Les agressions contre les pompiers militaires ont encore fortement augmenté

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. sergeat dit :

    « détresse psychologique » il serait intéressant approfondir la définition.

  2. Roger Dubreuil dit :

    @ LL : j’ajoute une petite précision, c’est que « Île de France » n’est pas strictement égal à BSPP.
    La BSPP, c’est Paris et la Petite Couronne alors que la Grande Couronne est couverte par des SDIS : services départementaux d’incendie et de secours, civils.
    .
    Je profite de cette contribution pour signaler aux militaires qui lisent opex360 que la reconversion dans la fonction publique territoriale (FPT) et particulièrement dans les SDIS est un parcours très facile et très lucratif.
    J’ai moi-même terminé ma carrière civile comme « Stratif » dans un SDIS et là j’étais mieux payé que n’importe lequel de mes camarades de promo de Saint-Cyr.
    .
    Cette différence n’est pas visible si l’on regarde les indices de solde comme le font les organismes chargés de comparer.
    Mais elle est flagrante si l’on regarde les primes, les avantages en nature et l’usage personnel qui peut être fait sans problème de ces avantages en nature :
    La voiture de fonction à usage personnel y compris pour aller à Marbella ou à Insbruck en famille, c’est autre chose que le quart de place SNCF.
    Le logement de fonction qui permet d’accéder à la propriété, c’est bien aussi.
    .
    Ces sujets sont tabou mais j’en reparlerai volontiers pour éclairer mes camarades militaires.
    Aussi pour faire taire les grincheux qui s’offusquent des primes pourtant minables que l’État verse aux officiers supérieurs et généraux des armées.
    .

    • Xantrailles dit :

      Bonjour,
      Habituellement je trouve vos commentaires plutôt sympathiques, intéressants et modérés bien que partiaux ( type nostalgique de l’ESM, bien que je n’ai à priori que de l’estime pour les cyrards ). J’ai fait comme vous une double carrière, la deuxième civile dans le privé achevée récemment, mais je trouve que vous êtes indécent à l’heure où les gilets jaunes réclament avec raison, une république plus vertueuse, de vanter les « avantages en nature » des carrières de la fonction publique territoriale, dont on sait qu’elle est devenue la dernière grande cause de dépenses immodérées de notre pays.
      Gardez pour vos réunions d’amis vos conseils de « boutiquier » comme aurait dit le grand homme célébré en principe le 2 décembre…
      Je vous salue en ayant le souci de rester amical.

      • Plouc putatif dit :

        La réaction de Xantrailles confirme ce qu’écrivait Dubreuil : ces sujets sont tabous.

        • roissard dit :

          Ces sujets ne sont pas tabous, c’est l’obscénité des  » voiture de fonction à usage personnel y compris pour aller à Marbella ou à Innsbruck en famille, », qui l’est.

        • Xaintrailles dit :

          De formation scientifique, je ne connais pas de sujet tabou. Savez-vous que les vantardises de certains retraités, ont fait supprimer par la gauche dans les années 80, une partie des avantages qu’avaient auparavant les retraités militaires au cours de leur deuxième carrière ?

          • Électeur dit :

            Je suppose que la Gauche, foncièrement antimilitariste, a (et aurait de toute façon) supprimé tout ce qu’elle pouvait supprimer aux militaires, sa seule limite étant de ne pas diminuer la capacité opérationnelle des armées.

      • John dit :

        Je trouve pas indécent les avantages décrits au-dessus…
        La personne a risqué sa vie pour le peuple tout au long de sa vie, et il a le droit à un confort en dehors du travail, et c’est ça que vous trouvez scandaleux?

        Il y a bien des choses à changer avant cela… Le cas d’EDF est choquant par exemple…
        Ou on peut encore parler des avantages d’anciens présidents / ministres / parlementaires… Il y en a énormément de cas choquants.
        Son exemple est celui d’une vie décente.

        • Xaintrailles dit :

          Vous avez raison, EDF c’est un meilleur choix, on risque sa vie sur les pylônes ( ou pas ) et après on a droit à la République Dominicaine ou l’Ile Maurice, c’est plus classe que Marbella…

        • Robert dit :

          John,
          Parlez vous du privilège accordé au CE d’EDF dirigé par la CGT qui touchait non pas un pourcentage de O,2 de la masse salariale comme dans le privé mais de 1% du chiffre d’affaires de l’entreprise et possédait ainsi châteaux et autre avantages matériels dont bénéficiaient les employés d’EDF ainsi que de multiples avantages pour le personnel jusqu’à leur mort?
          Si c’est le cas, c’est effectivement une escroquerie sur le dos des contribuables qui, à l’époque, n’avaient pas le choix de leur fournisseur.
          Entre parenthèses, on comprend mieux pourquoi les communistes de la CGT ne feront jamais la révolution avec de tels privilèges.
          Mais il me semble que ça a changé, non, surtout depuis que le contribuable est libre de choisir son fournisseur ?
          Quelqu’un en sait-il plus ?
          https://www.lepoint.fr/politique/edf-gdf-les-vrais-privileges-des-regimes-speciaux-11-06-2014-1835073_20.php

      • Habitué d'opex360 dit :

        Considérer que gagner de l’argent n’est pas « vertueux », c’est une curieuse tournure d’esprit.
        Pauvreté n’est pas vertu mais faiblesse.

    • Bangkapi dit :

      Je veux bien vous croire.
      Un camarade ancien caporal du 2ème REP est entré chez les pompiers professionnels dans une ville du nord de la France et a terminé sa carrière capitaine ou commandant .
      C’est peu probable qu’il ai eu le même avancement s’il était resté dans l’armée.

    • Roger Dubreuil dit :

      @ Xaintrailles, c’est la réalité et je n’ai aucun motif de la cacher.

      • Xaintrailles dit :

        Désolé, mais on la connaît déjà votre histoire de CEMA de votre promo qui gagnait moins que vous… Vous voulez quoi ? Que tous les commandants et lieutenants-colonels de l’armée de terre rêvent de « pantoufler » comme vous chez les pompiers ? Avec la suppression prévue par Macron de la taxe d’habitation, la vie risque bientôt d’y être moins belle, non ? Et puis un ancien député – ancien magistrat, et grande gueule – a été condamné lundi pour avoir « trop favorisé » sa vie de famille ; vous êtes au courant ?

      • Terrien dit :

        Je ne comprends pas ce qui fait râler Xaintrailles. Ce que dit Roger Dubreuil, il faut le dire : actuellement, même le HCECM fait mine de ne pas être au courant de ces différences énormes de situations entre les militaires et les fonctionnaires.
        Dans l’armée de terre ces différences sont supportables tant que le métier est passionnant, c’est-à-dire jusqu’au grade de capitaine (célibataire), temps de commandement inclus. Mais ensuite mieux vaut passer dans le civil et notamment dans la FPT (fonction publique territoriale).
        .
        Si le ministère des armées et Bercy ne font rien pour atténuer ces différences qui commencent à être mieux connues dans notre société désormais connectée, avoir des bons officiers supérieurs et généraux va devenir difficile.
        Sans doute la classe politique est-elle indifférente à ce problème (parce que « après moi le déluge ») mais il n’empêche que tout citoyen un peu soucieux de l’avenir de la France et de son armée doit s’en soucier. C’est pourquoi il faut, au minimum, le faire savoir.
        .
        Heureusement ce qui va nous sauver c’est que désormais (depuis un arrêt du Conseil Constitutionnel en novembre 2014) les militaires sont autorisés, à titre perso et privé, à fréquenter les partis politiques et à siéger dans les assemblées politiques comme les fonctionnaires civils. Les militaires vont donc pouvoir influencer les pouvoirs politiques sans pour cela être obligés de faire du scandale public.

        • Xaintrailles dit :

          Je suis pour la juste revalorisation des soldes – et non les primes partagées par les seuls plus hauts gradés, je me suis seulement insurgé contre le fait de vanter publiquement – ou presque – des salaires cachés de nature discutable vis à vis des contribuables, que nous sommes presque tous… je ne râle pas, mais donne un point de vue… Merci pour votre compréhension !

    • roissard dit :

      A l’heure où les vieux crèvent de faim en silence, nous sommes absolument ravis de savoir que les impôts des Français servent à payer « des voitures de fonction à usage personnel y compris pour aller à Marbella ou à Innsbruck en famille,  »
      Votre commentaire mérite la plus large diffusion sur les réseaux sociaux.

      • Roger Dubreuil dit :

        Je veux que ce soit connu et c’est pourquoi j’en parle : je veux faire savoir que les militaires sont les agents publics les plus mal traités en France.
        .
        La Grande Muette ne le disait pas et supportait en silence la désinformation dont les militaires étaient victimes, supposés bénéficier de toutes sortes d’avantages discrets mais scandaleux.
        .
        Maintenant que l’on peut rectifier les légendes et faire connaître la vérité, il faut la faire connaître.

  3. girardin dit :

    Cette évolution inadmissible explique, comme je l’ai déjà signalé précédemment, le fait que maintenant beaucoup de pompiers ont été dotés…. d’un gilet pare-balles et pas seulement pour intervention en cas d’attentat.

  4. Wrecker47 dit :

    il y a peu de gens qui font la différence entre pompiers civils et pompiers militaires …

    • Castel dit :

      @ Wreker 47
      De toutes façons, que ce soit des militaires ou pas, les agressions contre des pompiers me paraissent aussi graves qu’incompréhensible, et c’est à mon avis à la justice de faire des exemples, comme par exemple à Toulouse récemment, ou un jeune qui avait essayé d’empêcher ceux-ci d’accéder dans la cité ou il habite, alors qu’ils venaient secourir une personne accidentée……..
      Tarif ; 3ans ferme !!
      Il va avoir le temps de réfléchir avant d’envisager de recommencer !!!
      Malheureusement, j’ai l’impression que les tribunaux ne sont pas toujours aussi fermes avec ce genre d’individu……

      • Logos dit :

        Oui, bon… 3 ans. Avec ou sans mandat de dépôt a l audience ? Car sans, les 3 ans se feront. .. plus tard, voire en peine aménagée. .. et de toutes façons, 3 ans n en font jamais que 2 avec les remises…

      • Allobroge dit :

        Sachant que pour un an ferme il y a trois de remise de peine systématiquement, au final il ne fera que trois mois de prison ferme, s’il la fait à moins qu’il ne lui soit remis un bracelet électronique !Il doit bien se marrer le fautif !

    • Roger Dubreuil dit :

      Mon cher W47,
      La différence est énorme pourtant, sous deux aspects :
      1) le premier aspect, celui de la situation personnelle des agents, on en a parlé plus haut.
      Je précise que pour percevoir son plein traitement, le pompier civil est astreint à 94 jours de garde de 24h par année (= 2256 heures), et rien de plus. Pour la rémunération et autres droits acquis ces gardes de 24h sont comptées comme 24 heures de travail mais au cours de ces périodes, le sapeur-pompier civil ne peut pas être actif (entraînement, entretien du matériel) pendant plus de 8 heures. Au-delà de ces 8 heures, le pompier civil est astreint seulement aux interventions.
      .
      L’ensemble de ces dispositions réglementaires (c’est un décret) laisse à chaque pompier civil 271 jours de loisir chaque année. Voyez ici, c’est officiel : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2013/12/18/INTE1318531D/jo
      Ce régime des pompiers civils peut faire rêver les militaires. Et ils sont stupéfaits, comme je l’ai été moi-même, lorsqu’ils le découvrent.
      Naturellement les SPP (sapeurs-pompiers professionnels) ne s’en vantent pas beaucoup, c’est pourquoi je tiens à en parler ici pour compenser leur discrétion.
      .
      2) le deuxième aspect (et je reviens dans le sujet initial), c’est le devoir de retrait : le fonctionnaire (et ce principe est aussi valable pour la Police, sans l’être pour les Gendarmes) est tenu de ne pas y aller quand c’est dangereux. Le chef d’équipe pompier civil qui ferait prendre des risques à ses équipiers serait passible du tribunal criminel (la Cour d’Assises) en cas d’accident qui arriverait à l’un d’eux. Rien de tel pour les militaires : ceux-ci doivent y aller coûte que coûte. La différence est statutaire.
      .
      Je réponds ainsi, de façon argumentée et preuves à l’appui, à votre observation « peu de gens font la différence entre pompiers civils et pompiers militaires ». Les différences sont gigantesques pourtant, quel que soit l’angle sous lequel on examine les statuts civil et militaire. D’accord avec vous : le public ne voit pas les différences et ça s’explique, on peut l’admettre.
      .
      Mais ce qui n’est pas admissible, c’est que les organismes officiellement chargés de faire des comparaisons ne voient pas, eux non plus, de différence : HCECM et commissions parlementaires notamment. Mais je reste optimiste pour l’avenir, moi aussi, comme « Terrien » plus haut : en entrant dans les partis et assemblées politiques (c’est possible depuis novembre 2014), les militaires vont enfin pouvoir agir aux bons endroits du pouvoir, comme les fonctionnaires civils.
      .

  5. Robert dit :

    Alcoolisme, dit l’article.
    Alcooliques indistinctement ?
    Toxicomanie est un autre problème, avec certaines drogues, la déchéance et la déconnexion du réel touchent indistinctement les populations concernées, particulièrement le crack.
    Mais l’agressivité « ordinaire » d’un alcoolique est différente de celle qui consiste à agresser des pompiers.
    Cette agressivité se serait-elle toujours produite ou se serait développée depuis quelques temps ?
    Parce que dans ce genre d’article, il faut deviner ce qui n’est pas dit à propos de la situation décrite, et qui permettrait de comprendre le problème de fond de manière plus précise.

    • sergeat dit :

      Oui il y a beaucoup de mots tabous,l’engineering social rend coupable toute personne qui ose critiquer ou mettre en doute « le vivre ensemble »,l’immigration irrationnelle,le bien fait civilisationnel des « gays », ….une auto-censure inconsciente se développe dans le langage publique de peur d’être traité de « peste brune,d’homophobe…d’ailleurs ces seuls mots vous condamnent sans discussion ni procès.
      Et même ces paroles publiques qui dérangent peuvent aussi vous amener devant les tribunaux par la police de la pensée que sont toutes les associations financées en partie par nos impôts.

      • Clément dit :

        @sergeat
        Vous savez que « l’engineering social » c’est pas du tout, mais alors pas du tout ça. C’est un synonyme de « renseignement humain », mais plus approprié au milieu de l’entreprise.

        Et quel est le rapport avec les gay ?
        Avant d’utiliser des mots, assurez-vous qu’ils correspondent à votre pensée.

        • sergeat dit :

          Lisez l’écrivain Cerise,et le médecin français Gustave Lebon(qui a influencé Hitler,Roosevelt,De Gaule….psychologie des foules,manipulation du peuple….) ,l’engineering social vous pousse à admettre ce qui n’est pas admissible.

  6. Clavier dit :

    Une société qui s’en prend à ses pompiers est vraiment malade….

    • TINA2009 dit :

      BSr Mr CLAVIER !

      Votre réflexion est beaucoup succincte !
      Nous connaissant depuis quelque temps déjà , j’ai besoin de développements de votre part à ce sujet – que l’on soit ou pas d’accord , ce n’est pas le problème ou encore l’objectif …- Merci de bien vouloir développer . Votre réflexion est bien souvent intéressant pour nombre d’entre nous ( dont moi , au risque de vous surprendre ou heurter !!!)
      A vous lire .
      Bien à vous!
      TINA2009

  7. Breer dit :

    Evidemment les médias, ne veulent pas trop donner de détails sur qui sont ces agresseurs, au risque
    de dévoiler toutes les carences psychologiques, éducatives, morales, et cognitives dont ces individus sont les tenants… un être humain sain mentalement et civilisé par son éducation n’ira jamais agresser des pompiers qui agissent pour le bien commun au risque de leur propres vies…

    Faillitte de l’état en terme de compétence à civiliser les milliers de jeunes (dont un grand poucentage issu de l’immigration) mais aussi méconnaissance par les hauts responsables du public et des dirigeants politiques, du fonctionnement psychologique « archaique » et des mentalités différentes des familles d’origines étrangères qui en découlent.

    Ceux qui agressent les pompiers sont les mêmes qui vont piller, casser, voler, brûler les voitures
    , et le pire est à venir parce qu’ils prennent de l’âge et que des générations de petits frères aussi..

  8. Breer dit :

    Les milliards dépensés dans la défense et l’armement qu’il faut renouveler sans cesse, n’empêcheront pas le chaos social en interne dans le pays, ni la violence qui en découle…. Il est moins à craindre une guerre de nations, que le chaos qui s’annonce alimenté de plus par la propagande islamiste, et les idéologies anti autorité des extrémistes gauchistes…..

    L’exemple de ces dernières semaines en est l’amorce et la preuve, lorsque les forces de police, de gendarmerie et de secours seront épuisés, que feront nos édiles, nos politiques, on se demande
    s’ils ne laisseront pas le chaos s’installer par peur d’envoyer l’armée dans les rues, ce qui s’apparentera à un début de dictature ..

    • John dit :

      Toutes les extrêmes sont dangereuses, mais c’est difficile de l’accepter… Historiquement, le fascisme et le nazisme ont fait pas mal de morts non? Il n’y a pas de risque de ce type selon vous?
      L’extrême droite a aussi commis des attentats en Europe, aux USA et ce relativement récemment…
      Prenez le cas des USA, entre les années 2000 et 2010, les attaques d’extrémistes de droite sont passée de 6% à 35% alors que pour l’extrême gauche, les environnementalistes, ce chiffre est passé de 64% à 12%.
      Aux USA, en 2017, l’ADL a relevé 387 meurtres liés à tous extrémismes confondus, 71 % étaient dus à l’extrême droite / suprémacisme, et 26% liés à l’islamisme.
      Il faut regarder les choses en face avec des chiffres, et ne pas prendre des sentiments ou des impressions pour des faits.
      .
      Et surtout, il faut combattre tous les extrémismes à leur racine. Dans le cas du terrorisme suprémaciste blanc aux USA, je pense que le problème n’est pas la blancheur, la religion, ou leur bord politique. Il faut lutter contre les idéologies qui poussent au crime et à la haine.

      • Robert dit :

        John,
        L’ADL est une organisation démocrate de la communauté juive, l’équivalent de notre LICRA. Elle est donc juge et partie et irrecevable quand à une nécessaire honnêteté intellectuelle sur ce sujet sensible.
        Ou sont catalogués les crimes racistes commis par des noirs sur des blancs ?
        Quand on parle facilement d’un Dylan Roof qui a tué des noirs dans une église, il existe aussi des noirs qui tuent des blancs avec le même genre de motivation, la haine raciste.Ils ne sont pas extrémistes, eux, la nation of Islam ou les Black Panthers ?
        https://www.dreuz.info/2017/11/28/les-noirs-sont-responsables-de-la-hausse-des-crimes-racistes-et-ce-nest-pas-nouveau/
        Je ne cherche ni à excuser les uns ni à accabler les autres, mais la société américaine est bien plus complexe que vous ne la présentez et vos références sont militantes, hostiles à priori aux blancs conservateurs et favorable aux démocrates et noirs comme le NAACP, donc avec une tendance lourde à ne voir que ce qui arrange leur business. Et il existe aussi des grandes controverses entre mouvements concernant la définition du racisme, malgré le racisme anti blanc qui se développe dans l’intelligentsia et les universités dans la dynamique gauchiste de « Black Lives Matter. » A ce propos, gauchistes et racistes anti blancs tiennent les facs et agissent en toute impunité dans la rue contre tout ce qui est qualifié de conservateur et « suprémaciste », terme qui recouvre des réalités bien différentes entre elles. Il existe des milliers de vidéos d’agressions de manifs, mais pas d’équivalent d’agression par des conservateurs et « suprémacistes ». La rue et l’intelligentsia sont au pouvoir d’une gauche haineuse et violente et ce que vous appelez des attaques sont aussi parfois des réactions légitimes par des agressés à leurs agresseurs qui se retrouvent victimes et les autres agressés.
        Qu’appelez vous d’ailleurs réellement une agression ?
        Quand à la filiation du national socialisme et du fascisme, pouvez-vous me citer un seul de leurs penseurs qui soit réellement de droite ?
        Mussolini vient du parti socialiste italien dont il a dirigé le journal Avanti. Il a même été arrêté en Suisse et fiché comme anarchiste. Toute sa pensée est inspiré de penseurs comme Blanqui ou Proudhon et ses influences dans la construction du fascisme seront de gauche radicale.
        Quand à Hitler, il a toujours été détesté par la droite à qui il le rendait bien, certains essaient de la relier à la révolution conservatrice, mais ça n’a aucun sens tellement les deux sont aux opposés. Il est inspiré par Mussolini et par des penseurs racialistes ou pangermanistes. Il n’y a que des gens malhonnêtes ou de gauche pour classer ces deux régimes à droite.
        Ils sont à classer avec leurs méfaits clairement dans une filiation voisine de celle du communisme soviétique, même si le fascisme italien est différent de nature, n’a pas d’idéologie raciste ou antisémite, et bien moins sanguinaire que les deux autres.
        Mais en citant l’ADL, vous aurez du mal à saisir ces nuances, comme si vous pouviez avoir un avis honnête sur le FN avec la LICRA.
        Les USA ont leur histoire spécifique, et nous la nôtre. Nous n’avons pas vécu la ségrégation, ni la présence massive de populations noires françaises. « L’extrémisme » violent et dangereux est à identifier tel qu’il est et pas à cataloguer avec des penseurs ou des militants d’idées qui déplaisent et sont mêlées à celle de fanatiques aux idées légitimant la haine et la violence. Sans distinction entre penseurs de droite et fanatiques haineux, toute étude est vouée à la caricature. Et j’en dirais autant concernant la gauche, dont certains appellent à la haine raciste contre les blancs. Car discriminer, interdire d’expression, calomnier, agresser en public, sont aussi des formes de violence typique de la gauche. Il me semble légitime de les comptabiliser parmi la violence extrémiste. Je rappelle que les crimes de masse au 20eme siècle ont tous été commis par des régimes idéologiquement de gauche qui prétendaient régénérer l’espèce humaine et la société.

        • John dit :

          Pour commencer, je vais expliquer la raison de ce commentaire. La personne à qui je réponds a écrit: « Il est moins à craindre une guerre de nations, que le chaos qui s’annonce alimenté de plus par la propagande islamiste, et les idéologies anti autorité des extrémistes gauchistes….. »
          Je ne suis pas militant, et je n’élude pas les crimes haineux, les causes de chaos venant d’autres communautés, ou à l’encontre de l’occident. Je tentais simplement de montrer que les extrêmes toutes confondues sont les principaux risques dans un futur proche, et pas seulement certains extrémismes. Donc merci de me permettre de clarifier avec votre commentaire.
          .
          En effet, concernant les chiffres que je cite, on peut avoir un œil critique dessus, les interpréter comme vous le faites. Mais ces chiffres ne sont pas à discréditer totalement.
          Aujourd’hui, on parle par exemple souvent dans les médias des juifs qui partent de pays occidentaux pour rejoindre Israël. La cause de ce phénomène est entre autres la crainte de crimes racistes (violences, vols, viols, meurtres, attentats…). Et souvent, cela est assimilé à la montée de l’islamisme. Il est intéressant de voir que l’islamisme seul n’explique pas tous ces crimes mais que les extrêmes « politiques » ont aussi un rôle à jouer.
          Quand je parle de meurtres dus à la haine, je parle d’une idéologie qui pousse à commettre le crime, et je ne parle pas des crimes dont l’origine peut être autre (flic assassiné, ou inversement suspect abattu, mari ou femme jalouse, crise de folie…). Et le % restant (3%) ce sont l’extrême gauche, et les extrémistes noirs.
          Et bien évidemment qu’il y a du racisme anti-blanc… Le racisme s’attaque par nature à tous ceux qui sont différents, et la différence étant relative, il n’y a personne qui est épargné par cela. Ensuite, les statistiques que vous montrez sont très intéressantes, et j’ose espérer que les politiciens américains en prennent connaissance pour agir au mieux sur ces tendances.
          Mais ce n’est pas impossibles que les chiffres que je mentionne soient complémentaires. Je parle de meurtre haineux, et vous mettez en avant toute activité criminelle ayant pour origine la haine !

          Concernant les USA, évidemment la société est beaucoup plus complexe, je ne tenais pas à tout développer, mais comme écrit au-dessus, montrer que l’extrémisme qui n’est pas cité est une cause du chaos.
          Par contre, les approches « complotistes » me gênent un peu. Je suis pas d’accord sur le fait que les médias ou les universités sont des sanctuaires de gauche et que les études seraient toutes biaisées. Si il y avait des études de qualités qui serviraient la contradiction, je serais curieux de les lire. Mais des mouvements comme « Black lives matter » ne sont pas nés basés sur rien. Les lois ségrégationnistes sont pas si anciennes que ça, et l’abrogation de ces lois n’ont pas tout résolu.
          Certes il est vrai qu’il y a une frange extrémiste qui utilise ces faits et ces statistiques pour justifier leur violence et leur criminalité, et cela est à combattre ! Il y a aussi des entrepreneurs noirs aux USA qui n’engagent pas à la compétence, pas qui engagent presque que des noirs parce qu’ils disent que les blancs sont racistes et qu’ils doivent favoriser leur communauté, et cela est aussi à combattre selon moi. MAIS on ne peut pas éluder le fait qu’aux USA, les noirs subissent encore les idées reçues sur leur communauté. Il y a moins de blancs qui sont condamnés pour assassinat par erreur, il y a moins de blancs qui sont abattus par des flics par de la prétendue légitime défense. En 2014, parmi les personnes non-armées assassinées par les flics, il y a eu plus de noirs que de blancs, malgré une population noire représentant 13% de la population.

          Ensuite, concernant la gauche / la droite et le fascisme… En effet, mes propos sont très très loin d’être précis, mais je ne suis ni de gauche ni malhonnête.
          Le fascisme est défini aujourd’hui comme tout système politique autoritaire associant le populisme, le nationalisme et le totalitarisme.
          Et parmi ces traits décrivant une système fasciste, un certain nombre peut être appliqué à la droite.
          Le parti nazi étant national socialiste, il y a une partie des idées de gauches / extrême gauche, et une autre partie provenant de la droite / extrême droite. Donc mettre ce régime dans la boîte « gauche » est simpliste. Aujourd’hui le parti nazi est souvent qualifié d’extrême droite, et vous avez raison, c’est imprécis. la définition nationale socialiste est la plus précise. Mais on ne peut pas enlever certaines idées d’extrême droite qui sont aussi le fondement de cette idéologie.
          .
          Mais tout ça c’est un détail, c’est une question de définition… Le plus important c’est le début de mon propos. Il n’y a pas d’extrême qui n’est pas un risque. Toutes le sont, il ne faut en éluder aucune !

    • Allobroge dit :

      « …que feront nos édiles, nos politiques, on se demande ? »…Sans doute partiront ils à Londres comme en 40 qui sait ?

  9. Raymond75 dit :

    Inadmissible : familles en dérives sans éducation ni autorité, jeunes jamais sanctionnés et qui se pensent invulnérables, justice faible, et aussi population qui laisse faire ! Les Corses eux, ont su réagir, énergiquement !!! Un signe évident de la déliquescence de notre société.

  10. Carin dit :

    L’article fait référence aux 2 pompiers qui sont intervenus sur un dément, qui après après avoir regagné son domicile pour « aller chercher quelque chose » est ressorti armé d’un couteau avec lequel il a tué un pompier et gravement blessé le second avant d’etre maîtrisé… j’en déduit que nos policiers n’ont toujours pas de consignes pour accompagner les pompiers sur certaines de leurs interventions… pourtant lorsque vous faites le 18, votre appel est automatiquement relayé au 17 et vice-versa. Faut’il que nos amis pompiers fassent l’arbre droit ou Le poirier pour que leur investissement dans le secours soit pris en compte par nos décideurs? Ou ces derniers attendent d’autres morts pour manger pour moins de 200 euros le repas et reverser la part ainsi économisée à l’embauche et l’equipement de policiers qui pourront êtres ainsi utilement employés à La Défense de nos pompiers? Prendre un coup de tazer ou de flash-ball ça calme même les plus exités… surtout que derrière se trouve maître Tonfa , qui efface plus qu’un sourire et pour finir maîtresse menotte qui entrave utilement les restes ou retours d’exitation… enfin tout du petit matériel dont il est facile et pas cher de doter nos policiers/gendarmes.

    • Castel dit :

      @ Carin
      Ce cas précis était un peu différent, puisqu’à mon sens, ce n’était pas aux pompiers d’intervenir pour s’occuper d’un malade mental, sauf en soutien, si la police ou les infirmiers, leur avait demandé en supposant par exemple, que l’individu menace de provoquer un incendie…
      De même, que ça n’aurait pas été le rôle non plus de la police ou de la gendarmerie, d’essayer d’éteindre un incendie d’une certaine ampleur, sauf évidemment si les pompiers ne pouvaient se déplacer pour une raison particulière…..

  11. Thaurac dit :

    En corse il y a quelques temps, en intervenant dans une cité les pompiers locaux avaient été agressés, caillassée, alors les locaux( les bons..) sont entrés dans la cité pour expliquer comment bien se comporter envers les pompiers en intervention, et bizarrement, ça c’est calmé très rapidement….

  12. Duc d'Orléans dit :

    Je ne suis pas convaincu par les argumentations des officiers cités pour expliquer (excuser ? ) le phénomène. On se torchait la gueule aux XIX° et XX° siècle autant qu’aujourd’hui et peut-être plus. Idem pour la misère et la faim dans certains quartiers. Mais, il y avait un respect et une admiration pour les pompiers et leur travail. Les premières attaques ont commence sous la présidence Mitterrand. Au début ça a choqué et puis maintenant on s’y fait, ça fait partir du normal.
    En fait c’est un effondrement du civisme chez certains, notamment dans des populations inassimilables. Comme un passage à tabac des racailles est hors de question et que les magistrats sont toujours aussi mollassons, le problème n’est pas près d’être réglé.

    • Dominique HUET dit :

      Tout à fait d’accord. Un état qui laisse caillasser et agresser ses pompiers est un état fini. Des amis Américains ont été très surpris qu’on laisse faire çà sans réagir!

      • Allobroge dit :

        Oui mais nous sommes LE pays des droits de l’Homme et surtout de GAUCHE , ceci explique cela, car tous les maux viennent de l’éducation « petite bourgeoise » dont souffre notre société bien entendu !

        • Françoise dit :

          @Allobroge : Pas seulement, ou sinon oui, mais indirectement : Il y a un chômage phénoménal grâce aux mesures de la gauche et le nombre bien trop important de fonctionnaires (qu’il faut payer avec nos impôts, or les entreprises qui paient plus d’impôt que théoriquement nécessaire, ne peuvent pas embaucher).
          .
          Des gens au chômage font plus n’importe quoi que des employés. Du coup les pompiers sont plus appelés.
          .
          Évîdemment, quand on ajoute les peuplades inassimilables (introduites principalement par la gauche, bien qu’elles aient commencé à venir avant), le chiffre des agressions de pompiers ne peut que grossir.

          • Robert dit :

            Françoise,
            Nous y sommes.
            Mais on vous objectera que vos rapprochements ne sont pas « scientifiques » et que les « scientifiques » en cour, comme Hervé Le Bras, ont pour vocation revendiquée de nier la réalité.
            C’est le pouvoir des prestidigitateurs.
            Cela suffit à rendre inexistantes dans les préoccupations politiques ces réalités indéniables.

  13. Anciencriquet dit :

    Bravo, 40 ans d’incurie de la part de nos gouvernants et des politicards de tous poils. Sans oublier une justice totalement laxiste. S’en prendre aux personnes qui viennent vous secourir, on marche sur la tête.
    Il est grand temps de virer tous les envahisseurs que l’on dénomme pudiquement migrants et virer les étrangers condamnés. Pour les autres, qui ont des papiers (sic), un éloignement dans un département ultra-marin comme la Guyane ou une île à l’image de ce qu’a fait le Danemark. Cela devrait permettre de payer les gens qui travaillent ainsi que les vieux, dont je fais parti pour la sueur qu’ils ont dépensé pour permettre aux énarques de se payer notre tête. Merci, ça suffit.
    N’oublions pas les Fdo et les militaires qui souffrent aussi.

    • Frédéric dit :

      Pouvez vous précisé le cas du Danemark ?

      Ce pays a une police relativement modeste et qui fait relativement peu parlé d’elle (j’ai fait l’article du wiki au début des années 2010, faudra que je fasse une mise à jour) :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Police_au_Danemark

      • Anciencriquet dit :

        Le Danemark oblige un étranger condamné à résider sur une île située à une centaine de km des côtes, en attendant son expulsion. Toutefois, il peut retourner à terre pour la journée, mais comme le ferry est très cher?? »
        Avant que cela arrive en France, il faudra virer cette clique qui gouverne la France depuis trop longtemps. Au Danemark, pas d’Ame ou Cmu. Le « touriste » paye les soins, etc….

    • Carin dit :

      À anciencriquet
      Les guyanais vous remercient chaleureusement de leur envoyer tout ceux que vous considérez comme de la fange!!!
      PS: ils espèrent également que vous ne les considériez pas comme vos envoies?

      • Anciencriquet dit :

        Carin : à ce qu’il me semble, le bagne a apporté de la prospérité. Après, prenez le comme vous voulez. Il me semble que vous méconnaissez la superficie de ce département.
        Cordialement

  14. Roger 56 dit :

    Il devient urgent que ce pays possède une vraie politique, par exemple selon les idées de Maurice Allais (Polytechnicien major promo 1931, Prix Nobel d’économie, Académicien) « lettre aux Français » – Il est mensonger de promettre la prospérité à tous les peuples européens lorsque les frontières commerciales sont ouvertes et Une immigration hors de contrôle ruinera le pays d’accueil…Pas très politiquement correct mais à méditer.

  15. mich dit :

    Les services d ‘urgence tirent aussi l ‘alarme depuis de nombreuses années sur l ‘impatience et la violence qui montent dans notre société , l ‘alcoolisme en est un des vecteurs que l’on n ‘ aime pas trop touché , lobby oblige ,certains sont très fort en ce moment pour chercher des solutions à nos problèmes dans des pays voisins (au hasard le referendum Suisse !) ,je ne crois pas que le traitement fait aux problèmes d’alcool ou de drogue dans ce pays leurs plairaient beaucoup , ni leurs couverture radar !
    J ‘ai l’impression que nous donnons trop une image d ‘enfant gâté en ce moment ,peut être que nous allons finir par mériter un gros coup de pied au cul , peut être pas .

  16. Breer dit :

    Aujourd’hui encore devant un lycée de Marseille des groupes de jeunes qui ont ramené tous les containers poubelles du quartier pour bloquer l’entrée de leur lycée, ont allumé un feu au milieu de la rue, et fume des pétards avec leurs airs abrutis… Bravo aux enseignants des 30 dernères années, pour la plupart gauchisants, syndiqués qui ont bien manipulé la jeunesse… C’est le retour de bâton
    maintenant, vu le niveau de pensée et de conscience de ces jeunes décérébrés aux jeux vidéo, au monde virtuel, à la pensée aléatoire, qui échappent de plus en plus au raisonnement et à l’autorité des adultes… J’ai pas vu un parent venir chercher son ou sa gamine… les parents sont eux même soit sépassés soit manifestants réels ou latents .. L’avenir de la France, ce sont ces jeunes !!!!!
    Put…… on est mal barré

    • Robert dit :

      Breer,
      Elèves, profs ou parents, pas tous. La plupart subissent, font semblant d’être d’accord pour avoir la paix. Pour avoir la paix dans un groupe de jeunes, il faut se fondre dans le groupe, pareil dans le corps enseignant. C’est lâche et triste, mais c’est comme ça.
      Alors, beaucoup votent avec leurs pieds, partent ailleurs, laissant sur place ceux qui ne peuvent pas partir.
      Un pompier me le disait clairement ces derniers jours, ils savent ou ils ne doivent plus aller et s’habituent à être agressés non seulement par les inévitables cas sociaux, mais par jeu, pour défier ce qui représente la France et l’autorité. Vu que je ne suis pas sûr qu’eux aient encore la stabilité affective et psychologique, à l’image de notre société, pour passer à travers, j’imagine les dégâts sur les personnes et les familles.
      Je suis très pessimiste sur l’avenir, et depuis un moment. Je ne vois pas comment cela déboucherait sur autre chose qu’une violence collective. Et je pense que cette situation d’insécurité est bien commode pour des gouvernants, la peur assurant la passivité du grand nombre. Mais la peur peut déboucher sur une explosion radicale.

    • mich dit :

      Bonjour , combien de lyceens et d etudiants dans la rue en france avant de raconter vos histoires ?il y a largement autant de vieux cons que de jeunes dans notre pays ,mais vous devez le savoir a Marseille .

    • Électeur dit :

      @ Robert
      Les agressions délibérées ne sont pas exactement faites « pour défier ce qui représente la France et l’autorité ». En réalité l’on a affaire à de médiocres voyous qui agressent ceux qui visiblement ne pourront réagir qu’en respectant la loi (Pompiers, postiers, SOS-médecins, conducteurs d’autobus, flics…).
      Parce que les voyous ont compris l’essentiel : la loi protège ceux qui ne la respectent pas et pénalise ceux qui la respectent.
      L’explication par la volonté politique de « défier ce qui représente l’autorité », c’est de l’intellectualisme crypto-gauchiste (je reste poli : j’aurais pu dire « c’est de la connerie »).
      .
      Il faut sortir de ces sophismes soixante-huitards. A cause de ces vieux raisonnements sociologiques à deux balles, les juges croient être des arbitres entre deux sortes de méchants qui se valent et qu’il faut neutraliser également : les voyous et les flics.
      .
      Qu’est-ce qu’un juge, en fait ? Un individu qui a fait des études de droits, souvent parce qu’il ne savait pas quoi faire après le bachot.
      Puis nanti de ses diplômes de droit, il a passé un concours de la magistrature quand il a compris qu’il ne pourrait pas réussir comme avocat et risquait de mourir de faim.
      C’est pourquoi les juges sont intellectuellement dépassés quand, soudain obligés de s’occuper de la vraie vie, ils doivent faire la différence entre les voyous et les flics.
      .
      Grâce aux juges, les voyous sont tranquilles pour agresser des gens qui sont obligés de respecter la loi. Mais essayez ceci : passez dans les « quartiers » avec une grosse voiture aux vitres teintées, vous ne risquez rien. Les voyous ne savent pas si, quand ils vous jetteront des cailloux, votre voiture s’arrêtera, en sortiront trois ou quatre mecs pas-contents et armés de fusils de chasse qui vont leur donner une leçon et disparaître. Vous êtes tranquille quand les voyous ne sont pas sûr que vous allez respecter la loi.
      Il faut changer la loi mais le Législateur s’en fout, il n’est pas concerné.

  17. bolux dit :

    zero augmentation , point d’indice qui n’augmente pas . Merci l’armée