Avec l’arrivée des véhicules SCORPION, le besoin en carburant des armées va augmenter significativement

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

67 contributions

  1. R2D2 dit :

    A comparer avec les conditions d’emploi du matériel russe…

  2. Meiji dit :

    Dire que certains camions de l’US Army sont polycarburants et peuvent même tourner a l’huile de vidange.
    Là si même le gazole local ne fait pas l’affaire …

    • heaume44 dit :

      @ Meiji
      Moteur polycarburants ?
      Je crois que nous avons eu cela avec l’AMX-30.

    • Fred dit :

      « Polycarburant » est une litote et veut en général dire « bicarburant » : Essence/gasoil, Essence/méthanol … Un diesel tout à fait ordinaire peut fonctionner sans problème avec 20% d’essence par exemple [parfois un peu étourdi, j’en ai fait l’expérience, après avoir été rassuré par le pompiste].
      .
      Avec de l’huile de vidange, j’aimerais voir le résultat dans les faits :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Polycarburant#Problème_des_performances_inférieures

    • olivier dit :

      Et à l’huile de friture ! De quoi suivre les véhicules le nez au vent…Quand ça sent les frites c’est qu’ils sont par là…

      • Fred dit :

        @ olivier
        Les forces terrestres française et belge se sont réunies mercredi à Paris pour un premier Comité Directeur « Scorpion/CaMo » (CODIR). Après l’acte politique inaugural, c’est maintenant aux opérationnels d’entamer concrètement « une coopération accrue, notamment opérationnelle, entre les forces terrestres des deux pays, et en tout premier lieu, exploiter l’huile de friture dans la production de laquelle, la Belgique à un point d’avance », a déclaré le ministère des Armées dans un communiqué officiel.
        .
        Le PDG du groupe Nexter, Stéphane Mayer, s’est dit « heureux de voir le programme CaMo démarrer en faisant des frites, avec ce premier CODIR, à l’occasion duquel [il a] présenté l’organisation industrielle portée par Nexter, maître d’œuvre du programme, et ses partenaires français et belges. C’est une vraie fierté pour le groupe Nexter de contribuer aux côtés des deux ministères de la défense français et belge à un projet de moteur bi-carburant. »

  3. lym dit :

    « les armées sont en mesure d’utiliser le carburéacteur à la place du gazole dans les véhicules terrestres », en y ajoutant un « additif particulier, qui est un améliorant en termes de lubrification et d’indice de cétane. »

    Ca va donner des idées pour un marché noir!

    • Vroom dit :

      Déjà vu sur des vieux master dans l’AdA , ça sentait l’essence à zippo quand le véhicule passait !
      Je me rappelle que les entretiens étaient plus rapprochés aussi.

  4. Henri MARTIN dit :

    Quelle stupidité payé les taxes a l’état qui va ensuite les reverser pour le financement de ces mêmes matériels ! Le sapeur Camembert fait des émules dans la haute administration.

    • Fred dit :

      Cela incite les militaires à avoir des pratiques et une conduite économe. Pas plus mal.

      • Ltikf dit :

        Vous avez bien appris votre leçon ! Donc il faut revenir à des engins militaires insuffisamment blindés pour économiser la planète… Moins de patrouilles pour trouver les Jihadistes et protéger les populations, tout le monde à la caserne (sans climat’). L’écologie débilitante fait aussi des ravages dans l’armée ??

        • Fred dit :

          @ Ltikf
          Mais noooon. Faut pas tout voir en noir dans mon propos.
          Je pensais véhicule adaptés à une tache, grouper les transports, entretenir les véhicule … Tout cela au bénéfice de l’armée elle-même.

        • diego48 dit :

          Et pourquoi pas les mulets avec leur picotin ? On ne fait pas la guerre avec des économies sur le matos et les besoins de l’utiliser

  5. Clavier dit :

    Logiquement ceci devrait conduire à la suppression du défilé motorisé au 14 Juillet …….

  6. Finaud dit :

    J’ai une idée : yaka rouler au fuel domestique, c’est beaucoup moins cher.

  7. PK dit :

    Énarque un jour, arnaque toujours…
    .
    Un petit calcul simple : 1 mètre-cube = 1 000 l. Donc un million de mètre-cubes fait 1 milliard de litres.
    .
    À 1,44 € et 60% de taxe (chiffre bas…), ça fait 864 millions d’euros chaque année pour l’armée de terre en taxe sur l’essence (on croit rêver !).
    .
    En 10 ans, c’est un GAN tout équipé ! Et on vient sucrer quelques centaines de millions d’euros pour les OPEX à la fin de l’année…
    .
    C’est qui les cocus ?

    • John dit :

      Est-ce que la situation est stupide? Oui, je vous l’accorde, ça fait de la paperasse supplémentaire qui n’est pas justifiée.
      D’autant plus que des exonérations existent pour l’aéronautique, les bateaux de pêche, le transport fluvial de marchandise, les taxis, les ambulances en milieu rural, les transports publics….
      Il y a aussi des exonérations partielles pour le transport routier de personnes et de marchandises ainsi que pour l’agriculture…
      .
      Par contre… question budget, si ça a toujours été comme ça, il n’y a pas d’arnaque… Les personnes gérant le budget l’incluent dans leur calcul, et il n’y a pas de choc d’une année sur l’autre avec un changement de méthode…

    • Anonymous dit :

      Mais ces taxes sont indispensables pour financer le budget des armées par la suite. C’est du pareil au même, si on fait pas payer les taxes aux armées ça sera tout simplement 864 millions de moins de budget pour les armées

  8. Cristobal dit :

    On sent se pointer un petit retour en arrière, au siècle dernier ou les AX, TRAFIC, et autres S45 tournaient au TR O additivé (qui a rendu malade les premier HDI ).
    Les perfos n’étaient pas les mêmes (110 km/h au max en AX seul à bord, à 4 on en laissé 2 sur le bord de la route dans les cotes) . Fallait pas rester bloqué sur le periph parisien par grosse chaleur, sous peine de coincer la bulle (vaporisation du carburant après la pompe a injection et avant les injecteurs) qui vous faisait prier de trouver un aimable pousseur pour vous éjecter a la première sortie de ce chausse-trape. Ce n’est pas parce que nos véhicules tournaient au carburéacteur qu’ils devenaient des avions….(dommage on aurait pu peut être toucher la solde a l’air ……)

  9. Zorglub dit :

    Une solution simple : rapatrier tout le monde en France…

  10. lxm dit :

    Dépendre d’un carburant spécifique, c’est assez dangereux, les recherchent mènent plutôt vers la position opposée, c’est à dire casser la dépendance, comme pour l’US navy et son moteur à eau de mer, ou la recherche en énergie solaire, nos SNLE ne sont pas nucléaires pour rien.

    • John dit :

      Carburant spécifique… Oui et non.
      Le seul carburant dont la qualité est réglementée internationalement est le jet-fuel à base de kérosène. Alors oui, il y a dépendance à un type de carburant, mais celui-ci est disponible dans tous les pays.
      Sachant que les aéroports sont les premières « cibles » ou les premiers objectifs dans un conflit, il y a des volume de jet-fuel conséquents. Puis un additif est à utiliser pour le rendre utilisable pour les véhicules.
      Avoir un seul carburant pour les hélicoptères et les véhicules est un avantage conséquent sur Barkhane où les hélicoptères peuvent se poser au milieu de désert pour être ravitaillés !

  11. revnonausujai dit :

    allez les bills, tous en gilet jaune et aux rond-points ..de la Défense !

  12. John dit :

    Je me pose une question concernant le calcul… Pour l’EBRC, la consommation par véhicule sera supérieure…
    Pour le VBMR aussi. Par contre, quelle sera la taille d’un équipage typique au sein d’un VBMR comparé à l’équipage typique au sain du VAB?
    Autrement dit, quelle sera la consommation par personne transportée, et pas la consommation par véhicule?
    Je pense que le VBMR emportera plus de soldats… La capacité théorique est similaire, mais la capacité pratique est supérieure pour le VBMR…
    Plutôt que la consommation, on peut aussi se demander quel sera le tonnage par personne entre leVAB et le VBMR.

    • Oliwood dit :

      D’autant gue les VAB TOP et VAB Ultima pèsent déjà plus de 15 tonnes.

    • Polymères dit :

      Oui vous avez raison, techniquement aujourd’hui le VAB est inadapté pour transporter un groupe de combat moderne qu’il est nécessaire bien souvent d’amener un véhicule ou deux en plus pour prendre en compte la totalité d’une unité (niveau section). Parfois c’est même un VAB qui se transforme en mule, ne servant qu’à transporter les affaires des combattants (48/72 heures).
      Même si c’est devenu presque une normalité, même si pour y faire face on a depuis un moment déjà conçus moulte bricolage sur le toit pour transporter les effets (voir des photos au mali pour s’en convaincre, très peu de VAB sont avec un toit plat, tous ont des adaptations (y compris industrielles) pour du matos, des vivres et autres), même si parfois on fait passer cela dans un camion plutôt qu’un VAB, qu’on vient placer 1 ou 2 types dans le VAB SAN, ça reste un problème. Car en dehors du nombre de véhicules nécessaires qu’il faut rajouter, c’est surtout sur les effectifs que ça joue, ou sans cesse, surtout en opération, on vient piocher des conducteurs/tireurs ici ou là, même dans d’autres régiments.
      .
      Mais ce qui va également changer avec le VBMR et l’EBRC, c’est qu’ils devraient avoir des simulateurs qui comme pour le VBCI, économisera un potentiel (donc du carburant si on pense à l’article) pour les véhicules.
      Ce sont des facteurs à prendre en compte, car on fera demain des choses qu’on ne fait pas aujourd’hui. Alors est-ce que ça veut dire qu’on consommera moins de carburant demain? Non, techniquement, il est vrai que des véhicules plus lourds, utilisant la climatisation, utilisant aussi plus d’électricité pour des éléments automatisés (tourelle etc) et qui puisent leur énergie du moteur alimentant les batteries consommeront plus.
      Après ce que je dis c’est qu’il faut relativiser les chiffres annoncés, car on ne le sait pas vraiment et le SEA, comme toutes les autres branches, lorsqu’ils passent devant les politiciens à l’assemblée, comme ici, ben on y vient pour exposer des problèmes et dresser une mauvaise posture, parfois exagérée, pour obtenir plus de crédits.
      Le SEA veut plus de moyens, il dresse donc un besoin capacitaire qui augmentera à l’avenir pour exiger qu’on lui augmente également les moyens.
      Nul ne peut lui contester, de toute façon il n’y en a jamais assez nulle part, les armées ont toujours été, restent et resteront un puits sans fond, ou si vous avez 100 chars, vous en voudrez, 200, si vous en avez 200 vous en voudrez 300, etc…
      .
      Il faut donc bien comprendre que chaque fin d’année, à chaque fois qu’on définit le budget de l’année suivante, on a toujours droit au même rituelle ou le SEA, le SSA, la DGA, l’ALAT pour ne pas dire toute l’armée de terre, qui s’opposera un peu à la marine, à l’armée de l’air, pour tirer le plus d’argent. C’est un combat de clochers, il est SYSTEMATIQUE devant les politiciens, il faut le comprendre, il faut éviter d’en faire une dramaturgie, même si je sais que certains se sentent exister uniquement au milieu des mauvaises nouvelles et des mauvaises perspectives.

      • TINA2009 dit :

        Bsr POLYMERES !

        Pour ce qui concerne les chiffres , on dispose d’IPC avec un historique suffisant , pour qu’ils ne soient pas seulement considérés comme à relativiser .
        A savoir :
        – Les caractéristiques des différentes versions du VAB ( notamment MK1 en transport de troupes, anciennement et regrettés VAB HOT, VAB ULTIMA, VAB TOP, VAB SAN) et du VBCI ( VCI, VPC) nous permettent aisément d’anticiper une augmentation des consommations des VBMR lourds et Légers + Jaguar .
        – Les ratios de :
        1/consommation/nb de soldats terrains transportés + leurs matériels vient de un bond très inquiétant avec l’historique du VBCI . Aussi , se projeter avec un EBMR Lourd sur un terrain fortement dégradé nécessitera des protections passives supplémentaires qui accroitront le poids des véhicules … augmenteront sa consommation et diminueront son autonomie …. Nécessitant une fréquence de réapprovisionnement plus importante …. Quelque soit le carburant utilisé!
        2/Consommation / autonomie Consommation /avec un PTAC/PTRA maximal constitue également 2 Indicateurs précieux . Je suis curieux de découvrir les caractéristiques finales et figées de l’EBMR LEGER : l’engin retenu, est une usine à gaz, pour le peu d’informations dont on dispose avec un projet en cours d’élaboration!

        Aussi , La selection du VAB MK2 en 4X4 apporte une révolution /au VAB MK1, avec une consommation moindre, une protection passive qui se rapproche de l’EBMR Lourd pour ce qui est des matériaux utilisés, une protection passive bien supérieure à celle des EBMR LOURD avec:
        A/ un écart de hauteur impressionnant ( 2.20 contre 3.00 pour la hauteur de caisse , juste la caisse…).
        B/ 4X4 pour le VAB MK2 dont 2 directrices contre 6X6 dont 4 directrices POUR LE VBMR LOURD…. OUALALA , c’est complexe, et surtout très lourd tout cela . 16.5T pour le VABMK2 contre 25T pour le VBMR LOURD GRIFFON… Et On parle de 17T pour le VBMR LEGER??? 17 t en ordre de combat ou pas ??? Etait- ce vraiment nécessaire d’ajouter 12T entre un VABM K1 basique de transport de troupes et un VBMR Lourd ??? J’affirme que NON ! En revanche, ça consomme plus ! Et, en terme de logistique, inutile de vous faire un dessin , c’est plié ! Les industriels vont se régaler !!!!
        C/ Une capacité d’emport de soldats identiques… ou presque… selon les informations communiquées par les constructeurs… ou presque…. 10 contre 9… c’est pas possible! … Et , on annonce seulement 8 soldats pour le VBMR LEGER ???? Ce sont de fausses données, c’est pas possible autrement ???!!!!!? A vérifier …. !
        http://a54.idata.over-blog.com/423×600/0/34/14/65/juin-2010/vab-mark-ii-4×4-6×6.pour-milinfo.jpg
        Quoiqu’il en soit , si ces données constructeurs sont exactes, alors il faudrait 5 VBMR Leger 4×4 contre 4 VAB MK2 4×4, pour transporter 40 soldats . Forcément, cela devient une problématique TRES TRES SERIEUSE pour le S.E.A. …. Et pas que ….
        Et que vont bien pouvoir faire 8 soldats dans un VBMR Léger – sans compter les 2 hommes d’équipage – ? Se faire S.U.C.E.R. le Moineau par une fille facile ????
        D/ Autonomie de 1000 km pour le VAB MK2 et 800 km pour le VBMR LOURD GRIFFON, selon les données Constructeurs . 1/5 en moins …. Il y a certainement une erreur, c’est pas possible ???
        PS : avec la version de base du VAB MK 1 de transport de troupes , on s’approchait des 1140 kms . J’aimerai connaître l’autonomie des VAB ULTIMA et TOP .
        Quoiqu’il en soit , sacré spread entre le VAB MK1 basique et le VBMR lourd basique … et 180 CV d’écart … et 80 CV d’écart entre le VAB MK2 et le VBMR LOURD …

        —> Je pourrais poursuivre , mais vous l’aurez compris ( je l’espère) , ce sont surtout les décideurs ( industriels, politiciens, décideurs DGA, militaires Ht gradés) de ce programme, qui vont se faire S.U.C.E.R. le moineau …. Et ce ne sera pas dans un VBMR Lourd, VBMR Léger … Ni même un VAB MK2 …
        Comme je les envie … Ca du bon d’être décideur, tout de même : Tu te fais S.U.C.E.R. plus fréquemment et en des lieux multiples, variés, et divertissants….

        • Polymères dit :

          Ce n’est pas la première fois que vous écrivez à propos du VAB MK2 comme successeur du VAB.
          C’est votre préférence d’accord, mais nous ne sommes plus aujourd’hui à décider de son successeur, inutile de raviver un débat ou ni vous ni moi ne changera ce qui a déjà été choisis.
          Je précise cependant que:
          -Pour les VBMR, oui le poids annoncés est toujours le PTAC, de la même manière que le VBCI 32t pour les OPEX ne pèse pas forcément plus qu’un VBCI classique (+200kg), c’est juste qu’il a subit des modifications lui permettant un PTAC plus élevé (+3 tonnes). Comme vous le dîtes l’ajout de protections supplémentaires passives, mais aussi les militaires qui vont en faire une mule (on a vite mis des packs d’eau à gogo au Sahel), ou encore les conditions climatiques et du terrain peuvent créer une contrainte de poids, de puissances, de résistances.
          Donc oui, le VBMR Griffon ce sera 25t en ordre de combat, maintenant nul ne sait si on a pensé dès le départ à l’ajout de protections additionnelles et autres, ou si on sera comme dans le cas du VAB, immédiatement au delà du PTAC d’origine. Le VAB ultima a lui connu des modifications lui permettant de supporter cette contrainte, qui n’est rien d’autre qu’une adaptation au besoin.
          -Pour le besoin justement, en terme d’emport, il est toujours en rapport à la composition d’un groupe de combat, soit 7 hommes. Il y a une organisation dans l’armée de terre, on ne fourre pas les hommes dans les blindés ou plus on en rentre mieux c’est. Le besoin c’est 7 places, il ne sert à rien d’avoir 10 places, car ça casserait l’organisation de notre infanterie qui est une section de 4 blindés pour 4 groupes de 7 combattants, ce format vous devez le saisir, on ne transporte pas un nombre d’hommes, mais d’unités constitué ou la plus petite c’est celle du groupe de combat de 7 hommes, deux trinômes et le chef de groupe. Vous ne devez pas compter en nombre d’hommes, de la même manière que quand on projette des forces, on va projeter une compagnie, ou 2 ou 3 mais pas 200 hommes, le nombre d’hommes déployés reste la somme des unités engagés.
          -Dans votre analyse vous évoquez souvent le VBMR Griffon, mais le VBMR léger est loin d’être marginal dans le remplacement du VAB, il est même d’ailleurs plus nombreux si on considère qu’il est la base pour les différentes versions multirôles là ou le Griffon restera axé autour de 4 versions. Le VBMR léger d’un PTAC de 15 tonnes est moins lourd que le VAB Ultima (18t).
          -Vous vantez les qualités du VAB MK2, vous oubliez également ses défauts qui font qu’on cherche autre chose. En effet l’un des principal problème du VAB c’est son blindage, alors même si le MK2 est un peu mieux, on cherche depuis un moment à avoir des blindés lourds, des blindés se rapprochant de MRAP. Même si le VAB de par sa conception amphibie avait une meilleure résistance contre les mines et IED (les petits) que par exemple des Humvees, ils sont clairement loin de la résistance d’un MRAP, ils s’envolent, littéralement de plusieurs mètres parfois. Un VAB, avec une 12-7, vous le percez à bien des endroits, il reste conceptuellement un blindé contre les éclats et les petits projectiles.
          Mais le problème numéro un du VAB, c’est son ergonomie et le MK2 n’y change rien, la caisse est la même. Des soldats serrés , on ne parle pas d’assoir 8 civils, mais des combattants qui outre l’équipement sur homme toujours plus imposant, embarque également des équipements plus collectifs (AT4, observations) on a besoin de place pour les sacs, dans un VAB même la musette est de trop (ce n’est plus la besace des années 70 avec des soldats de 60kg en brelage, un casque et un fusil dans les mains). Faut avoir été dans un VAB avec tout le groupe et les affaires, pour comprendre le bordel qui peut vite nuire à une mission ou on bouchonne pour embarquer/débarquer, ou certains tombent, cherchent leurs affaires etc…
          Ce besoin en espace intérieur, induit forcément une caisse plus haute, plus longue. La hauteur du véhicule étant elle aussi, en dehors de l’aspect tout terrain, un gage de protection contre les effets d’une mine.
          .
          Il faut savoir évoluer et ne pas juste se dire qu’un VAB amélioré fera le travail qu’on fait aujourd’hui », non on cherche à faire mieux, à avoir plus de blindage, plus de place, plus de possibilités d’y adapter les nouveaux systèmes qui arrivent et qui ne manqueront pas d’arriver durant les plus de 30 ans à venir et la structure du VAB ne convient plus à nos combattants, cela depuis la Bosnie au moins ou l’on a commencé par s’équiper de pare balles.
          Je pourrai également évoquer la complexité et la contrainte d’accès du pilote et de son voisin. Je ne dis pas que sur le papier ou sur les photos le VAB MK2 ne ferait pas un bon blindé aujourd’hui, mais je connais les contraintes intérieurs du VAB et c’est pour cela que je comprend pourquoi on est allé dans un style de véhicules que vous, vous n’aimez pas, ce n’est pas juste une question industrielle ou politique, le besoin émane d’en bas et remonte en haut, même si certains veulent croire que bien souvent ceux d’en haut imposent en bas (c’était parfois le cas) des équipements. Vous n’êtes pas mieux placer ( je vous le dis sans animosité) que certains pour dire ce qui est le mieux et que vous savez mieux qu’eux ce que l’armée a réellement besoin.
          .
          Je rappelle aussi que l’on devrait acquérir un VLTP-P à plus de 2000 exemplaires et qui apportera du léger dans de nombreuses missions, un peu comme on utilise le VBL au Mali, pour de la patrouille et autres.

          • John dit :

            Merci pour les précisions et pour la confirmation de mon sentiment que le VAB doit être très inconfortable pour les missions et le matériel actuel, et très peu ergonomiques.
            .
            Sur une mission de type Barkhane, combien de personnes sont dans un VAB (chiffre « typique »)? Et quel matériel emportent-ils?
            .
            Maintenant imaginons la situation avec les VBMR? Et le VBMR Léger?
            .
            Le VAB ayant été conçu en un autre temps, il n’est pas adapté à l’équipement d’aujourd’hui, et surtout à la menace actuelle.
            Si le VBCI est déployé au Mali, c’est bien parce que le VAB ne permet de maintenir les militaires en sécurité… Et quand un pays envoie ces forces en OPEX à ce rythme, le matériel se doit d’être adapté à la menace.

        • Frédéric dit :

          Faut vérifier la véritable consommation des VAB dont les moteurs ne sont pas tout jeunes en tout terrain dans le Sahel. Pour rappel, le camion Marmon qui avait alors 20/30 ans d’âge durant mon service militaire en 91 était réputé pour faire du 100 l de diesel et d’huile au 100 km.

        • John dit :

          Regardez le volume disponible dans le VBMR et dans le VAB mk2…
          Quel est le nombre réel de VBMR / VAB nécessaire pour votre exemple?
          Je parle de nombre réel car je doute fortement que le VAB soit jamais utilisé à capacité maximale de passagers lors d’une mission de type Barkhane.
          Il faudrait avoir les données d’utilisation réel de personne par véhicule pour chaque type de mission, et seulement alors vous connaîtrez la consommation par soldat…
          Le VBMR est conçu autour des problématiques modernes… le VAB mk2 est seulement adapté aux risques modernes, mais la qualité des protections est certainement inférieure aux VBMR.

        • John dit :

          Encore en réponse j’ai qques questions…
          Le VBCI a une autonomie de 750 km. Si c’est suffisant pour le VBCI, pourquoi pas pour le VBMR?
          Ensuite, si on prend le cas Barkhane, les déplacements se font en général accompagnés d’une ou plusieurs citernes non? Est-ce qu’une autonomie supérieure est nécessaire? Et est-ce que le volume gagné n’apporte pas plus d’avantages si il est utilisé pour autre chose?
          .
          Ensuite, le niveau de protection peut évidemment être amélioré sur des véhicules tel que le VAB. Mais une conception pour une grande résistante à des IED n’est pas équivalente à une adaptation de véhicules existant à cette menace.
          .
          Quand je demande le tonnage véhicule par soldat transporté, vous mentionnez des cas extrêmes qui ne correspondent pas réellement à la réalité. Le cas du VBCI n’est pas celui qui intéresse ici dans la mesure où on parle du VBMR.
          Reprenez Barkhane, et évaluez le nombre de personne qui peuvent traverser le désert dans un VAB et le même nombre sur le VBMR ?
          Pour une mission longue et pas un raid, vous aurez besoin de nettement moins de véhicules avec le VBMR qu’avec le VAB…
          Et quand vous parlez de logistique, c’est à prendre en compte. Le volume utile du VBMR est probablement de 80% supérieur au VAB.
          Ensuite, en parlant toujours de logistique, l’EBRC et le VBMR ont le même châssis et beaucoup d’éléments similaires… Plutôt pas mal comme solution…
          En plus, à l’international ce véhicule remplit un manque qu’il y a entre les blindés de transports de troupe 8×8 et les blindés plus légers. Et c’est bien pour cela que la Belgique l’achète. La masse est acceptable pour qu’il soit utilisable sur la plupart des ponts, tout en fournissant un niveau de sécurité très intéressant

  13. tartocitron dit :

    Concevoir un moteur à explosion hydrogène est à la portée d’un bachelier en mécanique. La chaine logistique pourrait alors être réduite avec des fermes de production comme:
    https://www.usinenouvelle.com/article/alors-que-la-ppe-ne-dit-pas-un-mot-sur-l-hydrolien-hydroquest-inaugure-la-premiere-ferme-fluviale-au-monde.N786464
    Mais le lobby pétrolier est puissant.

    • MB dit :

      Et tu le stocke dans quoi ton hydrogène? Dans des cuves bourrées d’un truc qui explose fortement dans un vahécile militaire? Faut être con pour faire ça.

    • EchoDelta dit :

      La production d’hydrogène est économiquement pas rentable vue le cours du pétrole actuel. Craquer des molécules d’eau coute extrêmement cher en énergie électrique. C’est une solution de secours uniquement.

      • tartocitron dit :

        Les technologies actuelles concernant l’hydrogène sont émergentes et la marge de progression est énorme comparé au pétrole où la technologie est à son apogée avec un marge de progression quasi-nulle.
        Le prix de l’hydrogène ne peut que s’amoindrir à l’inverse du pétrole.

    • Fred dit :

      @ tartocitron
      D’accooord … Donc pour avoir une chaine logistique légère, on aurait installé des Hydroliennes pour produire de l’hydrogène et le liquéfier, sur le fleuve Niger, au fil de la progression de Serval ; ou sur le tout petit Hari Rûd en Afghanistan, quasiment à sec une bonne partie de l’année.
      Bon, je suis mesquin : on aurait pu installer des éoliennes vite fait :o)))
      .
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Hari_Rûd

      • tartocitron dit :

        Les fermes peuvent être installées en mer, hors de portée de l’adversaire. Et si cela ne suffit pas, rien n’empêche de faire l’appoint depuis un autre continent.

        • Liu dit :

          Ridicule.
          Aujourd’hui on produit 99% de l’hydrogène a partir de la chimie du pétrole. Le crackage de l’eau à un rendement énergétique proche de 20% quand la chimie est a 80%…
          Ce n’est pas une technologie mature pour le transport civil ou militaire.

    • dolgan dit :

      Lol, encore un qui découvre un truc (sans le comprendre) que tout le monde connait depuis 30ans et crois avoir une info secrète/cachée.
      .
      Au moins, il ne nous parle pas de moteur à eau …

      • tartocitron dit :

        Tous ceux qui ont voulu bousculer le lobby pétrolier se sont défenestré ou pendu. C’est dingue le nombre de « suicides ».

        • dolgan dit :

          Oui, poussés par la fenêtre par un Obama Reptilien…
          .
          Développez votre esprit critique, on ne peut pas le faire pour vous.

  14. Faublas dit :

    Je suis halluciné qu’on envoie en apex Afrique des engins motorisés incapable de se ravitailler sur place en cas de besoin ! c’est une méconnaissance totale de l’environnement. Si notre précieux et taxé carburant n’arrive plus (rupture logistique) il n’est plus possible d’avitailler sur place !
    Un crime potentiel à l’encontre des opérateurs qui interviennent en cas de rupture ou, comment transformer des mécanisés en piétons.

  15. Jolindien dit :

    J’ai du mal à comprendre, désolé. La Défense, donc l’Etat, consomme du carburant. Carburant taxé par l’État. Donc, l’Etat, qui achète ce carburant pour ses Armées, se taxe lui-même ?
    Je vais paraître con, tant pis, mais ça m’échappe TOTALement.
    Merci de m’éclairer… À l’énergie éolienne, faut pas déconner non plus!

    • Mlc dit :

      Le truc c’est que les taxes sont payées à Bercy (ministère des finances) par l’armée (ministère des armées).
      En gros c’est un transfert budgétaire entre ces deux ministères

  16. Gremlins dit :

    Ferré à raison : carburéacteur

  17. vrai_chasseur dit :

    Une occasion de saluer une réussite industrielle française, la société NYCO, créée à St Denis en région parisienne en 1929. C’est elle qui a inventé et qui produit (entre autres) l’additif en question, le nyco 1750.
    Additionné à du carburant aviation standard type F34 ou F44, ça donne du ‘gasoil’ utilisable pour véhicules terrestres.

    • Faublas dit :

      Certes, condition d’en trouver, ce qui n’est pas le cas en Afrique où on fait « bouffer » ce qu’on trouve aux moteurs.

      • John dit :

        Là où vous faites erreur, c’est que le carburéacteur, (jet fuel) est le seul carburant dont les caractéristiques suivent des normes MONDIALES (suffisamment rare pour être mentionné). Et de ce fait, le carburant nécessaire est disponible dans tous les pays.
        D’ailleurs pour Barkhane, le carburant est acheté à des raffineries sur place (certes contrôlé car faisant voler leurs avions / hélico, et la présence est un réel risque). Mais c’est du carburant raffiné sur place.

    • Frédéric dit :

      Je ne connaissait pas cette entreprise. Page sur l’additif :

      http://www.nyco.fr/product/nyco-1750/

  18. werf dit :

    Comme les constructeurs automobiles, on est dans le déni des autres carburants que le gazole. Les moteurs à hydrogène sont fiables et donnent d’excellentes performances. Il n’est pas plus dangereux que les réservoirs et les obus transportés dans un char car la technique et la sécurité sont très performantes. Il faut réveiller les ingénieurs de la DGA pour qu’ils soient plus innovants!

  19. Orion dit :

    « lorsqu’on passe d’un avion de combat à un réacteur à un avion de combat à deux réacteurs, on augmente nécessairement la consommation de carburant. »
    Ben non. Cette affirmation est tout bonnement stupéfiante quand elle vient du chef du SEA!!!!

    • Clavier dit :

      Ben oui ….il compare la conso horaire d’un Mirage 2000 à un Rafale …..
      évidemment la poussée est plus forte (si besoin est) mais proportionnellement le Rafale consomme un peu plus …

      • John dit :

        Et maintenant faites le calcul de consommation par bombe délivrée?
        Il faut prendre en compte les éléments pertinents dans le calcul… Je pense qu’
        Pour moi, je ne suis pas sûr que la consommation par personne par km soit plus élevée avec le VBMR qu’avec le VAB.
        La capacité théorique de personnes est une chose, mais la capacité réellement utilisée sur une mission comme Barkhane n’est pas forcément la même… Le VBMR embarquera plus de soldats que le VAB.
        Quel sera le tonnage de véhicule par soldat?

  20. MEYER dit :

    A quand des Porsche ou des Ferrari pour nos estafettes
    A force de vouloir tout réglementer SANS réfléchir
    Je souhaiterais que tous ces decionnnaires descendent de leur orbite et se mêlent à « nos ptits gars » comme le disait « Bruno »
    C. Q. F. D

    • Ancien des opex dit :

      @ Meyer,
      Bonne idée mais une simple visite (quelques heures ou quelques jours) n’est pas suffisante.
      Tous nos logisticiens devraient avoir une expérience significative en unité de combat.
      Se demander si le moteur va démarrer alors que l’ennemi nous tire dessus en profitant de notre immobilité, c’est très instructif.

      • Toniobzh dit :

        Pas besoin d être un 00 pour être sous les balles……je ne sais pas à quand date votre dernière OPEX mais venez faire un tour aussi avec la log…… de plus, bien souvent des « LOGISTICIENS » sont dans des OP avec l infanterie ou les cavalos….. incroyable d avoir des inepties pareils de nos jours!!!

  21. Roger BILY dit :

    Petite question: en OPEX le carburant est-il détaxé comme il l’était pour les Forces Française en Allemagne ?

  22. batgames dit :

    ils ont penser à l’adapter pour tous types de carburant en cas de gros conflit ??????quand la guerre débute on a des moyens …puis on en a moins ././…si sur place on a pas accès au diesel optimum ,les soldats font comment ??

  23. Carin dit :

    Un seul et unique carburant est une excellente chose pour nos armées.. si les véhicules terrestres sont équipés de petits réservoirs pour contenir l’additif, un peu comme nos constructeurs autos et l’additif « adblue » j’imagine un camion de ravito qui fait le plein d’un helico et de quelques véhicules avec la même essence, qui coûte beaucoup moins cher et qui se trouve dans le monde entier… c’est plutôt une avancée et des soucis logistiques en moins… du coup même si les nouveaux véhicules consomment plus, si l’essence passe de 1,45 à 0,60 le litre nos armées risquent même de faire des économies!!

  24. diego48 dit :

    Taxer le carburant des matériels militaires …? Mais où on va là ? L’état, comme d’habitude reprend d’une main ce qu’il donne de l’autre…Et le microncéphale qui dit que nos militaires sont en Opex pour nous défendre !!! C’est vraiment du n’importe quoi là-haut !

    • Polymères dit :

      Ben oui, vous imaginez quoi? Qu’on chie de l’or à l’Elysée? Qu’on cultive des billets de banques sur les arbres? Qu’il y a une ferme ou l’on produit de l’argent?
      Ben oui, comme pour de nombreux gilets jaunes qui s’imaginent que l’état est une vache à lait, l’important est de comprendre qu’on dépense ce qu’on reçoit, c’est comme vous, vous voulez plus? il faudra le prendre ailleurs, ce n’est pas une invention politicienne, c’est une réalité économique de base.
      Vous critiquez Macron, pourtant citez moi le dernier président qui a augmenté le budget militaire comme c’est fait?
      Je ne pose pas cette question pour le défendre, mais bien plus pour que vous comme d’autres s’enlèvent un peu leurs manières actuellement à mettre la « faute à macron » partout. Les taxes que payent les armées, ce n’est pas Macron qui vient de l’instaurer, cela a toujours existé et vous ne faîtes que le découvrir. Il est vrai qu’il est bon de relativiser la dépense, mais évitez par pitié de faire le type scandalisé par ce qu’il a appris une chose qui existe depuis tout le temps et qui l’exploite uniquement pour envoyer son petit message anti-Macron, alors même qu’il ne fait, au Sahel, ce qui se fait depuis un moment, par tous les présidents, qu’il donne un discours, bien souvent écris par d’autres, qui rappellent les fondamentaux de la mission, en dehors de tout aspect politique comme vous cherchez à le voir.
      Il y a un problème la haut, pas à l’Elysée, mais dans votre tête, dans votre compréhension du système, vous êtes totalement larguées, vous ne comprenez rien d’autres et vous vous plaisez à avoir Macron comme bouc émissaire pour expliquer un grand n’importe quoi qui est avant tout votre propre méconnaissance de tout ce qui s’y passe.

  25. dolgan dit :

    L’info qu’on a jusque là, c’est que les véhicules Scorpion ont des moteurs civils MODIFIES pour accepter une large gamme de carburants qu’on peut rencontrer en OPEX. Cet article ne dis pas le contraire (mais il est très mal rédigé).
    .
    Il est vraissemblable que les véhicules euros 6 soient ceux qui ne verront pas les Opex: les véhicules de service pour circuler en France ….

  26. Fred dit :

    Les moteurs poly-carburant seront réellement au point, quand on arrivera à modifier le taux de compression, ce qui n’obligera pas à faire des compromis diminuant drastiquement les performances. Le principe est simple, sa mise en œuvre plus ardue, semble-t’il. Par exemple le MCE-5 soutenu par la France :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_MCE-5