Les spécialistes « cyberdéfense » de la base aérienne de Mont-de-Marsan lancent un défi aux « hackers »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. Peter7294 dit :

    En fait ce type de challenges devrait s’ouvrir à quantité de jeunes étudiants en maths, sys d’information, réseaux …etc… voire autres amateurs passionnés de hacking. Ensuite je suppose que nos spécialistes en la matière participent aussi aux forums ou salons en la matière pour « chasser » les têtes…

    • romain dit :

      Pour chasser des têtes faut-il encore être attractif. Car il faut explique à un colonel que l on va engager un jeune et lui donner le même salaire car ce jeune possède des capacité qui doivent être rémunéré à cette hauteur. Autant vous dire que la guerre est déjà perdu. C’est le problème du modèle français on veut des gens super compétent que l’on exploite pour un salaire de misère diriger par des arriviste incompétent qui par contre n ont aucun scrupule à percevoir des salaires importants par rapport aux peu de prise de décisions qu’ils ont à prendre. ( Mon successeur traitera.)

    • Jm dit :

      Bien sur que nous participons aux salons et forums pour tenter d’inciter les jeunes, mais on n’attire pas les mouches avec du vinaigre !!!
      Allez expliquer à un Bac +2 / Bac + 3 qu’il va bosser pour le Smic, alors que les boîtes civiles, à emploi égal, et sans les « contraintes » militaires, offrent le double dès l’embauche.
      En plus, pour motiver les plus jeunes, il serait également temps que certains, dans la hiérarchie, comprennent que l’informatique dans son sens le plus large est devenu le langage des jeunes, et arrêtent de démotiver les candidats en leurs disant à longueur de journée que rien ne vaut une bonne marche de 20 km et un bon exercice physique, qu’ils posent définitivement leur « jouet », tout ça sous prétexte qu’ils n’y comprennent rien.
      Oui, il faut, dans notre métier et c’est impératif, s’entraîner, s’entretenir, et mais la sécurité informatique nécessite également des capacités intellectuelles qu’il faut également entretenir et développer, car pendant ce temps-là, les « autres » progressent et agressent.
      Alors, cessons ces exercices stupides, inutiles, qui ne font que des blessés et des démotivés, et mettons en place des « outils » motivants, qui peuvent allier les deux ; physique et intellectuel.
      Il est temps que certains comprennent que la révolution de l’informatique est égale à la révolution par l’imprimerie développée par Gutenberg ; qui remettrait en cause cette révolution, aujourd’hui.
      Et nous n’en sommes qu’au début.
      Alors pour une fois, prenons le train avant qu’il ne démarre.

      • FredericA dit :

        « C’est le problème du modèle français on veut des gens super compétent que l’on exploite pour un salaire de misère »
        .
        Pas faux 🙂
        .
        « diriger par des arriviste incompétent qui par contre n ont aucun scrupule à percevoir des salaires importants par rapport aux peu de prise de décisions qu’ils ont à prendre. ( Mon successeur traitera.) »
        .
        Complètement démago 🙁

      • FredericA dit :

        « Alors, cessons ces exercices stupides, inutiles, qui ne font que des blessés et des démotivés, et mettons en place des « outils » motivants, qui peuvent allier les deux ; physique et intellectuel. »
        .
        Vous êtes complètement à côté du sujet ! C’est justement avec ces « exercices stupides et inutiles » que les sociétés spécialisées cyberdéfense attirent puis recrutent les jeunes talents. Sans vouloir vous commander, renseignez-vous sur ce que l’on appelle le « serious game ».
        .
        En outre, les experts en cybersécurité se recrutent plutôt à partir de BAC +5. On est donc effectivement très loin du SMIC, et ce, même pour un débutant.

        • Jm dit :

          Désolé de l’interprétation que vous faites de mon écrit : quand j’écris « cessons ces exercices stupides, inutiles, qui ne font que des blessés et des démotivés », je parle des exercices physiques stupides qui n’apportent rien à ces experts en informatiques. Je ne parlais pas d’entraînement type serious game, qui sont bien sûr nécessaires et obligatoires. Afin que chacun soit expert en son domaine, chacun doit s’entraîner à fond dans ledit domaine, et connaître a minima le domaine de l’autre. D’où un entraînement physique et sportif « normal » pour ces spécialistes en informatique, a contrario du « combattant » dont la spécialité nécessite un entraînement et un aguerrissement beaucoup plus poussés.
          Que dirait un « combattant de terrain » si on le faisait s’entraîner 5, 6, 8, 15 h par jour sur un ordinateur.
          Quant au recrutement BAC + 5, je vous laisse seul juge de votre écrit;
          – Recrutement en cybersécurité dans les armées (hors sous-officier et militaire du rang qui sont souvent les meilleurs parce qu’ils sont en permanence au contact, motivés et surtout beaucoup moins carriéristes que d’autres….), Officier sous Contrat, donc Bac + 3.
          – Rémunération à l’engagement : 1350,00 €.
          – Lieutenant : 1650,00€.
          -Capitaine (et grade désormais terminal) : grosso modo 1900,00 / 2000,00€.
          – Recrutement TF1 / SFR spécialiste en cybersécurité : salaire de recrutement : 3000,00€.
          – Rémunération après 2 ans : 4800,00€.
          Et je ne tiens pas compte des avantages annoncés.
          Je vous laisse chercher le salaire des spécialistes en cybersécurité de l’Assemblée Nationale, et de l’Elysée.
          Monsieur BENALLA, à coté, est un smicard…..
          Alors, si vous voulez des spécialistes en cybersécurité, motivez-les, et essayez surtout de les conserver dans l’institution.
          Maintenant, je vous propose de participer aux opérations de recrutement de ces spécialistes, nous irons au résultat.
          D’ailleurs, à ce sujet, j’ai souvenir d’un CEMA déclarant que tous les militaires étaient des recruteurs en puissance.
          Force est de constater que même-là, la motivation n’est pas de mise, on n’en voit jamais, et je n’entends aucun personnel vanter les mérites de l’engagement.
          Oui, ils parlent de leurs faits, souvent en modestie, mais pour ce qui est de motiver les jeunes à s’engager, on entend plus souvent, rentre dans la police, dans les douanes, etc.
          No comment

  2. marc dit :

    Encore un Défi pour la gloire à priori. Rien de précisé dans le règlement concernant les récompenses. Quand vont ils réaliser que des gens travaillent et ont des charges…..L’idée est bonne mais quid de la motivation ?

    • darklinux dit :

      Justement la gloire et un cracker , un white hat qui fait du bon travail , c ‘est toujours bon pour le CV .

    • didixtrax dit :

      la gloire, le fun, l’entraînement, le défi, la bouffe qui suit, …

    • Cymmus dit :

      Ce sont des étudiants je pense pour la plupart ou des amateurs du hacking comme préciser dans l’article. C’est surtout a but pédagogique et pour « chasser » des têtes comme la préciser @Peter7294 dans son commentaire.

    • PK dit :

      La motivation est de gagner : ça met une ligne sur un CV et ça permet ensuite de choisir : gagner 1000 balles par mois à l’armée en tant que spécialiste info ou gagner le triple dans le privé.

  3. JG von Rheydt dit :

    Très mauvaise idée pour celui qui n’a pas envie de finir fiché, la chasse aux pigeons est ouverte

  4. Hofman dit :

    Je trouve quille devrais encore plus sécurisé tous les sites sociaux ( fassebook google
    Sa serai vremment tree bien ses vremment d’enlever Facebook de tous les téléphones portables
    Comme vous allée faire pour google+ le 3 avril 2019
    Sur Facebook il y a des gents pas simpas qui vons la dessus
    Tous seus qui on SECURITY devrais l enlever ses vremment trop dangereux
    L état devrais bloqué Facebook il faut faire la même chose qu avec Google +

    • fraisedentaire dit :

      aaarrrgh (c’est l’orthographe qui se fait seppuku; quille n’étais pas sécurisé, la povre)
      Sinon, kessispass le 3avril, chui pas au courant de quoi?

      • adnstep dit :

        Fermeture définitive de Google+.

        Sinon, pour l’orthographe, j’ai pensé que c’était du second degré.

        • darklinux dit :

          Les app et les réseaux sociaux , déborde quelque peu du cadre de la discussion et puis cela est aussi affaire d ‘éducation et de bon sens AMHA

  5. Thinker dit :

    Pour utiliser un anglicisme à la mode, et parce que c’est tout ce que j’ai tout j’ai a en dire, j’espère que le « flyers » a été conçu par les représentants de la féodalité régionale: si l’écriture inclusive parvient à prendre position dans l’armée, ça prouvera que la France est définitivement foutue et mérite sa future « balkanisation ».

  6. camenbert dit :

    Tout a fait d’accord avec Marc. Pour travailler dans ce secteur, et quand je vois les salaires que proposent l’armée pour ce type de boulot, je me demande qui comptent il recruter ?

    Il y a un énorme écart de salaire sans parler de ceux qui partent a l’étranger pour gagner encore plus.

    Je n’ose meme pas imaginer le retard que l’on a dans ce domaine.

  7. geek dit :

    @marc
    Les jeunes qui aiment la cyber le font avant tout par passion, là il s’agit d’un CTF, un truc pour s’amuser, par pourtravailler…

    Le but est de découvrir des personnes qui ont du potentiels et leur proposer ensuite des possibilités de contrats d’active ou de réserve en fonction des envies de chacun….

  8. Elwin dit :

    Marrant que tout le monde parle de salaire. C’est important, il ne faut pas le nier, mais s’engage t’on sous les drapeaux uniquement pour cette raison ? Merci à tous ceux qui Servent.

    • Hermes dit :

      Non il est vrai, ce n’est pas le salaire qui prime pour nombre d’engagé, mais il encourage.
      .
      Et dans le cas des hackers, ce sont des personnalités très singulière souvent, s’il y a bien quelque patriote, la plupart appartiennent à d’autres « castes » et ne saurait être simplement appâté par le sentiment du devoir accompli.
      Il faut savoir leur offrir des défis, des conditions attractive et un salaire décent.
      Si certains peuvent se contenter du minimum, on perd énormément en compétence en perdant les « inadaptés », car se sont parmi eux que l’on trouve les plus compétent souvent…

      • Elwin dit :

        Merci Hermès de votre réponse posée. 🙂
        Je retiens « défis, des conditions attractive et un salaire décent. » comme une bonne définition. Quelqu’un qui n’aurait que l’argent comme motivation n’aurait de toute façon aucune chance d’être habilitée TSD (dans un monde parfait).

  9. Mécano senior dit :

    J’aimerai apporter quelques éclaircissements en ma qualité d’ancien de l’armée de l’air (seulement 35 ans de service comme mécano sous-off puis officier)) et d’ancien de cette unité (2001 à 2008) qui à l’époque n’était que l’ESIO.
    – Oui, ce genre de manifestation a pour but (entre autres) de repérer de nouveaux talents. Et pour intéresser les plus hauts potentiels le statut d’officier sous contrat est parfait mais on peut également embaucher des personnes sous statut civil avec un salaire motivant. Et que ceux qui croient qu’une boîte française embauche un débutant à 3000€, retombent sur terre ou déménagent à l’étranger.
    – Oui, un militaire est tenu de faire du sport mais le cross tous les matins est réservé aux fusiliers-commandos. J’ai du effectuer des marches de 20 km (au moins une fois par an en encore !) mais il ne faut pas oublier que l’AA est une arme technique. Plus de la moitié du personnel non navigant fait partie du corps des mécanos et nos chefs, qui sont la plupart du temps des pilotes, préfèrent un avion qui vole bien à un militaire qui court vite. Ben oui, ce sont eux qui risquent leurs vies aux commandes des avions !! Pour les néophytes, un mécano est le terme générique pour toutes les spécialités techniques. Moi j’étais expert dans les systèmes d’informations et de communication.
    – L’armée de l’air n’a pas vocation à ficher les gens. Ceux qui le sont (et il y en a) ont commis des actes contraires à la loi et ils ont été repérés par les services de police, de gendarmerie ou de sécurité intérieure.
    – Enfin le temps des bidasses en folie est terminé depuis un certain temps. mais c’est un message qui n’est pas encore passé. Si ce genre de manifestation peut montrer un autre visage des militaires (leur vrai visage en réalité) et inciter des jeunes à débuter leur vie professionnelle sous les drapeaux tant mieux. Pour ma part, je me suis bien éclaté.

    • adnstep dit :

      Pour compléter tes propos, camarade, les « maigres salaires » de la défense n’empêchent pas DGA-MI de recruter 600 personnes dans le domaine, et les armées de recruter des experts du domaine dans la réserve opérationnelle. Cette réserve ayant pour vocation à intervenir principalement non seulement sur les réseaux du ministère de la Défense mais également au profit des OIV (opérateurs d’importance vitale), des administrations et de leurs sous-traitants. Une minorité des réservistes sera identifiée et habilitée pour pouvoir intervenir sur des réseaux classifiés et sensibles.

      • Jm dit :

        Vous pouvez me rappeler le salaire additionné des primes de ces cadres de la DGA-MI ?
        Et surtout, les exemptions de « contraintes » militaires dont ils bénéficient?
        Et pour les meilleurs, l’ancienneté?

  10. lxm dit :

    Quand j’ai commencé mes études d’informatique, à un moment donné, devant un programme pour créer un serveur, j’ai été tenté de passer du côté obscur et .. hacker. Certains le font mais tous ne le font pas, par définition un honnête citoyen, même s’il en a les compétences ne le fera pas, même pour l’armée; ensuite vous aurez les bidouilleurs très forts qui voient tout d’un point de vue purement pratique qui eux, souvent libertaires s’en fichent. Notre président Hollande avait dit: la nationalisme c’est la guerre, il paradait devant une foule parsemée de drapeaux africains et envoyaient les forces de l’ordre réprimer des foules avec le drapeau français; son fils spirituel Emmanuel Ier fait de même. Etre dans l’ombre et protéger son peuple est ingrat. Comment défendre notre pays si l’autorité suprême dit que « c’est mal », si on évoque simplement notre histoire notre culture ou la cohérence on passe pour extrême-droite et on est méprisé. L’armée cherche des gens, mais des gens toujours plus rares avec des compétences toujours plus pointues. Rappelez-vous comment l’empire romain a fini, ses citoyens ne faisant plus le service, trouvant plus pratique d’employer des mercenaires étrangers, le pouvoir était devenu purement financier, comme une banque, il n’y avait plus de régularité et de recherche d’harmonie, juste « réagir » et brusquer pour gagner.

    • Hermes dit :

      Passer du côté obscur ?
      Sans personne pour tester la sécurité des systèmes, il n’y a pas de sécurité.
      Ca n’a rien de passer du côté obscur de chercher des brèches, c’est l’exploitation de ces dernières qui définit si vous êtes un white ou un black…
      .
      Dans la vie, le code de la route nous demande de nous arrêté aux feux rouges, mais il peut arriver que l’on doive le franchir dans certaine circonstance.
      Ce n’est pas le fait de franchir ce feu qui fait de vous un criminel, mais uniquement pourquoi vous le faites.

      • Jm dit :

        J’aime bien votre vision des choses.
        Elle a le mérite de mettre les points sur les i de certains qui se cherchent.
        Après, s’ils passent du côté obscur de façon volontaire et non accidentelle ou pour un but bien précis pour sauvegarder nos intérêts, 1 – c’est à leur risque et péril, 2 – c’est qu’ils savent exactement ce qu’ils font 3 – et ils savent également à quoi ils s’exposent 4 – ils n’ont rien à faire dans l’institution, voire même dans notre pays, car cela équivaut à de la traîtrise.

  11. DCPromo dit :

    « Quand j’ai commencé mes études d’informatique, à un moment donné, devant un programme pour créer un serveur, j’ai été tenté de passer du côté obscur et .. hacker. »
    Mais bien sûr, tu as fais tes études d’informatique devant Plus Belle la Vie ?