Le directeur du GRU, le service de renseignement militaire russe, est décédé

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Clavier dit :

    Il faudrait dire aux chefs du GRU d’arrêter de tester eux même les produits du labo de chimie……

  2. Lagaffe dit :

    Selon un média russe, Igor Korobov avait été convoqué par le président Vladimir Poutine après l’affaire Skripal et sermonné pour le déroulement de cette opération qui a fait du GRU un objet de moquerie dans les médias occidentaux.
    Korobov était absent lors de la cérémonie organisée au début du mois pour célébrer le centenaire du GRU, au cours de laquelle Vladimir Poutine a rendu hommage à des agents prêts à tout sacrifier « pour leur patrie ».
    Il avait été inculpé avec plusieurs agents le mois dernier par la justice américaine pour conspiration en vue de pirater des ordinateurs et de dérober des données dans le but de nuire à ceux qui ont dévoilé un programme de dopage d’athlètes russes à l’initiative de l’Etat.
    « Le souvenir chéri de cette personne extraordinaire, un fils loyal de la Russie, un patriote, le colonel-général Igor Valentinovitch Korobov, restera à jamais dans nos coeurs », a déclaré le ministère de la Défense.
    Son premier adjoint, le vice-amiral Igor Kostioukov, est favori pour lui succéder.

  3. Polymères dit :

    Je suis sûre que sa famille ne savait pas qu’il était gravement malade, qu’elle apprend son décès avec surprise et qu’on ne l’autorisera pas à avoir accès à son dossier médical.
    Une longue maladie? bon d’accord, n’allons pas imaginer qu’en Russie la mort serait un risque encourue en cas d’échec ou de faute grave nuisant à l’image et aux intérêts de la nation (…).
    Heureux d’apprendre qu’en Russie on laisse des personnes atteintes de graves maladies sur des postes aussi stratégiques.
    .
    Nommé il y a 2 ans, après la mort de son prédécesseur qui avait lui même remplacé 5 ans avant un autre, lui aussi décédé…
    Peu importe ce que certains défendront, on ne peut nier ces troublantes « sorties » de fonction de ces chefs du renseignement. Bien entendu on peut être malade et en mourir, mais tout de même, y a t-il un autre secteur en Russie qui voit ce genre de morts qui se succèdent dans la direction?
    Il n’est pas possible de ne pas émettre un doute et une suspicion dans un pays ou l’on sait que l’assassinat est une méthode toujours en vigueur pour éliminer des problèmes, pour faire des exemples etc…
    On ne peut nier que cette mort pourrait être en lien avec l’échec de l’affaire Skrippal, que ce soit pour son assassinat (raté), la méthode (les assassins repérés), mais aussi sur la défense de deux « touristes » en vacances qui auront par la suite été démasqués avec leurs vrais noms, sans doute via l’aide de fuites à l’intérieur même du GRU.
    De nombreuses morts de personnes occupants des responsabilités stratégiques disparaissent dans des moments eux aussi stratégiques. Cette mort, comme celui de l’ambassadeur russe en Turquie abattu par un « policier turc » en direct au moment ou on retournait plusieurs vestes. On peut douter aussi de la mort de plusieurs responsables dans le Donbass, comme l’ex député russe ne supportant pas l’attitude russe en Ukraine, abattu à Kiev. On ne va pas évoquer les journalistes ou encore opposants en tout genre, je ne connais pas beaucoup de pays ou on assiste à tant de morts et d’assassinats de responsables.
    Mais bon, si au Kremlin on dit que c’est la hasard de la vie, de coïncidences, que soulever une interrogation revient à faire de la russophobie en rejouant sur la très classique « victimisation », ben alors tout va bien.

    • Thinker dit :

      Complotisme ?
      Une des remarques très pertinente qu’on fait les complotismes de l’autre bord au moment du pataquès Skripal c’est qu’il était plus qu’étonnant que ce soit le GRU chargé du renseignement militaire russe qui s’occupe des assassinats ciblés: chez nous le DRM ou aux USA la NSA ne s’occupent pas de ça, ce sont les services extérieurs qui s’en chargent.
      Pourquoi mettre toutes les méchancetés sur le compte de ce service ?

      • Lagaffe dit :

        Renseignez-vous, l’élimination des ennemis de l’état à l’étranger fait partie intégrante des missions des Spetsnaz du GRU depuis la création du service au même titre que l’espionnage et le sabotage.

        • revnonausujai dit :

          rens pris:
          D’après Global Sécurity org, ong pas particulièrement prorusse, le GRU ne mène d’opérations « chaudes » à l’étranger qu’en cas d’hostilités ou de conflit basse intensité;normalement, ce genre d’ops est du ressort de l’ex KGB ( SVR et FSB)
          « Spetsnaz Missions
          Whereas spetsnazovtsi of the spetssluzhbi are operational in times of peace and war, military spetsnazovtsi perform their functions only during periods of full scale war and low intensity conflict (that is, during operations other than war (OOTW)).

          While the special service spetsnaz forces have primarily peacetime missions of law enforcement, anti-terrorism, crowd control, and security operations, military spetsnazovtsi perform vital strategic missions of long-range reconnaissance, destruction of important weapons and command facilities, the elimination of key bridges and transportation routes, and the kidnaping and assassination of important military and political leaders.

          Although military spetsnazovtsi may train and conduct strategic reconnaissance missions during peacetime, they do not become completely operational until a conflict is in its developmental stages or erupts into a full scale war. Prior to the collapse of the Soviet Union, all reconnaissance and spetsnaz units were maintained at full strength. Subsequent to the collapse, most spetsnaz units are now maintained at 50% or better of full strength. As a result, the typical military spetsgruppa, the smallest basic operational unit, will not be at full strength until deployed.
          /www.globalsecurity.org/intell/world/russia/spetsnaz-missions.htm

          • Lagaffe dit :

            « le GRU ne mène d’opérations « chaudes » à l’étranger qu’en cas d’hostilités ou de conflit basse intensité », et c’est exactement ce que fait Poutine qui estime qu’il est en guerre politique contre l’Ouest, et qu’il fallait utiliser des moyens adaptés. Tous les experts sont d’accord là-dessus :
            https://www.france24.com/fr/20181005-russie-gru-poutine-espionnage-cyberattaque-guerre-froide-occident-otan

          • revnonausujai dit :

            @lagaffe, un peu de sérieux dans vos sources !
            si france24 et un journaliste plus que lambda de cette chaine constituent un pôle d’expertise, alors, je suis archevêque !
            le gus s’est clairement contenté de démarquer ce qu’une bonne âme bien intentionnée lui a refilé; du vrai journalisme à la française, la faqueniouze dans toute sa splendeur !
            j’ignore si c’est ou non les Russes qui sont impliqués et vous non plus car les Anglais et eux sont aussi peu crédibles les uns que les autres, mais si c’est les Russes, c’est très probablement le SVR et pas le GRU ; question de méthode et de soutien log local.
            De plus, dans ce cas il ne serait même pas étonnant que le SVR emploie un faux drapeau pour se protéger; remenber l’embrouille entre DST et SDECE/DGSE lors de l’affaire Farewell !

    • Azog dit :

      « Heureux d’apprendre qu’en Russie on laisse des personnes atteintes de graves maladies sur des postes aussi stratégiques »

      Nous avons bien un CEMAT qui a été atteint du CANCER pendant son temps de responsabilité et qui pour autant n’a pas été relevé de ses fonctions… Fort heureusement il a réussi à surmonter cette épreuve et il est aujourd’hui pleinement consacré à sa fonction. Longue vie à lui et je lui souhaite beaucoup de réussite dans ce « poste aussi stratégique ».

  4. didixtrax dit :

    n’a-il pas non plus été aussi soupçonné d’avoir participé à l’assassinat de JFK ainsi qu’à l’empoisonnement de Michael Jackson, car, par le passé, le MMO a connu des morts « suspectes » parmi ses représentants (MMA = Milieu Médiatique Occidental)

  5. Fred dit :

    Michael Carpenter (un conseillé d’Obama sur la Russie) le dit bien:
    ‘His predecessor died in 2016 of a heart attack. Life expectancy for incumbents of this job is pretty low, but then so is the median life expectancy in Russia.’

  6. Castel dit :

    L’abus de « Novitchok » est toujours mauvais pour la santé !!

  7. Goulag dit :

    Le Glaive, Alksandar et basstemp un commentaire peut etre? La mere patrie est-elle toujours aussi bienveillante et genereuse a vos yeux?

  8. Pluton dit :

    Ce que font les usa/Gb a travers insider/ bellingca and co. rendre publique l’identite, l’adresse de ces personnes est dangereux, le fait que les autorites, les services soient tenu au parfum suffit. On franchit une ligne et participe a une escalade qui au final risque d’exposer ses propres agents.
    Jusqu’a y’a pas si longtemps la guerre de l’ombres restait dans l’ombre… ca semblait etre une convention respecte qui certes facilitait le travail de l’adversaire mais aussi le sien…

    • Lagaffe dit :

      Les responsables britanniques et néerlandais ont tous les deux déclarés que rendre publique les opérations du GRU ne fait pas partie de leur habitudes mais qu’ils le faisaient parce que justement le GRU ne respecte plus les « conventions » entre les services depuis longtemps et qu’il mène des opérations quasiment de guerre contre leurs gouvernements.
      L’assassinat public avec une arme chimique militaire d’un espion ayant fait l’objet d’un échange, les cyberattaques contre des organisations internationales et les opérations de déstabilisation des gouvernements dépassent largement les limites tolérables.

      • Pluton dit :

        Tout d’abord, l’assassinat en gb, en gb, pour l’instant la gb accuse sans nous avoir sorti le « smoking gun » qui permettrait sans aucun doute de l’attribue aux services russes.
        Ce dosssier d’accusation est construit de facon peu serieuse, qui laisse une large place a la notion de « deni plausible » dont les anglosaxons sont friands.

        Et pour ce qui concerne les pays bas ou meme pour le cas de la GB se confirmait, ils sont pris sur le fait, expose a la vu de tous les acteurs, et les commanditaires est la punition « classique » qui peut permettre d’appuyer/justifier des reponses officiels.

        Rendre publique l’identite, l’adresse soupconne d’etre des agents sert a rien, voir est contreproductif, a voir aussi ce qu’on entend par « agent », est ce qu’on parle d’agents professionnels, »d’honorable correspondant » a la personne qui donne un coup de main « benin », sans forcement etre conscient de qui il a affaire, dans quoi il est implique….
        La on risque de mettre en cause, sans leurdonne la possibilite de se defendre… et difficile de se defzendre contre ce genre d’accusation… a ce niveau le procede est assez douteux,
        Bref tout les services peuvent s’amuser a « outer » des gens, et personne dans les services a interet a ce que ca devienne une habitude, si les russes s’amusent a faire la meme chose, faudra pas venir geindre, et esperons que l’escalade s’arrete la.

    • Frédéric dit :

      ? Vu l’énorme quantités de documents des SR américains et autres fuités dans la presse depuis le début de la décennie, la réplique à était mesuré et très tardive.

      • Pluton dit :

        Une grosse partie de ces fuites sont d’origines « internes », c’est la mode de tout mettre sur le dos des russes, mais par exemple un(e) maning, ou un snowden pour les plus retentissants.
        Et pour l’instant je ne vois aucun « leaks » qui ont expose des agents usa gb ou autre…
        Le reste que ca plaise ou non, ce sont les « jeux » de l’ombre, et chcun y va avec ses coups, et y’a toujours moyen de rendre coup pour coup… Mais si on commence a devoile chacun, et vu le nombre d’operations en cours, qui a le plus a perdre de voir ses agents exposes au yeux du grand public…

  9. Auguste dit :

    On lui avait pourtant dit que c’était un métier à risques ou l’on attrapait pleins de maladies.

  10. Thaurac dit :

    Il a « été décédé » à la suite d’une longue torture ( relecture des faire -parts russes)
    on vieillit mal dans cette fonction…Mais plus rien n’étonne de la part de la russie..

  11. Logos dit :

    RIP, Homme, quelles qu’aient été tes actions.
    Condoléances aux proches
    Molitva svyataya slezami prolyotsya / Khristovoy liuboviu ispolnitsya grust / I v eto mgnoveniye dusha prikosnotsya / K velikoy vselennoy po imeni Rus…
    Une sainte prière sera accompagnée de larmes / L’amour du Christ remplacera la tristesse / Et à cet instant une âme touchera / Le grand univers nommé Russie.

    • Goulag dit :

      C’est ce qu’il lui ont raconté avant de l’aider à se « décéder » de sa longue maladie ?

      • MD dit :

        Ce qui a peut-être été aussi dit à certains de ses prédécesseurs et subordonnés. Qu’il en savait beaucoup trop. Et que ce n’était donc pas trop bien du tout pour la Sainte Patrie. Alors, en haut lieu, on a donc pensé qu’il était temps de nouveau de faire un peu de ménage .

  12. Nicias dit :

    Le GRU a connu 6 directeurs depuis 1991 contre 8 pour la DGSE. C’est plus stable de bosser au GRU. Surtout si on ne consomme pas de vodka AMHA. Après sur le problème des morts violentes au GRU ou plus généralement en Russie, sur les raisons de l’espérance de vie très basse (66ans pour les hommes), je ne spécule pas sur les cas particuliers, statistiquement c’est indémerdable . Ce serait en France, je trouverai cela bizarre. Mais c’est la Russie, on peut être soupçonneux du régime russe et en même temps la démographie là bas est ce qu’elle est.

    • Frédéric dit :

      Hum, combien de directeurs de la DGSE mort en fonction ?

      • MD dit :

        Et pas par abus de vodka? Ou en allant faire de la chasse sous-marine sur les côtes de Syrie, en étant censés ne pas être là ?

  13. lol dit :

    A part quelques uns ici, vous êtes respectivement dégueulasse.
    Vous ne respectez même pas la mort de vous ennemis, même si réellement ils ne le sont pas

    • Fredo dit :

      Merci

    • aleksandar dit :

      Bah , ça les occupe, pendant ce temps là, ils ne cognent pas leurs femmes ou leurs enfants.

    • MD dit :

      Et pourquoi donc faudrait-il respecter la mort de tous ses ennemis ?
      On peut présenter les armes et faire honneur à un adversaire qui s’est battu loyalement. Mais lorsque ce sont eux qui ont fait le choix des méthodes les plus détestables à utiliser contre nous, pourquoi faudrait-il en faire pour autant pour eux?
      Les conflits modernes, ,qu’ils soient ouverts ou non, ou secrets , offrent bien peu d’occasions de se comporter comme au temps de la chevalerie. Désolé, mais la guerre, c’est cela.
      En attendant, soyons gentils et et souhaitons bonne chance, à son successeur . Il en aura bien besoin.

  14. Lagaffe dit :

    Après les problèmes du GRU, voila le problème des mercenaires secrets du groupe Wagner qui portent plainte devant le Tribunal pénal international !
    https://www.letemps.ch/revolte-chez-mercenaires-secrets-poutine

    • MD dit :

      Alors il faudra prévoir prochainement parmi eux d’autres malheureux futurs (et mystérieux) décès par accident, ou des disparitions . Surtout d’ailleurs que certains sont d’anciens des unités GRU…

  15. Olivier dit :

    La vodka tue, surtout en Russie ! lol

  16. ScopeWizard dit :

    Re-tentons ……………. et re-formulons ………….. 😉
    .
    « Pour autant, à l’occasion de son centenaire, le président russe, Vladimir Poutine, a renouvelé sa confiance en ce service. »
    .
    Ah bon ? Il est si âgé que ça Poutine ???
    Et ben , il fait drôlement jeune !
    L’ exercice physique , le grand air , et une alimentation équilibrée sans doute ……………. 😉