Le général Bosser a débaptisé la promotion « général Loustaunau-Lacau » du 1er Bataillon de l’ESM Saint-Cyr

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

189 contributions

  1. Beb dit :

    Remigration comme pour les c*****s, allez foutre votre bordel ailleurs, plein le cul de votre égocentrisme.

  2. CortoM dit :

    Faire du courage individuel la valeur cardinale, expose à ce genre de désagrément. Les royalistes que vous citez en exemple ont tous, y compris Leclerc, fini par se fourvoyer. Je mettrais cela sur le compte de leur péché originel, orléaniste et régicide.
    Il y en a d’autre que l’on honore pour leur Noblesse, qualité qui dépasse l’individu, qui ne donneront jamais leur nom à aucune promotion. Pour comprendre, il faut relire encore la lettre d’anoblissement qu’écrivit Louis XVIII au père de Georges Cadoudal, Lieutenant-Général de l’Armée Catholique et Royale de Bretagne, fait Maréchal à titre posthume.

  3. Paul Giaco dit :

    Pas un jour ne passe sans que l’on puisse voir autour de nous, dans l’actualité qui rythme notre vie, les signes évidents d’une France telle qu’elle est si bien décrite par Alain Soral, et oui Monsieur Lagneau même si cela ne vous plait pas, les faits sont là !

    • Robert dit :

      Paul,
      Soral est surtout le prophète de Soral. Dès qu’un autre lui fait de l’ombre ou le contredit, il fait une fixation. Finalement, il utilise la politique pour servir sa propre cause.

  4. Allobroge dit :

    Enfer et damnation, je viens de lire que le futur Maréchal JUIN avait serrer la main de Goering !….

  5. neorodriguez dit :

    Je vois pas tellement le problème, si c’était un antisémite doublé d’un traître.
    En quoi c’est de la « bien-pensence ». Et c’est quoi votre définition de la « bien-pensence » ? Ne pas célébrer les raclures ?

  6. Poiuytreza dit :

    Doit on rebaptiser toutes les rues François Mitterrand parce qu il a été décoré par le maréchal Pétain delà Francisque ? Doit on débaptiser les rues Malraux parce qu il a été condamné pour pillage de lieux historiques en Orient ?comment peut on insulter la mémoire d un combattant résistant de cette manière ?pauvre France et pauvre Armée Française …..allez continuez à regarder le foot et à faire chier le monde avec vos gilets jaunes tout va bien…

  7. petitjean dit :

    De Gaulle : « un nom de promotion de Saint-Cyr est un moment de l’histoire de France. On le garde quoi qu’il arrive et on l’assume »

    Communiqué de La Saint-Cyrienne sur le nom de promotion « Loustaunau-Lacau », supprimé par le chef d’état-major des armées et l’armée de terre, “en concertation avec la ministre des Armées” (pour ne pas dire sous la pression ?) :
    https://www.lesalonbeige.fr/de-gaulle-un-nom-de-promotion-de-saint-cyr-est-un-moment-de-lhistoire-de-france-on-le-garde-quoi-quil-arrive-et-on-lassume/

  8. Vince dit :

    Les durs réveils du général Bosser :
    – tiens, et si j’envoyais des Leclerc au Mali ?
    – tiens, et si je débaptisais une promo ?

    – tiens, si je gagnais la prochaine guerre ?

  9. behemoth dit :

    grand soldat, personnalité équivoque pour le moins.
    ce qui est sur c’est que le choix fait débat. C’est donc qu’il est loin d’être incontestable.
    cela aurait pu suffire pour trouver un autre nom de promotion et s’épargner une polémique inutile.
    volontaire ou pas, cela semble aussi prouver que cette promotion n’a pas fait beaucoup de recherches sur ce général, au delà de son profil wikipédia et quelques clics sur internet..

    • Vince dit :

      « ce qui est sur c’est que le choix fait débat. »
      .
      Non ce n’est pas sûr ; ce choix n’ayant fait aucun débat en juillet 2017 auprès des instances concernées.
      .
      Cette décision relevant de la pure bigoterie est un vil crachat sur ses croix de guerre 14-18 (5 citations) et 1939-1945 (palme), sa déportation. Le fait est qu’il aurait fallu plus d’hommes de cette trempe en 1940.
      .
      On se bundeswherise, voilà la vérité.

    • Robert dit :

      Behemot,
      Ils n’étaient pas regardants en 14/18 et en 39/40, tous ceux qui aimaient leur pays avaient le droit de mourir pour lui. C’est dommage que vous n’ayez pas été là à l’époque pour les avertir que ce général avait des mauvaises idées. Faut dire que la république anticléricale qui venait juste de persécuter l’Eglise et les religieux n’avait même pas interdit à ces derniers de rentrer en France pour se battre pour leur pays. Prêtres et religieux y ont d’ailleurs laissé beaucoup de morts, compte tenu que leur fonction les plaçaient à des postes comme infirmier moins exposés que les premières lignes. Mais les français catholiques n’ont pas démérité à commencer par Charles Péguy, mort debout aux premiers jours de la guerre; Renseignez-vous aussi sur le Sacré Coeur sur les drapeaux de régiments. Et les soldats français matraqués de propagande anticléricale, ayant vus leurs frères d’armes catholiques se sacrifier sans réserve, il faudra à la république relancer de longues campagnes de calomnies anticléricales après la guerre plutôt que de faire le nécessaire pour éviter celle qui arrivait. La haine aveugle toujours, hier comme aujourd’hui, avec eux qui croient tenir une revanche posthume pour faire oublier leur défaitisme.
      Je me demande réellement si les opinions antisémites de Loustaunau, Lacau, largement partagées à l’époque de gauche à droite étaient finalement plus répréhensibles que cette haine rabique de la république envers des français et que nous gagnerions peut-être à tirer les leçons de cette idéologie qui divisait les français, qui a voulu à tout prix, et à quel prix pour nos compatriotes, abattre les empires catholiques, entrainant par voie de conséquence d’un mauvais traité la seconde guerre mondiale.
      Vous avez une opinion là-dessus ?
      En jetant le discrédit sur des idées, on épargne à d’autres d’avoir à répondre de certaines pages pénibles de notre histoire et de lourdes responsabilités qui n’ont jamais été ni assumées ni payées.
      On retrouvera beaucoup d’héritiers de cet anticléricalisme, dans la collaboration.
      Finalement, les militaires qui avaient choisi ce parrain faisaient preuve de sagesse en évitant d’entrer dans les haines idéologiques, mais il faut croire que certains n’ont pas supporté qu’on soit sage plutôt que revanchard.
      Le général Dary a vertement contesté la petite crotte de JD Merchet, il faut croire que tous ne se sont pas couchés devant la pensée inique.

      • Fred dit :

        @ Robert
        Que vient faire le catholicisme dans ce Débat ??? Tu es un peu délirant, mon vieux.
        .
        Et cela continue avec : « la république anticléricale qui venait juste de persécuter l’Eglise et les religieux ». Pur délire …

    • 341CGH dit :

      @ behemoth
      Toute cette période est équivoque.
      Lire ou relire « la chute de la IIIème République » par William L. Shirer.

    • Paul Letissier dit :

      @ behemot, on peut parler de wikipedia :il suffit de quelques clics pour s’apercevoir que la page LL a été modifiée 130 fois depuis 2016, toujours dans un sens hostile à LL.
      En 2016, elle ne comportait pas une seule fois le mot « antisémite ». Aujourd’hui, il y a tout un paragraphe intitulé « la dérive antisémite » qui n’y était pas en 2016.
      Depuis la date du débaptême, la page a été modifiée 40 fois en 4 jours.
      La tentative de manipulation est évidente.
      L’origine de la manipulation est certainement connue des services spécialisés mais moins visible pour le public.

  10. AZUR dit :

    Très fort !
    Bon, il leur faux maintenant trouver le nom d’un militaire au passé remarquable et correspondant aux directives imposés : non blanc, homo, végétarien, pro-europe, républicain, moins de 50 ans, anti-nucléaire, bio, …

    ça va pas être simple, bon courage les gars !

  11. jpc dit :

    honte au général Bosser de se coucher devant la bien-pensance !

    • tschok dit :

      Mais c’est exactement ce qu’il convient de faire, enfin voyons. La bien-pensance nous fatigue, donc on se couche.
      .
      A**uti.
      .
      Demain est un jour nouveau. Ménagez votre monture. Laissez pisser les cons, ils ont une vessie qui peut alimenter les turbines d’EDF. Pour une fois qu’ils font quelque chose d’utile avec leur b*te.

    • Martinez dit :

      Je suis entièrement d’accord d’autant plus que je connais le personnage

    • Martinez dit :

      Génial j’adore votre commentaire de plus jamais je n’aurais pensé que lui aussi avait besoin de manger au bassinet comme quoi on peut se tromper sur ses chefs no comment..

  12. tschok dit :

    Bon, en tout cas, c’est une belle photo. C’était un beau mec. Il s’en dégage une impression de force et de fragilité, de blessure et d’introspection douloureuse: le type a la ride du lion, il est assis de travers dans son fauteuil, sans prendre appui sur les bras du fauteuil, sauf d’un côté, par le bras, le sien, qui lui sert à tenir sa canne; son regard est perdu dans le vague, il croise ses jambes en mettant un genoux au-dessus de l’autre, ce qui lui donne finalement un appui ternaire: un pied, un bras, son cul. C’est quelqu’un qui s’assoit avec ses hanches, quand on est assis comme lui de travers sur un siège, c’est une position oblique.
    .
    Cette photo, elle parle. On a l’impression qu’elle a été prise lors du procès de Pétain, au cours duquel il a déposé en qualité de témoin pour la défense.
    .
    Mais il s’est aussi entendu dire que Pétain le prenait pour un être foutraque, brouillon, approximatif. Une sorte d’électron libre perdu dans une réaction de physique nucléaire qui le dépassait. Chimiquement parlant, il était peut-être bon, mais au niveau nucléaire, il n’était rien.
    .
    Cette photo donne l’impression de capter le moment où le type se rend compte que, toute sa vie, il a été une force mal employée. Une énergie vitale qui se renferme sur du vide.
    .
    Le type qu’il faut pour donner son nom à une promo d’officiers? A vous de voir.
    .
    J’ignore quels sont les oracles que Bosser a consulté avant de prendre sa décision. Mais s’il a regardé cette photo pour la prendre, alors je comprends.
    .
    Je vais pas apprendre son métier à Bosser. C’est lui le CEMAT, pas moi. Je lui fais confiance, il a certainement des raisons, et ces raisons ne sont pas viles. C’est un sujet sérieux, je n’ai pas envie de me comporter en gilet jaune. C’est le truc qu’on porte sur le bord de la route quand on est victime d’une panne ou d’un pépin plus grave, et quand on veut se signaler aux autres usagers, afin d’éviter un sur-accident.
    .
    C’est bien un gilet jaune. Mais si ça devient le marqueur de la pensée victimaire, ça donne pas envie de le porter.

    • revnonausujai dit :

      vous avez certainement noté que si la photo est de 1945, il venait juste de sortir de la déportation et que l’épreuve avait marqué son corps; alors vos considérations sur son aspect physique ne sont pas seulement stupides, elles sont ignobles.
      Mais qu’attendre d’autre de vous !

    • ScopeWizard dit :

      @tschok
      .
      Sans déconner , vous vous prenez au sérieux là ?
      Ou c’ est pour rigoler ?
      Vous jugez un mec sur une photo ??? sur un instant de vie figé ?
      Vous ne voulez pas aussi un poil de cul et une loupe tant qu’ on y est ?
      .
      Mon pauvre vieux , la teneur de vos propos est telle que j’ espère que vous ne serez jamais élu Président de la République , parce que je vous jure que je vais faire le Lee Harvey Oswald made in France 😉 ; un Gérard Miller est déjà de trop alors deux ……………. comment voulez vous que les fatigués du bulbe guérissent avec des praticiens dix fois plus cintrés qu’ eux ?
      .
      Vous êtes complètement timbré , ou alors changez vite de cocaïne parce que celle que vous prenez ne vous va vraiment pas …………….. 🙂

    • Felipe dit :

      Quelque bonnes remarques. Laissons le CEMAT décider. Il ne fait pas cela par veulerie. C’est mal le connaître. Seuls les cafards, élèves de la Spéciale et cyrards en poste à coet connaissent sa pensée de vive voix.
      Je pense que Le mois de novembre 2018 a été un très mauvais mois pour le commandement.

      • ScopeWizard dit :

        @Felipe
        .
        Lesquelles ???
        .
        Non mais vous rendez-vous compte ?
        .
        Avec le peu de renseignements que nous avons à la fois sur lui et de lui , dire ce qu’ il est d’ après une pauvre photo qui semble être prise au lendemain de la guerre quand Loustaunau-Lacau sort d’ un camp nazi affaibli et marqué , est juste extrêmement prétentieux même si la morpho-psychologie existe et peut être utile parfois , souvent même .
        .
        Hormis ce que vous en savez déjà , rien qu’ en cherchant un peu , vous en saurez 20 fois plus sur Macron , Kim Kardashian , ou Hollande que sur cet homme !
        .
        Certes , il est possible de porter des jugements sur n’ importe qui mais il s’ agit avant tout de ne pas le faire n’ importe comment ; si je vous dis que notre président actuel est une bille en économie ou Carlos Ghosn est autant un entrepreneur de génie que Scope le nouveau Jules Verne , je peux étayer mes propos parce que je sais pourquoi je puis me permettre d’ affirmer cela , il y a des raisons précises que je peux parfaitement exposer une par une , après libre à vous ou plutôt à nous de vouloir en débattre …………..

    • Allobroge dit :

      Vous auriez pu être un disciple de Boudarel, et auriez pu finir général viet minh sans difficulté !. Il est aisé de juger un homme 70 ans après et tout ça sans risques ! Pas sûr que , à son époque, vous auriez fait les bon choix mais pour cela il faut connaître la nature humaine et pas à travers les livres !

    • Dejan dit :

      Bonsoir,
      J’ai lu « Chien maudits » du général Loustaunau Lacau. Je vous suggère d’en faire autant et à voix haute. Certainement un victimaire, qu’en pensez vous ?

  13. PETRUS dit :

    Rien que la lecture du parcours du Gal LOUSTENAU- LACAU impose le respect .
    Jusqu’à quand les actuels chefs de l’armée française vont ils devoir baisser leur froc devant le politiquement correct et la bienpensance ?

    • Martinez dit :

      D’autant plus qu’ils n’ont jamais été des chefs de guerre comme ces héros de la résistance….

  14. Olive dit :

    Aujourd’hui il est de ton de qualifier en France tout commentaire critique envers la politique Israël d’acte antisémite ! Un jusqu’au boutisme qui n’engendre que frustration et haine contre establishment…La diplomatie française, héritière de siècle de compromis est hostage d’une dimension qui la surpasse au détriment de la paix !

  15. Marsouin dit :

    La personnalité de ce parrain était pour le moins équivoque. Je ne vois pas où est la bien pensance.
    Ce que je ne comprends pas c’est comment telle proposition de nom de baptême ait pu passer.

    • Dejan dit :

      Vous me faites rire Marsouin.
      La personnalité de + des 3/4 des hommes de l’époque de Loustaunau Lacau était équivoque.
      Et alors ??? Arrêtez de lire l’histoire avec vos lorgnons de 2018.

  16. petitjean dit :

    « Jean-Dominique Merchet insulte l’armée française »
    « Les sous-entendus exprimés par Jean-Dominique Merchet sont insultants pour l’armée française. Ce monsieur s’est érigé en spécialiste des questions de Défense grâce à son réseau de connaissances haut placées dans le milieu militaire… qui en profitait pour lui faire passer certains messages. C’est ainsi, ce sont les pratiques journalistiques : c’est “gagnant-gagnant”. Jusqu’à quand le CEMA et le CEMAT vont-ils autoriser ce monsieur à insulter les officiers. Voici ce qu’il écrit à propos de la promotion Loustaunau-Lacau, débaptisée sur ordre du pouvoir macronien : » (….)

    https://www.lesalonbeige.fr/promotion-loustaunau-lacau-jean-dominique-merchet-insulte-larmee-francaise/

    • Robert dit :

      Merchet se permet d’insinuer que seule l’extrême droite connait Loustaunau Lacan, sans se douter que c’est révélateur que les véritables héros ne sont plus enseignés à l’école publique, sauf si cela permet d’alimenter la légende républicaine et qu’il faut aller chez les nationalistes pour trouver un conservatoire de la mémoire patriotique e militaire qui a été expurgée ailleurs, souvent sous la pression de l’université tenue par les communistes durant une génération. Effectivement, un d’Estienne d’Orves était du même bois que Loustaunau Lacan, on se demande bien pourquoi ils l’ont accepté à Londres et qu’ils l’ont laissé diriger une équipe venue en France organiser la résistance. Ils auraient du prendre un Jean Zay, un Léon Blum, un Maurice Thorez, et tant d’autres, tous des héros impeccables si on écoute l’histoire officielle. On ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas partis à Londres s’entrainer pour former les réseaux de résistance, vraiment on ne comprend pas. Blum et Zay étaient partis sur le Massalia et pas vers Londres tandis que Thorez désertait pour Bruxelles avant Moscou, on a les héros qu’on peut ou qu’on veut.
      Il se trouve que la lucidité politique d’un Loustaunau Lacau était un des aspects de son patriotisme, et que celui-ci n’était pas opportuniste. Son anti germanisme était instruit et sans faille. Si de telles personnes avaient été écoutées par les gouvernements du front populaire, au lieu de s’allier avec les communistes et favoriser le pacifisme, la situation aurait pu être différente.
      Comme le dit l’historien juif Simon Epstein à propos du « paradoxe français », les « antiracistes  » étaient dans la collaboration et les antisémites étaient dans la résistance.
      Si Loustaunau Lacau a pu être proposé comme parrain et obtenir l’assentiment de l’armée, c’est justement parce que son cv militaire et patriotique était impeccable. Il faut savoir ce qu’on veut. Tout le monde aujourd’hui paraît déplorer l’occupation, à juste titre, mais il faut sélectionner ceux qui en ont été les héros en fonction de ce qu’en disent aujourd’hui la communauté juive et la gauche, pour résumer. Pourtant, à l’époque ou ils ont été des héros, la communauté juive et la gauche ont bien été contents de les trouver, parfois même pour prendre leur place au casse pipe. Cinquante quatre d’interrogatoires musclés par la Gestapo, avant d’être condamné à mort et déporté, même en étant difficile, c’est plutôt un signe que le bonhomme n’est pas trop sympathisant nazi, contrairement à ce qu’en a insinué sans preuve une personne ici. Et s’il a eu le toupet de survivre à cette épreuve pour venir témoigner pour Pétain, comme le colonel Rémy autre antisémite d’extrême droite et d’autres, c’est parce qu’eux avaient mis leur peau au bout de leurs idées sans se garder un plan de carrière en réserve et qu’ils avaient tous suffisamment risqué leur vie pour ne pas craindre le terrorisme de l’épuration.
      Aussi, les héros de la « Mémoire » qui nous interdisent de connaitre et d’assumer notre histoire au nom de la leur qui est forcément impeccable car ils n’ont commis aucune faute avant et pendant la guerre, peuvent hurler, nous nous devons d’assumer toute notre histoire, sans nier ni taire quoi que ce soit, car aucun peuple n’est sans faute ni erreurs. Aucun peuple.
      Cette anecdote scandaleuse de la veulerie des chefs militaires et politiques devant un groupe de pression que Annie Kriegel avait clairement qualifié doit nous éclairer sur le besoin qu’à la France de se libérer du terrorisme intellectuel pour se réapproprier son histoire telle qu’elle est afin d’en comprendre toutes les leçons, y compris celle de l’antisémitisme.
      La libération de la France commencera par cette libération morale de la parole et de la pensée.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Kriegel

      • Fred dit :

        @ Robert
        Quelle mauvaise foi ! Tu es vraiment un dégeulasse.
        « On ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas partis à Londres s’entrainer pour former les réseaux de résistance, vraiment on ne comprend pas. Blum et Zay étaient partis sur le Massalia (sic) et pas vers Londres »
        .
        Tout simplement parce-que Jean Zay tentait de partir vers les colonies françaises d’Afrique du nord pour continuer et organiser la résistance après que la demande du Massilia pour rejoindre le Royaume Uni lui eut été refusée. Le 24 juin 1940, « Londre » et De Gaulle ne représentaient quasiment rien, De Gaule aurait très bien lancer son appel du 18 juin à Alger. Quel mépris indigne de ta part de cracher sur un type qui a démissionné de son poste de député pour aller combattre l’envahisseur, et qui fut assassiné par la Milice.
        .
        Blum n’était pas sur le Massilia, il est resté en France, malgré une invitation de Roosvelt à aller aux États-unis. Il fût déporté.
        .
        Pourquoi tu ne cite pas Georges Mandel, qui fût lui aussi sur le Massilia et assassiné par la Milice : parce-qu’il était de droite ?
        .
        Tu es un misérable.

    • Fred dit :

      @ petitjean
      Autant aller à la source, c’est plus honnête petitjean, au lieu de nous envoyer sur tes sites complotistes.
      Je ne vois vraiment pas où est l’insulte à l’Armée française. Nous n’avons évidemment pas les mêmes valeurs ; mais explique ce en quoi tu en voit une …
      https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/saint-cyr-coetquidan-promotion-loustaunau-lacau-figure-d-extreme-169088

  17. 2 R H dit :

    A quel lobby, le gal bosser a t il cédé?
    Débâtisons toutes les promos dont les parrains ont activement participé aux conquêtes coloniales.
    Ceux de la guerre d’Algérie ,
    Honte à eux, nervis du pouvoir blanc!
    M. A. C. (ce qui me valut 8 jours d’arrêt ).
    IL devra s’attendre à une bronca.

  18. tchac dit :

    Si ce général avait été tué en déportation, quelque chose me dit que cette promo n’aurait pas été débaptisé.

  19. Vince dit :

    Médiocrité insondable d’une époque qui la camoufle par ses incessants jugements de petits procureurs aigris sur son Histoire.
    « Jadis tout le monde était fou « , diront les plus malins, en clignant de l’oeil. On sera malin, on saura tout ce qui s’est passé jadis; ainsi l’on aura de quoi se gausser sans fin.

  20. François le français dit :

    Qui êtes vous Bosser pour juger ainsi vos anciens ? Vous y étiez ?
    Allez-y, crachez sur sa tombe, essuyez-vous les pieds sur ses médailles et sur le jugement de ses contemporains.
    J’ai mal à la France.

  21. Arnaud dit :

    Compte tenu de la bien pensance actuelle, je propose plusieurs noms de promo possibles :
    – promotion « Emmanuel Macron », chef des armées (normalement ça passe…)
    – promotion « Droits de l’homme »
    – promotion Nabilla (femme, intégration, rayonnement,…)
    – promotion « paix universelle et galactique » (la guerre c’est mal)
    – promotion « République, en avant marche » (ca devrait être accepté, non ?)
    – promotion « Enrico Macias »
    – promotion « Laurent Ruquier » ou « Stéphane Bern »
    – promotion « adjudant Tifrice » (comique, fin, subtil…)
    … franchement les gars, ce ne sont pas les idées qui manquent !

  22. Carin dit :

    On reproche à ce monsieur d’avoir combattu le communisme ( ce pour quoi on l’a loué après guerre car ce sont bien les communistes employés dans les usines qui sabotaient les matériels français, et ce jusqu’a la désunion de la Russie et de l’allemagne !!) on reproche également à ce monsieur d’avoir tenté de s’acoquiner avec l’ennemi alors que quelques mois après cette veine tentative il fonde le plus efficace réseau de résistants ( de la bouche même du général de Gaulle).. qui peut dire pourquoi ce gars à tenté une collusion avec l’ennemi? Il se pourrait qu’au vu du fait reconnu qu’il était un électron libre il ai décidé dans un premier temps de tenter de combattre son ennemi de l’interieur? Le peu de gens qui étaient au courant de ses raisons sont tous morts bien avant cette polémique…. et pour finir on lui reproche des écrits antisémites avérés, mais très répandus à cette époque! De plus ce monsieur a obtenu la pluparts de ses galons et hautes distinctions après la guerre!!!
    Que le général Bosser débaptise une promos, ne devrait pas faire enfler la polémique, ces écoles sont plus politiques que militaires, et peut-être que le gal Bosser n’a pas voulu faire l’apologie de « l’electron libre » dans la tête de ces futurs officiers supérieurs? Je gage que leur futur nom de parrain de promo sera plus en adéquation avec l’esprit militaire vu par Le Gal Bosser. Ce qui n’enleve rien aux hauts faits du gal Loustounau-Lacau.

    • LW dit :

      Pour moi, il ne fait aucun doute que la fameuse lettre envoyée en août 40 à l’ambassade d’Allemagne était une « couverture » : se faire bien voir des Allemands et endormir leur vigilance pour mieux les combattre… Sinon, je ne comprends pas pourquoi il commence à mettre en place dès septembre 1940 les premières structures du réseau Navarre (futur réseau Alliance), le plus efficace de tous les réseaux de résistance…

      • Robert dit :

        LW,
        C’est plus que probable si cette lettre existe, sinon cela contredirait tout le reste de l’histoire du personnage.
        Comme l’a écrit le colonel Rémy à qui on demandait pourquoi à la Libération il ne défilait pas avec De Gaulle. Il a répondu qu’il y aurait cent personnes l’ayant vu entrer maintes fois à la Kommandantur qui l’auraient descendu s’il l’avait fait. En effet, pour obtenir des renseignement et en bon clandestin, il lui fallait coopérer avec les allemands en apparence pour obtenir ausweis et informations. Et ces deux hommes ont fondé des réseaux de résistance nécessaires pour libérer le pays de l’occupant.
        C’est sûr que ce n’est pas Marcel Cachin qui demanda aux allemands la reparution de l’Humanité, ce que personne ne reproche aux communistes.