Israël admet officiellement être responsable des frappes aériennes ayant visé des positions iraniennes en Syrie

En règle générale, Israël ne confirme que très rarement sa responsabilité dans les différents raids aériens ayant visé des positions tenues par le Hezbollah [milice chiite libanaise] et l’unité iranienne al-Qods en Syrie. Et cela, même si l’origine de telles frappes ne fait guère de doute.

Quoi qu’il en soit, le général Gadi Eisenkot, qui s’apprête à quitter ses fonctions de chef d’état-major des forces armées israéliennes, les a en quelque sorte revendiquées d’un bloc. « Nous avons frappé des milliers de cibles sans en prendre la responsabilité ou sans en revendiquer le crédit », a-t-il en effet admis dans les colonnes du New York Times.

En revanche, pour le raid aérien réalisé le 11 janvier contre des dépôts d’armes iraniens situés dans l’enceinte de l’aéroport international de Damas, Israël a clamé sa responsabilité, par la voix de son Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

« Il y a juste 36 heures, notre aviation a attaqué des entrepôts iraniens renfermant des armes iraniennes dans l’aéroport international de Damas », a-t-il affirmé lors du conseil des ministres hebdomadaire, ce 13 janvier. « La multiplication des attaques récentes démontrent que nous sommes plus déterminés que jamais à agir contre l’Iran en Syrie, comme nous nous y sommes engagés », a souligné le chef du gouvernement israélien.

« Nous avons remporté des succès impressionnants en vue de bloquer l’implantation militaire iranienne […]. L’armée israélienne a attaqué des cibles iraniennes et du Hezbollah des centaines de fois », a ajouté M. Netanyahu.

Cela étant, ce n’est pas la première fois que M. Netanyahu admet publiquement la responsabilité de Tsahal pour des frappes en Syrie. « Nous agissons quand nous devons agir, y compris ici, de l’autre côté de la frontière, avec des dizaines de frappes destinées à empêcher le Hezbollah d’obtenir des armes pouvant changer le rapport de force », avait-il en effet déjà affirmé, en 2016.

« Les forces de sécurité israéliennes continueront à mener avec force et détermination des actions contre les tentatives de l’Iran d’implanter ses forces et des systèmes sophistiqués d’armement en Syrie », avait encore prévenu M. Netanyahu, le 30 août dernier. Mais cette déclaration pouvait aussi concerner les raids menés en représailles à des actions menées depuis la Syrie contre le territoire israélien par la force iranienne al-Qods.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de RastaLapin

  2. de jyb

    • de NRJ

      • de Montaudran

      • de dolgan

  3. de werf

  4. de Auguste

    • de Robert

    • de NRJ

      • de Robert

        • de Castel

          • de Robert

      • de Auguste

    • de Castel

      • de jyb

    • de aleksandar

  5. de MD

    • de vrai_chasseur

  6. de Harmeau

  7. de Mzinga

    • de Thinker

      • de Thaurac

    • de Virgile

    • de John

    • de Montaudran

    • de Toff

    • de Thaurac

      • de dolgan

      • de Fredo

    • de joni

      • de Clavier

      • de Anonymous

        • de joni

          • de Anonymous

          • de Robert

    • de Barfly

      • de Thaurac

    • de Castel

    • de Fredo

      • de joni

  8. de datamo

    • de dolgan

        • de dolgan

    • de Pravda

      • de Anonymous

      • de Anonymous

  9. de Montaudran

    • de Thaurac

    • de John

        • de John

    • de aleksandar

  10. de aleksandar

    • de Robert