Archives quotidiennes : mercredi, 9 janvier, 2019

La Marine nationale songerait à prolonger un second sous-marin nucléaire d’attaque de type Rubis

En raison du retard pris dans la construction du Suffren, le premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque [SNA] de la classe Barracuda attendus par la Force océanique stratégique [Fost], la Marine nationale a dû se résoudre à prolonger la carrière opérationnelle du SNA Rubis, en service depuis 1983. Ce qui a donc supposé de

Le missile anti-aérien MISTRAL peut aussi être efficace contre des embarcations rapides

Initialement, le Missile Moyenne Portée [MMP], développé par MBDA, était une munition conçue pour détruire des chars et des cibles terrestres. Mais, en octobre, l’industriel a annoncé son intention d’en développer une version navale « pour des missions de lutte contre des navires hostiles ou encore pour des missions littorales contre des défenses côtières ou des

Un Mirage 2000D porté disparu alors qu’il survolait le Jura [MàJ]

Un Mirage 2000D de la 3e Escadre de chasse, implantée sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, a disparu des écrans radar alors qu’il survolait le massif du Jura, ce 9 janvier, en fin de matinée. Le plan SATER [sauvetage aéroterrestre] a immédiatement été déclenché pour retrouver l’appareil ainsi que son pilote et son navigateur

Un gendarme condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir blessé une opposante au barrage de Sivens

rie Durant l’automne 2014, gendarmes mobiles et policiers furent aux prises avec des manifestants particulièrement déterminés à empêcher la construction d’un barrage à Sivens [Tarn]. Ces derniers, ayant instauré une « zone à défendre » [ZAD], étaient bien décidés à en découdre avec les forces de l’ordre, qui eurent 56 blessés dans leurs rangs entre septembre et

Environ 20% des soldats de la British Army seraient inaptes pour être déployés sur un théâtre extérieur

Une British Army réduite mais plus réactive : tel a été le pari fait par Londres en 2010, en décidant de porter les effectifs des forces terrestres britanniques à seulement 82.000 soldats professionnels, comme au temps de la guerre des Boers [1899-1902]. Certains généraux exprimèrent leurs doutes au sujet de cette politique, estimant qu’elle allait