Faute d’accord avec les États-Unis, la Croatie pourrait renoncer à acquérir 12 F-16 d’occasion auprès d’Israël

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

41 contributions

  1. Etiennebee dit :

    A ceux qui se demandent encore pourquoi nous devons conserver une industrie militaire de défense, vous avez la réponse : l’indépendance stratégique !

    • wagdoox dit :

      comme quoi, il n’y a pas de question stupide, juste des gens stupides que la réalité vient de rappeler à l’ordre.

  2. Alain d dit :

    Toujours sympa d’avoir des alliés sur lesquels on peut compter :>))

  3. Jack Shit dit :

    C’était trop beau pour être vrai … A ce prix là, c’était une affaire si les cellules ont encore du potentiel.

    Les USA n’ont sans doute pas digéré de perdre l’appel d’offre …

    • Spender dit :

      Ils l’ont digéré mais ils veulent proposer une remise à niveau des F16 ce qui n’est pas possible vue que l’appareil reponds déjà aux envies croates.
      Donc c’est comme s’ils perdaient 2 contrats en 1 et c’est ce la perte de ce 2ème contrat qu’ils ne digèrent pas

  4. Max dit :

    Les ricains ont ils des suspicions quant à l’espionnage des upgrades israéliens par les serbes voir les russes ?

    • John dit :

      Les Croates sont loin d’être amis avec les Serbes et les Russes… Je doute que cela soit un risque.
      Je pense que la raison est purement commerciale. D’une part, Israël est le seul pays à toujours obtenir le droit de modifier soi même les appareils et à avoir accès aux détails de l’appareil auxquels d’autres pays n’ont pas accès. Je pense que les USA ne veulent pas créer de précédent juridique de peur qu’Israël ensuite ne commence à commercialiser ses améliorations…
      Et ensuite, les USA ont d’énormes surplus de F16 à écouler… Donc dans l’immédiat, les USA préfèrent forcément vendre les leurs.
      Et il y a aussi le risque que les F16 israéliens soient considérés comme largement supérieurs aux F16 « d’origine ». Et peut-être que les USA ne veulent pas que des pays « moins proches » aient accès à du matériel aussi développé.

      • Carin dit :

        À john
        Je pense comme vous que les américains ne veulent pas que des alliés autre qu’israel aient des machines au même standard qu’eux… ce qui me fait penser que les pays ayant acheté des F16V, vont avoir des avions certe neufs, mais au standard en dessous des F16 américains actuellement en service! Donc inutile pour tout ces petits pays de surpayer un Viper si son standard équivaut à un 52 quand même moins cher!

        • John dit :

          ça me semble bien possible que les USA ne veulent pas que les appareils au standard israélien se retrouve dans d’autre main.
          Par contre, le Viper est la version la plus avancée produite par Lockheed !
          Bahreïn a commandé le F16-V (block 70). Il est équipé d’un radar AESA (APG83), une durée de vie plus grande (12’000 heures), des réservoirs additionnels (CFT), un moteur amélioré…
          Je ne vois pas en quoi ces appareils seraient moins bons que les plus anciens F16 américains.

  5. ricojaneiro dit :

    Que les Croates achètent du Saab !

    • Sonata dit :

      Autrement dit, qu’ils achètent un autre appareil US. Le Gripen c’est jamais qu’un assemblage suédois de pièces d’origine US.

      • NRJ dit :

        A part le moteur qui est celui du F18 (c’est certes loin d’être négligeable), qu’est-ce qu’il y a d’américain dans le Gripen ?

        • Matt dit :

          L’armement (bon, à part le Meteor, et encore…), une bonne partie du radar et de l’avionique, le siège éjectable, le train d’atterrissage, et une grosse moitié des systèmes de guerre électronique.

          • bludo dit :

            Le radar, le train , le siège éjectable et le système de ravitaillement sont plutôt d’origine britannique.

        • John dit :

          De plus le moteur est construit en Suède… D’origine américaine certes, mais construit par Volvo.

          • Pascal (l'autre) dit :

            Sous licence donc les américains peuvent faire valoir leur véto pour l’export!

          • John dit :

            @Pascal,
            Sauf que la Suède à des régulations à l’export qui sont plus sévères que les USA globalement. Saab n’a jamais eu de problème à exporter son Gripen jusqu’à aujourd’hui !

        • Eric dit :

          A peu près la quasi-totalité des composants électroniques…

      • ricojaneiro dit :

        A tout prendre, je vote Gripen ^^
        (merci pour les précisions cependant)

  6. dolgan dit :

    Quel est le levier juridique qui fait que les US ont leur mot a dire dans ce cas précis?

    • Lagaffe dit :

      Pour éviter que de des technologies ou armes vendus à un pays ami ne soient revendus à des pays ennemis, des clauses de demandes d’autorisations en cas de revente par les pays acheteurs existent dans tous les contrats d’armement.
      Les Etats-Unis ne bloquent pas la vente des équipements israéliens mais bloque la vente des F-16 qui emportent ces équipements. C’est retors mais très malin.

    • Fabien dit :

      Le même que les autres fournisseurs : un droit de regard en cas de revente (officielle), sinon, il y aurait des escadrilles entières qui seraient passées d’un côté à l’autre du rideau de fer pendant la guerre froide… Or, se procurer du matériel du camp opposé a toujours été compliqué. Les Américains sont passés par les Israéliens et les Russes par les Iraniens

  7. Vince dit :

    Il y a une flopée de « pays » de l’Est qui ont besoin de renouveller leurs micro flottes. La raison exigerait qu’ayant des besoins identiques ils se regroupent pour obtenir les meilleurs conditions. Ben non. Chacun y va à la hussarde. Et clairement le meilleurs choix pour ces pays largement subventionnés par l’UE, c’est le Gripen. Pas le plus génial mais pas le plus cher non plus.
    .
    Le jour où on promulguera un « buy european act »…

    • Ah Ça ! dit :

      Commencer par l’écrire en français vous ferais grand bien….
      Cette loi Vera le jour où l’Union européenne se fera harra kirri.
      Je prie de voir ce jour avant de trépasser. .

    • Ricojaneiro dit :

      Tout à fait

    • ScopeWizard dit :

      @Vince
      .
      Je pense que vous le savez mais pour rappel ……….
      .
      Lorsque au début des années 1970 , 4 pays européens de l’ Ouest , à savoir la Belgique , le Danemark , la Norvège , les Pays-Bas ont eu besoin urgent de remplacer leurs flottes de Lockheed Starfighter F-104 dont les forces aériennes US n’ ont pas voulu et que la diplomatie US ( appelons ça comme ça ) a quand-même refourgué à l’ export autant que possible et parfois au « forcing corruptif » ( moins de 300 exemplaires toutes versions en service dans l’ USAF parfois moins d’ un an suite à de fréquentes défaillances du réacteur J-79 , à peine 2 ans d’ engagement au Vietnam ( 2 ans sur les 3 de l’ Opération Rolling Thunder de 1965-1968 ) , le reste versé dans l’ ANG , sur un total de près de 2580 Starfighter produits en dit très long sur la viabilité du F-104 ) , les états-majors et donc les responsables gouvernementaux de ces 4 pays se sont entendus pour en quelque sorte émettre une fiche-programme commune qui a donné lieu à un appel d’ offres que l’ on a rapidement désigné comme « Marché du Siècle » ( MDS ) puisque portant sur près de 350 machines au total ; ont répondu à ce MDS 4 constructeurs et 4 avions sont entrés en lice : le YF-17 Cobra ( futur McDonnell Douglas F/A-18 Hornet ) de chez Northrop ( USA ) , le YF-16 de chez General Dynamics ( USA ) , le Mirage F1 E de Dassault ( France ) , enfin le SAAB Viggen JA-37 ( Suède ) ………….
      .
      Ces quatre avions étaient tous très bons et capables de répondre aux spécifications du cahier des charges à des degrés divers ; entre-autres si l’ architecture et le design du YF16 sortaient de l’ ordinaire , l’ avion étant par ailleurs conçu autour du concept d’ instabilité et donc doté de CDVE , ce qui par exemple lui donnait de facto un temps d’ avance en terme de pilotage sur le Mirage F1 E ( doté du réacteur SNECMA M-53 de 8500 kgp au lieu de l’ Atar 9K50 de 7200 kgp ) qui ne sera égalé qu’ avec l’ apparition du Mirage 2000 en 1978 soit 3 ans après la victoire du YF-16 , il n’ empêche que ce même futur F-16 s’ est pointé au Salon du Bourget 1975 , où l’ on peut dire que beaucoup de choses se sont joué , depuis les États-Unis grâce à l’ aide d’ un F-4 Phantom II qui lui a assuré la navigation et permis au pilote Neil Anderson de convoyer sa machine sans risquer de s’ égarer ……………..
      Ce qui signifie que l’ avion ne disposait pas à ce stade d’ un équipement de navigation qui lui aurait permis de parcourir tout ce chemin tout seul comme un grand !
      .
      C’ est pourtant lui qui a été choisi et a remporté ce fameux « Marché du Siècle » …………….
      .
      Après , perso , je n’ ai rien à redire : en dépit de ses qualités , améliorations , nouveau réacteur très puissant , équipements dont une très bonne avionique performante dont bénéficiait le Mirage , quoi que l’ on en pense , le F-16 se situait tout de même un bon cran au-dessus du lot …………..
      Financièrement abordable , polyvalent , suffisamment puissant , léger , très manœuvrable , bien armé , et évolutif , je dirais qu’ il paraît « normal » qu’ il se soit autant imposé et talonne à ce jour les ventes du McDonnnell Douglas Phantom II ; respectivement plus de 4500 ex produits contre près de 5200 …………….
      .
      Quoique cette comparaison reste à relativiser fortement vu que le F-16 a volé pour la première fois en 1974 , le F-4 Phantom II en 1958 …………
      .
      Seulement , la production de F-4 n’ a guère dépassé 20 ans tandis que celle du F-16 dure depuis 1975 soit le début de sa construction en série pour une mise en service datant de 1978 ; ce qui nous amène à ceci : la production du F-4 s’ étant achevée en 1981 pour une mise en service en 1960 , par déduction sa construction en série doit remonter à cette même année voire 1959 …………..
      .
      Cet avion a donc bénéficié d’ un succès phénoménal sur une brève période , il me semble que son export remonte à 1968 et s’ est étendu à 10 autres pays hormis les USA , donc il s’ agit là d’ une machine qui a su réellement s’ imposer mais aussi qui a été rapidement égalée puis dépassée puisque pour ne prendre que ces deux exemples concernant l’ industrie américaine de construction d’ avions de combat , le F-15 Eagle a effectué son premier vol en 1972 ( mise en service en 1976 ) , le F-14 Tomcat en 1970 ( mise en service en 1974 ) soit deux de ses remplaçants étant-donné que la particularité du Phantom II était d’ être aussi bien USAF que US Navy et d’ avoir participé activement et intensivement à la Guerre du Vietnam qui a « rincé » pas mal de F-4 et dont les enseignements ont justement donné naissance à ses remplaçants censés être à la fois plus modernes et performants , corriger les défauts , carences , ou défaillances constatés lors de ces années d’ épreuves au combat……………
      De plus , on peut supposer que l’ avion était financièrement abordable et que les besoins de l’ époque , en gros toute la décennie 1970 épicentre du retour à la Guerre Froide ( Brejnev ) après une période de relatif apaisement ( Khrouchtchev ) , étaient conséquents , ce qui fait que beaucoup d’ avions se vendaient afin d’ équiper en quantité suffisante les forces aériennes qui le désiraient sachant que , rien qu’ aux USA entre 1960 et 2016 , le F-4 équipait à raison de plus de 1260 exemplaires le Marines Corps et l’ US Navy , à plus de 2870 exemplaires l’ USAF soit plus de 4100 appareils en tout toutes versions confondues …………..
      Par conséquent , ses succès à l’ export sont à bémoliser dans la mesure où environ seulement 1100 F-4 ont été vendus à des forces aériennes étrangères ……………..
      .
      Tandis qu’ il n’ en va pas du tout de même avec le F-16 qui n’ a équipé en quantité que l’ USAF , soit dans les 1300 exemplaires en tout , mais qui à l’ export remporte un immense succès avec près de 24 forces équipées de près de 3200 avions c’ est à dire déjà presque trois fois plus que les ventes équivalentes de Phantom II ………… mais non pas sur 13 années mais sur plus de 40 ………….. 3 fois plus ……………… ce qui prouve que le F-16 reste un avion de combat encore « dans le coup » contrairement au F-4 quant à lui assez vite surclassé après une douzaine d’ années « triomphantes » …………….

  8. Nico.m dit :

    Le problème sera le même chez SAAB étant donné que énormément de ces éléments sont faits en collaboration avec l’industrie américaine notamment Sony Ericsson et il me semble que le train d’atterrissage est celui du F5… Meme un contrat de Rafale est bloqué pour des raisons comparables à cause d’une puce à la con qui représente moins de 1% des elements.

    • John dit :

      C’est pas exactement la même chose…
      Le F16 israélien est une version améliorée du F16 américain.
      Il y a la possibilité que le gouvernement américain ne veuille pas qu’Israël face un commerce de l’amélioration de matériel de guerre américain. En général, Israël est le seul pays à avoir le droit de modifier les systèmes américains.
      Et une décision favorable dans ce cas pourrait être un précédent juridique que l’administration n’est pas prête à faire.
      Par contre, dans le cas du Gripen, les USA n’ont aucune raison de ne pas autoriser d’exportation à un membre OTAN. Les décisions sont basées sur des lois. Et la demande de retirer les modification israéliennes mais d’accepter la vente de F16 va dans ce sens

    • FDE dit :

      Sauf que la puce est celle des missiles SCALP, le Rafale lui-même n’a pas de composants américains. C’est la vente des SCALPs liés au contrat Rafale qui bloque en Egypte

    • Vince dit :

      Pas le Rafale directement, mais le Scalp. Comme la vente est liée…

  9. Meiji dit :

    Et Trump qui nous fait des sermons comme quoi l’OTAN n’investit pas assez dans sa défense (70% des dépenses mondiale d’armement?).
    Mauvais joueur en plus, c’est des F16 mais le chèque n’est pas libellé au nom du trésor US, du coup ça bloque.
    Sympa l’Oncle Sam, ils font des crédits sur 50 ans pour équiper la Croatie de F35 ?

  10. girardin dit :

    Sur 2019 on reste calme et on soigne le moral car c’est important!!!
    Top 50 Militaire Fails!
    https://www.youtube.com/watch?v=mt33OaWaaAo

  11. joni dit :

    encore un signe révélateur de la puissance D ISRAEL nous avons bcp trop d avions, alors jetons nos dechets en europe!

    • Pascal (l'autre) dit :

      Il y a de part le monde pas mal de petites forces aériennes qui seraient bien contentes de récupérer les « déchets » israéliens

    • מפחיד (affreux en hébreu) Jojo dit :

      Les déchets, se sont plutôt les Mig. Quant aux « Barak », avec leurs upgrades israéliens, je pense qu’ils sont largement au-dessus du niveau de beaucoup de F16 dans les armées européennes.

      Qu’est-ce qui vous gêne dans cette affaire ? Israel ?