Hélicoptères Tigre : Thales annonce la qualification des premiers simulateurs de vol modernisés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

7 contributions

  1. tartocitron dit :

    C’est très bien pour acquérir certains gestes comme le maniement du Tigre et de son armement. Je suppose que le simulateur contient l’équipe de bord. Mais qu’en ait-il de la réalité ? Prenons la mission de destruction d’objectif dans la profondeur par exemple. Un Tigre n’est jamais seul. Il peut y en avoir plusieurs. Il peuvent être escortés par les futurs HIL ou escorter les HIL qui auront missions la destruction.
    Bref la réalité se joue en équipe ce que ne semble pas faire ce nouveau simulateur malgré le bond en réalisme.
    D’ailleurs est-ce possible de simuler la dynamique de groupe. Les footballeurs s’entrainent-il à la Playstation ?

    • Clavier dit :

      Bien sûr que c’est possible !
      On a en Europe et je suppose que c’est toujours le cas, le premier simulateur de combat online
      qui permet à deux pilotes dans deux simulateurs de s’affronter, à l’époque on le faisait sur M 2000 à Mont de Marsan.

      • tartocitron dit :

        L’affrontement est une chose, la collaboration en est une autre. Peut-être ce simulateur peut évaluer l’efficacité de la collaboration entre le pilote et le chef de bord selon un type de mission car il faut que l’équipe communique parfaitement et rapidement pour être efficace.

    • Lutingrad dit :

      Oui, aussi

    • Stéphane Leroy dit :

      Il existe, pour travailler le collaborateur, l’entraîneur tactique Edith, qui n’est pas un simulateur reproduisant les réactions des aéronefs, mais une mise en réseau de 6 postes d’entrainement au sein d’un centre de simulation, fédérables avec d’autres centres géographiquement éloignés, pour entrainer les différents équipages HM, HLR, HAP, HAD, à travailler ensemble.
      Il est également possible de fédérer les FMS/CPT avec Edith.
      Certe, rien ne vaut le vol réel, mais la dynamique de groupe est bel et bien simulée.

      • tartocitron dit :

        Mais dans ce cas, cela permettrait aussi de trouver la meilleure la meilleure doctrine pour une mission précise.
        On pourrait imaginer entrer dans le simulateur toutes les informations d’une mission, laisser l’intelligence artificielle trouver la meilleure doctrine et la valider par une mise en simulation avec les intervenants.
        Le plus important dans ce cas serait le renseignement, car un détail peut faire capoter une mission.

  2. Carin dit :

    J’y vois le signe que la version 3 du tigre arrive… ( Le cahier des charges est enfin arrêté les discutions franco/allemandes sont finies…),et lors des livraisons des pilotes et officiers armement seront déjà formés, ce qui permettra d’envoyer tout de suite ces machines en OPEX… seul endroit où leurs nouveautés seront duement testées.