La France a livré 10 VAB et 96 missiles anti-char HOT au Liban

À l’origine, le Liban devait recevoir une aide militaire conséquente grâce un financement saoudien d’une valeur de 3 milliards de dollars, dans le cadre du contrat DONAS [Don Arabie Saoudite], attribué à la France. À l’époque, il était question de livrer aux forces armées libanaises trois patrouilleurs, des véhicules blindés, des missiles MILAN, des hélicoptères et des Camions équipés d’un système d’artillerie [CAESAr].

Finalement, seul un lot de missiles MILAN fut livré aux militaires libanais… Car, entre-temps, et outre les tensions avec l’ODAS, la société française chargée de négocier les contrats d’armement avec l’Arabie Saoudite, Riyad décida de doter ses propres forces armées avec les matériels commandés via le contrat DONAS [lequel devint le « SFMC », pour Saudi-French Military Contract]. Il s’agissait, pour les autorités saoudiennes, de « punir » Beyrouth pour des prises de position jugées trop favorables à l’Iran, car « dictées » par le Hezbollah, la milice chiite libanaise.

Or, limiter l’influence de cette dernière passait justement par l’amélioration des capacités des Forces armées libanaises, lesquelles furent également en première ligne face aux jihadistes actifs en Syrie. D’où , d’ailleurs, la raison d’être de l’ex-contrat DONAS et des aides militaires attribuées par la France et les États-Unis à Beyrouth.

En mars, à l’issue d’une rencontre avec Yaacoub Sarraf, son homologue libanais, la ministre des Armées, Florence Parly, annonça que la France allait fournir une nouvelle aide militaire de 14 millions d’euros au Liban. D’où la livraison de matériels faite ce 27 novembre.

Ainsi, selon un communiqué de l’ambassade de France au Liban, 10 Véhicules de l’avant-blindé [VAB] « MEPHISTO » [Module Élévateur Panoramique Hot Installé Sur Tourelle Orientable, ou simplement VAB HOT], 96 missiles antichars Hot et deux systèmes de simulation de tir ont été livrés « aux Forces armées libanaises pour les aider à répondre à leurs besoins en matière de lutte contre le terrorisme armé ».

« Cette nouvelle livraison porte à 25 le nombre de ces VAB remis à l’armée libanaise depuis 2017. Ces VAB – accompagnés de munitions et de pièces de rechanges – peuvent tirer des missiles d’une portée de 4.000 mètres, de jour comme de nuit. Ils seront employés principalement à la maintenance des premiers véhicules déjà livrés. 10 autres VAB seront livrés très prochainement », est-il précisé dans ce communiqué.

« Les militaires libanais maîtrisent pleinement l’utilisation et l’entretien de ces lance-missiles, grâce à un programme complet d’instruction mené au Liban et en France en 2017 et 2018. Ils ont depuis démontré leur puissance et leur fiabilité au cours de nombreux exercices de lutte antiterroriste », fait encore valoir le texte.

Au total, la France a attribué, au total, 45 millions d’euros de dons aux forces libanaises en 2017 et en 2018. « L’ensemble de la contribution française à la sécurité du Liban s’élève à un demi-milliard de dollars sur ces cinq dernières années », ajoute l’ambassade, pour qui « l’ampleur de notre coopération avec les FAL montre notre attachement au renforcement de l’armée libanaise, pilier de l’Etat, garante de l’indépendance et de la souveraineté du Liban. »

Par ailleurs, cette aide militaire a également un volet naval, comme l’a précisé l’amiral Christophe Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale, devant les députés de la commission « Défense ». « Des échanges réguliers se tiennent entre l’état-major de la marine libanaise et les autorités navales françaises, pour apporter le soutien de la France dans l’expression des besoins libanais. Nous sommes donc partie prenante dans cette montée en puissance de la marine libanaise. Viendra ensuite le temps de la mise en œuvre de la commande et de la formation des équipages, grâce à des escales de bateaux et à des entreprises comme DCI. Deux officiers libanais devraient embarquer au titre de la mission Jeanne d’Arc », a-t-il dit.

Photo : Ambassade de France au Liban

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de petitjean

  2. de Clavier

    • de Noob

  3. de TINA2009

    • de Frédéric

    • de felipe

    • de Polymères

      • de TINA2009

        • de Polymères

          • de TINA2009

        • de marc

    • de Hermes

      • de TINA2009

        • de Hermes

    • de Etiennebee

      • de TINA2009

    • de Leum

    • de Arno

      • de TINA2009

        • de Arno

    • de MD

  4. de Stoltenberg

    • de R2D2

      • de Stoltenberg

        • de R2D2

          • de Stoltenberg

        • de dolgan

  5. de Dimitri

    • de Frédéric

      • de FredericA

    • de Barfly

    • de Allobroge

  6. de Thaurac

    • de jyb

      • de Thaurac

        • de jyb

    • de Lechavenois

    • de Frédéric

      • de Barfly

  7. de Plusdepognon

    • de petitjean

      • de nexterience

    • de Thaurac

      • de Thinker

  8. de dompal

    • de Frédéric

      • de Robinson