Archives quotidiennes : lundi, 12 novembre, 2018

L’armée de l’Air a une « dette organique de formation » à l’égard de ses pilotes de combat

Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale [LBDSN] publié en 2013 mettait l’accent sur le concept de « différenciation », lequel consistait à « équiper et entraîner les forces au juste niveau, en fonction des types de missions » qu’elles étaient alors appelées à remplir. Pour l’armée de l’Air, ce principe de différenciation doit s’appliquer à

Le général Lavigne veut s’inspirer de la Royal Air Force pour mettre en place un programme de « cadets de l’Air »

Dans un rapport publié en décembre 2015, deux députés, à savoir Marianne Dubois et Joaquim Pueyo, proposèrent de supprimer la « Journée Défense Citoyenneté » [JDC] et de généraliser, à la place, le programme des « cadets de la défense » en s’inspirant des dispositifs en vigueur au Canada et au Royaume-Uni. Ainsi, s’agissant du système canadien, environ 50.000

Le futur char franco-allemand a encore de nombreux obstacles à surmonter

En février 1980, et après une première tentative infructueuse une vingtaine d’années plus tôt, la France et l’Allemagne signèrent un « accord de principe » pour développer, en commun, « l’Engin principal de combat » [EPC], c’est à dire un nouveau char destiné à remplacer l’AMX-30 et les Leopard 1/2, avec à la manoeuvre le Groupement industriel des armements

Les forces démocratiques syriennes annoncent la reprise de leur offensive contre Daesh à Hajine

Après avoir subi une série de revers infligés l’État islamique [EI ou Daesh] dans le secteur d’Hajine, sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de Deir ez-Zor, les Forces démocratiques syriennes [FDS], soutenues par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, avaient annoncé la suspension de leur offensive, lancée en septembre dernier sous

Pour M. Macron, la hausse des budgets militaires européens ne doit pas servir à acheter des armements américains

Á peine arrivé en France pour assister à la commémoration du centenaire de l’armistice du 11-Novembre, le président américain, Donald Trump, a « dégaîné » un « tweet » dont il a le secret pour s’en prendre aux propos tenus quelques jours plus tôt par Emmanuel Macron, son homologue français, au sujet de la nécessité pour l’Europe de disposer