La Marine nationale pourrait revendre deux de ses cinq frégates légères furtives

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

82 contributions

  1. delta dit :

    Bonjour,

    un petit hs , à propos de l’article sur le smx 31 , il s’agit bien de batterie lithium-ion et non de lithium-air comme je le croyais .
    ________________________________________
    LIB : c’est le nom du système batteries Lithium-ion made in France la suite ici
    https://www.meretmarine.com/fr/content/lib-une-nouvelle-batterie-lithium-ion-pour-sous-marins

  2. themistocles dit :

    Soit l`équivalent en armement d`un patrouilleur maghrebin… Mais baptisée frégate de premier rang. Ecran de fumée…

    • Eric dit :

      De quel « patrouilleur » parlez-vous ? L’équivalent algérien, ce sont les trois frégates chinoises de 3000 tonnes de la classe Adhafer, dont l’armement est à peu près comparable. Pour le reste, on sait bien que les La Fayette ne sont que des bâtiments transitoires en attendant les FTI.

      • jyb dit :

        ou les frégates de la classe meko armées par la marine algerienne.
        Parce que tunisie, maroc et libye c’est pas bézef.

    • shro dit :

      Oui tous nos navires sont sous armés par rapport a la concurrence russe , américaine ou chinoise. C’est inquiétant.

  3. Breer dit :

    Ouais avec le Foch… zon pas fait l’affaire du siècle parai-t-il !!!

    • Wagdoox dit :

      Pas fait l’affaire du siècle ?
      Ils ont eu un pa pour 12 millions de dollars pendant 10 ans. Été ont ensuite refusé de payer 500 à 800 millions d’euro de rénovation. Ça leur a permis de garder des compétences pendant ce temps là.

    • Léonard V dit :

      Ben ils savaient ce qu’ils achetaient: un navire que la France avait utilisé intensément (y compris en opérations de combat), et dont le « potentiel de combat » était donc bien entamé (malgré un entretien sans doute tout à fait correct, la Marine nationale prend soin de ses navires), plus de la première jeunesse et plus assez moderne pour satisfaire la France. Mais d’un autre côté, ça restait un navire « de prestige », qui donnait un poids diplomatique certain au Brésil (en mode « je me la pète, mon navire amiral est plus gros que le tien Argentine! C’est un vrai porte-avion à long rayon d’action, encore fonctionnel, en plus! ») De toute façon, sauf urgence particulièrement imprévue, le Brésil ne comptait pas s’en servir en dehors de ses eaux territoriales ou de son proche environnement, et pas en missions de combats (encore une fois sauf guerre vraiment difficilement prévisible). Et en effet, le Brésil n’a pas eu d’OPEX en dehors de missions de maintien de la paix ou de maintien de l’ordre sous l’égide de l’ONU, et donc des missions où un porte-avions est de peu d’utilité, en dehors d’un rôle logistique éventuellement, je ne sais d’ailleurs pas s’il a été utilisé pour ça.

      Les brésiliens ont fini le potentiel du Foch, et il n’est plus en service depuis peu il me semble. La question de savoir si la Brésil avait vraiment besoin d’acheter le Foch, surtout seulement pour une quinzaine d’année, se pose, cet argent aurait peut être été plus utile à investir dans l’économie ou le social vu l’état encore aujourd’hui du Brésil (ou bien pour lutter contre la corruption…). Mais à mon sens, les brésiliens savaient exactement ce qu’ils achetaient et l’ont obtenu. Rien à voir, par exemple, avec les sous-marins britanniques vendus au Canada, pays qui là c’est fait avoir puisque les britanniques ne les entretenaient plus et que les canadiens pensaient acheter des sous-marins anciens mais en état de marche, ce qui était faux. Et il leur a fallu dépenser des fortunes pour les remettre en service, pour un résultat des plus médiocres (sur les 6, je pense que seuls un ou deux sont en service, ce temps en temps…)

    • Yallingup dit :

      Nous par contre, ça nous a rapporté une première étoile sur le maillot de l’équipe de France…

  4. HENRY dit :

    Ainsi, elles auront vraiment été très furtives…

  5. Dimitri dit :

    Les nations amies de la France c’est celles qui ont de quoi acheter nos materiels.

    • wagdoox dit :

      la France n’a pas d’amis que des intérêts.
      Petit rappel à la réalité.
      Et si demain Riyad achete pour 5 milliards à l’Allemagne on verra les bons principes tomber en moins de 5 secondes.

  6. Barfly dit :

    C’est assez logique.
    Ainsi la marine disposera de 18 navires de surface modernes :
    2 Horizon
    8 FREMM
    5 FTI
    3 La Fayette Modernisées

    On rêverait toujours de plus mais on va quand même pas se plaindre.

    • MP3 dit :

      Il ne restera plus qu’à se doter d’une 6e FTI, avant de lancer une série de 4 destroyers à dominante AAW en remplacement des dernières La Fayette et des 2 Horizon.

    • Alexandre dit :

      Non les FTI remplace les fregate lafayette donc 15

      • TINA2009 dit :

        Bsr ALEXANDRE !

        Merci pour ces précisions !
        Dès lors , outre que le nb de 15 Navires de 1 er rang ne concerne aucunement , selon mpoi , les 5 Frégates de type LAFAYETTE , celles – ci sont obligatoires et primordiales pour le remplacement …. Des 6 Frégates de Type FLOREAL Plus anciennes, moins bie armées, Disposant en revanche d’une autonomie plus importante que celles de Frégates de type LAFAYETTE.
        Aussi, les responsables qui ont pris cette cette décision , travaille pour les Industriels, et non pour notre pays, pour nos armées .
        Pour ma part :
        – Le remplacement des 6 Frégates de type FLOREAL est nécessaire car leurs potentiels, pour les 4 ème MSA ( Mise en Service Actif) est largement entamé!
        – Les 5 Frégates de type LAFAYETTE , ne sont pas des Frégate de 1 er rang… et nne le seront jamais !
        – Les 5 Frégates de Type LAFAYETTE devraient être modernisées… Ce qui comprend la validation de l’option des 2 dernières Frégates : Nous avons besoin de ces 2 fregates… IMPERATIVEMENT . En nous , Si pas de lanceurs de torpilles MLU 90 et de Sonar remorqué de type CAPTAS ( CAPTAS 1 ou 2 , nécessitant une modification de la Poupe , inutile d’installer le Sonar de coque et les contre-mesures anti torpilles . De plus , il manque le remplacement du CANON par un OTO BREDA de 76 mm ultra rapide ( avec les 3 types de munitions différentes largement dotées pour chaque navire… Et avec le système en connection et communion totale avec le système de combat SENIT). enfin , les 2 Systèmes NARWHAL sont à considérer comme le minimum à doter chaque navire ( Y compris les BSAH) : Donc , les 5 Frégates de type LAFAYETTE devraient disposer de ces équipements .
        – Compte tenu , selon moi , de l’environnement dans lequel ces 5 frégates effectueraient leurs missions et de la nature des matériaux qui composent ces 5 navires, LA DOTATION DU SYSTEME DE BROUILLAGE et de CONTREMESURES LE PLUS MODERNE disponible auprès de nos fabricants et en dotation dans l’ensemble de la Flotte de Navires de la MARINE est OBLIGATOIRE.
        – Enfin , 6 FLOREAL – 5 LAFAYETTES = 1 FREGATE en manque !
        —> iL NOUS FAUT UNE 6ème FTI, Impérativement …. même si elle est doté de moins d’armement ( exemple : 8 lanceurs avec 8 MM40 …. C’est la connerie monumentale ! Je préfère 4 lanceurs et missiles MM40 et 6 à 8 missiles AA supplémentaires, en courte ou moyenne distance!).

        En conclusion : Nos décideurs ( politiques, industriels, financiers, militaires…) sont des traîtres …. pour avoir céder les 2 TCD, Les 2 BPC …. 1 FREMM … Et maintenant , vouloir céder 2 LAFAYETTE !

      • MP3 dit :

        Sauf que FTI et FLF vont cohabiter pendant 10 ans.

    • dolgan dit :

      Sans oublier les BPC et le PA . Le tout prévu pour intervenir partout sur la planète.
      .
      Rares sont ceux pouvant prétendre à mieux .

      • Hannibal dit :

        @ dolgan
        Encore des rêves d’Empire…
        La France n’est plus une superpuissance, il faut avoir les pieds sur terre et combattre les dangers immédiats.
        Un pays incapable de défendre ses frontières, de contrôler certaines portions de son territoire livrées à la racaille et aux islamistes devrait s’occuper avant tout de sa sécurité intérieure.
        En plus intervenir pour foutre le bordel comme en Lybie, c’est la super bonne idée du siècle !

        • Hermes dit :

          C’est bien le problème Hannibal, les frontières française ne sont pas uniquement la métropole, il faut se rendre compte qu’on est partout sur globe et que nos intérêts sont de facto, PARTOUT!

          • Hannibal dit :

            @ Hermes
            Revenons au droit du sol, c’est tout simple et pas besoin de PA pour ça.
            Et expulsons les clandestins, ça aussi pas besoin d’une flotte immense pour le faire.
            Quant à nos restes d’empire, nous ne sommes même pas capable de protéger nos ressources naturelles contre de simples pêcheurs ou des orpailleurs, alors que ce sont des missions de simple police….
            Plus de patrouilleurs, plus de gendarmes, oui, mais des BPC et un PA ne sont pas une réponse adaptée dans ce cas là.

        • Clément dit :

          @Hannibal
          « Un pays incapable de défendre ses frontières, de contrôler certaines portions de son territoire livrées à la racaille et aux islamistes »
          C’est aussi ce que je constate en regardant la télé ou sur certains sites d’infos. Mais c’est très différent de ce que je vois en réalité.

        • dolgan dit :

          Non, aucun rêve d’empire.
          .
          Si, ne vous en déplaise, la france est une superpuissance. Les chiffres sont têtus, je vous invite à aller les comparer.
          .
          Cessez de regardez jean pierre pernault à la télé et sortez dans la rue. La France n’est pas le coupe gorge que vous décrivez. Il y fait bon vivre.
          .
          Oui, l’intervention en Lybie a été très mal gérée.

          • Hannibal dit :

            @ dolgan
            La fin de la France superpuissance date de 1956, avec la crise de Suez, on a compris qui étaient les vrais superpuissance….
            Je ne regarde pas le dit pernault, désolé, je lis et je discute avec des gens de divers horizons. Et je ne parle pas de la France mais « de certaines portions de son territoire ». Pour ma part, dans ma campagne, oui il fait bon vivre et je suis à l’écart de tout ça. Mais ce n’est pas popur autant que je dois ignorer ou nier la vérité.

    • sonata dit :

      Ouais enfin, les FTI sont supposés remplacer les La Fayette, la modernisation – à minima – de trois de ces dernières ne servant qu’à tenir jusqu’au tuilage avec l’entrée en service des FTI.
      Le format de la flotte est, à terme, de 15 navires de premiers rangs et non 18. En tout cas c’était la cible inscrite dans le dernier livre blanc.

    • Dimitri dit :

      Non je pense que ce sera toujours 15. Les FTI remplaceront les La Fayette poste pour poste et non les compléteront. On pourra même tomber à 13 puisque il est prévu de s’en separer à partir de 2020 mais de recevoir les nouvelles FTI à partir de 2023, qui au passage ont un design dégueux.

      • MP3 dit :

        Les FTI seront de belles frégates.

      • dolgan dit :

        A priori, c’est mise en vente à partir de 2020, mais vente et livraison après réception des FTI. Mais ça reste complétement au conditionnel cette histoire de vente.

    • Loïc dit :

      … pour gérer un des plus grand espace maritime du monde. Sans parler du sous équipement militaire digne des pays d’Afrique.

      • dolgan dit :

        Ce n’est qu’une partie de notre flotte. Pour gérer notre espace maritime, pas besoin d’un gros armement. un canon de 20mm fait le taf et plus gros ça devient vite gênant pour gérer du migrant/contrebandier/pêcheur. (cadre juridique ralentissant l’action. ou par exemple, séquelles graves sur pêcheurs espagnols dans les années 80.)
        .
        La majorité des pays africains feraient d’une de nos aviso (les version très peu armées actuelles) le navire amiral de leur flotte. soyez sérieux deux minutes.

  7. CPJ94 dit :

    Si cela peut faciliter l’acquisition de ne serait-ce qu’une frégate « vraiement » de 1er rang (FREMM) … pourquoi pas, mais là j’ai comme un doute 🙂

  8. JeanM64 dit :

    L’armement semble un peu trop léger quant à la défense aérienne ! À mon époque, même nos Aviso-Escorteurs avaient deux tourelles de 100 à l’arrière et une à l’avant en plus d’un mortier (que je n’ai jamais vu utiliser) remplacé aujourd’hui par des missiles et une unique tourelle de 70 sûrement plus performante que les anciennes de 100… Mais plus rien à l’arrière à cause du hangar hélicoptère. Le coût d’un missile étant ridibitoire, il n’y a plus d’exercice et il faut en utiliser un on essuie un échec… À ma connaissance, il n’y a plus non plus de lance-torpilles.
    Donc, beaucoup d’électronique et d’IA, mais plus grand chose pour contrer!

    • cipal dit :

      alors vous ne les avez connus qu’à la fin !
      le mortier, avait un PC dérivé du 100 mm, les même télécommandes que toujours le 100, jusque là rien à dire mais le meilleur arrive , les tubes (quadruples étaient des tubes réalésés de 152 des anciens croiseurs, et les culasses étaient des culasses de 127 modifiées, il y avait quatre sortes de charges de C1 à C4 et le sport consistait à sélectionner la bonne charge car une fois les projectiles au tube il fallait tirer en fonction de la portée prévue ou faire manœuvrer le bâtiment pour revenir à la portée de la charge… il y avait aussi des projectiles dédiés au tir contre terre… de plus 4 rampes pour roquettes de 90 éclairantes,
      ce maudit engin était un cauchemar tant il y avait de sécurités entre la soute et la mise au tube bref c’était un truc sportif d’emploi qui m’a procuré deux ans de rigolade en son temps,
      la tourelle de 70 est du 76 Oto Mélara les TLT ont été remplacés depuis longtemps par des catapultes et je ne vois pas de quel échec de missiles vous évoquez … à moins que vous ne parliez du tir MDCN sur la Syrie, qui au demeurant ne fut pas vraiment un échec, et détrompez vous il y a toujours des tirs de missiles régulièrement, mais il ne sert à rien de gaspiller des munitions alors que nous avons parfaitement les moyens de valider l »état des engins de combat !

    • WaterBoy dit :

      Bof, avec les canons des tourelles on ne peut plus défendre un navire contre des missiles aujourd’hui. C’ets d’ailleurs pour cela que le Colbert (déjà!) avait été prématurément refondu (en 1972) moins de 15 ans après son entrée au service, pour être transformé en croiseur lance-missiles.

    • CPJ94 dit :

      Les tourelles de 100mm ont permis de l’appui feu sur objectifs terrestres en Lybie … je ne suis pas certains que la même chose soit possible avec les 76mm actuels, même si + récents, avec une cadence de tir plus soutenue.

      • Dimitri dit :

        Les canons de 100 ont une portée de 12 km alors que les canons de 76 de 20 à 30 km suivant le type d’obus. Cela n’empêche pas que sur les derniers destroyers chinois est équipé un canon de 130mm.

      • tschok dit :

        D’après ce que j’ai compris, une frégate Horizon française a engagé ses 76 mm Oto Melara dans une action vers la terre lors des opérations en Libye. Le commandant du navire a quand même clairement laissé entendre lors d’une interview donnée bien plus tard que le navire avait dû manœuvrer pour éviter les tirs de riposte, en raison de la proximité des côtes, le 76 mm ayant une portée plus réduite.
        .
        L’idéal serait bien évidemment le 127 mm, qui remporte tous les suffrages. On pense également au 155 mm, mais des essais menés par les Allemands n’ont guère encouragé à adopter cette solution.
        .
        Pour la défense terminale antimissile, les canons de gros calibre présentent l’intérêt de pouvoir tirer des obus canister, ce qui permettrait de créer un écran de ferraille entre le missile et le navire. Mais j’ignore si cette possibilité est explorée.
        .
        Il faut dire que les conduites de tir deviennent si précises qu’on peut désormais privilégier le « hit to kill ». Nico St Jean évoquait sous un autre fil le dial le SM 3 qui frappe directement sa cible à mach 15 à plusieurs centaines de km de distance et jusqu’à des altitudes exo-atmosphériques…
        .
        Alors, comparativement, les obus à grenaille, ça fait tir au pigeon d’argile et je ne sais pas si ça fait bander les ingénieurs dans les bureaux d’étude.

        • Patatra dit :

          Après les 2 76 des horizons ont la même conduite de tir de mémoire… ont doit pouvoir faire de l’anti-missile avec des canister en tir rapide assez facilement

        • dolgan dit :

          Ben par définition, si ton bateau est assez près de la cote pour la toucher au canon, il est assez près pour se prendre des pruneaux en tir de contre batterie. Et il est dangereusement près si l’ennemi dispose de batterie de missile anti navire modernes.

          • tschok dit :

            Oui mais voilà, la problématique est la suivante:
            – Une pièce d’artillerie à terre est plus précise qu’une pièce embarquée sur un navire, parce que la terre ne bouge pas.
            – Mais un navire est mobile, donc il peut mettre une puissance de feu en face d’un objectif et, dans une certaine mesure, éviter les coups de riposte, précisément parce qu’il bouge.
            .
            Le but du jeu est donc de mettre le navire à portée de l’objectif, en évitant de le mettre en face d’une pièce d’artillerie terrestre adverse.
            .
            A ce petit jeu, c’est la qualité de l’information qui compte (avoir une désignation d’objectif correcte et savoir où se trouve les batteries côtières ennemies). Donc on voit les navires modernes multiplier les capteurs et les systèmes de traitements de données et faire maigrir leur artillerie, par souci de polyvalence.
            .
            Mais le résultat des courses, c’est qu’on se retrouve à faire de l’AVT avec du 76 mm en se disant que la grande cadence de tir permettra de mettre plus de kilos d’explosif et de ferraille sur la cible qu’un canon de plus gros calibre dans le même laps de temps.
            .
            Sauf qu’un calibre moyen n’a pas de punch. Donc, dès qu’on a affaire à une cible durcie, la logique du truc est faillible. Et puis les cibles mobiles terrestres sont naturellement plus difficiles à traiter depuis la mer: un calibre moyen rend plus difficile l’adoption d’obus intelligents capable de taper dans une cible mobile.
            .
            Ce n’est donc pas seulement un problème de portée utile respective des pièces d’artillerie en présence.
            .
            Et puis, si comme vous le soulignez, l’ennemi à des missiles anti-navire, ça devient plus compliqué.

        • CPJ94 dit :

          @tschok
          … par contre et en dernier recours , un rideau de grenaille (avec une bonne cadence de tir) ou CIWS pourraientt sauver un batîment , lors d’une attaque saturante Kh31 par exemple .
          Pour les vecteurs hypersoniques par contre …

      • MD dit :

        Si cela ne suffisait pas, il faudra peut-être essayer de mettre quelques Caesars en batterie sur des BPC. 🙂

    • Hermes dit :

      Les FTI, pour leur taille seront bien pourvus en armement.
      .
      Pour sûr un petit 40 AA en plus serait intéressant, mais il faut savoir équilibrer le tout…
      Le seafire 500
      2 20mm
      1 76mm*
      8 Exocet
      4 Torpilles MU 90
      16 A50 (Aster 15/30)
      .
      Franchement, les FTI’s auront de quoi montrer les dents…

      • Fralipolipi dit :

        @Hermes
        « Assez pour montrer les dents »
        … en cas de conflit asymétrique ou d’action de soft-power/dissuasion, oui assurément.
        .
        Mais le problème est que ces FTI ne pourront pas se contenter que de jouer uniquement le rôle des gentilles frégates de soft-power ou de patrouille ASM hauturière.
        .
        Le problème est qu’elle ne sont justement PAS ASSEZ armées pour jouer un rôle clé – qui leur sera pourtant dévolu – dans le cadre d’un conflit de haute intensité, au centre duquel elles se retrouveraient forcément si jamais la France devait combattre dans un tel conflit,
        … tout simplement parce que les FTI embarqueront le meilleur radar de la MN … et de loin, et que la MN ne pourra pas se passer de sa présence au sein de son (ou ses) escadre(s).
        Aussi, elles devront être au centre de TOUS des débats.
        Et c’est là qu’il devient franchement ridicule de n’associer que 16 missiles AA au meilleur radar de la flotte, surtout lorsque ces FTI sont conçues pour embarquer 32 silos.
        Il faut donc absolument reconsidérer cela, et percer ces FTI de 32 silos verticaux, dès l’origine.
        .
        NB : il semble qu’il soit même possible d’équiper les FTI de 16 silos A70 en plus de 16 silos A50. Aussi, les FTI pourraient être encore mieux armées que nos Fremm actuelles, avec 16 Aster 30 + 16 MDCn (si requis) …
        … c’est en tous les cas la configuration qui intéresserait la Marine Grecque.
        .
        Alors des FTI françaises à seulement 16 silos au pied du ‘gigantesque’ radar Sea-Fire … par pitié, évitons cette erreur,
        et projetons tout de suite un armement à 32 Aster 30 (ou 24 Aster 30 + 8 Aster 15) … sachant que ce n’est pas parceque les silos sont là qu’ils doivent tous être tout le temps remplis (s’il s’agit de diluer dans le temps le coût de l’investissement dans les missiles suppl.).

        • Hermes dit :

          Ah mais je suis parfaitement d’accord pour équiper 16 VLS en plus…
          Pour ce qui est du radar il me semblerait logique que des FREMMs (qui elles sont particulièrement sous équipé en comparaison) puisse tirer en utilisant le radar d’une FTI. Si cela n’est pas possible c’est qu’on a raté une option vitale sur nos bâtiment moderne.

          • Fralipolipi dit :

            J’espère bien également que le radar Sea Fire d’une FTI pourra aider au guidage d’un Aster 15 ou surtout d’un Aster 30 d’une Fremm ou d’une FDA Forbin navigant dans la même escadre.
            .
            Mais ce guidage à distance depuis la FTI ne peut pas être aussi sécurisé (attention aux brouillages électroniques) ni d’une réaction aussi rapide (le temps de coordination entre les 2 bâtiments est forcément chronophage, … lorsque chaque seconde compte !) que si le tir provient de son propre armement sur sa propre coque.
            .
            Aussi, croisons bien fort les doigts pour que nos FTI soient bien armées de 32 silos ! (d’autant qu’avec leur radar superlatif, elles seraient elles-mêmes parmi les cibles prioritaires de l’ennemi (!) point à ne pas négliger non plus).

  9. rafi77 dit :

    Batiments racés, très élégants et révolutionnaires a l’époque de leur fabrication il y a 20 ans, mais sous armées. Classées initialement comme frégates de deuxième rang, elles ont été « subtilement » reclassées frégates de premier rang pour justifier l’abandon des 3 dernières FREMM…….Ah ces politiques….Merci le Drian.

    • cipal dit :

      mais surtout merci le bourrin Morin

    • tschok dit :

      Je vois pas pourquoi vous dites ça.
      .
      Les principales forces de revendication en matière de classement émanent des militaires eux-mêmes.
      .
      Par exemple, les avisos A (classe d’Estienne d’Orves) ne trouvent plus leur place dans un quelconque schéma opératif naval, même de seconde zone (on arrive plus à les vendre d’occaze)
      .
      Qui s’est opposé à leur retrait du rang? Les zompolitiks à la solde de Bercy, toujours à l’affût d’économie budgétaires? Non, les zamiraux.
      .
      Retirer les A69 du rang revenait à faire rétrograder la Marine Nationale à un niveau bien moindre que celui qu’elle prétend occuper.
      .
      Nos zompolitiks de Bercy ont fait ce que nos zamiraux leur ont dit de faire, parce que des deux groupes sociaux, celui qui redoutait le plus le déclassement était celui des zamiraux.
      .
      Pour les zompolitiks de Bercy, maintenir une poignée de A69 déclassées, ça revenait à acheter à bon compte la paix sociales. Mais en contrepartie, ça finançait la construction d’un discours de révolte de type syndicaliste dans l’armée.
      .
      Acheter la paix sociale maintenant = financer la révolte du futur. Donner des subventions à la subversion.
      .
      Bercy n’a pas compris ça. C’est sa seule faute. Perso j’aurais envoyé les CRS dès le début. A coups de trique.

  10. Parabellum dit :

    Les bâtiments de surface ne feraient pas long feu face aux missiles mer mer et sous marins…mieux vaudrait avoir une escadre sous Marine tres armee de missiles mer mer et sol mer…pas deux ou trois barracuda dans des années…au fait de quand date la dernière bataille navale française? Un gros potentiel sous marin et des missiles et des satellites paraissent une autre approche pour le XXI éme siècle sans doute chinois…

    • MERCATOR dit :

      La bataille navale de Koh Chang se déroula le 17 janvier 1941 durant la guerre franco-thaïlandaise. La flotte française d’Indochine prit par surprise la flotte de la marine thaïe au mouillage dans la baie de Bangkok, lui infligeant de lourdes pertes.

      • Parabellum dit :

        Merci pour cette info historique …bon La thaïe Navy c était pas la kriegsmarine…on va vendre dès bateaux au nouveau président brésilien que le notre se permet de sermonner? Utilisons plutôt ces bâtiments pour notre Zee …protéger nos pêcheurs et assurer les approches…bizarre de faire comme si on avait trop de bâtiments…on avait vendu à une epoque des chasseurs de mines de notre marine au Pakistan…sans vraiment les remplacer depuis d ailleurs…

        • Edgar dit :

          Il y avait des artilleurs japonais sur les cuirassés garde-côtes thaïs, en 1941. Et ils savaient tirer. L’effet de surprise fut l’élément décisif à Koh Chang. Les épaves se visitent en plongée. Et Koh Chang ne fut pas le dernier combat: par exemple, on s’est rudement battu entre Français et Britanniques au large des côtes libanaises en juin 1941.

  11. Lassithi dit :

    Moi, je verrai bien ces deux frégates en trop partir pour la Réunion et le Papeete.
    Comme y plus de patrouilleur là bas, ou presque…
    Et comme on l’oublie trop, c’est la France là bas.

    • Ryan dit :

      Bien en phase avec vous

    • Fralipolipi dit :

      @Lassithi
      ABSOLUMENT !
      Mieux vaut envoyer ces 2 frégates légères (mais endurantes) dans les territoire ultra-marins – notoirement sous-protégés – que de les revendre pour des queues de cerise.

    • Davy Cosvie dit :

      @ Lassithi
      D’accord avec vous.

  12. L'ancre dit :

    On comprend pas trop la doctrine d’utilisation, si l’objectif est la sécurisation des territoires et des intérêts économiques le volume est clairement insuffisant, si l’objectif est de contrer une puissance régionale Russie ou Chine là les navires seront submergés par le volume et la saturation ( un bear c’est 12000km et 12tonnes de missiles de croisière tirés au-delà de l’horizon) donc aussi performante soit elle une fti aura du mal à gérer un tel feu. Les chinois font clairement le pari d’un armement jetable (pas forcément très performant mais dans un volume et une rapidité de production qui amènera forcément à une victoire face à une production hyper sophistiquée mais lente et coûteuse.

    • Expression libre dit :

      Hors sujet, mais c pour L Lagneau, je ne retrouve pas deux commentaires où je parle du « Foutoir 35 » au lieu du F35. A cause de cela, mes commentaires sont passés à la trappe, c’est bien ça?

    • Expression libre dit :

      Cela me fait penser au Sherman face au Tigre.

    • Électeur dit :

      Clairement insuffisant mais mieux que presque rien.

  13. Tf22 dit :

    J aimerais bien que des tubes lance torpille soient installés. Quelqu’un sait si les 2 canons de 20 vont être remplacés par des narwall et si les minigun sont toujours installés sur ces frégates ?

  14. Frédéric dit :

    Pour le Brésil, vu ce qui risque d’arrivé au pouvoir ce dimanche, il vaut mieux être plus que prudent…

  15. Qui ça ? dit :

    Il me semble avoir lu ici ou ailleurs que la marine grecque souhaitait justement acquérir en leasing des Fremm françaises. Elle doit donc être certainement dans la short list des prospects pour la revente de Fremm.

  16. Ankou dit :

    c’était pour assurer le plan de charge de Lorient sans se ruiner

  17. anthonyl dit :

    Poder naval n’est pas un site fiable à 100% personnellement je ne me fierais pas à cette info…

  18. Khay dit :

    C’est dommage, elles font de super OPV 😀

  19. Ledemocrate dit :

    @lagneau Je ne vois nulle part un article sur la debacle des FDS, les fameux suppletfs US, a Deir Ezzor face aux fous de daesh ?! Si c’etait l’AAS il y aurait eu deja un article a la une de votre forum.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Ledemocrate,

      Cela viendra en temps et en heure. Vous permettez, quand même, que je m’autorise à prendre un peu de repos le week-end?

    • Habitué d'opex360 dit :

      Laurent Lagneau aurait droit à un peu de repos le week-end ? Je ne sais pas, ça se discute.
      Voilà ce qui arrive quand on se rend indispensable.
      .
      Cependant je préconise (avec réticence, toutefois) de laisser LL se reposer un peu de temps en temps pour éviter qu’il pète une durite et devienne longtemps indisponible.

  20. Fralipolipi dit :

    Le désarmement des frégates FDA Jean Bart et Cassard est très prochain.
    Que faire de leurs très récents radars SMART-S toujours modernes et efficaces ?
    >>> Ne pourrait-on pas prévoir de les réarmer sur 2 des 3 frégates légères furtives devant être rétrofitées ?…
    Ou bien sur les deux autre frégates Lafayette non encore prévues en retrofit mais qui pourraient justifier d’être conservées après ajout de telles nouvelles capacités de détection … notamment pour des déploiements ultra-marins (en océans Pacifique et Indien) où un portée de détection de 250 kms pourrait être TRES utile !
    (à défaut, ces radars SMART S n’auront finalement que très peu servi … et ce serait bien dommage).

  21. Fralipolipi dit :

    Article très intéressant sur le sujet connexe des FTI
    http://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2018/10/fti-acceleration-de-la-production.html

  22. Expression libre dit :

    Hors sujet mais c pour @Robert, C’est bien le GIGN qui a mis fin à la destinée des frères Kouachi. Or pour le site police-nationale.net, il semblerait qu’on entretienne un peu la confusion.
    « Lors de ces événements, la BRI est intervenue en formation Forces d’Intervention de la Police Nationale (FIPN) aux côtés du RAID pour mettre hors d’état de nuire les djihadistes »

  23. Expression libre dit :

    Hors sujet, mais c pour L Lagneau, je ne retrouve pas deux commentaires où je parle du « Foutoir 35 » au lieu du F35. A cause de cela, mes commentaires sont passés à la trappe, c’est bien ça?

  24. Expression libre dit :

    5 FTI sont prévues pour remplacer les FLF à partir de 2023. Si on désarme 2 FLF à partir de 2020, on va se retrouver avec 13 frégates ds un premier temps avec en plus périodiquement une FLF en ATM pour modernisation. La MN manque t-elle d’équipages car il est prévu 2 équipages par FREMM ? La cible de 18 frégates voulue par la MN est-elle abandonnée? Ou bien, on s’oriente vers une accélération du programme FTI à huit exemplaires et là, on est prêt à se débarrasser des 2 FLF les plus anciennes. Les 3 FTI en surplus viendraient remplacer dans un second temps les FLF modernisées.

    • WaterBoy dit :

      Mais arrêtez de tous croire que les FTI remplacent les FLF ! D’où sort cette idée alors que les segments de missions des deux navires sont clairement différents. Et qu’en outre les FLF vont cohabiter avec les FTI bien au delà de l’admission au service actif de la dernière FTI.