Le missile anti-aérien MISTRAL peut aussi être efficace contre des embarcations rapides

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

26 contributions

  1. Frédéric dit :

    Il à déjà était testé contre des cibles sur terre ferme si j’en croit certains articles jusqu’a 6 km.

  2. ced dit :

    Sur la video, l’embarcation rapide n’a pas l’air si rapide que ça…..

    • caribert dit :

      merci de lire et de comprendre avant de commenter
      « Ce tir a été effectué depuis une tourelle navale automatisée SIMBAD-RC installée sur un pas de tir côtier » sur les videos ont voit des tirs depuis des navires et pas toujours avec le même lanceur

  3. NRJ dit :

    Un peu inutile. Il vaudrait mieux envoyer des obus de 20mm plutôt que les chers (et rares) missiles Mistral.

    • Bravo-charlie dit :

      Ces armes sont complémentaires !

    • caribert dit :

      Inutile SI tu as un 20 mm de dispo.
      En cas d’urgence il est bon d’avoir plusieurs outils de disponible

    • Fred dit :

      @ NRJ
      Certes, mais face à une attaque de saturation, comme pourraient le faire les vedettes des Pasdarans (Nota. je ne suis pas un anti-iranien farouche), pouvoir faire feu de tout bois ne me semble pas inutile.

    • themistocles dit :

      Tout à fait d’accord. Embarcation rapide à portée de Mistral, 2 cas de figure possible: A) c’est du FPB armé et c’est déjà trop tard car il fallait la traiter bien avant ( hélico ou SSM); B) c’est du pirate, de la vedette suicide ou télécommandée, du trafiquant ou du pasdaran-like et ça fait un peu cher. Le 20 mm très justement cité, voire le 30 mm ou du plus gros (76-127 )- obus frag avec proxi – fera le travail à meilleur marché et sans aucun doute avec la même PKill. En résumé, c’est soit inutile, soit trop cher. A conserver pour ce pourquoi ce missile a été conçu.

      • Hermes dit :

        Plus les systèmes sont polyvalent plus l’ensemble est résilient.
        .
        Cela ne signifie pas que les Mistrals vont remplacer le 20, cela veut simplement dire que l’on peut utiliser un Mistral pour la défense de proxi mer/mer.
        .
        En cas de cible multiple, défaut de canon ou autre, pouvoir compter sur un Mistral pour régler la question, c’est offrir une chance supplémentaire à nos marins de revenir au port.
        .
        Donc non, ce n’est pas inutile, c’est sans aucun doute cher.
        Et c’est particulièrement stupide et réducteur de se contenter de spécialiser lorsque l’on peut multiplier les moyens de défenses sur tout vecteur/distance.

    • Schwarzwald dit :

      oui, saturer avec un M134 😀 ça fait toujours son effet et ça coute moins cher qu’un missile.

    • yannus dit :

      Il sont rares et chers parce qu’on en commande peu. 500 mistrals comparés au 12 000 eryx.
      Maintenant si on peu avoir un missiles omnirôle c’est pas mal.

    • John dit :

      Il faudrait éviter de mélanger privé et public…
      Il s’agit d’une entreprise qui vend son armement. Si elle n’y voyait pas d’intérêt commercial, elle ne ferait pas cela…

  4. keker dit :

    il bouge pas le bateau. fast attak craft joke

    • caribert dit :

      encore un qui ne sait pas lire….Si tu veux mettre un commentaire lis au moins (et comprend le) l’article et lis les autres commentaires….

  5. nexterience dit :

    La classe Mistral est en cours d’équipement de 20mm téléopérés Nexter Narwal . Portée 2500m jour/ nuit.
    En plus des 2 mitrailleuses 7.62 et des quatre 20mm manuels.
    .
    http://www.opex360.com/2014/11/07/des-canons-tele-operes-narwhal-pour-les-3-bpc-de-la-marine-nationale/

  6. vincut evocati dit :

    Cela fait cher pour détruire un skiff somalien ou un go-fast caribéen !

    • Frédéric dit :

      Commentaire oubliant totalement que la portée du MISTRAL est du plus du double que celui du canon de 20 mm, et qu’une charge de 3 kg fait bien plus de dégâts qu’un obus de 100 grammes. Et le missile garde sa fonction antiaerienne, c’est quoi ses reproches complètement hors de propos sur une nouvelle fonctionnalité au MISTRAL ? C’est aberrant !

    • John dit :

      Pour le moment il s’agit d’un test opéré par une entreprise privée…
      Ensuite, je pense qu’une telle technologie n’est pas forcément inutile. Il y a certainement des cas où on ne veut pas prendre le risque de voir une embarcation s’approcher d’un navire, et le seul moyen de le toucher l’assaillant avec un haut pourcentage de réussite est le missile…
      Un exemple autre serait la protection d’un événement nécessitant un haut niveau de sécurité en bord de mer… Vous avez des équipes présentes pour protéger ciel et mer. Une seule arme suffira à effectuer une protection efficace.
      De plus, il est bon de rappeler que certains navires ne sont pas très bien équipés pour l’auto-défense… c’est une solution facile en cas de besoin !

  7. saleilles dit :

    sa d’epent du tireure il doi bien suivre le mouvement de nimporte quelle veicule terestre ou marin

  8. Pers' dit :

    Ce missile semble plein de ressource. Il me semble qu’il avait déjà été utilisé avec succès en tir d’opportunité contre des véhicules et même blindés léger en Libye.

  9. Lucien dit :

    Cela fait des années qu’on sait que cela marche. Il y avait sur YouTube ou Dailymotion des vidéos vieilles de plus de dix ans où l’on voyait des exercices de tir avec des MISTRAL/SIMBAD utilisés contre des petites embarcations.

  10. ji_louis dit :

    Pour contrebalancer les critiques plus haut, l’avantage de ce missile, c’est la technologie « tire et oublie »: Tu balances le pélot vaguement en direction de la cible, et tu as l’assurance qu’elle sera neutralisée.

    • Jupiter dit :

      Bonjour ji_louis
      Justement non. En tir et oublie, il faut accrocher la cible avant le départ missile. On ne peut donc pas se contenter de tirer dans une direction en espérant que le missile accrochera la cible.
      On peut le faire quand il y a l’homme dans la boucle (MMT, ANL): on tire dans une direction sur laquelle on a une DO et on fait l’accrochage en arrivant sur zone. Cet emploi nécessite donc un homme dans la boucle et n’est donc pas « tir et oublie »