Syrie : Les jihadistes ont pris le contrôle total de la province d’Idleb

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Yannus dit :

    Bonjour,
    la stratégie de HTS est de démontrer qu’on ne peut plus les déloger d’Ibled, cela tombe bien , l’objectif serait plutôt de les y enterrer.
    La situation semble bloquée mais le temps presse…
    Poutine et Assad n’ont pas les moyens de se lancer dans une offensive contre HTS sans se retirer de Manbij et sans affaiblir considérablement leur potentiel militaire.
    Erdogan compte sur HTS pour enliser les Russes et l’armée syrienne à Ibled pour avoir les mains libre à Manbij.
    Que faire?

    • Gracchus dit :

      Je pense au contraire que l’armée syrienne et la Russie ont le temps d’aller réduire la zone occupée par les rebelles à Idlib pendant que la Turquie et ses milices alliées attendent gentiment que les US veuillent bien se retirer des zones tenues par les YPG. Le potentiel militaire (hommes aguerris, bombardements massifs et infiltrations de la zone) me semble suffisant vu de loin. Finalement qui soutient encore HTS ?

  2. ji_louis dit :

    Merci jyb pour nous avoir informés ici en avant première 😉
    Et merci aussi au patron des lieux pour l’existence et le maintien de ce blog 😉

  3. Ahmed Jiddou ALY dit :

    La prise de contrôle d’Idleb par les Djihadistes étaient prévisible. Maintenant que la Coalition dirigée par les USA reconnaît que les terroristes sont à la manœuvre, les syriens et leurs mentors voudront reprendre cette région. C’était ce qu’ils voulaient d’ailleurs. Le beau rôle !

  4. jyb dit :

    Pour complèter les propos de Monsieur Pierret ou présenter l’antithèse, il ne faut pas oublier que
    la colonne vertébrale militaire de hts sont des groupes comme houras al din, jund al aqsa, jaysh al izza…
    Et que le tip (nombreux ouighours) et le firqatoul ghourab’ (français) sans etre formellement dans l’organigramme de hts en sont des groupes affiliés.
    La synthèse est simple, il n’y a rien a négocier avec hts sous peine de voir se repeter le cas de la ghouta.

  5. farsight dit :

    Bonjour

    Si la HTS prend le contrôle de la province et qu’ils continuent a violé le traité de la zone de désescalade, je pense que ce seraient bon que le régime syrien lance une offensive pour la reprendre ou agissent en conséquence. Des groupes jihadistes d’al-Qaïda en possession d’une province cela semble dangereux pour le régime . Si le régime syrien en a la capacité .

  6. jyb dit :

    Pour les turcs la fenetre de tir se réduit à vue d’œil. Les fds ont repris as shaafa dans la poche d’hajjine et daesh recule à baghouz. Sauf contretemps météo, ita missa est, inch’allah.
    Donc 1 erdogan n’a plus le pretexte daesh, 2 les fds pourront mobiliser plus de troupes contre les turcs.
    Avec la coalition, les russo-syriens et les fds, l’aventure militaire turque dans le nord est syrien est un pari risqué sur le plan intérieur et régional.

  7. jyb dit :

    La situation turque au nord ouest est des plus inconfortable. Ils viennent de subir un cuisant échec, militaire ET diplomatique ( ils étaient garants des conditions de l’accord sur Idlib)
    La loyauté déjà très relative de leurs proxies risque encore de s’effriter après ces revers. Autre effet connexe, les proxies défaits sont évacués sur afrin…donc entre 2000 et 3 500 (!) rebelles vont debarquer dans le canton ou les turcs ont déjà des difficultés à gerer une situation délétère.
    Une donnée importante sera la combativité de ces groupes « mercenaires ». C’est simple est ce que le butin vaut les pertes ? Parce que les proxies turques aujourd’hui ne sont pas des politiques, ne sont pas des idéologues, ne combattent pas pour allah, ils sont des mercenaires.

  8. jyb dit :

    La déroute et la reddition des pro-turcs a un effet direct sur les rapports de force. Le butin militaire de hts est considérable en armes, munitions, blindés, artillerie…
    Cette nouvelle donne rend caduque les accords antérieurs, les russo-syriens ne tarderont pas à bombarder ces nouveaux objectifs.

  9. Nico St-jean dit :

    @ jyb

    Je vous répond ici plutôt que sur l’autre fil.
    .
    « votre objectif 1 : daesh et hts…complètement d’accord mais si pour daesh on a la solution, quid de hts ? est ce que l’on va oui ou non se coordonner avec les russo-syriens pour remplir la mission ou rester dans une demi victoire ou un demi échec… »
    .
    Et bien, ce fil-ci semble justement tout-à-fait approprié pour votre question.
    .
    Je ne vois pas comment nous pourrions nous coordonner avec les russes puisque Idleb fait parti de leurs zones de contrôles. Je n’y vois pas l’intérêt non plus, ils ont complètement soufflé Alep y compris refuge et hôpitaux, ils peuvent donc faire la même chose aux membres de HTS. De plus, nous avons d’autres petites « poches » de djihadistes à défaire en Syrie dont nous pouvons (avec la TF) nous occuper.
    .
    Russes, Syriens, Kurdes et turques peuvent largement s’occuper d’Idleb quant aux russes, ils voulaient venir, ils voulaient s’embourber, donc laissons-les « s’amuser » sur leur terrain de jeu. De mémoire, ils n’ont jamais lever le petit doigt pour nous aider en Afghanistan (alors qu’ils sont eux-mêmes à l’origine du conflit)
    .
    « va t-on laisser aux russo-syriens la possibilité d’instrumentaliser hts ? »
    .
    Ils nous accusent (occidentaux) chaque jours de le faire via sputnik & co … S’ils le font, le monde verra c’est tout.
    .
    « Pour finir je rappelle que pour les français, seul l’objectif 1 vaut.
    La seule mission est d’éradiquer la menace djihadiste. »
    .
    Allons jyb … Ne soyez pas naïf 🙂 La France était la première prête à attaquer le régime d’Assad et ce serais chose faite si Obama aurait envoyer ses troupes. La ligne rouge, le conflit ukrainien, les mauvaises relations franco-russes bref, La France veut autant que les autres que les russes s’embourbent bien comme il faut. Nous sommes revenue en guerre froide au cas ou vous ne l’auriez pas remarquer.
    .
    Ceci dit je leur souhaite tout de même bonne chance contre ses immondes terroristes et qu’ils prennent la peine d’utilisé le peu de bombes guidés qu’ils ont pour éviter les civils (cette foi-ci).

    • jyb dit :

      @nico saint jean
      La réponse à vos questions est israel. Israel se fout comme de sa première chemise que la guerre froide soit peut etre de retour, que les russes n’aient pas aidé les us en afgha parce que les us n’avait pas aidé les russes en afgha qui etc etc
      Les israéliens constatent que leur interet est de se coordonner avec les russes et c’est ce qu’ils font.
      Je ne dis pas autre chose, en Syrie notre priorité est d’anéantir la menace djihadistes.

    • marcotte daniel dit :

      Alors là nico je vous reprends de volé concernant l’Afghanistan et les Russes, il me semble bien que les states ont tout fait pour faire capoter les Russes a l’epoque oleoduc oblige…..et sont a l’origine de la creation des Talibans, puis de bin laden et ..en …continu de daesh en fin de compte….

      • Nico St-jean dit :

        @ marcotte daniel

        Non Monsieur, la vraie histoire c’est que les russes ont déclencher une guerre civile avec le communisme en Afghanistan et c’est CETTE guerre qui à attiré des dizaines de milliers de musulmans (djihad) formant ainsi les moudjahidine avec les rebelles afghans (anti-communistes et pachtounes). Puis après la défaite soviétique, les moudjahidines se sont scindé en 2 ou plutôt 3 entités : les modérés « alliances du nord & pachtounes », les talibans ( djihadistes jusqu’au bout et composés d’un mixte djihadistes étrangers, pachtounes et pakistanais) puis Al Qaida, que Ben Laden à fondé avec ses subordonnés et partisans de la guerre contre les russes. Ont à aussi vu émerger un triangle : Al Qaida + Taliban + Haqqani Network, les 3 ont vite transformé l’Afghanistan en camp d’entraînement pour terroriste et sont directement liés au 11/09 ..
        .
        Alors, certes, les américains ont aidé les moudjahidines mais à l’époque, ce n’était qu’une rébellion comme les autres et les américains ne faisaient que refaire le coup des russes au Vietnam, mais c’est bel et bien la guerre russe qui à réveillé et attirer le djihadisme international tel que nous le connaissons. Qui plus est même sans l’aide des américains, la défaite russes était assuré selon beaucoup d’historiens.
        .
        Pour ce qui est de Daesh, oui, les américains ont commis l’erreurs de créer un vide en Irak mais en même temps, pas si vide que ça .. Ce sont plusieurs centaines de milliers de soldats et qui plus est, avec beaucoup d’équipement US , que Daesh à balayé … L’incompétence irakienne contre un ennemi 20 fois inférieur est ÉGALEMENT à prendre en compte.
        .
        Par contre, on peux également souligner que l’appel au djihad de Saddam à permis d’attirer plus de 40 000 membres d’Al Qaida en Irak, lesquelles ont été pratiquement tous anéantis par les américains.
        .
        Aujourd’hui les américains combattent les terroristes sur plusieurs continents : Libye, Irak, Syrie, Somalie, Philippine, Afrique, Afghanistan .. Et les russes, eux ?

    • jyb dit :

      @nico saint jean
      Mike pompeo était aujourd’hui à l’université américaine du Caire. Et son discours hurle le néant geopolitique des usa trumpiens : l’ère de l’ »inaction » américaine au moyen-orient est révolue… les états-unis ont été « trop longtemps absents » de la région…
      On attend d’une minute à l’autre le tweet de donald qui nous dira que pompeo raconte n’importe quoi.

    • jyb dit :

      @nico saint jean
      oui vous avez raison, au début de la crise syrienne la France s’est largement fourvoyée au moins sur 3 plans : 1 la fameuse ligne rouge que vous évoquez. 2 soutien à des groupes rebelles sur le terrain incapables de s’imposer au sein de leur alliance et 3 soutien aveugle à l’opposition off shore qui est en partie responsable de la crise, qui est piloté par les islamistes et qui ne représente aucune autorité sur le terrain.
      D’ailleurs entendez vous parlez cette opposition aujourd’hui.
      Toutefois contrairement aux états unis la France a rapidement mesuré ses erreurs et tenté de corriger le tir. D’où l’arret de livraisons d’armes aux factions rebelles (exceptées les kurdes)
      et le ménage dans ses relations avec l’opposition.

    • Ah Ca ! dit :

      Monsieur Lick my Trump….
      Vous feriez bien de vous bouger le posteriur ou Puerto Rico va vous doubler à devenir le 51eme état de l’union…
      C’est vrai que votre frère Le Drian et son maitre caniche doivent être de votre avis. Cependant et comme dans Asterix, ici en Gaule, il reste encore quelques irréductibles non soumis aux Mikeys mouse et autres acabits de votre espèce.
      En opposition à vous, un gaulois n’a aucun problème avec la Russie et ses russes. Nous en avions contre les cocos, rien d’autre.
      Certains d’entre nous sommes en Syrie pour frire du barbu fait maison par la CAF et récupérer si possible les champs pétroliers de Total. Pour le reste, au diable l’avarice. Que les russes avec Assad s’offrent un super BBQ, pointé d’une sauce à la Tchétchène et nappé d’un ruisselant de porc laqué.
      Rebuts de la CIA-hollande à la sauce aigre douce cuit à la fumée de TNT et RDX Russe le tout flambé à la Vodka.
      Je suis presque jaloux quand le pense à nos belles citées….
      Amusez vous bien frères russes.

    • Faust dit :

      @ Nico
      ont peu tout a fait laisser les russes traiter le problème djihadiste par les russes et Assad , ils le ferons , je les voient très mal les instrumentaliser , ils connaissent de très prêt le terrorisme islamiste pour l avoir expérimenté douloureusement , ils ont payer assez cher , des qu ils en auront l occasion ils vont s en occuper et je pense qu’ils seront très efficaces .
      Comme vous le dites justement , le soucis de la France , c’est le djihadisme , le reste c est très modérément notre problème , et accessoirement faire en sorte que la situation régionale désenfle et qu’on y retrouve un peu de stabilité , et je pense les russes mieux placé que les autres ( USA, turque …) pour y arriver
      ce qui est quand même troublant dans ce petit coin du monde , c est que tout le monde joue un jeu de puissance régionale ou planétaire que l’on avait vu disparaître a ce niveau depuis l unilatéralisme américain : turque , russe , israéliens , les monarchies sunnites , l ‘Iran , USA ( ils suffit de regarder les postures de chacun et c est évident ) , hormis traiter le problème djihadiste, nous n’avons rien a gagner la bas sinon de faire le jeu d autres intervenants et au final y laisser des plumes

    • aleksandar dit :

      Quand on ne sais pas, on dit rien.
       » De mémoire, ils n’ont jamais lever le petit doigt pour nous aider en Afghanistan (alors qu’ils sont eux-mêmes à l’origine du conflit)  »
      1 – Les russes soutenaient la resistance aux talibans des forces du commandant Massoud et ont mis ces forces a la disposition des US en 2001.
      2 – Une grande partie de l’effort logistique pour l’invasion de l’Afghanistan est passé par le territoire russe
      3 – La CIA était présente en Afghanistan 6 mois avant l’intervention des russes pour déstabiliser le gouvernement progressiste afghan . Il suffit de chercher  » Vincent Jauvert et Zbigniew Brzezinski, « Oui, la CIA est entrée en Afghanistan avant les Russes…  »
      Ce ne sont donc pas les russes qui sont « a l’origine du conflit ».
      Revenez quand vous voulez , j’adore votre propagande

    • aleksandar dit :

      Les russes ne vont pas s’embourber en Syrie, parce que pour s’embourber il faut des forces sur le terrain.
      A l’exception de leurs FS en nombre très limité et de leurs MP, il n’y a pas de troupes russes sur le terrain, donc pas d’embourbement possible.
      Vous comprenez ?

  10. Castel dit :

    Je crois que les occidentaux ont fait preuve de naïveté en pensant que l’opposition Syrienne pourrait être constituée d’une tendance politique, qui voudrait établir une véritable démocratie dans ce pays….
    Même à l’époque d’Affez el Assad, ceux-ci étaient pourchassés sans relâche, et n’ont jamais pu s’organiser pour présenter un front commun…
    Par contre, les extrémistes musulmans ont toujours été relativement ménagés par le régime, devenant ainsi la seule opposition « officieuse ».
    Cette stratégie avait un but bien précis ; celui de marginaliser au maximum les partisans de la démocratie, et en cas de conflit comme celui qui vient de se produire, s’assurer que dans une éventuelle coalition, ce soit les djihadistes qui finissent par l’emporter….
    Cette stratégie semble être en train de porter ses fruits, puisque après les Allaouites (bien sûr), mais aussi les Chites, les Chrétiens, ce sont maintenant les Kurdes qui sont obligés de se rallier presque sans conditions (et donc suivis par une grande partie des Sunnites)
    Bref, le régime, malgré ses attrocités passées, peut se présenter aujourd’hui comme l’ultime rempart contre la barbarie et l’obscurantisme…..
    Mais attention tout de même, rien ne sera plus comme avant, et celui-ci à bien été obligé de se rendre compte, que la force (apparente) ne suffira sans doute plus pour se maintenir indéfiniment au pouvoir avec les mêmes méthodes et s’il ne veut pas que ces évément se repproduisent un jour, il sera tout de même obligé de faire des concessions sur le plan politique, sous peine de lasser ses alliés les plus fidèles, qui pourraient peut-être alors organiser eux-même un jour,le changement de régime !!

    • Aristote dit :

      Vous avez beau nourrir votre esprit d’un romantisme du mechant tyran qui reprime les djihadistes démocratiques, vous devez savoir qu’aucun gouvernement ne peut tenir 8 ans de guerre atroce avec des milliers de combattants venu du monde entier et des milliards de financement, aucun gouvernement ne peut tenir une telle guerre sans le soutien de son peuple.

      • dolgan dit :

        Vous parlez de quoi?
        .
        Tout le monde sait que en Syrie, le gouvernement avait perdu face aux multiples groupes révolutionnaires. Ce sont des forces étrangères qui ont gagné la guerre. Il reste à déterminer quelle liberté ces forces étrangères accorderont au pouvoir Syrien. ça risque de ressembler fortement au Liban.

      • Castel dit :

        @ Aristote
        Vous êtes sérieux quand vous dites ça ?
        Quand on se rappelle, qu’au départ, l’armée Syrienne était considérée comme l’une des plus fortes de la région, et qu’au départ, elle a déja eu du mal à faire face uniquement à des Syriens, désarmés pour la plus-part, et que Assad ne doit son maintien au pouvoir que grâce à l’aide massive de la Russie et de l’Iran, et même de la coalition occidentale, qui s’est occupée du front est simultanément…..
        Malgré tout ça, ils ont trouvé le moyen d’être en difficulté à de nombreuses reprises, cette fois -ci, face également à des combattants étrangers, mais bien plus faiblement armés que les troupes Syriennes et leurs alliés ( pas de chars, ni d’aviation, peu d’artillerie lourde)
        Non, à aucun moment la majorité du peuple Syrien n’a vraiment soutenu (-au début, du moins )- ce régime Honni par la grande majorité de la population.
        Il a été maintenu pendant toute la durée du conflit par ses alliés à bout de bras….
        Alors, maintenant que les Syriens finissent par accepter la présence de Bachar, parcequ’il veulent en finir avec ce conflit , surtout quand ils se sont rendu compte de l' »alternative » que voulait leur imposer les islamistes, est autre chose…..
        Mais prétendre que ce régime, au début du conflit a été soutenu par son peuple, relève de la galéjade !!!!

        • Aristote dit :

          et pour vous des manifestants pacifiques ont battu l’armée régulière sur pratiquement tout le territoire au point ou Obama pouvait affirmer que les jours de Assad étaient compté. Comme je lai dit plus haut vous pouvez croire a une romance pour des simples d’esprit mais ce pays a subi une invasion d’islamistes du monde entier. 35 a 40% des morts de cette guerre sont des militaires syriens. le 1e mort de la manifestation etait un membre des force de l’ordre tué a bout portant peut être avec un pistolet a eau. regarder toute la déferlante de condamnation pour le boxer de flic a Paris? Imaginer que les gilet jaunes tuent un flic et prennent les armes? la révolution sera toujours démocratique ?

    • Pluton dit :

      « Par contre, les extrémistes musulmans ont toujours été relativement ménagés par le régime (…) »
      faut arreter de raconter des conneries, le regime a l’epoque a sévi lourdement contre son opposition islamiste organisé. A l’epoque c’etait les freres musulmans, avec infiltration des services et son lot d’attentat, soulevement rate…. en reaction le regime a purge son appareil, a reprime une tentative de soulevement a hama>massacre de hama, a execute en represaille entre 500-1000 prisonniers soupconnes d’etre lie aux freres musulans dans la prison de palmyre, etc…
      La difficulte que pose des organisations a base religieuse, pour les regimes autoritaires, ou dit democratique, c’est de reussir dans sa repression a distinge le croyant lambda, de l’extremiste, sous peine de pousser les premiers chez les derniers….d’ autant plus si on est dans des societes ou ces croyances religieuses sont largement partages dans la population, mais a ce niveau la, le regime » n’a pas hesite » a avoir la main lourde….
      faut arreter les delires, dans des types de societe comme en syrie, a profil largement rural, peu d’eduque superieur, peu d’industrie, la socialisation se fait dans les structures traditionnelles/conservatrices donc religieuse la plupart du temps, la societe civil, c’est ca.

      • Castel dit :

        @ Pluton
        Quand vous citez Hama, en fait, vous apportez de l’eau à mon moulin….
        En effet, comment expliquer qu’un soulèvement aussi meurtrier ait pu se produire, sous un régime considéré alors comme un des plus répressifs, avec une police des plus efficaces, toujours prompt à démasquer la moindre réunion secrète d’éventuels opposants ?
        Tout simplement, parceque celle-ci avait pour consigne de surveiller essentiellement tous les opposants, considérés comme d’une tendance un tant soit peu démocratique, ce que le régime considérait comme le plus grand danger pour l’avenir…..
        En contrepartie, il étaient bien obligés de laisser la « bride sur le cou », aux organisations islamistes, ce qui leur à permis d’organiser le soulèvement de Hama, au cours duquel, de nombreux partisans du parti « Baas », on été massacrés, parfois même avec leurs familles !!
        Evidemment, la répression avait été au moins du même niveau….
        D’ailleur, Bachar, lui- aussi, a commis une erreur identique , en libérant dès le début de la contestation, des islamistes considérés comme les plus radicaux, dont le but était clairement de « court-circuiter » celle-ci
        Dans un premier temps, cela lui a couté cher, avec notemment les deux défaites successives autour de Palmyre, le suucès final n’ayant pu être obtenu que grâce à l’intervention des avions de la coalition (même si une cinquantaine de combattants Syriens ont été tués accidentellement par celle-ci, à cause de l’absence de coordination)
        Enfin, ce sont des Islamistes d’une autre tendance, mais dont certains avaient été probablement libérés eux aussi par le régime, dands la région d’Idleb…..
        Mais peu importe, au final, le but est atteint : obliger la majorité des Syriens à se regrouper autour de Bachar, dans la mesure ou entre deux maux, il faut choisir le moindre !!

    • aleksandar dit :

      Les chrétiens ne se sont pas  » ralliés » au gouvernement syrien, ils le soutiennent depuis toujours, parce qu’il les protège.
      Et pour ce qui est des extrémistes musulman ménagés par le régime………c’est juste de la propagande, l’affaire de Hama en 1982 prouve le contraire.
      De fait toutes les tentatives d’assassinat contre Hafez El Assad ont été faites par les extrémistes musulmans et en particulier les Freres Musulmans téléguidés par l’ennemi turc..

  11. werf dit :

    La Turquie et le Qatar sont les ennemis à abattre pour la coalition menée par l’Arabie saoudite avec le soutien des américains. C’est donc une nouvelle donne car Assad et les russes pourront faire le ménage tranquillement à Idlib dès le printemps 2019. La France est hors jeu, elle tente maladroitement d’être à la table des négociations futures en laissant des FS, par ci par là, mais cela ne trompe personne. Elle ne peut soutenir aujourd’hui à Idlib les mouvements islamistes radicaux (Al Nosra) qu’elle a soutenu et armé hier sous Fabius et Le Drian. D’autant que les kurdes syriens ont déjà signé avec Assad…

  12. lxm dit :

    Il semble que rebelles et islamistes viennent d’arrêter de s’entretuer, au grand dam d’assad et des ruskofs, ce qui signifie que logiquement ceux-ci doivent être en train de préparer une offensive générale avant que Idleb ne se renforce voir pire, gagne une forme de légitimité comme une indépendance, avec 2 millions d’habitants et une conscription générale, ils ne peuvent pas permettre d’attendre que 200000 islamistes fanatisés sortent d’un coup.
    Je regardais la carte il y a encore quelques jours, l’empire HTS avec des forces 3 fois inférieures et 20% d’étrangers battait les rebelles qui s’étaient placés en fédération( au moins une dizaine de groupes différents), qualité contre quantité, on sait que le plus agressif est en général l’attaquant, HTS est devenu le mâle dominant du troupeau, le bouc. Il y a toujours une leçon à retenir.

    • ClémentF dit :

      La leçon à retenir est que la sortie de l’échiquier des proxies turcs, débloque la situation pour les russo-syriens.

    • Yannus dit :

      En fait les HTS sont entre 20 000 et 30 000 bien armés et très dangereux.
      les FNL 35000 étaient en majeure partie regroupés avec l’armée turque en vue de l’offensive sur Manbij. Ce sont ceux qui restaient qui se sont fait expulser d’Ibled.
      Erdogan laisse Poutine gérer seul les HTS et ne regarde que son offensive sur Manbij.
      Les Russes ont à leur coté contre HTS l’armée d’Assad et le détachement iranien.
      Je ne crois pas qu’Assad puisse et défendre les Kurdes à Manbij et se lancer dans une attaque contre HTS. Je ne crois pas qu’Erdogan pourra attaquer Manbij sans que l’armée turque aie à souffrir de pertes plus importantes que pour Afrin.
      la question est est ce que Poutine aura la volonté et le temps de mettre les HTS dans les pattes d’Erdogan en les repoussant vers Afrin et enrayer ainsi l’ofensive d’Erdogan?

      • dolgan dit :

        Vous faites comme si c’est Poutine qui décidait de tout.
        .
        Si offensive terrestre il y a , c’est principalement les Iraniens et les syriens qui le décideront. Les russes peuvent les aider ou non. Ils peuvent faire pression pour faire pencher la décision, mais ils n’ont pas la capacité d’imposer leur décision. D’ailleurs, plus la guerre s’approche de la fin et moins les Russes auront d’influence sur Bachar (avec qui ça n’a jamais été le grand amour.).
        .

  13. aleksandar dit :

    Résumons:
    Des barbus djihadistes adeptes de la charia ont pris l’ascendant sur d’autres barbus djihadistes adeptes de la charia.
    Pas bien grave, syriens et russes vont envoyer tout ça rôtir en enfer.

  14. moussaillon dit :

    C’est parfait, bien groupés il suffit d’envoyer une bombe atomique sur tout ce ramassis de barbus et le tour est joué.