L’Allemagne écarte le F-35A et le F-15 pour remplacer ses chasseurs-bombardiers Tornado

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. ricojaneiro dit :

    « le choix du F-35 porterait un rude coup à l’industrie européenne et « toute coopération avec la France sur les questions d’avions de combat sera morte »

    Et pas le choix de Boeing ?

    • MD dit :

      Oui, car contrairement à Boeing, Lockheed-Martin , avec son ou ses F-35, a fabriqué des machines machines fonctionnant avant tout comme des éponges et des aspirateurs destinés à avaler toutes les ressources financières que les gouvernements des pays alliés ou clients peuvent consentir au budget de leurs forces aériennes .

    • Khay dit :

      Pas vraiment, quelques douzaines de F-18 ne seraient guère plus qu’une mesure d’urgence et ne remettent pas en cause l’investissement dans le SCAF de 6e génération.

      • John dit :

        Si c’est le même nombre de F35, le résultat serait le même…
        L’Allemagne remplace les Tornado en ce moment !
        Je ne vois pas en quoi un achat potentiel de F35 aurait influencé la suite du SCAF….
        L’Allemagne a une flotte moins multirôle que la France ! L’Allemagne a d’une part des chasseurs bombardiers, et d’autre part des intercepteurs / avions de supériorité aérienne. Il se trouve que le F35 bien que multirôle est très orienté attaque au sol, donc il n’y avait aucune chance de remplacer les Eurofighter T1/T2 par les F35.
        Et l’Allemagne poursuit sa stratégie d’accumulation des compétences dans l’aéronautique, la collaboration sur le SCAF est vue comme une opportunité pour eux.

        • Math dit :

          @John Pour nous aussi, dans une certaine mesure. Le prix des F18 n’est pas celui des F35. Quant au coût d’usage, il me semble que le coût a l’heure de vol subit un écart de 1 à 3. Le F35 doit être repeint très souvent. Et la durée de vie des cellules semble poser problème. Mais bon… Ce qui est navrant, c’est d’imaginer les allemands acheter des F18 au lieu des rafales. L’eurofighter bombardier serait moins bête. Dommage que nous n’ayons pas quelques bombes à prêter. Ça aurait le mérite de simplifier les choses. Car pour nous, c’est le seul véritable pb. On sait faire des bateaux, recruter des soldats, on fait les chars ensemble et on aura bientôt de jolis planeurs… Il nous manque du stock et de la réserve. Pas les compétences.

          • John dit :

            La cellule du F35 B uniquement pose problème, et il semblerait qu’il s’agit des premiers construits, et que les suivants aient eu des améliorations !
            Le F35B est la version à décollage / atterrissage vertical. Par contre, le F35 A a réalisé les essais de durabilité, et ils ont tenu 24’000 heures, donc d’après les standards, ils peuvent vendre une cellule ayant une capacité de 12’000 heures, soit 50% de plus que les 8000 vendus !
            L’Allemagne joue son rôle en tant que pays. Normalement, tout achat de cette taille est fait sur appel d’offre. L’Allemagne met en concurrence le constructeur européen, et regarde ses options ! Mais le choix final sera l’Eurofighter pour des raisons de flotte commune.
            Et le super hornets n’emporte pas la B61, donc ce n’est pas la raison pour laquelle il est en compétition !

    • Wagdoox dit :

      Pas la même génération.
      Le f35 sera en rivalité avec le acf pendant quelques années

    • Gremlins dit :

      Entièrement d’accord.

    • ricojaneiro dit :

      merci pour vos réponses

  2. Vince dit :

    « Étant donné que la Royal Air Force et l’Aeronautica Militare vont se séparer de leurs chasseurs-bombardiers Panavia Tornado pour les remplacer, à brève échéance, par des F-35 du constructeur américain Lockheed-Martin »
    .
    Pour la GB, une grande partie des missions du Tornado sera assurée par l’Eurofighter (projet centurion), dont la RAF a déjà reçu un exemplaire.
    https://www.janes.com/article/81570/raf-receives-first-centurion-typhoons-ahead-of-tornado-retirement
    .
    « La configuration du projet Centurion est destinée à combiner la bombe à guidage de précision Raytheon Paveway IV déjà livrée, ainsi que les systèmes Storm Shadow, Meteor et Brimstone sur le Typhoon FGR4, juste avant le retrait du service RAF du Panavia Tornado GR4 au début de 2019. »
    .
    Les Allemands suivront sans doute la logique UK, parce que c’est aussi leur intérêt industriel et économique – ainsi que pour crédibiliser Airbus Defence dans le projet scaf.

  3. Royal Marine dit :

    Il est clair que tout pays ayant acheté un jour un avion américain, ne peut plus en sortir, et doit à chaque génération racheter encore et toujours américain… Ce n’est plus le « marché du siècle », mais le « marché du millénaire »! A se demander s’il ne serait pas plus simple d’éviter toute consultation future pour ces pays… Elles sont tellement coûteuses!
    Bon! La seule bonne nouvelle, pour les Allemands, c’est qu’ils évitent intelligemment de mettre le petit doigt dans l’engrenage désastreux du choix de « l’incontournable » et déjà dépassé F 35…

    • John dit :

      Arrêtez d’inventer des faits !
      Ce n’est pas du tout vrai ce que vous dites…
      Il y a des choses que vous ne prenez pas du tout en compte…. Tel que l’âge des avions…. La Belgique, la Norvège, les Pays-Bas et le Danemark ont acheté des F16 A/B. Avec un remplacement autour de 2020, le seul chasseur qui volera encore en 2070 dans le pays d’origine est le F35.

      Concernant votre commentaire, comment expliquez-vous les situations suivantes:
      – l’achat d’Eurofighter par l’Arabie Saoudite? Pays clairement orienté USA
      – Les Mirage 2000 et Mirage F1 grecs alors qu’ils avaient des F4, Phantom, des F104
      – Gripen thilandais
      – Eurofighter espagnol
      – Eurofighter allemand (alors qu’avant ils avaient surtout des avions américains).
      – Eurofighter Italie alors que les F5 et F104 étaient la colonne vertébrale de la défense italienne…
      – La Corée du Sud qui aujourd’hui a un avion d’attaque au sol coréen.
      – Le Japon qui développe son propre appareil, le X2.
      – L’Égypte qui a acheté des Mirage 2000 et des Rafales… ? Alors que la flotte était composée de F4 et maintenant de F16…

      Les USA ont proposé tellement plus d’appareils à la vente que leur force de frappe commerciale était supérieure ! De plus, il faut considérer le fait que la protection américaine durant la guerre froide était un must, et l’interopérabilité un besoin…
      Mais si vous regardez dans les 20 dernières années, en Europe, pas d’appareils américains vendus, et pleins d’appareils européens !
      Pourquoi? Parce que à ce moment, les seuls appareils récemment développés étaient européens…
      Maintenant, les USA ont repris le lead car c’est les seuls à avoir un avion récemment commercialisé.
      Et quand le SCAF sera sorti, les USA ne feront que très peu de vente, et l’Europe reprendra le leadership…

  4. ScopeWizard dit :

    Plus de F-35 A ?
    .
    Voyons , si on suit l’ alphabet …………. l’ alpha B 😉 …………… ben oui , c’ est ça , quoi ! Le B s’ impose ! Et puis sinon le C …………… ça va , c’ est dans l’ ordre ………….
    Pour le Rafale , voyez ce serait déjà moins évident ………… le C puis le M , enfin le B ………….. non , décidément ça ne va pas , ça ne suit pas du tout ; bah , à l’ image de la France : en désordre !
    Et le désordre , ce n’ est pas ce que les allemands apprécient le plus ……….. ils nous l’ ont d’ ailleurs maintes fois prouvé notamment à une époque où nous étions fort occupés ………………..
    .
    Donc , le truc pour nos amis teutons serait d’ être en mesure de balancer la bombe atomique made in USA , déjà dès le début c’ est n’ importe quoi !
    Les germains , les romains et les britons se sont jadis associés afin de construire un avion de combat commun que personnellement je trouve plutôt réussi , le Tornado , puis ont renouvelé l’ exploit une fois les gaulois réfractaires partis , avec le Typhoon qui n’ est pas exempt de tout défaut mais qui fait quand même le job qu’ on lui demande ………………….
    .
    Qu’ est ce qu’ ils vont s’ encombrer avec un F-35 yankee qui mis à part éventuellement une certaine nostalgie passée les poussant à vouloir revivre les grandes heures de gloire d’ une Luftwaffe toute puissante ayant fait trembler le Monde , ne leur servira à rien qu’ à faire illusion tant il y a fort à parier que cet appareil soit rapidement rayé des cadres des forces aériennes US qui en sont les principales utilisatrices ?
    .
    En effet , c’ est le point crucial à surveiller car c’ est dans le maintien dans la durée de cet avion dit de 5ème génération ( perso , le marketing à base de termes savants et de formules ronflantes ça me fait souvent rire ) au sein des forces aériennes des États-Unis en première ligne que nous saurons si le F-35 était viable ou s’ il était bon à jeter ………….
    .
    En attendant , je constate que la seule valeur ajoutée qu’ ont à proposer les USA afin de promouvoir avec force le F-35 , ce n’ est ni la « furtivité » , ni la fusion , ni l’ échange de données , mais la B-61 …………………….
    .
    Nos amis allemands ont donc , à mon humble avis , bien raison d’ écarter le F-35 ; ils seraient bien plus avisés de perfectionner ce qu’ ils ont contribué à mettre au point , l’ Eurofighter Taifun made in Europa , plutôt que de partir à l’ aventure US , ce qui va encore et une fois de plus enfoncer un gros clou du cercueil d’ une défense européenne qui ne parviendra jamais à se mettre en place si nous ne faisons pas comme les américains lorsqu’ ils ont besoin de protéger leurs marchés , à notre tour protéger les nôtres par des mesures protectionnistes des plus strictes ……………
    .
    Chers amis allemands ( pas toujours et depuis peu ) , vive l’ Eurofighter Taifun ! Faisez ( en même temps je ne suis pas prof de Français …. ) le bon choix , allez un bon mouvement votez pour lui ! 😀

    • mich dit :

      Bonjour , dans les années 80/90 une chasse européenne équipé d ‘un mix tornado et super mirage 4000 aurait eu pas mal de gueule ( c’est vrai que l’on aurait du aussi prendre quelques F18 pour notre PA ) , mais bon ,c ‘est le passé maintenant !

    • charly10 dit :

      salut scope
      ne t’inquiète pas , ma messagerie a été piratée.Tout reviendra dans l’ordre dans qq jours.

      • ScopeWizard dit :

        @charly10
        .
        Hello charly !
        .
        C’ est bien ce qu’ il m’ avait semblé ; n’ empêche que j’ ai failli marcher pendant quelques secondes avant de me ressaisir tous warnings allumés ………………….
        Bah , pour 1000 Euros j’ aurais pu faire un effort ……………. mais pas pour n’ importe qui ……………. 😉
        .
        Tu réalises pourquoi je prends tant de précautions ? Et encore ça c’ est rien …………………

    • Euclide dit :

      Au cours de la guerre idiote et inutile contre la Libye , seuls 2 avions ont prouvé leurs qualités au combat. Ce furent le Tornado et le Rafale.

      • ScopeWizard dit :

        @Euclide

        Et pas le 2000 ?
        Si je vous pose la question , c’ est que je ne m’ en souviens plus …………………

        • Euclide dit :

          @ scope
          Pour le 2000 , je ne sais pas. ? Tout ce que j’ai retenu est que l’Eurofighter n’ a pas brillé.
          Comme toujours dans l’art militaire c’est la recherche de l’équilibre entre le glaive et l’épée.
          La furtivité n »est pas un critère dominant pour certains ( le Rafale ne l’est pas) . Elle est provisoire. Pendant la guerre en Yougo , les radars de chez Thalès détectaient les fameux bombardiers volants soit disant indétectables.

          • ScopeWizard dit :

            @Euclide

            Pourtant , le prototype Rafale C01 a été entièrement redessiné en fonction de cette exigence de furtivité absente du démonstrateur Rafale A …………………….
            Sauf , qu’ il a avant tout conservé ses qualités aérodynamiques d’ une part parce que c’ est à partir de cela qu’ il fut imaginé et conçu , d’ autre part parce que l’ avion aurait dû être entièrement repensé , ce qui n’ était pas possible ; pas assez de temps , pas la technologie suffisamment développée , aspect financier , etc ………………

    • Dany40 dit :

      @ScopeWizard

      Vous dites « En attendant , je constate que la seule valeur ajoutée qu’ ont à proposer les USA afin de promouvoir avec force le F-35 , ce n’ est ni la « furtivité » , ni la fusion , ni l’ échange de données , mais la B-61 …… »

      Je vous encourage à regarder les enquêtes de journalistes belges sur l’achat du F-35. Il en ressort que les raisons évoquées publiquement ne sont pas les principales (surprise?? vraiment ??) mais que la furtivité a été un facteur décisif.

      Pour rebondir sur votre commentaire concernant furtivité + liaison de donnée + IA (fusion de données) je vous encourage à lire l’excellent article « Le SCAF raconté par ses concepteurs » de Portail aviation :

      http://www.portail-aviation.com/blog/2019/01/31/le-scaf-par-ses-concepteurs/

      Où comment les concepteurs du SCAF mettent en lumière pourquoi le F-35 est souvent favori des appels d’offre grâce à ses capacités opérationnelles … Citations :

      « Le 1er cercle du SCAF sera donc constitué d’un Rafale dans une version évoluée qui sera remplacé par un nouvel avion à terme, car il y a besoin de plus de furtivité et de plus de génération d’énergie que ce que pourra fournir le Rafale dans sa version actuelle. »

      « Sur la technologie, les grandes briques sont:

      – La furtivité, domaine sensible s’il en est. Pour vous donner un exemple, on veut supprimer les dérives du futur avion de combat parce qu’elles génèrent un fort retour radar, mais autant on sait faire voler des avions subsoniques sans dérive comme l’a montré le nEUROn, autant pour les vols supersoniques, l’absence de dérive pose un problème de contrôle de vol. »

      « – La propulsion: il nous faudra des nouveaux moteurs plus chauds, avec plus de capacité de génération d’énergie. »

      « – Et enfin la connectivité, avec une liaison intra-patrouille haut débit mais discrète, une liaison satellite haut débit, voir des liaisons optiques. L’architecture du réseau réunira des data-center ainsi que du calcul edge embarqué sur les plateformes volant au bord du réseau. La cyber sécurité sera un enjeu primordial. »

      Les similitudes avec la réalité du F-35 d’aujourd’hui sont évidentes, du moteur très puissant et très chaud offrant une énorme énergie (vous avez dit moteur F-135 ?), à la furtivité passive confirmée comme étant MAJEURE pour les 40 prochaines années (faut il préciser ??) et en passant par une liaison de donnée haut débit furtive (vous avez dit MADL ?).

      Le SCAF va mettre l’aéronautique militaire au niveau (voir au dessus) du F-35 existant actuellement en 2019. Sauf que c’est pour 2040 et que ces 20 ans vont paraître très longs face à un avion qui, au delà de l’avantage politique d’être américain, possède déjà de façon attestée les capacités visées par le système d’armes du « futur » qu’est le SCAF. Le retard est patent et impossible à nier.

      • Alexis TK27 dit :

        « possède déjà de façon attestée les capacités visées par le système d’armes du « futur » qu’est le SCAF. Le retard est patent et impossible à nier. »

        Le F-35 posséderait déjà les capacités visées pour le SCAF ? Merci pour le lien, mais vous ne l’avez pas entièrement lu je crois :
        – « Pour vous donner un exemple, on veut supprimer les dérives du futur avion de combat parce qu’elles génèrent un fort retour radar »
        ===> Regardez une photo de F-35… il a bien des dérives, et de belle taille encore ! Et oui, c’est une limite à la furtivité
        – « Nous envisageons d’utiliser des gouvernes fluidiques pour réduire la taille des surfaces de contrôle en général, et aussi la poussée vectorielle, mécanique ou par injection fluidique. »
        ===> Inconnu sur le F-35
        – « le développement d’antennes tuile combinant radar, écoute, communication et guerre électronique »
        ===> Inconnu sur le F-35
        – « L’armement. Il nous faudra de nouveaux autodirecteurs multimodes infrarouge + radar, et des munitions pouvant communiquer entre elles pour fonctionner de façon coopérative. »
        ===> Inconnu sur le F-35
        … J’en passe, et des meilleures 🙂 !

        Ajoutons que le F-35 a deux autres inconvénients :
        – Le premier est excessivement grave, l’avion ne fonctionne pas. Pas encore certes, mais cela dure depuis des années, les problèmes restent dantesques et la phase d’essais en vol devant mener à un avion véritablement opérationnel… n’est pas encore commencée
        – Le second est carrément rédhibitoire, comme rappelé dans le lien que vous avez donné « Le F-35 fonctionne comme l’Iphone, c’est un système captif. »

        Bref, l’acheter serait se procurer un avion qui ne fonctionne pas, qui ne fonctionnera pas avant une date indéterminée, ceci en se livrant pieds et poings liés à une puissance étrangère, tout cela pour avoir (un jour) un avion aux capacités bien moindres que le SCAF.

        A Berlin, on n’a pas oublié le bon sens.

      • ScopeWizard dit :

        @Dany40

        Lien très intéressant !

        De mon côté , je ne saurais exprimer avec précision pour quelle raison au juste , mais je ne crois pas à la pérennité de la « furtivité » au RADAR ; je pense que cet avantage pourrait être perdu plus vite qu’ on ne l’ imagine et que les appareils conçus autour de ce concept risquent de le sentir très méchamment passer …………..

        Enfin , je me trompe peut-être …………..

        Partons dans une fiction : je suis les USA , mes moyens comparativement à n’ importe quel autre pays sont colossaux , pour mes besoins perso je décide de me protéger de la détection en concevant des engins aux formules aérodynamiques très imparfaites mais me permettant d’ atteindre mon objectif , ne pas être détecté par tout système radar adverse ou alors le plus tard possible ………………
        Pour cela , je dépense des dizaines de milliards de Dollars et comme tout le monde ou à peu près autour de moi est en retard , je propose des matériels qui poussent à une course de rattrapage tandis que nombre de pays n’ en ont ni les moyens financiers , ni la technologie …………
        Seulement , à côté de ça je dépense également beaucoup d’ argent mais cette fois-ci bien plus discrètement dans la mise au point de systèmes de détection au RADAR nettement plus performants ; eh oui , qu’ est ce qui m’ en empêche ?
        Rien du tout ……………
        Alors , pendant ce temps je profite de mon avance pour m’ équiper , pousser la recherche , vendre mon si mirobolant matos à d’ autres mais au prix de l’ or , tandis que ceux qui ne l’ entendent pas de cette oreille et qui décident de réagir s’ épuisent et se ruinent à me rattraper et puis , le moment venu , j’ annonce que cette technologie est désormais dépassée , qu’ il faut impérativement passer à autre chose dans de brefs délais ( là aussi j’ ai beaucoup avancé voire j’ ai déjà des appareils prêts à prendre très rapidement la relève ) et que les USA ont mis au point la parade ……………….

        Et que va t-il se passer selon vous ?

        Eh bien , vu que la « furtivité » est caduc , tous ceux qui auront bossé dessus et puisé dans le capital de leurs ressources parfois maigres se retrouvent comme des cons , la queue à l’ air ( oui je sais l’ image est osée , ben il est tard que voulez-vous ? ) ………….. et voilà comment je continue de dominer et de creuser l’ écart jusqu’ à ce que ce dernier ne soit plus rattrapable ……………….

        Bon , ce n’ est qu’ une fiction , m’ enfin …………… quelque chose me dit ………………

  5. Polymères dit :

    C’était pour ma part prévisible, même si beaucoup ici n’aiment pas les allemands et pensent toujours à une fourberie, leur engagement sur l’avion franco-allemand est plein et entier et font donc un choix logique pour le favoriser.
    L’Eurofighter est un bon avion, quoi qu’on en dise, son problème a été le programme qui a imposé aux états des tranches d’avions aux capacités limités alors même qu’il y avait dans le même temps déjà les possibilités de faire mieux. la dernière version de l’Eurofighter n’a rien à jalouser du Rafale F-3 et notre avantage par rapport aux pays ayant acheté l’Eurofighter c’est que nous avions de « petites » commandes permettant de gérer les améliorations et donc d’avoir aujourd’hui un parc de Rafale totalement en version F-3 si ce n’est la version F-3R en cours d’arrivage ainsi que les études pour une version F-4.
    Les nations du consortium Eurofighter ont encore sous le bras des Eurofighter de la Tranche 1, tout juste limité à des missions air-air, des avions de la tranche 2, avec un minimum pour l’air-sol, enfin la troisième tranche lui offrant enfin de réelles capacités multi-rôle. Ce qui fait qu’il y a ce « décalage » entre ce que nous faisons avec le Rafale depuis plusieurs années et ce que ces pays font avec l’avion d’Airbus.
    .
    La tranche 3 n’est pas la plus nombreuse (112 avions pour 4 pays), d’autant plus que la commande a été revu à la baisse pour des raisons d’argent (post crise économique de 2008), divisé en tranche 3a devant précédé une tranche 3b. Car le problème du contrat c’est que les états se sont engagés à commandé la quantité d’avions à Airbus, s’ils ne le font pas, ils devront payer des pénalités. C’est pour cela également qu’après 2009, chaque pays du consortium cherchait des marchés export pour arriver à combler la réduction de la tranche 3, ils se faisaient même face. En vendant ils pouvaient transformer ce qui devait être un report de commandes en une annulation, l’export comblait ainsi les trous et l’industriel n’a rien à dire par rapport aux engagements, des avions achetés aux conditions des états du consortium, à prix avantageux.
    La tranche 2 est la plus nombreuse (236 exemplaires) et les états doivent trouver l’argent pour les moderniser, certains sont déjà lancés dedans, d’autres rien du tout.
    La tranche 1 (148 exemplaires) c’est la version « inutile » que tout le monde veut se débarrasser, plus coûteuse à moderniser que d’acheter des avions neufs, le dernier paragraphe de l’article montre que les allemands vont s’en débarrasser pour acquérir des avions neufs, mais ailleurs à défaut de clients exports, on se retrouve coincé avec ces avions qui ne peuvent pas se moderniser à bon coût. Personne n’en veut à l’export, les états font donc avec, optimisant cet appareil pour l’entrainement ou les missions de protection du territoire.

  6. Lucide dit :

    Allez ! Achetez le rafal, un petit effort les germaniques !

  7. Gallium dit :

    Puisque les Allemands se sépareront les derniers du Tornado, qu’ils rachètent à bon prix les dernières pièces de rechange et les cellules ayant encore un peu de potentiel aux Italiens et aux Anglais. Cela leur permettra peut-être, il faut faire une étude sérieuse, de rendre viable la prolongation des leurs en attendant la relève qui peut venir d’un accord avec la France dans le cadre du projet SCAF. Dans cette optique il y a de quoi voir venir avec, par exemple, la mise en place d’une brigade commune et/ou de matériel commun à la manière de ce qui a été fait pour le A-400M, ou un prêt d’avions, ou d’autres formes de partage de moyens tactiques équivalents.

    Cette solution arrangerait tout le monde:
    Les Italiens et le Royaume-Unis dépenseraient moins pour se séparer de leurs avions, au contraire ils gagneraient de l’argent, il y aurait moins de cellules stockées de manière interminable avant destruction et des pièces neuves mais obsolètes et ne respectant pas les dernières normes ne seraient pas produites pour les Allemands qui eux récupèreraient du matériel à moindre coût.

    Pour l’OTAN ce serait aussi une bonne solution parce que cela reporte à plus tard la résolution d’un problème, la fameuse bombe nucléaire tactique à gravité. Seul le Tornado est capable actuellement de la larguer et aucune solution de remplacement n’est prête à court terme y compris parmi les avions US.

  8. Henri Marc Germeau dit :

    Si l’Allemagne achet le camembert volant ( le rafale Français ), il vont ce faire passer pour des gros con.

    • cipal dit :

      A ce qu’il me semble en terme de gros cons vous êtes expert patenté , et pour ce qui est des fromages laissez çà à votre fromager qui en connait plus sur le camembert que vous en aéronautique militaire…
      MAC

    • Thaurac dit :

      Je pense qu’il faut plutôt aller chercher le fromage dans votre tête!

  9. darklinux dit :

    Étonnant ce retournement de veste … j ‘ attend le passage de commande pour les Rafales .

    • NRJ dit :

      Étonnant pour peu de personnes. Müllner s’est fait virer pour avoir promu le F-35.

    • John dit :

      L’Allemagne cherchait un remplaçant au Tornado… Il se trouve que le F35 est conçu pour le même type de missions, normal qu’il soit considéré ! Mais ça fait longtemps que l’Allemagne se dirigeait vers l’Eurofighter…

      Et je ne vois pas le lien avec le Rafale?
      L’Eurofighter et le Rafale sont deux avions qui sont très proches au niveau des caractéristiques, qui serait assez bête pour commander à l’étranger alors qu’ils peuvent acheter local…
      Le F35 était considéré car il était différent ! Le Rafale n’est pas considéré car il joue dans la même cour que le constructeur national

    • Wagdoox dit :

      Le rafale est meme pas en course se sera l’ef c’est leur intérêt qu’ils défendent pas le nôtre.

  10. MP3 dit :

    Il y a très fort à parier que les Allemands vont acquérir un lot de F/A-18E/F et EA-18G en plus d’un dernier lot d’Eurofighter. Ce qui constituerait un mix efficace.

    • Wagdoox dit :

      Non pas forcément Airbus assure qu’ils sont capable de développer un systeme de brouillage suffisamment bon pour effectuer ces missions.

    • Vince dit :

      Bah y a pas grand chose que le F-18 « classique » sache faire que ne fairait pas aussi bien l’EF (dans ses dernières évolutions) voire le Rafale… Mais oui, ça va prévoir certainement qqs unités de EA-18 Growler, pour la partie guerre électronique, à moins qu’Airbus ne viennent avec qqch d’aussi crédible. Mais ne serait-ce que pour demander poliment à Trump de ne pas trop augmenter les droits de douanes sur les Béhèmes.

  11. Chill dit :

    Ils écartent cet avion omnirole furtif exceptionnel qui leur aurait donné 30 ans d avance minimum tout en leur faisant faire de substantielles économies comme la Belgique ? Les bras m en tombent.

  12. MD dit :

    Racheter des appareils déclassés aux Rosbifs n’est pas forcément une très bonne solution, car ceux-ci ont l’habitude d’user leurs avions et leurs bateaux jusqu’à la corde. L’exception , pour l’instant , est celle des Harriers que les US Marines se sont empressés de racheter en 2010 comme pièces détachées de leurs AV-8B. Mais dans ce cas, les Américains savaient que la RAF avait été forcée de mettre prématurément à la retraite ces avions par son gouvernement, et ils ont donc fait une bonne affaire .

  13. Revan dit :

    Pour des personnes voulant une Europe de la Defense, pourquoi avoir choisi comme participant plus d’appareil étrangé qu’européen ?

  14. Fabien dit :

    @ Revan
    l’Allemagne ne sait pas ce qu’elle veut: elle hésite surtout entre retrouver son aura à l’international mais ne veux pas en payer le prix.
    .
    La modernisation des typhoons est un investissement qui pousse l’avion vers l’export, sans pouvoir vraiment snober les U.S.A… qui sont de gros clients qui payent en bons dollars vitaux pour acheter des ressources…

  15. Ratatouille dit :

    Au total ils n’ont à préserver qu’une 15 ene d’appareils en rachetant les stocks chez les autres . 8 entrenus et en alerte, le reste pour l’entraînement. L’ennui c’est la maintenance ( maintenir le personnel et assurer son remplacement) et l’impossibilité de repartir les appareils sur plusieurs bases, ce qui est quand même un gage de survivabilité

  16. petaf dit :

    T’achète une fois américain et t’es emmerdé à vie , super le choix !!

  17. BENOIT dit :

    On veut faire une Europe ou pas.
    Il faut faire travailler nos entreprises,elles sont meilleures que les américaines.

  18. patex dit :

    visiblement en allemagne personne n’a encore posé la question de la pertinence de la bombe B61
    le complexe militaro-industriel (européen ou américain) va encore se goinfrer d’argent public pour produire du matériel qui ne servira à rien
    jamais les américains n’appelleront les allemands à la rescousse pour lancer une bombe nucléaire…
    et si les allemands se sentent menacés, il y aura longtemps que la France, le RU ou les américains voire même la Chine les auront menacés
    la science fiction a de beaux jours devant elle

    • FredericA dit :

      « visiblement en allemagne personne n’a encore posé la question de la pertinence de la bombe B61 »
      .
      Le problème ne se pose pas dans ces termes la. Tout comme la Belgique, l’Allemagne a un rôle dans l’OTAN : celui de porter une arme nucléaire sous commandement US. Choisir un appareil non compatible avec la B61 signifie ne plus assumer ce rôle, et ce, en violation des engagements pris par les Gouvernements Allemands précédents.

      • Intox dit :

        Engagements pris en contradiction avec le traité de non prolifération nucléaire. Ce qui vaut à l’Allemagne comme à la Belgique et autres pays portant les bombes nucléaires américaines d’être sans nul doute visés par quelques dizaines de missiles nucléaires russes.

  19. Coquin dit :

    Il ne reste pas 6 ou 8 Mirage III avec des AN11 ou AN22 d’occasion pour nos amis Allemands. Au moins, ce sera moins cher que de larguer une B61 d’un F-18 ou F-35 ??? (Mais la France garde l’armement de la tête nucléaire au cas où. Comme le feraient les Américains. Nous sommes tous dans l’OTAN ou pas !!!)

  20. Frédéric dit :

    C’est un gag ou vous ignorez l’histoire aéronautique récente ?

    Les Philippines n’ont plus d’avions de combat américains, le Pakistan achète chinois maintenant, l’Égypte français et russes, l’Allemagne n’a plus d’avions de chasse yankee depuis le retrait des Phantom, le Brésil n’a plus comme avions US que les F-5 commandé il y a plus de 40 ans…etc…

    • Vince dit :

      Hé oui mon bon monsieur, c’est plus comme dans le temps, c’est la misère. Tenez, rien qu’en juillet 2018, Lockheed annonçait un carnet de commandes de 103 milliards de dollars. Mais que fait-on de nos jour avec 103 milliards de dollars ? Peanuts.

  21. Airforceone dit :

    Bonjour,
    J’apprécie énormément vos échanges de qualité sur l’aéronautique militaire. Certains d’entre vous ont vécu beaucoup de choses et cela se ressent bien. J’ai assisté à de beaux moments d’aeronautique militaire, les années passant, j’ai bien perçu le dessous des cartes.
    Les jets US et leurs programmes, sont des pompes à fric, tels les pc de la pomme, condamnent les pays acheteurs à un contrôle permanent et en totale opacité. Le F35 est un cheval de Troie tout comme les incroyables B61 et leur mise à jour…
    Regardez bien sous les cartes et observez les futurs déboires de nos cousins germains dont les banques sont faillies grâce aux CDS refourgués par les US ainsi que les bonds du trésor US comme placement sûres.
    F35 une histoire à suivre.

    Bien à vous et aux vôtres

    Airforceone

  22. Raphael dit :

    Décision logique et surtout prévisible, malgré le fait que bien des internautes ici furent tellement sûr que le F-35 allait être choisi. Les Américains sont invité afin de donné des allures de compétition, probablement pour réveillez Airbus un peu aussi. A part quelques Growler, je ne vois pas d’intérêts pour le F-18 par rapport au Typhoon. Quand au B61, quelque chose me dis que cela fait déjà un petit moment que le gouvernement Allemand tente de s’en débarrasser. Le gouvernement Macron a probablement sauté sur l’occasion afin de creuser le fossé entre Washington et Berlin – en plus, la politique de Trump tombe à point pour ce changement. Je pense que seul quelques généraux qui se rappellent d’un temps ou la France fut assez proche de l’Union Soviétique et ne se cachait pas du fait qu’en cas de conflit l’Allemagne deviendrait un stand de tir pour l’arme atomique Française – pense qu’un rapprochement stratégique avec la France au détriment de l’Alliance TransAtlantique est une mauvaise chose. Une partie importante de la classe politique et industrielle Allemande ne voit pas les Etats-Unis comme LE partenaire de l’avenir, cette décision en est le reflet.

  23. Parabellum dit :

    Zéro chance pour le rafale en Europe ? Le typhon ou le f18 ne sont pas des avions récents pourtant non ? Le rafale transporte l asmp nucléaire non?

  24. Si vis pacem dit :

    Oui, mais nous, on ne prête pas nos bombes. Les ASMP, on les gardes. Je ne suis pas certain de la chose, mais les ASMP n’ont jamais eu suffisamment de portée pour atteindre Moscou porté par nos avions depuis la France. Enfin… pas dans le scénario aller-retour. Cela limite le nombre de frappes au nombre de plateformes. Ou alors ces bombes sont destinées à un usage sur des objectifs militaires (concentrations de forces) en tapant moins loin. Bref… destinées à taper en Allemagne, sauf si les allemands nous prêtent leurs bases aériennes. Vu le nombre de missiles à tirer, pourquoi les allemands nous achèteraient les vecteurs? On en fabrique pas de bombes nucléaires. L’usine de Marcoule est démantelée. Il n’est pas dans l’air du temps de la remettre en service. Ce qui est dans l’air du temps, ceux sont les planeurs hypersoniques ou les satellites disposant de flèches spatiales.
    Bref, on a pas de missiles ou de bombes nucléaires à filer aux allemands pour armer leurs avions et on n’a pas la possibilité d’en faire.
    On a moyennement intérêt à le faire. Les Allemands n’y voient pas d’interets. Tout cela peut changer, mais pas en 6 mois.

  25. Airforceone dit :

    Bonjour,
    Je comparais plus haut, LM à la grosse pomme qui vend du high-tech à des prix astronomiques pour un SAV minimale, le tout dans une opacité totale, Jetez donc un œil curieux sur ses positions

    Bien à Vous,

    Marc Edmond

  26. Dany40 dit :

    @Alexis TK27

    Vous confondez un peu facilement égalité de résultat et égalité de méthode .
    En effet sur le F-35 le choix a été fait de garder les dérives… mais cela ne l’empêche pas d’être un avion furtif à SER très faible.

    Vous trouverez des recettes différentes d’un programme à l’autre mais les capacités souhaitées sur le SCAF en terme de furtivité, connectivité et production d’énergie existent bel et bien sur le F-35 aujourd’hui.

    Enfin … attention aux infos orientées … pour un avion qui ne « fonctionne pas » il accumule quand même beaucoup d’heures de vol y compris en zone opérationnelle réelle .

    Pour reprendre l’image de l’Iphone : Ces téléphones peuvent fort bien fonctionner sans être à jour au dernier IOS. Pour le F-35 c’est pareil .

  27. Dany40 dit :

    @ScopeWizard

    Je crois que le soucis commun a beaucoup de visions de la furtivité passive c’est le côté « tout ou rien ». Ceux qui la défendent y voient souvent une invisibilité protectrice et ses détracteurs y voient une protection qui perdra toute capacité à protéger.

    La vérité est en fait entre les deux. La furtivité est un filtre à menaces. Je veux dire par là que c’est un bouclier parfaitement hermétique contre toute une gamme de menaces (et dans certaines circonstances) mais qu’elle laisse bien sûr passer certaines autres menaces.
    Mon image vise à faire comprendre une chose essentielle : Aujourd’hui mais aussi dans 30 ans, la furtivité vous permet de consacrer vos réponses actives aux menaces qui franchissent le filtre … donc d’avoir moins de diversité à gérer. Sans furtivité l’éventail des menaces potentielles à contrer de façon active augmente … demandant plus de réponses diverses à fournir.
    On oublie souvent qu’un facteur crucial de réussite d’une opération aérienne est sa préparation . Un scénario de mission conçu avec les bons renseignements et pouvant tenir compte efficacement des facteurs de risque … la planification c’est décisif.
    Nouvelles technologies ou pas , la furtivité facilite les scénarios d’operation car les moyens pour la contrer demandent des ressources en homme et matériel bien plus faciles à suivre par le renseignement militaire que les systèmes vieillissants qui prolifèrent et qui peuvent clairement menacer tout ce qui n’est pas furtif .

    Ceci étant dit … l’idée de course technologique par les USA, pour ruiner ses opposants , n’est pas idiote … c’est ce qu’ils ont fait subir à l’URSS. C’est une réalité par rapport à la Chine mais pas dans ce domaine de furtivité… la Chine se ruine à construire de vastes stratégies de déni d’acces alors que les USA n’iraient jamais les envahir …