L’école de gendarmerie de Dijon accueille 120 élèves de la Guardia Civil espagnole

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. girardin dit :

    échanger pour mieux se connaître et mieux se comprendre est une excellente chose.

  2. Euclide dit :

    Cela me semble une très bonne initiative.
    Je suis surpris qu’il n’existe pas une équivalence côté italien. Avanti con les bersaglières ( En avant avec les gendarmes)

    • garance dit :

      heu…carabinieri…
      grappa?

    • revnonausujai dit :

      euh, les carabiniers; les bersagliers sont l’équivalent des chasseurs  » rapieds »

    • MD dit :

      Des carabinieri plutôt que des bersaglieri , non?
      Les bersaglieri sont des soldats d’élite de l’infanterie légère italienne , qui correspondent aux chasseurs à pied de l’armée française dont ils se sont fortement inspirés lors de leur création .
      Alors que l’Arma dei Carabinieri est une force militaire de police et de maintien de l’ordre dont l’organisation et les missions – mises à part celles de la Garde Républicaine – s’apparentent en tous points à ceux de la Gendarmerie française.

    • MAS 36 dit :

      Avanti mais avec les Carabinéri ( carabiniers = gendarmes italiens)

  3. Duc d'Orléans dit :

    J’apprend par hasard que pour une fois , on a fait coup double. On utilise les excellentes installations de l’ancienne B.A. de Dijon et on a crée une nouvelle école de gendarmerie. En effet depuis le coup de folie hystérique qui avait sabré les escadrons de mobiles et les écoles de formation, on était à l’étroit pour accueillir les nouveaux engagés.

    Bienvenue à la Garde civile espagnole, corps d’élite au passé glorieux qui a su entrer dans la modernité tout en gardant ses traditions. Gendarmes et Gardes civils ont tout à y gagner.
    Il est exact que la même chose pourrait être faite avec les Carabiniers italiens, eux aussi un modèle.

  4. roissard dit :

    Les bersaglieri ne sont pas une force de police. ne s’agit t’il pas plutôt des Carabinieri ?

  5. moussaillon dit :

    En France, Combien d’écoles de police, de gendarmerie, de douanes, etc … combien cela coûte-t-il au final et pour quel résultat ? Ne vaudrait-il pas mieux une seule école de police, de gendarmerie, de douanes, oui pour mon portefeuille en tout cas.

    • garance dit :

      Les douaniers sont des fiscaux en premier lieu, même si leur boulot surtout en surveillance les amène à se confronter avec du droit commun par des infractions connexes.
      Il existe deux écoles de douane. Une à La Rochelle catégories B et C, surveillance (ex brigades) et bureaux, une à Tourcoing cat. A.
      Quand aux formations elles correspondent aux jobs et aux bases légales, inutiles à mélanger même si une découverte réciproque pourrait être positive.

    • MP7 dit :

      Une grande école de la sécurité intérieure n’était ce pas ce à quoi pensait de Nicolas Sarkozy ? En tout état de cause il s’agit de 3 institutions différentes et quoi qu’on en dise, même si beaucoup de missions sont communes, elles ont toutes leur propre identité. Et puis sur le plan logistique une telle usine à gaz ferait sans nul doute un bien fou à la région qui l’accueillerait, mais serait impossible à faire tourner correctement. Par exemple il faudrait une sacrée cafétéria pour empêcher les bouchons à l’heure du repas et imaginer la cohue le vendredi à l’heure de partir en week-end . Les seules véritable gains en personnel serait sur la direction de l’école et le seul gain financier serait sur les frais d’entretien de l’immobilier, mais en tout état de cause même si l’armée ne doit pas faire d’aménagement du territoire, la fermeture d’une caserne comme une école de gendarmerie par exemple, est toujours un petit drame pour l’économie locale.

    • MD dit :

      Vous auriez pu y rajouter, pendant que vous y êtes, les agents de l’administration pénitentiaire qui relèvent du ministère de la justice. Et aussi, pourquoi pas, ceux de l’Office National des Forêts? Alors une seule école pour des membres de ministères , différents, devant recevoir des instructions différentes car ils ne devront pas exécuter les mêmes missions, qu’ils n’auront pas les mêmes compétences et qu’ils n’auront pas les mêmes pouvoirs juridiques ? Ce n’est pas une très bonne idée.
      Essayez donc déjà, pour commencer, de faire collaborer dans certaines grandes villes de France les douaniers avec certains services de la Police Nationale, avant de vouloir faire cohabiter dans une même école non pas les élèves de ces administrations , mais les instructeurs que celles-ci devront y affecter ! Bonne chance.

      • garance dit :

        « Faire collaborer dans certaines grandes villes de France les douaniers avec certains services de Police Nationale »
        Nous le faisions très bien lors des voeux du Préfet autour du buffet.
        Pour le reste c’est -c’était- affaire de personnes et d’ego, quand les instructions ministérielles ne l’interdisaient simplement pas because « efficacité » et « on est les meilleurs ».
        Ne jetez pas la herse.

  6. Euclide dit :

    Mes excuses,
    Le corps des gendarmes italiens sont bien les Carabinieri et non les Bersaglieri
    C’est bien , il y a en qui suive.

    • ScopeWizard dit :

      @Euclide
      .
      qui suiveNT ………. Di Diou …………! 🙁
      .
      C’ est ma foi vrai qu’ il y en a qui suivent …………:)
      .
      Ce qui selon moi est plutôt rassurant …………. 😉

  7. Renard dit :

    Vous pensez vraiment qu’on a attendu un coup de com que sont ces échanges pour se connaître? Il existe déjà des unités de coopération avec nos voisins.
    Ces échanges ne sont que de la com qui coutent très chères à un moment où nous ne pouvons pas forcément nous le permettre.