Le général Lavigne propose un nouveau « Plan de vol » pour l’armée de l’Air

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. Jupiter dit :

    On note la volonté du général Lavigne de vouloir attribué sous sa bannière les taches dévolues au Commandant interarmées de l’espace, actuellement sous l’autorité du CEMA.

  2. Bobilou dit :

    On note surtout un entêtement à ne pas voir une réalité RH: l’armée de l’air n’attire plus les jeunes qui grâce aux réseaux sociaux savent que le métier engendre beaucoup de contraintes pour un salaire faible comparé à d’autres serviteurs de l’état. Et les anciens n’ont qu’un mot à la bouche : partir, usés et désabusés. Le plan de vol ne prévoit pas de mieux rémunérer les aviateurs pour les inciter à rester ? D’autres pays l’ont compris, il faut se donner les moyens et investir dans ceux qui sont déjà formés.
    Parce que les aigris, ça laisse de mauvais commentaires sur Jobadvisor….

    • adnstep dit :

      Ah, bah, pas mieux. Contraintes en plus, salaire en moins, pour la plupart des métiers de l’AA, par rapport à leur équivalent civil. Reste la promotion sociale, mais là, c’est mort…

  3. Amar Harraz dit :

    Bonjour,
    Vaste programme en perspective. Pour moi la première des premières décisions à résoudre c’est la fidélisation des sous-officiers par de meilleures conditions de salaire, donc d’avancement, et de travail etc…
    Revoir le recrutement et tout le cursus des cadres et c’est seulement à partir de ces modifications que l’on verra une armée de l’air digne de ce nom.
    Quand à vouloir récupérer le domaine de l’espace sous la houlette du cemaa, pour ma part le cemaa à du recevoir l’assurance du cema (il ne faut pas oublier que l’actuel cemaa était chef de cabinet de l’actuel cema et qu’à ce titre il a poussé à sa nomination au poste de cemaa au détriment du GMG armée de l’air qui pouvait prétendre à ce poste). Pour une armée de l’air il faut plus d’effectifs et plus d’avions environ 230 appareils pour la chasse.
    Fermez le ban.

  4. Lolo dit :

    Mais mon général, avoir un plan de vol c’est très bien, mais encore faut-il avoir un pilote dans l’avion !!! Allez donc interroger les aviateurs qui composent vos grands commandements (sans filtre évidemment) et vous aurez la réponse. Demander leurs également ce qu’ils pensent de votre état-major. Pour mettre en oeuvre une politique, il faut des hommes qui ont la foi. Objectivement, il n’y en plus beaucoup mon général, plus particulièrement à Mérignac, la où vous avez aussi servi…..

  5. Robert dit :

    Le citoyen (Le peuple)a sont verre plein il devrais abreuver car ils se dechaisse et leur dit sont que limite a d honoré la fonction qui les protège le citoyen ce prenne pour des visionnaires et donneur de leçons et mauvaise langue bien trop pendue en plus ils ecrive sous anonymat des sans couilles MDRsans pour au temp savoir ou ils vont eux mêmes alors citoyen vide ton verre plein (ton cerveau tu bugg) aux larmes des armée engager laisse parler les vagabonds ils tourne en rond d’un sens impure ils abreuveron leur sillon ces bande de con concitoyens laisse le temps au temps l air a l air pour qui l puisse satisfaire. l armé ne fait de spéculation financière sur votre dépouille cest pour ceci que les revenus se sont si dégradant on fait nos devoir j imagine pas le contraire . A tout nos engagé nous te sourions et soutenons pour la réunification ️‍

  6. Nauatg dit :

    Plus les noms et concepts sont fumeux et normalement plus la saucisse est longue et large…….
    Je dirais le plan morte au 2020