Le COMALAT donne des précisions sur les « problèmes » des hélicoptère Tigre engagés au Sahel

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

45 contributions

  1. ULYSSE dit :

    Un ARCHANGEL BIOMAX est doté de performances supérieures (10 heures d’autonomie par exemple) pour un cout d’acquisition et d’exploitation remarquablement inférieur.
    Avec 12 Archangel , soit grossièrement le prix de 3 ou 4 TIGRE, vous couvrez tout l’espace Barkhane.
    L’hélicoptère quand c’est nécessaire, seulement quand c’est nécessaire, cad quand le décollage et l’atterrisage vertical s’imposent.
    Mais il faut bien alimenter Airbus ………..avec un appareil conçu pour s’opposer aux chars du pacte de varsovie, sous le couvert des forêts de l’Est européen………..

  2. raca dit :

    Pourquoi vouloir coopérer à tout prix avec l’Allemagne au vu des résultats plus que médiocres ? alors que nous avons des coopérations avec d’autres pays de l’UE avec d’excellents résultats dans ce cas pourquoi ne pas acheter des AW 129 (ou futur AW 219) ?

    • Fred dit :

      @ raca
      Tout simplement parce-qu’il est impossible de faire autrement : Airbus Helicopters étant une entreprise franco-allemande :o)
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_Helicopters
      .
      D’autre part, le A.129 doit être retiré du service par son unique utilisateur – l’Italie – en 2026, dans huit ans. Quand à son successeur, rien n’est assuré, et il ne sera pas opérationnel avant longtemps.

    • Un mécano hélico dit :

      Ha oui une excellente idée de faire un projet en commun avec agusta
      Il faut voire la grande fiabilité des NH90….

      • raca dit :

        NH 90 est produit par NHIndustries: Airbus Helicopters, Leonardo-Finmeccanica et Fokker Technologies…… Plus de 600 vendus en plusieurs versions; fiabilité ? certains pays qui n’ont aucun problème ?? bizarre comme c’est bizarre !!

        • Rascasse dit :

          @ raca
          Tous les pays ont eu des problèmes, mais pas dans des proportions qui devraient faire remettre en cause le programme. Et Airbus a été relativement réactif pour les résoudre. Le vrai souci, comme pour l’A400M ou le Tigre, c’est que l’incapacité des partenaires à se mettre d’accord sur le produit qu’il leur fallait a résulté dans des délais (+ ou – 2 décennies), des surcoûts, et surtout, dans une variété de versions qui ne permet pas de rationaliser les coûts de production. Chaque pays voulait non pas un NH90, mais son NH90 différent des autres. Même chose pour les autres coopérations récentes. Pensez qu’il y a 4 chaines de montage différentes pour le Tigre… ça fait perdre tout intérêt à la mutualisation du projet.

      • John dit :

        Peut-être que sur ce projet, les industriels sont moins le problème que les états?

    • Pierro dit :

      Parce que l’A129 est moins bon ?
      Ce n’est pas parce que c’est étranger que c’est meilleur…
      L’A129 est encore plus petit que le Tigre !

      • raca dit :

        considéré en 1985 par le très sérieux Jane’s Information Group comme étant équivalent à l’AH-64 Apache américain. Les hélicoptères AH 64 sont construits sous licence sous le nom de AgustaWestland Apache.

        • aureli dit :

          l’Apache n’est pas comparable a l’auguste aw129. Il suffit de comparer les caractéristiques techniques. Janes considérait l’auguste comme le meilleur hélicoptère d’attaque léger oui.

    • shro dit :

      Exactement . Je ne comprends qu’il n’y ai pas plus de coopération avec l’Italie .

      • raca dit :

        Nos industries militaires coopèrent beaucoup avec l’industrie militaire italienne  exemple : MBDA missiles, Thalès Alenia Space (satellites civil et militaire), Telespazio , AVIO (moteurs Arianne / Vega), ASI (Vega), Leonardo (drones dont Neuron, hélicoptères …), Fincantieri (Fremm …), ATR (avions civils et dérivé militaire P72 A), STMicroelectronics… avec d’excellents résultats aussi arrêtons de vouloir toujours chercher l’ Allemagne dans nos différents projets, les meilleurs ne sont pas ou on l’ imagine exemple la marine allemande a refusé il y a quelques mois un navire de guerre construit par un chantier naval allemand car le navire penchait de 15° sur un flanc , le Tigre n’est pas une réussite ni comme produit ni comme coûts ….
        Et pour votre information voici ce que dit l’ancien président du CNES Yannick d’ Escatha (je cite de mémoire) « le seul pays d’Europe qui a une vraie politique spatiale complète, qui a la volonté de maîtriser l’espace de bout en bout, depuis l’accès à l’espace jusqu’aux nombreuses applications, c’est la France et l’Italie » aucun autre pays en Europe !
        Pour l’ armée le problème sont les produits (les armes) donc il faut coopérer avec ceux qui ont technologies et savoir faire mais aussi aux moindres coûts en utilisant de bons produits déjà développés qui ne demandent qu’a être « adaptés » à nos besoins.

    • NRJ dit :

      Envoyez le AW 129 au Mali. Je ne pense pas qu’il se débrouillera mieux que le Tigre. Par ailleurs le Tigre reste un très bon hélicoptère avec des capacités d’infiltration de manoeuvrabilité, et une puissance de feu largement supérieure à l’AW129.

  3. theo dit :

    Je reste persuadé qu’un tel armement stratégique est à développer en solo qui a prendre un partenaire comme l’Inde à qui ont transfererait quelques technos du rafale en échange.
    Puis on a le temps d’améliorer notre rafale, prioriser deux portes avions entre temps et penser au développement des drones en parallèle. On est pas à 5 ans près je pense. Plus tard on arrive sur le marché mieux c’est, tant qu’on investit dans les bureaux d’études , Qu on fait des proto et maintenons le rafale. L’Allemagne n’a que du fric à apporter. et si on part du principe qu’ils apporteront que 5o% de plus avec les problèmes de doublons, de perte de maîtrise d’ouvrage et d’oeuvre et d’exportation, autant le faire seul. D’un point de.vue géopolitique, ils n’apportent rien pour l’exportation en plus.

    • NRJ dit :

      Avec l’Inde. Vous n’êtes pas sérieux ? Ce pays est un bazar pas possible. Quand on voit le programme MMRCA, ils ont du l’annuler tellement ce programme est parti en vrille. Les russes ont tenté d’associer les indiens au Su-57 dans une forme proche de celle que vous pronez. Vous connaissez le résultat. Donc, non. Ne vous bercez pas d’illusion. Il y a besoin d’argent pour le Rafale. Et le seul partenaire possible et sérieux pour ça c’est l’Allemagne.

  4. Gégétto dit :

    Louis Aliot a peut être, tout simplement, extrapolé,sur les conséquences que pouvait entrainer le grippage ,à cause du sable, de la BTI sur les Tigre.A savoir, la panne du rotor anti-couple qui serait catastrophique pour la machine et son équipage.
    A mon avis, ces infos lui ont quand même été données par des militaires, inquiets de l inertie qu il y a entre la constatation de ces faits et les mesures prises pour y remédier.

    • Vince dit :

      Louis Aliot est simplement un â*e qui s’est exprimé péremptoirement sur un sujet qu’il ne maîtrise pas – ce qui est la définition de l’â*e. Laquelle il est vrai s’applique un jour ou l’autre à chacun d’entre nous. Il n’empêche.

      • Gégétto dit :

        il semblerait, néanmoins,qu il ait été informé des conséquences désastreuses du blocage de la BTI.
        Mais je fais entièrement confiance au COMALAT qui minimise les conséquences que pourrait entraîner un problème sur la BTI. ( c’ est de l humour)
        Mais l avis d un mécano hélico sans langue de bois serait le bienvenu…..Mais ça peut ressembler à celà:
        https://twitter.com/twitter/statuses/1057364414628794368
        Cordialement.

        • Rascasse dit :

          EN attendant, ça fait 5 ans que les Tigre sont au Mali, et aucun ne s’est crashé. Ce qui confirme les dire du COMALAT sur le fait que le problème est connu, anticipé et sous contrôle.

    • Tom juarez dit :

      Monsieur Aliot ne se trompe pas tellement … les joints mis en cause dans les défaillances des BTI sont de simples joints à lèvres et sont tous ce que le constructeur a prévu pour empêcher la dites BTI de rendre sont huile … je doute que sans lubrification ça continue de voler bien longtemps

    • CPJ94 dit :

      Probablement Louis Aliot a t’il répercuté une info issue de contacts sur le terrain ou en unité, peut-être sans savoir que des actions correctives étaient initiées par le ComALAT, à la fois sur les pbs de BTI et les pare-brise…
      Ce en voulant marquer la criticité du sujet, quitte à en faire un peu trop, du fait d’infos incomplètes …

  5. Carin dit :

    Donc si on en croit le COMALAT, ( ce que j’ai tendance à faire vu que lorsqu’un mili a le droit de parler, il ne doit pas mâcher ses mots) , un député français fait de fausses annonces, dans le seul but de faire le buzz, et comme en plus il est suivi par d’autres députés.. je serais curieux de savoir où ces gens situent leur France? Ou alors cette fausse nouvelle était à destination de nos éventuels ennemis, pour les rouler dans la farine quand à la vraie dispo de ces redoutables appareils? Je vais patiemment attendre le retour d’infos de cette affaire!

    • Iceman dit :

      Pour Louis Aliot, on sait où elle se situe : à droite, très à droite,…. plus ou moins au niveau de Moscou.

  6. mich dit :

    Vraiment un grand n’importe quoi cette histoire ,et en plus cela donne du grain à moudre aux c’etait mieux avant et le retour à la pointe de lance en silex ( j ‘exagère un peu bien sur ) ,sans compter les pseudos comptables de cout de matériel de defense ou de % de dispo bien aléatoires.
    Pourtant , pour cette helico de combat qui a quand même connu plusieurs fois le feu avec l ‘armée française ( d ‘ailleurs c ‘est vrai qu ‘ elles ne se bousculent pas les nations qui emploi vraiment du matériel pointu en opération de combat),un seul avis compte ,c’est celui des hommes qui ont été soutenus , beaucoup de mécontent ?

  7. shro dit :

    S’il y avait eu des ruptures de rotor anti couple en vol ça se saurait car les tigres se seraient écrasés .

  8. Sgt moralés dit :

    67% dispo en opex,sous T=0?=4h?… normalement en opex la dispo approchait les 100%,car on essayait d’envoyer des machines avec plein potentiel,les pistes travaillaient de nuit si besoin,je suis sûr qu’ actuellement il en est de même ,et que la différence est due à un systéme de calcul moins généreux ou à des opérations de contrôle de la BTI contraignantes en temps.

    • Rascasse dit :

      Selon le standard OTAN, je crois bien que la dispo se mesure sur six heures entre le moment où est donné l’ordre de voler et le moment où l’appareil doit décoller.

  9. SuprALAT dit :

    Que d’avis de la part de personnes qui n’y connaissent visiblement rien, mais alors rien de rien ! C’est pénible mais conforme à la loi Coluche qui dit :  » ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ! »
    A bon entendeur, salut.

    • ScopeWizard dit :

      @SuprALAT
      .
      HA HA HA !
      Excellent ! 🙂
      .
      Passé ce petit instant de détente ( déjà qu’ un « instant » c’ est pas long , alors en plus s’ il est petit ……. ) , plutôt que de nous envoyer chier sur les roses tous autant que nous sommes , auriez-vous l’ insigne amabilité de nous éclairer ? Et oui , on ne sait jamais , cela peut s’ avérer très utile lors des nuits sans Lune ou les jours de brouillard ………..
      Donc , kékiyakivapa et où est-ce que ça patine le plus ?
      .
      Tenez , je vous aide par la formulation d’ une question précise d’ apparence bien naïve dont la réponse paraît pourtant couler de source tellement elle semble évidente ………… ce qui n’ est peut-être pas le cas ……………
      Allez , je me lance :
      depuis longtemps , nous entendons parler de « taux de disponibilité » qui , soit serait satisfaisant ( c’ est plus rare ça ) soit ne le serait pas ( beaucoup plus fréquent ) , bon soit ! Sauf qu’ un taux reste un taux , ce n’ est au final qu’ un pourcentage qui correspond à une donnée précise et définie ( enfin normalement ) qui sert de base de calcul afin d’ obtenir un résultat exprimé en pourcentage , ce qui nous donne ce fameux taux ………
      .
      Pourtant , à bien y réfléchir , tout ça me paraît bien plus abstrait que concret et tout compte fait pas si significatif que ça ; donc la question que je me pose est la suivante :
      indépendamment du calcul de ce taux , ce taux obtenu reflète t-il la réalité de la disponibilité de tel ou tel matériel ?
      Par exemple , tel nombre de Tigre sont déployés , mettons dix , ils affichent un taux de disponibilité de 50% , est-ce à dire que cinq sont immédiatement aptes à voler sur les dix si besoin était ou y a t-il une « subtilité » qui nous échapperait ?
      En effet , dans un processus normal , chacun de ces hélicoptères doit suivre un protocole de maintenance , il a besoin d’ un temps de réapprovisionnement en armes comme en carburant , se conformer à un ensemble de contrôles , il faut procéder à certaines réparations s’ il y a lieu ce qui implique du démontage puis un re-montage , éventuellement des travaux de peinture , le lubrifier , le nettoyer , etc ……….. et tout ça prend plus ou moins de temps , bien évidemment !
      .
      Donc pour moi , dans mon imaginaire , le taux de dispo signifie que la machine est fin prête et qu’ il ne reste plus qu’ à glisser un équipage dans son cockpit qui n’ aura plus qu’ à mettre en route et faire tourner le moulin ………..
      Les 50% de Tigre disponibles pourraient prendre leur envol en simultané à la demande tandis que les cinq restants ont besoin d’ un délai avant de pouvoir à leur tour en faire autant ……………
      C’ est ainsi que je comprends la chose , ce qui me semble être le plus logique , pourtant quelque chose me dit que ce n’ est pas exactement ça ………….
      .
      Vous serait-il possible de confirmer , de corriger , ou d’ infirmer ?
      .
      En vous remerciant .

  10. ScopeWizard dit :

    J’ aime bien Louis Aliot et son splendide accent prononcé du Sud-Ouest ; il me fait rire , il est un genre de mix entre JM Le Pen , hilarant à ses heures , et feu Georges Marchais franchement rigolo ……. quoique de nos jours largement dépassé par des types comme Mélenchon et sa grande scène de l’ Avare qui cherche sa cassette un peu partout en s’ imaginant qu’ on la lui a volée tandis que face à face avec Jupiter , on aurait dit un petit garçon qui ne veut surtout pas qu’ on lui fasse remarquer qu’ il a fait une bêtise ………. C’ est De Funès quoi ! 🙂
    À part ça , Aliot ne se différencie guère de nombre des politiciens actuellement en service ; beaucoup de gueule histoire de mettre en avant certaines choses et de bien dissimuler tout le reste ………….
    Mais bon , au moins a t-il l’ air sympa , il ferait sans doute une bonne Première Dame ! 😉
    .
    Cela étant , au sujet de son expertise du moment ………. bof ! 🙁

  11. vno dit :

    Remplacer un joint à lèvre qui fuit, cela ne coûte rien, juste un peu de temps de dispo, plus ou moins long en fonction ou non de la dispo du personnel permettant de traiter ce problème basique.
    Par contre si on fait le choix de voler avec cette fuite en ambiance sableuse sans urgence opérationnelle, ce n’est plus simplement le joint qu’il va falloir changer, mais toutes les pièces usinées par le sable avant de remettre un joint neuf, et la, c’est l’épuisement rapide des rechanges de prévoyance qui ne sont pas considérés comme des pièces d’usure et en stocks limités, donc tous les hélico rapidement au sol en attendant les pièces.
    En ambiance non sableuse, l’hélicoptère peut voler en surveillant la fuite ( il serait surprenant que la BTI ne soit pas instrumentée pour cela ), sauf si on applique des normes zéro fuites draconiennes en temps de paix.

    • Sgt moralés dit :

      Merci pour cette explication claire, si j ‘ai bien compris seule l’urgence decide de la dispo en cas de défaillance du joint lèvre (en ambiance sableuse ).Et comme disaient mes anciens quand j’étais jeune pilote »tant qu’il y a des fuites ç’est qu’il ya de l’huile.