Le général Bosser a débaptisé la promotion « général Loustaunau-Lacau » du 1er Bataillon de l’ESM Saint-Cyr

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

189 contributions

  1. tartempion dit :

    La France devra à l’instar des états-unis dans les années 50 purger le marigot politico-médiatique et la fonction publique d’état de ses sympathisants communistes et autres anarcho-syndicalistes d’extrême gauche qui gangrènent notre société . Macron à quand une loi européenne interdisant l’apologie du communiste et la contestation du génocide s’agissant des 80 millions de morts recensés à ce jour dans les goulags que cette abomination idéologique a engendré ?

    • personne dit :

      On n’évoque pas là « cocoland » et ses crumes, Tartempion, personne n’envisage de baptiser une promotion « Joseph Staline de mon coeur ». Le sujet c’est facho ou pas facho, agent allemand ou pas agent allemand, antisémite ou pas antisémite, bon gars pro Mendès France ou pas bon gars, le tout à la sauce éthique et tac du 21ème siècle.

    • Auguste dit :

      Si on purge la société des sympathisants communistes,anarchistes et autres gauchistes,il va plus avoir grand monde qui va aller au boulot demain matin.
      Quant au Général,c’est de toute évidence ses écrits anti-sémites qui ne passent pas.On peut éliminer ses idées qui étaient partagées,à son époque,par la grande majorité des militaires et une bonne partie de la population.Et si on lui reproche sa structure clandestine,faudrait aussi reprocher aux gouvernements d’après guerre de l’avoir plus ou moins maintenue.(on n’entrait pas en Gendarmerie si on était communiste,par ex.).On pourrait également reprocher à De Gaulle,outre ses penchants royalistes,d’avoir maintenu « le contrôle technique » de Vichy sur les PTT, lui aussi plus ou moins clandestin.

  2. igor340 dit :

    Cette décision, se voulant exonérer les jeunes officiers d’un procès symbolique pour référence politique, est justement une ……décision politique. Le Général BOSSER, alors qu’il s’en défend, vient effectivement de donner un gage politique à l’extrême gauche…..car personne d’autre ne le lui demandait ……et ce faisant de poursuivre le process de révision systématique de notre Histoire….cela est d’autant plus mal venu que l’extrême gauche française garde certes pour cible à abattre les murs de notre Histoire mais tout autant un de ses principaux vecteurs : notre Armée nationale. Des signes actuels trés inquiétants semblent montrer une purge de notre Histoire, et de certaines de ses figures pourtant illustres par bien des aspects….. comment pouvons nous regarder l’avenir d’une manière sereine, si nous ne regardons pas le passé sans ciller….??? Ainsi ces chefs actuels osent prétendre qu’ils savent donner un cap???? ah oui???? …….

  3. revnonausujai dit :

    bosser ou la parly ? décidemment, un concours d’ignominie ! on savait que LAREM était un ramassis de bons à rien, ils démontrent qu’ils sont surtout et avant tout des crapules.
    à ce compte là, il faut aussi débaptiser la promo 70-72 « Charles de Gaulle »; vous rendez vous compte, le général avait refusé en 1945 de débaptiser la 40-42 « maréchal Pétain » au motif qu’on ne débaptise pas une promotion de Saint-Cyr; devait être pétainiste d’extème drouate, le général !
    n-b: le maréchal Leclerc de Hautecloque a aussi commis des écrits antisémites avant 1945; vont ils oser proposer un « débaptème », les connard.e.s ?

  4. basstemp dit :

    Décision scandaleuse ! De toute façon, le cycle qui annonce la future grande guerre est en route … Le système orwelien qui veut museler notre liberté d’expression, notre souveraineté et notre nation : Ne peut que mener a une immense révolte et la probable prochaine révolution en France !

    BRUXELLES ! JE TE VOIS !!!

  5. Sam dit :

    Le baptême d’une promotion de cyrards est l’un de ces moments sacrés qui fondent l’esprit de corps de nos futurs grands chefs militaires. Nul doute que cette « débaptisation » indigne laissera des traces profondes dans l’attitude des officiers, et pas seulement de cette promotion, envers le pouvoir politique. Quand le politiquement correct s’impose au mépris des traditions il crée le ressentiment et le conflit. On voudrait créer du putschiste qu’on ne s’y prendrait pas autrement.
    Les tristes symptômes de l’époque s’accumulent… La pêche les bazars !

  6. boucher dit :

    C’est pitoyable!
    Pauvre France!

  7. ClémentF dit :

    Bosser baisse son froc devant le politiquement correct, c’est à gerber.

  8. jean pierre dit :

    bordel! mais quelle honte !

  9. Sgt moralés dit :

    Des faits contre des suppositions et ce sont ces dernières qui sont prises en compte. Dans quelques années une conduite exemplaire sera ternie par le soupçon de propos supposés homophobes.Dans la vie d’hommes exemplaires il y a toujours une part d’ombre, doit-on rebaptiser les lieux ou promos » F.Mitterand »?

  10. LW dit :

    Débaptiser la promo « Général Loustaunau-Lacau » ? Pourquoi pas.
    .
    Mais alors il faudrait être cohérent ! Débaptisons aussi la promo « Maréchal Pétain » (1940-42).
    .
    Débaptisons également la promo Franchet d’Espèrey (1955-57) : celui-ci, extrémiste de droite, notoirement antisémite, anticommuniste primaire, était lui aussi membre actif des réseaux Corvignolles créés par Loustaunau-Lacau. C’est le maréchal Franchet d’Espèrey, notamment, qui soutenait financièrement Loustaunau-Lacau dans sa lutte contre les infiltrations rouges au sein de l’armée française dans les années 30…
    .
    Débaptisons aussi la promo « Général Leclerc » (1946-48), et aussi la promo de l’EMIA du même nom (1982-83). Leclerc fut en effet un admirateur frénétique de l’Action française d’avant-guerre, c’est-à-dire de l’extrême droite la plus anti-républicaine. Antisémite forcené, Leclerc déclarait qu’avant 1939, « il ne pouvait pas supporter les juifs » (lire la biographie de l’historien Jean-Christophe Notin sur « Leclerc » publiée chez Perrin en 2005, page 134). Le 6 janvier 1942, dans une lettre à sa cousine Pauline Vanier, il écrit : « Expliquez bien à tous vos amis que tous les Français libres authentiques et utiles ne sont ni juifs ni francs-maçons contrairement à ce que racontent ces dégonflés de Vichy » (source : Jean-Chritophe Notin, op. cit. p. 134). Ainsi pour Leclerc, un Français libre ne peut pas être « authentique » s’il est juif… Vous avez bien lu. En 1943, son antisémitisme perdure. Voici par exemple une anecdote particulièrement éclairante. Les juifs d’Algérie sont nombreux à vouloir s’engager en 1943 dans les armées françaises d’AFN nouvellement libérée. Les juifs sont mal vus dans l’armée Giraud où règne encore un état d’esprit discriminateur et vichyste. Ils préfèrent donc, tant que la fusion complète des forces françaises n’est pas encore réalisée, passer chez les gaullistes, c’est-à-dire chez Leclerc. Celui-ci, s’adressant à un lieutenant qui vient le rejoindre avec ses hommes, s’exclame : « Un Breton ! ça fait plaisir ! J’espère que vous n’avez pas trop de juifs, il n’y a que les juifs par ici qui viennent vers moi ! » Or le lieutenant en question n’est pas breton mais… juif, ce qu’il fait aussitôt savoir à son interlocuteur dépité… (source : Richard Ayoun et Bernard Cohen, « Les Juifs d’Algérie. 2000 d’histoire », Lattès, 1982, page 179).
    .
    Pour en revenir à Loustaunau-Lacau, celui-ci avait totalement abandonné toute idéologie antisémite après 1945, tout comme Leclerc d’ailleurs, après la révélation du génocide juif.

    • Robert dit :

      Bernanos écrivait une phrase surprenante sous sa plume
      « Hitler a déshonoré l’antisémitisme ».
      Parce que ce courant d’opinion ne prenait en France ni la haine raciale envers les juifs ni peur persécution, mais la contestation de choix politiques de leur communauté organisée. Et l’antisémitisme racial des nazis a remis en cause toute possibilité de débattre de ce sujet politique sans être assimilé à un raciste anti juif.
      A propos des juifs d’Algérie, n’oubliez pas que le décret Crémieux qui donnait la nationalité française aux seuls juifs et pas aux indigènes musulmans a beaucoup joué dans la montée de l’antisémitisme chez les musulmans d’Algérie.
      C’était un débat d’idées avant guerre, et on trouvait des juifs antisémites parce qu’il s’agissait de combattre des idées, et c’est devenu un crime assimilable au racisme hitlérien. Et maintenant, certains réécrivent l’histoire pour faire remonter l’antisémitisme tout assimilé au nazisme aux débuts du christianisme alors que les nazis étaient anti chrétiens et considéraient le christianisme comme une « religion d’esclaves » et une « religion juive ».
      Il aurait fallu un Pierre Georges Dreyfus pour défendre la mémoire de Loustaunau Lacan.

      • Julien dit :

        Merci pour ce commentaire réfléchi et intelligent. C’était , c’est et ce sera un combat d’idées

      • lym dit :

        Les mots étant lourds de sens, il faudrait ne pas confondre antisémitisme et antisionisme. Même si la création de l’état d’Israël est postérieure et qu’a l’époque les deux termes pouvaient sans doute mieux se confondre.

        • Robert dit :

          Lym,
          Si ces deux termes sont différents, déjà à la fin du 19eme siècle autour des débats sur le comportement de la communauté juive organisée dans la société française, depuis la révolution, toute réserve ou remise en cause politique était assimilée par les sympathisants ou membres d cette communauté à de l’antisémitisme, qui lui même était qualifié de haine des juifs en tant que personnes et dans leur ensemble, ce que n’était pas le courant antisémite français, en dehors de ceux qui se rattachaient à sa conception allemande. Débattre des comportements sociaux et politiques de personnes qui manifestent une solidarité ethnique et religieuse est légitime en soi, s’en prendre à leurs personnes pour ce qu’elles sont et non ce qu’elles font, qui peut être sujet à la critique comme tout comportement, est contestable.
          Or, déjà à l’époque, la solidarité juive portait autour de la construction d’un Etat en terre sainte, des terres étaient achetés par les Rothschild en Palestine en vue d’être occupées par des colons et le sionisme existait depuis un moment. On peut parler d’un projet politique similaire avant la création d’Israël et qui se confondait avec les choix politiques de cette communauté et l’influence qu’elles essayait d’exercer dans notre société. Mais leurs adversaires pouvaient s’exprimer librement et leur apporter la contradiction, la presse était infiniment plus libre que celle d’aujourd’hui.
          Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, mais réellement depuis les années 60 et les conflits auxquels l’Etat d’Israël a été confronté, il a fallu à la communauté juive solidaire de cet Etat trouver des appuis politiques d’Etats puissants et discréditer la parole des opposants à Israël. L’antisémitisme racial et les persécutions des juifs par le nazisme ont servi à créer une sidération disqualifiant toute critique comme de l’antisémitisme et l’antisionisme a pu servir un moment à échapper à cette condamnation sociale, après tout le sionisme est un projet politique, avant d’être assimilé à de la haine antisémite raciste, grâce au travail d’influence et de nuisance de la communauté juive proche d’Israël, tous les juifs ne soutiennent pas Israël et certains sont anti sionistes même en Israël.
          Les pressions sont permanentes pour discréditer toute critique envers Israël et pour ramener sans cesse à l’actualité les persécutions nazies contre les juifs afin de protéger de toute critique la communauté juive non pas pour ce qu’elle est mais pour ce qu’elle peut faire en politique. L’affaire Pétain comme celle-ci en sont des exemples, il ne leur est reproché que ça, tout le reste est oublié, nié, y compris d’autres points de critique sur ces personnages, il est impossible de discuter, il faut se soumettre à une décisions arbitraire.
          On est dans l’irrationnel.
          Pour résumer, il est devenu impossible de critiquer Israël, ou un responsable de confession juive pour des actes qu’il aurait commis qui seraient condamnables, regardez DSK ou Polanski et les réactions hystériques de certains, sans risquer de se faire enfermer dans la dialectique diabolisante d’antisémite. Et de ce point de vue-là comme dans tant d’autres, la liberté d’expression s’est réduite comme peau de chagrin.
          Une enquête de El Djazeera avait montré comme le lobby juif aux USA réussissait à transformer toute critique envers Israël comme une attaque antisémite, la vidéo est sur internet avec des témoignages de ces acteurs de la manipulation.
          Certains jouent de cette provocation en affichant leur anti sionisme, pour se présenter eux-mêmes en victimes, mais c’est puéril.

    • TINA2009 dit :

      Bsr à TOUS ET TOUTES !

      Merci pour ces quelques rappels !
      Dès lors , force de propositions , j’implore que le CHAR LECLERC soit débaptisé …. Et renommé ….. Voyons voir …. Voyons voir … AAAHHH OUI : —> CHAR MACRON! C’est pas mal çà , CHAR MACRON , NON ????? Ou alors …. CHAR ATTALI !!!! Où ENCORE MIEUX , CHAR WALLS !!! OOOHHH OUI , CHAR WALLS !!! Juste , … Et prémonitoire !
      Pour le reste , ci -joint :
      https://www.youtube.com/watch?v=69blTNSI_tk

      PS : Merci Mr LAGNEAU, pour les références .
      Un appel à tous . Toute référence complémentaire m’intéresse !

    • Ber Nick dit :

      Tout à fait exact et Mme Fourcade, dans son ouvrage « l’Arche de Noé » , raconte que Loustaunau-Lacau lui avait dit avoir assisté à des persécutions antisémites pendant sa déportation.

  11. Duponteau dit :

    Au vu du parcours de ce général que je connaissais pas, il me semble qu’il était bien dans son époque : couillu! Ceux que je vois à l’œuvre aujourd’hui, même s’ils se targuent d’être des Troupes de Marine (belle troupe), sont pour la plupart des découillés.
    N’est pas de Pierre de Villiers qui veut.

    • Sam dit :

      Qu’à fait le général de Villiers de si « couillu » ? Reposer le calice avant la lie qu’il laisse à son successeur ?
      Un Cuche me paraît être une référence plus sérieuse.

  12. choqué dit :

    Georges Loustaunau-Lacau a proposé ses services au régime nazi dans une lettre dont l’authenticité ne fait pas de doute. Le fait que son offre n’ai pas été retenue et qu’il ai eu par la suite des activités dans la résistance n’enlève rien au caractère répugnant de la chose. Je ne comprend même pas qu’il y ai des gens ici pour défendre ce Monsieur.
    N’étant pas dans le sens du vent, je ne vais probablement pas être publié mais je maintient qu’il est tout à fait normal qu’un traitre putatif antisémite ne soit pas honoré et immortalisé par une promotion de Saint Cyr.

    • Robert dit :

      Choqué,
      Fournissez vos sources.
      Le colonel Rémy partageait les mêmes idées que Loustaunau Lacan et fréquentait assidument la Kommandantur pour ses activités de résistance. Il a peut être aussi écrit des textes qu’on aurait pu lui retourner en vue de ses activités de résistance car on ne travaille pas à visage découvert dans la clandestinité, mais dans un perpétuel double jeu.
      Les gens d’AF, sauf ceux qui ont clairement rejeté Maurras et son « inaction française » détestaient le racisme allemand et l’Allemagne tout court, ce que vous affirmez, il aurait été pro nazi, ne correspond pas à tout ce que nous savons de Loustaunau Lacan, mais un « historien » de gauche ou un « vengeur de la Mémoire » contemporain a pu essayer de ternir son image en produisant « une lettre dont l’authenticité ne fait aucun doute », selon une formulation historiquement péremptoire, d’autant plus qu’il fondé le réseau Navarre à partir de septembre 1940.
      J’attends avec intérêt votre preuve que vous ne manquerez pas de nous fournir sans retard pour attester de votre affirmation définitive. Si ce n’était pas le cas, vous passeriez pour un faussaire et un diffamateur.

      • Fred dit :

        @ Robert
        Du coup, toi aussi, Robert, il faut que tu cite les sources de tes nombreuses affirmations ; sinon tu pourrais passer pour un faussaire et un diffamateur.

    • retraité dit :

      miterrand, collabo de première et franquiste. mêlé dans des trafic d’armes pour le viet cong, a donné des info aux fellouls sur les positions des militaires en algérie. Ca ne vous gène pas !! il a toujours craché sur les militaires. c’est normal pour vous. je ne connais pas se général mais je ne me permet pas de juger la totalité de sa vie car je ne l’ai pas vécu et vous certainement pas!! donc un peu d’humilité !

      • Robert dit :

        Retraité,
        Mitterrand franquiste?
        Vous voulez sûrement dire décoré de la Francisque par Pétain ?
        Mêlé aux trafics d’armes pour le Vietcong ?
        A cette époque, il se présentait comme candidat anticommuniste, cela paraît étrange.
        En Algérie, il a envoyé le contingent, ce n’est pas pour fournir ensuite des infos au FLN.
        Vos affirmations paraissent contradictoires à propos de Mitterrand.

      • Fred dit :

        @ retraité
        Tiens ??? Pourquoi parler de Mitterrand en réponse à choqué ?
        Tu es en mode automatisme pavlovien.
        Et en plus tu dis des idioties sur ce personnage (dire que je doive prendre la défense de ce type que j’exècre) :
        – en 1954, il déclare à l’Assemblée nationale : « La rébellion algérienne ne peut trouver qu’une forme terminale : la guerre. », et « L’Algérie, c’est la France. » Il est est chargé par le Conseil des ministres, de défendre le projet de loi remettant les pouvoirs spéciaux à l’armée. Garde des sceaux, il ne donne un avis favorable pour une grâce à la peine de mort de seulement sept militants algériens sur les 45 condamnés à la guillotine.
        – « Craché sur les militaires » cite moi une de ses paroles allant dans ce sens.
        – Franquiste ? Traffic d’armes pour le Vietcong ? Élucubrations.
        – Collabo de première ? Collabo, oui – comme la très grande majorité des Français qui crurent un temps au « double jeu » de Pétain – mais de toutes les manières, il entra très vite il entra en résistance ; donc « de première » est inadéquat.

    • AZUR dit :

      @de choqué,

      avez-vous des sources, car ce fait n’a jamais été évoqué. ..

      D’autre part, il convient de se remettre dans un contexte historique. Le régime Nazi n’avait dérangé personne jusqu’en 1940, alors même que dès 36 ses orientations étaient évidentes. Les gouvernements français et anglais passeront des accords et baisseront la culotte avec une certaine sympathie. Seule l’Eglise Catholique a manifesté son inquiétude dès 1933 et elle était la seule entité internationale… Plus tard, mais bien plus tard, en 40, Churchill et de Gaulle prendront positions contre. D’autre part, l’antisémitisme de cette époque, s’il n’a rien de glorieux, n’avait rien à voir avec la vision Nazi des choses. Ce n’est pas comparable. Il y avait des doutes et des remises en cause d’un système partisan, exactement les mêmes ressentiments de méfiance que nous avons aujourd’hui envers les musulmans, sans pour autant vouloir et penser à un massacre.

      Bref, tout cela est une grande mascarade, pour plaire à une bande d’idéologistes minables, antimilitariste et anti-france.

    • Clavier dit :

      Ce qui compte c’est ce qu’il a fait et pas ce qu’on rapporte bêtement …..

  13. sentinelle dit :

    J’honore la mémoire du Général Loustaunau mais je partage l’analyse du G Bosser , il y a assez de héros à honorer aussi ne donnons pas à ces jeunes officiers des noms de promo qui les plongent d’emblée dans des conflits politiques .

    • Robert dit :

      Sentinelle,
      Ces « conflits politiques » n’existent que pour certains membre de communautés d’options politiques sectaires qui exercent des pression indues alors qu’ils n’on aucun mandat électoral et ne représentent rien. ils ne devraient pas avoir le pouvoir d’agir sur la liberté de pensée et d’agir de tous les français à travers la formation des officiers de notre armée.
      Le général Bosser se révèle un fonctionnaire servile qui n’hésite pas à renier un héritage de notre patrie pour satisfaire quelques minorités qui ne cherchent qu’à nous culpabiliser et nous nuire. Ceux qui ne l’ont pas compris sont voués à de perpétuels reniements et reptations.
      Voici le témoignage de Loustaunau Lacan lors du procès Pétain. On comprend qu’un homme irréprochable qui ne renie rien et ne se couche pas devant les vainqueurs du moment soit détestable à nos ennemis.
      https://www.youtube.com/watch?v=69blTNSI_tk

      • tschok dit :

        « Le général Bosser se révèle un fonctionnaire servile qui n’hésite pas à renier un héritage de notre patrie pour satisfaire quelques minorités qui ne cherchent qu’à nous culpabiliser et nous nuire. »
        .
        Et vous, quelle preuve avez vous que le général Bosser a servilement obéi à des groupes de pression.
        .
        Alignez donc vos preuves, gros malin.
        .
        facile d’imaginer que les autres sont des laquais. Prouvez-le donc, tartuffe.

    • tschok dit :

      Ouep.

    • AZUR dit :

      je ne suis pas d’accord avec vous. Cet homme a eu une carrière qui vaut largement cet honneur. Nul n’est parfait, et si l’on regarde dans le détail les pensées de tous nos grands hommes on sera pour le moins surpris.

      Cette promo sera officiellement débaptisée, mais officieusement non.

    • TINA2009 dit :

      Bsr SENTINELLE !

      Je suis sensible au devoir de mémoire , des faits et des hommes : Tous les faits et tous les hommes, tous les êtres ( Même les chevaux …. Par exemple , car une étude précise à certains moments de l’histoire pourrait nous en apprendre … ) .
      – Aussi honorer la mémoire de tout homme , de tout être, de tout lieu est important . Aussi il faut des noms de promo honorant des lieutenants pour le sujet qui nous occupe ici.
      – De même, l’ensemble de nos matériels devraient porter le nom d’un soldat . Ex : Des FREMM qui portent le nom de régions ????? des pétroliers et Bâtiments de soutien et autres, portant des noms de rivières/fleuve etc….
      – Au final , cela est voulu : L’objectif est de supprimer toutes les opportunités qui permettent de faire référence à l’HISTOIRE … Au profit d’une histoire fictive, virtuelle et bâtie par une minorité , pour lobotomiser les plus jeunes générations. De façon similaire au plan mis en oeuvre par Jules FERRY et ses « MANDANTS- APPUIS – ELABORATEURS d’UNE DOCTRINE « , fin du XIX ème , avec l’ecole : Au delà , du fait de suppléer des hommes « LAICS » aux hommes de l’eglise …Au delà , du fait que l’obligation faite aux enfants d’aller à l’école en terme d’insertion et de développement du caractère et de la personnalité…. En revanche , LA MISSION de ces Hommes « LAICS » fut déterminé par la mission suivante , à mettre en oeuvre obligatoirement et contrôlée : « l’objectif principal est que nos chers petits respectent les règles sociales ! développer leurs connaissances n’est souhaitable dès lors qu’elles ne leur apportent pas la découverte et le développement de leurs libres arbitres.

  14. NONO83 dit :

    Si des le temps de paix nos grands chefs baissent la culotte !

  15. Mat 49 dit :

    « Dans son communiqué, le général Bosser précise qu’un « processus a été engagé pour que le nom de la promotion » de saint-cyriens concernée « évolue vers une référence historique incontestable » et que cette « mesure permettra de nourrir utilement la formation des élèves de cette promotion, dès leur retour de stage à l’étranger ». Et d’ajouter : « Ceux-ci ne doivent pas être pris en otage de débats historiques qui ne sont pas de leur ressort. Il s’agit donc de concevoir et de mettre en œuvre, avec ces mêmes élèves, un parcours de ‘mémoire et de vérité’ pour les aider à construire le cadre éthique qui devra guider leur vie personnelle et les conditions d’exercice de leur futur métier d’officier. » »
    Une ***** ou, à tout le moins, une démission fracassante mon Général, vous aurait évité ce déshonneur et ce verbiage inopportun envers l’élite de la Nation.

  16. Edgar dit :

    Donc, si j’ai bien compris, sans l’action de Loustaunau-Lacau, l’armée française, et les industries travaillant pour la défense, auraient connu, en 1939-40, d’avantage encore de sabotages, de menées hostiles et d’actions de propagande?

    • Fred dit :

      @ Edgar
      De quels sabotage parles-tu ? Cite les. Certainement pas du fait des communistes, qui étaient pour le réarmement.
      Sais-tu qui a voté à l’assemblée contre les Accords de Munich ?
      – UN député de droite : Henry de Kérillis
      – UN député SFIO : Jean Bouhey
      – TOUS les députés communistes
      .
      Staline, que je ne porte pas dans mon cœur – il a dévoyé le mot « communiste » – avait proposé à la France un accord militaire contre l’Allemagne nazie … Qui a préféré ces accords honteux et défaitistes « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre » W. Churchill.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Munich#Position_soviétique

      • revnonausujai dit :

        suffit de demander !
        « En 1951, A. Rossi faisait état d’un certain nombre de sabotages à l’initiative des communistes : poudrerie de Sorgues, établissements Renault, établissement Farman (Aviation), établissements Weitz à Lyon, SOMUA (Chars) à Vénissieux, Compagnie générale de construction à Saint-Denis, CAPRA à Courbevoie6.

        Plus tard, les historiens ont eu tendance à minimiser les sabotages. Ainsi, Jean-Pierre Azéma, tout en notant que les actes de sabotage « furent très peu nombreux » et qu’un seul tract répertorié préconise la sabotage actif, fait quand même état, en plus de l’affaire des usines Farman, d’actes de sabotage caractérisés dans des usines pyrotechniques près de Bourges7. Après avoir noté qu’« En l’état actuel des sources, un seul cas est connu avec certitude, celui du sabotage des moteurs d’avion aux usines Farman à Paris […] » 8, Stéphane Courtois conclut que « le dossier sabotage est dans l’ensemble assez peu fourni, pour ne pas dire inexistant » 9. En 1987, Philippe Buton estime également que le cas des usines Farman est « un cas unique » 10.

        En avril 1940, des accidents surviennent à des avions sortant des usines Farman de Boulogne-Billancourt, provoquant la mort de pilotes. Une enquête révèle qu’il y a eu sabotage : avec un fil de laiton sectionné, au bout d’un certain nombre d’heures de vol, un écrou desserré laisse échapper l’essence et provoque une explosion en plein vol. Douze ouvriers sont arrêtés, parmi lesquels trois reconnaissent être communistes. Deux des communistes sont parmi les six ouvriers qui sont libérés après interrogatoire. Le 27 mai 1940, un tribunal militaire condamne deux ouvriers à vingt ans de travaux forcés et quatre autres sont condamnés à mort, dont Léon Lebeau, communiste qui obtient la grâce présidentielle, mais la question de savoir si les trois autres ont été effectivement fusillés reste ouverte11.

        Toutefois, dans un ouvrage12 sorti plus récemment, MM. Berlière et Liaigre, professeurs d’histoire, font état de plusieurs autres sabotages et incitations au sabotage.

        Ainsi, un tract distribué en février 1940, déclare aux ouvriers: « [P]ar tous les moyens appropriés, en mettant en œuvre toutes vos ressources d’intelligence, empêchez, retardez, rendez inutilisables toutes les fabrications de guerre. » Des sabotages sont relevés à la Société d’Application Générale d’Électricité et de Mécanique (sabotage de 58 tubes de canon antichar) en octobre 1939, à l’usine de bougies BG en novembre 1939, accompagnés de tracts et papillons calligraphiés, aux usines Renault à Boulogne-Billancourt sur des chars en décembre 1939, à la cartoucherie de Toulouse entre décembre 1939 et février 1940, aux chantiers de constructions navales de Saint-Nazaire…

        En 2006, deux historiens, Jean-Pierre Besse et Claude Pennetier publient un document d’archive relatif aux négociations pour la reparution de l’Humanité en juin-juillet 1940. Ils appellent ce document la « déclaration d’intention du 20 juin ». Ce sont des notes où Maurice Tréand prépare des arguments pour convaincre les nouvelles autorités d’occupation d’autoriser la diffusion légale de l’Humanité. Dans ce document, Tréand a noté « Juif M. après Dal nous a emprisonné. Fusillé des ouvriers qui sabotaient défense nat. » (M.=Georges Mandel, Dal=Édouard Daladier) et plus loin « Je répète avons lutté contre Dal contre M, R, avons au poteau d’exécution amis fusillés. »

        Après avoir rapporté les analyses que les historiens avaient faites jusque-là de la question du sabotage, Besse et Pennetier esquissent une conclusion13 :

        « […] Seule une exploitation systématique des archives départementales permettrait […] de mesurer la réalité de ces sabotages ou de ces appels à sabotages et d’en déterminer la chronologie.
        Il n’en reste pas moins que la « déclaration d’intention du 20 juin » fait mention des ouvriers fusillés qui sabotaient la défense nationale. Nous trouvons bien dans le tableau statistique quatorze condamnations à mort sans que les raisons soient connues. Tréand et ses amis en ont connaissance et s’en prévalent à la mi-juin.
        Durant cette période où les évolutions sont aussi rapides que brusques, des directives contraires ont été données et là encore, on peut s’interroger sur la façon dont le militant communiste de base a reçu et interprété ces mots d’ordre. » » source wiki

      • EchoDelta dit :

        Malheureusement il y a eu des sabotages dont mes aieux ont été témoins. J’en cite deux différents que je sais authentique, car de source de ceux qui l’on vécu :
        Un armuriers qui avait chargé volontairement les mitrailleuses d’un avion de chasse (Les Fameux Curtiss H36…) en Avril 1940 avec des balles à blanc. Il a été démasqué au retour du pilote, suffisamment chevronné pour en revenir, a avoué et a expliqué que c’était par conviction politique. Il n’a pas été condamné, l’affaire étant restée en interne.
        Un responsable logistique qui a fait livré des obus de 75 au sein d’un groupe (vue les pertes je ne sais pas si l’on pouvait parler d’un régiment) d’automitrailleuse Panhard équipé de canon de 25 anti char et qui menait une contre-attaque contre les blindés allemands. La contre attaque a été stoppée net et le groupe s’est replié. Il n’a jamais pu réapprovisionner les munitions nécessaires pour repartir au combat. Je n’ai pas la date précise de cet événement.
        Après vous pouvez consulter les « Une » de l’humanité appelant à la collaboration. On peut trouver des écrits jusqu’en Juin 1941…

        Je n’ai jamais entendu parlé d’offre sérieuse d’alliance de Staline à la France puisqu’il négociait avec l’Allemagne Socialiste qui lui était idéologiquement plus proche. C’est soit une manœuvre de déstabilisation, soit de la propagande. C’est bien Lénine et Staline qui se sont assis sur les remboursements des emprunts russes spoliant les français qui avait financé en partie leur armée pendant la 1ere guerre mondiale. Il me semble que le préalable aurait été de rembourser leurs dettes avant de parler d’alliance.

        Sur les accords de Munich (1938), L’unanimité s’est faite sur la possibilité de se réarmer à temps pour faire front. L’armée française ne se sentait pas prête à combattre, peut être était-ce une erreur mais en tout cas jamais une volonté de « s’entendre » avec le Nazisme comme vous semblez le faire croire.

      • Edgar dit :

        @ Fred: Un: on a pas élevé les cochons ensemble. Deux: ne jamais me provoquer sur mes sources. Des sabotages dans les usines d’armement françaises en 39-40, soit après la signature du pacte germano-soviétique? Et d’où provenaient tous ces avions livrés aux unités une fois sans collimateur, une autre sans mitrailleuse, une autre sans altimètre, ces moteurs qui chauffent, ces mitrailleuses qui gèlent… Cette lenteur, ce manque de soin, dans la production. Faut-il parler de la masse énorme d’appareils de combat – tanks, avions,- retenus dans les entrepôts faute d’une pièce, jamais livrés aux unités, du fait d’une malfaçon, …etc Le MS-406, si décrié dans l’armée française pour ses multiples défauts, a été très apprécié une fois entre des mains finlandaises ou suisses… Le parti communiste a délibérément entravé l’effort de guerre français en 39-40. https://prisons-cherche-midi-mauzac.com/varia/le-sabotage-dans-les-usines-daviation-et-le-pcf-entre-mythes-et-realites-925 https://prisons-cherche-midi-mauzac.com/recherches/ces-quatre-fusilles-de-juin-1940-dont-on-ne-parle-pas-1227 https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_communiste_fran%C3%A7ais_pendant_la_dr%C3%B4le_de_guerre#La_question_du_sabotage https://www.lemonde.fr/societe/article/2006/12/09/quand-le-pcf-negociait-avec-les-nazis_843769_3224.html https://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_germano-sovi%C3%A9tique

      • LW dit :

        En ce qui concerne les sabotages communistes pendant la drôle de guerre : https://prisons-cherche-midi-mauzac.com/varia/le-sabotage-dans-les-usines-daviation-et-le-pcf-entre-mythes-et-realites-925 Lire aussi l’article concernant les fusillés communistes en 1940 pour cause de sabotage : http://prisons-cherche-midi-mauzac.com/recherches/ces-quatre-fusilles-de-juin-1940-dont-on-ne-parle-pas-1227

      • AZUR dit :

        @de Fred,

        « Staline a dévoyé le mot « communiste » »… Vous ne manquez pas de souffle vous…!

        Staline a poussé le concept politique de communisme initié par Lénine, résultat 100 million de morts… Cette idéologie est fondamentalement la pire de toute notre humanité, le nazisme, son cousin, fait montre de « retenu » par rapport à elle…

        Quant au point historique d’un pseudo accord contre l’Allemagne, d’une part c’était une supercherie, une fois l’Allemagne enfoncée, les rouges auraient continué plus à l’ouest… d’autre part, si une grande nation comme la France s’était alliée avec une nation communiste elle aurait perdu son âme…

        • Fred dit :

          @ AZUR
          Non, le Stalinisme n’a rien à voir avec le Marxisme-léninisme.
          – Staline n’était pas internationaliste, mais un étrange nationaliste, qui pensait développer un système pseudo « socialiste » à lui tout seul, grâce à son génie personnel, et uniquement dans son pays [l’internationale communiste, à sa botte, à interdit toute révolution ailleurs]. Il pensait que le seul exemple de sa réussite en URSS émerveillerait et éclairerait le reste du monde, qui ne pourrait alors qu’adopter son point de vue. Un illuminé.
          .
          – Absence de démocratie, qui est un des piliers du socialisme ; il s’est appuyé sur une bureaucratie tenue à la fois par l’intérêt personnel et la terreur, éliminant ceux qui pouvaient lui faire de l’ombre et s’appuyant sur les fades et les tièdes. Les coups les plus tordus étaient siens : fausses accusations, éliminations plus ou moins discrètes …
          .
          – Culte de la personnalité (Lénine et les bolchéviques n’ont jamais fondu de bronzes à leur effigie), pouvoir personnel et pensées magique menant à des impasses catastrophiques (CF. Lyssenkisme)
          .
          Et malgré tout ceci, on ne peut classer à égalité les abjection Stalinienne et Nazie : Staline n’avait pas pour but de faire crever ceux qu’il mena au goulag, ou de faire mourir de faim des population, c’était la conséquence de ses hérésies ; par contre, le Nazisme, lui, avait pour programme écrit et réfléchi d’éliminer les Juifs, les Tziganes, les handicapés, les homosexuels … Etc. Et de réduire en esclavage les non-aryens. Nuance de taille.
          À noter que d’autres populations ont subi de terribles famines (par ex. Irlande à la fin du IXXe siècle : un million de morts)

      • Fred dit :

        … Mais ce n’est pas l’avis du grand historien Marc Bloch (L’Étrange Défaite).
        Auteur et ouvrage indispensables.
        À cette époque de passions politiques paroxystiques, d’exacerbation de la lutte des classes, nombre de fausses accusation furent fabriquées … Y compris sans doute par Loustaunau-Lacau.
        NB. je ne remet pas en cause systématiquement l’ensemble de vos commentaires, qui comportent aussi des vérités, des demi-verités … Difficile de répondre point par point à cette avalanche ;o)

    • Robert dit :

      Edgar,
      Vous avez raison, il aurait du être communiste. Ils ont distribué des tracts antisémites, le père de Guy Môquet en organisait la distribution et c’est en les distribuant que son fils a été arrêté. C’est ensuite à cause d’un attentat communiste contre un officier allemand à Nantes qu’il a été fusillé.
      Depuis la guerre du Rif ou ils aidaient les rebelles jusqu’à la guerre d’Algérie ou ils portaient les armes du FLN ou les bombes quand ils ne les posaient pas , le PCF a toujours trahi la France.
      Tout cela leur est sinon pardonné du moins maintenu dans l’oubli, ce qui démontre que selon que vous soyez patriote ou internationaliste, on vous accablera ou on vous pardonnera.
      https://prisons-cherche-midi-mauzac.com/varia/le-sabotage-dans-les-usines-daviation-et-le-pcf-entre-mythes-et-realites-925

  17. Clavier dit :

    Total mépris pour ce général …….

  18. le Sicaire dit :

    L’honneur d’un officier c’est aussi de savoir dire « non ! » .

    Je propose donc a ces élèves officiers de dire « non ! » au général Bosser…

  19. Vince dit :

    « Il a lui-même écrit au moins un article en 1938 dans lequel il met en doute la loyauté des Français Juifs »
    .
    Hé bé. Ca vaudrait presque la déchéance de nationalité. Grotesque à tout les niveaux. Ils ne leur restent plus qu’à demander comme nom de promotion « Général Bosser ». Il a quand même fait Epervier, c’est pas rien.

    • Robert dit :

      Vince,
      Je peux vous citer deux antisémites raciaux qui ne seront jamais ni critiqués ni condamnés.
      Alfred Kinsey, auteur d’un « rapport sur la sexualité des américains » qui a déclenché la révolution sexuelle aux USA et dans le monde. Il avait beau être raciste antisémite, pédophile, il est considéré comme un héros.
      Pareil pour Margaret Sanger, fondatrice du Planning Familial promotrice de l’avortement et de l’eugénisme dans le monde.
      Leurs opinions ont été expurgées par la bien pensance pour la « bonne cause. »
      Ce qui est attaqué à travers Loustaunau Lacan, c’est le nationalisme patriotique et non idéologique comme celui de la république.

  20. ScopeWizard dit :

    Ça devient de plus en plus débile ………………
    Réveillons-nous vite et bien parce que je crois que ce sont des fous qui nous gouvernent ………………….

    • patrick tiso dit :

      CE NE SONT PAS DES FOUS QUI NOUS DIRIGENT? MAIS DES MAROUTS.

      • ScopeWizard dit :

        DES MAROUTS ?
        .
        Des mabouls , je veux bien ….. mais des marouts ?
        .
        Le côté magique ou plutôt illusionniste du style « 1 , 2 , 3 abracadabra j’ t’ embrouille » ; je suppose que c’ est plutôt là que vous voulez en venir ?
        .
        Si ce n’ est pas de ça dont il s’ agit , j’ avoue ne pas vous suivre ……………

  21. jyb dit :

    Comme quoi le courage politique existe. Je regrette que l’encadrement de l’esm ait commis cette erreur, car manifestement c’en est une. Le général Loustaunau-Lacau n’est pas un modèle incontestable, tout un chacun, militaire ou civil ne peut s’en prévaloir comme exemple.

    • Robert dit :

      Jyb,
      Il ne s’agît pas de « courage politique » en l’occurrence mais de servilité à des groupes de pression.
      Tous ceux qui ont vécus les évènements jusqu’à aujourd’hui n’ont rien trouvé à redire à ce monsieur et il se trouve qu’une fois tous les témoins disparus, on trouve peut-être une association voire une personne et que tout soit remis en cause. La plupart des chefs militaires de ce temps partageaient ses idées, qui n’étaient pas du racisme. par contre le racisme revendiqué d’un Léon Blum ou d’un Jules Ferry sont considérés comme admissibles puisque laissés sous silence. C’est toujours le patriotisme , la liberté de comprendre notre histoire sans la juger, qui est refusé aux français.
      Si c’est cela le courage politique, il faut s’inquiéter pour l’avenir de la France.
      Plusieurs colloques sont supprimés arbitrairement à l’école militaire, apparemment sur la pression d’un diplomate parce que le thème abordé aurait déplu à un pays étranger qui justement agit dans notre pays pour accabler les « antisémites » plusieurs générations après leur mort. Ce n’est pas le premier, ce ne sera pas le dernier, sortir du contexte historique un personnage pour le juger en bloc à l’aune de la bien pensance de 2018, c’est ouvrir la boîte de Pandore et donner un pouvoir arbitraire aux juges de notre histoire.
      http://prochetmoyen-orient.ch/retour-a-la-censure-en-france-ou-letrange-monsieur-araud/

        • ScopeWizard dit :

          @tschok
          .
          ET ALORS ? SO WHAT ?????
          .
          Vous voulez en venir où avec cette citation ?
          .
          Y en a marre à la fin de vos insinuations et accusations sournoises déguisées !
          .
          Cette phrase n’ a strictement rien de choquant mais alors rien de rien ; mais avant d’ ouvrir sa grande gueule et de s’ improviser exégète ou s’ ériger en magister moral numéro un devant l’ Éternel , en gros tout ce que votre lien à visée culpabilisante sous-entend très clairement , on se pose une minute et ON RÉFLÉCHIT ………..
          Une fois que l’ on a consenti à un effort apparemment si surhumain pour certains , on s’ aperçoit bien vite que cette phrase relue par rapport à son contexte n’ a rien d’ exemplaire ou d’ exceptionnel compte tenu de l’ époque à laquelle elle a été prononcée .
          .
          Êtes-vous capable d’ au moins essayer de réfléchir ou avez-vous décidé de définitivement vous prosterner devant tous ces gros empaffés qui prétendent nous inculquer ce qui est bien et ce qui est mal en étant assez cons et malhonnêtes pour ne surtout pas se donner la peine de re-contextualiser ?
          Je vous ai déjà maintes fois dit que vous étiez un idéologue , je suis sûr d’ avoir raison , vous en êtes un …………. et un beau ………..
          .
          Mais revenons à nos moutons ( le mot est du reste bien choisi car parfaitement approprié ) : nous étions en 1925 , à l’ époque la France avait un vaste empire colonial ( en partie hérité des renoncements forcés allemands et austro-hongrois d’ après-guerre quelques années plus tôt avec une Afrique principalement partagée entre anglais et français ) composé de divers groupes humains qui cohabitaient sans toutefois être à égalité , les noirs étant considérés comme des boys ………….. seulement figurez-vous qu’ ils en acceptaient le principe ; cependant , pour connaître leur exact point de vue à ce sujet , il faudrait retourner dans le passé les interviewer ………..
          .
          Personne n’ est hors du Monde pas plus hier qu’ aujourd’hui et pas davantage vous que moi ; colonisateurs comme colonisés acceptaient et adhéraient plus ou moins à tout cet état de fait chacun dans son rôle , les colonisés faisant pour la plupart contre mauvaise fortune bon cœur sans se poser tellement de questions d’ autant plus que l’ esclavage était fort répandu au sein même des tribus , et ce , bien avant la venue de l’ Homme blanc , en effet des rapports de domination énormes existaient pouvant aller jusqu’ à se matérialiser dans des pratiques rituelles extrêmes comme l’ anthropophagie , en outre la contre-culture si chère à vos incessants raisonnements anachroniques proches de l’ hérésie n’ existait pratiquement pas ; en Afrique Occidentale , ce sont par exemple les blancs qui ont développé les écoles , l’ instruction hormis les connaissances tribales indispensables à la survie étant inexistante .
          Bref , on partait de très loin ; dans nombre de pays africains il n’ y avait même pas d’ écriture …………..
          Et tout ce qui précède était loin de ne concerner que la France , entre-autres les britanniques étaient bien pires que nous .
          .
          Le Monde d’ hier uniquement vu à l’ aulne de celui d’ aujourd’ hui , façon de faire et d’ enseigner très en vogue de nos jours , n’ est qu’ une immense bévue voire une tromperie potentiellement dangereuse et manipulatrice .
          .
          UNE CHOSE S’ANALYSE TOUJOURS PAR RAPPORT À SON CONTEXTE , il faut systématiquement l’ y replacer autrement c’ est du grand n’ importe quoi à l’ arrivée .
          .
          Quant à la question des « races » , contrairement à ce dont vous voudriez persuader la Terre entière , elle est loin d’ être tranchée même si elle se heurte actuellement à une véritable omerta .
          Scientifiquement parlant il y a un écart entre l’ Homme blanc et l’ Homme noir ( pas que ) ne serait-ce que sur le génome , et ça c’ est un fait .
          Maintenant , une fois que l’ on a dit ou démontré cela , la question est : « qu’ en fait-on ? »
          Les appréciations « bien » ou « mal » , « supérieur » ou « inférieur » n’ ont à mon sens pas lieu d’ être mais si vous tenez malgré tout à les utiliser , c’ est vous et seulement vous que cela regarde , soyez donc pleinement conscient de vos actes et assumez-les .
          .
          Hors de question de cautionner vos basses manœuvres nombrilistes destinées à attribuer toute la responsabilité à un seul et même camp parce que c’ est dans l’ air du temps des courants de pensée dominants se voulant « bienpensants » et « droitsdel’hommistes » quitte au final à s’ avérer archi-mensongers ne serait-ce que via la rétention de certaines informations pourtant cruciales permettant une meilleure compréhension globale .
          .
          En fait , en agissant ainsi , vous faites partie de cette cohorte d’ individus tellement cons et imbus de leur triste personne que vous en arrivez à vous persuader que « Tintin au Congo » , les boîtes et publicités Banania , ou encore les imitations africaines de Michel Leeb encouragent ou attisent le racisme dans ce qu’ il a de plus abject , seulement c’ est faux ; ce sont bien davantage des individus de votre engeance qui cultivent un entre-soi sectaire à souhaits et passent leur temps à faire du racisme ( s’ il n’ y avait que ça ….. ) leur fonds de commerce nauséabond afin de propager au forceps leurs idées progressistes égoïstes et communautaristes à coups d’ éléments de langage à fortes connotations péjoratives visant à étouffer tout débat contradictoire qui en sont la cause principale ………………. ne serait-ce que par réaction ………………….
          .
          Le jour où vous le comprendrez , vous aurez franchi un grand pas parce que si en fait vous l’ avez compris mais que vous continuez sciemment ce jeu terriblement malsain ( quel en est le but ? prendre un jour le pouvoir ? ) , permettez moi de vous dire que vous et tous ceux qui vous suivent ( ou que vous suivez ) n’ êtes que des salauds de la pire espèce ( et ce dernier mot va très bien ) .

          • jyb dit :

            @scope
            pour le coup je me demande si vous ne vous êtes pas planté de cible parce qu’il s’agit bien d’une mise en situation et d’une contextualisation. Et @tschok aillant répondu @robert dans une sobriété assez rare, vous auriez pu choisir un com plus piquant pour développer votre réponse.

          • Robert dit :

            Jyb,
            Je suis désolé, mais même remis dans son contexte, le propos de Blum est objectivement un propos raciste. Certes, il met les formes, mais les républicains depuis Ferry ne prônent pas autre chose qu’une vision raciste de l’humanité, les blancs étant au dessus. Relisez la citation et le texte complet.
            A l’époque, le progressisme idéologique est eugéniste et raciste en prétendant s’appuyer sur la science. La droite pense différemment à cause de son influence chrétienne qui voit dans tous les êtres humains une égale dignité, pas la gauche.
            Mais puisqu’on pratique sans complexe l’anachronisme ici, les propos de Loustaunau Lacau ne sont pas moralement plus condamnables que ceux de Blum si on considère les personnes en soi et non pas, dans le cas de Loustaunau Lacau quand il tient son propos concernant les juifs, fait explicitement mention de leurs options cosmopolites et d’un patriotisme contestable, la famille Rothschild qui spécule sur la défaite de Waterloo entre le frère vivant en France et celui vivant en Angleterre, et non pas de leur seule race qui valent un tel discours de sa part. De ce qu’ils font et pas de ce qu’ils sont, définition de l’attitude raciste. Blum parle des colonisés à raison de leur race, pas d’actes libres qu’ils auraient pu commettre leur valant une critique. Ils sont inférieurs en soi, pas à cause de leurs comportements.

          • Robert dit :

            Jyb,
            Pour faire une analogie, la pensée progressiste idéalise un homme par un modèle de société parfaite qui le ferait naître.
            Dans la réalité, il élude ou rejette tout ce qui s’oppose à ce modèle de société, jusqu’à l’absurde.
            Dans cette réalité, la société idéale auquel il aspire passe par des contradictions qui mène à l’antiracisme qui est un racisme. La victime supposée de ce racisme ne doit pas être considérée et jugée sur ses actes, comme l’égale dignité humaine l’exige, mais à travers un présupposé qu’il est victime et donc incapable de répondre de ses actes comme un autre. Cette infantilisation arbitraire en fonction de l’appartenance des uns et des autres à une race est une forme de préjugé raciste qui n’a d’ailleurs fait que de favoriser les clivages et les affrontements raciaux entre communautés.
            Ah, oui, je sais, les races n’existent pas, donc on ne peut pas en parler, seul le racisme existe, soumis aux prismes déformants de la pensée idéaliste.

          • ScopeWizard dit :

            @jyb
            .
            @Ben , j’ ai fait du tschok ………. 😉
            .
            Plus sérieusement , j’ ai pris le contre-pied et attribué des intentions au simple fait d’ avoir répondu à Robert via le choix d’ un lien équivoque ……….
            .
            Alors , deux possibilités , soit vous le lisiez d’ un bout à l’ autre et effectivement le replacement dans son contexte pouvait être mis en avant , soit vous vous contentiez de la lecture de la première citation et dans ce cas , une toute autre interprétation des intentions de l’ autre tordu était possible ……………
            .
            Je suis parti du principe que c’ était la seconde lecture qui prévalait ne serait-ce que par facilité , facilité que choisiraient la plupart des lecteurs en toute logique et moi le premier ; vous savez , avec certains esprits retors manipulateurs et animés des pires intentions , il convient d’ adopter certaines stratégies parfois encore plus tordues et je sais être particulièrement tordu à mes heures surtout lorsqu’il s’ agit de leur couper l’ herbe sous le pied ou de les pousser dans leurs derniers retranchements , cet instant où ils n’ ont d’ autre choix que de partir en vrille ou de fermer leur grande gueule ………
            .
            Tout le monde a le droit de s’ exprimer quelle que soit la teneur des propos : vous êtes d’ accord , moyennement d’ accord , ou pas d’ accord du tout voire outré , mais nul en démocratie n’ a le droit de priver par quelque manœuvre ou texte de loi qui que ce soit de sa liberté d’ expression .
            Évidemment , à côté de ça , il appartient à chacun de savoir s’ auto-censurer , mesurer ses propos s’ il sait ou se rend compte qu’ ils sont excessifs dans le fond , la forme , voire les deux , c’ est le sens même de ce qui relève de notre responsabilité individuelle , responsabilité dont par manque de connaissances voulu et organisé par l’ ensemble des systèmes éducatifs dits « modernes » , par infantilisation , ceux qui nous gouvernent et légifèrent nous privent de plus en plus .
            Le résultat ? Une limitation du droit des idées elles-mêmes guidées et orientées , une pensée unique garantie par une armée de censeurs autoproclamés véritables sbires de cette nouvelle inquisition , des tabous en pagaille , de la frustration et de la colère qui grandit et qui tôt ou tard va devoir s’ exprimer …………….. et ça c’ est dangereux .
            .
            Le nazisme , le soviétisme , le fascisme , faisaient ça très bien .
            .
            Le débat est primordial : à condition de rester courtois , il permet de faire progresser les mentalités mais pour cela il faut de la connaissance , celle qui va fournir arguments et contre-arguments à ceux qui échangent et discutent de leur convergences comme de leurs divergences en êtres normaux et équilibrés disposant d’ une ouverture d’ esprit les autorisant à cela en toute sérénité n’ excluant toutefois pas la passion pour autant .
            .
            Vous pouvez chercher , jamais vous ne m’ avez vu insulter , diffamer , insinuer , ou mépriser qui que ce soit sans raison , comme ça gratuitement ; je ne prends jamais aucun intervenant ou même simple lecteur pour un con , moi le sachant omniscient tandis que lui l’ idiot intégral …………………
            S’ il m’ arrive d’ en mettre plein la gueule à quelqu’ un c’ est toujours parce qu’ il ne reste rien d’ autre à faire que le remettre à sa place et fixer les limites , et c’ est bien entendu quelque chose qui peut être violent au gré des circonstances .
            .
            Voilà , grossièrement exposées les raisons pour lesquelles je ne laisserai jamais certaines pratiques dissuasives prétentieuses et abusives prospérer en toute impunité .
            .
            Bref , avise toi de me prendre pour un con et tu seras pris à ton tour pour au minimum un con et demi voire bien davantage si « affinités » …………….
            .
            Maintenant , je suis le premier à encourager la rigolade , l’ humour étant le plus souvent une arme de désamorçage massif particulièrement efficace capable de détendre l’ atmosphère comme personne , ce qui facilite le développement d’ un échange apaisé et raisonnable , moins tendu quoi ……………
            .
            Pour terminer , je vous rassure , je n’ ai aucun grief contre vous car vous êtes suffisamment intelligent pour savoir vous tenir , ce qui n’ est malheureusement pas le cas de tous ………………. loin de là .
            .
            Enfin , n’ oublions jamais que Laurent Lagneau doit s’ organiser pour modérer son forum ; primo , cela n’ a pas toujours été le cas , secundo , ce n’ est pas un hasard ……………
            Perso , je suis bien conscient des efforts que cela exige , mais aussi que cela ne va peut-être pas durer beaucoup plus longtemps ……………….
            Soyez certain qu’il fermera cet espace de commentaires et d’ échange si nous continuons à y faire n’ importe quoi sans un minimum de retenue ………….
            .
            Bien cordialement . 🙂

          • jyb dit :

            @scope wizard
            – ok, donc vous avez fait du @tschok justement là ou @tschok n’avait pas fait du tschok. Très fort !
            oublions @tschok et restons sur le fond, c’est à dire le lien sur blum. 1 j’ai cliqué sur « à propos de l’auteur » 2 j’ai lu l’argument et les textes qui l’accompagne et j’ai trouvé çà solide. En tous cas qui ne fait pas injure à l’intelligence du lecteur. Les éléments sont rassemblés pour se faire sa propre idée circonstanciée de la phrase de blum. essentiel.
            Le contre exemple se trouve dans les commentaires infra. @machin nous prête à lire un commentaire à charge sur une tribune d’un journaliste, ce à quoi @truc répond qu’il était plus honnête de mettre directement le lien vers la tribune incriminée.
            merci @machin, je n’ai pas besoin de béquilles tordues pour réfléchir.
            – Maintenant je vous pose la question, @scope wizard,êtes vous un sale gosse trop gaté ? êtes vous conscient que les deux tiers des contributeurs du blog vous et moi compris, ailleurs qu’ici serions bons pour des coups de batons, des amendes, la prison, l’interdiction d’exercer ou pire encore ? sans parler du maitre des lieux. Vous craignez la censure mais vous etes dans un espace ou vous pouvez dénoncer publiquement la censure.
            Regardez sur les 182 coms qui alimentent ce post sur loustanau-lacau combien dénoncent, critiquent, insultent ou menacent le général Bosser et parlez moi de pensée dominante et de politiquement correct. Parce que opex360 n’a pas une coloration trop marquée et ne se dissimule pas dans un recoin nauséabond du darkweb, et on peut supposer qu’un grand nombre de lecteur consultent sans commenter.Tous çà pour dire qu’il faut déjà apprécier ce qui nous est donné, plutôt que d’être chagrin sur ce qui nous reste à acquérir comme possibilité d’expression ou d’exposition.

    • Vince dit :

      C’est évidemment l’inverse du courage politique, c’est de la coucherie politique. Et les modèles incontestables, ça n’existe pas, même chez les saints. C’est dans les mythes qu’on trouve les modèles incontestables – et encore.

      • jyb dit :

        @vince
        et bien oui pourquoi ne pas choisir un mythe ( jeanne d’arc et bayard) ou une victoire, ou une unité de l’armée française ou une commémoration ou une « idée » (promo amitié franco-canadienne ou anzac en ces temps de commémoration) etc
        et pour rester dans les individus si personne est incontestable beaucoup le sont moins que ce général.
        Enfin je maintiens, à plus forte raison après lecture des commentaires, que le général Bosser a servi l’institution et le pays en débaptisant cette promotion.

        • Vince dit :

          « je maintiens, à plus forte raison après lecture des commentaires, que le général Bosser a servi l’institution »
          .
          Non pour le coup c’est de la bigoterie pure et simple ; et les bigots n’ont jamais gagné ni la moindre guerre ni une seule palme.
          .
          Je profite de ce désaccord pour vous dire que la lecture du dernier livre de Gilles Kepel, sortir du chaos, est tout a fait interessante ne serait- ce que par son effort synthétique assez salutaire 🙂

          • jyb dit :

            @Vince
            « La bigoterie est une dévotion fourvoyée dans un attachement au détail, à la lettre, à des pratiques formelles, superstitieuses. »
            bien vu çà me parle.
            Oui il y a une forme de discipline et de fidélité qui pourrait tenir de la bigoterie mais il faut aller plus loin et dépasser la lettre pour considérer l’esprit qui sous tend ces règles.
            Bosser a trouvé qu’il y avait un trop grand décalage entre la lettre et l’esprit et je pense pareil. Il y a une lamentable erreur de casting qu’il fallait corriger, il l’a fait.
            https://www.saint-cyr.org/article/la-saint-cyrienne-et-la-general-loustaunau-lacau/19/11/2018/950

        • revnonausujai dit :

          heu, Jzanne d’Arc, c’est déjà fait (1893-95), chevalier Bayard aussi (1923-25) , les victoires, ça devient rare et en plus , il ne faut pas vexer les schleuhs, l’amitié franco-anzac, faudrait inviter les faux époux Turenge au baptème, les incontestables, à part un sous lieutenant juste après le PDB…, bref, ça va être duraille.; de toute façon, ils sortent dans 8 mois et le nouveau nom ne sera qu’un simulacre;
          tiens, promotion  » Sans nom », ça ferait le taf puisque « soldat inconnu » est déjà pris (1936-38)

          • jyb dit :

            @revnonausujai
            jeanne d’arc et bayard étaient des exemples choisis dans les anciennes promos…
            il y a aussi une promo amitié franco-américaine donc amitié franco-anglaise canadienne anzac etc n’est pas exclue
            on peut aussi honorer une unité…promo TF WAGRAM aurait du sens.
            Il n’y a que l’embarras du choix pour honorer nos soldats, et affirmer les valeurs que nous défendons.

          • revnonausujai dit :

            @jyb
            vu que vous avez pris des exemples déjà utilisés mais votre formulation n’était pas vraiment limpide.
            TF wagram ? pas de précipitation, quelques années de décantation ne nuisent pas , sinon, avec tout le respect du aux vénérables anciens de cette promo, on va faire du Dien bien Phu, l’année même de la défaite.
            Les valeurs que nous défendons ? Il y aurait bien eu  » De la plus grande France », mais c’est déjà pris.
            ps1: amitié franco-britannique, case déjà prise;et à l’époque ça englobait les dominions et puis , on ne va pas faire le recensement des amis / ennemis de toutes les guerres.
            ps2: savez vous que Bayard branchait sans autre forme de procès tout ennemi pris avec une arbalète car il estimait cette arme déloyale; non seulement réactionnaire maiscriminel de guerre avant la lettre, le chevalier sans peur ! Va encore falloir que les indiens du minarm planchent sur un sujet à la c.n !

          • jyb dit :

            y a-t-il une promo cameron ?
            sinon TF CHIMERE si WAGRAM manque de recul…

        • Robert dit :

          Jyb,
          En quoi Jeanne d’Arc est un mythe ?

  22. jerg dit :

    Dommage que le CEMAT ne porte pas un peu plus ses burnes.

  23. Commandant Monastorio dit :

    Le plus aberrant dans cette histoire c’est que tout le monde, ou presque, y compris dans milieu militaire, avait oublié ce fier combattant nommé in extremis général !

  24. ced dit :

    Absolument lamentable ! Va-t on nous proposer Maurice Thorez ? Les hommes de la trempe de Loustaunau-Lacau nous manquent et c’est en partie pour cela que la France plonge.

  25. J. dit :

    Si on commence à débaptiser à tout va pour des choses que l’on trouve scandaleuses aujourd’hui, on va perdre beaucoup de noms de promotion. Ai-je besoin de citer des exemples ?

  26. Allobroge dit :

    « Je ne dois rien au maréchal Pétain, mais je suis écœuré par le spectacle des hommes qui, dans cette enceinte, essaient de refiler à un vieillard presque centenaire l’ardoise de toutes leurs erreurs. ». Et ceux qui jugent cet officier aujourd’hui sont du même calibre que ceux qui s’autorisèrent à juger Pétain jadis sans en avoir seulement soupçonner les réelles responsabilités et les risques. Il y a de quoi aujourd’hui être écœuré par le spectacle que donnent nos dirigeants de tous poils afin de donner des gages à cette gauche hideuse qui n’a même pas fait son aggiornamento alors qu’elle sait (si elle l’ignorait) tout ce que le communisme a fait au cours du siècle précédent !. On aurait aimé savoir ce que tous ces beaux parleurs eussent fait à la place de cet officier courageux ?

    • Robert dit :

      Témoigner avec cette vigueur pour défendre Pétain à cette époque relève d’une certaine inconscience, pourtant certains l’ont fait. Aujourd’hui il ne s’en trouvera pas un pour trouver des circonstances atténuantes ni à Pétain ni à Loustaunau Lacan, à croire que le courage intellectuel est plus difficile que le courage physique.

  27. Wagdoox dit :

    Encore les macronites qui ont rien compris à la vie.

  28. caiusbonus dit :

    Ces enfoirés vont la baptiser comment? P**phile Cohn Bendit? Mélenchon…Waldeck Rochet?
    Nos politicards sont à vomir et portent en eux les germes de notre révolte. Quand à Bosser, sa félonie fera date.

  29. opex14 dit :

    Le passé pé**phile de Dany Cohn Bendit n’a jamais dégouté nos chers élites intello-médiatiques que je sache. Il est meme l’homme politique préféré des journalistes .

  30. PK dit :

    Pitoyable en effet.
    .
    Savez-vous qu’un certain François Mitterrand était membre de la Cagoule ? (grand spécialiste politique du grand écart politique, quand il ne pratiquait pas le saute-mouton derrière les jardins de l’Observatoire : extrême-droite en 36, décoré de la Francisque sous Pétain, de tous les ministères ensuite, et grand ordonnanceur de la guerre d’Algérie, copain comme cochon avec le PCF ensuite pour finir par régner en monarque absolu à l’Élysée)
    .
    Pour le reste, comme tout bon procès politique, il s’exonère du principal : le contexte. L’antisémitisme s’exprimait librement et largement à l’époque. Ce n’est pas l’approuver que le constater. Mais c’est un hérésie de condamner une personne hors contexte.
    .
    Par exemple, Léon Blum était notoirement raciste et a publié des propos (intolérables) comparant les noirs (on disait nègres à l’époque) à des chimpanzés.
    .
    Curieusement, personne ne l’a condamné et voué aux gémonies de la République.
    .
    Ce qu’on reproche vraiment à ce général n’est pas son antisémitisme, c’est d’avoir défendu Pétain à son procès. C’est un crime de lèse-majesté en France Républicaine, dont il faut cacher les travers au petit peuple, comme les horreurs de la Révolution et le fait que Pétain n’a été qu’une production de la très socialisante assemblée française de l’avant-guerre.
    .
    Mais chut, hein, on désinforme pour rester propre.
    .
    Le problème avec la merde, c’est quand elle retombe par terre, ça finit par éclabousser.

    • Robert dit :

      Une partie de la bibliothèque de Mitterrand vient d’être vendue aux enchères. Il manquait les Décombres et les deux étendards de Rebatet, un véritable fasciste assumé, dont je suis certain qu’il les possédait, mais il y a déjà une bonne librairie d’homme de droite.
      Mitterrand de gauche, c’est un malentendu, il a joué un personnage et a berné la gauche qui avait besoin d’un héraut devant sa déliquescence.
      Il a réussi à abattre le PCF, ce qui est estimable en soi, mais il a aussi signé la paralysie de la droite pour des décennies avec la fable antiraciste qui dure encore et son inféodation au « vote qui n’existe pas » mais qui peut vous empêcher d’être élu.
      Mais après lui, il ne s’en est pas trouvé un pour remettre en cause cette servilité.

  31. hj dit :

    Quelle tristesse,voir ainsi le commandement qui devrait monter l’exemple aux jeunes générations s’avilir devant le politiquement correct et la bienpensance est indigne. Nous sommes véritablement face à une destruction de nos valeurs par manque de courage et carriérisme. En tant que cyrard déjà ancien malheureusement dirais je je suis véritablement très triste.

    • jyb dit :

      @hj
      bonsoir. Vous souvenez vous des débats qui ont animé le choix du nom de votre promo ?

    • tschok dit :

      @hj,
      .
      Bon, vous êtes en train de nous expliquer que Bosser est une lopette, c’est bien ça? Bon, vous n’employez pas exactement ce mot, mais vous dites qu’il s’avilit devant « le politiquement correct et la bienpensance » et qu’il est « indigne »: le type pas là où il faut, quoi.
      .
      Ok, je prends.
      .
      Mais vous avez des preuves de ce que vous avancez?
      .
      Un officier conserve son sang-froid, respecte les décisions de ses chefs, analyse les situations. Puisque vous êtes un ancien cyrard, je vous invite à surmonter votre tristesse et à réunir les preuves objectives et matériellement vérifiables qui vous ont convaincu de la bassesse de Bosser et nous les présenter.
      .
      J’ai hâte de les partager avec vous.
      .
      Maintenant, si votre intervention relève juste de la médisance, alors il est peut-être préférable d’en rester là.
      .
      Mais en tout cas, je note qu’un ancien cyrard peut accuser le CEMAT d’être une lopette. Bonjour l’ambiance dans l’armée. Moi qui pensais qu’on vous inculquait le respect de la hiérarchie, mouarf! En fait, l’armée, c’est une bande de jeunes qui se fendent la gueule, c’est ça?
      .
      Bosser, c’est le boss. Il a pris sa décision. Vous avez le droit d’essayer de la comprendre avant d’accuser le CEMAT d’être une sous merde. Oui, je sais, on a tous l’accusation un peu leste. C’est seulement après qu’on se demande si on a vraiment tous les éléments. Eh ben faites comme tout le monde: demandez-vous.
      .
      PS: mettre en avant sa qualité d’ancien cyrard pour donner plus de poids aux accusations assez graves que vous formulez publiquement contre le CEMAT, ça vous paraît conforme aux règles qui régissent les comportements militaires, ou pas? Nan, je demande parce que là, tout de suite, la réponse ne semble pas très claire dans votre esprit. Vous qui lui donnez des leçons de dignité, vous allez nous renseigner, j’en suis sûr.

      • le sicaire dit :

        Mon cher tschok, je ne vous trouve ni cool, ni stylish, ni hip… 😎

      • Plouc putatif dit :

        Tschok est toujours aussi nul : inexistant mais angoissé par son inexistence.
        Chacune de ses interventions sur ce blog est une tentative d’exister à ses propres yeux.
        C’est pénible parce que l’on ressent à quel point ce pauvre tschok est mal dans sa tête.

        • revnonausujai dit :

          ah, vous êtes dur !
          sectaire, borné et imbu de sa personne, il a pourtant tout pour séduire les dirigeants actuels et faire une belle carrière; on vient de faire d’un con malfaisant un ministre de l’Intérieur, tous les espoirs lui sont donc permis !

  32. Albatros24 dit :

    Ce général n’a pourtant pas à rougir de son passé.
    Pourquoi lui avoir donné la Légion d’honneur et pas lui avoir retiré ensuite alors ?…
    Ridicule

  33. Toubou dit :

    Bientôt des commissaires politiques ?
    Pour rester sérieux : décision minable d’un régime aux abois.

  34. Falco 66 dit :

    Annuler un nom de baptême de promotion , qui a été approuvé en haut lieu, pris après mures réflexions par ces futurs officiers de l’Armée Française c’est désavouer ces futurs officiers avant même qu’ils aient un commandement, c’est faire planer sur eux un doute sur leur compétence dans la prise de décision puisque apparemment ils se seraient trompés dans le choix de leur parrain de référence.
    Le Gouvernement a une très, très grande responsabilité morale ( savoir s’il sait ce qu’est la morale) , car par cette décision il désapprouve toute la chaine de commandement qui a validé le nom de Loustaunau- Lacau, soldat de très haute valeur et morale et militaire. Ses prises de positions politiques son celles de la majorité des français de 1930 et n’ont rien à voir avec sa valeur militaire, qui a été, j’en suis sur , le fil conducteur du choix de ces élèves officiers. C’est vouloir véroler notre armée ce contre quoi luttait justement Loustaunau-Lacau!
    Je crois que, comme disait le Général Bigeard, je vais prendre le maquis même à 71 ans !

    • jyb dit :

      @falco66
      « pris après mures réflexions… » après surtout des débats passionnés, des foires d’empoigne, du « lobbying » et des cadres qui bordaient tous çà en rappelant la valeur du symbole. Une idée de la maturité qu’on a à 20 ans quand eliane tiens toujours dans le bois du loup et que la rc4 mène à la pizzeria ?

  35. Castel dit :

    Même si les positions de ce général de ce Général n’ont pas toujours été très claires dans le passé, le fait qu’il ait été interné dans un camp de concentration, montre s’il en était besoin, qu’il n’était pas un agent des Allemands…..
    Je pense que cette considération devrait primer sur tout le reste, et je considère ce geste rétro-actif comme particulièrement maladroit…..

    • tschok dit :

      Bon alors Castel, c’est très simple en fait: est-ce que vous voulez qu’on prenne pour référence des personnalités ambiguës? Le mec n’est pas un affreux, c’est sûr. C’est même un type assez sympathique, sous certains angles.
      .
      Mais bon, il n’est pas nickel-chrome. Donc la question c’est ça: une référence peut-elle être ambiguë?
      .
      Réponse du CEMAT à cette question: « Au bilan, ces récentes révélations ont mis en lumière une personnalité contestable, qui, en dépit d’un passé de militaire et de résistant courageux présente plusieurs actes répréhensibles qui ont conduit le chef d’état-major de l’armée de Terre à considérer qu’il n’était pas acceptable qu’une promotion d’officiers-élèves puisse prendre le parcours du général Loustaunau-Lacau comme une référence. »
      .
      Voilà. Quand vous prenez un mec comme référence, pour guider les autres, faut que le type soit clair. Faut que son action soit intelligible. C’est pas le cas du bonhomme. Trop brouillon, trop portenaouak.
      .
      Mais si vous voulez on peut donner dans l’équivoque et militer pour une promo Henri Fenet, par exemple:https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Fenet
      .
      Cette période de l’histoire abonde en Franck N Furter un peu bizarres. Allons-y, installons-nous dans l’équivoque, le bizarre. Et soyez le type qui prend la décision de le faire et d’assumer les responsabilités qui vont avec.

      • jean pierre dit :

        «  »est-ce que vous voulez qu’on prenne pour référence des personnalités ambiguës? » »

        alors il faut aussi débaptiser tous les établissements scolaires et rues Jules Ferry …ya du taf……. google Environ 27 300 000 résultats

        • Tschok dit :

          Non, Jean Pierre. Qui demande cela?
          .
          Vous avez deux clenches:
          – Le « il faut »: est-ce vraiment une nécessité? C’est la décision en opportunité.
          – Le « débaptiser » qui renvoie au baptême: le sacrement religieux qui marque l’admission d’une être VIVANT dans les premières strates d’une communauté RELIGIEUSE. Cet acte était fondateur: sans lui, point de Salut Éternel (le truc pour lequel le Christ s’est sacrifié).
          .
          Ici, on parle d’un mort et d’une communauté qui, en principe, n’est pas religieuse. Elle est militaire. A moins de partir du principe que l’école de St Cyr est une annexe de l’Église catholique romaine, je crois que ce mot n’est pas celui qui convient.
          .
          Mais, par facilité langagière, on l’admettra, vu que notre prisme d’analyse reste celui de la catho-laïcité (en 1905, il faut bien reconnaitre que l’Etat n’avait en face de lui que l’Église catholique romaine, donc, tout le régime séparatif a été conçu pour dialoguer avec ce partenaire).
          .
          Maintenant, nous sommes en 2018 et on a le droit de ne plus faire totalement dépendre notre vocabulaire d’une état de fait qui n’existe plus.
          .
          Par ailleurs, mais là c’est byzantin, Bosser n’a pas « débaptisé » la promo, il a invité les intéressés à s’engager dans un processus de réflexion, afin de trouver un nom qui correspondent mieux aux idées et aux valeurs que l’institution (l’ESM St Cyr) veut porter.
          .
          Techniquement parlant, l’ordre donné par l’autorité supérieure porte sur le processus, pas sur le « baptême ».
          .
          C’est byzantin, chuis d’accord, mais l’armée est une institution byzantine.
          .
          En fait on est dans une construction psychiquement complexe qui a pour effet de multiplier des frictions opérationnelles, bien qu’elle ne soit pas dépourvue d’intérêts sur un plan strictement intellectuel, mystique et même spirituel.
          .
          Mais c’est peut-être pas le bon moment de mettre l’accent sur ce genre de frictions.

          • jean pierre dit :

            ah bon l’éducation nationale n’est pas une institution?je croyais que comme l’armée c’était un des piliers.

          • Robert dit :

            JeanPierre,
            Les laïcistes disent que l’éducation nationale, c’est l’Eglise de la république.

    • Mat 49 dit :

      Pas « maladroit » mais scandaleux !

  36. petitjean dit :

    Le politiquement correct frappe encore l’armée
    Qui , dans l’ombre, est à la manœuvre ?
    Que reproche-t-on donc tardivement à Loustaunau-Lacau ?
    « (….)’avoir été « antisémite », paraît-il ! Certes, il a pu, comme beaucoup avant-guerre, être critique à l’égard des différents lobbys qu’il considérait avoir joué un rôle néfaste dans le désarmement de la France. Mais en faire un « antisémite », sous-entendu un « nazi » ou un « fasciste », est tout à fait faux et injuste. En réalité, ce qu’on lui reproche aujourd’hui, c’est d’avoir été « un Français rebelle », mais surtout « un supposé cagoulard et un résistant d’extrême droite ».
    C’est évidemment pour ce motif que, cédant au politiquement correct, les autorités ont aujourd’hui décidé de débaptiser cette promotion !
    Ces gens-là devraient relire ces mots de Simon Epstein :
    « Nombre d’antifascistes de 1936, basculés dans la collaboration dès 1940 mais experts à se faire pardonner en 1944, auront connu une Libération plus paisible que celle qui s’acharnera sur ce résistant de la première heure, rescapé de Mauthausen et des marches de la mort. » Comme l’écrit le colonel Groussard, autre grand résistant, « toute sa vie, Georges Loustaunau-Lacau s’est lancé dans la bataille sans jamais tenir compte des conséquences dramatiques que cela pouvait avoir pour lui ». Et pour Alain Griotteray, « Georges Loustaunau-Lacau a sacrifié à ses convictions, au service de la patrie, sa carrière, sa liberté, son honneur et sa réputation ».
    On ne débaptise pas une promotion de Saint-Cyr, une promotion d’officiers, quelle qu’elle soit et quel qu’en soit le motif. Aucun prétexte tardif ne saurait le justifier alors même que l’officier ayant donné son nom à cette promotion a prouvé par ses actes à tout moment la haute conception qu’il se faisait du métier des armes et du patriotisme. »
    http://www.bvoltaire.fr/le-politiquement-correct-frappe-larmee-une-promotion-de-saint-cyr-debaptisee/

    • Allobroge dit :

      « En réalité, ce qu’on lui reproche aujourd’hui, c’est d’avoir été « un Français rebelle », mais surtout « un supposé cagoulard et un résistant d’extrême droite ». » En effet ce qui laisse supposer que nous sommes dirigés en coulisses par une gauche revancharde pour le moins, internationaliste et anti patriote car la patrie c’est populiste et ça ne peut être à notre époque ! C’est me^me supposé facho comme il sied ! Nul ne peut être patriote s’il n’est de Gauche qu’on se le dise ! La revanche des « Boudarel » en quelque sorte !.P….Mais il est où le général Bonaparte qu’il fiche tous ces « jeanfoutres » dehors ?

  37. f.duchamp dit :

    mais vous avez oublié la prime de résultats pour les généraux, allons voyons, un peu de bon sens…

  38. PK5 dit :

    Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai lu dans la presse que la promotion de Saint-Cyr « Général Loustaunau Lacau » allait être débaptisée. Un première dans l’histoire de l’école. Même le général De Gaulle en son temps n’avait pas voulu débaptiser le promotion « Maréchal Pétain ». Mais ça c’était avant… Avec ce « dé-baptème » nos élites dirigeantes, promptes à déboulonner les statues, viennent de franchir un cap avec le nouveau concept de bons et de mauvais Résistants. Par ailleurs, je croyais (naïvement) jusqu’à présent que l’héroïsme -guerrier- d’un homme s’évaluait par ses actes et non par ses idées. je vois qu’aujourd’hui il n’en ait rien. Si l’on commence a fouillé dans le passé de certains résistants et autres compagnons de la libération je crains qu’un certains nombre d’entre eux risquent de disparaître au filtre de de l’idéologie dominante: Pierre de bénouville, Honoré d’Estienne d’Orves, colonel Rémy… Dans notre époque de repentance, si l’on prend comme critère le service dans l’armée de Vichy et les guerres coloniales (la colonisation ayant été dénoncée comme un crime contre l’humanité), alors il devrait y avoir de nombreuses promotions de nos écoles militaires qui devraient être débaptisées. Et je ne parle pas des promotions qui se référent au premier Empire (Napoléon était un esclavagiste). Là, je crois qu’il n’y aurait plus beaucoup de noms de promos… Bref, nous vivons une époque étrange pour ne pas dire plus.
    Après la libération et dans les années qui suivirent, le général De Gaulle, au nom de l’unité nationale avait mis un terme à l’épuration. 70 ans après, nous pouvons malheureusement constaté qu’une nouvelle épuration (historique celle-là) est de nouveau à l’oeuvre. Optimiste de nature et croyant toujours à notre France éternelle, je formule le souhait que cette folie mémorielle réductrice et destructrice s’arrête et que les nouveaux Fouquier-Tinville de l’histoire se prennent un bon coup de pied au c…

    • tschok dit :

      Bon, ok, il y a du vrai dans ce que vous dites, mais avant d’éreinter Bosser, assurez-vous qu’il a réellement obéi servilement aux groupes de pression dont vous dénoncez l’action, pour les motifs que vous alléguez.
      .
      Faites la part entre les faits réels et votre imagination.
      .
      Pour l’instant, ce que je vois ce sont des internautes partir en flèche sous l’impulsion de la colère, certains d’entre eux n’étant par ailleurs pas dépourvus d’arrières-pensées inspirées d’idéologies assez nauséabondes.
      .
      Je n’en vois pas beaucoup se demander pourquoi le général Bosser a pris cette décision et si elle n’est en définitive pas censée et raisonnable compte tenu des circonstances.
      .
      De la colère et beaucoup de bêtise. Des gens qui se lamentent sur ce que devient la société, et blabli et blabla, c’était mieux avant ma bonne dame.
      .
      Votre cerveau a une aptitude à l’intelligence, je crois que c’est le moment de montrer qu’elle fonctionne.

      • AZUR dit :

        « idéologies assez nauséabondes » : mise à part une idéologie anti-communiste, je ne vois pas à quoi vous faites allusion…?

      • revnonausujai dit :

        faux arguments !
        « .Je n’en vois pas beaucoup se demander pourquoi le général Bosser a pris cette décision « et si elle n’est en définitive pas censée et raisonnable compte tenu des circonstances »
        Une décision aussi sensible politiquement échappe totalement au CEMAT ( pour rappel, au moment du baptème, le sujet était monté au niveau du cabinet du ministre) ; que parly se cache derrière un simulacre d’autonomie de Bosser ou pas, c’est dans la logique pure des choses.
        Décision sensée ? à voir, mais j’en doute; comme c’est parti, ça laissera plus de traces et d’amertume que ne l’aurait fait une polémique à deux balles lancée par un ou deux torchons parisiens, qui aurait pschitt comme l’a fait la précédente et le fera la suivante; à part quelques fanatiques décérébrés , qui se soucie des élucubrations d’un mouchard ?

      • jean pierre dit :

        «  »compte tenu des circonstances. » » » et bien justement vu les circonstances on s’abstient de ce genre d’initiatives ….

      • le sicaire dit :

        Bonsoir tschok,

        « … et raisonnable compte tenu des circonstances. »

        De quelle circonstances faites-vous allusion ?

  39. Romulus dit :

    C’est sûr que si on se met à relire les biographies avec le prisme moralisateur gaucho/pacifico/bobo de 2018, il va falloir débaptiser beaucoup de rue, les héros de l’ancien régime = des aristocrates, les révolutionnaires de 1789 = des nationalistes, les généraux= des bouchers, les hommes politiques du 19ème et du 20ème siècle=des colonialistes…

    Mais le plus « marrant », c’est de voir d’où vient la décision car quand on connait les carriéristes et les apparatchiks qui peuplent nos états major et le ministère, on imagine très bien le comportement qu’ils auraient eu dans les années 40. mdr

  40. Robert dit :

    Les idées antisémites d’avant guerre en France n’avaient rien à voir avec l’antijudaisme racial national socialiste. Le terme antisémitisme est né en Allemagne au 19eme siècle avec une connotation raciale, fausse d’ailleurs puisque la plupart des juifs présents en Allemagne n’étaient pas sémites.
    L’antisémitisme français, sauf une minorité qui rejoignait le racisme de l’antisémitisme allemand, était fondé sur le rôle avéré de juifs dans les menées anti nationales et anti chrétiennes, dans le rôle démesuré de l’argent dans la politique et du pouvoir cristallisé autour de familles comme les Rothschild qu’on retrouve depuis le premier empire à exercer une influence autour de bouleversements politiques et sociaux, et dans l’antichristianisme systématique prôné par le Talmud. Cet antisémitisme était politique et pas racial. C’est celui que Loustaunau Lacan suivait à l’instar de l’Action Française, avec les quatre état confédérés prôné par Maurras, la Haute Banque protestante, les métèques, c’est à dire les étrangers au sens de la république romaine, la franc-maçonnerie et le judaïsme comme communauté organisée.
    Une conception raciste s’en prend à ce que sont les gens en raison de leur appartenance, quand il s’agît de critiquer ce que font des gens sur le plan politique ce n’est pas raciste c’est politique. Si des idées racistes fondées sur une conception scientiste se sont développées à cette époque, elles étaient bien distinctes de cette haine raciste du juif, en France il s’agissait d’une influence politique attribuée à une communauté, certes en pouvant généraliser à tort à tous les membres de cette communauté. Actuellement, avec Israël, ce problème se pose de savoir à quel titre les membres de la communauté juive défendent exclusivement ce pays au détriment de leurs pays de résidence voire de naissance. Certains comme Drumont ont pu parfois paraître confondre les deux, dans ses critiques du judaïsme, il s’en prend surtout à une influence politique et économique qu’il considère comme nocive et préjudiciable aux intérêts français. Un Beau de Loménie dans son ouvrage sur Drumont reconnaîtra que ses critiques sont déséquilibrées et souvent injustes ou exagérées, négligeant trop d’autres groupes d’influence. Mais globalement, on ne peut comprendre une époque et ses idées, comme le racisme d’un Léon Blum ce racisme étant très présent à gauche.
    Mais en France, il n’y a jamais eu la haine raciale qui a existé dans d’autres pays sous l’influence de cette vision raciale de l’antisémitisme, les juifs étant considérés comme un groupe qui servait ses intérêts sur le plan politique, peut-être à tort en partie je le redis, donc pour ce que faisaient certains de ses membres à l’intérieur d’une solidarité communautaire. Cette vision peut être considérée comme excessive ou réductrice, mais on peut en dire autant d’autres projets politiques. Avec le recul de l’expérience du national socialisme, cet antijudaisme a été assimilé à l’antisémitisme allemand, mais la plupart des des antisémites français n’ont pas choisi de soutenir la persécution raciale des juifs, voire ont combattu aux côtés de juifs dans la résistance comme Laustaunau Lacan qui reste un héros, comme un François de la Rocque, fondateur des Croix de Feu, mouvement d’anciens combattants qui se politisera mais refusera l’antisémitisme de l’AF en devenant un parti politique. On continue d’attribuer à son PSF le terme de racisme, et donc d’antisémitisme, ce qui est faux. Lui ne reviendra pas vivant des camps nazis.
    Si on rejette les idées de tous ceux qui rejettent le cosmopolitisme attribué parmi d’autres, à tort ou à raison, à une partie de la communauté juive, il est donc illégal, puisque que ce qui est accolé à critique d’attitudes de personnalités juives est directement condamné pour « antisémitisme », refusant la saine distinction entre personnes et actes universellement admise, on peut dire que la patriotisme est condamné pour antisémitisme, comme autrefois avec ce qui est reproché à Loustaunau Lacan. Or, si ce héros est parti défendre son pays, c’est précisément au nom de ce patriotisme.

    • tschok dit :

      Résumé:
      – L’antisémitisme « raciste » de l’Allemagne nazie = beurk caca
      – L’antisémitisme « politique » de l’extrême droite française = miam, yabon
      .
      Ben oui, c’est normal, nous les Français on est les meilleurs. Donc on ne peut pas être mauvais, même quand on est antisémite ou raciste, parce que nous sommes des êtres politiques.
      .
      Votre dernier paragraphe est confus. J’y comprends rien. Boileau, vous connaissez?
      .
      PS1 métèque, c’est grec, pas romain.
      .
      PS2: on dit « aubain » quand on a des lettres.

  41. france foutue dit :

    Mais on panthéonise le déserteur Jean ZAY

    • Fred dit :

      @ france foutue
      Jean ZAY déserteur ? Pas du tout, bien au contraire.
      Tu reprends les accusations mensongères de Vichy.
      Jean ZAY faisait partie de ces rares parlementaires partis pour l’Afrique du nord à bord du Massilia afin de continuer la lutte contre les Nazis.

      • France foutue dit :

        @fred
        Jean Zay a bien deserte son poste d officier d etat major
        Du jour au landemain , il s est declare non plus militaire ,mais parlementaire .donc c est bien une desertion devant l ennemi, quoique etant a l arriere il s en trouvait loin.
        Son seul acte de resistance a ete de resister au devoir de s evader. Ce en quoi voulaient l aider de veritables resistant

      • Non au revisionnisme dit :

        C est bien ce qui a ete dit: zay a courru jusqu a bordeaux prendre le massilia pour foutre le camp loin des combats dont il n a jamais ete proche et n y a jamais participe

      • Royal Marine dit :

        Pas en 1940, … Mais durant la 1 ère G.M.

    • Robert dit :

      France,
      Jean Zay a écrit en 1924, le Drapeau, un poème antimilitariste, ou il y dit « je conchie le drapeau français ».
      Je ne ferais qu’ajouter sa fiche wikipedia
      « Sous-lieutenant rattaché à l’état-major de la IVe armée, il séjourne en Lorraine pendant la « drôle de guerre » de 1939-1940. En juin 1940, avec l’autorisation de ses supérieurs, il rejoint Bordeaux pour participer, le 19 juin 1940, à la dernière session du Parlement qui s’y est replié avec le gouvernement et qui débat de la question d’un abandon de la métropole aux troupes allemandes et d’un transfert du gouvernement français en Afrique du Nord. Aucune décision n’est prise, mais, le 21 juin 1940, en fin d’après-midi, Camille Chautemps, vice-président du Conseil, les présidents des deux chambres, Jean Zay et Pierre Mendès France, ainsi que vingt-cinq autres parlementaires embarquent au Verdon à bord du Massilia. Arrivés à Casablanca, au Maroc, le 24 juin 1940, en raison d’une grève de l’équipage puis de l’attente d’une demande d’asile au gouvernement britannique, les passagers du Massilia sont d’abord consignés par le résident général Charles Noguès dans un grand hôtel, puis quatre d’entre eux, dont Jean Zay, sont arrêtés, le 15 août 1940, pour désertion devant l’ennemi6,7. Renvoyé en métropole, Jean Zay est interné, le 20 août 1940, à la prison militaire de Clermont-Ferrand ».
      Il a bien été emprisonné pour désertion devant l’ennemi.

  42. vrai_chasseur dit :

    La France ne manque pas de figures illustres incontestables qui sont autant de sources d’inspiration. Et elles sont de tous grades et de toutes conditions.
    On peut très facilement éviter de s’exposer à des rétropédalages peu flatteurs quand on choisit un symbole aussi chargé de sens que le parrain d’une promo de St Cyr. Un simple petit comité d’historiens militaires suffit.

  43. Myshl Mabelle dit :

    Les lobbies associatifs et les lobbies « conseillers » sont à l’oeuvre qui sont entrain de pourrir nôtre Histoire, dont et donc nôtre Histoire militaire. Ils y parviennent tant ils sont écoutés de nos dirigeants et de nos chefs, lesquels leur obéissent servilement, plus attachés qu’ils sont à obéir aux associations et autres « conseils » qu’à obéir au Peuple.

    Nous ne sommes plus en démocratie, mais ça on le sait de belle lurette. Nous sommes dans une dictature de la « bien-pensance » et du « politiquement correct ». Ces deux fléaux ont jusqu’à des effets rétroactifs sur nôtre Histoire, c’est triste, c’est lamentable et c’est inquiétant, révoltant.

    Loustaunau-Lacau a été un grand soldat, preuve en est sa nomination tardive au grade de général… C’est le soldat qu’honore St-Cyr, pas l’homme d’ailleurs. On vole à cette promotion son nom. Qu’elle n’en accepte alors aucun autre…

    Mais ne nous berçons pas d’illusions, les associations et les « conseils » guident nos dirigeants et nos chefs comme un ânier guide ses ânes.

    Attention à ce que, si le politique interfère si pitoyablement dans nos traditions, dans nôtre Histoire, le militaire n’en vienne pas à rendre la pareille.

    • Robert dit :

      MYshl,
      Des « conseils » ou des ordres ?
      Quand certains parlent, c’est plus pour dire ce qu’on doit faire, pour éviter les campagnes de diffamation, que pour proposer si on veut.

    • tschok dit :

      Myshl,
      .
      Il n’y a pas d’un côté l’armée et de l’autre le peuple, partageant péniblement un « vivre ensemble » douloureux rendu possible par une séparation des castes, une sorte d’Apartheid non raciale, pour reprendre le prisme d’analyse d’un Robert.
      .
      Quand vous formulez cette menace, puisque c’en est une: « Attention à ce que, si le politique interfère si pitoyablement dans nos traditions, dans nôtre Histoire, le militaire n’en vienne pas à rendre la pareille » vous rappelez simplement que l’armée française a passé le plus clair de son temps à faire du maintien de l’ordre contre le peuple français, en lui tirant dessus, mais qu’elle s’est révélée piètre combattante quand il s’est agit de vaincre des forces militaires adverses pour simplement défendre la France.
      .
      L’armée française, en tant que caste, est prompte à tirer sur les Français pour faire du maintien de l’ordre, mais elle perd face à l’ennemi Anglois et Boche. Elle perd même face au niakoué vietnamien, ou au bougnoule algérien. Et que dire des mauvais traitements et autres décapitations que les Japonais, conquérants de l’Indochine, ont infligé à cet armée, décidément incapable de se défendre.
      .
      Ne remuons pas toute cette vase. Si on va dans ce sens-là, nombreux seront les citoyens de ce pays – et j’en ferai partie – à vous rappeler que vous avez été dans votre histoire de caste davantage une force de répression du peuple français, au service d’un ordre économique et religieux, qu’une force de protection contre l’ennemi extérieur.
      .
      Vous avez perdu quand même pas mal de guerres, je vous le rappelle, et vous nous l’avez fait payer au prix fort. Vous n’êtes pas du genre à garder vos échecs pour vous, c’est sûr.
      .
      Donc, votre petit numéro de membre d’une caste de samouraïs qui se sacrifie pour le bien commun, vous vous la foutez au cul. On a payé pour savoir que c’est des conneries tout ça. Maintenant on est entre gens sérieux et on s’occupe de choses qui vous passent au dessus du cigare: la défense du pays dans un monde complexe: dangereux, cynique et cruel.
      .
      Il est temps de prendre votre retraite et de donner libre cours à votre caractère scrogneugneu de plaintif geignard, qu’on écoute d’un derrière distrait, entre deux expulsions d’un étron de matière fécale sur la faïence impeccablement hygiénique de la cuvette de nos chiottes.
      .
      C’est votre vraie place, celle qui correspond à la dimension que vous avez donné à votre vie. N’engueulez-pas les autres. Le seul responsable de votre médiocrité hargneuse, c’est vous.
      .
      Et louez les gens comme moi qui se donnent encore la peine de vous accorder un peu de leur attention. Ne crachez pas dans la soupe. Et priez pour qu’on paye nos impôts: c’est votre pension.

  44. Duc d'Orléans dit :

    ça parle beaucoup sur les réseaux sociaux et internet entre officiers. Alors, je vous livre ce que j’ai appris, sans vous en donner une totale garantie . Le bruit courait dans Paris que deux titres importants de la presse parisienne ( un quotidien et un hebdomadaire) dans le but de faire un « scoop » fasse sortir cette affaire Loustaunau Lacau. Le Général Bosser pour allumer un contre feu et couper l’herbe sous le pied des journalistes, après accord de la hiérarchie aurait décidé de débaptiser la promotion. C’est un peu prendre un marteau pilon pour tuer une mouche, d’autant plus que ce procédé n’a jamais était utilisé dans l’histoire de l’Ecole !
    Que ceux qui ont plus de tuyaux complètent le débat. Moi, je pense aux jeunes cyrards de la promotion : quelle entrée dans la carrière pour ces braves gars !

    • Ber Nick dit :

      Vous avez tout à fait raison et je savais que les pompiers étaient parfois militaires mais j’ignorais que les militaires fussent pompiers.
      Que le général appelle cela un contrefeu, je veux bien. Qu’il coupe l’herbe sous le pied des journalistes, pourquoi pas.
      Mais renier – oui, renier – deux siècles de tradition pour allumer un contrefeu et tondre la pelouse me parait un prix excessivement élevé : en fait on a agité le drapeau blanc avant même que ces terribles journalistes ne se lancent à l’assaut.

      La prochaine fois ces journalistes iront un peu plus vite et un peu plus loin. J’ai déjà une piste pour eux : quelle est l’origine du chant de 2ème REP, déjà ? Ah, Ah, Ah, Ah, Ah, Ah, Ah, elle est pas bonne celle là ? On pourrait le remplacer par Hava Naguila. Et des petites pistes dans ce genre, l y en a tout plein…

      Toutefois je ne suis pas entièrement d’accord avec votre conclusion : cela me parait être une bonne entrée dans la carrière d’apprendre à ramper devant l’opinion dite publique dès le début, quand on est encore souple, puisque qu’autant ils devront le faire tout au long de cette carrière .

    • Allobroge dit :

      La démolition de notre armée continue mais il faut dire que depuis l’Indo ça n’a pas cesser ! Peut-être le jour où aura lieu le Nuremberg du communisme !

  45. Ber Nick dit :

    J’ai trouvé les noms de toutes les promos à venir :
    Alfred Dreyfus 1
    Alfred Dreyfus 2
    Alfred Dreyfus 3
    +++ und so weiter…

  46. mich dit :

    Bonsoir , est ce qu’une personne pourrait expliquer de quel façon est choisi le parrain des promotions de Saint Cyr et à quel moment dans leur formation.En tout cas difficile de juger juste avec ce post qui amène beaucoup de questions ,mais cela donne envie d ‘en savoir un peu plus sur cette seconde guerre mondiale si « particulière » pour notre pays.

    • jyb dit :

      @mich
      rien de formel au départ. Par exemple un eoa peut proposer un nom et faire du lobbying auprès de ses camarades pour porter cette « candidature », la hierachie est informée et donne son avis. Plusieurs noms peuvent s’opposer et si les elèves n’arrivent pas à trancher, c’est la hierachie qui tranche. Enfin si les élèves ne sont pas inspirés, n’ont pas de candidat valable, des noms de promo sont proposés plus ou moins subtilement par l’école.
      A mon époque càd juste avant le surgissement de l’internet, c’était bibliothèques et dossiers papiers
      donc les infos venaient bien souvent de l’armée elle même. Maintenant avec la masse d’information en ligne, l’étude de « respectabilité » doit necessiter plus de travail.
      Les noms de promo non retenus et la teneur des débats restent normalement confidentiels. Mais çà vole entre l »exaltation des vertus guerrières et des considérations totalement triviales.
      Et je me pose la question en écrivant de savoir si maintenant un comité scientifique(historique) valide les choix possibles (?)

      • jyb dit :

        et j’ai peut etre une réponse à ma question. le service historique s’est basé sur ses propres données militaires qui sont sans appel quant à la valeur militaire de loustanau-lacau sans aller plus loin…

  47. Jean-louis hochet dit :

    Que veut dire antisémite?

    • Robert dit :

      Jean Louis,
      Théoriquement antijuif. Si ce terme visait ceux qu’ils désignent, ce devrait être anti juif séfarade et anti arabe, les juifs d’Europe n’ayant jamais été sémites.

  48. erer dit :

    Admettons les raisons invoquées.
    Mais enfin a promo est de 2016/2019, réveille quoi!!! C’est un peu tard pour s’en rendre compte.

  49. smmile dit :

    .apres avoir imposé aux officiers de l armee de terre d executer les jours d arrets au quartier, il continue sa vendetta contre le corps des officiers..
    Il est devenu un homme politique et non un veritable chef militaire…on est loin du charisme de grands chefs militaires..

    La peur gagne le chef de l adt alors qu il demande aux autres de retrouver leurs esprits guerrier..

    Bien heureux de m etre retiré des affaires…pauvre bazar azimuté..