La nouvelle nacelle optronique TALIOS a été qualifiée par la Direction générale de l’armement

Étant donné que la Direction générale de l’armement [DGA] a récemment prononcé la qualification du nouveau standard F3-R du Rafale, il fallait s’attendre la même chose pour la nacelle optronique multifonctions TALIOS, développée par Thales. Ce que l’électronicien a confirmé, via un communiqué diffusé ce 19 novembre.

En effet, cette nacelle optronique, connue autrefois sous le nom de « pod de désignation laser de nouvelle génération » [PDL NG] est une élément essentiel du Rafale F3-R. Elle dispose de capteurs électro-optiques et infrarouges à haute résolution, d’une stabilisation de la ligne de visée et de traitements images particulièrement performants, lesquels donnent des capacités d’identification air-air et d’appui aérien rapproché de jour comme de nuit et permettent ainsi de réaliser des frappes en profondeur à longue portée.

La nacelle TALIOS dipose également de « capacités non traditionnelles NTISR » [Non-Traditional Information, Surveillance and Reconnaissance]. En clair, elle permet de mener à la fois des missions de frappe et et de reconnaissance, tout en transmettant en temps réel les informations collectées, ce qui facilitera les interactions entre l’équipage d’un Rafale et les troupes au sol.

D’après Thales, le « système de soutien de la nacelle » a également été qualifié. Il « comprend notamment une solution de gestion de flotte et de maintenance prédictive (SmartFleet), permettant de prévenir l’apparition de pannes potentielles en mission et d’augmenter la disponibilité de la flotte, et d’une solution de transport innovante permettant la mise à poste de l’équipement sous avion sans autre moyen », explique l’industriel.

Les premières livraisons de la première version de ces nacelles TALIOS à l’armée de l’Air et à la Marine nationale doivent commencer d’ici la fin de l’année 2018, pour s’étaler jusqu’en 2022. Au total, 45 devront avoir été livrées d’ici-là.

« L’accroissement du nombre de pods de nouvelle génération est bienvenu. En effet, parmi les trois types de pods actuellement en service, seul le pod DAMOCLES donne satisfaction en opération. Les deux autres – le pod ATLIS et le pod de désignation laser à caméra thermique [PDL CTS], emportés sous Mirage 2000D, présentent un niveau de performance limité, peu conforme aux exigences requises par nos alliés dans le cadre des coalitions internationales », relève le député Jean-Jacques Ferrara, rapporteur pour avis sur les crédits alloués à l’armée de l’Air pour 2019.

Pour autant, le député s’interroge sur le nombre de ces nacelles TALIOS qui seront mises en service. « En 2025, les forces aériennes disposeront de 79 pods, contre 67 aujourd’hui. Compte tenu du faible taux de disponibilité de ces matériels, il est à craindre qu’ils ne permettent pas de couvrir les besoins futurs de l’armée de l’Air », a-t-il fait valoir.

« Rappelons à ce titre que le taux de disponibilité globale des pods de désignation laser est de 54 % au premier semestre 2018, alors que leur nombre avait été fixé en prenant en compte un objectif de disponibilité théorique, annoncé par l’industriel, de 75 %. Ce faible taux de disponibilité s’explique, d’une part, par le fait que le parc des pods ATLIS et PDL-CTS, plutôt vieillissant, est touché par des obsolescences durables, tandis que, d’autre part, le niveau d’engagement opérationnel actuel conduit à une utilisation intensive des pods DAMOCLES et à un accroissement des pannes en raison des conditions climatiques abrasives rencontrées au Sahel comme au Levant », a souligné le parlementaire.

Cela étant, dans son commununiqué, Thales a aussi indiqué que la nacelle TALIOS poursuit son « évolution », avec la mise au point d’une fonction avancée ISR [renseignement, surveillance, reconnaissance, ndlr] « regroupant des modes de reconnaissance et des algorithmes de détection et de reconnaissance automatique de cibles », grâce à l’intelligence artificielle.

« L’Intelligence Artificielle va permettre des avancées au service de l’humain mais en aucun cas au détriment ou en remplacement de ce dernier, qui doit pouvoir agir par lui-même dans les moments décisifs », assure l’industriel, selon qui « d’autres fonctions en développement apporteront également une aide significative aux équipages, à l’instar de l’imagerie couleur haute définition et de la fonction ‘Vision Permanent’ de la nacelle qui présente une image en temps réel superposée à une cartographie 3D de l’environnement. »

Photo : Rafale C101 au sol avec une nacelle Talios, à Istres (c) Dassault Aviation – Thales

 

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Fred

    • de PK

      • de Nico St-jean

        • de Fralipolipi

          • de Nico St-jean

          • de Fralipolipi

    • de Fralipolipi

    • de Naf57

    • de Clavier

    • de Obelix38

      • de Nico St-jean

        • de Nenel

          • de Nico St-jean

          • de Nenel

        • de B21 raider

        • de Royal Marine

      • de shro

        • de Fabien

    • de Bill

    • de Solita

    • de LM

    • de Alpha

    • de Fabien

      • de Frédéric

  2. de Wagdoox

    • de Fralipolipi

      • de Wagdoox

    • de vrai_chasseur

      • de Jupiter

  3. de Jean-Marie H.

    • de Hermes

    • de Frédéric

  4. de Niko

    • de Wagdoox

    • de Fralipolipi

  5. de B21raider

    • de Clavier

    • de Wagdoox

    • de le Sicaire

    • de Carin

    • de EchoDelta

    • de Leum

      • de Arie

    • de Pascal (l'autre)

    • de FredericA

  6. de petitjean

  7. de basstemp

    • de Aure

    • de Carin