Un « plateau commun de conduite » pour assurer le soutien de l’électronique des véhicules de l’armée de Terre

Lors du dernier salon de l’armement terrestre Eurosatory, la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres [SIMMT] et le groupe Thales annoncèrent avoir établi un « partenariat stratégique » pour le maintien en condition opérationnelle [MCO] des systèmes électroniques embarqués à bord des véhicules de l’armée de Terre.

Un tel partenariat n’était pas surprenant, dans la mesure où les véhicules blindés issus du programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation] font largement appel à la « vétronique », terme qui désigne l’architecture des différents systèmes électroniques essentiels pour le combat collaboratif. Or Thales y joue un rôle prépondérant.

Moins de six mois plus tard, ce partenariat, qui entre dans le cadre du plan de modernisation du MCO Terrestre, est devenu réalité, avec, a annoncé Thales, ce 5 décembre, la mise en place d’un « plateau commun de conduite » au sein de la 14e Base de Soutien Matériel de l’armée de Terre [BSMAT], à Nouâtre, en Indre-et-Loire.

Ce plateau « commun de conduite » permet donc de regrouper les « meilleures pratiques pour le soutien des systèmes relevant de l’électronique d’armement », de fluidifier les activités de soutien et d’assurer un pilotage rationnalisé. Et cela, assure Thales, devrait accroître « le taux de disponibilité des matériels à coût maîtrisé ».

Pour cela, Thales mise sur une « interconnexion automatisée entre les systèmes d’information étatique et industriel » ainsi que sur la technologie dite de « radio-identification » pour récupérer et sauvegarder des données à distance. Cela permet « une maitrise globale et partagée de la chaine de soutien de bout en bout », avec un « gain de temps, une traçabilité accrue et l’amélioration de la fiabilité », ce qui optimise la gestion de l’état des parcs.

« La nouvelle organisation mise en place et l’introduction de nouveaux services innovants et sécurisés répondent aux enjeux de la transformation digitale des armées et offrent aux forces opérationnelles un service sur mesure. Le plateau commun de conduite permet aux forces armées terrestres françaises de disposer au bon moment et au bon endroit de systèmes à haute valeur opérationnelle pour mener à bien les missions décisives », a expliqué Florence Gourgeon, Directrice des activités Soutien et services clients pour les systèmes d’information et communication sécurisés de Thales.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Jm

    • de Passager

    • de Patatra

    • de FredericA

    • de nexterience

      • de tartocitron

  2. de TINA2009

    • de Robert

    • de Gabarras

    • de UBI

    • de Bangkapi

      • de Jm

        • de Bangkapi

    • de petaf

  3. de Dan

  4. de ji_louis

  5. de Roger Dubreuil