match d’époque retrouvé au grenier, il a porté un brassard noir au bras pendant un mois entier en signe de deuil.

  18. PICQ dit :

    Surpris qu’on n’évoque pas également la Sibylle disparue au large du cap Camarat en septembre 52 lors d’un exercice.

  19. Raymond75 dit :

    C’est à l’honneur de la France que deux femmes aient pu être ministre de la défense sans être critiquées en tant que femmes. Elles peuvent être critiquées pour leurs choix politiques ou de gestion, mais pas en tant que femmes.

  20. Roger 56 dit :

    Remettons nous dans le contexte, le film « Le bateau » de Wolfgang Petersen, en 1981 reflète bien la vie des sous mariniers de cette époque. Sur un type Narval, construits selon les plans des U 21 il fallait vivre les 35 jours de mer dans le grand nord en novembre par mer déchainée, plongée le jour et Schorche la nuit, le moindre incident conduit à la mort comme le rappel l’insigne du sous-marinier : la couronne t’honorera, le glaive te glorifiera et le cercueil t’engloutira – Avec les meilleurs souvenirs de notre jeunesse –

  21. POULIN dit :

    Engagé volontaire dans la Marine Nationale en 1965, j’ai accompli mon temps dans les sous-marins jusqu’en 72. J’ai donc été affecté par ces disparitions ‘Minerve’ et ensuite ‘Eurydice’ avec des amis à bord.
    J’étais quartier-maître détecteur sous-marin à bord de l’Amazone, un petit 400tonnes de déplacement, et nous participions justement aux exercices avec la Minerve.
    Dès sa disparition, nous avons immédiatement recherché et sondé les fonds en quête d’un signal, mais en vain.
    Je garde en mémoire la cérémonie en présence du Général DE GAULE.
    Tous les équipages de sous-marins étant réunis sur le quai chacun devant son vaisseau.
    Le général nous a passé en revue, en s’arrêtant devant chaque équipage, en nous saluant, nous étions tous émus, et figés au garde à vous.
    Ne serait-ce que pour les familles, ce serait bien qu’on retrouve la Minerve.
    Quant à l’Eurydice, comme tout spécialiste en détection et électronique, nous faisions régulièrement des stages à quai dans le service de réparations du matériel d’écoute, avec 3 autres personnes, suite à une maladresse de la part du service des enquêtes et disparitions, nous avons eu entre nos mains un magnétophone NAGRA « en panne’ qui nous avait été confié par une personne de la police maritime. Nous ne savions pas d’où provenait cet appareil, mais lorsque nous avons ouvert le coffret en bois, une bobine magnétique était encore sur l’appareil, (pourquoi remplacer la bobine pour tester cet appareil?) nous avons simplement remplacé une courroie et l’appareil fonctionnait à nouveau. Nous avons eu la mauvaise idée d’écouter la bande.
    C’était un des comptes rendus d’une scéance d’enquête et devant la nature des enregistrements, nous avons compris que jamais nous n’aurions du entendre celà. Dans le couvercle du coffret , une pochette de papier craft contenait plusieurs photos sous-marines où on pouvait distinguer l’avant ainsi que l’arrière d’un batiment qui semblait être un sous-marin. (était-ce les restes de l’Eurydice?).
    Etant en pleine guerre froide, nous croisions souvent en immerssion des bâtiments inconnus (accident, collision, torpille?).
    D’un commun accord, l’officier, le premier maître, et nous deux quartier-maîtres, avons décidé de faire comme si nous n’avions rien entendu. Nous avons chargé une bande d’essai, et bien nous en a pris, car plusieurs personnes civiles et militaires ont fait irruption dans le local.
    Aprés plusieurs interrogations dans les locaux de la police militaire, nous avons été mis hors de cause, mais avec ordre d’oublier cet incident sous peine d’être mis au secret.
    Voilà mon témoignage.