La Macédoine du Nord invitée à signer le protocole d’adhésion à l’Otan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. Le Glaive dit :

    C’est l’avant-dernier paragraphe qui donne la réponse à la question: Pourquoi intégrer le pauvre Monténégro à l’OTAN ? La réponse est simple, il suffit de regarder une carte: Implanter l’OTAN, c’est à dire les USA, dans le Monténégro, puisque c’est ça qui va se passer, ça veut dire verrouiller le sud de la Serbie qui est l’ennemi régional. Toujours cette politique de l’encerclement… Le camp Bondsteel, qui est majeur dans le dispositif d’ensemble, va enfin servir à hauteur de sa taille ..Mais bien sûr ce sont les Russes les Méchants, c’est eux qui ont commencé et ce sont eux qui ont des visées expansionnistes. Je pense que je n’ai oublié de cocher aucune case ?

    • MD dit :

      Mais oui ! Effectivement, en regardant une carte, on y découvre la splendide Baie de Kotor. Elle est encore plus belle quand on l’occasion de la voir au cours d’un séjour touristique.
      Ceci dit, contrairement à ce vous écrivez, cela ne peut guère intéresser la Serbie.
      Par contre , oui, historiquement et depuis l’époque tsariste, la marine russe a toujours été à la recherche de ports ou de facilités navales dans les mers chaudes, et en particulier en Méditerranée .
      Du temps de l’URSS, il y a eu en 1950 la base de sous-marins de Pasha Liman en Albanie avant que les marins soviétiques ne se fasse expulser en 1961 par Enver Hoxha . Pour cette affaire, voir :
      https://archive.org/details/TheKhrushchevites
      Puis il y a eu l’Égypte. Et à présent , la Syrie.
      Cela peut se comprendre : revoyez donc la pitoyable odyssée du croiseur porte-avion Admiral Koutnetzov cherchant un endroit tranquille pour se ravitailler après être entré en Méditerranée, et se voyant refuser l’accès de la rade de Mers-el-Kébir par le gouvernement algérien.

      • themistocles dit :

        Ce dont il n’avait nul besoin, étant accompagné de ravitailleurs…. Quant au coté pitoyable de l’odyssée, relisez les journaux anglais au moment où le groupe naval se trouvait sous les falaises de Douvres. L’efficacité de ce genre de déploiement ne se mesure pas nécessairement (ou uniquement) sur le plan militaire. Diplomatiquement, le déplacement d’un groupe naval avec un porte-avion pèse lourd, nonobstant le tonnage de celui-ci.

        • MD dit :

          J’ai bien lu et relu les journaux anglais , et même aussi un bon nombre de journaux britanniques : ) . Et j’ai pu constater que , mis à part quelques pisseurs de copie incompétents, qu’ils se sont tous bien moqués de ce bon vieux Koutnetzov. J’en ai manqué quelques uns , peut-être?
          Même chose sur YouTube, etc…

    • Lemurian dit :

      Alors voyons, les cases que tu oublié de cocher…

      1) L’invasion de la Géorgie.
      2) L’invasion de la Crimée.

      Mais pour toi, rejoindre une alliance militaire sans que quelconque puissance envoi son armée dans le pays pour ensuite organiser des élections surveillé par des références de démocratie comme la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie, ce n’est pas « méchant ».

      Ok.

    • Alain d dit :

      Poutine va encore faire des bonds au plafond. Les barbouzes russes en Grèce n’auront servis à rien, sauf à démontrer une tentative d’ingérence supplémentaire de la Russie.
      Avec le Venezuela qui est en vrac, la Bérézina à Cuba, la Brésil qui ne suit pas, la Russie n’est peut-être pas si bonne que cela aux échecs ?

  2. pepel_WASSKA dit :

    C’est de la politique pure. La Macédoine du Nord ne sera pas prête à rejoindre l’Union Européenne avant des années (si, jamais), mais en attendant, on peut l’englober dans l’OTAN pour l’arrimer à l’Ouest, et isoler encore un peu plus la Serbie.

  3. themistocles dit :

    Ça va bien simplifier l’équation balkanique ça… Pour un gain diplomatique dérisoire et militaire nul…

    • John dit :

      Ça permet de stabiliser la région des Balkans, d’où bien des conflits ont été lancés !

      • Trolga dit :

        Totalement exact. C’est l’unique but, Slovénie, Croatie, Monténégro et maintenant la République de Macédoine du Nord (c’est mieux que FYROM). l’unique but n’est pas d’isoler la Serbie, mais bien de rendre moins explosive cette région et ce pays, très sensible aux discours populistes pour ne pas dire extrémistes. La marche vers l’intégration s’accompagne d’une obligation de bonne gouvernance, de résilience des institutions, de stabilité politique et institutionnelle, de mise en place d’une lutte efficace anti corruption, etc, tout cela scruté par les 29 autres états.
        Faire partie de l’OTAN est donc une assurance vie pour laquelle on a l’obligation d’être un minimum vertueux.

      • themistocles dit :

        Ou l’inverse…

  4. FNG dit :

    C’est vrai que l’on était pas assez nombreux dans cette Union Européenne….
    Et qui va verser des milliards dans cet autre puits sans fonds vérolé par les politiciens corrompus et les mafias…

    • dolgan dit :

      On en reparle dans 10 ans? Ce n’est pas à l’ordre du jour.

      • Wagdoox dit :

        C’est toujours dans 10 ans jusqu’au moment ou pouf c’est passé trop trad

        • dolgan dit :

          Non, le processus d’intégration d’un nouveau pays est long, on le verra venir. Et pour le moment, on est pas pressé d’intégrer des nouveaux car on doit encore gérer l’entrée des derniers. Ce qui nous prendra encore une bonne dizaine d’années.

          • FNG dit :

            @ dolgan
            Long ou pas, ce n’est pas important.
            Ce que je dénonce c’est cette expansion sans fin qui nous coûte un bras…