Washington recommande aux pays occidentaux de « rapatrier » de Syrie leurs ressortissants passés par Daesh

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

110 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    Mauvais conseil. Il faut que la France REFUSE.

    • Fred dit :

      … Et donc prendre le risque qu’ils soient instrumentalisé contre nous par ceux qui vont les « récupérer » : Turcs, Syriens, Russes … Ou bien qu’ils partent seuls eux-même dans la nature ?

      • Stoltenberg dit :

        Instrumentalisés comment ? Nous avons des moyens pour faire pression sur les Turcs pour que ces gens soient jugés convenablement.

        • Xaintrailles dit :

          A mon humble avis, ils sont déjà instrumentalisés par les gens qui les détiennent… non ? Et les américains n’interviennent sur ce sujet que pour dégager leur responsabilité ( chacun sa part… dit D.T. ).
          Quant-à la fiabilité de la Turquie, j’ai quand même un tout petit peu de mal à y croire ! Jugés « convenablement » ???

        • Castel dit :

          Stoltenberg
          Déjà, le premier risque serait qu’il soit « récupérés » pour servir d’auxiliaires aux Turcs !!

        • MAS 36 dit :

          Tant qu’ils sont instrumentalisés en zone de combat au Levant, ça ne me dérange pas. Ils y a plus de risques pour eux sur place avec qui que se soit comme « tuteurs » qu’il n’y en a pour eux dans nos geôles.

        • Fred dit :

          @ Stoltenberg
          Les djihadistes détenus dans les prisons syrienne ont déjà été instrumentalisés par Bachar el-Assad il y a de cela quelque années : pour diviser l’opposition et la diaboliser, il les a simplement … Libérés.
          .
          Les djihadistes français aux mains de la Turquie ou de la Syrie, ces pays pourraient exercer un chantage à la libération de ces derniers, et même les aider à disparaître dans la nature … Provisoirement.

    • NRJ dit :

      Donc on laisse les turcs les libérer lorsqu’ils attaqueront les kurdes ? Ou on soutient Assad, les russes, les iraniens pour mettre la pâtée aux turcs et à leurs alliés ? (je ne serais pas opposé à cet option, mais elle n’est pas concevable politiquement)

      Ce qui est le plus intéressant est votre manque de confiance en notre justice. Elle est une base de la démocratie française et vous la considerez (dites moi si je me trompe) au mieux partiale au pire incompétente pour ces affaires qui la concernent en premier lieu.

      • Stoltenberg dit :

        Ce qui n’est pas conçevable c’est de mettre en danger la vie des Français. Et le gouvernement doit protéger la vie des Français. Nous avons assez de moyens pour faire pression sur les Turcs, Syriens ou autres. Nous pouvons transférer ces personnes en Irak. Et, enfin, nous pouvons les éliminer sur place. De toute façon, c’est une zone de guerre et tout le monde s’en fout. Vous voyez, pas très difficile de trouver des solutions si on le veut. Mais le gouvernement veut qu’ils reviennent ! Et ce n’est qu’un prétexte.

        • blondin dit :

          pourquoi le gouvernement voudrait qu’ils reviennent ??

        • Montaudran dit :

          Vous êtes ridicule. On a bien vu que le gouvernement était très content de voir ces français djihadistes dans les geôles kurdes; c’était tellement plus commodes.
          Il n’ y a que certains tenants d’un légalisme qui veulent les rapatrier pour que le système judiciaire français puissent s’appliquer sur des français.
          Problème: Je n’ai pas l’impression que notre système judiciaire possède des réponses adaptés pour 130 djihadistes…
          La prison ? c’est une université dont ils seraient les professeurs émérites.
          Je suis comme beaucoup de commentateurs si on m’annonçait que ces 130 quidams ont malencontreusement tentés d’arrêter des projectiles supersoniques avec la tête, cela ne m’assombrirait certes pas la journée.

          • Stoltenberg dit :

            C’est vous qui êtes ridicule. Même quand ils étaient aux mains des Kurdes, le gouvernement a fait revenir certains d’entre eux sous prétexte qu’ils seraient condamnés à mort.

          • Tahitoa dit :

            Tout a fait d’accord!

          • Fred dit :

            @ Montaudran
            Le chiffre exact est de 60 djihadistes français dans les prisons de l’ASL, les 70 autre étant des femmes et des enfants.
            .
            @ Stoltenberg
            Non, le gouvernement n’a pas « fait revenir certains d’entre eux », ils sont revenus d’eux-même (très peu [70 depuis le début], et pour deux raisons : pas trop envie de se retrouver en prison en France, et difficulté de passage, la nouvelle configuration de la région rendant la sortie bien plus difficile, les tarifs des passeurs ont drastiquement augmenté et que beaucoup sont tentés de doubler la mise en livrant leurs clients à l’ALS)

        • Fred dit :

          @ Stoltenberg
          Quels moyens de pression sur la Turquie ? Erdogan est dans une fuite en avant et se fiche bien de la France. Quand à la Syrie, n’en parlons pas ! La France a supprimé son ambassade là-bas, ce qui est une grave erreur.

          • Stoltenberg dit :

            Arrêt des investissements et des importations, retour des ressortissants Turcs chez eux. Il faut comprendre que c’est un pays moyenâgeux.

        • Castel dit :

          La meilleure façon de protéger la vie des Français, est de s’assurer qu’ils ne puissent pas s’échapper et continuer leur nuire dès qu’ils auront échappé à leur geolliers !!

          • Stoltenberg dit :

            Vous voulez me dire qu’ils seront punis en France ? Il faudra m’expliquer d’abord comment un jeune musulman qui a déjà été condamné 27 fois a pu se balader tranquillement avec un pistolet sur un marché de Noël et puis s’enfuir en taxi ( ! ). Normalement, ils serait en prison pour longtemps, mais en France les magistrats libèrent ce genre de personnes.

          • Castel dit :

            Stoltenberg

            Parce que vous croyez que ce jeune s’il était revenu de Syrie aurait été laissé en liberté ?
            Et même s’il avait été libéré quelques années plus tard, il aurait forcément été étroitement surveillé, et n’aurait pas pu commettre son attentat…
            Par contre, tant qu’on en laissera en Syrie, si par malheur, ils parviennent à s’échapper à leurs geôliers, on peut être sûr, qu’à peine libéré, ils arriveront de nouveau à faire passe leurs messages haineux, qui ne manqueront pas de trouver un écho tôt ou tard chez le genre d’individu comme celui de Strasbourg !!

          • Robert dit :

            Stoltenberg,
            C’est la France, le pays des droits de l’Homme.
            Mais aussi un des pays occidentaux qui ont fait de l’immigration massive le moyen de remplacer une main d’oeuvre plus couteuse et moins malléable depuis les années 60. 28 naissances sur 100 sont des avortements, plus nombreux chez les français de souche, qui sont supplantés par des enfants immigrés en 2017, au moins 9 millions depuis 1975. Et les mentalités se modifient en fonction de la population.
            Je pense que le laxisme judiciaire, à travers tout un tas de biais, est une adaptation à des moeurs de populations venues de pays ou la seule loi est la charia et la force. Appliquer avec la sévérité justifiée les lois à tous sans exception montrerait aux citoyens que les immigrés sont une population plus criminogène et leur importance réelle dans la population. En fait, il suffit de se rendre dans une prison de grande ville comme visiteur pour constater que les quartiers sont répartis par ethnie.
            C’est le retour par absence de réponse adaptée de la justice à la barbarie de la sélection naturelle quand les plus violents et cruels l’emportent parce qu’en face d’eux on a des sensibles et des raisonneurs qui ne sont pas capables de parler le même langage de la violence sans règles.

          • Robert dit :

            Castel,
            Il serait surveillé après son emprisonnement, dites-vous ?
            Savez-vous combien d’agents de renseignement intérieur il faut mobiliser pour surveiller correctement, c’est à dire en permanence, un radicalisé ?
            Il me semble que ça tourne autour d’une vingtaine, en comptant repos, vacances, arrêt maladie et déplacement complexe à surveiller.
            Combien de radicalisés en France et combien d’agents du renseignement intérieur disponibles pour assurer cette surveillance? Même en doublant les effectifs, cela serait encore loin du compte parce que le vivier d’islamistes ne cesse d’augmenter.
            Une chose est de dire, une autre est de faire, surtout quand on a affaire à des personnes fanatisées et aguerries, qui connaissent nos faiblesses et peuvent se sentir humiliés d’être revenues chez les koufars et qui peuvent n’attendre qu’une opportunité, un relâchement dans le filet, pour passer à l’acte.
            Nos dirigeants n’ont ni la volonté ni les moyens d’empêcher une personne devenue une bête fauve, qui a goûté à la barbarie en toute puissance, de revenir à ses égarements, si tant est qu’il aura même regretté ceux-ci. Le seul moyen, c’est l’enfermement à vie, qui n’existe pas dans notre pays, ou l’élimination. Les laisser revenir, c’est préparer nos concitoyens à pouvoir un jour revivre cette horreur, à Nice, à Strasbourg ou n’importe ou.
            Et n’oublions pas le djihad du pauvre de tous ceux qui poignardent, foncent avec une voiture, égorgent tout au long de l’année. On a beau les qualifier de « déséquilibrés », ils participent avec efficacité à la sidération des occidentaux au nom de l’islam.
            Osons le dire, sans changement de perception de cette violence et des moyens à employer, nous sommes impuissants, condamnés à subir et à réussir à en arrêter un de temps en temps.

          • Robert dit :

            Stoltenberg,
            Comme Benalla qui se moque de tout le monde, ment sous serment à la représentation parlementaire, parvient à tourner en ridicule le pouvoir et continue de sévir en toute impunité.
            La discrimination positive qui nous paralyse.

      • Thinker dit :

        Personnellement ce que je vais vous dire va vous paraître gros et choquer mais j’en suis malheureusement convaincu: je fais plus confiance à la justice du « Rojava », ou de pratiquement n’importe quel état dans le monde, qu’à la magistrature idéologique française ou à ce que peut faire notre système carcéral avec son budget limité et les ingérences multiples des cours de justice européenne pour gérer des psychopathes de ce calibre.
        Sévère mais juste !
        Dans notre pays on peut ne faire que 2 ans de prison ferme pour un vrai homicide involontaire, 3 ans pour un homicide requalifié involontaire (il l’a tué à coup de coup de couteau sans se rendre compte que ça risquait de le tuer de le planter – le cas Jawad par exemple), et 5 ans pour homicide volontaire impossible à requalifier. C’est juste scandaleux de voir où on en arrive au bout de la mise en application de l’idéologie postmoderne des théoriciens qui accordaient plus d’attention aux bourreaux qu’aux victimes et des cures d’austérité chroniques (qui n’ont jamais touché que les armées hein) des pouvoirs publics.
        Dans le meilleur des cas, si ils reviennent, pour leur association avec des terroristes fanatiques qui ont pratiquement détruit 2 états et commis une liste de crime de guerre longue comme le bras, tout en commanditant régulièrement des assassinats contre nos ressortissants, ils peuvent être condamnés pour terrorisme et complicité pour les massacres, et écoper de la peine capitale en vigueur dans le pays: perpétuité factice, soit 30 ans ferme avec 23 ans de sureté pour bonne conduite (quelle que soit la conduite sauf l’égorgement d’un gardien) dans une maison centrale. Dans le meilleur des cas et si l’état à du pognon à dépenser: un prisonnier coute 36 000€ par an et les place sont limités à 70 000.
        Pendant 23 ans ils auront tout loisir de travailler au corps de grands criminels, pour la plupart formés aux maniements d’armes plus ou moins lourdes, et de les endoctriner dans leur idéologie haineuse. Et une fois sorti ils continueront de nuire et de couter d’une façon ou d’une autre, parce que ce sont des ennemis et qu’ils nous détestent. On a pas affaire à des drogués qu’on pourrait désintoxiquer en les soignants pendant un temps comme certains semblent le suggérer. Et si le fond du problème c’est la folie, moi je veux bien mais pour soigner ça en toute sécurité il faut l’incarcération à vie et une grosse camisole chimique et ça coute ! La lobotomie est malheureusement interdite et coute aussi très cher en prise en charge de toute façon.
        Je le redis si on peut pas les laisser sur place ou les refiler aux Irakiens moyennant des finances acceptables, alors la bombe artisanale mal placée ou l’accident d’avion est la solution la plus économique et la plus raisonnable.

        • JB dit :

          Et encore, dans le meilleur des cas 30 ans de taule, à supposer même qu’ils soient condamnés. Ca paraît évident pour la plupart des commentateurs, mais ils ne semblent pas savoir comment ça marche la justice dans un pays comme la France : une instruction, des avocats, des vices de procédure ; si on arrive au bout de l’instruction sans qu’un vice soit venu tout mettre à bas, et que bon an mal an le dossier ait pu être étoffé, c’est transmis devant la juridiction de jugement et là on va commencer à discuter des preuves, de leur légitimité, du bien-fondé des accusations portées, de nouveaux vices de procédure, etc. Je suis avocat, je sais de quoi je parle. Sur 10 qui seront déférés, 8 s’en sortiront peut-être sans égratignure faute de preuves, et pourront préparer ensuite leur prochain attentat sur notre sol. On aura fait entrer le loup dans la bergerie, pour qu’il puisse dévorer tranquillement les brebis, au lieu de l’éliminer tant qu’il est encore loin et à portée de nos feux. Mais ça, l’idéologie bisounoursienne et tarlouzienne de nos dirigeants l’interdit.

        • Davy Cosvie dit :

          On pourrait améliorer le système carcéral mais comme toujours il faudrait une volonté politique. Cette volonté politique consisterait à définir d’abord le(s) résultat(s) que l’on veut obtenir en mettant les gens en prison : mise à l’écart de la société ? Punition ? Perspective de réinsertion ? Mais bien entendu, quel que soit le projet il faut le budget et de ce côté nous sommes paralysés.
          Voyez ceci : https://www.youtube.com/watch?v=_rSg1BsXHmc

      • Bozkurt23 dit :

        Vs souteneriez les iraniens, les russes, et assad !!? Même si vs le vouliez, vs ne le pourriez pas. Trump vs a interdit tout échange avec la Russie et l iran. Et quelle pression pourriez vous faire contre la Turquie. C’est plutôt la Turquie qui a un moyen de pression sur l europe. La Turquie va lancer une opération ds le nord de la syrie, et vs renvoyer vos enfants de la république.

        • Stoltenberg dit :

          Croyez-moi que la France a assez de moyen pour faire pression sur cette para-puissance régionale qu’est la Turquie.

        • jyb dit :

          @bozkurt23
          La turquie ? Mandat d’arret aujourd’hui contre 63 militaires (essentiellement des pilotes) Il y a plus d’officiers turcs en prison que sur le terrain… Les turcs viennent de dire « oui monsieur, merci monsieur »
          à joulani. Ils sont à quatre pattes devant leurs supplétifs pour qu’ils ne les lachent pas. Ils viennent de se faire virer d’une base en irak. etc etc

      • Frank dit :

        @ NRJ Notre Justice partiale ou incompétente? Les deux ne sont pas incompatibles… Par exemple, Outreau, le « mur des cons », l’étonnante et sélective mansuétude concernant les comptes de campagne d’E.Macron, ceux de Me Pénnicaud concernant Danone et Business France, Les combines de Mr Ferrand, etc, etc… Parmi tant d’autres exemples, la liste est si longue.

      • MAS 36 dit :

        Avec 20% de condamnés à de la prison ferme qui n’exécutent pas leur peine vous parlez de confiance en la justice. Avec des condamnés qui portent un bracelet électronique et poursuivent leurs activités crapuleuses vous parlez de confiance. Avec des années d’instruction sans fin pour passer aux assises ou en correctionnelle, laissant le temps aux prévenus de partir pour certains en Syrie justement comme récemment devrions nous avoir confiance en notre système judiciaire classé au niveau européen pour son budget à la 35° place pour 36 pays. Peut-être efficace sur les dossiers les plus médiatiques mais pour le reste…….

      • bat dit :

        c’est pas la justice ,c’est la prison dont on a pas confiance ,trop peu pour trop de détenus ,ces types sont des bombe »s en puissance et à retardement ,les mafieux continuent à diriger de la prison que je sache ,combien de truands l’ont fait ,renseigner vous ,les prisons sont des passoires on le sait …

    • OTOOSAN dit :

      Ca dépend, si des decideurs veulent s’en resservir ailleurs ?

  2. petitjean dit :

    Trump, qui a bon dos, serait responsable de cette situation ??!!
    Et donc le département d’état nous dit ce qu’il conviendrait de faire
    Et nous, comme de bons vassaux, on va le faire
    Et on va même essayer de « déradicaliser » ces ordures, hommes et femmes, qui ont du sang plein les mains
    mais pourquoi n’a-t-on pas liquidé sur place ces égorgeurs ? Pas d’ordre ? Personne pour s’en charger ?
    Nous méritons vraiment ce qui nous arrive…………….

    • Fred dit :

      @ petitjean
      « Personne pour s’en charger ? » : on compte sur toi, petitjean, tiens-nous au courant de tes avancées, envoie-nous des cartes postales.

  3. Robert dit :

    L’islamisme radical violent va nous faire passer l’islam radical piétiste, dont est proche Romain Caillet qui est un converti marié à une femme portant le voile intégral, pour acceptable et constructif parce que pacifique et l’islam politique des frères musulman pour un interlocuteur valable qui gagne tous les jours des avances sur les démissions de nos autorités.
    Grâce à l’islam radical violent, l’islam radical politique va obtenir des avancées dans notre pays et on nous fera passer ça pour une avancée et une victoire contre le terrorisme islamiste.
    De ce point de vue-là, les américains ont raison, il faut que les djihadistes reviennent pour que la comparaison parvienne à nous faire accepter la soumission et l’affaiblissement de notre nation face aux intérêts américains.

  4. Duc d'Orléans dit :

    Exécutions ciblées comme l’a demandé un député clairvoyant. Tout autre solution est un cauchemar pour la France : prisons saturées où ces nouveaux prisonniers seront des meneurs auréolés de leur statut d’anciens combattants, instructions interminables et procès grandguignolesques. Sans compter que les peines encourues seront aménagées par nos magistrats crédules et larmoyants.
    Non, en dehors de l’article 11,43 que des malheurs pour la France.

    • Robert dit :

      Duc,
      Tout le monde sait qui et ou ils sont avec les femmes et les enfants et la machine émotionnelle s’est mise en branle, si le SA intervenait cela serait signé avec une condamnation médiatique immédiate et une récupération par les islamistes dans la foulée sur l’état de droit, les droits de l’Homme, etc.
      Il fallait faire ça dans la zone grise sans en parler à personne et cela serait passé, malgré les jérémiades des islamistes et des collabos. Un assassin qui meurt à la guerre, on ne regarde pas trop sur les méthodes utilisées. Maintenant, il n’y a plus que de refuser leur retour ou l’accepter, nous sommes faits aux pattes.
      A quoi sert de s’énerver et sortir les discours vengeurs alors que nous sommes objectivement perdants ?
      Ce qu’on peut proposer comme réflexion, c’est concernant l’attribution et la suppression de la nationalité française pour les prochains et les pressions sur les pays pour pouvoir expulser nos ennemis. Vous remarquerez que la photo représente un français de souche qu’on ne peut pas déchoir de sa nationalité s’il n’en a pas d’autre. Bien sûr, il ne représente que l’exception, la plupart sont d’origine étrangère et peuvent être déchus sans devenir apatrides. Mais pour celui-là, l’exemple des français frappés d’indignité nationale et déchus de tous leurs droits à la libération peut servir d’exemple ainsi que de les priver de leurs droits parentaux et des aides sociales. On ne peut pas les tuer, mais on peut leur mettre des bâtons dans les roues pour leur réinsertion en France. Vous imaginez subventionner le logement ou ils prépareront peut-être leur prochain attentat ?
      Mais ce qui compte le plus, à mon avis, c’est de tirer toutes les leçons des causes qui ont entrainées ces conséquences. Et cela ne sera pas facile, beaucoup essaient de se dédouaner de leurs responsabilités ou de nier la réalité.
      Autrement dit, on est mal barrés et pour longtemps, sans une réforme morale et spirituelle des français.

  5. bruno saliou dit :

    macron prend tes responsabilités . pas de retour.

  6. Starbuck dit :

    C’est quoi ce bordel ? La seule solution au problème c’est une corvée de bois .

  7. jyb dit :

    C’est effectivement la seule solution actuellement. Cela étend entendre ce conseil de la part d’un pays qui a créé guantanamo, et externalisé ses black sites c’est assez drôle.

    • jyb dit :

      cela étant

    • ced dit :

      et pourquoi ne pas les remettre à la justice Syrienne ? Ils sont en Syrie et ont commis leurs crimes sur le sol syrien. Pourquoi ne pas faire confiance à la justice de ce pays souverain ?

      • jyb dit :

        @jyb
        Les anglo-saxons ( usa, canada, uk….) ont déjà délocalisé en Syrie leurs centres de torture en syrie au début des années 2000. Résultat mitigé. La France non.
        Donc j’imagine mal qu’après avoir soutenu une rebellion, après avoir soutenu une opposition (islamiste) off shore,
        après avoir frappé des bases syriennes; le niveau de « relation » actuel permette d’envisager cette solution. Mais effectivement comme pour l’Irak, ce serait une solution (parmi les moins mauvaises)

        • ced dit :

          on pourrait faire de la realpolitik…. On a voulu la peau de Bachar, on ne l’a pas eu. On revient le voir et on reprend le contact. C’est ça la diplomatie… Mais je comprends bien le souci….

      • Vince dit :

        Parce que c’est donner des cartes dans la main de Bachar. A la rigueur il faudrait les expulser à Idlib… Là bas tout peut arriver.

    • Vince dit :

      Justement, quand on voit le bilan d’un système comme Guantanamo, on ne peut être que très pessimiste sur les conséquences de la voie légale ordinaire.

      • jyb dit :

        @vince
        guantanamo est tout sauf la voie légale ordinnaire.

        • Vince dit :

          Oui – et pourtant on retrouve nombre d’ex Guantanamo dans des actions terroristes divers ou sont devenus des pontes daesh ou al qaeda. Si Guantanamo n’a pas marché, que dire d’une procédure dans le cadre légal ?
          .
          A part les envoyer en travaux forcés dans une mine de sel reculé, les « accueillir » c’est l’assurance de les voir déambuler libres dans qqs années au mieux, et toujours aussi déterminés évidemment.

      • jyb dit :

        @vince
        guantanamo est tout sauf la voie légale ordinaire.

  8. Ah Ca ! dit :

    Ok pour Mururoa et on en fait un polygone

  9. MAS 36 dit :

    Qu’ils les prennent à Guantanamo !

  10. Misare dit :

    ils veulent pas les envoyer a Guantánamo?

  11. Honneur dit :

    Ça manque un peu d’arguments non ?

  12. Renard dit :

    Vraiment de très bon conseils les USA…

  13. Auguste dit :

    Ils ont détruit,certains publiquement,leurs passeports français,ils ont combattu contre la France.De fait ils ne sont plus Français.En outre, beaucoup ont la double nationalité.Pourquoi le retour en France qu’ils ont renié et pas dans l’autre pays de nationalité?

  14. girardin dit :

    Sur un sujet aussi délicat la décision ultime revient à chaque pays. Personne ne souhaite bien sûr que ces combattants puissent repasser aux travaux pratiques ou faire école sur notre propre sol.

  15. Arnaud dit :

    Il y a une solution simple : demander aux Kurdes de transférer ces prisonniers aux autorités irakiennes. Mais, car il y a un « mais » : peut-être ne souhaite-t-on pas que ces jihadistes répondent à des questions des juges étrangers, comme par exemple « comment avez vous appris à utiliser un missile TOW », ou « comment arrivait l’argent pour verser les salaires » (en dollars…)

    • Malik Ouali dit :

      La solution est clair;ils doivent rester en Syrie comme prisonniers esclaves;puisque ils ont détruit la syrie donc ils doivent la reconstruire gratuitement ces fils de batards.

    • Thom dit :

      Pourquoi les irakiens accepteraient de récupérer des prisonniers s’ils ont combattu en Syrie?
      Ils en ont déjà assez comme çà a gérer ils ne vont pas en plus récupérer ceux des autres sauf à prouver qu’ils ont franchis la frontière irakienne à un moment.

    • Alpha dit :

      @Arnaud
      « comment avez vous appris à utiliser un missile TOW »
      Oui, ou un canon sans recul russe ou chinois, comme sur l’image d’illustration …

      • Arnaud dit :

        Pour les armes russes ou chinoises, elles étaient présentes dans les stocks de l’armée syrienne (ou irakienne). Donc, peut être y a t’il eu des aides russes ou chinoises, mais il suffit que des déserteurs locaux les aident pour expliquer. C’est le cas du Jaysh Naqshabandi irakien, composé d’anciens de l’armée de Saddam par exemple. Bref ça n’exclut pas une aide étrangère, mais c’est difficile à prouver. En revanche, le missile TOW n’a jamais été vendu à la Syrie ni à l’Iraq. Donc là, c’est plus compliqué à expliquer pour en détenir, pour apprendre à les utiliser, et pour les utiliser….

        • Thom dit :

          L’Iran et la Turquie en ont eu.

        • Alpha dit :

          @Arnaud
          Même s’il est avéré que certains groupes syriens affiliés à l’Armée Syrienne Libre, et considérés comme modérés, ont reçu des TOW de la part des USA, d’autres missiles TOW utilisés en Syrie, et en particulier par des groupes djihadistes, peuvent venir de n’importe où… 45 pays en sont utilisateurs, parmi lesquels, les plus suspects : Iran, Israël, Liban, Koweit, Arabie Saoudite, Albanie, Oman, Somalie, Ethiopie, Yémen, Pakistan, Turquie, Jordanie,…
          De même, certains missiles donnés par les USA à des groupes référencés ASL, ont pu tomber aux mains des djihadistes lors de combats entre groupes rebelles syriens n’ayant pas la même obédience ex. Mouvement Hazm (modérés) contre Front Al Nosra (djihadistes) lors de la « bataille du Régiment 46 », février 2015.)

  16. PK dit :

    On leur donne et ils les collent à Guantanamo.
    .
    Chiche ?

  17. darkvadeur dit :

    C’est Donald, le pentagone ou l’Otan qui éprouvent le besoin de nous dire quoi faire,?
    On est décérébré à ce point ?

  18. zamicel dit :

    Oui, on en parle et ça promet :
    Le retour des djihadistes français :
    « Tous ces djihadistes qui rentrent vont remettre au goût du jour les idées de certains à faire des attentats au près de nombreuses personnes non fichés. Ils sont plus d’une centaine à rentrer (plus les enfants), mais combien les attendent en France pour les prendre comme exemple. Attentats puissance mille ? Que vont ils déclencher ? Des attentats à «pas cher» extrêmement disparates, extrêmement difficiles à anticiper ou à contrôler.
    Trois / quatre mois après les retours auront lieu les premiers incidents. A partir de l’automne ce sera animé. Une vague, une série, en réalité un tsunami d’attentats. Évaluez la proportion. L’Espagne sera touchée aussi par vague française. Barcelone, Madrid, en Andalousie. »
    « L’état français pas apporté de solution, la tête n’a pas anticipé en un an et demis. Les têtes de l’exécutif actuel, ceux qui sont aux affaires, ceux qui vont les ramener, seront tenus pour responsable. Ce qui provoquera un grand renouvellement de la classe politique en deux ans. »
    « Celui qui va faire la guerre, la plus grande guerre. La faute à … .
    La plus grande faute à … : il s’enterre volontairement.
    Il ouvre la boite de Pandore. Ce va tout chambouler.
    Il devra des comptes à l’humanité.
    C’est fin 2019 que cela va vraiment commencer à péter. »
    Médiumnisation N°=105, Amandine Roy Médium
    https://www.youtube.com/watch?v=-6IeVTFdZ7s

    • Fred dit :

      @ zamicel
      Plus d’une centaine, moins les enfants et les femmes : soit 60 djihadistes.

  19. Fred dit :

    Mise à jour :
    « le Quai d’Orsay tout comme la place Beauvau ont contesté le nombre de 130 djihadistes annoncé dans les médias. Il semble qu’il y ait eu une confusion : 130 serait le nombre de ressortissants français, hommes, femmes et enfants détenus par les Forces démocratiques syriennes » Mediapart

    • revnonausujai dit :

      ah ben, si la place Beauvau le dit !
      Quelque soit le sujet, terros, GJ,même sécurité routière, le voyou marseillais et son seide, le préfet servile, mentent comme des arracheurs de dents; quand ils disent qque chose, on peut raisonnablement penser, jusqu’à preuve contraire, que la vérité est à l’inverse de leurs assertions !

    • basstemp dit :

      Si il y a des agents français en prison en Syrie : Alors le gouvernement doit immédiatement le dire !!! Sinon , ce sont bien des djihadistes …

  20. Ankou dit :

    il faut organiser 130 opérations homo

    • Frango ut patefaciam dit :

      Exactement, pourquoi s’embarrasser ? nos juges rouges les libèreront très vite et en plus d’être une menace factuelle pour les français ils seront considérés comme des héros dans les quartiers, suciteront de nombreuses vocations, sans parler qu’ils pourront transmettre leur « savoir » du terrain (en prison aussi d’ailleurs).
      Donc oui, opérations homo et pas besoin de le crier sur les toits.
      A vrai dire, j’ai vraiment l’impression que notre pays est au main du parti de l’étranger.

    • 1cplchef dit :

      Former un peloton d ‘exécution et hop au travail.

    • Benoît dit :

      Pour rester « dans les clous », on les juge d’abord par contumace pendant qu’ils sont encore au POMO. Ceux qui seront reconnus coupables d’avoir combattu contre la France en soutenant Daesh seront condamnés dans les règles à de lourdes peines. Ils seront ainsi exposés à des accidents dont les auteurs seront dûment récompensés.

  21. Castel dit :

    Les Kurdes sont réputés pour être de redoutables combattants, mais je les trouvent bien généreux de faire tant de prisonniers, lorsqu’on sait que les combattants de daesch, eux, n’en font pas beaucoup, et lorsque c’est le cas, on connait le sort qu’ils leur réservent !!

    • Xaintrailles dit :

      Selon Nicole Belloubet ( mais elle reconnaît ne pas disposer de liste précise ) les trois quarts de ces prisonniers seraient des femmes et des enfants. Cela peut expliquer leur attitude, et le fait qu’ils aient été gardés comme témoins de leur respect des lois internationales, et éventuellement aussi pour pouvoir faire pression, ce qui me paraît de bonne guerre, sur leurs alliés Otan…

  22. vrai_chasseur dit :

    Le phénomène des « revenants » n’est pas nouveau.
    Plusieurs centaines de djihadistes (hommes et femmes) sont déjà revenus en France.
    Dès 2017 le Sénat avait dressé un état des lieux sur leur nombre et le traitement judiciaire,
    cf compte-rendu de la commission, utile à lire :
    https://www.senat.fr/seances/s201712/s20171213/s20171213009.html

    • Fred dit :

      @ vrai_chasseur
      Pas « Plusieurs centaines » : 178 (selon les chiffres du texte que tu donne en référence [réponse de Nicole Belloubet, garde des sceaux])

  23. ScopeWizard dit :

    Comme me disait un copain avisé il y a plusieurs années , le problème c’ est que nous nous sommes nous mêmes englués dans nos propres excès de démocratie et de droits de l’ homme , le résultat est que nous confondons tout et n’ osons plus adopter certaines attitudes , prendre des décisions que par exemple ceux qui sont contre la France et les Français prendraient sans autres états d’ âme ……………
    Ce qui est à terme le meilleur moyen de se faire bouffer surtout que grâce à des types qui n’ ont l’ air de rien comme Majoubi ou des mecs bien placés comme ceux de UOIF ou du CFCM , un Islam politique , structuré , organisé , financé va nous tomber très bientôt sur le coin du museau paré des meilleures intentions du Monde ; toutefois , lorsque certaines réalités se feront jour ……………….. ACHTUNG BABIES !!

  24. Antivirusse dit :

    Une sage recommandation américaine-comment pourrait-il en être autrement ? – : nous allons rééduquer ces gens par des stages, et pourquoi pas les intégrer dans une sorte de force spéciale de nos armées, pour aller combattre les russes en ukraine ou en Afrique, en leur fournissant du matériel. Ils savent déjà que le vrai ennemi, c’est le rouge, et ils les ont déjà exterminés en Afghanistan, ils savent faire .

  25. centurion dit :

    la réalité doit nous réveiller, les Américains ont lancé leur département de la Justice à l’assaut de l’industrie européenne, l’Allemagne a plié, mais pas rompu, Siemens et Volkswagen sont toujours là, mais notre Alcatel et notre Alstom ont disparu…C’est écrit par Loik le Flok Pringent dans un article du point du 28 janvier. Le conseil du département d’état me parait de meme nature: affaiblir les états européens en implantant une menace intérieure supplémentaire. La bonne réponse d’un gouvernement qui « en aurait » serait de leur répondre « prenez les a Guantánamo »

  26. Jean la Gaillarde dit :

    Je m’excuse mais application de la méthode LECLERC. Ce sont des gens qui ont fait intelligence avec l’ennemi, car, nous étions bien en guerre contre Daesh !!! Donc, on fusille, sur place….. Affaire terminée. Ils ont choisi leur camp.
    LECLERC a appliqué cette méthode à des soldats de la Waffen SS Charlemagne, arrêté à Berchtengaden et, eux, ils avaient décidé de se rendre en apprenant qu’en face, c’était des Français et ils ne voulaient pas combattre contre des français, ce qui n’est absolument pas le cas avec ceux de Daesh ….. Leclerc à pris la bonne décision … Intelligence avec l’ennemi, en tant de guerre … douze balles … mais lorsque l’on dit cela, on est taxé de réactionnaire et regardé comme des monstres …. Alors que ce sont ceux qui vont revenir qui sont des monstres.

    • Robert dit :

      Jean,
      Ces SS français avaient refusé de combattre contre des français, ils s’étaient rendus, ils ne menaçaient plus personne.
      Cela reste un crime de guerre.
      Les djihadistes menacent toujours les français qu’ils ont combattus, mais ils ne seront pas abattus.
      C’est la grosse différence.

  27. petitjean dit :

    Quel enfumage ! Quel baratin ! Ce serait à cause de la décision du président américain que nous serions dans la « merde » . Mais arrêtez de nous prendre pour des c..s !!
    la décision est facile à prendre : Les Kurdes doivent remettre aux autorités syriennes les égorgeurs qu’ils ont capturés !!
    Fin de l’histoire !!
    Je rappelle que les Britanniques ont déchu de leur nationalité leurs djihadistes partis au Moyen Orient. C’est curieux nos journalopes n’en parlent pas et se gardent bien d’interpeller nos politiques……

    • Frank dit :

      @ petitjean Oui, mais il y a une sinistre ironie dans la situation actuelle. En 2012, la France a crée un pôle spécial du TGI de Paris, instance vouée à juger « les crimes de Bachar, le boucher qui massacre son peuple, etc, etc… »
      https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Dossiers/L-heure-passe-la-justice-demeure/Un-office-au-service-de-la-Justice
      Très silencieux depuis l’avènement de Daesh/EI, et encore plus aujourd’hui, curieusement.
      Inversement, il y a la Jurisprudence Nuremberg:
      https://www.courdecassation.fr/publications_26/prises_parole_2039/discours_2202/marin_procureur_7116/apres_nuremberg_35122.html
      Une de ses conséquences, c’est qu’il a été admis que les auteurs de crimes de guerre , quelques soient leurs responsabilités, seront jugés par les juridictions, et selon la Loi en vigueur, des états souverains ou ils ont commis leurs crimes. Ce qui s’est produit dans toute l’Europe après 1945, concernant les nazis. Partiellement.
      Je n’en suis pas sûr, mais je ne crois pas que nous ayons signé des traités qui invalide cette loi jurisprudentielle.
      Syrie, Irak, et, dans une moindre mesure, Rojava, sont des états souverains en Droit.
      Que ces bouchers soient jugés sur les lieux de leurs crimes. Je ne crois pas que ces trois états aient gardé le sens de l’humour sur ce point. Reste le chantage diplomatique, comme avec la Turquie.
      C’est stupéfiant de voir aujourd’hui notre gouvernement, et pas mal d’éternels idiots inutiles, se parer d’un pseudo Etat de Droit, pour tenter de justifier le retour de ces assassins, et la libération prochaine de ceux déjà détenus ici. On a des valeurs, et huit ans d’irresponsabilité à faire oublier…
      Le bon coté, je l’espère, c’est que les Français vont s’y opposer. Dans les urnes.
      Quoique l’enfumage, la com et la diversion médiatique sont les caractéristiques permanentes de ce gouvernement mal élu, mais les masques vont peut-être tomber à cette occasion.

  28. Tintouin dit :

    La photo du combattant de Daesh est bien choisie, pour tenter de favoriser l’acceptation de son retour par la population française.
    Ce regard triste, posé vers le bas, inoffensif. C’est presque attendrissant, de voir cet homme qui a perdu la flamme: fini le rêve du califat!
    On a envie de l’entourer, de le soutenir, de lui dire : copain, rentre au bercail!
    MAIS : il appartient au groupe terroriste Daesh. Il est l’ennemi de la France et des Français (massacres du Bataclan et des terrasses, du 14 juillet à Nice, couple policier tué à Magnanville, père Jacques Hamel égorgé…).
    Les jihadistes sont des bombes à retardement. Les envoyer dans nos prisons ne fera qu’injecter- ou plutôt renforcer- les métastases dans notre système carcéral, pour une propagation sur le territoire national.
    Sujet complexe: il est urgent de mettre en place un système français type Guantanamo, aux Kerguelen, pour isoler ces cellules cancéreuses du corps national.

  29. tab dit :

    retour, vice de procédure ou plainte auprès de l’europe , libération comme les pirates somaliens. Et hop 130 crevures à la maison et avec indemnités Monsieur.

  30. petitjean dit :

    Qui commande, puisque la France n’est plus un état souverain ?
    Se pose la question centrale de la souveraineté : c’est volontairement que la France a abandonné une partie de celle-ci à des organismes supranationaux. Elle ne peut sortir du dilemme qu’en dénonçant ces traités et en proclamant dans sa Constitution que les traités internationaux ne priment pas sur le droit interne.

    Protéger un terroriste au nom des droits de l’homme ?

    « Certaines questions n’intéressent que les riches, c’est bien connu. Il en va de même au niveau des États. La grande question qui agite la France et, c’est inévitable, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) en est l’illustration : faut-il renvoyer en Algérie les terroristes ayant purgé leur peine en France, au risque qu’ils soient maltraités, voire torturés ?
    Le grand débat n’en débattra pas. C’est une question trop sérieuse pour être confiée au peuple. Ali Meguimi, terroriste algérien condamné en septembre 2015 pour association de malfaiteurs terroristes à six ans de prison, et depuis libéré – la peine et la durée d’exécution sont « normales » -, est sous le coup d’un arrêté d’expulsion vers l’Algérie. Rien de plus logique puisque cet estimable individu est de nationalité algérienne et qu’il lui était reproché d’avoir activement soutenu et financé des responsables algériens d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, qu’il comptait rejoindre, et d’avoir établi une liste de cibles, dont la tour Eiffel, pour un éventuel attentat en France.
    Notre potentiel terroriste au nom de l’islam est terrifié à l’idée de se retrouver entre les mains des services spéciaux de monsieur Bouteflika. Cette seule idée le renvoie brutalement au réel. Après avoir envisagé de commettre sur notre territoire et notre population des crimes de sang, par haine sans doute d’une civilisation occidentale qui a rangé ce type d’actions guerrières au magasin des curiosités historiques depuis quelques siècles, cet islamiste découvre soudain les vertus des droits de l’homme à l’occidentale et de l’État de droit. La CEDH est son ultime recours, et il l’a saisie.
    Les décisions de la CEDH sont juridiquement contraignantes pour les États adhérents à la Convention du même nom. Cette juridiction internationale qui crée sa propre jurisprudence peut donc modifier le droit interne dans le sens qu’elle aura décidé. Et, en matière d’expulsion de terroristes étrangers, elle tend à considérer que le risque de mauvais traitements dans leur pays d’origine est un obstacle à la mise en œuvre de la mesure. Donc qu’il convient de conserver ces criminels sur notre territoire, pour les protéger.
    On marche sur la tête. Le terroriste est un ennemi qui a déclaré la guerre à notre pays. Comme tout guerrier, il assume les risques de ses actions. S’il perd, tant pis pour lui, surtout lorsque son combat ne peut pas se parer des vertus d’une juste guerre ou d’une légitime défense. Tout État a le devoir de protéger ses ressortissants, il s’agit de son premier devoir, le plus essentiel, le plus régalien. Donc de mettre ces individus hors d’état de nuire. Ali Meguimi a fait un choix, celui de porter le fer et le feu sur notre terre. Il a heureusement été arrêté avant de mettre ses projets à exécution, sans quoi il aurait sans doute, à l’instar de la quasi-totalité des terroristes, été abattu sans procès par nos forces de police. Qu’il rende des comptes à la police algérienne n’est pas notre problème. L’Algérie est un pays indépendant et souverain, dont le régime est sans doute corrompu et bien peu recommandable, mais c’est le pays de Meguimi. »
    François Teutsch
    Tribune reprise de Boulevard Voltaire

  31. intruder dit :

    l urgence ce ne sont pas eux, mais ceux qui ont ete emprisonné en france au debut de la crise, ceux la vont commencer a sortir cette année!

  32. basstemp dit :

    Le Deep State US veut accélérer son « plan : Les populistes étant en train de faire exploser en vol l’Europe de la trahison des peuples, ils ont besoin de faire accélérer l’invasion migratoire et islamique ! Ils ont besoin d’un changement massif de population pour des verrouillages électoraux futurs qui sont aujourd’hui évident pour ceux qui veulent bien ouvrir les yeux a la réalité et aux faits qui sont très tétus

    Les européens blancs ne sont pas assez soumis au diktat et a l’esclavagisme économique US, les risques sont réels au yeux du Deep State que les européens basculent vers des politiques de sécession a l’OTAN et de rapprochements notables vers la Russie qui a certes ses défauts en termes de normes démocratiques ! Mais qui est devenu un modèle de préservation identitaire des peuples, et qui elle ne s’est pas trompé sur le futur combat de civilisation qu’il faudra mener dans un avenir qui vient a grand pas …

    Pendant que la macronie pointe la russie du doigt : Le remplacement et l’affaiblissement civilisationnel de notre pays s’aggrave, s’alourdi … La crise des gilets jaunes n’est que le point de départ d’une immense révolte a venir contre le diktat libéral-gauchiste qui veut pulvériser nos nations au profit d’une caste qui rêve de nous voire disparaitre au profit de populations + maléables et si aisée a manipuler par la religion et les codes tribaux

    Alors le Deep State US recommande tout naturellement le retour des criminels & génocidaires de daech dans leurs quartiers européens d’origine … Bref : La trahison une nouvelle fois des peuples européens qui subissent

    Je vais vous dire une chose : Je préfère encore subir une colonisation économique chinoise que de subir l’immonde politique du Deep State US qui veut nous voir DISPARAITRE au nom d’idéologies et probablement de décisions prises au sein de sectes qui ne nous sont pas du tout des entités qui nous veulent du « bien »

    Il faut en finir et c’est pour cela qu’aujourd’hui je n’hésite plus a proclamer : A Bas la République ! Si la république n’est que trahison envers le peuple et la nation !

  33. Raymond75 dit :

    On peut vaincre des groupes armés par les armes, mais pas les idéologies. L’État Islamique a été globalement vaincu, mais il résiste encore dans certains villages et dans une grande zone semi désertique au centre de la Syrie. Mais l’idéologie est toujours là, et certains attendent leur heure …

    Une idéologie ne peut être vaincue que par l’éducation et la réprobation générale, et active. Exemple : en Allemagne, il subsiste toujours des groupuscules néonazis. D’une part, ils sont très étroitement surveillés par la police, ce qui est normal, mais surtout dès qu’ils manifestent (ils en ont le droit), ils sont aussitôt neutralisés par une contre manifestation beaucoup plus importante. Ils existent, mais ne représentent rien.

    En France, peu d’efforts réels sont fait contre l’idéologie islamiste (je n’ai pas dit ‘les musulmans’), aussi bien du côté des représentants des musulmans que du gouvernement. Ils sont surveillés par la police bien sur, mais ne pas faire de vague semble être la doctrine, et j’estime que c’est une erreur.

    • Vince dit :

      « Une idéologie ne peut être vaincue que par l’éducation et la réprobation générale. »
      .
      Vous allez leur échanger un baril de rien (pouvoir consommer le dimanche et se trémousser en rythme dans la rue avec une plume dans le cul, l’unique horizon de nos sociétés occidentales) contre leur baril de tout (islam) ? Et vous croyez qu’ils vont vous prendre votre baril de rien ? Vous n’avez donc rien compris de ce qui est en train de se passer depuis 40 ans ? Vous pensez sans doute que les nihilistes, c’est eux. Mais en réalité, les nihilistes c’est nous – et les ballader dans un centre commercial ne va pas les convertir un seul instant aux rêves d’une post-modernité dégénérée.

  34. Romulus dit :

    Mais oui mais c’est bien sûr, la diplomatie américaine estime que c’est la meilleure solution, donc on s’exécute bêtement. C’est vraiment pathétique.
    Si les Kurdes ne présentent plus les garanties nécessaires pour garder correctement ces prisonniers, il reste la solution de demander aux Kurdes de les remettre aux autorités syriennes. Bizarre de ne pas étudier cette piste car après tout, les victimes de ces djihadistes sont pour la plupart syriennes.
    De plus, si nous les jugeons en France, loin des lieux où ils ont sévi, il sera difficile de matérialiser leurs crimes et donc leurs avocats obtiendront sans difficulté une relaxe (nous avons eu déjà un exemple avec le procès du logeur des terroristes du 13 novembre).

  35. girardin dit :

    Pour garder EN SECURITE ces prisonniers la Pénitentiaire pourrait peut-être prendre modèle sur les prisons russes les plus sécurisées. Les détenus les plus dangereux n’ont pas accès au réfectoire et sont servis, en purée et en soupe, dans leur cellule par une trappe (comme les félins au zoo) ce qui limite les déplacements et les risques associés (bagarres, vol de couverts et… radicalisation) :
    https://www.youtube.com/watch?v=76RUhv28ADw

  36. Frédéric dit :

    Doit on rappeler toute les horreurs qui se sont déversés sur les États-Unis qui avaient ouvert une prison a Guantanamo ? Vous voulez vraiment que la France soit traité pareil dans l’opinion publique mondiale ?

    • Romulus dit :

      OUI

    • Frank dit :

      @ Frédéric Ce n’est pas à nous a poser d’abord cette question.
      Mais plutôt aux familles des victimes, aux blessés, et à ceux présents sur les lieux qui s’en sont sortis.
      Ainsi qu’au futures victimes potentielles.
      Le rôle premier d’un État est d’assurer sa sécurité, celle des citoyens qui le composent, dans le cadre de ses frontières.
      Cest ce qui lui donne une valeur, une image, et le respect de ses voisins, proches ou lointains.
      Essayez de vous rendre aux USA, même en touriste. En France, c’est déjà open bar, et notre ministre de l’intérieur lance de nouvelles invitations.

  37. Breer dit :

    Et oui, c’est le grand fantasme de notre époque, manoeuvré par la justice gauchisante, les médias idem, et la bien pensance généralisée, qui entretiennent une culpabilité sans fin liée à l’histoire bien évidemment violente et sanglante de toute les époques… Enfin ce fantasme de penser que nous sommes à présent une nation civilisée, parce que nos institutions sont généreuses, grandioses, plus humaines puisque nous avons supprimé la peine de mort et que notre justice n’est plus capable de sévérité maximum avec ces criminels sanguinaires et psychopathes que sont les terroristes, et que nous nous berçons d’illusions en pensant que ces individus dont le psychisme est très certainement inguérissable, vont se réinsérer dans la société qu’ils ont renié, allez je peux être magnanime, peut être que 4 ou 5 d’entre eux se sont vraiment rendu compte de leur fourvoiement… De plus notre système carcéral traditionnel foireux n’est certainement pas adapté pour ces individus, au risque de déstabiliser un peu plus les prisons déjà remplies de
    déséquilibrés … Toute la France est éplorée et scandalisée lorsqu’il y a un attentat terroriste sur notre sol tuant des dizaines de personnes dans nos rues, peut être devrait on demander au famille des victimes ce qu’il faudrait faire avec ces djihadistes issus de notre pays… On pourrait recréer un bagne sur un atoll désert du pacifique

  38. Breer dit :

    La civilisation occidentale est entrain de sombrer lentement, complètement empêtrée dans des contradictions liées aux idéologies libertaires et naîves au regard d’un bon nombre d’autres pays de cette planète qui fonctionnent sur des principes à l’opposé des valeurs humanistes…
    Il suffit de regarder une photo de la foule d’hommes manifestants prise dans un pays islamisé, pour comprendre qu’il n’y a ni compassion, ni amour, ni tolérance dans leurs regards… Le psychisme de ces gens fonctionne sur un mode archaique, des foules d’individus conditionnés depuis tout gosse à la haine de l’autre, du non musulman, de la femme … Je me demande si les français sont conscients de cela, est-ce, ce genre de mentalité, de foules hystériques qu’ils veulent voir dans nos rues à côté de leurs enfants dans le futur…

  39. Robert dit :

    Breer,
    C’est précisément notre tolérance qui nous as rendus faibles. On tolère un mal parce qu’il serait pire de vouloir le faire disparaitre, mais un mal reste un mal. A force de tout avoir mis au même niveau dans notre respect sous prétexte d’égalité et de tolérance, nous ne parvenons plus à discerner, distinguer et accepter ou rejeter selon que c’est acceptable ou pas. Une idéologie religieuse, le coran, qui prône clairement la soumission ou la mort des non musulmans n’a pas à être « tolérée » et ses sectateurs doivent justifier de ne pas adhérer à ses commandements méprisants et violents avant de pouvoir vivre chez nous. Eux n’hésitent pas dans les pays qu’ils occupent à imposer aux tenants d’une autre religion de se cacher, de ne jamais critiquer l’islam voir de se convertir. Nous devrions au moins leur imposer de garantir de ne jamais causer de tort à notre façon de vivre. Seulement, nos valeurs n’en sont pas, ce ne sont pour certaines que des termes qui prétendent remplacer des valeurs morales réelles en les supplantant, et la seule religion qui semble menacer la paix sociale ce sont les valeurs du catholicisme. Et dans ce vide, l’islam est parvenu à se faire accepter et progressivement va imposer sa façon de voir par démissions et lâchetés successives.
    Je ne parle pas d’islamisme, mais d’islam, l’islamisme servant de repoussoir pour mieux faire passer l’islam politique pour acceptable. Quand des villes entières auront physiquement faites sécession, ce seront nos autorités qui demanderont aux autorités musulmanes de faire revenir la paix.
    Et ce n’est pas du Pakistan dont je parle ni du Liban, mais de la fille aînée de l’Eglise.

  40. petitjean dit :

    Pensons plus loin que le bout de notre nez !!
    Macron n’est-il pas entrain de rapatrier ses mercenaires du Nord de la Syrie ??
    voilà une question qu’elle est bonne
    Ces combattants « français » d’obédience islamiste radicale sont tous issus des banlieues des grandes villes de France
    Ces « djihadistes » français capturés étaient parqués provisoirement près de Hassaka et à Rumaila avec leurs femmes et enfants dans des facilités gérées par Washington, mais le départ des Marines US de Syrie a pris de court Paris.
    Ce qu’il faut retenir est que des terroristes français vont être rapatriés après l’échec patent de leur mission en Syrie, laquelle était de semer le chaos et faciliter un effondrement ou un changement de régime dans ce pays.
    Tout le reste n’est que de la pure propagande mensongère.
    Quant aux risques que prend Macron , tout le monde s’en fout, même les français qui continuent de roupiller !….

    • Robert dit :

      Petitjean,
      Comme la violence gratuite et la criminalité des immigrés rend les français peureux et soumis aux lois qui le les protègent plus, les islamistes vont servir à nous faire accepter que la gestion des territoires occupés soit confié à un islam politique « raisonnable » ou à coup d' »accommodements raisonnables » comme au Canada, des pans entiers de l’autorité et du pouvoir passeront peu à peu dans les mains de la charia.
      Nous accepterons cette sécession parce que nous y verrons un moindre mal et de toutes façons personne ne nous demandera notre avis qui serait forcément « fasciste »puisque s’opposant à la sainte diversité et au culte de l’Autre suprême.

  41. nimrodwing dit :

    C’est une décision arbitraire pour le peuple français ! comment peut on accepter le retour de Syrie de ces jihadistes français ?
    Ce ne sont surement pas des tendres et encore plus psychologiquement après avoir connus la guerre, les meurtres, la violence a l’état brute.
    Ces gens représentent un vrai danger pour la société et nous n’avons pas un système judiciaire/carcérale adapté pour les accueillir.
    Notre gouvernement joue avec le feu, nos services ont déjà bien du mal a gérer les cas de fichés S et il faut qu’en plus ils gèrent ceux là ! je suis pour un non retour !!

    • Électeur dit :

      On ne peut pas exactement dire que notre gouvernement joue avec le feu, c’est pire que ça. Nous sommes gouvernés par des gens qui ne sont que de passage au gouvernement : les élus locaux retourneront dans leur conseil intercommunal ou départemental ou régional, les énarques se voient une carrière internationale.
      Ils savent qu’ils n’auront pas à gérer les conséquences de leurs décisions. Leur principe pour gouverner, c’est « après moi le déluge ».