Naval Group – Le premier sous-marin Scorpène destiné à la marine brésilienne a été mis à flot

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. CPJ94 dit :

    Un sous-marin Scorpène, avec ses technologies et système de commande de pointe, son équipement et ses armements (F21 torpilles lourdes dernière génération et SM39) … c’est déjà beaucoup pour un pays à la corruption endémique et qui vient de placer au pouvoir un mouvement plutôt à droite … le transfert de la technologie de propulsion nucléaire a t’elle été validée par la comission (CIEEMG) , et surtout ce « feu vert » peut-il être réévalué dans des cas de ce type ?

    • Castel dit :

      @ CJP94
      Plutôt à droite ?
      Concernant Bolsonaro, il s’agit à mon sens d’un doux euphémisme !!
      Mais, ce n’est pas ce qui m’inquiète le plus en ce qui concerne ce futur président, est plutôt qu’il n’est jamais dépassé le grade de capitaine dans l’armée Brésilienne !!
      Pour un homme qui va présider un pays aussi gigantesque, cela ne me semble pas bon signe …..
      On a vu des Généraux, à la tête de nombreux pays, des Colonels, ou à la rigueur des commandants, mais jamais un grade aussi faible pour diriger un pays de cette importance !!
      Si ce monsieur n’a pas mieux réussi dans l’armée, je ne suis pas certain qu’il fera mieux en qualité de président de la république…..
      Et si son échec était trop patent à ce poste, espérons qu’il n’essaye pas de restaurer son image, en voulant récupérer la Guyane Française pour mettre la main sur ses formidables réserves d’or, comme l’avait fait en son temps un certain Galtiéri en Argentine vis à vis des Malouines !!

      • Auguste dit :

        On l’a pas mis à la tête du Brésil pour diriger.Il a dit lui même qu’il n’y connait rien en économie.Et pour la répression,ce pourquoi on l’a choisi à mon avis,pas besoin d’être Général.Quant à attaquer la Guyane,irréaliste.Il va le faire avec quoi,et comment?.Par terre,à travers la forêt amazonienne?.Et par mer,il n’aura pas le temps de sortir du port.

        • Castel dit :

          C’est heureusement assez improbable, j’en conviens…..
          Mais le scénario pourrait être le suivant :
          Invasion organisée de « garrimpéros » à travers la forẽt Amazonienne
          Puis submersion de la population Guyanaise, assez peu nombreuse,et des forces de l’ordre insuffisantes pour les empêcher de passer sur une durée de plusieurs mois…..
          D’où, période de troubles et d’incertitude sur le territoire, que les forces métropolitaines ne pourraient empêcher …..
          Le Brésil proposerait alors son aide pour rétablir la situation que la France finirait peut-être par accepter….
          Une fois la situation rétablie, les forces Brésiliennes se retireraient, laissant faire sur place des soit-disants « indépendantistes », qui réclameraient un référendum d’autodétermination, suite, d’après eux à la défaillance évidente de la France à leur égard, qui, s’il était obtenu, pourrait déboucher à terme à un rattachement de la Guyane Française au Brésil !!
          Ce n’est évidemment qu’un scénario parmi tant d’autre, mais qui me semblerait le plus probable pour un homme politique aux abois et qui chercherait à redorer son blason ( ce qui serait le cas de le dire pour la Guyane !!)

        • Castel dit :

          Vous avez l’air de sous estimer la puissance militaire Brésilienne !!
          C’est plutôt nos forces aériennes qui seraient détruites rapidement, vu le disproportion des forces, et donc notre flotte basée en Guyane qui risquerait de subir le même sort !!
          De plus, les troupes Brésiliennes sont entraînées depuis longtemps au combat de jungle, et ce n’est pas l’Oyapock ou le Maroni qui pourraient les retenir longtemps, sans compter, qu’avec une probable supériorité aérienne dès le début du conflit, ils pourraient s’emparer de terrains atterrissage, pour amener plus rapidement leurs troupes….
          Mais heureusement, cette hypothèse est peu probable, car les Brésiliens, savent très bien que dans ce cas, nous n’aurions d’autre solution que d’employer nos armes nucléaires tactiques , auxquels ils ne pourraient pas répondre …..
          Car, contrairement aux Anglais pour les Malouines, nous n’aurions pas 400km d’Océan pour faire jouer notre supériorité aéronavale, et nos effectifs sur place, ne pourraient pas être assez nombreux pour espérer l’emporter dans une guerre classique face à l »armada » Brésilienne !!
          C’est pour ça, que l’hypothèse que j’évoque ici par ailleurs, me paraîtrait plus crédible, mai heureusement tout de même également peu probable , mais pas impossible non plus….

      • Thaurac dit :

        Poutine n’a jamais été haut gradé du fsb, tout comme Xi de l’ armée rouge, comparons avec toutes les données sinon cela ne veut rien dire.
        Et ne vous inquiétez pas, la Guyane française peut dormir sur ses deux oreilles….la conspi en marche..

      • B.M. dit :

        Vous racontez n’importe quoi : s’il n’a pas dépassé le grade de capitaine c’est parce qu’il s’est fait virer de l’armée à l’age de 33 ans pour des raisons pas très claires (comme souvent dans ce genre de pays). A 35 ans il s’est fait élire député de Rio de Janeiro et a été réélu sans discontinuer depuis (il a maintenant 63ans, c’est donc un parcours parlementaire conséquent). Par ailleurs si vous regardez sous quelles couleurs il s’est fait élire vous verrez qu’il n’y a aucun parti extrême.
        C’est donc un politicien chevronné et pas comme vous le dites un petit capitaine apprenti dictateur.

        • behemoth dit :

          30 ans dans la politique brésilienne et élu de Rio… c’est qu’il est super corrompu alors!

      • Patrick Bolle dit :

        raisonnement à l’emporte pièce! nous avons bien élu un enfant à la tête de l’Etat. Bolsonaro connait au moins le milieu militaire lui. Quelle importance le grade ? Cela fait longtemps qu’il a été élu député, contrairement à notre adulescent.

      • Alain Terieur dit :

        Il parait que l’on aurez même vue un Président compétant blanchi sous le harnais à la tête de la France ! C’est dire la pertinence de votre analyse…

      • MD dit :

        Pourquoi donc un gouvernement brésilien s’intéresserait-il aux  »formidables réserves d’or  » de la Guyane française, difficiles à exploiter, lorsqu’il y a d’énormes réserves d’hydrocarbures au large du Brésil qu’il voudrait bien exploiter ?
        Connaissez vous seulement ce pays et ses habitants , pour les comparer aux Argentins du temps de la junte ?

      • Piauhau dit :

        Ouah! Vous devriez faire scénariste pour Hollywood ou pour Luc Besson. Impressionnant !

    • Fred dit :

      @ CPJ94
      Il n’y a pas de « transfert de la technologie de propulsion nucléaire » – c’est d’ailleurs indiqué dans l’article de Laurent Lagneau – Naval Group ne fournissant que la coque et ses instruments, le Brésil devant s’occuper lui-même de la propulsion.

    • ClémentF dit :

      On peut toujours discuter, mais qu’un pays de l’importance du Brésil ait les moyens de ses ambitions, c’est plutôt sain. Pour le bon ordre des choses, un peu comme les checks and balances de la constitution américaine.

    • Thaurac dit :

      « Plutot à droite.. » c’est quoi ce genre de remarque car »plutôt à gauche… » dans notre monde, c’est pas les moins dangereux avec la CDN, Russie, Chine…..
      Encore une phobie héritée de 68

      • Castel dit :

        @ Thaurac
        Je ne vois pas ou est le problème d’évoquer la couleur politique d’un futur président Brésilien…..
        Que vous le vouliez ou non, ce n’est pas mai 68, qui a inventé la disposition des hémicycles parlementaire…
        Que ce soit au Brésil ou en France, c’est toujours la même…
        Cela dit, ce n’est pas tant sa couleur politique que son programme qui m’inquiète chez ce futur président, en ce qui concerne sa volonté de ne pas respecter la forêt Amazonienne, d’en expulser ( dans le meilleur des cas) les derniers Indiens de leurs réserves, entre autres mesures me paraissant pour le moins contestables…
        Maintenant, comme on dit, c’est au pied du mur qu’on voit le maçon, mais je note quand même qu’il a déjà indiqué son intention de sortir son pays des traités sur l’environnement qu’il avait signé auparavant …
        Cela dit, pas besoin non plus d’être situé politiquement à l’extrême droite pour porter atteinte à l’environnement dans ce pays, quand on se rappelle que Dilma Roussef, voulait faire construire plusieurs dizaines de nouveaux aéroports dans le pays avant sa destitution !!!

  2. Le Suren dit :

    « un contrat visant à livrer à la Marinha do Brasil cinq sous-marins nucléaires [dont un à propulsion nucléaire], »

    Hum, n’est-ce pas plutôt « un contrat visant à livrer à la Marinha do Brasil cinq sous-marins [dont un à propulsion nucléaire] ?

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Le Suren,

      Vous avez l’oeil! 😉
      Merci pour me l’avoir signalé

      • behemoth dit :

        vous êtes sur que ce n’est pas de l’assistance à la conception d’un sous-marin nucléaire, hors propulsion justement

  3. titeuf dit :

    Le monde est devenu fou…
    DCNS fait des sous marins qui flottent et Navantia des frégates qui coulent…
    Fou…le monde est devenu fou….

  4. Aure dit :

    La marine brésilienne va avoir un sous-marin à propulsion nucléaire ? C’est surprenant.

    • Fred dit :

      @ Aure
      Pour quelle(s) raison(s) cela te surpends-il ?

      • Hermes dit :

        Disons qu’un réacteur nucléaire brésilien, quand on voit l’état du pays…
        Ca pose encore plus de doute que les réacteurs soviétique (Et on sait tous que quelques uns ont fini au fond de l ‘eau…)

  5. Raymond75 dit :

    Qui va payer ? Le Brésil est un état totalement corrompu et en faillite (par exemple, les professeurs ne sont plus payés). Livrer des armes sophistiquées à des pays en ruine est absurde. Il vaudrait mieux que le Brésil investisse pour sa population, car aucun pays ne voudra l’envahir (et son voisin l’Argentine est aussi en ruine, tout comme le Vénézuela). L’avenir du Brésil n’est pas dans un sous marin a propulsion nucléaire, mais dans l’éducation et la santé.

  6. Raymond75 dit :

    J’ajoute que le Brésil, pays totalement corrompu et en ruine comme je l’ai indiqué, est aussi un pays ravagé par la délinquance : 67 000 morts par faits de violence en 2017 !!! 67 000 … Nul doute que ces sous marins permettrons de rétablir la paix civile …

    Il s’agit là d’un exemple de dépense totalement absurde : ces navires seront animés par des équipages mal formés, seront mal entretenus, et resteront à quai la plupart du temps, sauf pour des parades dans des pays étrangers pour jouer à la grande puissance, puis l’un d’eux finira ses jours au fond de l’océan.

  7. sentinelle dit :

    je crois qu’en dépit de tous ses défauts, le Brésil est la puissance sud américaine et possède des savoirs faire en matière de hautes technologies et contrairement à ce que vous lisez dans la presse française le succès de M Bolsonaro était espèré dans toutes les catégories de la population riches comme pauvres .

  8. Wagdoox dit :

    Je ne comprends pas la majorité des commentaires ici fait sachant que le sous-marin nucléaire sera en service bien mais après la fin du mandat du président actuel