Pour la ministre des Armées, « 2019 ne sera pas une année d’accalmie »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. Polymères dit :

    Comme toujours, on ne sait pas de quoi demain sera fait.
    Anticipation, observation, réaction, adaptation, restauration.

    • Wolf dit :

      Belle synthèse! Mais dans la réalité , le FT 01 , 02 , 03 …… se brisent sur l’implacable retour aux réalités . Voyez nos triomphes en Afghanistan . Personne n’ose le dire mais la guerre fut perdue sur place! En Syrie , nous avons échoué malgré notre soutien massif à la rébellion ( Al Nosra ..) en Afrique on verra , mais c’est un hydre qui renait à chaque fois.

      • Polymères dit :

        En Syrie il n’y a jamais eût un soutien « massif » de l’occident et encore moins de la France à la rébellion. Nous la soutenions, essentiellement diplomatiquement, mais le soutien était très limité et largement d’effets militaires secondaires en petites quantités. La France, elle, en dehors d’armer les kurdes en Irak, n’a pas par exemple fournie des armes aux rebelles syriens, les américains, eux aussi, très peu au début et quand le terrorisme s’est imbriqué un peu trop, quand la lutte contre Daesh a commencée, les américains faisaient presque plus rien, sauf a essayer de former des groupes qu’ils pourraient contrôler mais dont ils n’ont jamais réussis à en faire grand chose et leur impact a été presque nulle.
        Il n’y a que les monarchies du golfe et la Turquie qui ont fournis des armes, et encore, ils le faisaient discrètement (même si tout le monde le savait), donc ce n’était pas des chars et des dizaines de camions militaires qui leur était livrés et en dehors des tow, aucun armement complexe n’a passé la frontière, pourtant quelques manpads auraient pût compliquer bien des chose,s y compris contre les russes.
        Le soutien en Syrie à la rébellion a été réel aux années 2012-2013, mais il était plus un soutien diplomatique qu’un soutien militaire direct. L’aide militaire a toujours été très léger, refusant d’attaquer directement Assad, refusant de livrer des armes offensives, refusant de s’engager sur le terrain (même si la propagande d’Assad annonçait l’arrestation de centaines d’officiers français et j’en passe).
        L’occident n’a jamais vraiment voulu s’impliquer en Syrie, pas comme en Libye. Ce laissez faire et cette implication timide de l’occident, c’est aussi cela qui a poussé les russes à y aller.
        En dehors de ceux qui veulent voir dans la victoire d’Assad et de ses alliés russes et iraniens, une défaite militaire occidentale, il est faux de parler d’un soutien massif, de la même manière qu’il est faux de parler d’une défaite militaire occidentale en Syrie, au mieux une défaite diplomatique, de positions, mais aucunement militaire, ni les rebelles, ni les terroristes n’ont combattus pour les occidentaux, pour leurs intérêts.
        L’occident a soutenu les opposants à Assad dans le but de se placer dans la logique des printemps arabe, celle ou la révolte des peuples renversent des gouvernements en place. Assad et ses alliés n’ont pas tué un seul occidentale, n’ont pas touché un seul avion occidentale, arrêtons de faire comme si nous sommes engagés militairement en Syrie, comme si notre lutte contre Daesh (nous sommes intervenus pour l’Irak) serait celle contre Assad et que le maintien d’Assad signifie qu’il nous a vaincu militairement, nous n’avons jamais été en guerre contre lui, même nos 2 raids aérien ont été plus symbolique et politique qu’autre chose.
        .
        .
        Pour l’Afghanistan, là on peut parler d’une implication militaire directe. Là on peut remettre en question la méthode et les moyens militaire qu’on a mis en oeuvre. On constate que pour l’Afghanistan, la stratégie a été mauvaise, dès le début, car tout partait d’une volonté de punir Ben Laden et Al Quaida, puis ensuite de s’occuper des talibans. Pendant plusieurs années, l’engagement était limité, d’autant plus qu’après que les américains aient été massivement engagés en Irak. L’Afgha était « secondaire », ce n’est que vers 2008 qu’il y a eût un effort sérieux, mais un effort qui n’aura pas duré longtemps (3 ans) avec une obsession politique du désengagement, un non sens à toute opération militaire, ne jamais se donner un temps, surtout quand on intervient dans une crise intérieure et non pour chasser un étranger d’un territoire. Obama imaginait augmenter le volume des troupes pour éliminer au plus vite les talibans afin de pouvoir se désengager, belle erreur.
        Les talibans, même s’ils n’étaient pas militairement à la hauteur des forces occidentales, (il suffit de voir les pertes afghanes actuelles pour comprendre), ils se planquaient bien, attendaient, faisaient des attaques indirectes et brèves (guérilla) et ils avaient surtout le soutien de la population, ils sont chez eux. Ils jouaient sur l’usure et voyaient bien nos politiciens vouloir partir, à quoi bon trop s’exciter, à quoi bon combattre quand la victoire militaire ne se fait pas sur le terrain par les militaires, mais sur décision politique sous pression d’une opinion publique sensible aux dépenses militaires et pour qui chaque pertes (pourtant pas très nombreuses pour une guerre durant des années) ne servent à rien,même à un ration de 100 contre 1.
        Pour moi la guerre d’Afghanistan a véritablement duré 4 ans (2008-2012), avant, l’engagement était timide (rien que pour nous, avant Uzbin, l’Afgha ben c’était comme le Kosovo, on y était mais c’était plutôt tranquille), après, le désengagement était obsessionnel et nuisait totalement aux opérations..
        On pourrait revenir sur la tactique engagée, militairement c’est elle qui est intéressante pour gagner ce genre de conflit (en dehors de la lassitude politique et de la société). En Afgha, était-elle la bonne? Si on avait duré plusieurs années comme 2008-2012 avec le surge de la coalition, aurait-on gagné? Je ne pense pas, notre intervention manquait clairement de profondeurs stratégique à long terme et ne prenait pas assez en compte le besoin de briser le soutien entre talibans et population. On ( la stratégie globale était américaine et nous l’appliquions car nous n’avions pas le poids de gérer le conflit à notre manière comme on peut le faire actuellement au Sahel) ne voyait le problème comme un certain nombre d’ennemis à tuer et qu’il fallait chercher ou attendre qu’ils viennent se manifester dans des attaques.
        Pour moi, il fallait marquer une présence, créer de la peur, casser la culture de l’opium, faire de l’investissement économique plus massif et moins anecdotiques. Dans ce genre de conflit je pense que pour un euro engagé pour l’aspect militaire, il faut à côté investir 2€ dans l’économie, il faut dépenser plus en économie et développement qu’en militaire, les deux sont liés, malheureusement en occident (et ailleurs) on fait beaucoup trop reposer sur les armées, on ne fait qu’investir pour plus de moyens militaires alors que ces conflits ne demandent pas que ça.

        • tartempion dit :

          En Syrie il n’y a jamais eût un soutien « massif » de l’occident et encore moins de la France à la rébellion. Ce commentaire est totalement Faux , la France a bien soutenu massivement diverses composantes syrienne dont certains membres se sont présentés comme des déserteurs de l’armée syrienne alors qu’ils appartenaient en fait à des divers groupes terroristes comme Al nostra .etc…https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-l-opposition-syrienne-a-nomme-un-ambassadeur-en-france-7754784314.Ces gens ont été présentés à la presse bobo gaucho du marigot politico médiatique parisien comme des résistants .Ils ne manquaient à l’opération de communication d’Hollande pour marquer les esprits qu’a faire une distribution de bérets , de baguettes et de bicyclettes comme celles utilisées dans les années 40 pour que les français soient conquis et identifient cette délégation syrienne comme des résistants à la sauce Jean Moulin .

          • Polymères dit :

            Comme je l’ai dit, nous avions essentiellement (années 2012-2013) un soutien politique et diplomatique qu’il ne faut pas surjouer comme étant une implication massive de la France dans ce pays.
            Ce n’est pas quelques déclarations et positions de cette époque qui doit faire dire qu’on soutenait massivement les rebelles, d’un point de vue militaire, ceci est faux.
            Une position politique reste une position politique, je sais que vous cherchez sans doute à vouloir voir une défaite de l’occident en Syrie par ce qu’Assad est resté, mais si l’occident avait voulu à ce moment renverser Assad, il l’aurait fait.
            Il faut que certains arrêtent de vouloir se faire plaisir en imaginant une défaite occidentale en Syrie, qui plus est militaire, l’occident n’a pas été très actif en Syrie, même si politiquement et diplomatiquement elle prenait parti de ceux qui s’opposaient à Assad. C’est bien ce laissez faire occidental, qui aura donné à la Russie une porte ouverte pour gagner de l’influence en agissant directement, ce que l’occident ne faisait pas!
            .
            Alors vous pouvez dans votre tête imaginer toutes les défaites ou humiliations possibles, mais il est totalement faux de considérer l’occident comme un acteur actif dans le combat en Syrie, l’occident a laissez faire, à parier sur la mauvais cheval, mais l’occident n’a rien perdu en Syrie, il n’y a ni défaite militaire, ni je ne sais quoi. L’occident a trainer la patte dans le dossier syrien, attendant d’avoir une opposition unie, avec des vrais chefs pouvant servir d’intermédiaires. Mais cela n’est jamais venu, l’opposition a toujours été éclatée et très vite les groupes terroristes ont pris le dessus. De toute façon, le déclic aura été septembre 2013, le refus américain de bombarder l’armée syrienne, à partir de là plus rien ne se faisait du côté de l’occident, il a fallu attendre l’émergence de Daesh en Irak pour qu’on fasse quelque chose dans la région et encore, un long moment on évitait soigneusement d’intervenir en Syrie (il a fallu le bataclan).
            Quant aux troupes américaines ou françaises, elles ne sont pas en Syrie pour renverser Assad, mais contre daesh et si les américains partent ce n’est pas par ce qu’Assad est trop fort ou je ne sais quoi. Attention à ne pas tout mélanger, de la même manière qu’il ne faut pas faire passer le soutien occidentale à l’opposition syrienne comme un soutien plein et conscient de terroristes, en 2012, ces groupes étaient ce qu’ils étaient aux yeux du regard extérieur occidentale, des opposants à Assad et ils étaient pour l’essentiel des syriens et le radicalisme est venu au fil du temps, des combats.
            Attention aussi à ne pas répéter bêtement la propagande d’Assad qui cherche (avec une certaine réussite) a transformer une guerre civile (les millions de réfugiés le rappelle) en un guerre contre le terrorisme, à faire dire que toutes les destructions dans les villes sont la cause des terroristes, comme si lui, n’avait rien à se reprocher.
            Je sais parfaitement que vous soutenez Assad et ses alliés au détriment de l’occident sur ce dossier (et sur d’autres je le pense aussi), je sais que vous cherchez à vouloir mettre en avant une défaite, une humiliation ou autre sur le dos de l’occident.Mais au bout d’un moment va falloir sérieusement arrêter de prendre la position française de 2012-2013 comme étant la position française de 2014, de 2015, de 2016 ou de 2019, encore un peu et vous auriez ressortit une énième fois une citation de Fabius.
            La position de la France a été changeante dans ce conflit, mais vous, vous ne voulez pas quitter la première période et pour cette raison, vus finissez par mélanger les terroristes, la lutte contre Daesh et autres.
            Ce n’est pas par ce qu’Assad a gagné contre ses opposants que vous devez prendre leur défaite comme étant celle de l’occident, comme si ces opposants étaient au service de l’occident, comme si on aidait Daesh et d’autres étaient largement aidés alors que ça fait des années qu’on lutte contre eux, que ceux qui hier disaient qu’il n’y a que des terroristes, faisaient la leçon à l’occident qui elle s’arrachaient les cheveux à trouver des opposants « modérés ». Qu’avons nous entendu de cette « stupidité » occidentale de vouloir parler de « modérés » quand d’autres aimaient se satisfaire du « tous terroristes » (d’ailleurs vous en faîtes parti et quand vous évoquez encore aujourd’hui l’opposition syrienne, si vous citez un groupe, ce sera un groupe terroriste).
            Quand on voit la situation après coup, osez vous me dire que les russes, Assad et d’autres qui hier critiquaient l’occident de mensonges en évoquant des « modérés », n’ont au final pas eux même trouvé ces modérés? Les russes ne négocient-ils pas avec eux? Des groupes rejoignent Assad, d’autres sont amnistiés. On est loin du tous terroristes si utile pour fermer les yeux sur l’élimination de tout ce qui ne font pas les affaires d’Assad, pourtant ils ont bien finis par les voir, ils ont bien finis par dialoguer avec eux, car comme je le disais, la guerre en Syrie n’est pas juste une guerre pour éradiquer le terrorisme, c’est avant tout une guerre civile ou l’essentiel des opposants à Assad, il y a 10 ans, étaient des citoyens lambda de ce pays.
            Mais pourquoi le dialogue entre des représentants de l’opposition avec l’occident vous agace t-il plus que le dialogue entre les russes et ces opposants?
            Vous êtes un peu trop fermé sur une version « idéologique » et partisane de ce conflit, un peu trop conforté par la propagande d’un camp et l’idée du mensonge et de la manipulation de l’autre. C’est la grosse idiotie des gens comme vous, qui par ce qu’ils se sont mis dans la tête qu’il ne faut plus rien croire qui vient de l’occident, que tout est mensonge, mauvais choix et manipulations, que ça finit par avaler sans broncher tout et n’importe quoi des autres.
            Il y a beaucoup à redire sur les positions des russes, d’Assad et d’autres vis à vis de ces opposants, peut-être même plus d’incohérences qu’en occident.

          • dolgan dit :

            Si on avait soutenu massivement la rébellion, Bachar n’aurait pas tenu plus longtemps que Kadafi.
            .

        • Robert dit :

          Dolgan,
          Quelle rébellion précisément aurions nous soutenue pour réussir à abattre le méchant Assad?
          Les islamistes modérés, les islamistes modérément modérés, les djihadistes modérés ou pas modérés, les Al Nosra, les EI ?
          Vous auriez réussi à unir de telles divergences contre un seul ennemi commun ?
          Vous êtes plus fort que les chefs occidentaux, alors.
          Et je ne parle pas des alliance superficielles et des changements d’alliance.
          Tout ce qui a pu être fait y compris les coups tordus et les alliances avec des djihadistes a été fait. Il semblerait que cela a échoué non seulement à abattre le méchant Assad, au passage le seul chef laïc de la région et issu d’une minorité qui ne risque pas de persécuter toutes les minorités, mais même à l’empêcher de remporter une prochaine victoire, Erdogan volant au secours de la victoire.
          Comment on dit cocu dans le langage des bisounours ?

  2. maya6259 dit :

     » 2019, je le crains, ne sera pas une année d’accalmie. L’islamisme radical se nourrit des inégalités, de la peur et de la pauvreté  » …… elle a oublié :  » du racisme en France des beaufs petits blancs limite gilets jaunes  » pour compléter son propos politiquement correct. L’islamisme se nourrit d’idéologie , point barre et les attentats en France se nourrissent de l’immigration massive musulmane . Pour l’avenir , il faut se débarrasser des Parly et autres libéro-libertaires du même genre …. aux urnes !!. Pour sa culture générale , je signale à Parly que le Saoudien de base , islamiste de nature , n’est absolument pas pauvre.

    • Robert dit :

      Maya,
      Beau discours qui oublie sciemment l’immigration massive de musulmans chez nous dont une partie s’identifie à son interprétation littérale dans la passivité des autres musulmans. C’est cela le terreau de l’islamisme. Et ce discours prétend faire bénéficier les immigrés musulmans d’une excuse, la peur et la pauvreté, quand des millions de français vivent la même situation sans prôner la violence ni en commettre eux-mêmes.
      En fait, cette culture de l’excuse est un argument racialiste, comme tous les arguments « antiracistes », car il réduit des personnes dotées de liberté et d’une conscience à des déterminismes qui les en priveraient. Selon ce mode de raisonnement plus que spécieux, ils sont arriérés du fait de ce qu’ils sont et non pas des actes qu’ils posent librement.
      Un algérien avec des papiers français, militaire dans l’armée française, vient de se faire prendre à la Sagrada Familia de Barcelone, pour avoir essayé d’y pénétrer avec des chargeurs de 9 mm, l’arme étant restée dans sa voiture, et un couteau.
      C’est quoi l’argument ethni-sociologique qu’on va lui trouver, le racisme dans l’armée française ou l’islamophobie ?

      • Anonymous dit :

        « Un algérien avec des papiers français ». L hypocrisie française dans toute sa splendeur quand ils gagnent la coupe du monde ce sont des Français mais quand ils font des choses mauvaises on oublie qu’ils sont nés et ont grandis en France et on leur rappelle leurs origines étrangères et c’est ces mêmes personnes a qui on reproche de ne pas être intégré tout en faisant le maximum pour les empêcher de s’intégrer. Affligeant !!!

        • Robert dit :

          Anonymous,
          Regardez les préférences affectives des uns et des autres, c’est plus parlant que de longs discours.
          Quels drapeaux voyez vous sortir par des français de papier dans les manifestations de joie après des victoires de balle au pied ?
          Ou va leur coeur ?
          Un étranger ayant reçu la nationalité française qui fait des sacrifices pour s’intégrer devient un français, on ne parle plus de lui que comme un français car être français est, en plus d’une transmission génétique et d’un héritage, une adhésion du coeur.
          Un algérien avec des papiers français qui se fait prendre, peut-être en train de prépare un mauvais coup l’enquête nous le dira, fait la démonstration ,comme un Mohamed Merah et tant d’autres, que même en naissant une France on ne devient un français qu’en renonçant à préférer une autre allégeance.
          Pour moi, les joueurs d’origine étrangère de l’équipe de France ne sont pas des français, mais des « Blacks », des « Beurs », et qu’ils ont été sélectionné pour cela, c’est à dire pour faire croire que l’intégration avait réussi et qu’elle était même meilleure que les autres et que tous les français devaient l’admirer et adorer à cette légende. Ils peuvent être de bons français, mais ce n’est pas pour cela qu’on les a choisi, mais pour faire rêver les jeunes immigrés et endormir les français sur l’échec de l’intégration.
          Je ne fais pas partie du troupeau qui suit comme un toutou des millionnaires qui gagnent des fortunes pour faire croire à tous les immigrés extra européens, car un Kopa ou un Platini n’ont jamais été utilisés comme modèle de « la diversité » parce qu’ils étaient intégrés naturellement, qu’ils vont devenir des français comme par enchantement avec le mythe de l’argent et la gloire faciles sans grands sacrifices ni renoncements. L’islam interdit même de devenir un français à cause de notre civilisation qui est antagoniste à la leur.
          De nombreux immigrés se sont intégrés et sont devenus des français, celui qui se manifeste en refusant nos lois et notre culture ne sera jamais un français par son choix délibéré de rester un étranger par sa vie.
          Mais il faut penser par soi-même et sortir du troupeau bêlant pour s’en apercevoir.
          Quand on suit le troupeau, on ne voit que des trous du cul. 🙂

    • RFN dit :

      Ce gouvernement est issu d’élection démocratique : il ne faudrait pas l’oublier sous prétexte qu’il ne fait pas exactement ce que certaines minorités voudraient…

      • Robert dit :

        RFN,
        C’est précisément ce que je disais.
        Ce gouvernement fait ce que certaines minorités voudraient, faire passer leurs intérêts avant celles du peuple français. Car n’oubliez pas que Macron a été élu par défaut et par moins de 30% des votants, tous les autres ayant voté contre Le Pen.
        Or, le problème actuel de Macron, ce n’est pas de satisfaire certaines minorités, il y réussit bien en divisant les français les uns contre les autres, mais de satisfaire les aspirations légitimes du peuple français.

  3. Dedieu dit :

    Un peu d’accalmie niveau opex ne nuierait pas aux armées.

  4. Euclide dit :

    La 3 ème guerre mondiale a commencé le 15 Septembre 2008 à New York par la chute de la banque Leehnan Brothers en créant un déséquilibre économique mondial. Tout comme la seconde guerre mondiale avait commencé par la crise de 1929/1933.
    De toute façon, il y a trop de monde sur terre et nous détruisons nos ressources. Il va falloir agir et pas comme  » les peoples » le voient
    « Nil desperandum ‘ traduction : Ne jamais désespérer.

    • dolgan dit :

      Ah … et en fait vous êtes le seul à être au courant de cette 3eme guerre mondiale que les élites nous cachent avec la complicité des médias? Merci à vous chercheur de véritude.

  5. Wolf dit :

    Vous connaissez une année calme depuis la chute du mur de Berlin ?
    Il nous fatigue ces ministres à ressortir les mêmes sophismes depuis 25 ans ! ( depuis Léotard)
    Le ministre devrait nous dire ce que deviennent nos FS au milieu des territoires récupérés par l’armée de Monsieur Assad.

  6. Raymond75 dit :

    « L’islamisme radical se nourrit des inégalités, de la peur et de la pauvreté. » C’est donc contre cela qu’il faut lutter, d’abord chez nous en France, et aussi dans les relations économiques internationales. Les obus de 155 et les bombes larguées à hautes altitude n’offrent qu’un répit très provisoire.

    Bonne année 2019

    • ScopeWizard dit :

      @Raymond75
      .
      « L’islamisme radical se nourrit des inégalités, de la peur et de la pauvreté. »
      .
      Oui , j’ avais relevé également ; cette brave Mme Parly oublie juste l’ essentiel dont des trucs comme le dogme ou la doctrine ………….
      Trois fois rien quoi !
      Maintenant , il est clair que ce qu’ elle avance a sa part de justesse aussi !
      .
      Bananier , banne santé à vous ………… mais à cette heure-ci c’ est encore un poil tôt ………………… 😉

  7. ScopeWizard dit :

    Bon , perso je résume tout ce constat , cette sorte de mise au pied du mur des réalités par « ça fait plus de 40 ans que l’ on multiplie conneries et bévues au nom de ……………… ben ouais au nom de quoi au fait ???
    J’ ai bien une idée mais je crains fort que ce soit trop long à développer …………….
    Bien , après cette puissante analyse déductive prospective du passé ramené au présent du futur , il est temps que je me change et me pare de mes atours de fiesta ……..
    .
    Alors ça …………..
    http://www.writeups.org/wp-content/uploads/James-Bond-movie-h1.jpg
    .
    Ca ?
    https://c8.alamy.com/compfr/gejd9e/roger-moore-lord-brett-sinclair-roger-moore-legende-locale-1971-les-persuaders-die-zwei-gejd9e.jpg
    .
    Ou ça ?
    https://urbandandylondon.files.wordpress.com/2015/06/credits-blue-doff.jpg
    .
    Allez , ça !
    https://www.commeuncamion.com/content/uploads/2015/03/austin-power-seduction-homme.jpg
    .
    Excellent réveillon à vous tous ! 🙂

  8. Nation dit :

    En Algérie après le 1 juillet 1962 suis je anciens combattants

  9. Edouard dit :

    Budget sanctuarisé… On la garde celle-là?
    A mais pardon, les OPEX à 100% par les armées, c’est du réel maintenant.

  10. Pat34 dit :

    Heureusement qu elle tient le coup sinon nos soldats vont se battre avec des la’ced pierres bientôt
    Les opérations coûtent très chères et empêche notre armée de bien s armer j’aimerais que l Europeen tienne compte de notre contribution et nous aide véritablement dans cette Europe de la défense en arrêtent d’acheter américain.

    • Anonymous dit :

      Nous aider en arrêtant d’acheter américain signifie donc pour vous acheter français ? Donc c’est par pur jalousie que dans ce forum dès que les américains vendent des armes au détriment des armes françaises on descend le matériel ricain ? L’argument d’acheter européen relève de la fantaisie tout simplement. Je m’explique : vous avez le choix entre acheter des armes plus ou moins équivalentes chez 2 fournisseurs différents. La ou votre pays est situé il n y a aucune menace potentielle autour de vous, donc vous n’avez pas besoin de prendre votre arme chez le fournisseur qui vous assurera une protection militaire, la les armes françaises ont toutes leurs chances. Par contre second cas, votre voisin représente une terrible menace potentielle vous allez acheter vos armes chez la France qui au mieux vous enverra 2 Rafales pour vous protéger ou chez les Etats Unis, une armée largement plus puissante et qui pourra vous protéger en cas de conflit potentiel ? Le choix est vite fait pour ma part.

      • Polymères dit :

        Vous avez raison, il faut rappeler qu’on a beau vouloir vendre des armes en prétextant de privilégier l’Europe (la France si possible) plutôt que les USA, mais il faut bien prendre en compte le poids militaire qu’il y a derrière.
        On peut le regretter, mais l’Europe n’a pas aujourd’hui une puissance militaire cohérente pour se défendre. J’entends par là, que même si tous ensemble, le potentiel militaire est grand et fort, il n’y a pas la cohésion, la stratégie, la volonté les moyens collectifs pour peser collectivement.
        En l’état il est normal de se dire que l’Otan, qui permet cette cohésion que l’UE n’a pas d’un point de vu militaire, ainsi que la puissance américaine écrasante qui n’a pas besoin de 27 accords mais seulement d’un pour être engagé, ben on choisit la solution de facilité.
        Je l’ai déjà répété souvent ici, dans les conditions actuels, il ne faut pas se plaindre que certains achètent américaine et veulent privilégier une alliance avec eux. C’est à nous de porter l’initiative pour proposer une alternative sérieuse, réactive et pro-active en Europe. Quand les pays de l’Est se brouillent avec les russes, c’est nous qui devons montrer un soutien fort, qui devons envoyer des troupes pour afficher notre détermination et notre engagement. Malheureusement beaucoup de ceux qui ne veulent pas des américains pour qu’on soit « plus fort et autonome » sont également ceux qui répètent sans arrêt qu’on doit se désengager de partout, qu’on a rien à faire dans les pays de l’Est, que la Russie n’est pas notre problème, ben c’est sûre qu’avec ce genre de discours, on ne risque pas de voir les américains mis à la touche en Europe de l’Est.
        Se faire des alliés, c’est aussi défendre les intérêts de ses alliés et non pas égoistement vouloir qu’ils viennent tous nous aider au Mali et rechigner à marquer une présence face à la Russie par ce qu’on estime à Paris qu’il vaut mieux éviter les problèmes pour de petits pays. Mais agir ainsi, c’est perdre son influence, c’est perdre toute puissance, c’est contraire même à toute indépendance stratégique et de puissance militaire. Ce n’est pas en se regardant le nombril et en imaginant qu’en arrêtant les opex on va être « plus fort » et reprendre un rôle de grande puissance d’influence.
        C’est pour ça que je trouve incohérent un grand nombre de personnes qui se font l’obsession de l’anti-américanisme, mais qui le font non pas dans un souci de nous rendre plus fort, plus influents, de faire de l’UE une puissance stratégique qui impose et défend ses intérêts, mais de nous rendre plus faibles et plus vulnérables devant d’autres puissances comme la Russie, la Chine mais aussi les USA.
        Si l’Europe doit devenir une puissance militaire autonome et influente, elle ne doit pas se contempler le nombril et se satisfaire de ne pas avoir de bases militaires américaines, elle doit agir, elle doit s’opposer fermement à l’influence russe, à l’influence américaine, elle doit utiliser son armée à sa périphérie et imposer des solutions qui servent ses intérêts.

        • Anonymous dit :

          Moi personnellement, je prônerais pour l’instauration d’une armée européenne qui biensur comme son nom l’indique ne servira qu’à l’intérieur de l europe pour montrer aux yeux du monde le caractère defensif, desuasiff de cette armée. 100 000 soldats dans un premier temps me semble suffisant sachant que cette armée serait deployée a l est de l Europe et une infime partie en Grece pour marquer notre presence face a la Turquie. 20 a 30 milliards d euros de budget annuel me semble suffisant sachant qu’une partie du matériel sera prélevé sur les stocks des armées existantes et en même temps ça relancera la croissance de l’industrie militaire européenne donc plus d emplois. Cette armée devra être dotée d’armes 100% européennes bien entendu et sera financée par la baisse des aides aux pays de l est ( en même temps ça leur mettra la pression a l avenir ils achèteront européen ! ) et l instauration des taxes sur les Gafa. Je prônerais même des Gafa 100% européennes et l interdiction des Gafa us sur le sol européen comme les chinois ont fais en gros. Avec les bénéfices monstrueux générés on financerait largement cette armée. Je pense même que les tensions avec les Russes cesseraient considérablement car pour eux une présence militaire européenne a leurs portes est tout a fait naturelle contrairement a une présence US notamment du fait de la guerre de froide.

  11. Jm dit :

    « il ne sera pas question de ponctionner les crédits de la mission Défense, annoncés en forte augmentation dans le cadre de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, seront préservés ».
    Avec un T, comme T’as qu’à croire, , comme disait un de mes camarades TdM (il se reconnaîtra) !!!!