Ardennes/Peste porcine – L’État-major des armées précise les moyens engagés pour traquer les sangliers

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

41 contributions

  1. JG von Rheydt dit :

    Les milis n’ont pas eu le droit de chasser du gilet jaune dans Paris, maintenant le cochon dans les Ardennes… Le ridicule a dû faire une victime collatérale. Cela m' »émeu » beaucoup.

    • Julien dit :

      Ha!
      Je pensais aussi aux Emu wars 😀

    • romain dit :

      Un commentaire d’une grande pertinence. On comprend mieux pourquoi notre société n’avance pas.

    • Castel dit :

      JG Von Rheydt
      Si l’action du gouvernement dans ces deux affaires, peuvent vous paraître un peu triviales, ce n’était pas une raison pour lui, de pratiquer la politique de ……l’autruche !!

  2. Gremlins dit :

    La gloire.

  3. dolgan dit :

    C’était déjà connu lors du précédent article. Mais les gens on préféré troller sur la décadence de la France plutôt que de s’informer.

  4. Galopante dit :

    Les robots peuvent bien chasser les sangliers, parce que les sangliers fuient pas quand ils voient un robot.

  5. vrai_chasseur dit :

    Espérons que ces jeunes VDO (« volontaires désignés d’office ») pour faire le rabattage, portent des gilets … fluorescents.

  6. Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

    « Des camions pouvant transporter des gros volumes sur des terrains accidentés », il existe sûrement des entreprises privées capables de faire ça.
    Le ministère de l’agriculture a-t-il seulement fait un appel d’offres public qui s’est révélé infructueux ?
    Je parie que non : ces cons de militaires qui ne savent pas dire non, c’est moins cher.
    Tôt ou tard avec ce genre de prestations mal justifiées l’armée devra répondre à une plainte d’entreprises privées pour concurrence déloyale.

    • Chacun son métier et les vaches seront bien gardées dit :

      Les SDIS savent parfaitement faire appel en urgence à des moyens privés quand leurs moyens organiques ne conviennent pas.
      .
      Mais évidemment la collectivité bénéficiaire doit payer. C’est toute la différence avec les moyens militaires : ceux-ci sont gratuits.

    • Maxime Colle dit :

      Bas je dirais non.
      Le jardinier ne peut pas t attaquer pour concurrence déloyale quand tu tond tout seul ton jardin. L’armée c’est l’état. L’état est maître chez lui.

    • Castel dit :

      Fonctionnaire

      Quand vous parlez d’appel d’offre, quand on sait le temps que cela met à aboutir, il me parait évident, que la fièvre porcine aurait décimé tout le cheptel porcins Français, avant qu’une décision ne soit prise !!
      Si on a fait appel à l’Armée, c’est précisément qu’elle la seule à pouvoir mettre en action les moyens dont elle dispose dans un délai relativement bref, pour, rappelons le une fois de plus, une situation d’urgence extrême pour l’avenir de nos éleveurs.
      D »ailleurs, je suis sûr que si le gouvernement ne l’avait pas fait, on aurait trouvé pas mal de monde pour lui reprocher si l’épizootie s’était répandue sans l’aide de l’Armée, et ils auraient eu raison…..

      • Roger Dubreuil dit :

        @ Maxime Colle : votre raisonnement est un sophisme qui va loin. Selon vous, l’Etat ferait tout ce qu’il veut partout parce que l’Etat est chez lui partout. Alors on peut abroger le Code des Marchés publics pour l’Etat.

        @ Castel : Bien sûr, toujours le prétexte de « l’urgence » pour s’affranchir des règles. Mais les SDIS, lorsque leurs moyens sont dépassés, font appel en « urgence » à des sociétés équipées et qui savent faire dans le domaine précis (par ex : des forestiers pour faire des coupe-feu en urgence).

  7. revnonausujai dit :

    dans le meilleur des mondes bercyesque, pas de solidarité ministérielle pour les surcoûts OPEX, on va voir si la Parly va envoyer la facture au ministère de l’agriculture !

  8. werf dit :

    Quels camions ? Ceux sortis des réserves qui n’ont pas tourné depuis des lustres pour charger quoi? Il faut d’abord éliminer les sangliers aurait dit un grand CEMA…

    • TINA2009 dit :

      Bsr WERF !

      Excellente réflexion !!!!
      OOOhhh , si vous pouviez avoir visé dans le mille , ce serait super …. Malheureusement, je n’y crois pas !

  9. petaf dit :

    le CEMA prévoit une nouvelle médaille pour cette chasse aux gorets !

  10. TINA2009 dit :

    Bonsoir à tous et toutes !

    AAAAAH… Vous m’avez manqué les couillus flatulents : Je vous aime !

    Bon alors, la manoeuvre du gouvernement ultra libéraliste et idéologiste en France est claire – prenez vos lunettes – :
    1/ Concentrer L’Attention sur un sujet alternatif à d’autres, d’actualité.
    2/ Le Sanglier est la victime à exterminer , pour permettre la mise en oeuvre du Plan d’éradication de la filière Porcine.
    3/ plusieurs sangliers on été analysés dans le Centre et en Rhône-Alpes : —> Déclarés positifs…. SHHHHUUTTTTT ! Faut pas le dire tout de suite : Faut respecter le DEROULEMENT DU PLAN IDEOLOGIQUE tel qu’il a été décidé !!!!!
    4/ Un décret interviendra pour interdire la production, l’importation et les exportations, la consommation de porc.
    5/ Comme dit un camarade de confession et pratique musulmane , je cite :  » … Les extrémistes musulmans au pouvoir veulent imposer des pseudo-lois , en France et en europe, alors que ces pseudo-lois ne sont pas dans les sourates traitant du sujet ».

    Sur ce , Bon appétit … Et savourez bien votre saucisson , jambon, et pieds de porc …. Car c’est une question de Temps avant que sa consommation se fasse particulièrement rare….. Du Très court terme!!!!

  11. Roger Dubreuil dit :

    Les militaires qui ne savent pas refuser, ça me rappelle une autre affaire qui date de septembre dernier : deux pompiers (militaires) de la BSPP poignardés par un malade mental que leurs chefs (militaires) avaient envoyer chercher ce malade alors que ce n’est pas la mission des pompiers. Jamais on ne verrait un SDIS (pompiers civil) accepter ce genre de mission.
    http://www.opex360.com/2018/09/05/poignarde-lors-dune-intervention-sapeur-pompier-de-paris-decede-de-blessures/
    Il est vraiment temps que la hiérarchie militaire comprenne que refuser les missions illégales, c’est normal.

    • Castel dit :

      Roger Dubreuil
      Vous faites à mon avis un amalgame bizarre :
      Autant, il est anormal d’envoyer des pompiers militaires, pour s’occuper d’une mission qui ne relève pas à priori de leurs compétences, mais qui , de plus, peut représenter un réel danger pour eux…..
      Autant , il me parait normal de faire appel aux militaires pour intervenir dans une situation d’urgence, si les autorités locales risquent d’être débordées.
      Dans ce cas précis, il ne semble pas -à priori- qu’on leur fasse prendre le moindre risque inutile, et que leur rôle supposé se limite à venir donner un  » coup de main » à ces mêmes autorités, pour une durée ponctuelle, limitée dans le temps….
      C’est par ce genre d’action que l’armée continue de rappeler aux citoyens de ce pays son utilité permanente, même en temps de paix, ce qui contribue à lui donner une image positive auprès de la population, qui la verrait peut-être différemment si, dans ce genre de situation d’urgence, elle laissait les civils se « débrouiller », sans intervenir !!

      • Roger Dubreuil dit :

        Castel, cette fois je ne parle pas de risques (mais je suis sûr que vous l’aviez compris), je parle de missions illégales.
        Je prends l’exemple de la BSPP (= militaires) qui ne sait pas refuser, au contraire des sdis ( = civils) qui refusent automatiquement toute tâche ou mission qui n’est pas strictement conforme à leur statut défini par la loi.
        .
        Il ne s’agit pas de laisser les civils « se débrouiller » comme vous le dites, mais de rappeler qu’il existe des services capables d’intervenir parce que c’est leur mission légale.
        .
        Le prétexte de « l’urgence » que l’on fait gober aux militaires est une supercherie qui réussit parce que l’on profite de leur méconnaissance de l’organisation des services civils.
        .
        C’est pourquoi j’en parle avec insistance : l’ignorance où sont les militaires des réalités de la société civile, de son organisation administrative et politique réelles (pas seulement ce que l’on trouve dans les journaux) c’est un drame qui risque de coûter cher, tôt ou tard, à la France : parce que notre armée, habituée à faire n’importe quoi si on laisse la classe politique en faire n’importe quoi, fera n’importe quoi lorsqu’un péril majeur menacera l’existence de notre Pays.
        .
        Je réagis vivement sur cette affaire de sangliers parce qu’elle est très grave par ses implications.
        Bien sûr, on peut toujours dire « pour cette fois, ce n’est pas grave » : Sentinelle, Polmar, Aspirateur (= poubelles), Héphaïstos, et maintenant les sangliers, on peut toujours dire « ce n’est pas grave, pour une fois ».
        Mais il faut savoir dire « stop » dans l’intérêt de la France en prévision de la crise majeure où il nous faudra une armée de vrais guerriers.
        .
        Bon mais chacun en pense ce qu’il veut. On peut somnoler et dire « pour une fois », « limité dans le temps », « une unité du service militaire volontaire (SMV) ce n’est pas grave », etc.
        Ce n’est pas mon avis : l’armée, c’est la mise en œuvre des armes et les unités du SMV produisent des futurs réservistes que l’on sera bien content de trouver avant d’être submergés par l’ennemi.
        .
        Alors bien sûr, les gens comme vous (les tenants de » l’armée bonne à tout ») répondent « quel ennemi, pourquoi, quand, etc ? » Hé bien souvenez-vous de l’histoire de France : toutes les guerres qui auraient pu faire disparaître la France étaient totalement imprévues ou se sont passées d’une façon totalement imprévue.
        .
        J’ai tiré à mon petit niveau les enseignements de mon expérience militaire puis civile. Voyez en annexe au livre « Opex Tacaud » l’histoire intitulée « 1976, plan Polmar à l’île de Sein » : parce que nous avons refusé de galvauder nos compétences dans cette mission indue qui consistait à dépolluer les plages (pour une fois, limitée dans le temps, urgente, catastrophique et autres balivernes…) nous étions prêts pour Tacaud en 1978. Parce que nous avions refusé Polmar.
        .
        Désolé d’avoir fait un exposé aussi long, mais cette histoire de sangliers et d’utilisation abusive des militaires non seulement m’agace mais aussi m’inquiète.

        • ScopeWizard dit :

          @Roger Dubreuil
          .
          Ah , parce que c’ est long , ça ??
          .
          Décidément , nous allons très bientôt connaître un grave problème de compréhension des choses s’ il faut se rabattre sur le style télégraphique ………………. 😉
          .
          Trêve de plaisanterie , tout ceci est hautement significatif ; et en plus vous vous excusez , non mais on aura tout vu !
          .
          Comment voulez-vous qu’ après les « gens » ne tiennent pas des raisonnements cons comme des bites ?
          Ça devient normal ……………..
          .
          Cela dit , votre intervention est très intéressante ; cependant , mis à part à cause des éléments polluants contre lesquels il reste toujours possible de se protéger ou éventuellement à cause de la fatigue , je saisis mal la corrélation entre Polmar et Tacaud ( intervention au Tchad entre 1978 et 1980 ) ?
          Pouvez-vous préciser en quoi Polmar pouvait à ce point perturber Tacaud excepté en cas de simultanéité ?

        • Habitué d'opex360 dit :

          @ Roger Dubreuil
          J’ai lu l’annexe au livre dont vous parlez et ainsi j’ai su qu’en 1976, avec une armée d’Appelés considérée comme bonne à tout faire, la classe politique ne comprenait pas l’avantage opérationnel des unités d’Engagés.
          Elle voyait seulement que les Engagés (pour cinq ans) coûtaient moins cher que les Appelés (pour un an).

          Une recherche facile sur @internet m’a appris qu’en 1978 un autre plan Polmar était déclenché : le naufrage du pétrolier Amoco Cadiz fut considéré comme « la plus grave catastrophe écologique de tous les temps ». L’on peut donc supposer qu’en 1978 les états-majors et la haute hiérarchie militaire avaient compris depuis 1976 qu’il fallait préserver les rares unités d’Engagés volontaires pour cette opération Tacaud qui commençait doucement mais dont ils pouvaient prévoir qu’elle deviendrait lourde peu à peu.
          C’est du moins mon hypothèse après quelques recherches sur @internet.

          Une autre recherche facile sur @internet (mots-clés : opex360 et scope) m’a fait remonter le temps et constater que les contributeurs interrogés par Scope Wizard ont disparu un à un.
          Par conséquent je vous prie, Monsieur Dubreuil et tous les autres contributeurs positifs, de continuer avec nous sans répondre aux questions paresseuses ou discourtoises voire grossières.

          • ScopeWizard dit :

            @Habitué
            .
            Dites , Scope vous pose un problème ?
            .
            Il est vrai que ce qui nous différencie est que Scope ne passe pas son temps à insinuer et à se réfugier sous les dessous sournois du serpent à soRnettes que vous semblez être de toute évidence ; contrairement à vous , je ne m’ attaque jamais aux êtres mais à leurs arguments et si ceux que j’ interroge et qui n’ ont même pas la plus élémentaire courtoisie de daigner me répondre se cassent pour d’ autres aventures , tant pis pour eux , c’ est leur problème et c’ est eux que ça regarde …………….
            Personne ne les oblige à agir ainsi .
            D’ ailleurs , contrairement à ce que vous affirmez si péremptoirement , tous n’ ont pas agi ainsi , et heureusement !
            .
            Non mais pour qui vous prenez-vous ?
            .
            Continuez donc à nous enrichir de vos connaissances si toutefois vous en êtes capable , ce dont je ne doute pas , et laissez tomber les attaques personnelles ringardes , il y en a eu assez ici qui jouent ou ont joué à ce jeu de cons d’ un autre âge , aussi les augustes séants de leurs remplaçants peuvent bien rester vissés sur le banc de touche ad vitam æternam , ça ne manquera pas au match , bien au contraire .
            .
            N’ avez-vous point constaté , vous qui vous prétendez si « habitué » par le choix de votre pseudo , qu’ il y a une modération ?
            D’ après vous , pourquoi ?
            Parce que souvent des intervenants aux intentions discutables et contestables ( vous préférez « imbéciles » , « détestables » , « vicieuses » ? ) comme vous font tout déraper , voilà pourquoi !
            Et des échanges jusque là courtois ou presque se transforment vite en foire d’ empoigne , en bordel indescriptible si vous préférez au sein duquel le mot « respect » se retrouve aux abonnés désespérément absents …………….
            .
            La vivacité et les désaccords dans les échanges parfois très enflammés sont une chose , la connerie en est une tout autre .
            .
            Ne pourrissez pas ce site !
            .
            Et pour votre gouverne sachez que j’ abhorre la « pensée unique » qui utilise tant de méthodes détestables et autoritaires pour faire taire toutes les autres et imposer ses diktats dogmatiques ……………….
            .
            Hein ?
            Si j’ ai voté Macron ?
            NON !
            Et si la patrie était en danger , est-ce que je voterais quand-même pour lui ?
            NON PLUS ; elle l’ est déjà suffisamment avec lui !
            .
            Voilà , comme ça vous savez tout .
            .
            À bon entendeur .

        • Écologogobobololo dit :

          Ah oui : « l’Amoco-Cadiz, plus grave catastrophe écologique de tous les temps »!
          Il est bon de rappeler ce bobard et l’émotion médiatique d’alors : aujourd’hui il n’en reste plus aucune trace. Parce que le pétrole, produit organique (d’origine végétale) est parfaitement biodégradable et parce que l’acier, ça rouille et ça se désagrège (pas le Titanic à 4000 mètres de profondeur mais c’est complètement d’autres conditions qu’en surface sur le granit breton).
          .
          Alors l’Amoco-Cadiz, voilà encore une belle supercherie de l’écologisme écologico-mediatique que l’on aurait tort d’oublier.
          C’est dans le sujet du jour parce qu’avec cette histoire de sangliers, de prétendue « catastrophe », d’urgence, d’armée « irremplaçable » quand il s’agit de faire n’importe quoi, c’est le moment de rappeler l’Amoco-Cadiz.

  12. boso dit :

    La ligne Maginot s’est arrêté avant les Ardennes, les sangliers arriveront à passer

    • Plouc putatif dit :

      Boso, c’est un bel exemple d’une réponse typique de chatbot : les mots Ardennes + état-major associés déclenchent automatiquement « ligne Maginot », puis le logiciel construit une phrase qui contient « passer » en y ajoutant le mot « sangliers » pour s’adapter au sujet du jour.
      C’est très fort, l’IA : j’admire.

      • Linguiste dit :

        Mais visiblement cette intelligence artificielle est limitée : le logiciel ignore l’accord du participe passé.

  13. Vince dit :

    L’occasion de reformer la XX° Légion, la Valeria Victrix, dont l’emblème était le singularis porcus. Mais elle a combattu pratiquement que du cochon d’Anglais. Enfin Bretons.

  14. Arnaud dit :

    Peut-être une décoration à prévoir, comme pour sentinelle. Avec une tête de sanglier sur deux glands… Vraiment, je pense qu’on touche le fond et que désormais on creuse….

    • Robert dit :

      Arnaud,
      Saint Louis rendait la justice sous un chêne, nos gouvernants la rendent comme des glands.
      Toutefois, à force de creuser, ils vont bien finir par trouver du pétrole.

  15. Savonarole dit :

    Et pourquoi pas la création d’une agrafe « grouik-grouik » pour la Médaille de Protection du Territoire ???

  16. edouard dit :

    Trump a des choses à apprendre en France… on va réussir à mettre en place une barrière anti sangliers migrants entre la France et la Belgique avec l’armée en renfort sans que le monde entier en fasse toute une affaire.

  17. ScopeWizard dit :

    @v_atekor
    .
    Étant-donné que les commentaires sont fermés sur le fil correspondant , je vous réponds sur celui-ci qui en est la suite logique …………….
    .
    Reprenons votre commentaire point par point …………..

    1) Tu dois en avoir perdu pas mal en chemin.
    .
    « notre organisme n’ est réellement prévu , conçu , et adapté à fonctionner de façon optimale que pour une consommation de végétaux comme des racines et non pour digérer de la viande même bien cuite … »
    Sur ce point, tu as tord plusieurs fois. La première, c’est que la lignée qui a aboute à l’homme, et dont de multiples branches se sont perdues, a évolué pour devenir d’abord fructivore, charognard, mais il y a eu plusieurs espèces d’hominidés qui étaient de purs chasseurs (carnivores, de +2m20, coureurs très endurants…) et dont nous avons hérité pas mal de caractéristiques qui font de nous des chasseurs et non des fructivores.
    .
    Réponse :
    N’ entrons pas dans un débat à opinions tranchées où les carnivores seraient d’ un côté , les herbivores ou frugivores de l’ autre , les deux s’ opposant dans une lutte à mort , ceci dit il serait bon de fournir tes sources sachant que toute cette question fait largement débat et que peu sont d’ accord à 100% avec cette vision des choses qui accréditerait l’ idée qu’ il y a bien des races dans l’ espèce humaine dont certains sont encore aujourd’hui issus tandis que tant d’ autres prétendent le contraire .
    Perso , je suis persuadé que l’ espèce humaine n’ est effectivement pas constituée d’ un seul bloc ………..
    Autre question : descendons-nous précisément de tels hominidés ? Avons-nous un lien direct ? Quel est-il ?
    .
    2) Ensuite une autre erreur, c’est que l’homme actuel, s’est adapté à une des grandes inventions des hominidés : le feu. L’homme est incapable de survivre sans cette invention. Il ne peut pas digérer des céréales, ne peut pas survivre avec seulement des fruits ni avec du soja, ou même de racines. Essaie d’élever un petit d’homme avec ce régime de fruits et de racines tels que présents dans la nature et il mourra.
    .
    L’homme est une des rares espèces dont la biologie s’est adaptée à sa propre invention, le feu. Sans lui, le genre humain est condamné, quelque soit le mode d’alimentation.
    .
    Réponse :
    Là aussi , amène des sources ; l’ homme n’ a pas inventé le feu , il a appris à en faire , nuance , tout comme il a plus tard appris à domestiquer la force électrique qui existe pourtant depuis la nuit des temps ……………
    En fait , si de nos jours nous mangeons autant de légumes et de céréales , c’ est que nous les faisons cuire et que nous savons le faire depuis très longtemps , raison pour laquelle beaucoup sont persuadés qu’ au départ de la domestication du feu l’ homme était bien plus chasseur que cueilleur …………..
    De plus , je te ferais remarquer qu’ avant sa capacité à en faire , l’ homme est bien parvenu jusque là ; donc affirmer que l’ homme , qu’ il soit petit ou grand , ne pouvait survivre sans le feu ne peut qu’ être inexact pour ne pas dire complètement faux ……………. l’ homme en tant qu’ espèce vivante était donc parfaitement en capacité de survivre sans le feu ……………. et à mon avis il l’ est encore contrairement à ce que tu crois et affirmes .
    Tu es encore capable de manger beaucoup de choses crues ou séchées , pas forcément cuites…………….
    .
    3) Après, l’homme très moderne, a la capacité d’aller chercher du soja d’Asie, des mangues de Colombie, de faire de la chimie pour extraire des protéines manquante d’une racine d’Allemagne, d’ajouter quelques pincées d’algues et de digérer le tout en Janvier au coin d’un radiateur, par par -12°C à l’extérieur. Mais là, on ne parle pas de « nature humaine », mais de contrôle de la nature par l’homme… et d’homme extrêmement riche, car tout cela suppose une infrastructure délirante pour bien des humains sur terre. C’est une lubie de (très) riche ; pour la moyenne des humains, une vache reste la façon la plus économique de transformer de l’herbe indigeste en protéines.
    .
    R :
    Ne penses-tu pas être là dans un bric à brac d’ idées d’ où s’ échappe plus ou moins tout ce qui te passe par la tête ?
    Structure et précise donc un peu tout ça …………..
    .
    4) Le problème viendrait plutôt que l’on nourrisse cet herbivore avec des céréales que ses estomacs ont du mal à digérer dans le cadre de l’élevage industriel, mais c’est un autre débat.
    .
    R :
    UN des problèmes ( qui est entre-autres lié à la Mondialisation ) , pas LE …………
    .
    Voilà , maintenant je vais te poser une question : combien de temps vit-on ?
    Nous savons que nous pouvons plus ou moins naturellement espérer vivre jusqu’ à 100 ans environ , dans le monde moderne la médecine a progressé , notre confort de vie aussi , donc vivre un siècle et être nombreux à pouvoir y parvenir est à notre portée ………
    .
    Seulement , entrons dans le vif du sujet ( si j’ ose dire ) et approfondissons le truc : combien de temps un être humain peut-il espérer vivre en bonne santé ?
    Parce que vivre 100 ans ou même davantage et être déjà « cramé » à 35 ou à 40 tu conviendras que ce n’ est ce qu’ il y a de plus réjouissant comme perspective d’ avenir ………………….
    .
    L’ espérance de vie ne cesse de progresser , c’ est du moins ce que médias et politiques ne cessent de professer ……………… oui mais laquelle au juste ?
    L’ espérance de vie ne progresse plus , dans nos sociétés évoluées l’ espérance de vie en bonne santé quant à elle diminue , le QI fait de même , le fait que nombre de pathologies soient attribuées au vieillissement qui lui même peut vachement s’ accélérer prématurément me paraît très vrai , par contre lorsque l « on » te martèle que nombre de maladies sont surtout dues à l’ âge , étant-donné que tout cela est poly-factoriel , perso j’ ai davantage de doutes ……………
    Compte tenu des progrès de la médecine , si la façon dont les parents et le milieu en général nous prennent en charge et conditionnent notre développement afin qu’ il soit le meilleur possible , si notre alimentation était parfaite , notre sommeil excellent , notre stress inexistant , notre environnement non polluant donc non nocif , nos habitudes de vie saines ( pas fumer , pas boire , faire de l’ exercice physique sans excès , etc ) , peut-être vivrions-nous jusqu’ à 115 ans dont au moins les trois quarts en très bonne santé , ce n’ est pas le cas ou rarement ………………… bon , faut pas de guerre non plus …………….
    Ce qui paraît sûr , c’ est que les tribus primitives qui vraisemblablement se rapprochent le plus de ce que nous étions il y a des milliers d’ années en arrière ne font pas de vieux os …………………..
    Apparemment , l’ homme trouverait ses sources de bonnes protéines ( suffisamment complètes à la différence des protéines végétales ) dans la viande animale …………….
    .
    En tous cas , pas de positionnement extrême sur ce sujet de ma part , sujet par ailleurs très intéressant qu’ il faut tout de même savoir dépassionner …………. sinon on s’ engueule …………….. et c’ est nul ! 😉