L’Union européenne est « extrêmement inquiète » de l’avenir du traité sur les forces nucléaires intermédiaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

51 contributions

  1. werf dit :

    Il y a une grave erreur juridique. La Russie n’est pas du tout engagée par le texte signé par Gorbatchev car c’était au temps de l’URSS. La décision des Etats-Unis est donc logique. Quant à Mme Mogherini elle n’a ni la compétence ni le pouvoir de faire quoi que ce soit en la matière. C’est un simple commentaire pour exister.

    • tschok dit :

      La Russie n’a pas l’air d’être informée de votre savante analyse juridique, car elle tient pour sa part le traité FNI comme valide, puisqu’elle affirme le respecter.
      .
      Ce que vous appelez une « grave erreur juridique » me semble plutôt liée à votre connaissance du sujet.
      .
      Les accords d’Alma Ata et de Minsk prévoient que les traités ratifiés et en vigueur en URSS restent en vigueur dans les nouveaux pays issus de la désagrégation de l’empire soviétique. Il y a un principe de continuité que Moscou n’a pas remis en cause jusqu’à présent.
      .
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_d%27Alma-Ata
      .
      La dissolution de l’URSS n’a pas été un petit événement dépourvu de conséquences historiques, et donc, beaucoup de gens sur le coup et après se sont demandés si la Russie allait ou non reprendre les engagements de l’URSS. Ce n’était pas du tout un détail.
      .
      La question centrale qui se posait, outre la gestion du stock d’armes nucléaire, c’était le siège de l’URSS à l’ONU. C’est ça qui était dans la balance.
      .
      Bon, en gros la Russie a repris les engagements internationaux de l’URSS en échange de la garantie de conserver son siège de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU.
      .
      Mais c’était bien essayé. Vous avez eu raison de faire ce commentaire, il a dû vous donner l’impression d’exister.

      • werf dit :

        Les accords de défense conclus par l’ex-URSS n’étaient pas visés par les textes que vous indiquez. Quant à la position russe, la Russie n’a jamais déclaré qu’elle appliquait ce traité car justement elle ne s’était pas engagée en tant que CEI. Mais elle a fort justement dénoncé l’attitude des Etats-Unis qui, eux, avaient signé ce traité et l’ont dénoncé de manière unilatérale.

        • Montaudran dit :

          Donc si je comprends bien selon vous la Chine n’était pas concerné car pas signataire, la Russie non plus car pas héritière des signatures de l’URSS.
          Donc les USA étaient seuls signataires de l’accord, tous seuls dans leur coin et c’est vraiment des salauds de dénoncer cet accord avec personne…
          Il n’y aurait pas un vice de logique dans le bazar…

        • tschok dit :

          Si, ils le sont, à travers une déclaration unilatérale: la Russie a elle-même et sans que personne ne lui mette le couteau sous la gorge, déclaré qu’elle assumait un principe de continuité avec l’URSS.
          .
          La Russie jouait gros dans l’affaire: le siège de l’URSS à l’ONU.Qui allait poser son cul dans le siège de l’URSS au conseil de sécurité? Les Russes ont répondu: c’est nous! Et personne d’autre.
          .
          Et puis il y avait l’arsenal nucléaire. Souvenez-vous: au lendemain de l’effondrement de l’empire soviétique, le monde découvre stupéfait que l’Ukraine est une grande puissance nucléaire, en raison de la localisation des armes. Et pas qu’elle, la Biélorussie, aussi. Il a fallu les faire renoncer, et les uns et les autres. En échange, la CEI.
          .
          Entre qui croyez-vous que la CEI a été conclue, le 8 décembre 1991?
          .
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_de_Minsk
          .
          Par ailleurs, la CEI est dépourvue de personnalité juridique, c’est autre chose.
          .
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_des_%C3%89tats_ind%C3%A9pendants
          .
          Elle n’a donc pas qualité pour reprendre à son compte des accords internationaux. Mais alors, qui l’avait? Mais la Russiiiie, non d’un schtroumpf!
          .
          N’allez pas dire à Poutine qu’il n’a pas de racines. Toute sa légitimité historique repose là-dessus. Donc, non, normalement, les Russes ne sont pas assez cons pour jouer à ce jeu-là (tiens-toi bien au pinceau, j’enlève l’échelle).
          .
          Ce serait un contresens.

      • MD dit :

        Constatons tout de même que la Russie a si bien repris les engagements internationaux pris par l’URSS que c’est pour cela qu’elle a annexé la Crimée et occupé, ou plutôt annexé de fait , l’est du Donbas ukrainien.

    • Lutingrad dit :

      Ha tiens, c’est vrai ça. Retirons de fe pas son siège au conseil de sécurité à la Russie, il n’a été accordé qu’à l’URSS. Entre autres, la liste va être longue.

  2. Starbuck dit :

    Et elle peut nous dire cette dame qui et quand est venu en Europe pour en faire son terrain de jeux. A part les US en 43 je ne vois pas.
    Il faut lui dire que l’Europe n’a qu’à se demerder et qu’il fallait penser à sa défense avant.
    Nous on a ce qu’il faut et il faut vite remettre les Hades en production et dire clairement que l’on aura pas d’état d’âme à les utiliser sur tous ses qui s’approche de nos frontières

  3. tartempion dit :

    La future armée européenne désirée par Manu fera peut-être rouvrir le plateau d’Albion pour y réimplanter de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux capables de traiter des objectifs dans la profondeur ainsi que des lanceurs mobiles positionnés sur train et camion mobiles en Europe …

    • Wagdoox dit :

      Non Manu aura tout vendu à l’allemagne d’ici là

      • batgames dit :

        trump a prouvé que l’accord de Paris il s’en tape ,le successeur de macron peut très bien tout remettre en cause des accords avec les allemands

      • tschok dit :

        Arrête ton char Ben Hur, t’as encore ta montre à quartz.

    • batgames dit :

      rouvrir un site obsolète pour des système impossible à cacher,c’est d’une superbe intelligence de looser çà

  4. Stoltenberg dit :

    Si la Russie déploie ses missiles en Europe, il va falloir faire la même chose et sans hésiter. Et, idéalement, déployer 10x plus de missiles pour que Poutine sache que notre bouton est « plus grand » que le sien. Nous ne sommes pas en sécurité si nos dirigeants politiques préfèrent faire l’autruche au lieu d’affronter la réalité.

    • tschok dit :

      @Stoltenberg,
      .
      Pour l’instant, que les choses soient claires: nous, européens, n’avons absolument rien à déployer. Les Américains, oui.
      .
      Cela n’a rien à voir avec nos dirigeants, qui sont ce qu’ils sont.
      .
      Si vous voulez on fait l’inventaire de ce que peut déployer l’armée française, là tout de suite:
      – Euh ben chaipas
      – Euh, moi non plus
      – Je passe
      – Cékoi la question?
      .
      C’est ça qu’on a en stock pour l’instant.
      .
      On est d’accord?
      .
      Donc, c’est rien. je vous propose de le multiplier par trois, ce qui nous fait trois fois rien, ce qui n’est pas rien. Vous, tout de suite vous voulez y aller par 10. Non, c’est pas raisonnable.

      • Thinker dit :

        La France a le 3eme arsenal nucléaire du monde et surtout des stocks très considérables de plutonium pur près à l’emploi (potentiellement les plus importants du monde grâce à l’ancienneté de notre filière de retraitement civil et au contrat Allemand). En plus d’après Chirac on a atteint la perfection en matière de miniaturisation des ogives et on sait déjà faire des missiles à porté intermédiaire: on en avait avant que les Russes et les Américains viennent signer leur fameux traité FNI à Paris, on s’est senti obligé de démanteler l’arsenal après. Faire remonter en puissance l’arsenal nucléaire peut sans doute se faire très rapidement mais ça a un cout…

        • tschok dit :

          @Thinker,
          .
          1) On peut mettre des têtes nucléaires dans des SCAPL ou des MdCN à moyen terme. Je suppose que cette option est techniquement possible, moyennent un coût assez raisonnable. Le faire est une décision stratégique et dire qu’on le fait, une décision politique.
          .
          2) Reste les ASMP, qui sont des missiles sous voilure. Ils ont donc la mobilité du vecteur aérien qui les porte. On peut donc les déployer en Europe. Dans 3 minutes, les avions qui les portent peuvent partir, avec leurs équipes de soutien, pour n’importe quelle base de l’Otan en Europe, si on veut. Mais ces missiles sont étroitement associés à la dissuasion nucléaire française, donc sont non exportables de base, en raison de l’état de la doctrine. Et puis nous n’avons pas de procédures avec nos alliés pour le déploiement de telles armes en temps de paix.
          .
          Donc, pour l’instant, nous n’avons rien à mettre en face des missiles russes Novator.
          .
          Notre stock de 300 têtes est figé. Bien joué les Russes. En fait, il nous manque une arme « équivoque ». Le MdCN le ferait très bien, cela dit.
          .
          Mais vous avez des infos là-dessus?
          .
          Le Novator laisse planer le doute, donc fout le bordel. Le MdCN, pour l’instant, on ne le pose pas sur la scène internationale comme une arme nucléaire. Et le SCALP est en fin de vie, d’après ce que j’ai compris: c’est un stock qu’on gère dans un esprit de pénurie, pour faire face à des besoins tactiques avec des charges conventionnelles, dans le cadre de la lutte contre l’islamisme terroriste.
          .
          Je vois bien que nous avons un stock et des technos nucléaires. Mais il est englué.
          .
          En fait, la question qu’on doit se poser, c’est de faire varier l’intensité de l’incertitude que nous désirons faire peser sur les Russes. Pour l’instant, ce degré d’incertitude très calibré. Bon, ça c’est pour la France.
          .
          A l’échelle européenne, il n’y a rien. Ceux qui ont la clé, ce sont les Américains, pas pour l’instant en accumulant des glaives, mais en modulant le bouclier.
          .
          On est dans ce type de jeux-là. Stoltenberg, lui, veut passer directement en multiplicateur 10. Multiplicateur de quoi, au juste?

        • John dit :

          3e État certes, mais la différence entre le 2e et le 3e est conséquente, et entre le 3e et le 4e, c’est pas la même…
          Mais je me demande si monter en puissance a réellement du sens… Si la différence entre le duo de tête, et « le peloton de queue » est si importante, c’est parce que cela correspond à 2 approches très différentes de la dissuasion nucléaire.
          Le « peloton de queue » (sans connotation négative) croit à une approche plus stratégique de l’arme nucléaire qui correspond à la stratégie américaine au Japon… La menace de destructions de grandes villes, ou de lieux stratégiques à l’économie devrait suffire à dissuader.
          La Russie et les USA ont une stratégie plus diversifiée… La B61 représente bien cela avec une bombe qui peut être tactique (0.3 kt) ou stratégique (100 kt). Dans le cas de l’utilisation stratégique, l’idée est simple… La capacité de destruction totale de l’adversaire…
          Donc certes, la France a un arsenal important. Mais il est incomparable aux 2 premiers !

    • Anonymous dit :

      Oui, c’est bien de rêver

    • Fred dit :

      @ Stoltenberg
      Non, nous disposons de 300 têtes nucléaires, capables de réduire un pays à pas grand chose (imaginer, ne serait-ce que 100 villes françaises rayées de la carte …) ; une force aérienne stratégique qui peut faire des tirs d’ultime avertissement.
      Nous sommes stratégiquement raisonnablement bien pourvus et nous pouvons sortir la tête haute du sable.
      .
      Par contre, les États européens non nucléaires ont plus de raisons d’être angoissés que nous : nous, les américains ou les anglais se porteraient-ils à leur secours ?

      • Stoltenberg dit :

        Oui, mais il peut s’avérer qu’il va falloir compléter notre triade nucléaire, dans ce cas il nous faudra des missiles qui peuvent atteindre le sol ennemi très rapidement et qui nécessitent très peu de préparatifs. Donc des missiles sol-sol.

        • tschok dit :

          Ah Oauis?
          .
          Z’êtes sûr de vous? (Oui, évidemment, question idiote).
          .
          Vous vous souvenez des missiles antinavires allemands, genre Hs 293? Ils ont tapé leur cibles anglaises puis italiennes dès 1943, non?
          .
          Et les V1 et V2, c’était quand? Avec quelles infrastructures?
          .
          Moi j’dis: ça dépend. Mais je partirais pas sur une pente dogmatique, genre bulle pontificale, infaillibilité&intangibilité du dogme.
          .
          Nan, nan, je le prendrais pas du tout comme ça. J’le prendrais souple sur mes appuis. Sur un sujet de ce genre, je commencerais pas la réflexion en me mettant les pieds dans le béton.
          .
          Faut rompre avec la culture catholique pratiquante. La réflexion stratégique, c’est pas le même objet: on ne vous demande plus de faire du contrôle social. Laissez vos dogmes au vestiaire.

        • jd666666 dit :

          Nous avons en permanence un SNLE en patrouille, qui est prêt à tout moment à tirer l’un de ses 16 missile M51, chacun équipé de 6 à 10 têtes nucléaires, et d’une portée de 9 à 10 000 km… bref en cas de « besoin », nous sommes capables d’atteindre n’importe quel point du globe en très peu de temps, aucun besoin de redéployer des missiles sol-sol…

      • Françoise dit :

        @Fred : Nos forces nucléaires permettent exactement d’anéantir la France, ni plus ni moins, soit toute la côte Est étasunienne.

    • John dit :

      La France n’a pas besoin de déplacer ses missiles, et pareil pour les USA, pour toucher la Russie…

  5. Harambe dit :

    « Si nous allons vers la fin de cet accord, la sécurité de l’Europe sera en danger et nous ne voulons pas que le territoire européen redevienne un champ de bataille pour d’autres puissances comme il l’a été dans le passé », a affirmé Mme Mogherini.

    C’est très simple, il suffit d’arrêter de prendre le parti des américains dans leur conflit contre les russes, non ? Plus de sanctions, plus de menaces, d’exercices avec les américains aux frontières…

    Les russes ont plus peur de la chine que des américains ou européens, au lieu d’en faire des bons voisins à défaut d’être des alliés, les européens choisissent d’en faire des ennemis pour les beaux yeux des américains.

    • Frédéric dit :

      Tant que la Russie fait des coups de jarnacs a son ex-empire, faut être prudent. Annexion de la Crimée,  »républiques » séparatistes dans trois états (Moldavie, Géorgie, Ukraine). Dire que certains hurler à la Francafrique quand Paris envoyé les paras lors des coups d’État, la, c’est un cran au-dessus tout de même….

    • Jopiter dit :

      aucun petit pays aime avoir un voisin plus grand que lui,
      l’Espagne n’aime pas du tot la France est un exemple.

      • JP dit :

        Haaaaaaaa c’est pour cela que les commentaires sont globalement anti-allemands? Ha non, il semblerait que ça concerne aussi ses petits voisins tels que la Belgique, la Suisse et l’Espagne?
        (d’où ma comparaison France-Allemagne qui est aussi ridicule que France- Espagne au niveau de la comparaison de taille…)

    • Szut dit :

      Prendre le parti d’une dictature militariste comme la Russie qui ne pense qu’à envahir ses voisins, contre une démocratie comme les USA, voila une riche et belle idée.

      • batgames dit :

        les russes tu les connais toi pour penser qu’ils veulent envahir nos pays ….les seuls PB de l’histoire avec les russes c’est napoléon qui les a envahis ,Hitler qui les a envahis ,les amerloques envahissent la planete entière soit directement en plaçant grâce aux actions de barbouzes et de services secrets des régime fantoche aux ordres …soit par imposition de matériel sous contrôle comme le F5 ,F16 ,F15 ,F35 écétéra ,soit par les google ,amazon par infiltration cyber,soit en faisant éduquer certains cadres des pays viser dazns leurs écoles de management ,pour en faire des partisans fidèles de leu politique impérialistes….mais la France et la Grande Bretagne faisait cela avant eux …puis ont perdu ce monopole suite à la décolonisation ,les vrais perdant de la seconde guerre mondiale ,ce n’est pas l’Allemagne ….ni le japon …non ….c’est la France et l’angleterre au final nos deux pays se sont toujours opposés mais les deux pays sont aux ordres des amerloques et De Gaule et churchill sont bien loin ………

  6. Thaurac dit :

    La faute à qui..
     » la Russie réfute que ses performances soient non conformes au traité FNI, tout en refusant de répondre aux questions de l’Otan à son sujet. »
    C’est si simple, il répond et laisse inspecter, point barre, c’est fini, faut pas se toujours se plaindre quand on est la cause de ses propres désagréments.

  7. petitjean dit :

    « extrêmement inquiète »
    en rire ou en pleurer ?
    mais les nombreuses bases américaines en Europe ne constituent-elles pas des cibles privilégiées ?
    et la présence de ces bases étrangères n’est elle pas déjà une source « d’extrême inquiétude » ??
    Car en cas d’agression, imaginons, ces bases seront une cible privilégiée et je laisse imaginer les dégâts directs et collatéraux en Europe. Et ça , ça n’inquiète pas l’Union Européenne ?
    On peut faire porter le chapeau aux Russes de tout ce qui ne va pas dans le monde , mais ce sont bien les USA qui viennent de prendre une décision unilatérale.
    Pourquoi l’Europe sous traite-t-elle sa défense aux USA ? Et d’ailleurs, qui menace réellement les états européens ?
    Et si on se débarrassait de l’OTAN une bonne fois pour toute ? Soyons maitre chez nous !…..

    • Françoise dit :

      Sauriez-vous svp si les É.U. paient les pays européens dans lesquels ils ont une base ?

    • Montaudran dit :

      Ah si je comprends bien si il y a une salve de missiles des russe sur des bases américaines ce serait la fautes des ricains qui laisseraient trainer leur affaires ?
      Etrange …

    • Carin dit :

      À petitjean
      Mr Poutine n’aurait pas dit mieux… sauf qu’il n’est pas aussi allumé que vous le pensez.. si il y a des endroits en Europe qui sont sanctuarisés ce sont bien ces bases américaine ou OTAN et notre petite France !!!
      Le vrai problème c’est que ce sont les américains qui ont lancés cette polémique ( a tort ou raison?), la n’est pas la question, la question réside dans le fait que nos amis américains se servent de cela pour s’imposer eux et leurs matériels!!! Et Mme Mogherini joue le jeu que les ricains lui ont demandés de jouer… c’est de bonne guerre, nos amis européens ont de longue date remis les clés de leur défense à l’oncle Sam, mr Macron auras toutes les peines du monde à imposer sa vision, mais d’un autre côté il est le seul à pouvoir le faire, les autres pays d’europe ne pèsent rien dans la balance washingtonienne.

  8. Frédéric dit :

    La France et les autres nations d’Europe n’étant pas parti prenante dans ce traité, rien n’empêche juridiquement la construction de missiles balistiques ou de croisière très longue portée et la constitution d’une  »seconde artillerie » a la chinoise. Même Israël a la demande du désormais ex ministre de la défense veut créer un  »corps de missiles » au grand dam de l’aviation. Pour des cibles fixes, je pense que cela coûterait moins cher d’envoyer une bordée de missiles depuis la France qu’une escadre au large du territoire visé.

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Je ne partage pas votre avis pour plusieurs raisons:
      1 – Le cout. Des missiles balistiques de portée intermédiaire, nous pouvons en faire. La maitrise est clairement là comme l’atteste les M-51 de portée intercontinentale. Par le passé, nous avions également des missiles de portée tactique (Hadès-Pluton). En revanche, le développement de nouveau vecteurs balistiques est très couteux. De plus, il doit s’accompagner soit du développement de camions TEL soit de silos. Les sont rarement privilégiés car ils impliquent des cibles fixes et sont donc particulièrement vulnérables, malgré une solide chape de béton les protégeant. Les TEL (Transport-Erector-Launcher) nous n’en faisons pas et bien que cela n’ai pas l’air très compliqué, il n’en est as forcément le cas. Ensuite les aviateurs français sont parfaitement versés aux techniques permettant de mener des raids aériens d’ampleur. J’en prends pour exemple l’Opération Hamilton qui pour le segment air s’est révélé quasi-parfaite. Cet entrainement est d’ailleurs maintenu par les exercices « Poker » mené par les forces. Finalement, un missile de croisière de type SCALP est probablement moins cher qu’un missile balistique de portée équivalente. Pas forcément vrai pour un ASMPA cependant, à ceci près qu’il est déjà qualifié.
      2- L’ultime avertissement. L’un des très gros avantages du système tactique déployé aujourd’hui (Raid aérien, pénétration basse altitude, missile de croisière conventionnel ou nucléaire) est qu’il permet d’être rappelé jusqu’au tir de la munition. C’est donc un moyen réel de montée en pression: Dénonciation, mise en alerte du raid, mise en attente du raid, départ du raid. Toutes ces étapes permettent de faire monter graduellement la pression et de montrer la volonté d’agir. Sur un missile balistique, a part dire « Attention », la prochaine étape c’est le tir.

      • Frédéric dit :

        Entendu pour les IRBM conventionnelles qui risquent aussi des problémes de confusions de la part des Grandes Puissances qui peuvent croire à une attaque nucléaire. Mais des  »Scuds » d’un millier de km de portée ou plus comme ceux qui prolifèrent par milliers en Russie, Asie et nord de l’Afrique ne seraient pas à dédaigner – on à l’Algérie qui met des vidéos de ses essais de ses Iskander sur Youtube pour enragé le Maroc -. Même l’US Army veut équipé ses HIMARS et MLRS de missiles balistiques. Pourquoi donc l’Europe devrait s’en privé ?

      • batgames dit :

        çà c’est parce qu’on est trop idiot .en France au niveau des décideurs et ingénieurs ….on céde au lobbys des constructeurs qui vous font croire que tout doit être nouveaux ..il suffit de réduire la taille du vecteur en appliquant les plans déjà existant des intercontinentaux et pas s’ennuyer avec des études supplémentaires sur les vecteurs ,c’est sur les contre mesures adaptés et au top du moment en prévision qu’il faut faire les études si le M51 est prévu pour sa période c’est ce type de missiles qu’il faut ,si c’est le futur ASMP qu’il faut c’est sur ce modèle qu’il faut adapter les tailles et les puissances,,pour le reste ce sont les constructeurs les racketteurs de l’etat et qui empêche toutes avancées rapides dans ce pays

  9. EchoDelta dit :

    C’est hallucinant de mièvrerie ce commentaire de la « Haute représentante de l’Union »…
    Mais elle se croit chez les bisounours ou quoi ? C’est bien ils ont touché les « dividendes de la Paix »… mais ont juste oublié de maintenir le capital. Sans Capital plus de dividendes… Même un économiste libérale de bas étage comprend cela.
    Bien sur qu’il faut une armée forte pour se défendre et faire peur. La force doit toujours être du côté des justes, si l’on pense que l’on est animée d’une certaine justice impartial, alors on a le devoir d’être fort et de faire peur. Si l’on refuse ce courage par égoïsme ou idéologie malsaine, alors on laisse la place au plus méchant et le monde devient cruel.
    Mais vraiment on a l’impression qu’on a rien retenu de WWII c’est grave. Ouvrez un livre d’histoire bon sang.

  10. Lagaffe dit :

    Vladimir Poutine a déjà prévenu que le Kremlin riposterait en cas de retrait des Etats-Unis du traité FNI sur les forces nucléaires de portée intermédiaire.
    Selon la presse russe, Poutine a passé en revue de possibles mesures de rétorsion avec son état-major.
    Les Européens cherchent à convaincre Moscou de se remettre en conformité avec le traité tout en évitant que Washington se retire du pacte, car ils redoutent effectivement que cela débouche sur une nouvelle course aux armements nucléaires, mais avec Trump le dingo, Poutine le fourbe et Xi Jinping le rusé, c’est mission impossible !

    • petitjean dit :

      dites nous donc qui commande en Europe ???
      car la rengaine anti Trump, Poutine et Xi Jing, c’est usé !

    • Vince dit :

      Les US ne reviendront pas sur leur décision because la Chine. Deal with it, comme y disent.

  11. Wagdoox dit :

    Asmpa avec un booster type mdcn pour atteindre une porté de 1000km
    Voir une version allongé pour tenir 2000km et des missiles balistiques de 4000km de porte et la on pourra parler avec les russes. On redéploiera tout ça en Asie pour discuter ensuite avec les chinois. Les américains apprécieront aussi le coup de main à condition qu.eux reviennent a la politique du mad. Encore un grand merci à bush ! Ses conneries continuent de nous hanter.

    • Jupiter dit :

      Bonjour Wagdoox
      « Asmpa avec un booster type mdcn pour atteindre une porté de 1000km. Voir une version allongé pour tenir 2000km »
      Je ne sais pas d’où vous tenez ces chiffres.
      Le booster du MdCN permet d’accélérer le missile jusqu’à une vitesse de Mach 0.8 environ (en plus d’éloigner le missile et de permettre son retournement). Il permet d’avoir des conditions optimales pour le démarrage du turboréacteur qui l’équipe. Un SCALP (dont le MdCN est une variante) n’a pas besoin de ce booster car il est largué avec une vitesse de Mach 0.8. On note également que les Exocet MM40-Bk3 sont également équipés d’un tel booster, une fois encore pour atteindre la vitesse de mise en route du turboréacteur. Il est à noter que contrairement aux turboréacteurs civils qui équipent tous les avions de ligne (qui fonctionnent dès 0km/h et jusqu’à Mach 0.9 en général), un turbo de missile à une plage de fonctionnement très limité en vitesse, autour de mach 0.8~0.9.
      Un ASMPA est largué par le Rafale à vitesse subsonique. Équipé d’un booster intégré, il accélère jusqu’à un Mach supérieur à 1.5 (probablement 1.8~2, la valeur étant classifiée) jusqu’à ce que le statoréacteur puisse être mis en route et prenne le relais (en poursuivant modérément l’accélération).
      Finalement, on note que l’ASMPA est, comme son nom l’indique, une version Amélioré de l’ASMP. Un de ces amélioration est déjà un réservoir plus conséquent. De plus, l’ASMPA est probablement à la limite de la taille en emport pour un missile en position ventrale.
      Une augmentation de portée par un allongement de missile me parait donc très peu probable. De plus, l’ajout d’un autre booster en plus de celui intégré apporterais des contraintes sur la séparation missile/avion et booster/missile.

  12. Fred dit :

    @ Lagaffe
    Américains et Russes on déjà des missiles intercontinentaux en surnombre (pas la Chine), la France et le Royaume uni, un nombre dissuasif.
    Si l’on excepte la Chine, une course à l’armement nucléaire est vaine, du fait de leur surabondance ou suffisance.
    Par contre, une course aux anti-missiles pourrait être tentante pour les USA : la Russie ne pourrait suivre économiquement, la Chine technologiquement (les Américains ont une grande longueur d’avance).
    .
    Problèmes :
    – risque de guerre nucléaire accrue : ceux qui vont se sentir dépassés peuvent faire pression, voir tenter un coup de poker.
    – au vu de l’arsenal surnuméraire Russe et Américain, nous, nous serions très vite largués.

  13. Nike dit :

    Et si le novator n’était pas destiné à l’Europe ?
    Peut-être que les Russes craignent plus les Chinois que les Européens…
    Officiellement c’est dirige contre la « dangereuse » l’OTAN, officieusement cela permet de dissuader les Chinois de s’approprier la Sibérie.
    Le vrai problème c’est qu’en 87 ils ont oubliés les Chinois, et toutes les autres puissances nucléaires.

    • Fred dit :

      @ Nike (sic !)*
      Je pense que le Novator a pour but de remplacer, du moins partiellement les terriblement onéreux ICBM, et peut-être aussi de multiplier les formes de vecteurs, pour parer à une avancé dans la neutralisation des ICBM et/ou des sous-marins.
      Parce-que, la Russie n’a aucun intérêt ni les moyens de se lancer dans une course aux armements, et de plus précipiter de plus belle la plupart des européens dans les bras protecteurs des USA.
      .
      * https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Nike

  14. patrick tiso dit :

    Je ne pense pas qu’il puisse arriver quoique que ce soit de grave pour l’humanité tant que Donald Trump sera au pouvoir, par contre l’année 2021 ou il n’y sera plus et ou le Traité New START prendra fin, il faudra sans doute se faire du souci.

    • Fred dit :

      @ patrick tiso
      Yeaaaah !
      D’un tweeet rageur à 5 du mat, Trump est capable d’arrêter la course des ICBM …
      J’en ai rêvé, c’est donc la vérité vraie. Ainsi soit-il. Aaaaa-men. :o)