La Turquie et la Russie vont coordonner leurs actions en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

82 contributions

  1. Ukiopon dit :

    Maintenant la France n’a aucune place en Syrie.

    • jyb dit :

      @ukiopon
      il reste quelques dizaines de djihadistes français en Syrie; donc la mission continue.

      • Arnaud dit :

        Il n ‘ y aucune mission. Il n’y a rien qui autorise la France à agir sur le sol syrien, ni mandat de l’ONU, ni demande d’assistance du gouvernement syrien. Donc, au mouex, ce serait une mission clandestine qui devrait être dévolue au service action.
        Et si on doit vraiment s’inquieter des jihadistes, il serait alors prioritaire d’intervenir dans nos banlieues et dans nos prisons. Il s’y trouve bien plus de jihadistes qu’en Syrie

        • jyb dit :

          @Arnaud
          Si, résolution onusienne. Et la lutte contre nos ennemis se fait sur tous les champs de bataille, à l’intérieur comme à l’exterieur (en France, en syrak, en Belgique, au Maroc…)

        • Castel dit :

          @Arnaud
          Sauf que la quasi-totalité des jihadistes dont vous parlez ont fait allégeance à l’e.i. qui continue à envoyer leurs messages de haine qui les incite,t à agir…..
          Et cela continuera tant qu’ils n’auront pas été complètement éradiqués !!
          Quand au nombre de jihadistes que vous prétendez si nombreux en France, si c’était le cas, nous n’aurions pas qu’un attentat se produisant de temps en temps, exécuté dans la plus-part des cas par un individu isolé, mais nous en aurions presque quotidiennement …….

        • Albatros24 dit :

          Arnaud
          La résolution du Conseil de sécurité de l’ONU nous permet d’intervenir en Irak et Syrie contre Daesh suite aux agressions dont nous avons été victimes.
          https://www.rtl.fr/actu/international/le-conseil-de-securite-de-l-onu-autorise-toutes-les-mesures-necessaires-contre-daesh-7780586319
          Cette résolution est toujours valable…Ceci malgré la décision de Trump de se retirer unilatéralement de Syrie (mais pas d’Irak, c’est juste à côté…), sinon la France n’y serait pas présente avec ses FS mais aurait juste envoyé le service Action de la DGSE par exemple.
          Ne confondez vous pas les sympathisants de la cause djihadiste qui sont sans doute nombreux en France (combien ?) dont les célèbres fichiers S non (encore pour certains) passés à l’acte – avec terroristes (passés à l’acte et donc réprimés par le code pénal) qui sont nettement moins nombreux car morts ou enfuis ou en prison ?…
          Mais je suis d’accord en partie avec vous : une solution consisterait à expulser les fichiers S étrangers présents sur notre sol pour des raisons administratives (sécurité publique). La question est : a t on les coronès pour le faire ?
          On les a plus pour envoyer nos forces de l’ordre contr eles Gilets jaunes (toujours très nombreux, ce n’est pas fini pour M. Macron cette histoire)
          Il faudrait même aller plus loin : faire prononcer par un juge (pourquoi pas un Procureur spécialisé) la déchéance de nationalité des fichiers S bi nationaux, de manière à pouvoir les expulser.
          Car nous ne pouvons que les expulser et non leur couper la tête, puisque ils n’ont pas été condamné et surtout que la peine de mort a été abolie en 1981 et que nous avons ratifié des traités européens nous interdisant de revenir à de telles pratiques.

    • datamo dit :

      C’est clair.
      Citons donc ceux sans l’action desquels ce naufrage de la politique étrangère française n’aurait pas été aussi absolu : sarko , flamby, macron , le drian, ayrault , valss , fabius , kouchner , bhl et j en oublie. Une vraie « dream team ».

      • Gilovani dit :

        le navire de guerre Auvergne a passé en Mer de Chine pour montrer la puissance française, MDR !
        si les français pensent que c’est un acte de justice, il ne faut pas oublier que la France possède toujours 22 colonies dans le monde.

        • jyb dit :

          @gilovani
          des « colonies » qui demandent à rester françaises…et d’autres futures « colonies » qui demandent à rejoindre la France.

          • Albatros24 dit :

            exactement JYB…la France sans doute ne lutterait plus militairement pour garder ses confettis dans le monde si les populations locales voulaient devenir indépendantes. Mais il est un fait avéré que même en Nouvelle calédonie (là où il y a le plus d’indépendantistes et un passé très lourd avec beaucoup de morts des deux côtés) la population cherche à rester françaises..sans doute car on n’y est pas si mal que cela dans un monde dangereux et très inagalitaire…n’ebn déplaise aux indépendantistes d’extrême gauche : même la Corse ne se voit pas indépendante selon le dernier référendum.
            Reste à la France le plus dur : aller jusqu’au bout de cette logique de conserver la seconde ZEE mondiale en développant davantage sa Marine et le nombre de ses bâtiments (frégates patrouilleurs hauturiers convenablement armés et surtout 2 autres PA car il faudra bientôt penser à remplacer l’actuel).

          • Motox1 dit :

            La France n’est pas capable de gérer son propre territoire, et on voit bien que ce que vous appeler sans respect « colonies » vont très bien suite à l’exploitation des ressources par la France et quelques couillons corrompus…c’est grave comme discours…

          • Gilovani dit :

            « demandent à rester françaises » ?
            oui, le cas de NC ? où les blancs sont en majorité, les autochtones kanaks sont à 28 % parmi la population, ils seront à 0% comme les amérindiens aux Antilles.
            voir cette vidéo:
            https://www.youtube.com/watch?v=rjqqEkYNu1g
            selon les mensonges, la majorité de kanaks veulent rester France, une manif organisée par les blancs, parmi eux, il y a que 2 kanaks, c’est clair ?

          • jyb dit :

            @gilovani
            Pas seulement la nouvelle calédonie, qui a effectivement voté pour rester française. Mais aussi l’ile d’anjouan ou les habitants qui ne sont pas « blancs » pour reprendre votre typologie raciste souhaitent etre rattachés à la France.

          • gilovani dit :

            @ jyb
            Mayotte a presque 90% votée pour reste français ? le référendum sans observation internationale, 2 mois après le réf. les émeutes s’arrêtent pas jusqu’à aujourd’hui.

          • Robert dit :

            Gilovani,
            Le discours « anti colonial » n’a pas de sens sinon dans une phraséologie marxiste dont on sait le bien qu’ils ont faits aux peuples qu’ils ont conquis.
            Et il aura fallu tricher avec la démocratie et le droit de vote pour permettre aux « nationalistes » kanaks de garder un poids en Nouvelle Calédonie. Les amis indépendantistes de Taubira aimeraient bien refaire la même chose en Guyane.
            Tous oublient que les richesses qui rendent viables ces terres partiront à d’autres « colonisateurs » sans les continentaux. Et moins enclins à accepter de se faire humilier que nous, comme la Chine.
            Quand au discours racialiste que vous tenez, mais dont je doute que vous le tiendrez concernant la France métropolitaine il peut aussi se retourner contre vos amis. En effet, qu’ont-ils faits de ces terres par eux-mêmes ?
            Ou avez vous lu qu’il n’y avait que deux kanaks parmi les manifestants contre l’indépendance ?
            C’est totalement faux.
            Malgré une loi électorale inique interdisant aux habitants de nationalité française arrivés après les accords de Nouméa de voter, imaginez une loi semblable en métropole vous hurleriez certainement à la mort, la majorité est restée attachée à la France et il n’est pas dit que même en refaisant un vote tous les deux ans, la majorité change de camp.
            Quand aux émeutes à Mayotte, elles concernent l’immigration en provenance de la grande Comore devenue majoritaire dans cette île française. Ce sont des citoyens français habitants d’origine de cette île qui refusent d’être dominés par des immigrés, comme vous semblez le trouver légitime pour la Nouvelle Calédonie et la Guyane.

        • Albatros24 dit :

          L’Auvergne c’est une FREMM, c’est très bien.
          L’important est d’y envoyer un bateau, très moderne comme celui là, c’est un message aux chinois. Nous restons vigilants sur nos intérêts stratégiques et sommes à côté de nos alliés, n’oublions pas nos intérêts dans le Pacifique et Océan indien…

          • gilovani dit :

            malheureusement, ça fait 5 ans que l’armée française roule toujours dans la farine au Sahel, perdu la guerre en Afghanistan, en Syrie elle tremble devant la Turquie, devant la grande Chine, vous êtes vraiment trop maigre, regardez bien le miroir si vous ne croyez pas.

    • dolgan dit :

      reste juste l’état islamique à buter, puis se retirer dignement (cad sans abandonner les FDS en rase campagne comme les US. ). Et il restera toujours à buter quelques un de nos ennemis que bachar a exfiltré dans la zone de contrôlée par Erdogan.
      .
      Restera aussi le Liban à protéger (histoire de garder un semblant de stabilité régionnale) contre les appétits Iranien/Syrien/Israelien.
      .
      Reste aussi à aider l’Irak à se stabiliser.
      .
      Des raisons de garder des hommes dans le coin, c’est pas ce qui manque.
      .
      Après, on peut se retirer en mode autruche. Mais faudra pas s’apitoyer sur les victimes de guerres ou se plaindre des flots de réfugiés.

      • Arnaud dit :

        Honnêtement, je pense que notre présence (et celle des US) n’a clairement pas aidé à stabiliser ces pays.

        • dolgan dit :

          on ne saura jamais. ce qui est sur c’est que daech serait encore bien solide sans nous et que la zone « stable » kurde serait bien moins stable. Et l’Irak serait aussi un beau bordel.
          .
          Sans les occidentaux, les turcs seraient aussi sans doute depuis longtemps entrés dans la danse pour ajouter du bordel au bordel.

    • L’autreTom dit :

      Les turques et les russes peuvent bien penser cela, mais au final on ne se retirera que si on le veut. La France est une puissance nucléaire, et elle est plus riche seule que la Russie et la Turquie réunies.

      • Félin dit :

        Elle est plus endettée ( largement) que le deux. Et la richesse n’a strictement rien à voir la dedans, aucun rapport. Votre orgueil est piqué parce que la France va devoir quitter la Syrie la queue entre les jambes, puissances nucléaires ou non et surtout la soumission a la toute puissance américaine sera révélée zu grand jour c tout.

      • Robert dit :

        L’atre Tom,
        Affirmation un peu rapide.
        Que possède la France avec une dette si énorme qu’elle ne remboursera jamais que les intérêts de sa dette, et encore en empruntant sur le marché, donc en s’endettant encore plus, pour la rembourser? En octobre, l’Etat doit emprunter sur le marché pour pouvoir payer ses fonctionnaires et pourtant, durant six mois par an nous travaillons pour financer le train de vie de l’Etat.
        Le patrimoine national est en train d’être soit prêté, expositions permanentes à l’étranger, soit cédé par pans entiers à des pays étrangers dont nous sommes débiteurs ou à des entreprises privées.
        D’avoir interdit à la banque de France de pouvoir prêter à l’Etat a enrichi considérablement des financiers, mais a définitivement privé notre pays de sa souveraineté, à moins d’en sortir un jour. Mais c’est pourquoi depuis Pompidou et Giscard jusqu’à Macron, nous avons si souvent des présidents cooptés par des banques d’affaires et de spéculation, ou proches.
        La France n’est plus ni riche ni souveraine, malgré son patrimoine prestigieux et ses richesses naturelles et je suis le premier à trouver cela scandaleux alors qu’elle a les moyens de le demeurer ou de le redevenir. C’est cette revendication qui aurait du être en tête de celles des gilets jaunes, même si elle aurait immédiatement provoqué les réactions de diffamation du régime, tant les profiteurs de notre appauvrissement ne veulent pas devoir rendre des comptes.
        Le socialisme et le libéralisme ont réussi à tuer la liberté de notre pays au nom du prétendu bien-être de ses habitants.
        http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/06/29/20002-20180629ARTFIG00118-la-dette-publique-de-la-france-a-encore-augmente-a-976-du-pib.php
        http://www.dettepublique.fr/

      • L’autreTom dit :

        @ Felix et Robert :
        La dette n’a rien à voir là-dedans. La puissance économique et technologique, si.
        .
        Et tant que la France aura la volonté de garder un seul FS en Syrie, ni la Turquie, ni la Russie ne pourront rien y faire parce que la France est une puissance nucléaire. Rien n’a changé depuis le début de ce conflit.
        .
        Vous avez beau baver devant ces régimes dictatoriaux, la vérité est qu’ils n’arrivent à rien : ils restent dans un état de délabrement lamentable, même avec toutes les richesses naturelles du monde (Russie), ils n’aboutissent qu’à des victoires géopolitiques temporaires et, franchement, inutiles. La Turquie n’obtient rien en combattant les kurdes, la Russie n’obtient rien en restant en Syrie : sa présence en Méditerranée est inutile, son commerce est quasi inexistant dans cette région du monde, comme ailleurs.
        .
        La Russie est, encore une fois, une ruine. Elle ferait mieux de se consacrer au bien-être de sa population plutôt que de se la jouer puissance mondiale, ce qu’elle ne sera de toute façon jamais.

        • Félin dit :

          La Russie n’a aucun intérêt en Syrie ? Ya pas une base navale russe la bas et elle doit empêcher un gazoduc qatari de passer par la Syrie ce qu’elle semble avoir réussi. La Turquie doit empêcher la création d’un état kurde en Syrie qui servirait de base arrière au PKK en Turquie, chose qu’elle va dans un avenir proche accomplir, elle va peut être même annexer une partie de ce kurdistan riche en pétrole, objectif doublement accompli. Quant a la France, elle ressortira souillée de cette quête syrienne car elle a voulu suivre a tout prix la position américaine, maintenant que les ricains vont partir la France est cockue tout simplement. Aucun gain géopolitique aucun. Juste un gaspillage d’argent et une perte monstrueuse de pouvoir diplomatique. Quand à l’état de délabrement avancée de la Russie, sa soit disant faillite bla bla bla, dois je vous rappeler qu’on n est plus en 90 sous Boris Elstine ? Rien n’est parfait en Russie mais ce pays tient debout malgré un baril a 45 dollars et des sanctions de plus en plus fortes, la croissance est a 2 % et le pays a programmé d’investir 350 milliards de dollars dans les infrastructures. Dire que la Russie n’est pas une puissance mondiale discrédite tous vos propos finalement.

          • L'autreTom dit :

            L’économie française a plus crue sur les 30 dernières années que l’économie russe, en partant de plus haut. Encore une fois, le PIB français est supérieur aux PIB russe et turc réunis.
            .
            Pourtant, dans le cas de la Russie, on parle d’un pays qui a une grande population, de l’espace, et toutes les richesses naturelles imaginables. Tout ça parce que ce pays est affreusement mal géré, par une oligarchie corrompue jusqu’à la moelle, qui a des rêves de grandeur dont elle n’a vraiment pas les moyens.
            .
            Encore une fois (parce que ça n’a pas l’air d’imprimer), l’économie russe a une taille équivalent à celle de l’Italie ou de l’Espagne. La Russie, c’est tout petit à l’échelle mondiale.
            .
            La Russie aujourd’hui est un fauteur de troubles mondiaux, elle ne construit rien, elle ne fait rien avancer. Et Poutine s’accroche très fort à son siège parce qu’il ne veut pas que le monde (et surtout son peuple) apprenne combien de milliards de dollars il lui a volé.

          • Tom dit :

            Un bon troll russe ne doit jamais montrer qu’il est vexé, même quand on critique la mère patrie Russie.

            Même chez les soldats du web la qualité est en chute libre, pauvre Russie décrépie…

        • Robert dit :

          L’autre Tom,
          Votre propos est un déni de réalité, typique d’une pensée de gauche qui paie sa générosité avec l’argent des autres.
          D’ou sort l’argent qui permet des investissement, achat de matériel, paiements des salaires, recherche, etc?
          D’emprunts sur le marché qui fait payer notre endettement par des taux plus élevés qu’un pays qui couvre sa dette, c’est à dire de l’assurance de devoir rembourser bien plus que ce qu’on n’emprunte.
          Même le patrimoine a des limites et vendre des aéroports, des ports, n’aura qu’un temps, l’argent ainsi obtenu dépensé, il faudra à nouveau emprunter et endetter toujours plus notre pays. Vous parlez de liberté, de démocratie, mais ou sont-ils quand notre pays est étranglé de dettes envers des pays totalitaires contraires à nos principes ?
          C’est facile de s’asseoir sur l’endettement faramineux de ceux qui viendront après nous, mais ce n’est ni responsable ni sérieux.
          Personnellement, je ne « bave  » pas devant qyelque dictature qui soit, mais je suis obligé de constater que tous les thuriféraires de droits de l’homme ont toujours favorisé l’avènement de régimes pires que ceux en place au nom des bons sentiments humanitaires. J’ai visité la Syrie qui était un pays ou toutes les minorités vivaient en paix dans une région très difficile pour eux, à une époque ou les frères musulmans venaient d’essayer de prendre le pouvoir. Une répression sanglante les avait vaincus et la rue syrienne était à nouveau sûr pour tous, entre autres les chrétiens et les étrangers. Que la Syrie soit une dictature est une réalité pour éviter l’éclatement et les conflits sans fin, je le déplore mais c’est comme ça que ça marche. Quand la majorité sunnite règne, c’est la dictature et la répression contre toutes les minorités. Cela aussi, c’est une réalité. Et je n’ai pas à leur dire ce que je préfère pour eux, comme je ne veux pas que des étrangers me disent ce qui est mieux pour mon pays, nous savons ce qui est souhaitable en fonction du principe de réalité. Les belles idées déconnectées de cette réalité ne peuvent que créer des situations ingérables et la démocratie n’existe nulle part dans ces pays, ce n’est pas leur culture jusqu’à preuve du contraire.
          Bien sûr que chaque pays à des intérêts à agir, nous aussi, sauf que nos intérêts étaient influencés par ceux de pays étrangers parfois même aux intérêts contraires, comme Israël et l’Arabie Saoudite. Si la France agit pour ses propre intérêts, le dialogue avec Assad et le dégagement de la Syrie seraient à l’ordre du jour. En attendant, nos soldats y risquent leur vie et nous récupérons les islamistes et leurs familles parce que nos dirigeants sont incapables d’avoir une politique souveraine et cohérente.
          Quel magnifique résultat « démocratique. »

  2. jyb dit :

    Là encore aucune surprise. Il y avait un bureau kurde à Moscou qui s’est transformé début 2016 en representation kurde. Et même si le modèle est dépassé, les mouvements kurdes sont d’inspiration marxiste.
    On peut aussi rappeller que certaines milices kurdes qui combattent au sein des fads ont été formées armées par les forces russes.

    • Vince dit :

      @jyb – ce serait intéressant de décrypter le signal que constitue la réouverture de l’ambassade des EAU – sachant que l’Arabie Saoudite fut le fer de lance du soutien des groupes islamistes anti-assad avec la Turquie. Coup de jarnac contre l’AS ? Ou en service semi-commandé par l’AS qui voudrait disposer d’un levier là-bas face aux influences iraniennes et turques ?

      • aleksandar dit :

        En fait cela a commencé dès 2017
        Les UAE ont financé en partie la libération d’Alep, ont appuyé le processus de réconciliation dans le sud ( Daara ).
        La Barbarie Saoudite a facilité la libération de la Ghouta Est.
        Depuis 1 an la Qatar ne finance plus les groupes djihadiste dans la province d’Idleb.
        L’ennemi pour eux n’est plus Assad mais Erdogan et ses rêves d’empire ottoman.

      • jyb dit :

        @vince
        Un peu de real politik de la part des saoudiens. Le ksa était le dernier poids lourd qui s’était opposé à la réintegration de la syrie dans la ligue arabe début 2018 alors que égypte ou jordanie tractionnaient pour (de même que l’algerie) En septembre lors de l’ag de l’onu, on avait commenté la cordialité des relations entres diverses délégations arabes (dont le ministre des ae du bahrein) et la délégation syrienne.
        Jordanie et syrie ont réouvert leur frontière. Le koweit réclamait aussi la reprise des relations avec la syrie.
        La syrie va cesser d’etre un champ de bataille militaire pour devenir une zone d’influence économique et politique. Les russes, les iraniens, les jordaniens, les libanais, les irakiens sont placés. Difficile pour les émiratis et les saoudiens de ne pas en être.

        • Vince dit :

          @Aleksandar & Jyb – ok, merci bien pour cette remise en perspective. Faut vraiment pas louper un épisode de ce mauvais soap opera…

          @Aleksandar : « L’ennemi pour eux » – j’imagine que le « eux » n’inclut pas le Qatar, puisque soutenu par la Turquie dans son conflit contre son gros voisin.

          • aleksandar dit :

            En effet mais j’ajouterai  » pour le moment « , nous sommes au Moyen Orient, ou  » les alliances sont aussi stables que le sable des dunes un jour de grand vent « 

        • Auguste dit :

          « La Syrie va cesser d’être un champ de bataille »:C’est pas pour tout de suite.Les EAU commencent à provoquer la Turquie, en disant que les Arabes n’ont jamais été si malheureux que sous l’Empire Ottoman.La Ligue Arabe qui se précipite à Damas,juste après la décision de Trump de quitter la Syrie,ce ne serait pas une passation de pouvoir?

    • Auguste dit :

      Maintenant que l’ONU a été éliminé,les négociations vont se faire sur un autre plan.Et les Kurdes n’auront pas la part belle.Sauf si les Américains remettent le couvert.Ils ne sont pas encore partis,(le camp près d’Hassaka à été abandonné:50 gus. ) et ils ne sont, de toute façon, pas bien loin de la frontière irako-syrienne.Hier est arrivée une délégation américaine à Ankara.Peuvent pas abandonner complètement:en cas de dérapages,quelle image pour les US?.Avis SGDG
      PS:Il y a un responsable de la sécurité égyptien qui est venu faire un tour à Manbij

    • nofake dit :

      ça fait un certain temps que le marxisme est interdit en Russie….Les représentations Kurdes ça fait bien pour les opinions publiques et cela ne mange pas de pain…Les Russes ont formé les YPG d’Efrin…et ont refilé les géolocalisations des défenses a l’aviation Turc !
      Après effectivement il y a aucune surprise, mais une simple manoeuvre logique et donc prévisible.

  3. Arnaud dit :

    Et bien, il est temps de s’exfiltrer de ce trou. Avant de devenir les dindons d’une farce trop grosse pour nous

    • Albatros24 dit :

      il est temps de continuer à terminer le boulot en Syrie,
      Trump se retire ?
      Pas tout à fait il a juste déplacé ses FS de quelques kilomètres vers l’Est (l’Irak qui est un véritable porte avions US). Ils sont à quelques heures de route pour revenir avec des blindés comme la dernière fois
      Les français vont rester aider les kurdes qui se rapprochent des russes et syriens, les FS tricolores devraient rester (mais il faut prévoir de quoi les protéger convenablement sur place des terros affiliés aux turcs car ce sont eux les dangereux) : ni russe ni turcs ne vont les attaquer et ouvrir une boite de Pandore si notre Chef de l’Etat les y maintient (il y aurait intérêt).

  4. nofake dit :

    la Turquie fait partie de l’OTAN, a l’intérieur de ses frontières la Turquie est sanctuarisée.
    Les Russes sont loin de chez eux. La Turquie a l’avantage….

    • Anonymous dit :

      La Turquie a beaucoup à perdre d’un point de vue économique en cas de sanctions russes et surtout la Russie est une puissance nucléaire pas la Turquie entrer en guerre contre la Russi serait du suicide.

      • nofake dit :

        la Turquie est sous le parapluie nucléaire de l’OTAN et surtout américain, sur le plan nucléaire les russes ne font pas le poids.
        Les russes on au moins au temps a perdre que les Turques dans une rupture économique. Et les occidentaux beaucoup a y gagner….

        • Anonymous dit :

          Les russes ne font pas le poids du point de vue nucléaire par rapport aux USA ? Encore un naïf qui pense que s’il y avait un conflit nucléaire il y aurait un gagnant et un perdant et qui pense que les USA serait suffisamment fous pour risquer la destruction de la planète donc de leur pays avec pour sauver Erdogan. La bonne blague !

    • dolgan dit :

      La Turquie est sur le fil aussi.
      .
      D’un côté, ils ont les Russes/iraniens qui fixent des lignes rouges.
      .
      De l’autre, ils ont des pays occidentaux qui mettent d’autres lignes rouges.
      .
      En face, ils ont les Kurdes qui sont pas des perdreaux de l’année.
      .
      Les Syriens ont peu de forces, mais sont tout de même capables de constituer une nuisance non négligeable.
      .
      En interne, les Turcs ont des proxis qui sont pour partie des chiens enragés. Ajoutons à celà l’instabilité politique du pays qui fait que son armée ne peut pas être au mieux de sa forme.
      .
      Si les Turcs étaient confiant , ça ferait pas 3 semaines qu’ils se touchent en mode j’y vais/j’y vais pas.
      .
      NB: et ils ont l’accord de Trump, tout le monde sait ce que vaut la parole ou la signature de cet homme. Les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

      • nofake dit :

        Erdogan occupe d’ors et déjà une bonne partie de la Syrie, il parraine Deach au vu de tous, alors vos « lignes rouges »…..
        L’armée syrienne n’a pas d’aviation a opposer aux Turques, quant a la DCA on nage en plein mystère.
        Les « chiens enragés » sont un atout majeur pour Erdogan, il a une réserve de réfugiés/mercenaires près a mourir pour que leurs familles obtiennent la nationalité Turque. Il peut ainsi lancer une guerre sainte contre les « communistes athée du PKK » et occuper le nord syrien sans se mouiller directement.

      • Lechavenois dit :

        A dolgan :
        « …La Turquie est sur le fil aussi…. »
        .
        D’autant plus que l’armée américaine n’est pas encore sortie de la Syrie !
        .
        Mr Trump est prêt à «ralentir» le retrait des troupes américaines de Syrie pour vaincre définitivement le groupe État islamique, a assuré le sénateur républicain Lindsey Graham.
        .
        http://www.lefigaro.fr/international/2018/12/30/01003-20181230ARTFIG00143-syrie-trump-pret-a-ralentir-le-retrait-des-troupes-americaines.php

    • Yannus dit :

      Oui à l’intérieur des frontières et encore. Si La Turquie bombarde les troupes syriennes ou russes depuis sa frontière alors que les troupes syriennes et russes n’ont pas vocation à envahir le territoire turc, il se pourrait très bien que l’OTAN ferme les yeux sur le fait que les Russes et Syriens neutralise ce qui les agresse.
      Si en plus cela contrarie les opérations contre l’EI , la France aurait peut être son mot à dire aussi.

    • Albatros24 dit :

      Les russes ont deux bases en Syrie et l’appui des syriens…bien que leur ligne de ravitaillement passe par la Turquie. mais la Turquie veut se rapprocher des russes.
      Donc pas de problème pour Poutine qui est le grand gagnant avec l’Iran…

  5. Vince dit :

    Avec l’armée syrienne déployée en mode tampon, la troisème dimension devient problématique pour les Turcs ; or c’était l’une des clés du succès de l’opération à Afrin. Because S300 et manpads divers et variés en possession dans l’arsenal syrien.
    .
    Comme en plus ce déploiement a la bénédiction de Moscou, ça deviendrait aventureux pour les hélicos et avions turcs de violer l’espace aérien syrien. Non que les Russes interviendraient directement, mais par ex. dans le rens, l’identification et le guidage vers objectif.

  6. Auguste dit :

    Ils ne se sont pas mis d’accord sur tout.Les Russes ont proposé de lâcher aux Turcs une bande de 50km le long de la frontière.Mais Erdogan veut aller jusqu’à Raqqa.Et puis les Américains sont toujours là,ils sont toujours à Manbij,à surveiller et empêcher les barbus de l’ANS de se rapprocher de la ville.Quant aux promesses de Erdogan,elles valent ce qu’elles valent.Nettoyer la Syrie de tout terrorisme:lui pense aux Kurdes…et si au passage il reste quelques Arméniens…..Maintenir l’intégrité territoriale de la Syrie:oui mais un bon morceau sous son contrôle et annexion d’un autre.Il s’entend si bien sur la Syrie avec son ami Rohani,qu’il met des troupes à la frontière iranienne.

    • aleksandar dit :

       » Les Russes ont proposé de lâcher aux Turcs une bande de 50km le long de la frontière. »
      Source ?

      • Auguste dit :

        C’est pas un secret,c’est une proposition qui date d’un moment déjà.50 à 70 km et y installer des pro-turcs,ou au moins anti-kurdes.Vous croyez qu’Erdogan masse ses troupes à la frontière,au bas mot 150 000 hommes,(du jamais vu en Turquie),pour aller régler la circulation?.C’est une armée d’occupation.Pour l’instant tout le monde le freine.

    • c73 dit :

      Très juste. L’Orient compliqué…

  7. Lagaffe dit :

    Poutine règle aussi le contentieux avec Badgad sur les enfants des djihadistes de l’EI :
    « Trente enfants russes dont les mères sont emprisonnées en Irak pour appartenance au groupe Etat islamique (EI) ont quitté aujourd’hui Bagdad pour rentrer dans leur pays, a indiqué une source diplomatique russe. Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a affirmé que ces enfants arriveraient en Russie ce dimanche, en précisant que 24 d’entre eux étaient originaires du Daguestan et trois de Tchétchénie. En novembre, l’une des conseillères de Ramzan Kadyrov, dirigeant autoritaire de la petite république russe, Kheda Saratova, avait accusé le FSB russe (Service fédéral de sécurité) d’empêcher le rapatriement en Tchétchénie de veuves et d’enfants de combattants russes de l’EI. Selon elle, « environ 2.000 » d’entre eux se trouvent en Irak et en Syrie voisine, alors qu’une centaine d’enfants et de femmes -la plupart originaires des républiques russes du Caucase- sont jusqu’à présent revenus en Russie. Près de 4.500 citoyens russes étaient partis à l’étranger pour combattre « du côté des terroristes », avait indiqué il y a un an le FSB. »

  8. Parabellum dit :

    Les niaiseries de Fabius et autres ont coûté chères et ont été inutiles. Les russes et les turcs ont tapé lourds et vont finir le travail et Assad survivra s ils le veulent. C est ainsi et IL est temps de penser réalité …

  9. fennec dit :

    @Laurent Lagneau
    Monsieur , dans votre article , vous parlez de « président Recep Tayyip Erdogan  » , de M. Trump , de Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe , du président iranien, Hassan Rohani, , mais à aucun moment vous ne parlez de M. Assad , Président syrien mais de  » régime de Damas « …
    S’agit-il d’une allergie ?

    • Castel dit :

      @ fennec
      Pour la bonne et simple raison, qu’à l’heure actuelle, il ne semble pas beaucoup peser dans les négociations en cours….
      Cela dit, lorsqu’il s’agira de trouver un règlement définitif à ce conflit, il sera alors temps de le sortir du « placard » ou il semble se trouver aujourd’hui, ne serait-ce que pour donner un minimum de crédibilité aux accords à venir, pour lesquels on sera bien obligé de faire appel au dirigeant « officiel », de ce pays, mais plus théorique qu’autre chose, car sans l’appui de ses alliés Russes et Iraniens, cela ferait longtemps qu’il ne serait plus à la tête de son pays !!!!

  10. christian dit :

    notre copain trump fait comme il veut. un bon signe de l otan pour une europe qui n a meme pas d etat major……. on n a rien a faire avec la jollande , la belhique , la siisse, et tous ces pays qui on perdu en 40, comme les anglais et nousla pologne ou autres d europe de l est ne nous soutienent jamais. faisons comme les turcs et les us, les russes les chinois occupons nous de nous. que les polonais , les ukrainiens, pays baltes et tous les pays ou notre commerce est deficitaire, donc aussi l allemagne, se demerdent

    • Castel dit :

      @ christian
      La défaite de 40 que vous évoquez est justement due au fait que des gens pensaient comme vous à l’ époque
      Certains devaient se dire  » ne nous occupons pas de l’Autriche, de la Tchécoslovaquie ou de la Pologne, ce ne sont pas nos affaires  »
      On a vu ce que ça a donné par la suite……

      • Robert dit :

        Castel,
        L’écrasement de la France et de l’Europe, l’esclavage de Pologne et Tchécoslovaquie sous le joug communiste pendant quarante ans.
        Effectivement, on a vu!

  11. Elson dit :

    La diplomatie française dans ce pays n’existe plus. Malgré son siège de membre permanent, notre pays ne pèse plus rien dans ce dossier. A force d’avoir été l’ombre de la position américaine, et d’avoir même été encore plus extrémiste avec un soutien politique massif aux rebelles, la fermeture de l’ambassade, le refus de toute acceptation d’un maintien en poste de Assad et de son gouvernement qui a gagné la guerre, nous voilà définitivement hors jeu.

    La Turquie, qui est l’ennemi du gouvernement syrien, a comprit qu’elle devait de nouveau traité avec lui, et ses alliés russes et iraniens. Elle est de plus indispensable en tant que puissance régionale. Tous les autres voisins de la Syrie reconnaissent le gouvernement syrien. Même ses ennemis , Arabie Saoudite , émirats, Qatar font des pas dans la direction du gouvernement syriens, actant la fin de guerre et la nécessité de réduire l’influence iranienne.

    Où est la place de la France là dedans? Nulle part. C’est un jeu entre la Syrie, ses alliés Russie, Iran, les pays arabes, la Turquie et les Etats-Unis en raison de leur présence militaire régionale et de leur capacité d’action.

    Le Royaume Uni est relégué au même rang que la France. A force d’avoir été sur une position diplomatique extrémiste, sans avoir été en capacité d’agir, en ayant coupé tous les liens diplomatiques et économiques, nous voilà avec rien, définitivement exclus du dossier.

    • Arnaud dit :

      Belle synthèse. Hélas.
      Le problème c’est qu’en 10 ans, tout le savoir faire de la diplomatie française, son implantation,….tout a été ruiné. Et ce qui a été laminé en 10 ans, il ne faudra pas 10 ans pour le reconstruire, mais au moins 30.

  12. Lechavenois dit :

    A Elson :
    .
    « …La diplomatie française dans ce pays n’existe plus. Malgré son siège de membre permanent, notre pays ne pèse plus rien dans ce dossier… »
    .
    Effectivement, sur le dossier syrien, la politique étrangère de la France a été pour le moins  » erratique « …
    .
    Ne serait-il pas, dés lors, avec le retrait progressif annoncé des troupes US, opportun de tenter de reprendre la main sur ce dossier ; et ainsi, relancer les tractations entre les différents belligérants pour à terme, essayer de construire une paix durable dans cette région ?

  13. Thaurac dit :

    Syrie: selon un proche, Trump serait prêt à «ralentir» le retrait des troupes américaines
    Le sénateur républicain Lindsey Graham a assuré dimanche sur CNN que le Commandant en chef aurait compris lors de sa récente visite en Irak le besoin de détruire complètement l’État Islamique.

    Le président Donald Trump est prêt à «ralentir» le retrait des troupes américaines de Syrie pour vaincre définitivement le groupe État islamique (EI), a assuré dimanche un de ses proches, le sénateur républicain Lindsey Graham. «Je pense que nous sommes dans une situation d’attente (pause situation), où nous sommes en train de réévaluer la meilleure façon d’atteindre les objectifs du président de faire en sorte que les gens payent plus et fassent plus», a-t-il déclaré. Le parlementaire, qui avait manifesté ses inquiétudes dans la matinée au sujet de ce désengagement, s’est dit «rassuré» à la sortie d’un déjeuner avec le milliardaire républicain.
    …..
    http://www.lefigaro.fr/international/2018/12/30/01003-20181230ARTFIG00143-syrie-trump-pret-a-ralentir-le-retrait-des-troupes-americaines.php

    • Auguste dit :

      On le voit sur le terrain qu’il n’y a rien qui bouge.Au contraire, les US sont revenus renforcer Manbij.Trump n’a pas en passe de changer d’avis pour les Kurdes ou daesh,mais uniquement pour faire plaisir à son électorat et ceux qui le soutiennent encore.

  14. Reality Checks dit :

    @jyb
    Suite a votre post:
    .
    L’Algérie est opposée depuis le début a l’exclusion de la Syrie de la ligue et c’est le seul pays de la région a avoir maintenu ses relations diplomatiques avec l’état syrien sans aucune césure depuis 2011.
    .
    La Jordanie a suivi les injonctions de ses maîtres, les anglo-américains, et de ses bailleurs de fonds les saouds, dans un sens puis dans l’autre.
    L’Égypte a milité pour l’exclusion de la Syrie de la ligue avant le volte face progressif de Sissi (lequel reste un obligé des Saouds).
    .
    La réintégration de la Syrie fait l’objet d’une démarche diplomatique formelle pilotée par l’Algérie, qui a toujours dénoncé le terrorisme qui y sévissait et condamné ses multiples sponsors, et soutiens divers dont la France officielle fait partie. L’Algérie a toujours défendu les principes de souveraineté et d’intégrité territoriale de chaque pays, et constamment condamné les ingérences extérieures multiples dans les affaires syriennes, car selon nous, seul le peuple syrien a le droit de cité en Syrie.
    .
    La victoire militaire et politique prévisible de Bashar est aussi une victoire diplomatique manifeste de l’Algérie, autant qu’un échec cuisant pour tous ceux qui militaient pour le changement de régime et fomentaient le chaos en Syrie, donc la France officielle.
    .
    Le peuple syrien se souviendra de qui a fait quoi, car ne l’oublions pas, c’est un vieux peuple, qui a la mémoire longue.

    • jyb dit :

      @rc
      effectivement l’indépendance diplomatique algérienne est assez remarquable, la contrepartie est son moindre poids politique sur l’échiquier régional (grand échiquier) Il faut quand même souligner le « courage » ou sens politique de Sissi qui au regard de l’influence économique de ses alliés et soutiens (arabie saoudite et états unis) a prix un certain risque en soutenant Assad.

    • mich dit :

      Bonjour ,libre à vous d ‘exposer la situation actuelle en lançant des roses à votre pays comme vous en avez l ‘habitude ,mais je ne vois pas trop ce que vienne faire les dernières lignes ,car parler maintenant de peuple syrien avec un blabla historique , c’est comme si certains parlaient encore de peuple yougoslave , c ‘est pour le moins très aléatoire .Maintenant si les populations de cette région arrivaient enfin à faire une pause ce serait bien ….mais ce n’est pas l’ histoire plus ou moins longue qui va me rendre très optimiste.

  15. lym dit :

    « Quant au règlement politique de la crise syrienne, les Occidentaux sont hors-jeu, les discussions se limitant à la Russie et à l’Iran d’un côté, et à la Turquie de l’autre. »

    Sacré Trump! Réussir l’exploit de remettre au centre du jeu l’islamiste immodéré Erdogan… Ce serait un autre, on se dirait qu’il la joue peut-être fine pour refiler la patate à peine tiédie au bon moment, étant bien renseigné sur les capacités réelles de l’armée turque après les purges récentes… Mais vu le niveau du lascar et ses conseillers qui claquent la porte avant d’être, de ce côté aussi, purgés. C’est hélas peu probable.

    A voir si ces discussions russes visent à calmer les turcs… ou se partager le « boulot »? Ce serait alors avec la bénédiction d’Assad, dont la rapidité à répondre aux demandes kurdes pourrait en fait se révéler empoisonnée.

    En tout cas, rester sur place va devenir délicat pour nous sauf à y mettre des moyens crédibles et, idéalement, motiver quelques nations européennes parfois plus proches que nous de ce merdier à ne plus faire l’autruche.

    L’autre option, plus raisonnable et réaliste face aux réalités européennes, étant sans doute de réduire la voilure au sol (limitant les risques au strict nécessaire) mais en mettant des moyens aériens à même de faire regretter immédiatement à une des parties de s’en prendre à nos soldats.

    Cela permettrait au besoin accompagner un retrait kurde côté irakien, évitant au moins de les lâcher brutalement comme à la foire sans pouvoir leur assurer un ciel ami… et accessoirement de faire ce qu’il faudra pour que nos ressortissants dans les geôles kurdes n’aient aucune chance d’en sortir debout, pour nous être renvoyés par Assad et Erdogan sous quelques courtes semaines.

  16. L’autreTom dit :

    Le propre d’un dictateur est de toujours chercher à écraser les autres, pas de trouver des compromis.
    .
    Cet accord entre les russes et les turcs ne durera donc que le temps d’une saison et, la Syrie étant toujours au centre de beaucoup de luttes de pouvoir, l’équilibre reviendra à la situation initiale rapidement (que peut croire que les américains vont durablement rester à l’écart de cette région ??).

  17. Max dit :

    Voilà comment la géopolitique mondiale dérive vers le chaos depuis qu’Obama a tergiversé sur la une intervention en Syrie fin 2013. Depuis les russes se sont sentis pousser des ailes d’abord en Ukraine avec la Crimée puis en Syrie…
    Mais là franchement, je me demande si Trump n’est pas en service commandé pour le parti Russie unie, enfin sa caste dirigeante issue du moule FSB ! Toutes ses décisions vont dans le sens des intérêts stratégiques russes. Incroyable !
    Laisser Damas sous tutelle russo-iranienne et la Turquie d’Erdogan gérer une situation qui dégénérera quasi sûr en chasse aux Kurdes donnera le terreau d’un futur conflit où nous seront entraînés…
    Le cocktail du Conflit de Civilisation tant décrié prend de plus en plus forme…

    • Motox1 dit :

      La russie et l’iran ont toujours été alliés du régime syrien depuis le père Assad, c’est juste que maintenant ils ont mit la main à la pâte et ne veulent surtout pas sortir sans un gros morceau de ce gâteau… Obama n’a fait que ce que Trump poursuit aujourd’hui, à savoir éviter d’entrer dans une guerre perdue à l’avance, avec l’irak et l’Afghanistan à gérer en plus et l’Iran qui était en arrière plan comme future conflit …
      Celui que personne n’a pris en compte dans ce jeu c’était Erdogan, on pensait pas qu’il allait s’en mêlé, mais avec les kurdes/Pkk, 2 million de migrants, entré en EU bloqué, il a été invité de facto.

  18. Reality Checks dit :

    @Jyb
    La posture diplomatique algérienne peut en effet paraître en surface remarquable mais difficile à cerner.
    .
    La *clé de compréhension* est pourtant simple, et les services spécialisés des uns et des autres le savent probablement: son objectif ultime n’est pas tactique mais stratégique, et s’inscrit dans l’optique de la réforme, souvent repoussée, probablement encore lointaine, mais inéluctable, du CS des nations unies…
    Je dis cela, je dis tout.
    .
    PS technique: a chaque fois que je réponds à un post, au lieu que ma réponse soit dans la suite du post en question, elle est publiée comme un post nouveau. Ce n’est pas volontaire, et je ne sais pas pourquoi.

    • jyb dit :

      @rc
      et oui mais..sans vouloir vous froisser, vous savez qui est en tête des pays africains qui pourrait intégrer un conseil élargit à l’Afrique ?

    • Alain d dit :

      Jyb a raison, aucune chance pour l’Algérie, bien plus orientée vers la Chine et la Russie que vers l’Afrique, mais surtout trop renfermée sur le libre échange. Et puis son opposition chronique au Maroc la désert.

  19. Auguste dit :

    UNE BONNE SANTE A TOUS.

    • Albatros24 dit :

      Excellente année 2019
      Pas de guerre nouvelle et la fin des conflits au Levant et surtout de Daesh (révons…).
      Que la France regagne son rang (pas gagné avec nos énarques…)
      Santé à tous et même aux trolls divers et variés (et au fonctionnaire francophone de Chine nouvelle qui nous lit et de temps en temps récite son laïus).