La Russie lève le voile sur son missile supposé violer le Traité sur les forces nucléaires intermédiaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. Sam dit :

    La diplomatie russe crée tout doucement les conditions d’un retrait du traité par les Etats-Unis. Cela leur permettra ensuite d’avoir les mains libres tout en endossant le rôle du gentil. Je crois que les Etats-Unis aussi voient dans leur intérêt de se délester de cet accord pesant. Le jeu de dupes est intéressant…

  2. Henri MARTIN dit :

    Allez soyons fou, le traité stipule pas plus de 500 km de portée, il en a que 480 et les russes sont sympa ils auraient pu aller jusqu’à 499.

    • Ah Ca ! dit :

      Et Alors ? je ne vois pas le pb, même s’il trichent. A nous de le démontrer.
      Par contre… veuillez bien me parler des équipes de Marines américains en alerte 365/365, plusieurs sur le territoire américain, en Allemagne, au Japon, Diego Garcia et autres ? dont le seul et unique mission est de réassembler en urgence des ogives nucléaires.
      Les bombes n’existent pas techniquement puisqu’elles sont en pièce détachées.
      Je ne vois pas vous plaindre de cela…. Vous en pensez quoi ?

      • Frédéric dit :

        Ah Ca, Vous dérailler totalement ?
        Vous mélangez les ogives et les vecteurs qui sont séparés, les armes démantelé sont dans l’usine Paintex du Texas.
        Et de nos jours, C’est l’USAF et la Navy qui s’occupent de l’arsenal nucléaire américain, les Marines et l’US Army n’ont plus de bombes nucléaires depuis 25 ans. Je pense même que pour les Marines, c’était juste des charges de démolition, a vérifier.

  3. maya dit :

    On ne voit pas trop pourquoi la Russie aurait des missiles interdits dans le but de menacer l’Europe , un éventuel adversaire bisounours parfaitement inoffensif . Si c’est le cas , les Russes manquent clairement de clairvoyance et au lieu de vouloir balancer des missiles sur cette pauvre Europe , ils feraient mieux de consacrer leur pognon à leur économie et leur démographie catastrophiques.

    • MD dit :

      Mais justement pourquoi ne pas menacer ceux que vous appelez des bisounours? Si ces deniers sont bien des bisounours, les 9M729 les forceront à s’écraser et à quitter l’OTAN et/ou l’alliance américaine. Ensuite, puisque d’après vous les Russes ont une économie et une démographie catastrophiques, celles -ci seront sauvées lorsque la Russie aura absorbé tous ses voisins.
      Cependant les grains de sable dans qui se glissent dans ce beau projet sont que , d’une part tous les pays européens ne sont pas peuplés de bisounours, et que d’autre part ils croient à tort ou à raison que le parapluie américain peut encore les protéger.

    • VaiL dit :

      Quelqu’un sur ce forum l’avait très bien décrit il s’agit ici de créer une scission entre les USA et ses alliés, on le voit notamment avec les grandes crises de la guerre froide qui ne concernaient que des missiles courtes portées et des alliés des USA (Cuba, euromissiles, missiles Jupiter en turquie).

    • L’autreTom dit :

      La Russie consacrerait son pognon à son économie et à sa démographie catastrophique si seulement elle était dirigée par quelqu’un d’autre que Poutine, un ancien espion dont la spécialité est plutôt la géopolitique.
      Par ailleurs, pas évident de faire prospérer son économie quand on est le produit d’un système de racket et de corruption généralisé…

  4. Stoltenberg dit :

    Etant donné que le missile balistique Iskander M violait déjà probablement l’INF, nihil novi sub sole!
    .
    L’Iskander M (dont la portée maximale est « officiellement » égale à 500km) a été déployé dans l’enclave de Kaliningrad. Il met en danger plusieurs capitales de l’Europe centrale y compris Berlin, Varsovie et les pays baltes. Le fait qu’il viole l’INF a déjà été dénoncé par plusieurs états et organisations compétentes dans le domaine.

    • Anonymous dit :

      Tout est bon pour rester soumis. L objet du contentieux est ce missile pas l Iskander. Mais toutes les raisons semblent bonnes visiblement pour jeter la pierre aux russes. Eux être méchants heinn ! Pas vrai ?

      • Stoltenberg dit :

        Je pense que vous n’avez pas bien compris la parole de vos supérieurs. Je vais vous aider. Le commandant FSB Popov a dit : ce missile C’EST tout simplement un Iskander, il ne peut donc pas violer l’INF ! En disant que je suis hors sujet, vous contredisez la parole de votre propre supérieur. Pas bien, pas bien…

  5. H.LA dit :

    Les représentants de l’Otan, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et des USA ne se sont pas rendus à cette présentation, à laquelle ils étaient invités.
    Pourquoi ???? ils avaient là une bonne occasion d’aborder le sujet factuellement, experts en tête …
    Que faut-il faire pour répondre aux accusateurs ???
    N’oubliez pas les conséquences catastrophiques que peuvent avoir des « postures politiciennes » plutôt qu’un dialogue franc et constructif !!

    • Lagaffe dit :

      Vous êtes sérieux ? vous croyez vraiment que les représentants de l’Otan, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et des USA allaient se prêter à cette farce ?
      La « présentation » de la Russie se résume à un vulgaire discours de bonimenteur de foire, sans preuve, en l’absence d’expertise et après des années de refus d’explications techniques… on est sensé les croire sur parole ?
      Heureusement, aucun journaliste présent n’est tombé dans le panneau d’une manipulation aussi grossière et tous (ou presque) relèvent l’amateurisme de ce cirque médiatique.
      A noter que Sputnik apporte le même jour un soutien remarqué et manifeste à Donald Trump en reprenant toutes ses critiques contre l’OTAN.
      On peut noter un double langage du média d’état russe : avec des critiques virulentes contre l’OTAN… mais pas contre le président américain auquel Sputnik prête d’ailleurs la volonté de quitter l’OTAN !

    • MD dit :

      Les représentants de l’OTAN ne se sont pas rendus à cette présentation tout simplement parce ils ont estimé que  »les offres russes d’inspection n’offraient des services que du bout des lèvres à la transparence ». Et tous leurs attachés militaires se sont abstenus, avec raison, de se rendre à cette manifestation ( ou cette mascarade de porte ouverte ) , car leur présence aurait permis à Moscou d’affirmer sa bonne foi et de prétendre que tout leur a été montré. De toute façon, comme les Russes n’avaient pas répondu aux questions qui leur avaient été posées par les experts occidentaux , cette présentation ne servait à rien puisqu’elle ne leur a fourni aucun élément nouveau. Vous trouvez que cette attitude est vraiment franche et constructive ?
      De plus, les diplomates et les attachés militaires représentant 20 pays divers qui ont assisté à cette présentation , ont tous refusé – à part les Chinois , et encore, ces derniers n’ont pas été très clairs ni affirmatifs – de dire si les explications des Russes les avaient convaincu . Ils ont donc dû penser que le général Mikhaïl Matveïevski s’était largement inspiré des méthodes du Prince Potemkine .

    • Céphée dit :

      Où avez-vous lu que les représentants de l’OTAN étaient invités ?

  6. Gremlins dit :

    Si on en croit les commentateurs hostiles à la Russie sur ce blog, peu importe car ce missile doit être aussi faible que les S300…

    Plus sérieusement, qui croit que les USA seront obligé de se retirer du traité pour créer de tel armes (qu’ils ont sans doute déjà) ?

    Les traités c’est comme les pets, au pire ça fait du bruit et dégage une odeur à la sortie, mais à la fin ce n’est que du vent.

    • ScopeWizard dit :

      @Gremlins
      .
      HA HA HA HA ! 🙂
      .
      Excellent !

    • Alain d dit :

      Complètement débile, de comparer de la défense antiaérienne (sol-air) comme les S300 moisis, avec des missiles balistiques (sol-sol) comme les Iskander.
      Ces Iskander sont d’après les russes (Sputnik entre autres) capables de frapper, pour certaines variantes, à plus de 500 km, et d’embarquer des ogives nucléaires.
      Moisis ou pas, nucléaire ou pas, les Iskander peuvent bien depuis Kaliningrad cibler plusieurs grosses villes européennes.
      Si pour du sol-air la précision et la manœuvrabilité sont importantes, mais pour des armes sol-sol, ces facteurs deviennent moins importants, comme par exemple losrque les russes travestis avaient visé volontairement le marché de Marioupol en pleine activité. L’effet recherché avait été atteint, de nombreux civils avaient été tués ! Parce que là, la précision d’un obus, d’un missiles ou d’une roquette de l’agresseur n’a que peu d’importance. Surtout que les russes, dans leurs attaques, généralement non guidées (moisies) cherchent à saturer la zone visée.
      On est donc à des années lumières d’un S300 qui doit traquer sa cible !
      Personnellement, je n’ai jamais critiquer techniquement ces Iskander, j’ai juste appeler à l’accélération dans la défense anti-aérienne française et européenne.
      Vous mélanger donc tout pour nous servir votre bouillabaisse à chier !
      Mais je vois que vous avez un fan qui a juste oublié de réfléchir avant d’appuyer sur la touche Entrée.
      C’est bien dommage, quand il réfléchi, il frôle l’excellence, mais malheureusement l’idéologie reprend souvent le dessus !

    • Alain d dit :

      Et c’est vrai que la Russie a bien démontré en 2014 son respect des traités.
      Elle pisse sur les traités, les accords et ses engagements au Conseil de Sécurité de l’ONU comme un chat pisse au 4 coins d’une pièce ou d’un terrain pour délimiter son territoire !
      Allez demander leurs avis aux géorgiens, au moldaves ou aux ukrainiens, ainsi qu’aux autres voisins de la fameuse CEI, qui ne cessent de faire dans leurs frocs.
      CEI : Communauté des États Imposée (par la Russie).

    • Thinker dit :

      Dans ce cas pas la peine de faire une crise d’hystérie si les yankees en dénonce un n’est-ce pas ?

  7. Goulag dit :

    Donc ce SSC-8 est une évolution du SSC-7 qui lui même est une version terrestre du Kalibr qui vole bien au-delà de 500km. CQFD et merci les Russes pour cette mascarade. Une de plus…

  8. Affreux Jojo dit :

    Je ne cmprends pas trop cette volonté chez les Russes de vouloir relancer une course aux armements avec les USA dont ils n’ont pas les moyens financiers. D’un autre côté, ils ne peuvent pas se retrouver largués dans les technologies des nouvelles générations d eces missiles ni par rapport aux Américains, ni par rapport à ce qui est en train d’émerger chez les Chinois. Ultra-riches et 10 fois plus nombreux, mais au territoire deux fois plus petit.

    Les Européens, eux, ne sont que des nains faciles à intimider.

  9. aleksandar dit :

    De toute façon, on sait bien depuis les armes de destruction massive de Saddam que les américains ne mentent jamais.

    • Jolindien dit :

      Presque 20 ans après vous allez toujours ressortir cette histoire pour vous dédouaner?
      Ridicule

  10. ced dit :

    Ce missile russe est surtout la bonne excuse des USA qui veulent se retirer d’un traité qui ne lie pas les chinois qui, eux, développent sans souci ce type de missile.

    • Alain d dit :

      Oui, c’est mon choix depuis le début ! Ca me parait aussi logique, parce que les russes ne doivent pas apprécier les nombreux développements d’armes chinoises. Il semble que l’élève Chine ait dépassé le maitre Russie en la matière, ceci depuis quelques années.
      Le problème est que ce sujet aurait du être traité bien en amont, puisque la Chine n’avait prise aucun engagement, et de toute façon se contrefout de la législation internationale, et ne comprend que les rapports de force. Ce que l’EU n’a même pas encore vraiment intégré dans ses relation commerciales avec l’Empire du Milieu.

      https://www.lesechos.fr/pme-regions/occitanie/0600574719202-aeroport-de-toulouse-vers-un-desengagement-des-actionnaires-chinois-2239145.php
      Evidement, sur ce coup, chacun va tenter mettre la responsabilité sur les autres. Alors que tout le monde est fautif, appâté par l’offre chinoise élevée mise sur la table et les promesses.
      Il serait peut-être temps d’intégrer qu’une promesse chinoise ne vaut même pas un kopeck, pas plus que les promesses américaines (GE, Technip, etc.), finlandaises (Nokia) ou allemandes (Matra Transport, Airbus, etc.).

  11. Parabellum dit :

    On se souvient pour certains de la période pershing contre ss 20 et des petites phrases de Mitterrand sur les missiles à l est et les pacifistes a l ouest …le drame c est qu on n a rien fait en Europe pour développer des missiles européens …on a fait les hades mais on les ferraille par niaiserie alors qu on nous fait le bla bla d une defense strategique Franco allemande..les allemands qui ont peur des russes ont ils des missiles ou en accepteraient ils autres qu américains ? De toute façon une guerré moderne commencerait sans doute par une attaque informatique invalidante pour nos économies et des sabotages vitaux. IL faut penser autrement…

    • nexterience dit :

      Heureusement qu’on a ferraillé les Hadès. Car à ce jour, ils seraient obsolètes et nous en serions au même point.
      Nous avons gardé les plans et ce n’est pas leur absence opérationnelle qui empêche techniquement demain de créer un Hadès dans une nouvelle doctrine et de nouvelles technos.

  12. fraisedesbois dit :

    heu, c’est quoi cette plomberie en illustration?
    L’échappement du bahut?

  13. Thaurac dit :

    Vu ce qi se passe depuis que poutine est au pouvoir, la parole des russes ne vaut absolument pas « tripette », ils mentent honteusement et s’offusquent de ce que l’on ne les croit pas
    Faut dire que pour les occidentaux, chats échaudée craignent l’eau froide…