La justice classe sans suite l’enquête sur la collision en vol de deux hélicoptères Gazelle de l’ALAT

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

12 contributions

  1. Breer dit :

    Nos militaires (et leurs familles) paieront toujours un lourd tribut, même en temps de paix…
    Condoléances mêmes si c’est avec retard….

    • Roger Dubreuil dit :

      Il est vrai que j’ai perdu par accident plus de camarades dans l’armée que de collègues dans la fonction publique.

  2. Renard dit :

    En somme le parquet dit que c’est un accident sans responsable et sans faute de personne?

  3. On devient le pays de la justice à classement sans suite!?! Il y a un terme exacte pour ce genre de société.., mais c’est quoi le nom déjà?…

    • jccdm dit :

      Les taux de réponse pénale sont historiquement hauts et, corrélativement, le taux de classement sans suite est historiquement bas. Sans commune mesure avec 20, 30 ou 40 ans auparavant. La plupart des CSS restant sont :
      – des « infractions non constituées », le plaignant porte plainte pour ce qui relève d’un contentieux de droit civil
      – des « auteurs non identifiés », malgré une baisse continue en raison des nouveaux moyens d’investigation
      Prospèeeere Yop la boom
      En vous remerciant pour votre remarque

  4. ScopeWizard dit :

    Certes , ce n’ est la faute à personne en particulier , si ce n’ est à un fâcheux concours de circonstances ………….
    C’ est donc lui le coupable ……………….
    Cependant , doit-on en rester là pour autant et se contenter de mettre en place de nouvelles règles , de se doter de nouveaux dispositifs de sécurité censés à l’ avenir prévenir et éviter de tels accidents ?

  5. Platel dit :

    En vol tactique et en patrouille la collision est possible ( la preuve) bien que très rare..heureusement la 3 eme dimension contribue souvent à éviter le pire..Ces hommes se préparait au combat et cela comporte des risques qui sont toujours maîtrisés mais le risque zéro n existe pas… les polémistes en tous genres doivent s abord s informer précisément sur la nature exacte de cette activité avant de juger…