À son tour, Mme Parly hausse le ton à l’égard des activités « souvent intéressées » de certaines puissances en Centrafrique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

56 contributions

  1. bob dit :

    « C’est la contradiction, d’une part on se désengage et de l’autre on n’est pas content quand quelqu’un vient s’engager. » => Cette parole est d’or.

    • Pourquoi pas dit :

      Alors en toute honnêteté il faut citer la suite: « Paris le prend mal. Ce n’est pas qu’il veut continuer à gérer le dossier centrafricain. Il veut que cela soit géré par d’autres (Union européenne, UA, ONU…) dans une sorte de gestion déléguée et les Russes sabotent ce plan ».
      Les russes ne vont pas amener plus de stabilité bien au contraire et ça n’arrange pas la France.

      • bob dit :

        Je ne voulais juste éviter une répétition qui sert juste à enfoncer le clou.
        Car, que peut-on voir d’autre que la contradiction quand on ne veut pas gérer un dossier à condition qu’il soit géré par d’autre comme on le souhaite ? (bref, du coup on souhaite le gérer indirectement)
        Et je fais confiance au lecteur de ce blog pour lire l’article en entier avant les commentaires … 😉

    • didixtrax dit :

      oui, je me suis amusé, comme souvent, à inverser : Centrafrique => Ukraine ; « Et tout cela s’accompagne d’une rhétorique anti-française de plus en plus marquée dans les médias locaux (et russes) » => « Et tout cela s’accompagne d’une rhétorique anti-russe de plus en plus marquée dans les médias locaux (et français) », etc…

      • Polymères dit :

        Citez moi les médias français qui diffusent en russe ou en ukrainien pour influencer les opinions publiques locales.
        Certains ont du mal à saisir cette différence, les médias français, s’ils veulent critiquer la Russie en France, ils le font, pas de problèmes.
        Si des médias russes veulent critiquer la France en Russie, ils le font, pas de problèmes.
        Mais que des médias russes (et autres) viennent ailleurs, notamment en France faire en français une politique anti-française, là il y a problème.
        Mais certains semblent vivre dans un monde à part ou tout le monde parlerait français, comme si pouvoir capter par satellite une chaine française serait signe qu’on chercherait à corrompre les esprits russes, alors qu’ils ne parlent comprennent rien au français. L’ingérence et la manipulation, c’est justement cette barrière de la langue et certains ont beau critiquer les médias français qui seraient anti-russe quand ils évoquent ce pays une fois dans la semaine, la réalité c’est que ni TF1, ni France 2, ni BFM ni LCI ni France 24 ne diffusent en russe pour viser la population russophone d’Ukraine ou de Russie afin d’alimenter et d’entretenir une opposition voir une haine envers le gouvernement russe, si ce n’est le pays en entier. Ce que pense les français des russes, n’influencent pas le conflit en Ukraine et les médias français ne l’influence pas non plus. Les médias russes qui sont accessibles en français dans les pays africains et qui ont une rhétorique anti-française à peine cachée servent largement de supports à cette population africaine qui n’aiment pas la France, tous les blogs qui ont cette obsession anti-française font les relais de ces médias russes, tous en sont fans et ce n’est pas un hasard s’ils s’y retrouvent dans les points de vues.

        • Alain d dit :

          @Polymères
          Très bon recadrage !
          Je peux partir en vacances :>))

        • berger dit :

          RFI diffuse en russe quotidiennement, compte tenu de la qualité de ses informations généralement non partisane je comprend que vous vous absteniez de la nommer.

          • Polymères dit :

            Ne confondez pas un service de traduction avec une politique/propagande qui est clairement dirigé contre une population « cible ».
            RFI fait du général et vous pouvez me donner des exemples « anti-russes » qui ne soient pas le fait d’une réalité, car visiblement pour certains, il suffit d’évoquer un problème en Russie, qui est pourtant bien réel, pour devenir « russophobe ».
            Prenez par exemple Sputnik ou RT, sont-ils de simples médias russes traduis en plusieurs langues? Non ces deux médias n’ont même pas une version russe, c’est dire qu’ils ne s’adressent même pas à la population russe.
            Et quand vous prenez version après version, vous voyez systématiquement que la version espagnol sera celle qui mettra l’accent sur l’indépendance de la Catalogne par exemple, que la version allemande alimentera la haine du migrant et l’opposition à Merkel, que la version anglaise est généralement d’ordre à mettre en tort tous les intérêts américains dans le monde. La version française, elle, elle fait bien entendu de l’anti-système en alimentant principalement le courant d’extrême-droite. mais la langue française étant largement répandue, la « cible » des lecteurs/auditeurs, devient de plus en plus africaines et ils vont chercher leurs « fidèles » dans le milieu anti-français, beaucoup les algériens. Ils savent que dans leur ligne éditorial qui n’est pas juste axé sur l’énonciation d’événements dans le monde, ces populations parlant français et détestant la France sont très actives, très virulentes, très prolifiques pour taper sur la France dans divers médias français. D’ailleurs on en retrouve sur opex360, le problème c’est bien cela, c’est que sur internet des africains alimentent une haine et une opposition à la France, à ses intérêts, à ses interventions, à ses positions dans le monde, mais parfois chez elle et qu’ils laissent le sentiment d’être des français, ils jouent même parfois de cela, ils cherchent réellement à affaiblir, diviser et foutre la merde en France, certains en ont l’obsession.
            .
            Désolé si cela vous déplait qu’en tant que français je critique cela, mais surtout qu’on arrête de dire que nous faisons pareil chez les russes, ce n’est pas vrai et si certains sont à fleur de peau quand on accuse la Russie d’avoir voulu tuer Skrippal, qu’ils s’imaginent qu’on est russophobe à cause de ça, la réalité ressemble plutôt à un mouvement pro-russe n’admettant pas qu’on dise du mal de la Russie sans quoi nous sommes russophobes, qui exige qu’on en parle en bien ou alors qu’on n’en parle pas, qu’on accepte sans sourciller les positions et les revendications russes, qu’on accepte leur vérité/propagande en prétextant que tout ce qui est dit chez nous est faux ou n’est pas sérieux, qui veulent faire croire que la menace russe est un phantasme comme si on hallucine en Ukraine, comme si tout ce dont on l’accuse ne serait qu’imagination. Honnêtement, de voir tout cela, trouvez vous qu’il est normal d’agir ainsi pour des français? Moi je vous le dis, même si évidemment des français participent et croient à cela, c’est avant tout la propagande russe qui est l’origine de cette manière de voir les choses, de cette manière de défendre inconsciemment la Russie contre nous mêmes et nos gouvernements, de cette manière de caricaturer une russophobie occidentale pour excuser tout ce que la Russie fait, de la faire passer pour une éternelle victime ne demandant rien aux autres.
            Attention à cette manipulation, qui ne s’arrête pas simplement à ces médias reconnus et officiels, attention à tous ceux qui répètent cette propagande sur les réseaux sociaux, les blogs et ailleurs, car tout ce qu’ils font ne nourrit qu’une seule chose, une opposition chez nous (à la démocratie, au gouvernement, aux médias, bref à tout!) et les intérêts russes chez Moscou.
            La Russie est une actrice importante dans une manipulation des masses et elle joue largement d’internet pour cela.
            Nous ne sommes pas russes, nous n’avons pas à protéger les intérêts russes quand ils sont contre nous.

    • De Jésus dit :

      Vous êtes centrafricain pour ne pas être content que la Russie vient en aide à ceux pays détruit depuis plusieurs années par les dirigeants français?

  2. Allobroge dit :

    Il prend l’argent où LE DRIAN sur les émoluments des députés et sénateurs ? Ou sur les contraventiosn ou loto du patrimoine ? Pour les FAMAS pas de problème ils sont déclassés !

  3. werf dit :

    Le chercheur à l’IFRI est sans doute bien gentil mais il n’a rien compris au monde actuel. C’est la raison du plus fort et du plus offrant, c’est tout. Quant à Mme Parly, il est temps, à son âge, de comprendre qu’il y a loin de ses désirs à la réalité. La France n’a pas les moyens de jouer sur tous les tableaux et personne ne veut lui faire la courte échelle. Il n’y a qu’à voir le G5 Sahel, un four, seulement 25 % des sommes promises ont été versées et ont déjà disparues dans les sables du Sahel…

  4. Auguste dit :

    Que Mme Parly nous cite un pays qui va s’investir et investir gratos,par pur humanisme,dans un autre pays.

    • Alain d dit :

      S’il en existent, la France en est, mais certainement pas la Russie qui conditionne chaque chèque à un retour économique ou diplomatique.
      Et France, nous avons l’ADP et l’AFD, et des fonds privés, avec des dons, et des prêts à 0%, par exemple pour l’éducation, la santé, les micro-crédits, les TPE, etc.
      Quand la Russie fait des efforts dans le domaine de la santé ou l’éducation, comme en Syrie, c’est aussi parce qu’elle avait avant bien niqué de nombreuses infrastructures civiles !
      Et puis les russes pensent aux prochaines élections syriennes, si elles se déroulent un jour, et à la reconstruction qui sera principalement fiancée par l’EU.
      La Russie, après avoir éclaté le pays et la population pour sauver un dictateur, notamment en bousillant des non-intégristes à l’ouest, doit faire de gros efforts pour être présentable à tous les réfugiés allègrement bombardés pas Assad et ses protecteurs, qui vont rentrer au pays.
      Pour Poutine, tous les chèques sont conditionnés à des objectifs finaux, comme une voie d’un état, des votes citoyens, des mines, des hydrocarbures, des positions ou bases militaires, de l’aide à la zizanie ou la propagande contre l’occident, etc. Il affiche la couleur et ne fait pas dans la subtilité.
      Pour la realpolitik la France est totalement larguée par la Russie et la Chine !
      La politique extérieure de la France n’est pas parfaite, mais absolument pas comparable avec celle de la Russie. La France travaille avec les organisations internationales ! Poutine se branle de ces organisations. Même si ces organisions ne sont pas parfaite, leurs imperfections servent aussi les intérêts de la Russie, comme l’ONU.
      Poutine se précipite pour faire des affaires avec tous les dictateurs sous sanctions occidentales, la Chine fait de même.

  5. personne dit :

    Elle a une drôle de façon de parler de la France… Oups, elle parlait des Bwanas russes, chinois et américains.

    • Bisluth dit :

      la France veut garder ses 22 colonies au monde ( la N. Calédonie),
      donc la France est toujours un pays colonial.

  6. Tremah dit :

    « C’est la contradiction, d’une part on se désengage et de l’autre on n’est pas content quand quelqu’un vient s’engager. Il faut dire qu’avec les Russes, c’est plutôt une ‘OPA hostile’ », a continué l’analyste de l’IFRI. « Paris le prend mal. Ce n’est pas qu’il veut continuer à gérer le dossier centrafricain. Il veut que cela soit géré par d’autres (Union européenne, UA, ONU…) dans une sorte de gestion déléguée et les Russes sabotent ce plan », a-t-il expliqué.

    Quand la real politik poutinienne bouleverse le pays de Candy:

    « Au pays de Candy
    Comme dans tous les pays
    Il y a des méchants et des gentils
    Et pour sortir des moments difficiles
    Avoir des amis c’est très utile »

  7. Polymères dit :

    L’opportunisme russe en RCA est évident, comme je l’avais déjà dis, elle vient combler un vide que nous avons laissé et que nous avons voulu comblé par une force onusienne.
    La RCA est un terrain « facile » pour les russes, avec peu, ils peuvent faire beaucoup et l’ONU, avec sa force, n’est pas une puissance exerçant une influence politique.
    .
    On peut se plaindre aujourd’hui de cette situation, car le vide stratégique est de notre « faute », mais cela ne doit pas nous détourner de ceux qui viennent combler ce vide, ni de leurs intérêts qui ne sont pas les nôtres et qui généralement même, sont à l’opposé. C’est d’ailleurs dans l’opposition à la France que les russes et les chinois, mais aussi les américains viennent pousser leurs pions, sous couvert « d’alternatives » économiques, politiques, militaires qui serait plus bénéfiques que la France. Ne cachons pas la réalité du sentiment anti-français qui existe dans de nombreux pays africains, pas forcément majoritaire, mais ils restent ceux qui gueulent le plus fort et la rue africaine est sensible et se retourne vite devant ces crieurs de rues. Les russes comme d’autres, comptent sur eux pour « rejeter » la France. Tout cela ne sert pas nos intérêts, nous n’avons pas à laisser proliférer une politique de rejet de la France qui réduit notre influence dans le monde, voir qui construit de futurs ennemis, qui pour les plus radicalisés pourraient prendre les armes, y compris dans les groupes terroristes.
    .
    Déjà au niveau du Sahel avant l’opération Serval, on voyait très clairement 3 puissances qui cherchaient à se faire une place et une influence à le place de celle de la France. Il y avait les USA, qui s’installaient légèrement ici et là via des conseillers et autres, qui formaient de nombreuses troupes africaines, qui faisaient de plus en plus de dons militaires à des armées. Il y avait la Chine qui par l’économie s’étendait et l’Algérie qui pour son voisinage cherchait à exercer une influence, une coordination militaire et autres. Même s’ils n’ont pas disparus, notre intervention, notre présence, notre rôle qui se veut « fédérateur » au niveau du G5 Sahel, fait que ces 3 autres pays qui cherchaient à contrôler à leur manière certains pays, ou groupe de pays, un peu sur notre dos si on tient compte de liens historiques qui ont été maintenus et qui faisaient notre influence.
    .
    Très clairement, inutile de se le cacher, on a voulu abandonner et lâcher prise en Afrique, au nom de la peur de l’idée de la françafrique qui nous ferais passé pour des néocolonialiste, au nom du « laissons les se démerder, y a rien à y gagner » et j’en passe. Mais visiblement ce qu’on trouve sans intérêts, d’autres en trouvent et s’ils en trouvent, il est de notre intérêt de savoir si l’influence d’un pays ne compte pas et n’est pas profitable pour certaines choses.
    .
    Remettons un peu en doute l’idée de la force onusienne jouant notre rôle afin d’éviter d’engager notre armée et d’éviter que certains piquent une crise à compter les sous d’opex « inutiles ».
    L’ONU ne fera pas notre intérêt et les faiblesses de cette organisation d’autres l’exploiteront. Faut dire qu’au Mali, on a voulu faire pareil au début, mais la situation ne le permettait pas. Mais j’en suis certain, qu’avec le temps, avec une détérioration de la situation, un « laissez aller » et d’autres seraient venus soutenir Bamako, quelques armes, quelques financements et c’est bon.
    En RCA va falloir rattraper le coup et mener une contre-influence russe efficace.

    • Loura36 dit :

      beaucoup de mouvements anti français en Afrique.
      les africains sifflent la marseillaise souvent.

    • Lassithi dit :

      Vous allez faire comment pour contrer ?
      L’art de la guerre est d’anticiper, ou d’exploiter.
      Parly et comme le Drian, Macron, Hollande et les autres.
      Il est déjà trop tard.
      Les russes sont des champions aux échecs et notre système politique euro atlantiste juste bon jouer à la bataille, et encore…
      Vivement le retour de la France de Gaulle.

      • didixtrax dit :

        Face à des « pousseurs de bois ». de simples joueurs de niveau correct gagnent facilement en général.

      • Alain d dit :

        Les barbouzes de la Novorossiya arrivent tout juste sur cette terre, il va falloir qu’ils en fassent beaucoup pour exister si la France réagit et ne fait pas de nouvelle faute !
        De toute façon, la pomme Russie et déjà pourrie à l’intérieur, elle finira moisie !
        Si les popov sont sages, on va leur faire une petite place dans un coin ! :>))

    • Alain d dit :

      C’est bien la raison pour laquelle le G5 emmerde les 3 que vous avez cité, et même la Russie. Cette dernière essaie aussi de placer des billes au Nigéria et au Mali, en faisant passer l’idée qu’elle serait plus efficace que la France, langage qu’elle a tenu en RCA.
      La Russie tente d’avancer des pions sur beaucoup de terrains.
      Sahara occidental, Zimbabwe, Libye, Egypte, RCA, Mali, Nigéria, Soudan, Yémen, etc.
      Ca fait bordélique !
      La France et l’Europe ont tout intérêts à ce que la mayonnaise prenne et tienne avec le G5 Sahel.
      Donc tenir dans le temps, ne pas abandonner ce G5 trop vite, tenir et en même booster les économies dans la zone (éducation, infrastructures, communications et transports, énergies, eau, électricité, R&D, startups, etc.). Quand je pense booster, c’est les rendre plus indépendants et auto-suffisants grâce à des coopération sur place. Ca ne baissera pas les exportations françaises et européennes vers cette région, puisque ces nations en devenant plus riches, auront d’autres besoins et importeront d’autres produits depuis l’UE. L’Afrique, comme l’Amérique du sud, pourraient très bien produire les produits à bas couts qui sont actuellement exportés par la Chine et ses filiales asiatiques, mais avec des normes plus occidentales (moins dévastatrices). Alors même que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à scruter et analyser les étiquettes des produits.
      La Chine ne fait que piller l’Afrique de ses matières premières, pour les réexporter ensuite, sous forme de composants ou de produits finis vers l’Occident et l’Afrique !
      L’Occident fait aussi de même, mais plus modérément !
      On marche vraiment sur la tête de la COP-21 !
      Si le G5 réussit et tient, il sera un exemple que toutes les nations africaines voudront dupliquer, à un moment ou à un autre, et évidement les russes, chinois et américains pourront s’assoir sur leurs hémorroïdes !
      Je pense donc que c’est avant tout en Afrique (et au Moyen-Orient) que l’Europe doit jouer unie, puisque que le 1er déstabilisant en Europe ce jour est bien le flux excessif de migrants !
      Il suffirait déjà que l’Espagne, Portugal, Grèce, France, Allemagne, Belgique et Italie coordonnent intelligemment de bons programmes sur cette région pour la transformer significativement.
      Pour rappel, les 3 premiers stocks IDE en Afrique sont américain, britannique et français, à peu près équivalents. Donc si les 7 cités ci-dessus s’unissent, la ZE passe largement devant les USA ou la Chine. C’est aussi simple que cela ! il s’agirait d’investir productif, utile aussi à l’Afrique, du donnant-donnant. Pas chiche ?

  8. tartempion dit :

    La « mère Parly »qui se mettrait à hausser le ton au sujet de la RCA qui , à l’instar d’une réserve serait une chasse gardée de la France …….On croit rêver alors que la France ne peut que s’enorgueillir sous cette contrée que d’avoir contribuer activement au couronnement de l’autoproclamé empereur du centre Afrique Jean Bedel Bokassa .Concernant l’opération sangaris , il faut admettre que cette opération fût un terrible fiasco tant sur le plan politique que militaire. Pour mémoire se sont des femmes de militaires qui ont alerté les députés de différentes circonscriptions pour les informer des conditions effroyables de déploiement des troupes françaises qui sans douche de campagne , sans moustiquaire , sans ordinaire etc….se trouvaient dans un dénuement absolu .C’est une commission d’enquête parlementaire qui aprés s’être rendue sur place avait conclu à une indigence grave des moyens de soutien .Encore une réussite à laquelle Ledrian a participé durant son passage au ministère de la défense .L’arrivée de l’économat des armées à Bangui n’aura rien arrangé , j’ai encore le souvenir d’un journaliste présent au sein d’une section de combat à Bria qui partageant le repas avec les soldats s’étonnait du menu servi ravioli et choucroute .Le tout envoyé de Paris à Bangui par avion cargo luxe air France à 10 euros du KG puis acheminer encore à prix d’or vers les postes avancés par des mercenaires ukrainiens louant leurs hélicoptères Mi 8 russe à la force sangaris faute de disposer d’une chaîne logistique digne de ce nom .

  9. Vince dit :

    « Enfin, les ressources minières de la Centrafrique ne manquent pas de susciter l’intérêt de la Russie »
    .
    La France n’a aucun acteur de poids dans le secteur minier, vu que cette activité a été quasi mise hors-la-loi chez nous. Dès lors pourquoi pleurnicher contre ceux qui disposent d’une vraie expertise et pointent leur museau ?
    .
    Ces discours de Mme Parly et Mr le Drian sont de purs discours neo-colonialistes, dans la gauche ligne du parti radical historique. Ce n’est pas à eux de dire qui a le droit d’avoir des intérêts dans tel ou tel de ces pays.

  10. James dit :

    La France a quittée la Centrafrique elle même, elle croyait quittée la Centrafrique pour laisser le pays sous la menace de rebelles pour que Bangui demande une nouvelle aide conditionnée de contrat minier. On est plus dans cette manipulation. Elle a déjà quittée et la a Russie à déjà prit le pays. Elle impose l’embargo et veut pas qu’on CS lève ça mais on continue de vivre sans les armes des français la Russie est la déjà.

  11. lol dit :

    comme dirait le général (avant que la réalité ne s’impose à lui) : »La centre Afrique, c’est la France! »

    toujours les vieux reflex des colonialistes

  12. Victoirant dit :

    beaucoup d’africains se sont réveillés, ils n’aiment pas du tout la France,
    seuls les militaires qui ont toujours de relation avec la France, et avec qq présidents corrompus.

  13. Dede dit :

    Jacques Foccart prince des ténèbres .Au secours !

  14. petitjean dit :

    L’Afrique ou certaines régions d’Afrique peuvent-elles rester notre chasse gardée ?
    les immenses richesses du sous sol africain attirent de nombreuses convoitises et donc….de nombreux pays
    Français, Britanniques, Russes, Américains, Chinois, etc . Des partenariats sont conclus avec les états de la région
    incapable d’exploiter leurs propres richesses, des états africains sous-traitent à des puissances étrangères et autres multi nationales
    S’y ajoute la chasse aux islamistes que mènent les pays occidentaux, mais aussi Russe et Chinois
    En passant, le sieur Bill Gates (sa fondation) s’intéresse très fort à l’Afrique, peut être pas pour les raisons que l’on croit :
    http://lesakerfrancophone.fr/le-vrai-cout-des-aides-alimentaires-et-pharmaceutiques-a-lafrique

  15. ced dit :

    N’y aurait-il pas aussi quelques anglo-saxons et chinois dans les parages ? pourquoi se limiter aux russes ?

  16. wagdoox dit :

    Et oui, c’est tout la stratégie de la France de Macron, on soustraite à d’autre mais on veut le résultat du travail des autres. C’est d’un ridicule et c’est à tout les niveaux pareil sur l’armée europénne. Ce type n’a toujours pas compris qu’il n’a pas plus grand que la France ou que la France n’est pas trop petit que lui mais qu’il est la France aux yeux du monde. Que la puissance de la France c’est la sienne que l’UE c’est pas SA puissance que l’Afrique non plus.
    Bref il est bien normal que si les russes fassent des efforts c’est pas pour que les Français en profitent.
    Enfin je pense pas que 120 militaires privés russes ou je ne sais quel carte de visite ils montrent face une si grande différence. Il serait peut etre temps de rentre à la légion étrangère son statut d’armée indépendante de l’armée de terre, de renforcer ses rangs et la laisser s’occuper des guerres asymétriques. 30 000 hommes, pour aller jouer les gendarmes du monde et l’armée de terre pour protéger le continent. Ca éviterait de se refaire surprendre sur le contient après des décennies de lutte lointaines (Alors que le schéma de réflexion est toujours celui de la guerre froide, l’entrainement et les moyens sont ceux des guerres néo coloniales. Bref le cul entre deux chaises pour etre sur de perdre dans tout les domaines).

  17. Sam dit :

    la France est « passée à une rhétorique plus offensive parce que les Russes vont très vite ».

    Dire que ces pseudos cercles de réflexion sont allègrement subventionnés par nos impôts… Réveil néné ! Suffit de lire opex360.com pour voir que les Russes sont à la manoeuvre depuis plus d’un an !

  18. Pascal (l'autre) dit :

    Parce que la France agit de manière désintéressé !! deux possibilités; ou on est hypocrite ou on est …….… con!

  19. 6G dit :

    On ne sait pas où on va.

  20. Carin dit :

    On a déjà perdu le montant de l’operation Sangaris… nous perdons également la somme de 24 millions d’euros, ( même si comme certains l’ont soulevé, cet argent risque de revenir en partie dans les caisses de nos chers partis politique) c’est nous peuple de France qui l’avons sorti!
    Pourquoi ne pas leur acheter ces fameux minerais au prix du marché, et nous tirer de là? Surtout qu’on pourrait le leur acheter brut et le rafiner en France…
    quand au groupe bolloré s’il veut continuer à s’enrichir et qu’il réclame une protection sur place… qu’il commence par payer des impôts à son pays! Parce que entretenir des milis sur place c’est pas gratuit… et pour Total c’est pareil…

    • hostens dit :

      la France doit rembourser l’Afrique à 13000 milliards €.
      http://tellmemoretv.com/plus-de-13-000-milliards-deuros-que-la-france-doit-a-lafrique/2641

      • FromWikipedia dit :

        Selon wikipedia:
        « Les pays de la zone franc doivent obligatoirement déposer 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français. En 2014, la BEAC et la BCEAO disposaient d’un dépôt, respectivement, de 3706 et de 5605 milliards de francs CFA (environ 14,3 milliards d’euros) auprès du Trésor public »
        On est loin des 13000 milliards d’euro. Je pense que tellmemoretv.com n’est pas une source très fiable.
        Même si la France doit prendre au minimum quelque chose sur les intérêts , les 14 miliards sont là comme dépôt de garantie et ne sont pas un dont de l’Afrique à la France

      • Alain d dit :

        Ah bah, ça m’aurait étonné qu’il n’y ait pas un gros co*illon qui remette cette fake au 1er plan. Bravo l’artiste :>))

      • Carin dit :

        À hostens
        Comme je l’ai dit à votre copain… créez-vous une monnaie, et regardez vos politiques mettre votre pays sur la paille… le pire c’est qu’ils sont assez idiot pour amasser des tonnes de ces billets qui a l’arrivée ne seront peut-être même pas bons pour le feu!!!

        • Hostens dit :

          ils ont voulu créer leur monnaie, l’armée française arrive très vite et remplacé le président, car de la Côte d’Ivoire

    • De Jésus dit :

      Vous pensez que on restera comme ça à vous laissez notre terre l’exploiter et surtout ce qui nous fait mal assassiner nos familles briser des foyer briser un peuple??? Je crois fermement à un adage de mon grand père qui dit que:<>… Les centrafricain ne sont pas contre les français mais plutôt fâcher contre vos parents qui allument le feux, par la suite fuient et reviennent jouer ai pompier

  21. vince dit :

    ou est le bon temps de la « FRANCEAFRIQUE » aujourd’hui on se plaint, mais d’où sortent ils, du monde des Bisounours. En se désengageant comme on l’a fait, qui a part un dirigeant pouvait croire qu’ils seraient autonome, et surtout que personne n’en profiterait, il faut etre vraiment C…

  22. Goulag dit :

    Une fois de plus les Russes font n’importe quoi et n’ont aucun respect pour les autres qui ne pensent pas comme eux (ONU, UA et UE). Pourquoi ne fournissent-t-ils pas des soldats sous mandat ONU par exemple ?
    Décidément ils ne sont pas nos amis et dire que certains fantasmes a un rapprochement avec les Russes. La farce.

    • Homega dit :

      L’ONU ne serre que l occident ce sont des organismes impérialistes les africains n enveule plus de la france on prefere les russes voir les chinois.la France est un pays de colons qui pompe le sous sol africain bien avant les indépendants et en plus est racistes envers les enfants d Afrique qui sont français mais détesté par ce que ils sont noirs.(l Afrique vaincra la France).

    • maxime (le vrai) dit :

      on peut aussi voire les chose dans l’autre sens : ca fait 25 ans que les russes souhaitent se rapprocher de nous (occidentaux), et que les US font tout pour éviter ce rapprochement.
      Ca fait 25 ans qu’on leur crache à la gueule, qu’on colonise leur zone d’influence traditionnelle, qu’on les met sous embargo, qu’on annule des contrats, qu’on fait baisser artificiellemnet le prix des hydrocarbure, etc, etc… Le russe est toujours resté l’ennemi générique de l’otan.
      Pas étonnant qu’il se comporte de plus en plus comme un ennemi !
      On ne ne peut être le valet de l’oncle Sam sans en payer un jour le prix.
      Le russe attaque là ou c’est mou, et il a bien raison. Les gros cons dans cette histoire, ce sont nos diplomates asservis à un empire étranger, ce sont nos hommes politiques qui ont abandonné toute idée de souveraineté, ce sont nos concitoyens lobotomisés à la sous culture US et à sa violence intrinsèque.

    • John dit :

      Les occidentaux sont les premiers à avoir le défaut de ne pas respecter ceux qui ne pensent pas comme eux…

  23. aleksandar dit :

    Toujours amusant de voir nos « politologiques » se réveiller.
    L’URSS était déjà largement présente en Afrique , de manière discrète, au moins dans les années 70 avec des accords de coopération ciblés sur des pays a haut potentiel économique ou stratégique.
    La Russie a pris la suite naturellement.
    Au début les russes ont eu beaucoup de mal a s’adapter a la mentalité africaine, et puis au fil des ans et des contacts ils ont appris.
    En dehors des ressources minières , une simple vue sur la carte de l’Afrique montre le pourquoi de l’intérêt des russes, La République Centrafricaine c’est le cœur de l’Afrique, le futur « nœud  » Est-Ouest et Nord-Sud.
    De la, tout est a portée d’avion et d’intervention, ce sera le porte-avion russe au milieu de l’Afrique.
    Bienvenu dans le Grand Jeu Stratégique !

  24. dakia dit :

    Qui peut enfin m’expliquer ce qu’une puissance comme la Russie a à gagner dans un trou perdu de l’Afrique où règne une guerre civile ?

  25. Homega dit :

    Abat l impérialisme occidental vive la russe et chine

  26. Vaevictis dit :

    Et si on déclarait tout simplement que la RCA faisait partie de notre « étranger proche » ou de notre sphère d’intérêts privilégiés? Je pense que la diplomatie russe, si chatouilleuse sur ce point, se dépêcherait de nous céder la préséance. Blague à part, si l’on appliquait aux russes leur propre tarif pour ce genre de mauvaises manière faite à un pays partenaire, on serait déjà au bord de l’affrontement.

  27. Lucien dit :

    Quand les Russes « investissent » en Centrafrique, nous faisons les gros yeux et je le comprends. Mais quand nous avons été « virés » du Rwanda par les USA/Royaume-Uni/Israël avec là-aussi des accusations anti-françaises qui continuent de faire fortune de nos jours, on ferme notre clapet depuis vingt-cinq ans. Il est grand temps de choisir si nous restons ou si nous partons. Si nous partons, on la ferme et on laisse l’Afrique Centrale aux mains de ses nouveaux maîtres, car oui c’est un terrain de jeu, ça l’a toujours été. Si on reste, on y met les moyens et on commence à dire toute la vérité sur le Rwanda et sur d’autres choses encore. Et on recommence à défendre nos intérêts bien compris et nos alliés sur place. A bon entendeur.

    • Polymères dit :

      Le Rwanda comme le RDC, c’était une zone d’influence belge.
      Globalement aujourd’hui ni Israël, ni les USA, ni le RU n’exerce une quelconque influence au Rwanda ou aurait un certain monopole stratégique. Le Rwanda est un pays qu’on peut dire « seul », comme la RDC d’ailleurs, qui joue il est vrai, toujours du bouc émissaire français pour se laver un peu les mains dans le génocide, mais globalement ça n’a fait le jeu d’aucune puissance étrangère, d’autant plus que nous n’étions pas sur « notre » zone d’influence, mais sur celle des belges et l’intervention Turquoise était presque un abandon belge à la faveur de la France, même si cette dernière avec les diverses accusations n’aura pas réussie à s’y imposer.
      La rivalité « amicale » avec la Belgique était aussi observable en RDC (ex Zaïre), c’était un jeu d’influence, parfois à coup de mercenaires célèbres comme Bob Denard, qui jouèrent une lutte d’influence. On se souvient de Kolwezi, par exemple, ou avec les belges on a joué un peu à celui qui arrive en premier (quitte à mendier des avions ici et là, des parachutes aux américains et j’en passe pour répondre à l’urgence).
      .
      Toutes ces réalités, on ne doit pas les oublier, bien entendu, mais tout cela c’est aussi le passé et je ne vois pas pourquoi ce passé devrait relativiser si ce n’est minorer l’arrivée des russes sur un pays qui est d’une certaine manière d’influence française. L’un ne doit pas excuser l’autre et comme souvent ces derniers temps, on cherche parfois souvent à vouloir excuser les russes et les laisser faire dans ce qu’ils font (une attitude que je conteste et qui me fait parfois douter).
      Nous devons agir aujourd’hui contre les russes, comme contre les autres puissances étrangères. Les russes font dans de l’opportunisme et dans le sentiment du rejet de la France pour se faire aimer et se faire des alliés afin de se faire une place centrale dans la RCA. On doit agir pour contrer cette manoeuvre car si on laisse faire, ils feront cela ailleurs, car dans ces pays, avec peu de moyens, vous pouvez faire beaucoup. Les russes, s’ils peuvent affaiblir l’occident et son influence dont la France fait partie, là ou c’est possible, ils le feront, c’est leur stratégie extérieure (affaiblissement de l’occident et de ses positions), n’en doutons pas.
      Comment faire pour contrer les russes, faire comme eux en donnant des armes, en donnant de l’argent afin de créer un soutien et une aide, voir une dépendance dans la durée. On peut le faire à l’ancienne façon barbouze en achetant des locaux pour qu’ils commencent par s’attaquer aux mercenaires russes ou leurs intérêts. Par contre il serait compliqué d’augmenter notre présence militaire directe. Les russes ne vont pas chercher à s’enliser dans un pays africain, ils ne vont pas se ruiner pour gagner une influence, si on leur coupe l’opportunité de la faire facilement, ils plieront bagages aussi vite qu’ils sont venus.

      • Alain d dit :

        Oui, la France doit réagir, elle doit faire le job, que ce soit en Outre-Mer, et dans sa zone d’influence en Afrique, elle doit surtout arrêter de déserter le terrain !
        Je pense même qu’elle peut augmenter sa zone d’influence, softement, sur 5 ou 6 nations.

      • Lucien dit :

        Polymères, le temps des colonies est bien fini. Dire que les Belges avaient de l’influence au Rwanda en 1994 mais pas les USA, c’est voir le monde au travers des livres d’histoire bien trop datés. La Belgique ne joue plus aucun rôle majeur dans ce coin, Kolwezi commence à dater. Regardez qui a soutenu Kagamé, regardez qui a investi dans les mines de diamants de l’Afrique Centrale (RDC, Rwanda, Ouganda, Burundi, RCA).
        Je ne reproche pas aux Russes leur petit jeu, je reproche à la France de ne plus vouloir jouer tout en restant sur place. Ce que vous dîtes est vrai globalement, mais la vérité, c’est que la France NE VEUT PLUS se donner les moyens d’être incontournable dans la région. Ce ne sont pas les méchants Russes, les méchants Chinois, les méchants Américains qui nous savatent, c’est nous qui baissons les bras. Je ne soutiens pas les intérêts des pays rivaux de la France. Je dis que la diplomatie Française doit savoir ce qu’elle veut faire et à partir de là, s’en donner les moyens, notamment dans une région où les « règles démocratiques » sont très flexibles. Et je m’écœure de voir comment le génocide Rwandais est utilisé pour salir l’honneur de l’Armée Française, et selon moi, défendre cet honneur n’est pas un combat passéiste d’arrière-garde. C’est notre réputation dans toute l’Afrique et ailleurs qui est touchée par ce genre d’accusations. La réputation, ça compte, la vérité pour nos soldats qui ont en pris plein la gueule durant Turquoise, ça compte aussi. Cela n’enlève rien à ce que vous écrivez par ailleurs.

  28. Poorfendheure dit :

    Sans l’Afrique la France est foutue. L’accès aux matières premières sera l’enjeu essentiel des prochaines années.
    Les études des collapsologues annoncent aux militaires des moments très difficiles.
    Le gâteau se fait de plus en plus petit et les gourmands de plus en plus gros…
    Sortir de la cuisine était une très mauvaise idée….