Des combats entre les forces armées centrafricaines et des groupes armés de l’ex-Séléka signalés près d’une ville minière

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. bat dit :

    quel est le vendeur des armes des rebelles …c’est lui qu’il faut attaquer à la source …..enfin moi je dis cela hein ….

    • Lagaffe dit :

      Que ce soit en République démocratique du Congo (RDC), au Soudan ou en Centrafrique, on ne voit plus de conflit en Afrique sans armes chinoises aux mains des « rebelles », dont le rustique et bon marché fusil Type 56, version chinoise de l’AK-47. Pékin fourni aussi des armes aux gouvernements légaux : depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, les ventes d’armes chinoises à l’Afrique ont ainsi augmenté officiellement de 55 %, selon un rapport du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri).
      Mise en cause pour avoir vendu des équipements au Soudan du Sud en pleine guerre civile, l’entreprise chinoise Norinco aurait vendu pour 20 millions de dollars d’armes légères au gouvernement de Djouba, selon un rapport des Nations unies.
      Les chercheurs de Conflict Armament Research disent avoir les preuves de la livraison par Khartoum à la Seleka d’au moins deux cargaisons d’armes par voie aérienne. Non seulement le Soudan a fourni à la Seleka du matériel qu’il a produit mais il a également remis de l’équipement acheté à l’étranger, notamment en Iran. Des armes et des munitions de fabrication iranienne ont été trouvées en Centrafrique dans un conditionnement soudanais.
      Le fleuve Oubangui, barrière naturelle entre la RDC et la Centrafrique, est aussi au centre de nombreuses attentions dans un rapport publié par un groupe d’experts de l’ONU : la porosité de la frontière en fait un lieu de passage idéal pour les contrebandiers.
      A noter enfin que les rebelles ont trouvé une partie de leur armement dans des stocks constitués par le président déchu, François Bozizé, et largement pillés.

      • Allobroge dit :

        Autre question: tous ces rebelles comment font ils pour payer des millions de dollars les armes qu’ils achètent ?

        • dolgan dit :

          Ils exploitent des mines et revendent au marché noir. Marché noir qui passe forcément par les voisins. Voisins qui du coup n’ont pas grand intérêt à voir la situation s’améliorer.

    • OTOOSAN dit :

      @ de bat : Vous voulez la mort du petit commerce vous ?! mdr…

    • EchoDelta dit :

      Si c’est un état, la Chine au hasard, cela devient tout de liste plus compliqué… Beaucoup de Nations veulent déstabiliser l’Afrique, en particulier la Chine qui veut en profiter géo-politiquement et économiquement.

  2. Thinker dit :

    Qui irait braconner de l’uranium en Centrafrique ? C’est plus difficile que l’or et les diamants à exploiter au noir, il y a besoin de le raffiner, la roche mère pèse lourd. Vous me direz, il est démontré que les Iraniens l’ont déjà fait dans les vieilles mines abandonnées de la COGEMA au Katanga…
    En tout cas cette région du pays n’était pas une zone de peuplement traditionnelle de tribus musulmanes à l’origine…

    • Alain d dit :

      L’uranium peut très bien être récupéré à la petite cuillère, transporté et raffiné ailleurs.
      Y’a aussi des mines de plomb, d’or et de diamants en activité.
      Est-ce une mine en libre service ou russe ou chinoise?
      https://www.jeuneafrique.com/632990/economie/centrafrique-des-mines-chinoises-dans-le-collimateur-des-autorites/
      Est-ce que les russes ont passé un deal pour ensuite pouvoir exploiter la mine?

    • Pascal (l'autre) dit :

       » l y a besoin de le raffiner, la roche mère pèse lourd.  » Pas nécessairement, la première opération dès la sortie de la mine consistant a séparer le minerai de sa gangue ce qui dans le cas de l’uranium est plutôt aisé du fait de la grande densité de son principal minerai à savoir la pechblende. Par le passé en R.D.C. c’est ainsi que le minerai de cobalt était traité: « Lavé » sur place puis le minerai pur était broyé stocké dans des barils et envoyé en raffinage à l’étranger. cette procédure est probablement encore utilisée pour les métaux dit « stratégiques » (cobalt, molybdène, vanadium, tantalium, tungstène etc) ou nécessitant des « process » métallurgiques complexes pour extraire le métal du minerai

  3. Carin dit :

    Je suppose que Dieu y’en à vouloir des sous…

  4. Ah Ça ! dit :

    Trump, Vite… ils faut y envoyer en renfort les 80 GI de Libreville…

  5. Robert dit :

    Petitjean,
    La sorcellerie et la magie noire ou blanche n’ont jamais disparu de l’Afrique parce que beaucoup d’africains, chrétiens ou musulmans en apparence, continuent d’y croire. Et l’immigration a apporté ces pratiques qui existent aussi chez nous mais sous d’autres formes.
    Les enfants albinos doivent être protégés parce qu’un trafic de leurs membres est très développé.
    Nous avons déjà nos pratiques de magie et sorcellerie et les africains ramènent les leurs qui sont très efficaces parce que couramment pratiquées avec une population très croyante.
    Les nigériennes qui se font réduire à l’esclavage sexuel chez nous sont tenues avec le Juju, une magie africaine très puissante et crainte. Les missionnaires catholiques connaissent très bien ce redoutable ennemi qui déchire l’Afrique.
    Certains rigoleront, en bons sceptiques chroniques, mais la réalité est qu’une société qui a éloigné Dieu et une saine spiritualité se retrouve livrée à ses caricatures.

    • dolgan dit :

      C’est la laïcité ,en nous éloignant de cette spiritualité qui a permis en France de faire reculer ces pratiques.
      .
      Mais elles sont loin d’avoir disparues. Elles prennent d’autres formes/nom: biodynamie, homéopathie (je vais me faire des amis), … Et les voyantes traditionnelles ne connaissent pas la crise en France.

  6. Vince dit :

    La RCA : Uranium, or diamants, et même pétrole.
    .
    Mais 5° pays le plus pauvre du monde – https://www.journaldunet.fr/patrimoine/guide-des-finances-personnelles/1208809-pays-pauvres/
    .
    Le miracle africain.