Archives quotidiennes : mardi, 6 novembre, 2018

Les stocks de munitions « complexes » de la Marine nationale sont insuffisants face au durcissement des opérations navales

  Le rapport annexé de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 est plutôt avare en détails quand il s’agit d’évoquer les munitions « complexes » destinées à la Marine nationale. Si ce n’est qu’il précise que les « programmes destinés à renouveler les capacités existantes dans le domaine des missiles de croisière et des missiles antinavires seront

M. Macron souhaite que « l’armée victorieuse » de la Grande Guerre soit honorée au Panthéon

La commémoration, le 11 novembre prochain, du centenaire de l’armistice ayant mis fin aux combats de la Grande Guerre, a pu donner lieu à quelques polémiques, notamment sur le sens que l’Élysée entendrait donner à ces cérémonies. À en croire les propos tenus dans l’entourage présidentiel, il ne serait pas question de « célébrer la victoire »

Le Niger a lancé des opérations contre l’implantation de groupes jihadistes dans la région de Tillabéri

Depuis maintenant plusieurs mois, la situation du nord et de l’est du Burkina Faso est marquée par une recrudescence des attaques jihadistes, au point que la force française Barkhane a été contrainte d’intervenir, via des frappes aériennes. Le Niger, qui n’a pas été épargné par les attaques terroristes au cours de ces dernières années, doit lui

À son tour, Mme Parly hausse le ton à l’égard des activités « souvent intéressées » de certaines puissances en Centrafrique

Lors d’un déplacement en Centrafrique, le 2 novembre, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé l’octroi, à Bangui, d’une aide financière de 24 millions d’euros ainsi que la livraison de 1.400 fusils d’assaut aux Forces armées centrafricaines [FACa]. Et, au passage, il a dénoncé les « ambitions voilées » que certaines puissances, dont

Le président Macron parle d’établir une « vraie armée européenne »

Dans les années 1950, il fut question de créer une « armée européenne » dans le cadre d’une « Communauté européenne de défense » [CED], dotée d’institutions supranationales, supervisées par l’Otan (et donc, par extension, les États-Unis puisque le commandement militaire revient systématiquement à un officier général américain). Ce projet suscita de vives oppositions et le traité instituant cette