L’armée de l’Air annonce le décès de l’équipage du Mirage 2000D qui s’est écrasé dans le Jura

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

72 contributions

  1. MP3 dit :

    Reposez en paix camarades.

  2. heaume44 dit :

    Tristesse.
    Respect et honneur au capitaine Baptiste Chirié et au lieutenant Audrey Michelon.
    Très sincères condoléances à leurs proches.
    Pensées pour leurs camarades.

  3. ScopeWizard dit :

    Je sais ……………
    .
    Je l’ ai appris moi-même il y a quelques minutes et laissé un post de circonstances …………
    Je le répète , ce sont les risques d métier , n’ empêche que c’ est bien triste ………….
    .
    Petit hommage
    https://www.youtube.com/watch?v=HNdVP21SQuM

    • strakan dit :

      Merci pour le lien, effectivement, bel hommage.
      Pour ceux qui critiquent les réalisations de Dassault, lisez les commentaires de la vidéo.

    • felipe dit :

      scope wizard,
      pourquoi répêter à l’envi « ce sont les risques du métier »? quelle plus-value ? surtout quand il s’agit d’une mission d’entraînement.
      les risques du métier, les vrais, c’est l’engagement au combat. votre remarque est inaudible pour la plupart des français qui prennent aussi des risques dans leur métier . c’est toujours le seul argument que j’entends de nos concitoyens qui n’ont pas intériorisé la question du combat. or il ne faut pas mettre sur un même pied l’accident en service et la mort en opérations
      que vous dirait un pompier ou un gendarme motocycliste, ou un grutier, ou un secouriste en montagne ?
      la différence et la seule, c’est le combat car il n’y a qu’au combat où l’adversité n’est pas une question de procédures ou de cisronstances natruelles, mais le fait d’un autre homme.
      je ne retiens que la tristesse et une pensée pour la famille

      • Nyv dit :

        Vous avez oubliez un chouïa léger détail. Un pilote de chasse, à l’entraînement ou au combat, pilote son avion à haute vitesse, à basse altitude, fait des manœuvres très complexes. Est ce que c’est un métier dangereux ? Bien sûr. Et ce que les risques sont uniquement lié au combat ? Non non et non ! Il y a très peu de métier où on frôle le sol à 900km/h…

      • ScopeWizard dit :

        @felipe
        .
        « à l’ envi »??
        Cet adverbe sous-entend une notion de surenchère voire une provocation , où en voyez-vous une dans mon tout petit commentaire ?
        .
        Pour ma part , j’ estime que voler en Mirage 2000 à très basse altitude dans des conditions météo difficiles à peut-être 1000 km/h ( 280 m/s ) entre 100 et 200 mètres au-dessus d’ un relief irrégulier ( accidenté ) en temps de paix afin de se préparer et de s’ entraîner pour pouvoir faire face le cas échéant , en cas de guerre par exemple , constitue à lui seul un très gros risque et non des moindres ……………….
        Alors , ce sont des risques calculés , évidemment , sauf que nul n’ est à l’ abri d’ un impondérable et plus les risques sont élevés , plus l’ impondérable peut s’ avérer lourd de conséquences ……………..
        .
        Je ne sais pas ce qui a pu arriver et je refuse de me prononcer ou de polémiquer là-dessus même si je soupçonne avant-tout une possible désorientation spatiale ; en bref , ciel blanc laiteux + sol blanc ( neige ) + éventuellement du brouillard = confusion visuelle et perte de repères = crash imminent ( à 280 m/s avec une pente de 5° à 100 mètres de hauteur-sol , ça peut aller très vite et même s’ il te reste de l’ altitude , en zone boisée les arbres à eux seuls peuvent t’ enlever très facilement 20 ou 30 mètres de marge et être la cause du crash par percussion pouvant entraîner destruction ou perte de contrôle de l’ avion conduisant à un crash très rapide ; même pas le temps d’ avoir le réflexe de s’ éjecter surtout si l’ avion bascule et passe sur le dos car la verrière va directement entrer en contact avec la végétation et l’ équipage avec ) …………..
        Il peut également s’ agir d’ une extinction du réacteur ou d’ une soudaine baisse de sa puissance ; l’ avion volant très bas , perd de la vitesse donc de la portance et décroche ………..Trop tard pour s’ éjecter ou trop bas ou position de l’ avion inappropriée et l’ éjection se passe mal ……………….
        Il peut aussi s’ agir d’ une collision aviaire , d’ un tir de chasseur extrêmement malencontreux ou volontaire ( avec les branques et les fêlés millésime années 2000/2010 , tout est possible ! ) , à ce stade ça peut-être n’ importe quoi y compris la perte d’ un élément aérodynamique au pire moment ou un malaise du pilote …………
        .
        Comme je vous l’ ai précisé , je ne veux pas polémiquer , discuter oui , mais alors sans dévier et tomber dans les travers du jeu « c’ est moi qui ai raison , toi qui as tort » , etc ………..
        .
        Ce n’ est ni le lieu , ni le moment ; pensons aux familles et à tous ceux que cette perte afflige , soyons solidaires et montrons-nous chaleureux , d’ après moi l’ heure est surtout au recueillement ……………
        .
        J’ espère que vous me comprendrez ………….. 🙂

      • floco dit :

        félipe
        Donc pour vous, l’entrainement ne fait pas partie du métier ????

      • ScopeWizard dit :

        @felipe
        .
        Tenez , voici une première vidéo de qualité image très moyenne avec une bonne illustration sonore qui montre bien certaines choses comme la hauteur par rapport au sol ainsi que la vitesse ; on y voit des Mirage F1 ( probablement des F1 CT au-dessus du sol africain , au Tchad ) ou des Rafale C , B et vraisemblablement M ( peut-être même des prototypes comme le C01 ou le B01 ) en TBA survolant la mer ou la terre ( TBA : Très Basse Altitude ) .
        Maintenant , imaginez les mêmes images dans les mêmes conditions de vol ou similaires mais sur du relief accidenté , des arbres et des obstacles partout , une luminosité faible et un temps des plus couverts voire avec du brouillard traînant jusqu’ à un sol recouvert de neige …………….
        https://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/operations/irak/141128-irak-arrivee-mirage-2000d/2014a133_238_04_0073-l/4482858-1-fre-FR/2014a133_238_04_0073-l.jpg
        Ce n’ est plus du tout la même chose , les conditions garantissant la sécurité se sont dégradées , le niveau de sécurité à une telle hauteur de sol a baissé voire s’ est réduit de plus des 4/5 èmes , le vol en TBA et à grande vitesse présente une dose de danger bien plus importante …………
        Images de débris retrouvés , notez la configuration du paysage et les conditions de visibilité ………….
        https://image1.lamontagne.fr/photoSRC/VVNUJ1paUTgIBhVOCRAHHQ4zRSkXaldfVR5dW1sXVA49/gmed-832f5ae3-4f6a-436a-9dc9-31b3da9954af_4160612.jpeg
        .
        https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2019/01/10/mirage_2000_d-4032877.jpg?itok=x1KIjeCY
        .
        https://cdn-s-www.leprogres.fr/images/731DBA4B-6660-46C3-B165-56561202259C/LPR_v1_02/cote-doubs-la-d46e2-est-egalement-fermee-a-la-circulation-photo-benoit-faivret-1547135161.jpg
        .
        Les vidéos :
        https://www.youtube.com/watch?v=1FC1yYSrE4g
        .
        Mirage F1 CT au Tchad :
        https://www.youtube.com/watch?v=XUBWdhwJTT0
        .
        Mirage 2000 , Mirage F1 , Jaguar ………..
        https://www.youtube.com/watch?v=tV2HXYj8y6M
        .
        Comme vous pouvez le constater , hors combat réel , les pilotes ou NOSA de l’ Armée de l’ Air comme les pilotes de notre Aéronautique Navale prennent parfois d’ énormes risques lors des vols d’ entraînement , c’ est le métier qui veut ça , qui l’ exige même ………….
        Ça vous donnera une idée du degré de dangerosité de tels risques……………….et de l’ excellence de nos pilotes et équipages qui ont en charge nos non moins excellents avions de combat made in France ……………
        .
        https://media.24matins.fr/2019/01/ea3c3f1abad916e0e0582c15d93cbfebe294d3b5-660×424.jpg
        .
        http://img.over-blog-kiwi.com/0/64/42/44/20151002/ob_30af44_20130120-tchad-25-opjanvier-0048.jpg
        .
        https://combataircraft.keypublishing.com/wp-content/uploads/sites/5/2016/07/Screen-Shot-2016-07-20-at-16.36.30.png
        .
        https://c1.staticflickr.com/5/4747/39457873805_51c0ab80c5_b.jpg

      • John dit :

        Un pompier, un policier (en particulier ceux d’unités qui sont plus susceptible de faire face à des armes), etc… ont effectivement des risques qui vont avec le métier.
        Et il ne me semble pas que Scope ne mette en opposition ce pilote et sa navigante avec les autres métiers à risque.

        De plus, vous sous-entendez que les militaires ne prennent pas de risque en entraînement. C’est cela qui est inaudible pour les militaires !
        Pour être prêts au combat réel, les missions d’entraînement vont très loin dans la préparation. En l’occurrence, il s’agit d’un Mirage D, chasseur bombardier. L’une des missions complexe est la pénétration d’une zone à très basse altitude pour jouer sur l’effet de surprise (si on prend en compte les OPEX actuelles) ou alors pour être en dessous de la couverture Radar.
        Et ces missions à très basse altitude signifient que le radar de suivi terrain ainsi que le vol peuvent être automatisés. On parle d’altitude allant de 70 à 150m d’altitudes, et de vitesse allant jusqu’à 1100 km/h.
        1100 km/h c’est 300 m/s… Donc il suffit d’un bug, d’une fausse donnée, et en un rien de temps, l’appareil est écrasé.
        Donc faire cela en entraînement est effectivement très risqué, et le reconnaître n’enlève rien aux autres Français. Au contraire, les personnes qui en général reconnaissent les risques pris par ces personne pour la population ressentiront la même chose pour tout secouriste, policier, etc qui mourra pour servir les autres.
        .
        Et pour comparer cela aux ouvriers de la construction qui subissent trop d’accidents mortels, ici on peut voir que la notion de risque ne peut disparaître et que ce type de travail comportera toujours un risque important où la moindre minuscule erreur peut tuer.
        Dans le cas de la construction, cela n’est pas comparable. Dans la plupart des cas, on verra que la sécurité n’était pas adaptée, ou autres… Et ces morts sont très largement évitables.
        Dans l’armée, il y a des morts qui sont moins évitables de part la nature de leur travail. Être prêt au combat signifie être capable de répéter ce qui a déjà été fait.

        • ScopeWizard dit :

          @John
          .
          Bien vu !
          .
          Effectivement , je n’ oppose personne ou sous-entend que les uns prendraient plus de risques que les autres lorsque la part de danger de tel ou tel métier s’ avère importante voire très importante car faisant partie intégrante du métier exercé ( de nos jours on dirait « consubstantielle » ) ; il n’ y a qu’ à voir ce qu’ il vient de se passer ce matin à Paris et ces 2 malheureux pompiers tués dont je salue la mémoire ainsi que leur bravoure…………

          • John dit :

            Il n’y avait en effet pas de sous-entendu concernant d’autres professions…
            Et je suis réellement persuadé de la compassion qui s’exprime pour tous, et qu’elle n’est pas qu’orientée vers les militaires.

          • ScopeWizard dit :

            @John
            .
            Disons que ce serait un comble des moins admissibles .
            Bref , ce serait vraiment très moche ………

    • Polymères dit :

      Et oui ce sont les risques du métier qui doit encore rappeler aux comptables de salon du pourquoi il y a des primes, en aérien il y a des risques qui sont bien souvent fatals.

  4. Nico St-jean dit :

    Toutes mes condoléances aux 2 familles ainsi qu’aux proches. R.I.P

  5. Sempre en Davant dit :

    Toutes mes condoléances à leurs familles et à leurs camarades.

  6. Daniel Borja dit :

    Mes sincères condoléances aux familles des deux victimes. Très ému par ce drame.

  7. Waroch dit :

    C’était à craindre, hélas 🙁

    Qu’ils reposent en paix. Mes condoléances à leurs proches.

  8. Sergent Augagneur dit :

    Sincères condoléances aux familles et aux frères d’armes de ces deux chevaliers du ciel…

  9. Honneur dit :

    C’est le risque de cet engagement pour la France, mais beaucoup d’émotions ce soir…
    RIP

  10. Fredo dit :

    Les sièges éjectables ne permettent pas d éviter ces drames ? RIP.

    • ScopeWizard dit :

      @Fredo
      .
      Bien sûr que si ; mais leur utilisation comme leur efficacité dépendent des circonstances ……………
      Plusieurs cas de figure :
      _le problème rencontré est trop soudain , pas ou peu de signes avant coureurs , trop bas ou trop vite et il devient impossible de s’ éjecter en sécurité voire d’ en avoir même le temps
      _vous survolez une zone peuplée , vous retarderez donc au maximum l’ éjection quitte à ne pas vous éjecter du tout
      _vous êtes victime d’ un malaise ou d’ une désorientation
      _système d’ éjection endommagé ou défaillant
      _évènement brutal comme une collision
      _vous êtes blessé et ne pouvez vous éjecter
      Il y en a certainement d’ autres que j’ oublie …………
      .
      Ce qui suit en dit très long et vaudra bien mieux qu’ un long discours ; très instructif :
      https://www.youtube.com/watch?v=PCvXyetyVkg

      • charly10 dit :

        Salut scope
        Mon avis sur ce crash ; compte tenu de la météo, au moment du crash et des conditions du vol, TBA, grande vitesse, il y a de fortes chances pour que l’avion ait percuté, en conditions IMC. L’équipage en aveugle n’a rien pu faire. Percuter le sol à de telles vitesses on sait ce que ça donne. Rappelons la percussion volontaire de l’Airbus German wings en mars 2015.
        Respects a l’équipage.

        • ScopeWizard dit :

          @charly10
          .
          Salut charly
          .
          En IMC ?
          Tu veux dire que le vol se faisait aux instruments compte tenu des conditions météorologiques et que la visibilité était tellement mauvaise que l’ équipage ne voyait rien ?
          .
          Donc , d’ après toi , ce serait quoi ?
          Une défaillance des instruments ?
          Une erreur de pilotage même minime qui a eu des conséquences terribles étant donné la très faible marge d’ erreur possible en TBA et à si grande vitesse ?
          Possiblement , les deux à la fois ?
          .
          Perso , je penche pour une collision aviaire qui a calé le réacteur mais pour l’ instant comment se prononcer ?
          .
          Pas évident ……………..
          .
          Je laisse en tous cas le soin aux enquêteurs de le déterminer avec précision , ceux de l’ Armée de l’ Air Française sont réputés pour leur compétence ………….
          .
          N’ empêche , quelle tristesse ………………

          • charly 10 dit :

            Les reliefs du jura étaient sous la perturbation neigeuse, Dans ce type de vol le pilote est dans sa carte radar il n’assure pas la sécurité, le radar de suivi du terrain ajuste en permanence la hauteur sol au relief, mais, à ces hauteur de vol on est vite dans les stratus, un léger écart de Nav, un mauvais recalage de position, ça ne pardonne pas. J’en ai discuté souvent avec des collègues pilotes AA .Ce type de vol est hyper pointu. Très près du sol et a très grande vitesse, est un exercice de très haute voltige, a fortiori quand la météo est dégradée et en relief montagneux avec la neige qui « aplatit » le relief. Autre élément qui m’engage à croire à ce scénario ; les balises détresse n’ont pas été déclenchées ce qui veut dire que la percussion été très violente et qu’il ne doit pas rester grand-chose de l’avion….et malheureusement de l’équipage. J’espère me tromper mais….
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Radar_de_suivi_de_terrain

          • ScopeWizard dit :

            @charly10
            .
            Merci de toutes ces précisions .
            .
            Cependant , peux-tu préciser le point suivant ?
            .
            « Dans ce type de vol le pilote est dans sa carte radar il n’assure pas la sécurité, le radar de suivi du terrain ajuste en permanence la hauteur sol au relief, mais, à ces hauteur de vol on est vite dans les stratus, un léger écart de Nav, un mauvais recalage de position, ça ne pardonne pas. »

    • John dit :

      Petites précisions:
      Les entraînements de pénétration d’un espace aérien en basse altitude est faite à l’aide de l’utilisation d’un radar de suivi de terrain. L’avion est dirigé avec les données provenant de ce radar, et il n’y a pas de redondance au niveau du radar. Donc un bug à ce niveau, ou au niveau du « pilote automatique » ont le potentiel d’écraser l’appareil.
      Ces vols sont effectués à une vitesse pouvant aller jusqu’à 1100 km/h sauf erreur, et l’altitude peut être de 70 m environ, et je ne serais pas étonné qu’il soit possible d’être à 20 m aujourd’hui.
      Bref, 1100 km/h reviennent à 305 m/s. Ça signifie qu’un tel appareil à le potentiel de s’écraser tout seul en moins d’une seconde.
      De plus, si il y a effectivement un problème de système mettant en danger l’appareil, l’éjection pourrait ne pas être le premier féflexe sur un bi-place. En effet, un appareil bi-place a besoin de temps pour l’éjection qui n’est pas simultanée mais décalée (sauf erreur à nouveau). Et la navigante ne s’éjecte en général pas sans l’ordre du pilote… Donc tout cela a dû se passer trop vite pour que l’éjection soit possible….

      • ScopeWizard dit :

        @John
        .
        Tous ces vols sont effectivement à très haut risque ; lorsque tout fonctionne , ils sont sans danger , ce qui ne peut se savoir qu’ une fois les phases périlleuses et si délicates passées , lors du retour à la base par exemple ………
        .
        Évidemment , dans ce cas aussi , bien des choses peuvent arriver , mais les circonstances étant différentes et disons le mot , nettement plus conventionnelles voire carrément « routinières » , l’ accident n’ a pas même valeur ; ce sont d’ autres paramètres qui entrent en jeu surtout si l’ on ne vole plus qu’ à Mach 0.7/0.8 entre 6000 ou 8000 pieds de hauteur-sol hors zone montagneuse ………….
        Les marges de sécurité suivant une perte de contrôle et si éjection exigée étant beaucoup plus importantes , les probabilités de heurter quoi que ce soit hors collision aviaire ou avec un autre aéronef étant quasiment les seules possibles en dehors d’ une éventuelle panne ou défaillance grave ……………….
        .
        « et l’altitude peut être de 70 m environ, et je ne serais pas étonné qu’il soit possible d’être à 20 m aujourd’hui. »
        .
        Je crois savoir que le système de suivi de terrain du 2000 D lui assure un suivi entre 50 et 65 m , ce qui reste à confirmer ; 50 m correspondant à la marge minimale suffisante pour passer au-dessus des arbres lorsque ces-derniers s’ élèvent entre 20 et 35 mètres de hauteur , ce qui laisse tout juste 10 ou 15 mètres à l’ avion pour ne rien accrocher même en virage ( eh oui , les ailes s’ inclinent et de ce fait la marge peut diminuer encore de plusieurs mètres ) ………….
        Un Mirage 2000 comme n’ importe quel zinc bien piloté pouvant raser le sol entre disons 50 cm et 5 m à peine , par exemple au-dessus d’ une grande étendue d’ eau ou en zone plate désertique ou de cultures comme en Beauce , terrain de golf , etc ……………..
        .
        Pour s’ en convaincre , ces images de IA-63 Pampa argentins en vol rasant sont extrêmement impressionnantes ……………..
        https://www.youtube.com/watch?v=YF308FgaCEE

  11. VonBulot dit :

    Mes plus sincères condoléances aux familles de l’équipage et à leurs proches.

  12. coppin dit :

    respect a ces deux valeureux pilotes

  13. Xaintrailles dit :

    Comme aux montagnards, la neige a dû leur faire un blanc linceul… qu’ils reposent en paix et sincères condoléances aux familles et aux proches.

  14. Auguste dit :

    Sincères condoléances à leurs proches.
    Accident soudain et inattendu qu’ils n’aient pu s’éjecter.?

    • ScopeWizard dit :

      @Auguste
      .
      Ben , si tu es à la fois surpris par ce qui arrive ( par exemple , une extinction soudaine ou une forte baisse de puissance du réacteur , sur le Mirage 2000 il n’ y en a qu’ un , il est très puissant et l’ avion n’ a rien d’ un planeur donc privé de propulsion sa vitesse va chuter très rapidement et la portance va diminuer tellement que l’ avion va décrocher ) , très bas et que tu voles très vite , la marge de manœuvre s’ en trouve considérablement réduite …………. c’ est normalement le pilote qui décide de l’ éjection , ce n’ est pas l’ avion même si toute la séquence après déclenchement se fait automatiquement et est extrêmement rapide…………
      .
      Franchement , à visionner :
      https://www.youtube.com/watch?v=PCvXyetyVkg
      .
      Intéressant :
      https://www.youtube.com/watch?v=xh1qlBrqS3Q
      .
      Très instructif :
      https://www.youtube.com/watch?v=j8wM4JjSqo4

  15. des pins et dit :

    respect du Québec … condoléances aux familles et l’AA .

  16. Bangkapi dit :

    RIP

  17. Philou dit :

    Condoléances aux familles et aux proches.R.I.P

  18. Jade Miraoui dit :

    Étant maman d’aviateur sur cette base, mon chagrin est grand.! J’exprime ma profonde tristesse et présente mes sincères condoléances à leurs familles et frères d’armes.

  19. rafi77 dit :

    Ils ont fait de leur vie, un rêve et de leurs rêves, une réalité…….Réalité qui s’est arrêtée brusquement, injustement et très tôt…..trop tôt. Ce sont toujours des moments douloureux pour les proches, les collègues ainsi que nous autres, simples passionnés toujours admiratifs de ces chevaliers du ciel. La BA133 de nouveaux durement éprouvée 4 ans jour pour jour après le drame d’Albacete.
    Condoléances émues à leurs proches. Qu’ils reposent en paix

  20. girardin dit :

    Toutes mes condoléances aux proches et plus généralement à la grande famille de l’Air.
    https://www.youtube.com/watch?v=5jLGsK00IJs

  21. Clamarion dit :

    Pourquoi n’ont ils pas activé leurs sièges éjectables?

    • v_atekor dit :

      Ils ne se sont probablement même pas rendu compte de ce qu’il se passait. A mach 0.9 tu fais 300m à la seconde. Si un arbre a touché ton aile, c’est 300m à la seconde vers le sol, 6m plus bas… temps de réaction avant d’être mort : 0.02 seconde.

  22. Barfly dit :

    Un tragique accident. Condoléances à leurs familles.
    Respect pour les hommes.

  23. Renard dit :

    Condoléances …

  24. mat dit :

    Condoléances aux familles et aux proches. Respect pour ces hommes et femmes qui nous protègent au péril de leurs vies.

  25. Gégétto dit :

    Respect et sincères condoléances.

  26. Thaurac dit :

    Condoléances aux familles ainsi qu’à tous leurs amis.

  27. RB dit :

    Toutes mes condoléances à leurs proches et à leurs camarades.

  28. Jean la Gaillarde dit :

    Sincères condoléances.

  29. Yannus dit :

    Toutes mes condoléances aux familles des deux officiers,
    Courage à nos soldats où qu’ils soient

  30. François Henriot dit :

    Très sincères condoléances à leurs familles et proches. Salut à leurs camarades.

  31. louis roissard dit :

    De Guynemer jusqu’à eux, l’Armée de l’Air vole sur un océan de gloire

     » If all pilots go to heaven
    It takes an ocean of belief  »
    https://www.youtube.com/watch?v=53dYd-_pHTw

  32. Castel dit :

    Toutes mes condoléances aux familles……..
    C’est également l’occasion de rappeler le risque important prit par les pilotes exécutant des missions sur des avions d’attaque au sol, car, même dans le cadre d’un entrainement, l’obligation de voler prés du relief, ne laisse que peu de temps pour réagir à un problême technique…..

  33. Le Suren dit :

    Respect et honneur à ces deux militaires. Courage aux familles.

  34. Robert dit :

    Paix à leurs âmes et condoléances à leurs camarades et à leurs familles.

  35. Amar Harraz dit :

    Bonjour,
    C’est le coeur meurtri que je rédige ce petit message pour rendre hommage à nos deux camarades de l’armée de l’air morts en service aérien commandé. Qu’ils reposent en paix. Condoléances aux familles et à l’armée de l’air.
    Courage à toutes et à tous.
    Fermez le ban.

  36. Polymères dit :

    Condoléances aux familles et proches.
    Même si certains (je sais qu’ils sont nombreux) voient dans ce genre d’accidents, avant tout la perte d’un avion et pour qui la pertes des deux militaires « c’est triste » mais sans plus, la réalité c’est que la vie est bien plus précieuse que la machine. D’autant plus que pour ces militaires, ou l’on voit qu’il faut des années et des années pour être au niveau. Il est bien plus facile et rapide de construire un avion (même les récents) que de former les personnels et de maintenir une base solide. Nous ne sommes plus dans les années 40 ou on peut former un pilote en quelques mois (et même là on voyait qu’en Allemagne comme au Japon, que la perte de la supériorité aérienne venait par le manque de pilotes et surtout de pilotes expérimentés, pas d’avions).
    Nos personnels sont précieux, plus précieux que les avions, n’en déplaise à ceux qui ne verront qu’un avion de moins dans l’inventaire de l’armée de l’air.

  37. cipal dit :

    vous êtes pour l’éternité dans ce ciel vers lequel vous vous êtes tant de fois élevés …
    Reposez en paix au creux d’un nuage …
    Condoléances aux vôtres et à vos camarades

  38. Boule dit :

    Paix à leurs âmes. Condoléances à la famille et proches.

  39. nimrodwing dit :

    Toutes mes condoléances a la familles, aux proches des nos deux aviateur (trice) pilote /nosa !
    Mon cœur est avec vous.
    Paix a vos âmes.

  40. jcm dit :

    Sincères condoléances aux familles de nos aviateurs.
    Cet accident à très basse altitude me rappelle le crash de trois Mirage F-1C en juin 1987 dans le massif du Pilat au sud de mon département, la Loire. Autant que je me souvienne il y avait des nappes de brouillard et les 3 avions ont touché les arbres au sommet d’un relief lors de leur passage à basse altitude. Les débris des avions étaient parsemés sur une très grande surface. Les trois pilotes avaient péri.

  41. Elwin dit :

    Amitiés sincères à leurs familles et à leurs proches.

  42. fraisedesbois dit :

    Ils/elle ont eu la chance de mourir en vivant leur passion (la chasse!).
    Instantanément, sans souffrances (du moins c’est ainsi que je me l’imagine)
    .
    Que cela soit une consolation (maigre) pour les proches.
    .
    Mes condoléances.

  43. Garance dit :

    Tristesse et recueillement. Pauvres d’eux, pauvres familles, pauvres camarades.

  44. Triste François dit :

    Je pense aux familles. Condoléances. Leurs enfants/mari/père faisaient un métier exigeant et passionnant. S’ils avaient réussi, c’est qu’ils avaient en eux une trampe très rare, de celle de ceux qui « pigent et qui galopent ». Tout ça avec un sens du sacrifice pour autrui, au service de notre liberté de français râleur…. Ces jeunes chevaliers des temps modernes nous inspirent l’exemple car ils avaient accepté le risque et l’ombre. Merci Audrey, merci Baptiste. Vos proches peuvent être fiers. Vous manquerez à beaucoup de monde. Bon vol.

  45. L'ancien dit :

    Toutes mes condoléances et mes pensées attristées. Reposez en paix.

  46. Alain dit :

    S’agit il des equipages portant l’arme nucleaire en cas de crise majeure?
    Les systemes de radar de suivi de terrain sont ils possiblement en cause dans ce type d’exercice?
    J’imagine que les intruments peuvent pallier des conditions de visibilité dégradée…
    Merci de vos eclairages

  47. Barfly dit :

    Toutes mes condoléances et mon respect. C’est un métier à part, noble et plein de risque.
    Se rappeler aussi que nos aviateurs font partie des meilleurs au monde. Ils ont le respect de tous les autres aviateurs.

  48. JCG dit :

    Respects. Mes plus sincères condoléances. Un ancien « pétaf »du 3/30.

  49. Pascal (l'autre) dit :

    Mon immense respect en m’inclinant face à leur mémoire ainsi que mes condoléances à leurs proches. La perte d’êtres chers est toujours cruelle pour la famille, les camarades, les amis et les mots sont bien peu de choses mais s’ils peuvent apaiser ne serait ce qu’un peu!

    Un ancien de la « Maison »