Les conditions pour bénéficier de tarifs SNCF réduits ont été assouplies pour les familles des militaires

Encore récemment, la carte « famille de militaire », émise par la SCNF, permettait à un militaire de cumuler la réduction à laquelle il avait droit (le « quart de place ») avec une remise de 25 à 50% pour les membres de sa famille, à la condition de voyager avec eux.

Et il existait aussi un autre dispositif, qui, appelé « carte famille de militaire temporaire », permettait aux « ayants droits » de voyager seuls tout en bénéficiant des mêmes réductions sur leurs billets de train, mais à la condition toutefois que le militaire titulaire de la « carte famille » fût absent « au moins soixante jours consécutifs pour des raisons opérationnelles (ou de service), attestées par une note de désignation ou un message officiel. »

Dans le cadre du Plan famille, lancé en 2017 par Florence Parly, la ministre des Armées, ces dispositions ont changé. Ainsi, depuis le 2 janvier, et après la signature d’une nouvelle convention avec la SNCF, il est désormais possible au conjoint et aux enfants d’un militaire de voyager à tarif réduit sans que la présence de ce dernier soit nécessaire.

En effet, la carte famille militaire permet de bénéficier d’une réduction de 30% sur le tarif loisirs [Trains inter cités et TGV, hors OUIGO], voire de 50% sur le tarif normal pour les autres trains. Cette mesure concerne uniquement les enfants à charge « fiscale » du militaire, qu’ils soit mineurs ou bien âgés de moins de 27 ans s’ils font des études.

En outre, cette carte « famille militaire » sera progressivement remplacée au cours de ce semestre. Désormais, elle sera individualisée, c’est à dire qu’elle sera attribuée à chaque membre de la famille du militaire. Outre les réductions SNCF, ce document devra faciliter l’accès aux enceintes militaires, lequel restera toutefois « soumis à la diligence des autorités militaires locales ».

Pour rappel, le « Plan Famille » bénéficie d’une enveloppe de 530 millions d’euros. Il vise à améliorer la prise en compte des absences pour raisons opérationnelles, l’intégration des familles au sein de la communauté de défense, la mobilité et l’accès à l’accompagnement social. Enfin, il prévoit également des actions en faveur du logement et des conditions d’hébergement.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Curiosité

  2. de Noe

    • de Izno

  3. de Pierre

  4. de vincut evocati

    • de Marinette

    • de ji_louis

      • de FNC

    • de Ping

    • de Curiosité

      • de vincut evocati

        • de Curiosité

  5. de vincut evocati

    • de Emma

    • de Sempre en Davant