M. Trump menace de « dévaster » l’économie turque en cas d’offensive contre les milices kurdes syriennes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. Euclide dit :

    Depuis le règne du Sultan d’Ankara, la Turquie est droguée aux prêts conso. Gare au retournement financier.
    Pour rester sur le terrain diplomatique et humanitaire, la Turquie va t’elle provoquer un 2 ème génocide sur les kurdes après celui des arméniens ?

  2. RastaLapin dit :

    Biensur qu’il y a une différence entre le PKK, le YPG et Daesh pour les turcs. Les islamistes de daesh sont les alliés du régime dictatorial turque. Ce président islamiste est le prochain problème de l’occident. La prochaine vraie guerre dans laquelle nous serons impliqués viendra de là. Nos dirigeants sont trop couard pour prendre les mesures qui s’imposent. Virer la turquie de l’OTAN, et leur envoyer des scuds sur la tronche.

    • Yannus dit :

      Oui la Turquie ne fait pas de différence entre les YPG et le PKK sauf que les YPG ne vont pas en Turquie pour y commettre des attentats et si le conflit avec le PKK a fait autant de victimes en Turquie c’est parce que l’Armée et ses supplétifs n »ont pas fait de distinction entre les « terroristes » du PKK et les civils kurdes non plus.
      Par ailleurs les liens entre la Turquie et HTS ( Al Qaeda) et Daesh sont avérés, dans la même logique nous ne devrions pas faire de différence entre les Turcs et Daesh.
      Pour ce qui est de virer les Turcs de l’OTAN, ce n’est pas la peine.
      Quand ils ont envahi la partie nord de Chypre, la Grèce et la Turquie étaient membre de l’OTAN.
      Je serais les Américains, et les autres, j’évacuerai en loucedé les base de l’OTAN en Turquie et la Mer Noire.
      Parce que si on accompagne la ruine économique de la Turquie par un démantèlement du potentiel offensif de l’armée turque, Erdogan nous fera un caca nerveux.

    • Yannus dit :

      http://armenews.com/spip.php?page=article&id_article=6628
      Le Front Al Nosra est favorable à une offensive kurde.
      Ce n’est pas étonnant étant donné que cela leur laisserait les mains libre pour reprendre Afrin et menacer de nouveau Alep.
      Je pense que le Front Al Nosra devra être la prochaîne cible de la coalition avec les Russes et les Syriens au Sud et les USA et la Turquie au Nord.

      • dolgan dit :

        Le problème pour notre coalition, c’est que pour attaquer Al Nosra par le Nord, il faut que la Turquie soit d’accord . amha ça n’arrivera que si la Turquie est acculée.
        .
        Pour l’heure, il serait sans doute plus facile de coopérer avec les Russes . ça serait drôle de voir des forces spéciales FR aux côté des Syriens, avec les PM russes entre les deux pour éviter les frictions.

  3. ScopeWizard dit :

    Hé Bê !
    .
    Je dois reconnaître que même si je ne l’ estime point , ce Trump qui parfois me fait sourire quand il ne me fait pas carrément rigoler , a toujours plus d’ un tour dans son sac et de quoi surprendre son monde……………..
    .
    Quant au sultan de toutes les Turquies , lui , il commence à me filer les jetons de plus en plus …………….. et il n’ est pas recommandé d’ avoir peur ( trop longtemps ) que ce soit pour celui qui la subit , l’ épouvanté , comme pour celui qui l’ inspire , l’ épouvantable épouvantail qui t’ épouvante ……………….
    Les conséquences pouvant s’ avérer épouvantables ……………..

    • Yannus dit :

      Bonjour,
      Cela fait longtemps qu’Erdogan nous dit qu’il a la plus grosse…
      Comme on le dit : Vaut mieux une petite vigoureuse qu’une grosse feignasse.
      Opération  » biloutes de l’Euphrate » à prévoir?

    • Lechavenois dit :

      Bonjour Scope :
      .
      « …fait sourire quand il ne me fait pas carrément rigoler , … »
      .
      Je sais que la  » realpolitik  » est loin d’être une partie de plaisir ; les échanges entres les élus et les diplomates au delà d’être difficile peuvent être extrêmement violents sur le fond comme sur la forme ; et c’est normal, mais cela reste à huis clos.
      .
      Utiliser Twitter pour menacer un pays, et donc utiliser la  » technique du jury « avec une partie de la population mondiale me sidère.
      .
      Je ne peux que respecter le choix du peuple américain : mais personnellement, Mr Trump me fais aussi peur sur le maintien des relations internationales déjà tendues, que Mr Xi ou Mr Poutine…
      .
      Et ces trois personnages extrêmement puissants ne vont pas dans l’amélioration des bonnes relations entre les peuples…
      .
      Il vraiment important que face à ces  » titans » , l’Europe sache retrouver un nouveau souffle pour ne pas se laisser entraîner dans des conflits économiques comme militaires destructeurs pour les populations.

      • ScopeWizard dit :

        @Lechevenois
        .
        Bonjour Lechavenois
        .
        Ça fait un petit moment que pour ma part j’ ai conscience de certaines choses et selon moi le plus à craindre reste le dirigeant chinois à l’ air si débonnaire avec le turc si agité et si « agitant » …………
        .
        Trump est ce qu’ il est mais il a un gros avantage , il est à la tête du pays le plus puissant de la planète et peut donc se permettre beaucoup de choses d’ autant plus que l’ homme est imprévisible , bouscule de ce fait nombre de codes et d’habitudes plus ou moins établis depuis des années d’exercice du pouvoir « prévisible » ; parfois cela fonctionne à merveille , parfois moins , parfois pas du tout mais au moins lui tente des trucs qui en surprennent plus d’ un……………….
        Il fait preuve d’audace et cela tient à sa formation et son expérience de businessman et de show-man ……………………
        Cependant , je ne suis pas dupe pour autant et il est fort probable qu’ il n’ a pas toujours pleine conscience de ce qu’ il fait , heureusement qu’ il a su bien s’ entourer ……………
        .
        Quant à Poutine , il dirige un pays qui ne se porte pas au mieux alors que son potentiel est pourtant immense mais il doit faire face à de nombreuses difficultés ; c’ est un homme intelligent qui de par sa formation et son passé dans le Renseignement à l’ époque soviétique « sait » y faire et même si ce n’ est pas un génie de la stratégie , il a quelques bonnes cartes et quelques atouts en main qu’ il s’ efforce souvent d’ utiliser au mieux ou au moins de mettre en avant afin de lui permettre de bénéficier de quelque point gagnant ………………
        .
        Je connais suffisamment la Russie pour être en mesure de développer en détail toute cette problématique ……………….
        Donc voici …………… cela étant , même si c’ est condensé , étant-donné que cet état des lieux fourmille de détails , c’ est plutôt long à lire ……………….
        .
        Quid du choc de la fin de l’ URSS pour les russes ?
        .
        Nous savons que lorsque l’ URSS se disloque , 14 états font leur apparition notamment en Asie Centrale où ils deviennent indépendants alors qu’ ils étaient colonies russes depuis le XIXème siècle …………….
        Cela s’ apparente dans le cœur de nombreux russes pour nous autres Français à perdre la Bretagne , la Corse , l’ Aquitaine , la Vendée ……… Il est pratiquement certain qu’ à l’ heure actuelle nous vivrions cela à la fois comme un traumatisme , une véritable mutilation vu que nous n’ avons pas de bras de mer , ou de mer tout court , pour matérialiser une frontière visible comme ce fut le cas lorsque nous avons perdu l’ Algérie et autres colonies d’ Afrique Noire ou encore plus lointaines , celles d’ Extrême Orient ………….
        .
        Vision occidentale ……………..
        .
        Ce qui en Occident va très vite devenir frappant à partir de cette dislocation , c’ est que l’ on va avoir très souvent l’ impression que la Russie n’ existe que depuis 1991 soit depuis la fin de l’ URSS , c’ est à dire à partir du moment où la Guerre Froide s’ achève , période où tout compte fait nous-nous étions tous entendus pour nous partager la planète , pour la réguler en nous affrontant indirectement par procuration , alors qu’ en réalité on peut considérer que l’ URSS n’ a été qu’ une parenthèse dans la longue Histoire de la Russie émaillée de périodes troubles et dures dont les plus de trente ans de stalinisme ( 1922-1953 ) succédant à Lénine après le long règne des Tzars dont les derniers au destin souvent tragique : Alexandre , Alexandre II , Alexandre III , enfin le dernier d’ entre eux Nicolas II ……….
        .
        En gros , de mémoire et corrigez moi si je me trompe , l’ URSS , c’ était l’ assemblage presque hétéroclite de 15 pays , de plus de 200 peuples parlant près de 60 langues , soit une superficie de plus de 22 millions de km2 se répartissant dans les 293 millions d’ habitants en 1991 issus de trois religions différentes bien que ce soit l’ athéisme d’ État qui soit officiellement reconnu ………….
        .
        Quand tout cet immense édifice s’ écroule , cela devient quasi instantanément la pagaille généralisée et la Russie a perdu environ un quart de son territoire soviétique ainsi que plus de la moitié de ses habitants tombant de nos jours à 147 millions environ mais répartis sur seulement plus de 17 millions de km2 ………. ce qui est peu sachant que Moscou la capitale du pays en concentre à elle seule près de 12 millions ……………
        .
        Par conséquent , la Russie post URSS demeure un territoire immense , de loin le pays le plus grand du Monde , plusieurs fuseaux horaires et un climat rude caractérisent cette gigantesque étendue aux trois quarts vide ( sinon plus ) compte tenu que sa population ne compte que 147 millions d’ habitants soit une vingtaine de plus que celle du Japon , déjà nous pouvons considérer que contrôler une telle immensité ne peut que s’ avérer très difficile !
        .
        De plus , se greffe à cela un sérieux problème démographique qui malgré de gros efforts , une politique et des mesures en faveur de la natalité n’ a toujours pas été résolu de façon satisfaisante ……….
        En effet , il subsiste un trou démographique dans la pyramide des âges dû à la fois à la chute de l’ URSS mais aussi au chaos des années de transition durant lesquelles le taux de mortalité a bondi tandis que celui des naissances s’ est effondré !
        Ceci constitue un premier écueil majeur !
        .
        Ensuite , il ne faut surtout pas surestimer la puissance de la Russie notamment sur le plan économique qui n’ est vraiment pas son point fort ……..
        Son PIB doit se situer quelque part entre celui de l’ Espagne et de l’ Italie ( ! ) alors qu’ elle recèle et exploite d’ importants gisements de ressources naturelles telles que le gaz ou le pétrole .
        Sauf qu’ actuellement , son économie reste une économie de Rente ( par exemple et c’ est le cas , vous disposez de grandes réserves de gaz que recèle votre sous-sol et vous le vendez tel quel , sans forcément avoir besoin de beaucoup investir en équipements ou installations diverses nouveaux ) qui éprouve beaucoup de difficultés à passer au stade supérieur du développement économique tellement il y a eu de retards accumulés depuis les années 1950 ………………
        .
        Alors , à ce propos , on peut penser ce que l’ on veut de la Russie de Poutine et de Poutine lui-même , il n’ empêche que cette puissance objectivement plutôt moyenne parvient à parler d’ égal à égal avec une super-puissance comme les USA sur des dossiers très chauds comme celui de la Syrie ……….
        Ce qui prouve que volontarisme politique et détermination peuvent payer !
        À méditer pour tous ceux qui s’ imaginent que la France n’ est qu’ un minable petit pays d’ à peine 65 millions d’ habitants ………..
        L’ exemple de la Russie nous démontre que ce n’ est pas vrai du tout et que nous ferions mieux de nous en inspirer plutôt que de lui tirer dessus à boulets rouges en permanence histoire de nous défouler et de coller à la doxa du moment…………
        .
        Je rajoute qu’ il est toujours utile de rappeler que France comme Russie sont membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations-Unies et que sur l’ échiquier de la scène internationale , cela a son importance ………..
        .
        D’ ailleurs pour ma part , je pense que c’ est bien ce volontarisme politique affiché ouvertement par la Russie en la personne de Vladimir Poutine qui pose problème et laisse à penser que ce grand pays est à nouveau animé par des ambitions impérialistes !
        En a t-elle les moyens , en a t-elle le désir ? Perso , je ne vois comment cela pourrait être le cas ………
        .
        Alors , autre question en filigrane de tout ce constat , à propos de la nature du régime russe , peut-on dire que la Russie est une dictature ?
        .
        On ne peut pas vraiment dire ça ……….. mais on ne peut le comprendre que si l’ on ré-contextualise ……………
        .
        La Russie n’ est passée que très récemment du modèle impérial à une normalisation nationale avec l’ élection de Boris Eltsine à la Présidence de la République pour la première fois en 1991 et l’ adoption en décembre 1993 de la Constitution de la Fédération de Russie par référendum !
        La Russie est par conséquent une toute jeune nation qui a été pendant très longtemps un empire ; l’ Empire Soviétique ayant finalement succédé à l’ Empire des Romanov , c’ est à dire à celui des Tsars évoqué plus haut .
        Du coup , la Russie n’ a pas encore , dans un espace de temps si court , eu réellement le temps afin d’ achever sa transition démocratique ……….
        .
        Afin de se faire l’ idée de la situation le plus honnêtement possible , ne jamais perdre due vue que ce pays était dévasté par l’ anarchie suite aux calamiteuses années Eltsine ainsi que par la prédation de toute l’ économie par les oligarques ( en gros , ceux qui ont compris et ont su pleinement tirer parti du virage capitaliste et libéral en mettant la main sur les diverses ressources du pays comme par exemple la production d’ électricité , la distribution de l’ eau , l’ extraction du gaz , le pétrole , etc …. ) à la faveur de privatisations réalisées dans des conditions particulièrement opaques et que par voie de conséquences , Vladimir Poutine n’ a guère eu d’ autre choix dans un premier temps que de s’ attacher à rétablir sévèrement l’ autorité de l’ état .
        .
        Brièvement , les années 90 sont caractérisées entre 1989 et 1998 par une dégringolade du PIB qui a perdu 55% , par une espérance de Vie des hommes tombée à 60 ans , par un taux de mortalité qui a augmenté de 30% , par une chute du taux de natalité de 40% , par une explosion de l’ inflation avec quelque chose comme 40% de l’ économie russe démonétisée devant recourir au troc ( il fallait en faire ( du troc ) pour s’ acheter de quoi manger …………. ) !
        .
        Imaginez le traumatisme enduré par le peuple russe qui a vécu tout cela et la difficulté de la tâche incombant à quelqu’ un comme Poutine ………..
        .
        Cela fait partie de leur identité qui est à la fois faite des blessures de la Russie orthodoxe par rapport à l’ Occident , une soudaine et brutale récente réduction coloniale ( on passe de plus de 22 millions à 17 millions de km2 soit près de dix fois la superficie de la France et près de 150 millions d’ habitants en moins sans compter l’ effondrement du taux de natalité et un bond de celui de la mortalité comme déjà précisé ) , une période traumatique qui suit sous la gouvernance Eltsine où la situation s’ avère catastrophique très proche de l’ apoplexie , une véritable humiliation totale , et puis cette espèce de sursaut de fierté nationale personnifié par Poutine ; tout cela caractérise cette « identité russe » actuelle ; et si nous en faisons fi , alors nous ne comprendrons jamais ce qui anime les russes et les raisons pour lesquelles Poutine est encore si populaire là-bas ………….
        .
        Bref , dans de telles conditions , Poutine pouvait-il éviter de relever son pays sans faire preuve d’ autoritarisme ?
        De même , à la lumière de tout ceci , est-il si étonnant qu’ une grande partie du peuple russe lui soit si reconnaissante et qu’ il puisse se maintenir au pouvoir dans la durée ?
        Lui qui vient de se faire réélire pour la quatrième fois ( indépendamment de la présidence Medvedev ) ?
        .
        À ce sujet , quid du fonctionnement interne de la Russie ?
        .
        Concernant l’ aspect « vertical » du pouvoir , il s’ agit le plus souvent d’ une apparence car en réalité l’ état russe ne fonctionne pas si bien que ça …………
        En fait , c’ est un peu la pagaille !
        Poutine lui-même reconnaît qu’ environ un quart seulement de ses décisions sont à minima correctement appliquées ; rien ne fonctionne comme il faudrait , la quasi-totalité des principaux rouages sont grippés !
        L’ administration ne se casse pas la tête , le système juridique laisse à désirer , le judiciaire fonctionne mal , etc …………
        Par conséquent , la soit-disant toute-puissance de l’ État Russe n’ est qu’ un mythe ; il a au contraire grand-besoin d’ être renforcé , consolidé ……………….
        .
        Comme nous l’ avons vu , la Russie est 35 fois plus grande que la France mais ne compte proportionnellement que très peu d’habitants inégalement répartis soit 145/147 millions dont près de 12 millions rien qu’ à Moscou sachant qu’ une bonne partie de cette population souffre de précarité , de maladies comme la Tuberculose , le SIDA , ainsi que de deux autres fléaux majeurs : l’abus d’alcool et la consommation de drogues qui ravagent sa population notamment à cause des années Mikhail Gorbatchev ( 1985-1991 ) surnommé « Le Premier Secrétaire de l’ Eau Minérale » suite à sa décision d’ interdire l’ alcool ( ce qui pouvait se justifier tellement nombre de russes buvaient ) qui à l’ instar de la Prohibition aux USA dans les années 1920/1930 a permis l’ émergence de tant de mafias .
        .
        La Russie dispose de ressources , certes , mais elle subit toujours les stigmates de la Seconde Guerre mondiale contre le nazisme ( la Grande Guerre Patriotique ) et les séquelles de la Guerre Froide débutée sous Staline dont les plaies béantes n’ont jamais tout à fait cicatrisé …………….
        Donc déjà , même si ce fut le cas sous Staline qui fit preuve de brutalité mémorable lors de la période soviétique , j’ imagine très mal , peut-être à tort remarquez , la Russie de Poutine s’ en prendre aux États Baltes ou à la Pologne comme certains le craignent tant à ce jour !
        Poutine n’ est pas Staline , sa Russie n’ est pas l’ URSS du « petit père des peuples » ni même de Brejnev ; par contre , comme tout bon dirigeant qui se respecte , Poutine a le devoir de préserver et de défendre les intérêts de son pays exactement comme n’ importe quel autre dirigeant en ce Monde , mais à la différence de tous , son pays est immense , le plus grand , fort peu peuplé tout en étant riche de ressources naturelles même si les conditions climatiques rendent leur exploitation parfois très difficile ………..
        .
        Selon l’ un des plus éminents spécialistes de la Russie , Jean Robert Raviot , le régime russe s’ apparente à une « démocratie plébiscitaire » et il existe un populisme d’ état ; deux notions primordiales qui permettent de rendre compte de la spécificité de la situation russe où cohabitent à la fois un état faible et l’ autorité forte d’ un leader charismatique et de ses proches avec la domination pratiquement sans partage du parti du président en exercice sur la vie politique de toute la Russie …………
        .
        Russie Unie , le parti du Président Poutine ultra-majoritaire au Parlement , a recueilli environ 60% des suffrages tandis que le Parti Communiste , pourtant second , ne totalise que 13% …………
        Quant-aux autres partis , insuffisamment structurés , Russie Juste , le parti de Centre-Gauche et le Parti Libéral Démocrate de Russie , situé lui à l’ Extrême-Droite , et bien ils se partagent les restes et ne constituent qu’ une opposition faible …………..
        À l’ évidence , ce paysage politique ne favorise pas une éventuelle alternance de pouvoir ……………
        De fait , le parti du pouvoir n’ a jamais perdu d’ élection nationale .
        .
        Petit rappel de la chronologie :
        .
        Boris Eltsine premier président élu de la Russie se succède à lui-même en 1996 , puis il fait appel à Poutine qui arrive en 2000 , Poutine se représente en 2004 , il est réélu puis il passe la main en devenant Premier Ministre de 2008 à 2012 de Medvedev qu’ il a lui-même choisi , il revient alors au Kremlin dès 2012 , son mandat passe de 4 à 6 ans , et devait être réélu une nouvelle fois en 2018 !
        .
        Le moins que l’ on puisse dire est que tout ceci est très « particulier » par rapport à nos standards d’ occidentaux biberonnés à la Démocratie !
        .
        Cela étant , nous ne devons pas oublier que la Russie fait ses premiers pas en tant que nation ; comment alors s’ étonner qu’ elle ne fonctionne pas d’ emblée comme par exemple la Démocratie Britannique qui , rappelons-le est la plus ancienne démocratie d’ Europe !
        .
        Notre démocratie à nous est bien évidemment fort différente mais a tendance à se dissimuler à elle-même certains penchants ……………
        .
        Quoiqu’ il en soit , étant donné ce constat il y a fort à penser que la Russie ne représente en rien un danger ; bien au contraire , ce serait probablement un bon allié potentiel dans le cadre de la Mondialisation , dans celui de l’ émergence d’ un monde multipolaire équilibré ( si possible ) , ainsi que dans le cadre des graves problèmes que traverse actuellement l’ Union Européenne .
        .
        Mais le volontarisme politique de Poutine fait peur , une peur par ailleurs soigneusement et savamment entretenue par « le camp du bien » , ici , en Occident ………….
        .
        Pourquoi ?
        .
        Déjà , Poutine incarne celui qui ne peut décevoir un peuple russe en majorité en manque de repères dont le sentiment de fierté constitue l’ un d’ entre eux et non des moindres …………
        À ce sujet , j’ ose vous rappeler que Poutine est président des russes et de la Russie et pas de Saint-Mandé ou d’ Issoire ……….. et qu’ il se doit donc , au minimum , d’ en défendre les intérêts même si de notre côté cela ne nous plaît pas ou que cela ne fait pas nos affaires ……….
        DJ Trump ou Xi Jinping évoqués plus haut ne font pas autre chose ………..
        .
        Par conséquent , traiter les russes en ennemis ou les prendre pour des imbéciles n’ est pas l’ attitude la plus intelligente à adopter ………..
        .
        Souvenons-nous également que le sentiment hostile que la Russie nourrit vis à vis de l’ Occident ne date pas d’ hier mais remonte à bien plus loin …….
        Et plus exactement dès l’ an 1054 , année de la fracture entre Empire Romain d’ Orient et l’ Empire Romain d’ Occident alors en pleine déliquescence et privé de papauté à la différence du premier qui se trouve en plein essor …………
        En 1204 , soit 150 ans plus tard , l’ Histoire n’ est pas triste non-plus puisque c’ est l’ époque de la IVème Croisade , celle où il a été décidé d’ en détourner l’ objectif initial qui était de se battre contre les musulmans afin de prendre à la place ……… Constantinople …….. soit ni plus ni moins que la seconde capitale de la Chrétienté , et ce , pour des motifs aussi divers qu’ économiques , l’ appât du gain , le pouvoir , la domination théologique à telle enseigne que Constantinople va disparaître en 1254 ; et ça , l’ Église Orthodoxe qui va trouver refuge à Moscou ne l’ a jamais oublié …….
        Puis , lorsque les turcs s’ emparent de Constantinople , l’ Occident laisse faire ………..
        .
        Alors , que les russes aient à juste titre ou non ce sentiment que nous autres occidentaux n’ avons cessé de les abandonner ou de les trahir , via notamment ces trois épisodes dont la mémoire reste vivace car perpétuée et transmise via une Église Orthodoxe très puissante et très influente suscitant encore une grande ferveur parmi ses ouailles , n’ a rien de surprenant …………
        Cette animosité étant de surcroît renforcée par la crainte que Rome , qui incarne à leurs yeux une forme d’ impérialisme , ne tente de reprendre le pouvoir ……….Ce qui , au passage , serait l’ une des causes de l’ attentat perpétré l’ après-midi du 13 mai 1981 contre le Pape Jean-Paul II en la Place Saint-Pierre de Rome au Vatican ……….
        .
        Les russes ( pas que ) ont donc également dans leur tête cette représentation mentale transmise à travers l’ Histoire d’ une volonté de domination de la papauté ……..
        Cela fait aussi partie intégrante de leur identité ………
        .
        Mais revenons au personnage Poutine …………..
        .
        Faisant suite à l’ effondrement du colosse aux pieds d’ argile URSS , survient donc l’ époque Boris Eltsine qui succède à Mikhail Gorbatchev à présent destitué , soit le pillage pur et simple de la Russie par tout ce que nous avons appelés les oligarques qui ont su profiter à plein des bouleversements économiques d’ une Russie dont l’ économie est désormais à vocation Capitaliste ………….
        Sur ces entrefaites , arrive Vladimir Poutine , l’ ancien numéro 2 du KGB en RDA , qui va mettre de l’ ordre en flanquant en taule des types qu’ ici , en Occident , nous trouvions sympathiques car leur tête nous revenait et qu’ ils passaient bien à la TV qui ne sont donc à nos yeux éplorés plein de larmes attristées rien d’ autre que des victimes du tyran/dictateur Vladimir Poutine !
        .
        Et oui , certains ont très vite réalisé que quelque chose de très important était en train de se jouer en Russie qui , contrairement à ce que beaucoup espéraient , ne s’ est pas disloquée à son tour à l’ instar de feu l’ URSS ………..
        .
        Donc , le surgissement de ce nouvel homme fort ne fait pas plaisir à ceux qui croyaient dur comme fer à la théorie de « La Fin de l’ Histoire et le Dernier Homme » ( 1992 ) de l’ ami Francis Fukuyama , tellement plus optimiste que celle de l’ américain Samuel Huntington , « Le Choc des Civilisations » ( 1996 ) qui s’ avère si pessimiste qu’ elle prophétise que l’ après Guerre du Golfe ( celle où Saddam fait joujou avec le petit Koweit ) , guerre dont nous sortons victorieux ( l’ URSS étant , et pour cause , pratiquement aux abonnés absents ……) , constitue le prélude à un choc des civilisations , véritable clash entre l’ Orient et l’ Occident …………
        .
        Par conséquent , portés par l’ allégresse et l’ euphorie de la victoire érigée en triomphe de la Guerre Froide , l’ avertissement de Samuel Huntington rencontre peu d’ écho et nous ne lui accordons que fort peu d’ attention ; le Monde en marche est désormais éclairé comme jamais par la victoire du Libéralisme , la démocratie libérale a triomphé de toutes les autres idéologies sous la conduite tout-aussi éclairée des USA et il est à présent démontré que la prospérité était synonyme de stabilité , le développement économique est donc le meilleur garant d’ une stabilité démocratique partout sur la planète ……..
        Bref , tous sont désormais d’ accord avec le modèle démocratique et le Marché , les quelques récalcitrants périphériques ne manqueront pas d’ être rappelés à l’ ordre à coups de sanctions , d’ ingérences ou de bombardements , leur résistance est considérée comme négligeable ……….
        Comme le dit Hubert Védrine , une sorte de voie royale s’ ouvre et l’ Occident va pouvoir imposer partout dans le Monde les fameuses valeurs occidentales à vocation universelle…….
        .
        Dont acte ………..
        .
        Donc en partant de tels principes et en procédant comme si nous détenions la vérité et l’ Alpha et l’ Oméga de toute chose , il est très facile de faire du dirigeant russe un ennemi et rien d’ autre quitte à noircir exagérément le tableau alors que tout compte fait les russes ne sont guère différents de nous .
        L’ annexion /rattachement de la Crimée va servir à accréditer et donner tout le poids nécessaire à notre positionnement alors que nous ne respectons pas nous-mêmes les choix de nos propres peuples comme lors du référendum de 2005 ou celui de l’ annexion de Mayotte devenu à présent une de nos plus grosses épines …………..
        Et à ce propos , ne perdons pas de vue que l’ Ukraine est fortement et profondément divisée par , d’ un côté les pro-russes prêts à revenir dans le giron de la Russie , et de l’ autre les pro-atlantistes ( sans oublier un puissant courant néo-nazi ) désireux de rejoindre l’ UE voire l’ OTAN ………..qui n’ a cessé de s’ étendre aux frontières de la Russie tandis que le Pacte de Varsovie , lui , a été dissous …………
        .
        Quoiqu’ il en soit , selon moi , soyons rassurés , la Russie ne représente en rien un danger ; bien au contraire , ce serait probablement un bon allié potentiel dans le cadre de la Mondialisation ( dont je ne suis pourtant pas un « fan » ) , dans celui de l’ émergence d’ un monde multipolaire équilibré ( si possible ) , ainsi que dans le cadre des graves problèmes que traverse actuellement l’ Union Européenne .
        Je sais , il y a aussi eu la Tchétchénie , l’ Ossétie , la Transnistrie qui à juste titre n’ ont pas apaisé nos craintes vis à vis d’ une Russie soviétique qui nous a tant fait trembler à l’ époque Staline puis plus tard durant celle de Brejnev …………….
        .
        Je reste pour ma part persuadé que les occidentaux , et en particulier les américains , ont manqué d’ intelligence dans leur rapport avec la Russie de Poutine lorsque ce dernier dès son accession au pouvoir appelé par Eltsine après un court séjour à la tête du FSB ( Poutine 1 ) , sa réélection ( Poutine 2 ) puis l’ épisode Medvedev , était « accessible » voire enclin à un véritable rapprochement avec l’ Europe et même vis à vis de l’ OTAN ……..
        Medvedev président était même d’ humeur très enthousiaste …. sans-doute trop aux yeux de Poutine mais tout de même il y avait un gros coup à jouer en restant fermes , toujours dissuasifs , mais nettement plus coopératifs ……….
        .
        Après , nous avons assisté en 2012 au retour de Vladimir Poutine à la tête de la Russie ; retour caractérisé notamment par une alliance avec l’ Église Orthodoxe ( Poutine 3 ) et un durcissement …. hautement prévisible du reste car suite à la tragédie de la prise d’ otages de l’ école de Beslan en 2004 , Poutine avait déjà annulé plusieurs réformes prises dans les années 90 ; désormais , les gouverneurs des républiques de la Fédération de Russie ne seront plus élus par le peuple mais proposés directement par le Président ………
        Ce qui fait que nous assistions là au retour à l’ autoritarisme ………
        .
        Néanmoins , comme après toute tragédie d’ une telle ampleur , le peuple russe s’ est cherché un réconfort dans la foi …………
        En effet , depuis l’ effondrement de l’ Union Soviétique , l’ Église Orthodoxe Russe remplit de plus en plus le vide idéologique ………..
        .
        Quoi qu’ il en soit dès Poutine 3 , le ton s’ est durci considérablement jusqu’ à la crise ukrainienne de 2014 qui va cristalliser les tensions déjà latentes et très perceptibles à la fois dans les relations internationales avec la Russie de Poutine 3 mais également , en Ukraine même , sous tension depuis l’ élection controversée de Viktor Ianoukovitch en 2004 et les péripéties de la « Révolution Orange » , et devenir l’ enjeu des antagonismes entre les Occidentaux ( Europe , USA ) et la Russie …………..
        .
        Mais si l’ on est logique , comment expliquer que la Russie suscite de telles craintes qui nous pousseraient à l’ escalade des moyens militaires ?
        Sa situation comme exposée en détail plus haut est loin d’ être enviable ………
        .
        En attendant , le maître du Kremlin nous a clairement fait comprendre à tous que l’ époque où traiter la Russie en quantité négligeable , était bel et bien révolue et qu’ il disposait d’ un pouvoir de blocage dans plusieurs domaines dont il comptait bien se servir au besoin ……….
        Ce qu’ il a fait à maintes reprises ………….
        .
        Si l’ on désire qu’ apparaisse un Poutine 4 plus conciliant et coopératif , je crains que cette fois ci nous ne soyons dans l’ obligation de commencer , nous , par nous retrousser sérieusement les manches afin de nous mettre au travail et qui sait , de réussir à rétablir des liens nettement plus cordiaux avec la Russie …………
        .
        Si les USA sont de la partie , tant mieux , dans le cas contraire , l’ Europe devra savoir leur tourner le dos ……..
        De toute façon , quelle que soit l’ option choisie , c’e sera loi n d’ être facile………..
        .
        Certains vous répètent à tue-tête que Poutine considère que l’ effondrement de l’ URSS constitue la plus grande catastrophe du XXème siècle ……………. Soit !
        Mais est-ce pour autant qu’ il considère qu’ il faille revenir à une telle période ? Que ce soit une catastrophe est une chose , qu’ il faille en recréer les conditions en ressuscitant ce qui quelque part l’ a provoqué en est une tout autre …………….
        Quant au stalinisme et ses quelques 20 à 30 millions de morts estimés dont il serait d’ une façon ou d’ une autre le principal responsable ( probablement bilan Guerre Patriotique inclus , 27 millions ) , encore pire ………………..
        .
        C’ est bon , à présent vous pouvez souffler et vous détendre ……………. et moi aussi par la même occasion ……………… 🙂
        .

  4. eric dit :

    sa serait plutôt les us qui serait les grand perdant suffit de regarder les échange commerciaux entre les deux pays.

    • Thinker dit :

      LOL ! Les guerres économiques sont toujours perdus par la nation la plus excédentaire parce que c’est justement elle qui a le plus à perdre !
      C’est par exemple le meilleur levier de pression dont disposent les dirigeants Américains pour faire rentrer dans le rang les lâches très peu imaginatifs qui nous gouvernent: non seulement les Américains nous achètent beaucoup plus d’articles qu’ils ne nous en vendent, mais en plus ils nous achètent beaucoup d’articles périssables et à haute valeur ajoutée. Le commerce de la France avec ce pays permet d’améliorer un peu notre balance commerciale, les Américains le savent et en jouent !
      Vous avez vu ou pas les conséquences qu’ont entrainé un bête petit relèvement des quotas sur l’aluminium et sur l’acier ? -10% sur le court de la livre turque ! Les Turcs ont instantanément perdu 10% de leur patrimoine, Erdo a été réduit à faire de rodomontades stériles, et Merkel a du lui injecter discrètement 3 milliards d’euros dans ses banques par peur de la contagion à la too big to fail Deutschbank.
      Imaginez le désastre que peuvent provoquer les Américains s’ils ouvrent une war room qui cible spécifiquement et intensément l’économie de la Turquie… N’oubliez qu’ils sont capables de déclencher une panique boursière en Chine ou au Brésil et que la Turquie est un enfant nain à coté de ces états !

      • Ah Ca ! dit :

        Pas si vite petit Cowboy pensif,
        A beaucoup de choses prés concernant le France… Les Ricains ont achetés des pans entiers de notre économie que vous croyez encore Française… En prenant en compte les sociétés US implantées en Europe ils sont très, mais très largement excédentaires. Par exemple allez n’importe supermarché et à la louche je dirai que plus de 50% des produits vendus le sont par des sociétés Ricaines. Lisez, Best food, Kraft food, Uniliver, Johnson etc…. etc… et ça c’est c’est pas du consommable ? Ils sont meme en train de nous racheter nos assurances, voir April ces jours ci.
        Votre argumentation est fausse et biaisée. Ils nous font avaler et user tout un tas de produits dont les sociétés ne rentrent pas en compte dans les décomptes du négoce international.
        Par ailleurs, ne confondez pas valorisation boursière et patrimoine. certes relié mais la valorisation boursière est plus comme un sentiment puisque c’est la valeur présente d’un bénéfice anticipé à un instant donné. Demain ou dans une heure ça peu changer radicalement. Le patrimoine en plus représente une valeur intrinsèque et non instantanée.
        Les ricains nous carottent e profondi.

        • Barfly dit :

          @Ah Ca !
          A ce rythme là vous oubliez aussi les chinois qui nous grignotent et nous carottent profondi. Ne voyez pas le monde que d’un œil…
          Et puis je n’ai aucune sympathie pour Erdogan, donc une petite clé de bras histoire de lui rabattre son caquet, ça nous fera des vacances.

      • John dit :

        Pour le moment, les USA souffrent énormément de cette guerre avec un déficit commercial face à la Chine qui a énormément augmenté !
        Votre commentaire serait juste si les USA n’exportaient rien vers la Chine, et si les capacités de production américaine permettait de combler les importations chinoises.
        Mais il se trouve que la Chine n’a pas ou peu de concurrence sur beaucoup de marchés.
        Alors sur le long terme, c’est possible que les USA sortent gagnant ! Mais dans la mesure où comme en France il y a des basculements de politique après le 1er ou 2e mandat, la politique de long terme n’existe pas vraiment. Donc je pense que sur le court terme, les USA vont être perdant, et ensuite, les taxes vont être supprimées ! Et les USA resteront perdants de la tentative de Trump !

    • Thaurac dit :

      Les usa en tremble, allons soyons sérieux, premier exportateur de pétrole et de gaz, plein emploi, qui a mieux, ensuite le seul fait de menacer la turquie fait trembler sa monnaie et les fortunes et investisseurs ne vont pas lâcher du fric pour une monnaie qui peut flamber comme certaines en amérique du sud, où ils vont enlever 6 zéros…
      Le fric va partir sur l’euro et le dollar, pas bon pour erdogan bon restera leurs sempiternelles prières…

      • Vince dit :

        Sûrement pas premier exportateur de pétrole ou gaz. Pas confondre production et exportation.
        .
        Pour le reste en effet, Erdogan a plutôt intérêt à faire profil bas s’il ne veut pas que son économie retourne à l’âge de pierre.

    • Castel dit :

      @ eric
      Les échanges commerciaux, avec la Turquie, doivent représenter une part négligeable pour l’économie Américaine…..
      Ce qui ne me semble pas être du tout le cas pour la Turquie !!

    • Lechavenois dit :

      @ eric
      .
      « .. les us qui serait les grand perdant.. »
      .
      Je vous invite à découvrir la structure des grands mécanismes qui construisent la balance commerciale et balance des paiement de l’économie Nord américaine.
      .
      Vous vous rendrez compte du pouvoir de nuisance de l’exécutif américain par la mise en place de quota dans les échanges avec un pays aussi insignifiant que la Turquie.
      .

      • Anonymous dit :

        Ouais, les seuls qui peuvent impacter sérieusement l’économie américaine sont les Chinois et les allemands mais ils ne le feront pas car ils auraient tout a y perdre, a côté de ça la France la Turquie et les autres pays du monde ne pèse pas grand chose et ne peuvent impacter durement les Etats Unis.

  5. lym dit :

    « Cela étant, la menace de M. Trump n’a pas ébranlé Ankara »… Ce qui est assez logique, au fond, vu que le mois prochain Trump aura peut-être une fois de plus inversé la vapeur!

    La réponse est même carrément inhabituellement polie, surtout au vu de la menace, ce qui n’est pas trop dans les habitudes de ces béotiens d’islamistes immodérés faisant se retourner Ataturk dans son mausolée…

    Alors désir de ne pas en rajouter, ou peu de cas des possibilités réelles de sanction?

    Car a mettre une part croissante du monde sous sanction, l’impact risque aussi de ne plus être là: Il suffit que les sanctionnés s’organisent!

    La Turquie est la clef d’entrée de la mer Noire, qui permettrait une continuité d’échange Iran(via la Caspienne)-Russie/Turquie assez aisée… et comme on verrait bien les chinois venir commercer à ou il y aura des opportunités et protégées par les sanctions, cela replace de facto la Russie au centre du jeu. Pas certain que ce soit le but.

    La seuls planche de salut serait que les turcs eux-mêmes se révoltent, mais bon, en attendant c’est plutôt chez nous que ça couve avec Micron et sa clique buttant sur le principe de Peter (tout en continuant, tel l’imbécile heureux, à se croire intelligents et subtils!).

    • Thaurac dit :

       » Ce qui est assez logique, au fond, vu que le mois prochain Trump aura peut-être une fois de plus inversé la vapeur! »
      Pas si sûr, car l’américain moyen est content de son sort, si ce n’est les démocrates qui ont la haine comme vision à court terme.
      Trump peut être réélu sans problème..
      C’est d’ailleurs pourquoi les démocrates l’empêtrent dans des affaires..

      • Fred dit :

        @ Thaurac
        Mais bien sûr … Il devait aussi gagner haut la main les Mid-terms « sans problème ».
        Pas tout à fait comme cela que ça s’est passé.

    • Euclide dit :

      Juste une précision Lym
      Le passage à la mer Noire , enfin le trafic maritime international(e), est garanti par le traité de Lausanne en 1923 , précisé par la Convention de Montreux en 1926 ou 1936.
      Cependant le Sultan d’Ankara à l’intention de créer un nouveau canal contournant Istanbul. Canal à péage of corse!
      Rappel: la Russie a fait la guerre à la Turquie plus de 10 fois dans son Histoire. Que sera t ‘il demain ?

      • Anonymous dit :

        Je soutiens tout a fait cette iniative. Le ca al est en territoire turc c’est indéniable, seuls les turcs devraient décider qui passe et qui ne apsse pas par ce canal tt comme les égyptiens qui le décident. C’est pourquoi il vaut mieux avoir une Turquie a nos cotés que contre

        • Barfly dit :

          Je veux bien une Turquie à nos côtés pas de problème mais quand elle est dirigée par un braillard nationaliste islamiste, on fait comment ? On dit oui à tous ses délires ?

  6. ScopeWizard dit :

    Hé Bê !
    .
    Je dois reconnaître que même si je ne l’ estime point , ce Trump qui parfois me fait sourire quand il ne me fait pas carrément rigoler , a toujours plus d’ un tour dans son sac et de quoi surprendre son monde……………..
    .
    Quant au sultan de toutes les Turquies , lui , il commence à me filer les jetons de plus en plus …………….. et il n’ est pas recommandé d’ avoir peur ( trop longtemps ) que ce soit pour celui qui la subit , l’ épouvanté , comme pour celui qui l’ inspire , l’ épouvantable épouvantail qui t’ épouvante ……………….
    Les conséquences pouvant s’ avérer épouvantables ……………..
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=RzriJpYiGjw
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=s_rfja8KTLw
    .
    Bref , si on pouvait déjà essayer d’ éviter ce genre de choses ………………….. ce serait un pas dans la bonne direction ………………….
    https://www.youtube.com/watch?v=-WsouJ4YzO4

  7. Baki Okçu dit :

    Alors alors..

    La 1ere est que cette zone de  » sécurité » aurait été demandé par l islamiste erdogan à l évangéliste Trump selon l ottoman mevlüt cavusoglu .

    Sachant que la profondeur du kurdistan syrien être 100 kilomètres à tout casser et que les grandes villes se trouvent dans cette zone des trentes, à priori c’est carrément une invitation à une annexion islamiste.

    • Robert dit :

      Baki,
      Trump n’est pas évangéliste, mais presbytérien.
      Même si l’électorat évangélique, les « sionistes chrétiens », ont appelé à voter pour lui et le soutiennent, ce n’est pas sa confession religieuse.

    • Franz dit :

      … et pour compléter le commentaire de Robert : l’habit fait parfois le moine, mais l’étiquette ne fait pas le chrétien.
      Or les actes et paroles de D. Trump témoignent sans ambigüité qu’il est tout sauf chrétien.

      • Robert dit :

        Franz,
        Désolé de vous contredire, mais vous confondez deux choses. La vie privée et publique d’un homme et ses responsabilités politiques.
        Il n’existe pas de sacrement chez les protestants et donc de médiation entre l’homme et Dieu. Tout passe par la conversion, sola fidei, ou l’adhésion à l’Ecriture, sola scriptura. Autrement dit, tout est écrit d’avance et l’être humain ne fait que suivre les commandements et adhérer publiquement, il n’y a pas de coopération entre la liberté de l’être humain et la grâce de Dieu.
        A partir du moment ou Donald Trump adhère à la foi dans la Sainte Trinité, un seul Dieu en trois personnes, et à l’Incarnation de Dieu en Jésus Christ, il est objectivement chrétien. Ensuite, de quel droit pouvons nous sonder les coeurs et les reins et décider qui est un apostat ou pas ? S’il manifestait ouvertement un reniement des commandements de sa foi et rejetait le Christ, nous pourrions constater que c’est le cas, sinon, dans le for interne, personne sinon Dieu ne sait ce qui se passe.
        Je connais mal les églises protestantes, mais concernant sa réussite professionnelle, il me semble qu’aucune ne porte la distance critique de l’Eglise catholique sur la réussite sociale, au contraire Dieu bénit plutôt la richesse et donc les moyens qui la rendent possible.
        Quand aux engagement moraux publics, Trump n’a pas soutenu le « mariage » homosexuel ni la propagande LGBT, n’est pas en faveur de l’avortement ni de l’euthanasie, disons qu’il défend publiquement la morale naturelle. Et pas seulement pour plaire à son électorat évangélique qui partage ce point de vue, il y adhère publiquement même si sa vie privée n’a pas été un modèle. Il fait donc des choix moraux défendus par le christianisme un engagement politique.
        C’est tout ce qu’il est demandé à un chef d’Etat, défendre la morale naturelle et le bien commun. Car ses choix politiques sont plus proches du souci du bien commun que ceux d’un Clinton ou Obama qui se réclamaient du christianisme, mais suivaient sans hésitation les diktats des lobbys de la culture de mort voire y adhéraient personnellement.
        Il n’est pas demandé à un chef d’Etat chrétien d’être un saint, même s’il y en a eu, mais de permettre aux chrétiens de pratiquer librement et rendre possible le bien commun. Il doit y avoir une saine distinction entre temporel et spirituel. Mais la politique d’immigration de Trump, comme sa volonté de se dégager des guerres néo coloniales, sont plutôt des actes allant dans ce sens.
        Donnez-nous des exemples précis vous permettant de dénier le titre de chrétien à Trump.

  8. Stoltenberg dit :

    Une bonne nouvelle pour la paix dans la région. Il fut un temps, les maquisards français étaient eux aussi traités de terroristes. On connaît bien ce vieux discours de dictateurs.

  9. Polymères dit :

    Rendez vous demain pour la correction de ce tweet…

  10. Blood, Sweat and Steel dit :

    Erdogan = EI

  11. 341CGH dit :

    Qu’en pensent les agents économiques nord-américains (californiens, notamment)?
    Trump dirige (peut-être) l’administration fédérale mais il ne gouverne pas l’économie.

  12. petitjean dit :

    ça gesticule, ça gesticule
    Les USA lâchent les Kurdes (Obama s’en est bien servi ! ) et maintenant Trump , donne un peu de la voix
    Les Kurdes, éternels cocus, discutent en ce moment avec Assad et les Russes
    La Russie ne veut pas d’intervention Turque, c’est ça « l’Orient compliqué »
    « Face à la menace turque, les Kurdes demandent l’aide de l’armée syrienne »
    Analyse d’Antoine de Lacoste :
    https://www.lesalonbeige.fr/face-a-la-menace-turque-les-kurdes-demandent-laide-de-larmee-syrienne/

  13. Auguste dit :

    Il offre généreusement une bande de30km de terres YPG.Ils vont être contents les Kurdes.Faut arrêter le massacre,il ne sait plus ou il est le Trump.

  14. nexterience dit :

    Quel est l’intérêt des USA de malmener un allié si important? Pour les beaux yeux des kurdes et français?

    • Thinker dit :

      En attendant, la stratégie française conseillant aux Kurdes de commencer des négociations avec Damas semblent avoir porté ses fruits et poussé Trump à ce revirement: cela favorise trop l’Iran !

    • Pravda dit :

      Avec des « alliés » comme ça, pas besoin d’ennemis

  15. pepel_WASSKA dit :

    Le meilleur tweet de Trump !
    Il est peu probable que ce soit suivi d’effet, mais il est bien temps de faire preuve de fermeté envers la Turquie. Nos dirigeants européens devraient suivre cet exemple.

  16. jyb dit :

    Utiliser outes les armes ou les moyens dont on dispose est évidemment une bonne chose. Le seul problème c’est encore trump. Ce genre d’annonce se fait plutôt sous forme d’avertissement policé, un discret conseil d’amis.
    Au lieu de ça le fanfaron de la maison Blanche eructe un tweet.
    C’est la meilleure façon de servir le thé à Erdogan.
    Rien de tel pour soigner sa côte de popularité, rien de tel pour exacerber les nationalismes et rien de tel pour préparer son économie à s’émanciper de dépendances critiques.
    Encore une fois, les mesures de rétorsion consolident les pouvoirs en place.

    • Auguste dit :

      Le Trump a déjà oublié que la Turquie fait partie de l’OTAN et que le Erdogan aurait vite fait de basculer côté russe.Et Erdogan ne sera pas seul.Les Allemands en ont ras le bonnet du Trump et le font savoir.Il a menacé les entreprises européennes qui travaillent sur le Norstream2.Le chef de la diplomatie allemande lui a répondu que « la politique énergétique des Européens se décide en Europe et pas aux USA ».J’ai pas entendu Macron sur le sujet.Pourtant c’est un sujet important pour l’Europe,lui qui s’en prétend le fer de lance.

      • John dit :

        Macron n’a pas à se prononcer sur ce sujet selon moi.
        L’énergie est un sujet relativement complexe et simple à la fois.
        Le plus grand risque est de compter sur un nombre limité de fournisseurs, et un seul type d’énergie. Les barres d’uranium ont l’avantage de pouvoir trouver un nouveau fournisseur en cas de problème.
        Pour ce qui est des hydrocarbures, le gaz américain aura pour avantage d’augmenter la concurrence sur sol européen et de baisser le prix.
        La France a une très bonne diversité dans les fournisseurs de gaz.
        40% pour la Norvège qui est un pays très stable politiquement, économiquement, et qui a de faibles risques de conflits.
        25% de gaz russe
        11% de gaz néerlandais
        9% de gaz algérien
        1% égyptien
        et pour le reste, ce sont divers fournisseurs…

        Tant que Trump se concentre sur l’Allemagne à ce sujet, il n’attaque pas l’Europe toute entière qui consomme beaucoup de gaz russe! Et je pense qu’au sujet de Trump, la stratégie politique est coordonnée entre les grandes puissances européennes… Et les *petits » pays il ne les connaît pas… Il revient à Davos, mais il ne sait pas que la Suisse est un pays, pour lui c’est le nom d’une banque…

  17. jyb dit :

    Le site annonce la couleur : le salon beige…
    c’est honnête, des analyses de salon un peu ternes, voir passés.

  18. didixtrax dit :

    Ah ! la cohésion Otanesque ! Oh ! la cohérence américaine soutenant les Kurdes, ces socialistes, et même marxistes — un crime aux yeux américains !.

    je propose à Trump et surtout à ses va-t-en-guerre de délocaliser en Turquie leur projet de création d’un Kurdistan Libre et Indépendant. Après tout c’est bien en Turquie qu’il était historiquement envisagé, et là que les Kurdes occupent le plus grand territoire. Ce me ferait bien plaisir de voir l’occident y apporter démocratie, liberté et choucroute à coup de frappes chirurgicales et de bombes humanitaires.

  19. jyb dit :

    pour info : les djihadistes de hts ( al qaida) qui viennent de sortir les turcs d’Idlib s’allieront aux turcs dans toutes offensives contre les kurdes !
    déclaration du leader d’hts a un media d’aq.
    Erdogan s’est fait piégé comme un gamin.

  20. werf dit :

    Le plus amusant, si j’ose dire, c’était de voir à la télé irakienne la visite de notre ministre Le Drian (le brillant ministre français de la coalition) dire que la guerre n’est pas finie, que la France restera en Irak et en Syrie, puis sortir le carnet de chèque, 1 milliard d’euros pour la reconstruction en Irak! Dans le contexte français c’est pitoyable!

    • Lagaffe dit :

      1 milliard d’euros de PRÊT pour l’Irak. C’est pas un don et c’est pour que les entreprises françaises participent à la reconstruction.

      • John dit :

        Ha oui, ça fait une belle différence…
        C’est exactement ce que la Chine fait à travers les pays en développement. Que ce soit dans le sud asiatique ou en Afrique, ils font travailler leurs entreprises et leurs ouvriers pour construire des infrastructures, et au final c’est le pays client qui paie !

  21. Pierre-Alain Tissot dit :

    « Il n’y a aucune différence entre les islamistes de Daesh et les Kurdes de l’YPG »
    L’arrogant sultan s’essaye à rétablir l’empire ottoman ? Que les peuples subissant ce mépris et cette domination turque retournent la question avec une semblable insolence !
    Donc, après des siècles de conquêtes, de nuisances et de génocides, la Turquie devrait être démantelée et revenir au Traité de Sèvre de 1920 :
    – restituer les régions, y compris celle du Pont, anciennement peuplées de Grecs à la Grèce ;
    – rendre à l’Arménie ses terres victimes du génocide ;
    – établir un Kurdistan indépendant ;
    – créer un état pour les Assyriens ;
    – et laisser aux Turcs environ la moitié de la Turquie actuelle.
    Un rêve peut-être, mais les frontières injustes ne sont pas intangibles, alors qui sait ? Avec le temps…

  22. Davir DELTA dit :

    Une Turquie qui regarde de plus en plus à l’Est … qui achète de plus en plus un armement Russe (ou qui l’envisage), qui a bien compris que l’Europe ne voulait (heureusement) pas d’elle … et qui en a marre de se retrouver sous la coupe Américaine (mais qui est un peu comme nous et économiquement obligé de la fermer bien comme il faut). Pour quelqu’un comme Erdogan … la pilule est difficile a avaler. On peut comprendre cette stratégie d’essayer de jouer sur les 2 tableaux pour en profiter. Cependant, l’Islamisme gangrène ce pays qui il y a 20 était plutôt un exemple a suivre dans les pays Musulmans. Depuis l’air Erdogan la Turquie ressemble de plus en plus à l’ennemi de demain. Chypre ne semble pas vouloir se régler, les petits morceaux de rochers en mer Egée provoque toujours autant de tension entre Grecs et Turques, en Syrie ils attaquent les alliés de nos alliés … bref, garder un (futur) ennemis au sein de son « groupe de défense » (l’OTAN) est ce bien intelligent ? pour l’instant avec l’OTAN nous ne pouvons pas braquer nos armes dans cette direction car c’est un allié … on est « obligé » de baisser notre froc …. si on les dégage de l’OTAN, on peut commencer à se préparer à une confrontation, voir simplement montrer nos muscles ce qui justement pourrait éviter une future confrontation (direct ou indirect ou économique la confrontation). L’OTAN doit rapidement exclure se pays qui tourne mal ! Vraiment mal.

  23. girardin dit :

    Alors qu’au niveau mondial la finance continue de jouer un rôle prépondérant voici le point de vue d’un technicien, semble-t-il qualifié, au sujet des finances turques :
    https://www.youtube.com/watch?v=xlb1FKztT58
    et au sujet de la Chine :
    https://www.youtube.com/watch?v=7EizWDQFGYw

  24. joni dit :

    la turquie à trahi son amitié avec ISRAEL, elle n a que ce qu elle mérite bravo à notre Messhia TRUMp de détruire nos ennemis directement ou indirectement ! je veux une réelection de TRUMP, le meilleurs président que l humanité n est jamais connue !

  25. Barfly dit :

    Et dire que Erdogan a une influence de plus en plus importante sur les musulmans de France.

    • ScopeWizard dit :

      @Barfly
      .
      Raison de plus pour en faire rentrer quelques wagons supplémentaires ; une fois majoritaires , tout ira pour le mieux ……………… peut-être pas pour chacun d’ entre-nous , mais pour certains assurément …………….
      Cela prouve surtout à quel point d’ aucuns ont su faire preuve de vision à long terme ………………
      Sauf que maintenant nombre d’ entre eux sont entrés en politique ……………… alors ça va devenir tout de suite plus compliqué ………………….
      .
      Bah , restons sibyllins ……….. 😉

  26. Lagaffe dit :

    Donald Trump, qui menaçait dimanche de « dévaster » l’économie turque si Ankara s’en prenait aux milices kurdes de Syrie, s’est entretenu lundi par téléphone avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, avant de souligner « le formidable potentiel » de développement économique entre les Etats-Unis et la Turquie.
    « J’ai parlé avec le président Erdogan de Turquie pour aviser où nous en sommes sur tous les dossiers, y compris nos deux dernières semaines de succès dans le combat contre les vestiges de l’EI et une zone de sécurité de 20 miles (ndlr, 32 km, dans le nord de la Syrie) », a tweeté le président des Etats-Unis.
    « Nous avons aussi parlé du développement économique entre les Etats-Unis et la Turquie – formidable potentiel de l’enrichir considérablement ! », ajoute-t-il.
    Si vous cherchez un synonyme de cyclothymie, essayez « Trump ».

    • ScopeWizard dit :

      @Lagaffe
      .
      Vous n’ avez décidément rien pigé au personnage …………… 😉
      .
      Allez , mis à part son profil psycho qui n’ est pas trop difficile à dresser du moins dans les grandes lignes , TRUMP EST UN VENDEUR , Macron aussi , mais il leur arrive aussi d’ acheter ……………… ils ne font donc pas que vendre ……………
      Vendre repose sur le marketing et le « marketing » s’ appuie sur des techniques ………….
      Donc , si bonne affaire il y a à l’ horizon , ces « VENDEURS/ACHETEURS » sont d’ ores et déjà prêts à faire n’ importe quoi afin de parvenir à leurs fins ………………..