Pour le président Macron, le choix belge en faveur du F-35 va « a contrario des intérêts européens »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

197 contributions

  1. Hermes dit :

    Il ne faut pas de simple mot Mr le petit Roi, si vous êtes un vrai Européiste (pour ne pas dire Fédéraliste), il faut durcir le ton face à ce genre de comportement.
    .
    Car la France, est la grande détesté de l’Union Européenne, et pourtant, nombre de chose en Europe sont faites sur des bases d’origine française (On peut rajouter Anglais et Allemand, tout dépendra des sujets abordé, mais ces 3 pays ont clairement été les piliers, même si la GB a toujours été un cas particulier).
    Là où la France accepte de partager, de s’ouvrir, afin de créer une Europe forte, les autres rejettent chaque geste pour les USA.
    .
    Je ne remet pas en cause l’avion ici, les habitués savent que je ne porte pas le programme JSF dans mon coeur, mais également que je sais qu’en temps que cheval de bataille principal US, le F35 ne saura être un échec total. (Petit mot en particulier pour Nico St Jean)

    • John dit :

      Mais arrêtez… Le F35 est le seul grand succès commercial depuis le F16…
      Entre temps, les achats de matériel américain se sont très fortement réduits… Et si vous pensez que les Belges n’achètent pas français par principe, pourquoi cette liste?
      1. Aviation:
      – Alphajet
      – Dassault Falcon
      – A321
      – A330 MRTT (construit à Toulouse avant modification)
      – A400m (qui profite à l’industrie française aussi)
      – NH90 (assemblé partiellement en France sauf erreur)
      Et plus loin dans le passé:
      – A310
      – A330
      – Mirage 5
      – Alouette
      – Puma
      – Fouga Magister
      2. Forces terrestres
      – Scorpion (VBMR / EBRC), à confirmer certes
      – Alouettes
      – Missiles Milan
      – Mortiers
      – Artillerie
      – Renault Kerax
      Achats de matériel plus en service:
      – AMX13
      – Missile Mistral

      Et la France de son côté a acheté moins à ses partenaires européens que ce que la Belgique a acheté à la France !!!
      Et après, comme la France a acheté pour un peu plus de 200 millions de Pilatus, une partie des commentateurs vont tomber sur la Suisse pour ne pas avoir dépensé 8 milliards pour un avion français, c’est bien ça?

      • Hermes dit :

        La France dispose de la majorité de l’industrie de défense… C’est donc légèrement normal que nous n’ayons pas beaucoup en balance d’importation..
        .
        Par contre niveau distribution d’industriel et techno, la France est leader…
        Si la plupart des membres de l’ESA peuvent se prétendre nation spatial, c’est très partie dû à l’expérience française entre autre…
        De plus le SCAF offrait un échange sans commune mesure avec une balance -17Mds pour la France, sans parler du partenariat avec la place à la table FrancoAllemande, ce qui est à des années lumières de l’offre US.
        .
        Ce qui se passait il y a 30 ans n’a aucune importance, aujourd’hui par contre nous sommes à une période pivot de l’Europe, soit elle évolue, soit elle meurt.
        La Belgique à choisit la mort par la vassalité.

        • John dit :

          « la mort par vassalité »… Ce qui est bien, c’est que vous n’exagérez pas du tout…
          N’oubliez pas que les pays dont nous parlons sont à la fois dans l’UE et dans l’OTAN. Et l’OTAN permet à l’Europe d’être stable, et de réduire les risques de conflits, surtout dans les pays de l’est !
          Ce qui s’est passé il y a 30 ans au niveau des achats, et aujourd’hui démontre une chose. La Belgique achète ce qui lui convient le plus selon les besoins exprimés par ses militaires…
          Les 3 derniers avions sélectionnés étaient aussi en début de carrière… Aujourd’hui, le compétiteur du F16 dans la dernière compétition belge est au musée, alors que le F16 a encore des versions aussi modernes que le Rafale (au niveau technologies embarquées)…
          Concernant le SCAF, ce n’est pas que cette technologie n’a pas l’air intéressante et ambitieuse… Mais le calendrier n’est pas le même pour la Belgique que pour la France… Les nouveaux chasseurs belges auront 20 ans peut-être lors de sa mise en service, alors qu’elle achète pour les 40 années suivant la mise en service…

      • Nenel dit :

        @john
        Change de disque, il est rayé.

      • mich dit :

        Bonjour ,je crois que vous vous fatiguez pour rien ,certes nous sommes un pays majeur en armement ,mais certains ont l ‘air de croire que nous sommes en plus le centre du monde.

      • Pascal dit :

        Et oui, ce n’est pas l’avion qui est en cause mais la réputation du constructeur et ses casseroles

    • Uri dit :

      Personne n’a spécialement été outré lorsque nous avions choisi le rafale au détriment du programme européen. On est resté droit dans nos bottes en faisant ce bras d’honneur aux autres nations européennes.

      • Hermes dit :

        Encore une fois vous comparez l’incomparable.
        .
        Nous ne sommes pas aller renforcer un adversaire économique, nous avons créé notre propre programme.
        De plus nous ne l’avons pas fait pour se vassaliser mais uniquement parce que nous avions des capacités qui n’ont pas été reconnu et que la navalisation était impossible avec l’EF.
        D’autant plus que l’Europe à ce moment n’était pas à une période aussi crucial qu’aujourd’hui..
        .
        Comparez ce qui est comparable, si ça vous dépasse, ne commentez juste pas n’importe quoi..

        • Stéphane dit :

          Excellente réponse

        • John dit :

          Les USA ne sont pas un adversaire économique, mais un partenaire économique qui enrichit l’UE !
          Vous pouvez faire la guerre à la Chine dont la balance commerciale est largement en leur faveur…
          S’agissant des USA, ils enrichissent l’Europe…. Donc leur offrir qques petits contrats n’est pas une mauvaise chose !

          • Hermes dit :

            Oui donc vous êtes réellement un troll pour sortir pareil sottise…
            .
            Car les USA sont loin d’être bénéfique à l’UE… (Cela dit c’est en grande partie par la négligence de l’UE)

          • wagdoox dit :

            on attend des US qu’ils fassent donc de meme.
            Et il faut voir l’enrichissement …
            racaillitude, espionnage, corruption, j’en passe et des meilleurs.

          • Lame dit :

            @John: Pourquoi devrions-nous considérer l’Amérique pré-Trump? Pour les accords inégaux négociés par l’UE avec les USA à l’OMC? Pour son désangagement de l’Europe au profit de l’Asie? Pour le mépris que ses diplomates et médias exprimaient vis à vis des Européens? Pour sa volonté de satelliser et exploiter l’Europe comme les Romains ont exploité la Bretagne?
            *
            Les Américains sont des acteurs de l’échiquier géopolitique avec des intérêts distincts de ceux des Européens et ne sont pas plus les alliés de l’Europe que la Russie ou la Chine. Au demeurant, c’est Trump qui a mis fin à la négociation du Tafta et déclaré une guerre commerciale à l’Europe, pas la Chine. Il est logique que nous nous défendions contre les USA au lieu de tenter d’affaiblir la Chine.

      • Lame dit :

        @Uri: Quel programme européen? S’il s’agit de « l’eurofighter » Typhoon, c’est un intercepteur non navalisables à court rayon d’action développé par une partie des Etats membres et non un chasseur-bombardier multirôle navalisable développé par les institutions européennes.
        *
        Ces faits n’ont pas empêché une rimbambelle d’européistes, pétri de gallophobie et prompts aux raccourcis faciles, de critiquer le « nationalisme » des Français qui étaient bien obligés de développer et utiliser le Rafale, vu les limites du Typhoon. Combien de ces détracteurs étaient citoyens de pays utilisateurs du Typhoon?

    • wagdoox dit :

      vous meme vous dites que la France est détesté de cette organisation et vous voulez continuer de la soutenir ? mais pour aller ou ? jusque ou ? au moment ou la France ne sera plus du tout la France. Le jour ou on achètera des F35 comme tout le monde ?

    • Lame dit :

      @Hermes: Oui, il y a un grave problème de gallophobie dans le monde occidental, la France étant détestée et/ou méprisée d’une part des Américains, d’autre part des autres membres de l’UE. La Belgique étant l’un des Etats les plus hostiles, on ne s’étonnera pas qu’elle répugne à acheter des équipements français même si elle n’en fait pas une question de principe. Néanmoins, tenter de punir la Belgique pour l’achat de F-35 sera simplement un excès: Non seulement elle a passé une grosse commande de blindés français mais on ne peut pas lui reprocher de faire la plupart des pays de l’OTAN.
      *
      Je ne doutes pas que les intérêts particuliers des ministres belges aient pesé dans le choix du F-35 mais il y a aussi une réalité géopolitique: 1° La Belgique est un Etat affaibli comme les autres Etats de l’UE et ne peut mettre en oeuvre une armée crédible en matière de défense territoriale. 2° L’enjeu n’est pas de mettre en oeuvre une force aérienne efficace mais de se positionner dans les bons réseaux de relation et d’influence. 3° La Belgique préfère entretenir sa relation de satellite des USA en prévision de l’après-Trump plutôt que d’essayer de construire une armée européenne. C’est un choix moins absurde que la position de certains commentateurs belges qui veulent maintenir un armée belge par précaution mais critiquent le renouvellement du parc de chasseurs..
      *
      Pour sa part, le Président Macron critique mollement la Belgique pour détourner l’attention des ventes d’armes à l’Arabie saoudite (critiquées entre autre par la Belgique) et plaire à certains de ses sponsorts. C’est une posture électoraliste, n’en faisons pas grand cas.

  2. Laurent dit :

    Macron aurait du dire: « le choix flamand en faveur du F-35… »

    L’explication de Charles Michel est juste pathétique, il n’a rien eu à dire, point barre. Le marché était faussé depuis le début.

    Quel triste pays (et je suis Belge)

    • Sefiani dit :

      @Laurent: etant belge moi ayssi, je me susi demande quelles etaient les chances du Rafale, quand on sait que l’industrie aeronautique, que la France promettait de soutenir, est du cote Francophone du pays plutot que Neeralandophone. Sans compter que l’offre a ete remises… en Francais.

      • Nenel dit :

        @Faux,
        L’offre française était à parité francophone et néerlandophone, justement pour ne pas réveiller les subtilités de votre pays. Mais on connaît la chanson, quand on veut pas de son chien, on dit qu’il a la rage….

      • Royal Marine dit :

         » l’offre a ete remises… en Francais. »
        Fallait-il la remettre en anglais (USA) ou en Batave? Peut-être en allemand, en fait…
        Parce que l’offre LM était en flamingant? Qui en était le rédacteur? Qu’on le fusille!
        J’espère qu’à la prochaine offre belge, la France exigera un document rédigé en Corse, Breton, Provençal, Basque, etc… Sous réserve de non recevabilité…

      • Alpha dit :

        -« l’industrie aeronautique, que la France promettait de soutenir, est du cote Francophone du pays plutot que Neeralandophone. »
        Totalement faux …
        -« Sans compter que l’offre a ete remises… en Francais »
        L’offre initiale du gouvernement qui n’était en fait qu’une simple lettre, oui, en français, mais pas l’offre détaillée qui a été remise par la suite par Dassault et qui comprenait les compensations proposées par la France…

    • Tremah dit :

      Il l’a dit, mais le passage n’a pas été repris:

      « Je regrette le choix qui a été fait et je m’étonne que ceux qui font la promotion de ces choix sont les nationalistes, qui sont toujours contre les solutions européennes, et préfèrent les solutions russes ou américaines »

      • Mantore Gérard dit :

        Solutions russes ?

        • Fabien dit :

          @ Mantore Gérard
          Inenvisageable, et pour les même raisons qui font monter les détracteurs de l’achat F35 dans les tours!
          Un achat d’avions de combat, c’est un mariage jusqu’à ce que les exemplaires sortent du service.

        • Mantore Gérard dit :

          Ma question était trop brève. Je voulais dire : « quels nationalistes préfèrent les solutions russes ?  »
          Dans les pays de l’U.E. je n’ai pas entendu de nationalistes dire préférer des solutions russes, alors je demande si quelqu’un d’autre que notre président-chef a entendu ça.

    • Albatros24 dit :

      Pour les flamingands le pays n est pas triste mais une aubaine.
      Il semblent que tous les francophones et pas seulement les français soient devenus les vaches à lait des anglo saxons en Europe aujourd hui.

  3. Chill dit :

    Mais le petit risque de nous faire un caca nerveux lorsque l Allemagne choisira également cet appareil, ce qui est hautement probable.

    • Hermes dit :

      Peu de chance que l’Allemagne prenne le risque, cela serait littéralement mettre le feu aux relations francoallemande.
      .
      Elle choisira très probablement d’acheter de nouveaux EF en attendant le SCAF.

    • alexandre dit :

      Et renoncer au SCAF ? Ce serait presqu’une invitation à la sortie de la France de l’UE.

      • mich dit :

        Bonjour ,vous croyez que le programme d’un avion ,c’est toute l’ économie de la zone euro ?

        • Hermes dit :

          Si personne ne veut se lier à la France, vue le poids qu’est l’Europe marchande pour la France et du diktät de Bruxelles (qui aujourd’hui n’a plus aucune légitimité, va falloir changer de capitale)
          .
          Alors oui, à ce niveau là, c’est triste mais la France fera mieux hors de l’Europe.

          • mich dit :

            Bonjour ,avant de dire ça ,vérifier déjà avec qui nous commerçons et dont dépende nos emplois et dites moi par quel autres pays les remplacer, après on en reparle de votre sorti de l’ UE est du fameux dicktat dont nous nous sommes souvent affranchi et dont nous avons rarement ,voir jamais payé les amendes .Les règles et les règlements ,ça , ont sait parfaitement se les compliquer par nous même ,il suffit de voir nos lois .Je ne suis pas non plus un européens béat ,perso je n’était pas pour une intégration aussi rapide des pays de l’ est ,mais c’est comme l ‘ euro ,certes cette monnaie à des défaut ,de là à dire qu’il ne faut pas de monnaie unique ,il y a de la marge.Avant de chercher des boucs émissaire ,balayons deja devant notre porte ,encore une fois je trouve que la démagogie est un sport national en ce moment , peut importe le bord.Au moins l ‘aéronautique est un bon exemple ,la société Dassault aussi ,porter aux nues par instant ,descendu à d’autre ,personnellement pour les avoir quand même un peu côtoyé , j ‘ai un avis un peu mitigé ,mais  » l ‘ indépendance n’a pas de prix  » ,dit on ! mais au fait est ce que la société Dassault voudrait que nous quittions l’ UE ?

        • wagdoox dit :

          ca sera un symbole très fort, en plus l’économie de la France souffre plus de l’euro qu’autre chose donc …

    • Albatros24 dit :

      Un tout petit caca nerveux alors…ne brusquons pas la mère Deutschland.

    • CaptainàDoc dit :

      Depuis les innombrables accidents du F104 « faiseur de veuves », l’Allemagne a toujours utilisé et avec succès des appareils bimoteurs ( F4 Phantom, Tornado, Typhoon ) alors, pour le F35, on verra bien s’ils ont oublié la « leçon » …

    • Vince dit :

      Je pense à contrario qu’ils auront plus intérêt (industriel – surtout s’ils veulent jouer un vrai rôle dans le scaf, politique) à entrer dans la logique de la RAF avec ses Eurofighters.
      cf Defence Secretary Gavin Williamson en mars 2018 : « The new missile [ie nouveau Brimstone] will arm Typhoon when it takes over as the RAF’s principal ground-attack aircraft in 2019.« . Dans l’esprit de la RAF, c’est en grande partie le Typhoon qui doit assurer les missions du Tornado. Airbus met évidemment la pression pour que le Typhoon prenne la relève du Tornado. On verra s’il se fait entendre – par ailleurs l’Allemagne reste allergique à tout ce qui relève de l’atome : politiquement c’est compliqué d’expliquer qu’on a démantelé toutes les centrales nucléaires, mais qu’on tient absolumement à la grotesque B-61, pathétique relique de la guerre froide. Donc bon, ça promet aussi quelque suspense de l’autre côté du Rhin – l’armée allemande restant largement pro US/OTAN.

    • TINA2009 dit :

      Bsr CHILL !

      Je rejoins votre réflexion !
      Pour ma part , L’ALLEMAGNE va commander des F35 !
      MERKEL vient déjà de s’aligner sur TRUMP , pour construire un complexe pour réceptionner et distribuer le gaz … EN PROVENANCE D’AMERIQUE !!!! Alors même , qu’elle soutenait jusqu’à récemment – le plus fidèle et puissant soutien- le projet de distribution gazier Nord européen en provenance de RUSSIE ! Alors que la différence de prix serait supérieure dans un facteur de 1 à 3 à 2 à 5 au bénéfice du Gaz en provenance de la russie!!!
      Mais bon , peu importe : L’ethnie Blanche Allemande sera minoritaire dans – de 10 ans!
      Ce sont les autres ethnies qui vont décider en suivant les consignes de POST MERKEL!

      • John dit :

        Heu…
        L’Allemagne n’a jamais annoncé qu’elle allait se fournir QUE chez les Russes…
        Elle a simplement dit qu’elle ne s’alignerait pas sur la politique américaine, et que l’Allemagne se fournira chez les Russes si elle le veut…
        Maintenant, avec ce terminal gazier, la gagnante est l’Allemagne ! Plus de concurrence = prix moins chers !
        Contrairement aux Français, les Allemands ont une politique très pragmatique, donc arrêtez d’inventer des faits ! De plus, si les frais de production de gaz américain sont plus chers, cela ne signifie pas forcément que le prix d’achat sera plus cher.
        Et si il y a bien un pays en Europe qui est derrière Trump, c’est bien la France, et un peu plus loin le Royaume Uni…
        Merkel est l’une des seules présidentes à dire ouvertement ce qu’elle pense de Trump, et elle ne joue pas à un jeu de fausses amitiés pour faire plaisir à l’égo de Trump…
        .
        A nouveau, concernant le gaz… L’Allemagne a fermé ses centrales nucléaires, elle produit beaucoup d’électricité avec du renouvelable, mais cela ne compense pas le nucléaire… Des centrales aux énergies fossiles ont été ouverte ou réouvertes… Et lorsqu’un pays cherche à assurer sa capacité à se fournir en énergie, la diversification est une nécessité! Mais avoir un terminal gazier ne signifie pas oublier tout le reste…

        • aleksandar dit :

          Je n’aime pas Merkel mais sur ce coup elle n’est pas blâmable.
          Ce terminal pourra servir a TOUTES les importations de GNL.
          Le GNL en provenance de Russie sera toujours moins cher que celui en provenance des USA a cause du cout du transport.
          https://tomluongo.me/2018/10/25/germany-admits-need-russia-nordstream-2/

          • John dit :

            En effet, je pense que c’est très intelligent de sa part.
            D’une part elle ne refuse pas d’avoir un autre fournisseur. Et d’autre part, elle pourra justifier le choix du fournisseur sur des bases économiques, et personne ne pourra le lui reprocher…

      • chill dit :

        ce n’est que mon opinion Tina 2009 , je vois l’UE comme l’eurovision de la chanson, cet « événement artistique » est révélateur de notre décadence collective, mais également de la place et de la côte d’amour qu’y occupe la France ; les pays n’ont pas d’amis , seulement des intérêts disait l’autre donc je donne 10 % de chances de réussite au projet franco allemand scaf, d’ailleurs le patron d’airbus commence à révéler sa gourmandise au dépends de Dassault.

    • 341CGH dit :

      J’imagine que pour la suite de sa carrière, il rêve du jour où, devenu président de la grosse commission européenne, il pourra dire aux Européens : « je suis votre chef ! »

  4. Bravo-charlie dit :

    Pov Macron !

  5. v_atekor dit :

    Le cas du F35 est déjà difficile à avaler, même en admettant un partenariat avec la Hollande.
    .
    Pour le cas des drones, il n’y a simplement *aucune* raison valable à avancer, même pas un pseudo « francocentrage » trop fort. Et l’argument de l’appareil « le plus avancé » se retourne mécaniquement contre la Belgique.
    .
    Si on découvre dans 2 ans que Vendeput est vendu à LM on ne s’en étonnera pas.

  6. Arno dit :

    Ca ne me choque pas que Macron fasse une sortie sur le choix belge, son discours est cohérent, il y avait aussi l’EF2000 comme option européenne à part le rafale. Aussi cette citation:
    « dans tous les pays qui croient à cette aventure »
    Voilà tout est dit quand on parle d’europe de la défense.
    Je n’ai rien contre les belges, mais sur ce coup là c’est vrai que vous ne brillez pas et ne renvoyez pas une image trés progressiste de votre pays.

    • John dit :

      Quel rapport entre le progressisme et le choix d’un avion de combat?
      La Belgique, bien que dans l’UE est souveraine. De plus, en critiquant la Belgique aussi violemment, vous oubliez tous les achats belges qui ont été faits à la France….
      1. Aviation:
      – Alphajet
      – Dassault Falcon
      – A321
      – A330 MRTT (construit à Toulouse avant modification)
      – A400m (qui profite à l’industrie française aussi)
      – NH90 (assemblé partiellement en France sauf erreur)
      Et plus loin dans le passé:
      – A310
      – A330
      – Mirage 5
      – Alouette
      – Puma
      – Fouga Magister
      2. Forces terrestres
      – Scorpion (VBMR / EBRC), à confirmer certes
      – Alouettes
      – Missiles Milan
      – Mortiers
      – Artillerie
      – Renault Kerax
      Achats de matériel plus en service:
      – AMX13
      – Missile Mistral

      Donc il faut arrêter de dire que la Belgique achète américain car elle n’aime pas la France, ou je ne sais quelle autre excuse. La Belgique achète l’avion qui lui convient, c’est un investissement pour plus de 40 ans… Et avec les sommes en jeu, je pense que l’origine ne devrait pas être un facteur de choix…
      De plus… Si les Européens ne vendaient pas tous exactement le même type de technologies, les chances face aux Américains seraient bien meilleure…

      • Nenel dit :

        @john ,
        Tu es payé à la ligne ou à la page…. parce que t’ es vraiment lourd avec ton post à répétition. C’est tout ce que tu as trouvé comme arguments. Un peu comme tes dirigeants d’ailleurs….

        • John dit :

          Je ne suis pas belge…
          Car ici, ce que je vois, c’est des critiques sur le principe de ne pas acheter européen, mais personne pour comprendre que le timing français et belge ne correspondent pas…
          J’aimerais bien voir des arguments sur le côté technique…
          Où en sera le Rafale dans le milieu des années 60? Probablement retraité depuis un moment du côté français, ou au mieux, encore quelques versions en service, mais pas très à jour technologiquement… Comme le mirage 2000 maintenant

        • Nenel dit :

          Parceque yu crois que le F35 va toujours voler d’ici même 40 piges. Mais tu te fourres le doigt dans l’oeil et jusqu’à l’omoplate. Tu es d’une naïveté mon cher . Et le timing, mais tu n’as que ça à nous pondre . Le gvt Belge s’en cogne du timing comme de leur première chemise. Ce qui l’a emporté, c’est uniquement le côté de rester dans L’OTAN avec le vecteur qui est imposé par le patron. Y’a rien à discuter d’autre , l’affaire était déjà bouclée depuis avant même ce simulacre d’appel d’offre. Ici , toutes les personnes un temps soit peu au fait de la géostratégie le savait, moi de même . Cette annonce me fait ni chaud ni froid, le plus dure n’est pas pour la France, Dassault ou le conglomérat du typhon, se sera pour ces pays se disant européens et contraint de prendre un avion de combat qui ne leur appartient même pas malgré les Mrds qu’ils mettent dedans.
          Et pour info, les gogos qui croient que le fer à repasser sera le moins cher en utilisation, sachez que lui et son grand frère le F22 sont les avions de combat les plus coûteux au monde pour la mission de défense aérienne. Ce qui sera , pour la Belgique et la Hollande, la mission qui les concernera à plus de 95%.
          Les guignols comme toi John, Szut et quelques autres qui viennent ramener leur fraise ici n’êtes que des pantins, néo bobo qui n’y connaissent rien mais comme on dit, la culture s’est comme la confiture, moins on en a , plus on l’étale.

          • John dit :

            Et vous Nenel, vous êtes condescendant, arrogant, et pensez tout savoir…
            Si les politiciens français ne s’intéressent qu’au court terme depuis plus de 40 ans (ce qui explique la situation actuelle du pays), ce n’est pas forcément le cas de tout le monde.
            Et au sujet du timing, tout le monde répond en parlant de la supposée mort du F35 avant la fin opérationnelle en Belgique… Mais qu’en est-il du Rafale? Là y a plus personne pour avouer que la France ne s’y intéressera plus trop une fois le SCAF en service…
            Regardez tous les avions de l’USAF, et regardez le temps resté en service ! Oui, le F117 est l’exemple que vous allez me sortir…
            Moi j’en ai beaucoup plus concernant les avions français…
            – Mirage 2000N: 30 ans de service
            – Super Étendard: 38 ans
            – Jaguar Sepecat: 32 ans
            Ce ne sont que quelques exemples… Maintenant, intéressez vous au nombre de mises à jour des avions français…
            Et maintenant, pour le F15, le F16 et le F18!?
            La production du mirage 2000 a commencé après les avions ci-dessus et s’est terminée avant…
            .
            Vous ne faites que spéculer, et il est possible que vous ayez raison. Mais par contre, c’est une certitude que les Belges se retrouveraient esseulés avec un Rafale / Eurofighter à mi-vie sans mise-à-jour disponible sur étagère. Ce n’est pas le cas pour le F35. Qu’elle vienne des USA ou d’Israël, il y aura des mises-à-jour disponibles…
            Donc pour vous le timing n’a pas d’importance… Pour moi, c’est le minimum pour un achat de quelques milliards…
            Par contre, la question du coût sur la durée de vie peut se poser… Rafale + remplaçant dans 25 ans, plus ou moins cher que le F35? Le SCAF n’existe pas, le concept n’existe pas, donc impossible d’évaluer ce cas de figure…

          • Nenel dit :

            Je ne vais pas disserter avec vous pendant des plombes, mais les mirages 2000 indiens après plus de 25 ans de service sont en cours de modernisation. Pour une durée prévu de 20 années supplémentaires. Et il y a belle lurette que DA n en produit plus un. Si un pays possesseurs d’un avion Dassault le desire, il peut très bien être mis à jour. Et pour le Rafale se sera encore plus rapide de par sa conception. C’est votre ignorance sur le Rafale qui vous fait dire n’importe quoi. Et ce n’est pas de la condescendance de vous le dire, mais de vous renseignez. C’est impressionnant de voir sur ce site le nombre d’ignards qui racontent leurs vérités alors qu’ils n’en connaissent pas le dixième. Ça brode ça invente ça critique mais ça n’y connais rien.

      • Arno dit :

        Vous êtes à côté du sujet il me semble, être dans le progrès c’est faire avancer l’Europe, en choisissant le F35 la Belgique porte un mauvais coup au projet européen, sur le thème de la défense et de la souveraineté stratégique.
        Is auraient pu prendre le EF2000 ou attendre et se joindre au scaf.
        Pour le reste je n’ai rien contre la Belgique et les belges.

  7. Belgique dit :

    La Belgique est déjà à l’origine ou en tout cas impliquée dans certains embryons qui pourraient servir de base à une défense européenne…

    Elle a « fusionné » sa défense aérienne avec celle des Pays-Bas. Aujourd’hui un chasseur belge peut aller protéger l’espace aérien néerlandais et inversement.

    Elle a « fusionné » sa marine avec la marine néerlandaise, avec un achat groupé pour plus de 4 milliards d’euros pour de nouveaux bateaux et un nouveau QG comment.

    Elle a regroupé ses forces spéciales avec celles des Pays-Bas et du Danemark sous un QG commun…

    Et je ne parlerai même pas de l’achat d’Airbus A400M, de NH-90, de blindés du programme Scorpion, de patrouilleurs français…

    Si l’achat d’avions F-35 est regrettable (tout comme celui de 20 drones Reaper) il est cependant important de remettre le tout dans un contexte global, et on se rendra compte que la Belgique est loin d’être le pire exemple en la matière.

    Et puis n’oublions pas non plus que des contrats d’une telle importance sont toujours liés à la diplomatie : la Belgique a un rapport différent de la France aux USA et à son industrie militaire. La FN Herstal est fortement implantée aux USA, la Belgique a le QG de l’OTAN (payé à 75% si je ne me trompe par les USA), donc fatalement ils attendent un retour sur investissement.

    • Hermes dit :

      Ce que vous avancez n’a rien a voir avec l’Europe, uniquement avec des moyens nul des 2 côtés… Sauf que quand on fait 0+0, ca fera toujours 0.

    • Vince dit :

      « on se rendra compte que la Belgique est loin d’être le pire exemple en la matière. »
      .
      En effet. Et pour le coup c’est de son argent qu’il s’agit, donc le choix sera uniquement assumé par ses contribuables.

  8. Fralipolipi dit :

    La Belgique a vraiment suivi là une voie « misérable » … une voie de suivisme sans aucune ambition.
    Et en parallèle, encore une fois, la France a joué le rôle du lièvre, sans capacité de faire changer le cours des choses.
    .
    La confirmation du contrat CAMO sur les blindés a été sciemment gardée au chaud pendant des mois par les politiques belges, pour gentiment nous la resservir aujourd’hui et permettre d’éviter une énorme crise diplomatique (et médiatique) … c’est le lot de consolation que la Belgique estime suffisant pour n’avoir droit qu’à rien de plus que des grimaces de la part de la France …
    .
    A noter cependant que sur le contrat CAMO, l’industrie belge est également grandement gagnante, CMI Defense et FN Herstal en tête.
    http://lemamouth.blogspot.com/2018/10/exclusif-qui-est-le-grand-gagnant-du.html
    ce qui diminue un peu la portée du lot dit « de consolation ».
    .
    Mais si l’économie de 650M€ sur l’offre US, grâce à la compétition de l’offre française, est bien réelle, alors il y a lieu de minorer encore un peu plus ce lot de consolation CAMO.
    .
    Initialement, le contrat CAMO devait peser 1,1 milliard d’€.
    Mais avec la baisse de commande de 35 véhicules blindés Griffon par rapport à ce qui était prévu auparavant (le chiffre de 35 a d’ailleurs un aspect un peu particulier ici …), on peut estimer que ce contrat ne pèsera plus qu’environ 1 Milliard €.
    .
    Si l’on retranche à ce Milliard les 650 Millions € que l’effort de concurrence du Rafale a permis à la Belgique de déduire de la ‘douloureuse’ de Lockheed Martin, on peut dire en vision macro que le contrat CAMO, grâce à l’aide de la France, ne va coûter que 350 M€ à la Belgique !!!
    .
    Et comme sur le budget CAMO de 1 Milliard initial, une grande partie ira vers des entreprises belges, on peut rapidement entrevoir que, d’une manière consolidée sur ce dossier présenté par la Belgique elle-même de manière consolidée, les sommes financières que la Belgique va envoyer à la France vont être … « peanuts » !
    .
    Et au delà de ça, la Belgique s’autorise de commander du Reaper dans sa dernière évolution, plutôt que de venir aider à l’effort européen sur le projet MALE RPAS qui doit être disponible à la même échéance que celle de la livraison du Reaper …!!!… C’est juste sidérant !
    .
    Et pour finir, le gouvernement belge continue de prétendre officiellement qu’il va « continuer à œuvrer » pour le développement et le renforcement de la défense européenne !?! … Mais quel foutage de gueule !
    .
    Cela donne vraiment l’impression qu’ils nous prennent pour de merveilleux blaireaux.
    Et qu’ils peuvent nous rouler gentiment dans la farine, sans même que nous puissions dire mot.
    .
    Pour résumer poliment sur cette affaire, même avec le contrat CAMO dans la besace, la France se fait ……. à sec ! et l’Europe aussi un peu au passage.
    .
    Tout d’un coup, il me semble que la victoire de la France sur la Belgique au dernier Mondial de Foot est la seule vraie consolation à trouver dans cette « sordide histoire belge » !

    • John dit :

      Pauvre France victime des méchants européens…
      La France n’a JAMAIS commandé quoi que ce soit de conséquent à la Belgique dans l’histoire moderne de l’armement militaire… La Belgique de son côté:
      1. Aviation:
      – Alphajet
      – Dassault Falcon
      – A321
      – A330 MRTT (construit à Toulouse avant modification)
      – A400m (qui profite à l’industrie française aussi)
      – NH90 (assemblé partiellement en France sauf erreur)
      Et plus loin dans le passé:
      – A310
      – A330
      – Mirage 5
      – Alouette
      – Puma
      – Fouga Magister
      2. Forces terrestres
      – Scorpion (VBMR / EBRC), à confirmer certes
      – Alouettes
      – Missiles Milan
      – Mortiers
      – Artillerie
      – Renault Kerax
      Achats de matériel plus en service:
      – AMX13
      – Missile Mistral

      Donc si j’étais responsable en Belgique en ce moment, avec les critiques qui leur vient aux oreilles, je retirerais même la participation au programme Scorpion…
      Car si elle a décidé d’acheter ces véhicules, c’est qu’il s’agit de ce qui leur convient le mieux, tout comme le F35 !
      Personne ne prend en compte les besoins de la Belgique sur le long terme, mais ne regarde que le point de vue de la France ici…
      D’ici 20-30ans, le Rafale ne sera plus la priorité de la France, il s’agira du SCAF… Et les avions belges ne seront qu’à mi-vie… Que feront-ils ? Qu’ils développent seuls le développement d’une version modernisée?
      Sur les derniers achats d’avions de combat, la Belgique a toujours fait le pari de la MODERNITE…. F16, Mirage5, F104, F35, tous entrant en service dans leur première décennie de service… Un petit pays dépend des autres ! En étant client F35, la base de clients est tellement plus grande que l’assurance d’avoir une version modernisée dès que nécessaire est là !
      Regardez le F16… Aujourd’hui ils ont une version embarquant des technologies aussi moderne que les avions de génération 4++ les plus modernes… Le Mirage F1 est de la même génération… Lequel des 2 a une version modernisée / à jour?
      Même le Mirage 2000 qui est plus récent que le F16 n’a pas de version aussi moderne… Parce que sur un achat qui porte la durée opérationnelle jusque vers la fin des années 60, il faut être sûr d’avoir un armement adapté à ce moment là ! Et cette garantie n’est probablement pas là avec le Rafale. Si la Belgique avait remplacé le F16 dans les années 2000, la question n’aurait pas été la même. Si le SCAF était disponible d’ici 5 ans, la question serait aussi plus complexe…
      Mais si vous regardez TOUS les achats belges, lorsqu’il y a une version européenne plus moderne que la version américaine, ils y vont !

      • Alpha dit :

        Pauvre John, ça radote sec avec votre bête listing… 😉
        « La France n’a JAMAIS commandé quoi que ce soit de conséquent à la Belgique dans l’histoire moderne de l’armement militaire… »
        Oui ? Et ? Il se trouve que la France produit les mêmes choses que la Belgique, alors permettez que nous favorisions d’abord nos industries, surtout si c’est à qualité égale…
        Et il se trouve que dans votre bête listing, la Belgique ne produit rien d’équivalent… Il comprend ?
        Pour le reste, on vous parle d’Europe, de défense européenne, et vous nous répondez USA et achats américains, qui, sauf erreur de ma part, ne sont pas en Europe, et font partie de l’OTAN, organisation d’où à terme l’Europe devra se désengager au moins partiellement pour voler de ses propres ailes… Comprenez que nous ne soyons pas d’accord avec vos analyses…

        • John dit :

          La Belgique est certes un pays européen, mais elle est aussi membre de l’OTAN… Alors vous pouvez penser que Europe et OTAN ne sont pas compatibles, mais ce n’est pas le cas de ceux qui ont acheté le F35 en Europe !
          De plus, comprenez aussi que la Belgique ne fait pas d’achat politique, mais un achat technique sur le long terme. Il n’y aura aucun des avions européens actuels qui sera encore à jour d’ici la fin de la vie opérationnelle du remplaçant au F16… Si la Belgique avait le même calendrier que les européens, je vous aurais suivi. Ou encore, si les différents avionneurs européens avaient trouvé une solution de location ou de reprise qui permettrait de remplacer le Rafale / l’Eurofighter par le SCAF, cela aurait été idéal ! Mais aujourd’hui, avec les difficultés budgétaires, je pense qu’il est difficile d’envisager un Rafale remplacé ou accompagné par le SCAF d’ici une vingtaine d’années… Cet argent n’existe simplement pas !
          Et lorsqu’il y a des produits européens disponibles, la Belgique a démontré qu’elle achète européen, et qu’elle participe aux programmes européens. Elle a même commencé une vraie défense européenne en ayant un espaxe aérien commun dans le BENELUX, et une marine commune avec les Pays-Bas, et encore des forces spéciales danoises, néerlandaises et belges.

          De plus, n’oubliez pas que l’Europe est exportateur net vers les USA. Si ce genre de petits contrats permettent de calmer l’égo de Trump sans vraiment changer la réalité, il aura l’impression d’avoir réussi, et c’est l’économie européenne qui peut en profiter derrière. Avec Trump, les impressions sont l’essentiel.

        • John dit :

          Et pouvez vous répondre sur la situation du Rafale en 2065? Ou sur le fait que la Belgique n’a acheté que des avions extrêmement modernes depuis le F104? Pouvez-vous me dire que d’acheter l’avion le plus vendu actuellement n’est pas une forme de sécurité comparé à la situation des chasseurs européens?

      • Carin dit :

        À john
        Vos F 35 en seront tellement à mi-vie que LM planche déjà sur la vraie cellule destinée aux armées américaines…. et c’est pas pour dans 30 ans! Tout juste 5 a 10 ans, le temps pour eux de mettre au point leur « SPECTRA » histoire de se débarrasser des « peaux » extrêmement contraignantes et fragiles qui recouvrent leurs actuels F22/35. Et si les pays européens ayant fait l’acquisition de F35 pensent que ce nouvel avion sera exportable, ils se fourrent le doigt dans l’oeil et jusqu’a la garde…
        Le F 35 n’est qu’un mini awacs et même pour cette fonction, ses senseurs ne sont pas encore tout à fait au point!!! Pour ce qui est de l’entrée en premier, c’est même pas la peine d’y penser, il est incapable de raser la cime des arbres, et devra donc voler haut, et comme contrairement à ce que ses aficionados pensent il n’est pas invisible, ( il est juste très difficile pour des batteries au sol de l’aligner), et lorsqu’il aura quelques chasseurs aux fesses, il ne pourra même pas évaser et se carapater par manque de vitesse et de manœuvrabilité . Donc nos amis belges viennent de faire l’acquisition de mini awacs, et vont devoir garder pas mal de F16 pour faire le boulot d’interception, bombardement, poursuite d’avions potentiellement ennemis et autres alertes en bout de piste, ( il faut lui faire le plein au dernier moment, pour cause d’essence refroidie!)
        Ce qui me fait penser que pour ses ravitos en plein ciel, il lui faut aussi de l’essence refroidie, à moins que la température extérieure a 8 ou9000 mètres soit suffisamment basse?

        • John dit :

          Tout ce que vous dites n’est que pure spéculation… Et il semblerait que des professionnels belges aient analysé la chose et ne sont pas d’accord avec vous… Peut-être que les documents que vous n’avez pas en main pourraient modifier votre avis…
          Concernant le remplaçant du F35, c’est aussi de la spéculation…
          De plus, je me réfère à l’exemple du F16 de LM… Version avec des capteurs de même génération que le Rafale en ce moment disponible à l’achat, malgré le fait que l’USAF ne compte pas l’acheter… Le F16 compte beaucoup de possibilités au niveau de la modernisation. Israël par exemple peut moderniser des F16 avec ses technologies.
          Mais même le constructeur LM propose des mises-à-jour car la base de ses clients ne se résume pas à 4 pays.
          .
          Et maintenant que vous avez fait l’analyse de la situation du F35… Où en sera le Rafale en 2065?

          • Fralipolipi dit :

            @Mr John
            Soit vous n’avez rien compris au sujet, n’y connaissez rien et êtes bien limité en capacité d’analyse (mais pas en mauvaise foi),
            Soit vous roulez pour Lockheed et/ou les politicards flamands qui roulent pour Lockheed.
            Toute autre option semble assez improbable … mais bon, sait-on jamais.
            Quoiqu’il en soit, vue votre assiduité à rester aveugle, je ne perdrai pas mon temps à tenter de vous expliquer quoi que ce soit.

    • Albatros24 dit :

      Jolie analyse…on passera sur le foot.

    • Patatra dit :

      La réduc de Loocked-Martin a bien portée je trouve étant donné que l’objectif n’est pas tant vendre des appareils que faire la nique à Dassault, la France et l’Europe.
      Un peu plus de 600M€ ce n’est pas si cher que ça pour l’atteinte de cet objectif. Le F35 est là pour désinguer du contrat d’armement intra-européen, c’est un avion de guerre commercial et il excelle dans ce domaine, plus que d’en d’autres.

      • Alpha dit :

        Tout à fait çà !
        C’était d’ailleurs bien un des but du programme JSF : Tuer l’industrie aéronautique de défense européenne !

  9. le nouveau dit :

    Si Paris tenait tant que ca à ce que la Belgique prenne son Rafale, il fallait pousser la proposition de partenariat stratégique au point de lui proposer en plus des autres avantages, de pouvoir emporter la bombe tactique Française comme l’ont fait les américains avec le B61 sur le F35.
    Puis de refaire la meme proposition à tous les autres états européens qui devront se prononcer sur un choix d’avions dans un future proche.

    • Albatros24 dit :

      Non…impossible de remporter ce marché contre le f35 et tant mieux d ailleurs. La France a perdu …champagne. Car il y avait trop de contreparties déjà qui ont ete accordées…on va pas le vendre à perte le Rafale. D autant plus que Inde s y intéresse.

    • Albatros24 dit :

      Et bien moi qui trouvait qu on bradait le Rafale…et en plus les ricains vous font un pont d or pour vous refourguer leur F35 qu ils n ont même pas fait aux aitres pays…vous êtes forts vous les f belges…ou plutôt flamands.
      Et nous ont est très forts pour se faire avoir grâce à nos énarquiens…

    • Thomas dit :

      Sauf que ce contrat était tailler POUR le F35…
      Boeing et SAAB n’etaient pas dupe, Dassault non plus

    • Hermes dit :

      Nous n’avons pas de bombe à la B61, les ASMPA sont a tout autre niveau, un partage de cet armement mettrait probablement le feu aux poudres (D’autant que nous avons peu de tête et de vecteurs contrairement aux USA, en produire n’est pas impossible, mais pas évident…).
      .
      Puis les Belges sont pas con, ils savent qu’ils ont presque automatiquement le « bouclier français » de par la proximité géographique.. Ce qui n’est pas le cas des US.

    • Alpha dit :

      Paris poussait le Rafale, et a fait une offre conséquente, mais le choix du F-35 pour la Belgique était fait depuis 2015, avec la volonté farouche des flamands ouvertement anti-français.
      Comme je l’ai déjà dit, après l’offre française, c’était du 60/40 en faveur du F-35, alors qu’avant c’était du 100 % pour la dinde. Mais la puissance du NVA en Belgique a fait le reste.
      Tout ce que l’offre française a permis, c’est de retarder l’échéance, une baisse conséquente du tarif unitaire des F-35 et quelques menus cadeaux US casque, simulateurs,…)… Ceci dit, ces derniers points étaient plus que souhaitables pour le gouvernement belge : Car l’achat de F-35 n’apportera RIEN en terme de retours industriels, ou si peu…
      Mais l’histoire belge n’est pas finie ! Je parie ma solde que dans quelques temps des révélations peu flatteuses nous parviendront sur la collusion de M. Vandeput et de son parti avec les USA / LM dans le choix critiqué et critiquable du F-35 … A suivre … 😉

  10. mesnews dit :

    Quelque chose que je ne comprend pas … les pays qui ont participé au développement du F35 vont payer leur avion plus chère que les Belges, et ne sont même pas sur d’avoir des retombés économiques égales au coût d’achat ??

    • John dit :

      La question du coût d’achat est complexe…
      Il est difficile d’avoir des informations sur le package complet… Est-ce qu’il prend en compte les simulateurs, l’armement, les pièces détachées, la formation des pilotes et des mécaniciens…
      Sans cette réponse, difficile de savoir le prix réel de chaque avion acheté.

      • mesnews dit :

        J’ose imaginer bêtement que dans le prix, tout est compris. A quoi bon acheter un avion si personne ne peut le piloter ? ou s’il n’a aucune arme ?

    • Albatros24 dit :

      Ne cherchez pas…c est le miracle flamand…ils obtiennent en pleurnichant gégnant hurlant vociférant menaçant…ça paye finalement et on tombe dans le panneau à chaque fois.

      • John dit :

        Vous êtes à peine dans le cliché…
        Et donc la Belgique a pleurniché lorsqu’elle a commande le VBMR et l’EBRC?
        Même lorsque la Belgique n’a pas demandé de faire participer son constructeur national de tourelles?
        Si on reste dans le cliché, on peut dire que quelque soit le résultat, les Français auraient râlé… Et on pourrait aussi dire que le choix belge a pris en compte le risque de grèves généralisées en France…
        (ces commentaires ne reflètent pas ma pensée, mais se mettent au niveau !)

        • Patriote35 dit :

          John il me semble, que le Griffon sera assemblé en Belgique. Et que les tourelles, pour les Jaguar. Seront fabriqués en Belgique, par l’entreprise que vous parlé. Donc enfin brefs, dites moi alors les retombées pour la France svp?

          • John dit :

            Assemblé ne signifie pas « produit »…
            L’assemblage n’est qu’une petite partie du processus de construction d’un tel objet, et certainement pas la partie la plus chère… L’usinage des différentes pièces, et des éléments déjà pré-assemblés ainsi que l’achat des matériaux est ce qui a de plus cher de loin. Le contrat semble être de 1.5 milliards d’euros…
            Si 1/3 du contrat est réalisée en Belgique, ce sera déjà une victoire.

        • Albatros24 dit :

          John…vous êtes flamand..non ?

    • MD dit :

      C’est connu, les Américains sont très durs en affaires. Alors s’ils ont consenti une ristourne aux Belges, vous pouvez être sûr que Lockheed Martin parviendra d’une matière ou d’une à se récupérer sur le dos de la bête. Qui dit que , par exemple, les F-35 belges auront le même couteux revêtement furtif que ceux d’autres pays? Bon, c’est une hypothèse tout à fait imaginaire, bien sûr. Mais les commerciaux de LM sont des as pour ce genre de combines.
      Ne soyons cependant pas trop mauvaise langue. Chez nous aussi, lorsqu’un client veut acheter une maison et essaye de négocier le prix plus bas , un bon commercial acceptera de réduire sa marge . Mais l’acheteur ne recevra qu’un couche de peinture au lieu de deux sur sa maison, et il ne le saura pas.

  11. Fralipolipi dit :

    Maintenant que la Belgique a confirmé le tropisme absolu de l’Europe du Nord vers le F35 américain, il reste à notre gouvernement, Macron en tête, à sauver l’essentiel :
    si l’Allemagne commande aussi le F35 en remplacement de ses Tornado, s’en est fini du FCAS !…
    … la France se retrouvera seule pour développer son nouvel avion de combat, une fois de plus.
    .
    Sauf que là, le budget sera au moins 2X supérieur à celui du programme Rafale,
    et c’est sans compter que nous devons développer en parallèle un drone UCAV + un missile hypersonique …
    autrement dit, si on rate notre coup avec l’Allemagne (France + Allemagne constituant à eux seuls la moitié du budget cumulé de Défense des pays de l’UE),
    la France devrait faire ensuite des choix pénibles (des sacrifices qui pourraient éventuellement ressembler à un déclassement) : je pense que dans le cas d’un échec de partenariat avec l’Allemagne le nouvel avion de chasse NGF serait reporté (de plusieurs dizaines d’années) pour laisser place à une phase MLU du Rafale plus ambitieuse mais bien moins couteuse
    + le lancement un peu anticipé du drone UCAV
    .
    Mais reste à savoir ce qui pourrait convenir pour les FAS et leur futur missile hypervéloce (plus long et lourd que l’AsmpA actuel) : le Rafale MLU serait-il suffisant ?
    .
    et pourrons-nous nous passer d’un avions de chasse de nouvelle génération pendant les 30 années à venir, même avec un Rafale évolutif donnant satisfaction au delà de toutes les espérances ?

    • Meiji dit :

      Si ce n’est que pour nous, pourquoi dépenser des milliards en R&D pour des Européens qui achètent de toute façon Américain.
      Après tout qu’ils se démerdent, nos Rafale sont au top, et on a nos SNLE, pas de pseudo vielles B61 posés dans la trappe d’une Dinde volante qui ne pourront jamais dépasser les pays Baltes, et dont l’utilisation dépend du bon vouloir de l’oncle Sam.

    • Albatros24 dit :

      Tout est une question de priorité.
      Confiance.
      Confiance
      ConfianSSSSSSS dans nos énarques

      • John dit :

        C’est tellement facile de critiquer les élus…
        Si ils sont élus, c’est bien parce que la population derrière vote pour ces personnes. De plus, si vous n’êtes pas satisfaits de vos élus, la solution est de vous lancer en politique…
        Mais derrière un écran, c’est tellement plus facile de rejeter la faute sur un groupe de personnes !

        • Un électeur dit :

          Quand on critique les élus, on critique surtout un système politique : le nôtre (chez nos voisins aussi, je suppose) amène des incompétents au pouvoir : pas seulement des énarques mais aussi des élus locaux qui ne voient pas plus loin que les bornes de leur canton. « Se lancer en politique », c’est facile à dire, mais le système est verrouillé : c’est une aristocratie républicaine qui se réserve le droit de choisir les candidats qu’elle présentera à nos suffrages.
          .
          Ces mêmes partis politiques se permettent d’annuler un référendum (2005), bafouant ainsi la souveraineté populaire.
          Derrière un écran et surtout derrière un clavier qui n’existait pas naguère, on peut en parler et s’apercevoir que beaucoup de gens sont d’accord avec cette analyse. On progresse.
          Derrière un clavier-écran, l’on peut aussi faire observer qu’apparemment l’Italie semble avoir un peu bousculé le système et que par conséquent c’est possible.

        • Albatros24 dit :

          Je ne parle que des énarques…dont une grande part est au pouvoir en France sans avoir jamais été élue. Ainsi de notre PR. Qui a été conseiller puis ministre des finances juste en sortant de l ENA. Son election étant un sacré coup de chance..pour lui.
          L ENA ne produisant que des glands…ou presque (ou du moins ni des juristes ni des économistes) et étant financée par mes impôts et non les vôtres…cela me donne le droit de les critiquer (à l écrit en pensée en action et surtout pas d omission).
          Par contre je me moque des élus des autres pays car leur politique n a pas de conséquence pour moi..sauf la mère Merkel.
          Après nos élus non énarques sont aussi critiquables car ce sont des professionnels de la politique qui vivent de cela et qui ont perdu le lien avec les français et leurs attentes.
          Il n y a que dans les dictatures comme la Russie qu il est interdit de critiquer ses élus au pouvoir…heureusement pas en France.

  12. Fred dit :

    – La composante air voulait le F-35 parce que c’est l’avion le plus moderne et le meilleur tant en combat aérien que pour l’attaque au sol.
    – Le F-35 est sorti vainqueur d’une procédure transparante qui ne favorisait en rien l’avion le plus moderne. La furtivité par exemple ne comptait que pour quelques points.
    – L’offre FR était hors procédure et était très vague. Charles Michel a dit que le prix du Rafale n’est pas chiffré. La France peut cacher le prix de ses Rafale mais pas les Rafale export et le prix du Rafale à l’export n’est pas mince.
    – Le F-35A est bon marché et on peut déjà maintenant dire qu’il ne coûte pas cher en maintenance. – Vu le nombre de F-35 qui seront produit, sa roadmap de mise à jour sera bon marchée et est assurée ce qui n’est pas certain pour le Rafale. On voit bien ce qui sont devenus le F-16 et le Mirage F1 ou Mirage 2000.

    • Hermes dit :

      C’est sûr qu’avec une balance à +17MDS d’€ + des emplois déjà préservé par la France en Belgique + la participation au SCAF (et tout ce qui va avec).
      .
      Pour sûr, les 3.6MDS + 0 emplois de LM font largement le poids.
      .
      Soit vous n’avez rien, mais alors rien lu(ou pire, rien compris) sur les propositions, soit vous êtes un troll, je ne vois pas d’autres possibilité…
      .
      Pour ce choix US, il n’y a qu’une réponse possible.:
      -Fin des investissements en Belgique
      -Destruction des emplois Belges
      -Diminution drastique des échanges
      -Faire tout ce qui est possible pour isoler la Belgique, et réclamer que la capitale de l’UE déménage.
      .
      Car là de suite, la capitale de l’UE en Belgique, ca reviendrait à dire que Vichy à sauvé la France. (Même si certains sont adepte de ce concept, c’est de la connerie)

    • chill dit :

      vous êtes free lance ou embauché LM ?

    • Robert dit :

      Amen

    • Eowya dit :

      – Le choix a été bien plus politique que militaire et la composante air était divisé sur la question. Et le F-35 n’est pas l’avion le plus moderne et certainement pas le meilleur en combat aérien. Son manque d’autonomie et d’agilité en font un piètre chasseur pour des opérations d’interception, de défense du territoire ou de police de l’air. Sur ces rôles là, il est inférieur aux avions européens
      – La procédure était tellement transparente que tout le monde a pu se rendre compte a quel point elle était orienté F-35 ! Et si la furtivité ne comptait quelques points seulement comme tu le dis, c’est la capacité de transport des bombes H américaines qui a fait pencher le choix vers le F-35, les américains faisant volontairement trainer en longueur la certification nucléaire pour l’Eurofighter, et le rafale étant pour le moment conçu pour les bombes françaises mais pas américaine. Les dés étaient pipés !
      – L’offre française était hors procédure car Dassault a vite compris que la procédure était une farce ! L’offre de Dassault n’était pas du tout aussi vague que tu le dis. Quand au prix a l’export du Rafale, il reste en dessous de celui de l’Eurofighter ou du F-35, en disans « le Rafale est cher » et « le F-35 est bon marché », tu te ridiculise en démontrant ton manque d’impartialité.
      – « Il ne coute pas cher en maintenance » ??? HAHAHAHA ! Cet appareil est un gouffre a l’achat, a l’entretient, et a l’heure de vol, le combo gagnant ! Déjà, tous les appareils « furtifs » et leurs peintures spéciales coutent généralement cher a la maintenance. Je ne parlerais même pas des pbs techniques de cet appareil qui semble se disloquer naturellement au bout d’un certains nombres d’heures de vol; il n’en reste pas moins que cet appareil est lourd, très lourd, une disponibilité opérationnelle désastreuse, bref, tout dans cet appareil est ruineux… Si les américains le bradent a mort a l’achat, c’est parce qu’ils savent qu’ils profiteront des couts d’entretien, et que leur appareil est le plus cher.

      Et je ne parle même pas ici de ce qu’implique politiquement ce choix !

    • Lutingrad dit :

      Entre F35 bon marché, F35 meilleur en combat aérien et procédure non biaisée (ah pardon, « transparente »), je n’arrive pas à choisir le plus comique de cette intervention

    • Tremah dit :

      Bravo, vous avez bien appris le verbatim.

    • MERCATOR dit :

      Bon votre état ne s’améliore pas, prenez vous bien vos pilules données par les gentils messieurs qui viennent vous voir chaque semaine ? Vous savez le délire paranoïaque ce n’est pas grave , on va venir vous mettre un nouveau pyjama, vous savez celui que vous n(aimiez pas trop avec les manches drôlement mises derrière le dos !

    • Fralipolipi dit :

      @Fred
      Ouh la, c’est du lourd de très lourd que vous nous sortez …
      Allez vite consulter un médecin car manifestement vous venez de subir un « empoisonnement neurotoxique » !..
      La prochaine fois, faites plus attention aux champignons que vous mettez dans votre omelette 😉

    • Albatros24 dit :

      Le F1 n a pas été modernisé du fait du 2000. Mais le Rafale le sera et l est. Le 2000 vaut un F16 même modernisé.
      Dassault n a pas vendu son Rafale aux belges…tant mieux car c était une vente à perte. Mieux vaut le vendre aux indiens avec un PAN pourquoi pas. Et arrêter d essayer de commercer avec les européens qui aiment être les dindons des étatsuniens.

    • Vince dit :

      C’est un syllabus ?

    • Albatros24 dit :

      Martin Loocked sort de ce corps…

    • Szut dit :

      Bonne mise au point. Les défauts rédhibitoires du F-35 n’existent pas ou plus. Il est fascinant de constater que malgré cela la propagande anti-F-35 continue et croit en agressivité.

      • Alpha dit :

        @Szut
        « Les défauts rédhibitoires du F-35 n’existent pas ou plus. »
        Ça c’est marrant ! Szut, assurément, vous vous posez comme le comique troupier de ce site !…. 🙂
        Donc, si vous avez raison, le GAO 2018 n’a jamais existé, et L.M. devrait donc annoncer que le F-35 est pleinement opérationnel dès demain matin 08 h 00 ???…
        Ah ben non…. Faudra attendre 2021 …. « Szut » alors, encore raté ! 🙁

        • ruffa dit :

          Alpha : le F-35 est opérationnel pour le corps des Marines et pour Israël Faut te réveiller mon ptit gars ! Par contre le Rafale s’il doit un jour affronter les S400 Russes c’est bien peur pour son avenir

          • Laurent Lagneau dit :

            @ Ruffa,

            Cessez d’insulter les intervenants parce qu’ils ne partagent pas votre enthousiasme pour le F-35. J’ai dû supprimer plusieurs de vos messages et ça en devient lassant. Vous pouvez très bien défendre les capacités du F-35 sans dénigrer ses concurrents.

          • Alpha dit :

            Ruffa
            Le F-35 est en Capacité Opérationnelle INITIALE !…
            Il comprend la nuance, le p’tit gars ?
            J’ai comme un doute…..

          • Fralipolipi dit :

            @Ruffa
            Le F35 n’a toujours PAS été déclaré opérationnel pour le combat Air-Air !!! C’est un fait annoncé officiellement le mois dernier par le GAO.
            Renseignez-vous D’ABORD, plutôt que de trop facilement vitupérer !

      • Albatros24 dit :

        Là…c est un scoop.

    • Arno dit :

      Alerte au bot de la NSA..
      J’espère que vous vous êtes au moins bien amusé à écrire cela

  13. Lassithi dit :

    Pfff, ben voyons, notre PM aime parler et ses beaux discours pour occulter la réalité.
    « L’Europe doit développer une vraie capacité d’industrie de défense européenne, dans tous les pays qui croient à cette aventure. Ma détermination en sort renforcée »
    Il vient encore de se passer avec nos amis belges précisément le contraire dans un domaine structurant pour l’avenir de l’industrie aérospatiale. Nos amis allemands ne devraient pas tarder à faire de même. Il reste le seul à croire à cette aventure, ou vouloir encore y croire, c’est du dénis de réalité, voire pire…
    L’Europe n’existe qu’à travers le continent qu’elle est. Il n’y a pas de peuple européen. Et l’UE est une chimère qui se fissure jour après jour… Sa fin est proche, avec en premier acte, la fin programmée de l’Euro.
    En revanche, seule la vraie coopération entre acteurs permettra de la perdurer les industries de défense, avec un préférence des états pour ces programmes.

  14. Auguste dit :

    Que Macron n’aille pas trop chatouiller les Belges,ils seraient capables de diminuer encore leurs commandes d’engin blindés.A l’origine c’était plus de 470,c’est maintenant 442.Le choix est fait (F35),à quoi bon aller les chagriner?.Vaudrait peut-être mieux se concentrer sur les futures commandes.

  15. Patriote35 dit :

    « Je regrette… »
    Ces avec ce genre d’expression, que l’ont avance. Sinon petite question, ne serait il pas plus judicieux et sage. De ne plus rien porter, pour éviter de perdre du temps à baisser notre pantalon? Et j’aime bien le ministre Belge, nous investiront dans le futur sur des projets européen. Je me demande si ces investissements, seront pour construire quelque chose. Ou juste comme des lots de consolation, après (ou avant) des commandes aux États-Unis. Concernant les Blindés, pourquoi la Belgique voudrait elle une coopération avec nous? Ne serait il pas plutôt logique, quel continue son rapprochement avec les Pays-Bas ? Et puis je vois que nos dirigeants, sur ce partenariat ont presque donné ces blindés (ci cela se concrétise, en l’état actuel ).

  16. eric dit :

    Ce marché perdu n est que la confirmation de la disparition de l armée belge !
    Depuis 1990 tous les pays européens ont tranché dans leurs budgets militaires , avec des conséquences catastrophiques .
    La Belgique , petit pays européen , a perdu toutes ses compétences militaires : plus un seul char , plus d artillerie , plus d armée de terre … plus de Marine non plus de fait .. il ne lui restait qu un simulacre d armée de l air sans avions et sans formation … alors elle s est couplée avec les armées voisines ; elles même sacrifiées sur l autel d une pseudo économie bien pensante ( merci aux allemands et aux hollandais à ce propos ) .. alors .. de fait il n y a plus qu une vague armée belgo-hollandaise et une marine et armée de l air bien faibles toutes les trois .. ce n est pas une pratique pro européenne ou pro otan c est la confirmation de la disparition de deux armées de deux pays qui n ont plus Depuis bien longtemps la moindre stratégie de défense … si vis pacem , para Belum

  17. Nike dit :

    Les amis Belges pourraient avoir l’amabilité de nous donner une partie des 650 millions economisés. Au moins pour couvrir les frais de dossiers engagés par Dassault et l’état Français pour servir de lievre… Parcequ’au final se sont les citoyens Français qui ont contribué par leurs impôts à ces économies Belges.
    Je note au passage que si Lockeed Martin à consenti à cette ristourne c’est qu’ils n’etaient pas si sure que ça de gagner le contrat.

  18. Lutingrad dit :

    Entre F35 bon marché, F35 meilleur en combat aérien et procédure non biaisée (ah pardon, « transparente »), je n’arrive pas à choisir le plus comique de cette intervention

  19. werf dit :

    Il n’y aura jamais de souveraineté européenne ni de fédération. La plupart des 27 pays ont compris qu’ils ne pouvaient pas remettre leur destin dans les mains d’ex-ministres « commissaires mercenaires » non élus qui n’ont que faire de l’intérêt général. Pour une Europe démocratique, il faut abroger les traités et reconstruire une Europe des nations souveraines, à égalité de droits et de devoirs, avec une coopération intergouvernementale, la seule viable à 27. Si l’Allemagne veut un euro fort, qu’elle le garde et ne nous dicte plus sa loi.

    • Électeur dit :

      D’accord avec Werf.

    • Un électeur parmi 45 millions dit :

      Ce que vous appelez des « commissaires mercenaires », c’était par avance surnommé (par Charles de Gaulle) « un aréopage technocratique, apatride et irresponsable ».
      .
      L’on y est effectivement.
      C’est ce que 341CGH ci-dessus nomme « la grosse commission européenne ». Chacun son style littéraire mais en définitive on parle bien de la même chose.

  20. trandal dit :

    pourquoi s’etonner , la Belgique comme la hollande ont toujours été à la botte des anglais donc des américains ; si certains parlent français ça ne veut pas dire qu’ils sont proches ,quand à l’Europe seule Bruxelles peut parler d’Europe qui risque bien d’eclater devant la bettise et le manque de realisme criant des européens !

  21. Tremah dit :

    Le Monde a bien résumé la situation et les enjeux:

    « ‘Sans aviation de combat autonome, il est difficile d’envisager à terme une émancipation militaire du Vieux Continent, avec des répercussions scientifiques et économiques considérables. Le projet européen de système de combat aérien du futur ne tient plus désormais qu’à la décision que prendra l’Allemagne pour renouveler sa propre flotte. Si le F-35 l’emporte une nouvelle fois, l’Europe de la défense resterait cantonnée à ce qu’elle est aujourd’hui : une chimère. »

    Malheureusement, l’Allemagne a plusieurs bonnes raisons de rejoindre le club du F-35:
    – elle est culturellement, géographiquement et par la mentalité plus proche des pays d’Europe du Nord, qui n’ont nul besoin d’une politique stratégique autonome vis à vis des USA
    – mettre en commun les flottes de ces pays lui permettrait de réaliser des économies substantielles, argument imparable au pays où l’austérité est devenu une composante de l’identité nationale et une raison de vivre
    – acheter le F-35 offrirait l’occasion de se réconcilier avec Trump et de résoudre le contentieux sur les questions commerciales
    – affaiblir l’industrie de défense française (à défaut de pouvoir rivaliser avec)

    Ou alors on va se retrouver rigoureusement dans la même situation qu’avec l’Eurofighter, les Allemands proposeront à la France de développer un appareil spécialisé et complémentaire du F-35 pour un coût bien inférieur au SCAF, en arguant que le F-35 est suffisant pour toutes les missions, y-compris en version marine.
    Dassault et le gouvernement français devraient déjà commencer à étudier des scénarios alternatifs au SCAF ou à trouver des moyens de mettre la pression aux Allemands. On peut aussi regretter le Brexit et certaines décisions prises par les Britanniques, je pense qu’il aurait été beaucoup plus facile de coopérer avec eux sur des objectifs communs et en tant que « puissance moyenne à vocation mondiale », dont nous sommes en réalité beaucoup plus proche que des Allemands, « puissance hégémonique à vocation européenne ».

    • Alpha dit :

      @Tremah
      Pas mieux !
      Et pour ce qui est de votre : « Dassault et le gouvernement français devraient déjà commencer à étudier des scénarios alternatifs au SCAF… »
      Je peux vous dire en ce qui concerne Dassault, et en « off », que c’est déjà le cas !… 😉 Et sur une base de Rafale totalement revisitée (économie…)… Et c’est du A1 !
      Faut dire que chez Dassault, on se méfie malgré tout de Airbus et des allemands…

      • ruffa dit :

        Ah Dassault développe un avion furtif d’apres les sources d’Alpha : il arrivent après la guerre ! Avec quel pognon ?? Dassault c’est une PME à côté des géants amerivcains : enfin tu m’a bien fait rigoler

    • robin darbin dit :

      Je l’ai remarqué aussi, très bon article « du Monde » pour une fois !

      • Tremah dit :

        Moi aussi j’ai été surpris de trouver cette analyse dans Le Monde. Mais même les commentateurs les plus europhiles peu enclins habituellement à aller dans le sens de la France ont saisi la portée de la décision belge et son impact potentiel à long terme.

    • Dany40 dit :

      Très bonne analyse du Monde … Le F-35 est un appareil très performant pour la mutualisation des moyens … Les USA vont utiliser cette caractéristique en inter-armes avec les 3 versions dans leur armée , mais cela sera aussi efficace pour mutualiser les flottes de plusieurs pays dans un cadre OTAN. Tout le monde communiquera par la liaison de donnée nouvelle génération MADL, permettant bien plus de coordination et de transmission de données que l’actuelle L16 … Et en plus cette liaison permettra à terme de communiquer aussi avec des navires , des blindés, des fantassins.
      Le but est bien sur de pouvoir faire plus en terme opérationnel avec moins d’avions déployés … Et l’avion commun doit permettre aussi des facilités et des économies en terme de maintenance sur le terrain.
      A voir donc …. Une fois les flottes achetées …. Si les faits sur le terrain valideront ces objectifs.

    • Auguste dit :

      Vous oubliez que l’Angleterre n’a jamais voulu et ne voudra jamais d’une défense autonome européenne,ni de tout ce qui pourrait rendre l’Europe autonome, et que coopérer avec les Britanniques c’est coopérer avec les USA.

  22. Albatros24 dit :

    Une idée amusante…puisque nous vendons de la camelote que personne ne veut en Occident…pourquoi ne pas la vendre aux russes ou aux turcs qui sont solvables eux ?
    Nos alliés n ont pas à avoir peur ils ont tous de redoutables F35 maintenant. Que risquent ils ?
    Comme ils n auraient pas dû avoir peur qu on vende des Mistral désarmés aux russes… Au nom du principe qu on n est pas dangereux et qu on se rend tout le temps nous français.
    On pourrait voir enfin et réellement ce que valent le Rafale piloté par un arabe ou un russe face au F35 en Syrie par exemple…pour voir…comme ça.

    • Un électeur parmi 45 millions dit :

      Vendre aux Russes serait une bonne idée.
      Ça effacerait un peu de la honte des BPC.

    • robin darbin dit :

      Dans ma sainte colère, c’est ma première idée: des Mistral contre des S-400 et des Antonov !
      « à la  » François Fillon, par ici la bonne caisse Volodia ! On va réfléchir quand même

    • ruffa dit :

      Traiter le Rafale de camelote c’est osé et pas loin de la vérité Le vendre aux Russes : ils développent eux-mêmes leur avion furtif ! Non il faut vendre la camelote aux syriens : on verrait alors le Rafale opposé aux F-35 israéliens ( ce serait un massacre mais bon )

    • MD dit :

      Poutine ne le voudra pas. Que faites vous donc de la fierté nationale du peuple russe, l’un des plus chauvins qui puissent exister ? Et juste au moment où ce dernier commence à se serrer la ceinture , afin de permettre à leur grand chez de réaliser son grandiose projet de faire de pays une puissance militaire moderne, et équipée uniquement de matériels de conception nationale, vous voulez que qu’il casse sa tirelire? Et que Vladimir Vladimirovitch soit obligé d’avaler sa sa chapka? De tout façon, à Moscou tout le monde sait que le meilleur avion qui soit est le Su-57.

    • Ion5 dit :

      @ Albatros24
      Ta « camelote » de Rafale, c’est sûr ils n’en veulent pas… En combat tournoyant je ne suis pas certain qu’il surclasse les MiG 35 et autres Sukhoi récents… En taux de roulis, peut-être… à la limite, mais ce n’est pas une raison pour payer dix fois le prix de leur propres appareils!
      De plus, il leur faut un avion capable de suivre le F-15, ce qui fait du M2.35 (2500 km/h) en vol prolongé, et donc du matériau de construction réfractaire (titane, acier etc…). Ils sont conçus pour ça.
      Dans son cahier des charges, et nonobstant ses multiples points forts, le Rafale n’avait pas cette contrainte. Pour les russes c’est « rédhibitoire ».

  23. LM dit :

    Choix flamant anti-francophone.
    Pro-néerlandais… donc F35.
    AUCUNE considération technique dans ce choix.

    La Belgique n’est pas une nation, mais un royaume créé de toutes pièces par la GB pour emmerder la France…et qui à loupé sont intégration aux provinces unis pour cause d’opposition protestant/catholique.

    200 ans que cela dure…

    Aujourd’hui, face à l’effondrement de la religion chrétienne le meilleur choix est :
    Flandre = Pays bas (F35)
    Wallonie = France (Rafale)
    (je mets de coté l’utopique fusion dans un même et unique état nation européen…mort cliniquement depuis 2005)

    Mais que fait on de Bruxelles ?
    Bon, vue l’évolution de la composition de la population de la ville depuis 30 ans j’ai ma petite idée = refilons les musulmans aux flamands.

    Commentaire de méchant pas beau ?
    Allez faire un tour de métro/bus là-bas…(quartiers ouest).

  24. Morpion 1er dit :

    Le F35 n’est pas un chasseur mais un un bombardier de pénétration furtive. En quelques mots un f117 capable de fusionner ses données avec d’autres… mais en belgique avec qui ou avec quoi?? Quid des stations sol , des awacs, des chasseurs , du cloud? Peut importe qu’ils n’est pas pris le rafale, mais là ils ont vraiment acheté une danseuse capricieuse qui les plombera pendant 40 ans. Ils finiront par avoir 5 appareils en état de vol et le reste en maintenance permanente. Dommage.

    • mesnews dit :

      Il m’a aussi toujours semblé que le F35 était avant tout un bombardier furtif, et certainement pas un chasseur vu qu’il ne semble pas assez manœuvrable pour ça. En tout cas, il était vendu comme ça à l’origine (et ça doit être pour ça qu’aux USA ils ont besoin d’un F22 pour aller avec).

  25. Daniel BESSON dit :

    Bonjour ,
    Ce coup-ci on n’a même plus l’excuse du  » traître  » Paul STEHLIN pour – essayer de – justifier notre échec !
    Merdum ! Comment on va faire sans GANELON à dénoncer ?
    En tout cas il risque d’avoir un accident de bus en moins à Paris ….

  26. Szut dit :

    « Le F-35 va « a contrario des intérêts européens ». Disons des intérêts français. Le rafale de part son architecture dépassée et non furtive va à l’encontre de la sécurité militaire européenne. Les belges ont préférés leur survie tout court à la survie de l’aéronautique française.

    • Nenel dit :

      @Szut,
      Je me répète , mais tu vas y avoir droit toi aussi: Il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con plutôt que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet. Et ça vaut pour nombres de contributeurs qui se font passer pour des experts du domaine et qui ne sont que des branques tout juste bon à disserter sur le coin d’un comptoir de bar.

      • Szut dit :

        Blablabla matamoresque, restez dans votre arbre.

      • ruffa dit :

        Nenel il faut te calmer et arrêter de traiter de cons les gens qui ne sont pas de ton avis !
        Tu te crois fort parce que protégé de l’anonymat d’Internet ! J’aimerai bien te frotter les oreilles freluquet ! Le Rafale est un excellent avion de combat mais les Belges ont fait un autre choix : c’est comme ça ! Et arrête de manier l’insulte !

        • Nenel dit :

          @ruffa,
          Je suis ton homme. Quand tu veux où tu veux. Viens me frotter les oreilles. T’as plutôt intérêt à avoir tes cou****es avec toi . Et je suis sérieux, parce que ça me manque, j’ai besoin d’exercices.

    • wagdoox dit :

      Mais qu’est ce qu’il ne faut pas entendre
      ils sont beaux les patriotes Otaniens / Européistes !

      • Szut dit :

        Propos à peu près mesuré, quoique un peu schématique, ca vaut donc le cout d’y répondre.
        Vous semblez opposer l’OTAN à une défense européenne indépendante. Je ne le crois pas, l’Europe de la défense n’aurait pas plus de chance sans l’OTAN. Le seul patriotisme qui devrait nous occuper c’est la défense des démocraties face aux autocraties agressives russes et chinoises.
        Les USA prennent un risque énorme à soutenir l’Europe face aux russes et c’est bien la moindre des choses que les USA essaient d’y trouver une contrepartie sur le plan commercial.
        Quant aux patriotes otanistes, ils n’existent pas. Refuser le rafale en faveur du F-35, c’est simplement penser que la survie de l’Europe est infiniment mieux assurée par les USA et leur F-35 entre autres que par un rafale qui n’est pas la hauteur vues les avancées en matière de SAM.

        • wagdoox dit :

          Et bien non monsieur, une défense européen ne peut rester en permanence une simple composante de l’OTAN. La défense est là pour défendre une politique, des intérêts, des nations qui ne peut à tout moment se trouver en opposition avec les USA comme dans l’Europe. C’est pour ca que je ne veux plus de l’OTAN comme organisation principal, ni meme de l’Europe de la défense mais de la « défense de l’Europe ». Une alliance qui n’aurait que pour but de défendre le continent des menaces extérieurs (d’ailleurs jamais les pays de l’est iront franchement nous soutenir dans les OPEX, en Afrique par exemple).
          La Russie tient plus de la démocratie que la France qui se soucis plus de l’Europe, des banquiers, des immigrés, de la bourses que ce l’intérêt réel de ces propres habitants. La Chine c’est le pire des deux mondes. La France n’est plus une démocratie quand MLP doit aller voir un psy que TOUT les partis d’opposition de France sont visés par des « affaires », alors que Macron a reçu des millions de l’étrangers (et que ca a été validé par le CC !). Si la démocratie était le centre de préoccupation pourquoi avoir accepté la Chine dans l’OMC en 2000 ? pourquoi refusé la Russie dans l’UE alors que Poutine était ultra européen jusqu’en 2007 (justement sur un axe multipolaire chers à Chirac mais dérangeant les US).
          Comparer le rafale et le F35 comme vous le faites est assez ridicule (sans agressivité aucune). La furitivité purement passive du F35 ne suffira pas bien longtemps, l’active du rafale non plus. C’est pour ca que les Isrealiens ont tout fait pour avoir le droit au F35I (et non A) pour doter le F35 de capacités déjà présentes sur le rafale. De meme l’UCAV doit permettre au rafale d’avoir une furtivité passive séparer. Donc en aucun cas l’un n’est plus achevé que l’autre. Meme LM prévoit les memes modification que les Israéliens maintenant. Le système de systeme c’est justement de pouvoir avoir des plateformes différentes centralisés qui permettront de lutter contre les SAM. Hors il y a 3 vecteurs, hypervélocité (tout le monde mise sur le missile), furtivité qui rend le vecteur lent et peut manouvrable (l’UCAV est donc un bien meilleur choix qu’un avion F35, puisqu’il peut etre sacrifiable au vu de sa fragilité s’il est détecté et il le fera (par accident, devant une nouvelle tech…)) et enfin on garde un vecteur manœuvrant et supersonique, le rafale. Le F35 a voulu unir les deux derniers mais le fait finalement assez mal car trop massif dans peut de volume. Et cela pour éviter de revenir vers des coups du F22. Le F22 avec les systèmes du F35 et des armes hyper serait l’avion parfais mais en aucun cas le F35 qui n’est pas un chasseur. C’est l’hériter du F117, vous le dites vous meme en parlant des SAM. Hors avant les SAM il faudra passer des avions adverses, sinon contre l’EI un F16 suffit.

    • Vince dit :

      sinon ça ne vous fatigue pas trop le copier-coller depuis 10 ans ?

      • Szut dit :

        Au vu des opinions sur ce forum : US= méchants, tricheurs, pabos, navions merdiques, tarifs peauduculesques : France= zolis navions, pas chers, je ne fais pas vraiment copieur/colleur. Mais je vais y penser car il semblerait que pour certains répétition vaut démonstration.

        • Matador dit :

          @Szut,
          Tu préfères qu’on t’appelle, Rank Xerox , Epson ou branquiniol? Moi je vote pour la dernière option parce que niveau bas du plafond tu tiens la corde.

        • Alpha dit :

          Il y a une autre opinion partagée sur ce site : Szut = ….
          Bon, grand seigneur, je vous laisse le choix vous qualifiant le mieux ! Mais soyez objectif, hein ?… 😉

        • Royal Marine dit :

          Il n’y a pas de fumée sans feu… Non?

  27. Auguste dit :

    Les Belges ont fait leur choix,à quoi bon aller le leur reprocher maintenant qu’il est trop tard?.Vaudrait peut-être mieux se concentrer sur les autres contrats et un peu mieux se préparer.Sinon à vouloir les scier avec le F35 et à les prendre de haut,on va réussir à perdre même ceux là.

    • Nenel dit :

      @Auguste, entre nous, on s’en tape des exports d’armes avec la Belgique, et c’est pas le futur contrat avec les blindés et les offsets qu’on prend dans la tronche qui rapporte. Au bout du compte, on va gagner du temps de travail mais dans l’affaire c’est encore la Belgique la plus gagnante.

    • Alpha dit :

      C’est ce que fait Dassault, en particulier en Suisse où les échanges sont nombreux et à plusieurs niveaux actuellement. Des ingénieurs helvètes étaient même à Mérignac récemment… Et ce sont les gens de chez Dassault qui sont à la manette, à contrario du cas belge où l’offre et les négociations émanaient du gouvernement français, Dassault ayant renoncé à ce contrat constatant que les dés étaient manifestement pipés dès le départ, et n’apportant plus depuis, qu’une aide technique au politique…

    • robin darbin dit :

      La Finlande et la Suisse, t’as compris ! la Malaisie ? et nos amis du golfe qui font l’objet de honteuses calomnies. Prospectons les turques ! nos partenaires de l’OTAN

      • chill dit :

        espérons que la Finlande et la Suisse le choisiront car en Inde ça sent le roussit pour les futurs contrats, nos grands amis américains ( LM) se régalent la bas à conseiller le Rahul qui étrangement construit son opposition exclusivement sur les prétendues irrégularités du deal Rafale….Pas très fair-play tout cela, écœurant même mais pas nouveau !

        • robin darbin dit :

          Certes mais en Inde, il faut convaincre l’armée. Comme en Turquie avant le coup d’Etat comme en Egypte ! Ils aiment pas trop les gens qui soutiennent le Pakistan . Ils aiment la diversité.

        • Alpha dit :

          @chill
          Finlande, peu probable… Pour la Suisse, les grandes manoeuvres ont déjà commencé : Des ingénieurs suisses étaient chez Dassault Mérignac il y a peu, notamment…
          Pour l’Inde, le roussi que vous évoquez est tout relatif : Moddi reste vent debout, et les militaires indiens poussent pour le Rafale ! Et ce dernier point est loin d’être négligeable : Ils veulent le Rafale ! D’ailleurs, les négociations continuent pour 2 contrats : Des appareils supplémentaires pour l’Air Force et un contrat pour la Navy.
          Pour ce qui est des soit disant irrégularités du deal Rafale, notons que Dassault n’est pas mis en cause, mais qu’il s’agit plutôt d’une affaire interne indienne, où Gandhi dénonce la collusion entre Moddi et Reliance…
          Mais bien évidemment que nos « amis » US et L.M. sont à la manœuvre, aidés en cela par HAL ( a qui il a été proposé de construire intégralement le F-16 s’il était sélectionné…) qui refuse de voir arriver un concurrent sur son pré carré …

        • Albatros24 dit :

          Cela rappelle le coup des Exocet.
          Ne changeons pas les habitudes US qui gagnent.
          L économie même militaire est une guerre.

      • Auguste dit :

        Les Turcs sont des concurrents maintenant.Après le Pakistan,voilà le Koweit,le Maroc,le Sénégal (entre autres) qui sont intéressés par leur T129,leur avion Hurkus et leurs blindés.Ils viennent sur nos plates bandes.

    • Clavier dit :

      Il n’y a guère que sur les forums Internet qu’on est virulent, j’espère que vous l’avez remarqué …
      Dassault ne dit rien et laisse aboyer les chiens ….d’autant plus qu’il peut réduire la toile contrairement à ses concurrents américains.
      Pendant ce temps là, la tractation avec l’Inde continue son bonhomme de chemin en dépit des « Fred », « NRJ » et autres « Szut » qui là bas, sont inscrits au parti du congrès et pratiquent la mauvaise foi avec un art consommé.
      Quand aux Belges ils se réveilleront avec la gueule de bois à la lecture de leurs premières factures que leur gouvernement essaye de leur cacher…..

      • ruffa dit :

        C’est quand Dassault va écouler sa camelote auprès d’une armée de premier plan ?? Il n’y a que des armées du tiers-monde qui l’achetent : c’est un peu navrant

  28. Nenel dit :

    de Fred
    – La composante air voulait le F-35 parce que c’est l’avion le plus moderne et le meilleur tant en combat aérien que pour l’attaque au sol.——-> ça c’est les arguments de LM. Pour le moment, rien à été démontré.
    – Le F-35 est sorti vainqueur d’une procédure transparante qui ne favorisait en rien l’avion le plus moderne. La furtivité par exemple ne comptait que pour quelques points.——> l’emport de la B61 ne comptait que pour quelques points mais était considéré comme incontournable, or qui actuellement sera le seul autorisé à cet emport… procédure transparente????
    – L’offre FR était hors procédure et était très vague. Charles Michel a dit que le prix du Rafale n’est pas chiffré. La France peut cacher le prix de ses Rafale mais pas les Rafale export et le prix du Rafale à l’export n’est pas mince.—–> le prix du Rafale pouvait être connu après les 3000 pages du projet français seulement il fallait signer une clause de confidentialité. Tes zigotos de politicards n’ont rien voulu savoir… aller donc savoir pourquoi ? J’ai bien ma petite idee là dessus.
    – Le F-35A est bon marché et on peut déjà maintenant dire qu’il ne coûte pas cher en maintenance. – Vu le nombre de F-35 qui seront produit, sa roadmap de mise à jour sera bon marchée et est assurée ce qui n’est pas certain pour le Rafale. On voit bien ce qui sont devenus le F-16 et le Mirage F1 ou Mirage 2000.——-> ah oui, on sait ce qu’il en est de l’entretien d’un furtif… 1 verre de kero, 1 dé à coudre d’huile et le coup de chiffon sur le pare brise. Et tu crois au mise à jour pas chères, mais tu es d’une naïveté incroyable ou tu le fais exprès !
    Quant aux exemples d’appareils français que tu cites, excepté le F1, ils sont encore mis à jour après plus de 30 années de services pour les 2000( -5 et D). Alors je te laisse imaginer pour le Rafale, bien plus facile à upgradé tant en hardward qu’en softward. Et bien moins cher. Les zigotos comme toi qui viennent s’afficher pensant avoir la science infuse devrait plutôt retourner à leurs chères occupations journalières que venir ici se ridiculiser.
    Moralité, vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que de l’ouvrir pour finalement lever le doute….A bon entendeur.

    • Dany40 dit :

      @Alpha
      Votre soucis c’est d’avoir une bonne analyse … mais à sens unique … vous évaluez très bien les forces du Rafale y compris pour l’avenir mais vous niez ses faiblesses et les forces du F-35 (et bien sûr vous êtes pointus sur les faiblesses de ce dernier ).
      Il y a une réalité que personne ne peut nier : Dassault avec le SCAF mais aussi Airbus ont présenté leurs projets pour les avions successeurs des Rafale et Typhoon. Dans les deux cas ce sont des appareils furtifs !!! Militaires et industriels même européens confirment donc la nécessité de furtivité passive pour l’avenir …. inutile j’espère de préciser le problème posé alors au Rafale et l’avantage donné au F-35

    • ruffa dit :

      Pauvre Nenel : tu sais que pour le hardware le microprocesseur qui équipe le Rafale est américain : c’est le PowerPC qui n’est plus fabriqué ! Pour moderniser la puissance de calcul il faudra bien passer par Intel ou AMD pour doper la puissance de calcul et je te le donne en mille, ce sont des Fabriquants américains ( avec tous les risques que comportent un Microprocesseur ayant des portes dérobées que la NSA pourrait contrôler !) De plus les Rafales marines s’entrainent sur un Porte-avions US : les américains ont tout loisir de l’observer et de voir des performances !Aller retourne jouer dans ton bac a sable !

      • Nenel dit :

        @ruffa
        Mais t’as vu la vierge. Power pc… intel …. amd….. mais t’es un vraiment une bille c’est pas possible. Le Rafale est Itar free. Ça te dit rien . Rien de l’avion n’est américain. Pas même une puce électronique, on les fabrique chez nous . STMicroelectronics ça te dit rien. Non forcément lorsque l on est un ignard mais qu’on veut avoir raison .
        Le bac à sable tu devrais y songer avec une pelle et seau. Monsieur le sot.

  29. Lagaffe dit :

    Personne ne parle du refus de l’offre Eurofighter pourtant soutenu par rien de moins que le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne !
    Et ils ne comprennent pas non plus. « Nous notons l’annonce (faite) par le gouvernement belge à propos du remplacement de sa flotte d’avions de combat F-16. Nous attendons d’obtenir une meilleure compréhension de la manière avec laquelle la Belgique a pris sa décision », a affirmé la porte-parole de l’ambassade britannique à Bruxelles.
    La filiale militaire du groupe européen Airbus a indiqué « prendre note avec de sincères regrets » de la décision du gouvernement belge de sélectionner le chasseur américain F-35 pour succéder aux F-16 vieillissants, de préférence au Typhoon, et indique qu’elle fermait la porte à une participation belge au programme de futur avion de combat européen.

  30. Nico St-jean dit :

    Tout le monde est un peu trop émotif, encore à chaud de cette nouvelle qui est certes, dure pour les français, mais prévisible depuis un bon moment.
    .
    Tout en respectant la plume irréprochable et constante de notre hôte (aucune vacance depuis 3 ans si je ne m’abuse cher Laurent 😉 ) je me permet de mettre un peu d’eau dans le vin avec diverses nouvelles sur l’actualité militaire dans le monde. Non pas que je veuille « tuer » le débat, seulement il n’y à aucun débat ^^ que de la frustration qui ne demande qu’à sortir.
    .
    Je commence avec une possible bonne nouvelle pour le Rafale : Selon Mattis, la France et les USA sont en « discussion active » pour le dégel des composants américains permettant la vente de Rafale + Scalp supplémentaires à l’Égypte. Toujours selon Mattis, il ne resterait que 2 litiges entre les 2 partis et ils concernent la « protection technologique » des composants que les américains ont « prêter » à la France et au UK et à eux seuls. Trump sera à Paris le 11 Novembre.
    .
    https://www.defensenews.com/global/europe/2018/10/02/mattis-offers-easing-of-us-export-limits-on-french-cruise-missile/
    .
    Mouais … Je ne sais pas trop quoi penser. Certes, je ne suis pas à la table avec eux, mais cette histoire sent le chantage à la sauce administration Trump à plein nez et ce, depuis le début. On ne peux pas non plus faire comme si il n’y avait pas de « grandes négociations » entre les USA et l’UE sur l’avenir des relations commerciales entre les 2 ET que le France pèse lourd dans les décisions de l’UE .. Enfin, un peu d’espoirs pour d’éventuelles ventes de Rafale supplémentaires.
    .
    Ici, un article très intéressant de Jane’s sur le Tempest et comment le UK compte l’introduire. On y apprend notamment que les britanniques souhaitent que les derniers Typhoon Tranche 3 soient tous retirés du service entre 2040 et 2043 au profit d’une flotte tout F-35/Tempest.
    .
    https://www.janes.com/article/84058/raf-looks-to-typhoon-lightning-tempest-force-in-2030s
    .
    L’USAF songe « sérieusement » à relancer la production des C-17 ! Toutes les composantes des forces armées américaines sont en augmentation constante d’hommes et de matériels, ils manquent donc plusieurs escadres de transporteurs lourd au sein de l’USAF contrairement aux plans initiaux. Toujours selon l’USAF « des discussions avec Boeing auront lieux bientôt ». : https://www.defensenews.com/digital-show-dailies/airlift-tanker-annual/2018/10/26/could-the-air-force-restart-the-c-17-production-line/
    .
    Pour finir, nouveau test à tir réel réussis pour le SM-3 IIA qui, je rappelle, sera déployé en Roumanie et en Pologne. Après un échec du à une erreur humaine l’an dernier et un échec technique au début de l’année, Raytheon/MDA ont modifié le missile au niveau des Software avec de bons résultats hier. En plus, ils ont quasiment tout filmer et se sont de loin les plus belles images d’interception que j’ai jamais vus : https://www.defensenews.com/naval/2018/10/26/after-consecutive-failures-navy-has-successful-sm-3-missile-intercept/
    .
    Pour rappel, le SM-3 IIA est un missile ABM d’une portée de 2500 km avec une vitesse de Mach 15,15. Développé conjointement avec le Japon, ce missile est conçu pour intercepté avec aisance tout type de IRBM (5500 km de portée) et avec un taux de succès X, les ICBM. Pour le guidage c’est simple, autodirecteur double avec, une antenne semi-active (c’est à dire que le missile est de fait, guidé par l’AEGIS étant donné que l’autodirecteur ne sert que de relais) ou avec l’INS/GPS puis IR LWIR (Long Wavelenght Infrared). En tout cas, la petite vidéo vaut le coup. : https://www.defensenews.com/naval/2018/10/26/after-consecutive-failures-navy-has-successful-sm-3-missile-intercept/

    • Auguste dit :

      Question idiote.Peut-on remplacer la tête du SM-3 IIA,par une charge nucléaires?.

      • Nico St-jean dit :

        @ Auguste

        Ce n’est pas une question idiote et je vois très bien ou vous voulez en venir 😉
        .
        Il est vrai que l’on dois se poser se genre de question avec l’annulation du traité par les américains. Alors, vu la taille et le diamètre des 3 parties du missiles, c’est faisable du point de vu géométrique. Par contre, ledit missile perdra de la portée avec le gain de poids engendré par les têtes.
        .
        Mais pour être honnête, je pense que plutôt que se missile à de forts attraits comme missile anti-aérien à très longue portée, suffit de changer le profil de vol et de réduire la vitesse pour qu’il engage à de plus basses altitudes. Le SM-3 à déjà des composants à très haute résistance par rapport à la chaleur et l’autodirecteur double pour.

        • Auguste dit :

          Je suppose qu’on n’a pas attendu l’annulation pour y penser.Et pas que du côté américain.

    • Fralipolipi dit :

      Hello Nico,
      « il ne resterait que 2 litiges entre les 2 partis et ils concernent la « protection technologique » des composants que les américains ont « prêter » à la France et au UK et à eux seuls. »
      … Non, cela n’est pas cohérent, sorry.
      Tout d’abord (pour ceux qui découvrent le sujet) je rappelle que la problématique ne porte que sur des processeurs équipant le missile Scalp, et aucunement le Rafale en lui-même.
      .
      Après Nico, vous évoquez des « prêts ». Je parlerais plutôt de « VENTE ».
      Mais surtout, pourquoi évoquez-vous une restriction aux seuls France et UK ?.. alors que le missile Scalp EG a déjà été vendu et livré de longue date à la Grèce, aux Emirats Arabes Unis, et à l’Arabie Saoudite, et qu’il est en commande pour l’Inde et le Qatar (et on note au passage qu’il n’y a pas que des pays super maxi clean dans cette liste).
      … Pourquoi donc éconduire l’Egypte désormais pour ce même missile ?
      … Pourquoi donc ce retournement subit de politique de la part des USA ???
      L’explication que vous avancez n’est pas du tout cohérente.
      Les US fonctionnent juste ici comme des gros CRABES bien fourbes et sournois ! Point-barre …
      Ils veulent simplement empêcher toute vente possible du Rafale, partout où c’est possible. Ou, à défaut, retarder ces ventes au maximum.
      Il faut savoir appeler un chat un chat et surtout cesser de se voiler la face.

  31. ULYSSE dit :

    Comment voulez vous croire à l’Europe ?
    Pouvez vous imaginer les US acheter un avion européen en lieu et place d’un avion US?
    Le reste est du verbiage sans intérêt.

  32. Dany40 dit :

    Le choix belge est bien sur regrettable mais il était prévisible. Pas seulement à cause de l’inexistence de !’Europe de la défense et donc un alignement incontournable aux USA, mais aussi parce que les belges font le choix d’un appareil conçu pour être pertinent pour les 50 prochaines années ce qui n’est le cas ni du F-18, ni du Typhoon, ni du Rafale.
    Alors bien sur ces avions vont connaitre des évolutions pour les maintenir à flot, mais tous les trois, dans leurs versions proposées aux belges , ne sont pas au niveau en terme de liaison de données et de furtivité passive.
    On ne peut pas d’un côté nous expliquer que la furtivité passive est secondaire voire inutile et d’un autre côté faire du SCAF l’avenir de l’aviation militaire européenne …. Sachant que la furtivité passive est une caractéristique majeure du SCAF.
    Le F-35 était donc le seul avion disponible dont on a la certitude qu’il sera pertinent pour les 40 prochaines années sans besoin de lourdes modifications ou d’ajout de matériels comme un drone furtif de soutien. Les belges sont sur en plus que les mises à jour suivront du fait des investissements US sur l’appareil et l’utilisation massive du F-35 par l’armée américaine.
    ??? Comment vouliez vous que les belges choisissent le Rafale ou le Typhoon alors que les propres pays concepteurs de ces appareils ont lancé leur programme de remplacement ???

    • chill dit :

      vous en avez des certitudes concernant la pertinence du dindon car j’ai entendu parler d’un avion idéal qui serait une sorte d’hybride entre f22 et f35 ..mais pourquoi seulement imaginer un tel oiseau pour LM puisque le gagnant de l’appel d’offre transparent belge dispose déjà de toutes les qualités requises .
      la réalité est que votre champion des bugs à répétitions a des lacunes , compensées , aux usa, par la présence des raptors mais pas ailleurs, qu’en sera t il pour les autres ?
      N’est ce pas vous qui disiez , il y a peu , et avec beaucoup d’élégance que le scaf était la jambe de bois du rafale ? le F22 ne jouerait il pas le même rôle pour le f35 ?
      En ce qui concerne la furtivité passive (aussi bien qu’active) , personne n’a dit qu’elle était inutile, d’ailleurs vous trouverez peu de critiques concernant la diminution de ser des aéronefs, qui d’ailleurs coule de source, , tant que les qualités de vol sont préservées et non pas sacrifiées comme elles le sont sur cet avion raté.

    • Fralipolipi dit :

      @Dany40
      « Comment vouliez vous que les belges choisissent le Rafale ou le Typhoon alors que les propres pays concepteurs de ces appareils ont lancé leur programme de remplacement ??? »
      … si on va par là, les US aussi ont lancé un programme de remplacement du F35, avec le fameux supposé F25, que Lockheed a officiellement proposé cette année de développer pour le Japon (mais aussi beaucoup pour l’US Air Force).
      … Vous savez bien que dès que les US considéreront que le panier des commandes du F35 sera assez plein de ventes export, ils seront les premiers à lancer ce fameux F25 et seront les premiers à argumenter sur toutes les bonnes raisons de son lancement (versus toutes les lacunes du F35 … toujours pas pleinement opérationnel) … mais seulement après que toutes les ventes exports du F35 soient assez nombreuses au préalable ET surtout à un stade contractuel non réversible !
      .
      Avant cela, les US ne feront rien qui pourrait nuire à la croissance de la grosse dinde (surtout à l’export) 😉
      .
      PS : Par ailleurs, le programme Tempest me parait être bien plus un coup de bluff marketing et médiatique qu’un authentique programme d’avion de 6ème gen.

  33. Le sicaire dit :

    Rêvons un peu : tout ces matériels militaires fort onéreux (donc en nombre limité) et non opérationnels (on peut affirmer aujourd’hui, sans trop se tromper, qu’environ 2/3 tiers du parc des armées « modernes » – aéronefs, navires et blindés sont inopérables) et l’armée de métier (fin de la conscription) sont peut-être les meilleurs moyens d’éviter les envolées belliqueuses de nos politiques et de nos stratèges militaires.

    C’est finalement la fin du concept stratégique de guerre totale pour en rester à celui de guerre limitée. Peut-être (j’espère…) que les deux guerres mondiales n’auront été qu’un « épiphénomène » dans l’historique des conflits.

    De toute façons « la victoire » se fait toujours dans les 300 derniers mètres, pour preuve les guerres asymétriques et/ou le terrorisme… La motivation est toujours plus importante que le matériel…

  34. CShep dit :

    Le choix du F35 et des drones MQ-9B SkyGuardian est déjà un bon coup de poignard dans le dos, de la part d’un pays hébergeant les piliers de nos institutions européennes.
    Mais il est une conséquence tout aussi perverse qui semble étrangement avoir été oubliée dans tous les commentaires:
    « En contrepartie, Lockheed-Martin a promis 3,6 milliards de retours industriels, qui restent à concrétiser) »
    Les compensations vont lier durablement l’industrie Belge à LM, ce qui va pousser la Belgique dans une position de promotrice de matériel américain LM, au détriment d’autres solutions plus européennes ou souveraines…

  35. mich dit :

    Incroyable le bruit fait autour de cette vente de F35 ,certains ont l’air de découvrir le marché des ventes d’armes ou alors c’est juste pour faire de la politique à deux balles ?
    En tout cas ,c’est quand même pas mal notre président vantant presque l’ eurofighter ,pas sur qu’il le fasse dans tout les pays ! Il manque aussi un bout sur le couplet Europe forte et souveraine ,c’est le mot moyens et ils n ‘ont pas été mis ,par aucun pays d’ Europe ,depuis la deuxième guerre mondiale ,préférant avoir la bienveillance plus ou moins avouée de l’ allié US .Maintenant ,on va pouvoir juger si les vœux pieux se réalise ,avec la mis en place de tout les nouveaux programmes réellement post guerre froide .Je l ‘espère ,mais la démagogie ambiante ,quel que soit le bord , n’est pas là pour rassurer.

  36. Plantagenêt dit :

    La lecture de tous ces commentaires est passionnante, écornée parfois de quelque outrances venues de tous côtés, illustrant parfois méconnaissances des sujets évoqués et de beaucoup d’idéologie. C’est le revers du blog où chacun y va de sa petite intervention, légitime ou pas, ça s’appelle la démocratie ! Le Rafale est sans conteste le meilleur chasseur bombardier au monde aujourd’hui et ses capacités d’évolution lui permettrons de le rester encore longtemps, cela vient du fait que nous avons chez nous, en France, le meilleur avionneur, Dassault Aviation, très bien entouré de sociétés à la pointe de la technologie, tel Safran, Thalès et autres, sachant à peu près répondre à une demande d’état-major en tenant à peu près les coûts, très imaginatifs et restant pragmatiques dans leurs objectifs. Le « problème » des USA vient de leurs moyens gigantesques et leur vision « technologiste » sans limite, ainsi que de la puissance inimaginable des lobbys qui soutiennent cette vision. Après tout, cela fait marcher leur commerce, pourquoi pas ? La furtivité invoquée comme l’Oméga du sujet aéronautique ces temps-ci est une posture technologique et idéologique, un préalable à la conception d’engins qui, de ce fait, ne sont plus des avions; ça ne vole pas vraiment et n’embarque que peu de carburant et d’armement. En outre, repérer et identifier la faible ESR d’un « furtif » n’est qu’une question de temps ! On y arrive depuis longtemps avec les réseaux GSM ! Le F-35 est trop ambitieux, c’était la marche à laquelle il ne fallait pas tenter d’accèder, en tout cas pas à cette époque là ! Cette « impasse » sera corrigée, sur 2500 engins prévus pour les armées US, 300 ou 400 seront livrés, ceux qui l’ont déjà été ne volent toujours pas, ne sont pas envoyés en mission et ne le seront probablement jamais, à l’instar Du F-22 dont le programme a été, rappelons-nous, interrompu brutalement par les états-majors et le congrès du fait d’un coût / efficacité déplorable ! Boeing aiguise ses armes avec des version upgradées des F-15 et F-18 toujours d’actualité face aux Mig-21 chinois rafistolés et autres improbables versions indigènes/indigentes de Sukoï, ça ira bien. Le temps est proche où le programme F-35 sera abandonné, en passant par perte et profits les énormes dépenses consacrées à son sujet, les US auront les moyens d’assumer ce fiasco politico-économique; la FED n’aura qu’à émettre un peu plus de fausse monnaie ! Les européens eux, voleront avec ce fer à repasser inutilisable qui finiront par moisir dans les hangars, et les belges, danois, norvégiens et hollandais n’auront qu’à moderniser les F-16 à qui restera quelque potentiel, c’est un bon avion pour faire la guerre, s’ils connaissent encore ce mot ! Pour en revenir à la « défense européenne » dont tout le monde se gargarise ici, elle existe depuis longtemps et a fait ses preuves, ça s’appelle l’OTAN, le reste est de la littérature pour ados attardé fantasmant sur un sujet sans objet. La France, de plus, n’est plus un partenaire stratégique fiable depuis 1939, normal qu’on ne lui confie pas sa défense, même si son matériel est bon, parfois. Le sujet important et ailleurs; l’Occident et ses valeurs, malgré ses défaut, est menacé à terme, il doit corriger ses excès et ses perversions pour survivre et identifier ses ennemis !

    • Dany40 dit :

      @Plantagenet

      Étrange que vous parliez de commentaires idéologiques… juste avant d’en faire un vous même !!

      Même parmi les plus critiques envers le F-35 le terme « fer à repasser » tend à disparaître. Image rigolote mais niée par les faits … les exercices ont démontré depuis un bon moment que le F-35A possède une agilité équivalente au F-18 Hornet, les pilotes le qualifie de « F-18 avec 4 moteurs ».
      Concernant la furtivité renseignez-vous mieux … elle est tellement éphémère que Dassault en a fait la capacité principale de son programme pour l’après Rafale (oui préparez vous psychologiquement le successeur du Rafale sera furtif … et le projet de successeur au Typhoon par Airbus est furtif aussi ). Donc soit les industriels font n’importe quoi soit vous faite une GROSSE erreur sur votre analyse !!

      Comme beaucoup d’ideologues amateurs du net vous oubliez de regarder les actes et écouter les paroles des professionnels du secteur … les industriels de défense et les militaires font de la furtivité passive un pré requis pour les avions des 50 prochaines années … demandez vous pourquoi avant de donner foi aux théories les plus farfelues !

      • Plantagenêt dit :

        Ni idéologie, ni théorie dans mes propos, qui peuvent effectivement sembler farfelus à ceux qui pensent être bien renseignés à la lecture de la presse ou de blogs bien évidemment au somment de la crédibilité informationnelle ! Gardez vos certitudes béates sur le sujet mais préparez-vous à encaisser quelques déconvenues !

        • personne dit :

          Juste un chouia d’exagération due à une crise aiguë de chauvinisme, sans aucune compétence avérée en quoi que ce soit d’ailleurs ni prise d’aucun médicament ce qui est étonnant. Bref du vent, pardon, une rafale… Merci Plantagenêt pour ce bon moment !

          • Plantagenêt dit :

            Allez boire une bière avec un pilote de F-35 C de la Navy qui a été quelques années auparavant en échange avec la MN sur Rafale, et au delà de ce qu’il est tenu de déclarer sur son engin en essai de qualification et complexe à mettre au point, il vous dira, peut-être, ce qu’il en pense réellement ! Un bon « médicament » la bière, n’est-ca pas ? Il est vrai que je n’y connais rien, à la limite le côté technique ne m’intéresse pas, c’est l’aspect politique du dossier qui est passionnant, et là, il y a de l’info à glaner, c’est édifiant et plus instructif que de faire des maquettes en plastique en apprenant par cœur les caractéristiques de tel ou tel avion ou « fer à repasser » !

  37. ALAN dit :

    Quand on réfléchit bien, une flotte de 34 F35 seulement est un pari risqué. Si l’attrition actuelle est sans commune mesure avec celle de la fin du XXe siècle, il est indéniable qu’un F35 au tapis sera une perte importante en terme de capacité opérationnelle. N’arrive t’on pas à un seuil où pareil investissement serait quasiment contre productif ?

  38. Alpha dit :

    Bon, le F-35 est choisi, on s’en doutait, et c’était le cas depuis 2015 vu l’appel d’offre taillé sur mesure par M. Vandeput…
    Pas de surprise.
    Mais ce choix n’est pas belge, mais……. flamand !
    Ainsi pour quiconque lira la presse d’outre Quiévrain, on constate que la question de de ce choix prend une tournure politique, et les belges entre eux ne sont même pas d’accord !
    Droite et Gauche s’écharpent sur le sujet, et la question fragilise de fait le Premier Ministre Michel, ce dernier ayant cédé au lobbying du N-VA !
    Et l’opinion publique elle non plus ne semble pas se réjouir de ce choix non plus, qui aurait préféré un choix européen, voire français… On dit même que le roi des belges avait émis un tel souhait.
    Et certains doutent même qu’il y ait un jour le moindre transfert de technologie au profit de l’industrie aéronautique, il faut dire que L.M. est resté plutôt évasif sur la question et qu’il n’a conclu que des alliances rares et mineures avec quelques sociétés belges…
    Bref, la question n’a pas fini de secouer la politique belge. Et d’ici à ce que certaines choses plus troubles soient découvertes…
    Bon courage amis belges avec « la Dinde » !… 😉

  39. Morpion 1er dit :

    Petite question, la B61 étant à gravité, la pénétration à basse altitude, l’appareil ne brille pas par une vitesse fulgurante. Donc le ravitailleur est furtif ? Le pilote à une chance de s’en sortir ? Sympa les ricains, ils pourraient offrir autre chose à leurs alliés qu’une mission suicide

  40. robin darbin dit :

    Très bonne analyse sur BFMTV
    La décision relèverait plutôt de la géostratégie simple. En Europe il y a La France et l’ Allemagne.
    On parle de couple franco-allemand en France mais pas en Allemagne. Les Anglais détestent
    Ce sont deux nations qui pèsent au niveau mondial. Entre les deux la Belgique et le Luxembourg constitue « le liant » et elles le revendiquent. Mais comme la Belgique est une petite nation et bien « qu’européenne pratiquante » si elle veut continuer à peser dans le game et ne pas être broyée par les deux autres, elle n’a pas d’autre choix que de s’allier aux Etats Unis. Ca explique aussi l’attitude des british, toujours entre le ying et le yang. Du coup toutes nos discutions de performances sont sans doute tout à fait superfétatoires. bref c’est l’Europe à l’ancienne.

    • wagdoox dit :

      enfin une lecture politique qui a un peu de sens mais ca va plus loin.
      La Belgique, pardon Bruxelles vit énormément des institutions européens et otaniennes.
      C’est des milliers d’emplois sur place et encore plus indirectement donc la Belgique arrose dès qu’il le faut et là ou il le faut. Sans oublier de se plaindre du rôle de Strasbourg.
      Et oui la politique du ventre.
      Les Britanniques font avec l’Europe et les US ceux qu’ils faisaient avec l’Allemagne et la France pendant des siècles. une politique d’équilibre pour rester les maitres du jeu. Mais là ils sont largement dépassés.

  41. Dans le Bayou dit :

    Pour information, Simon Put, l’ancien chef de cabinet-adjoint de Steven Vandeput que ce dernier a licencié, travaille chez LM actuellement…

    Et le compte-rendu de la Chambre des Représentants de Belgique sur le sujet (ca envoie du bois..):

    http://www.lachambre.be/doc/CCRA/pdf/54/ac990.pdf

  42. aleksandar dit :

    Inutile de gloser sur les capacités de tel ou tel avion.
    Ce choix est politique.
    L’Europe est une création américaine et ses  » pères fondateurs  » Monet, Shumann étaient payé par la CIA.
    Une Europe politique, oui, mais jamais une Europe de la defense.
    L’Otan est justement là pour empêcher cela.
    La raison est simple, une Europe dotée d’une defense européenne deviendrait autonome vis a vis des USA et raviverait la crainte d’un axe germano-russe qui fout la trouille aux américains.
    Les  » études  » des think tank de defense américains n’ont jamais caché leur hostilité a l’émergence d’une telle alliance , l’appareil industriel allemand + les réserves naturelles russes.
    Le choix d’un avion européen risquait de donner aux pays européens l’idée d’une possible autonomie et de servir de précédent pour les allemands
    Pas très difficile de toute façon pour la CIA d’amener VDP et Michel a acheter des F35, les  » compromats  » sont là pour ça.

  43. ScopeWizard dit :

    @Fabien

    .
    Il est où , l’ ami Fabien ………….? 🙂
    .
    Enfin , vu que les commentaires sont fermés , je me permets de vous répondre sur ce fil en espérant que vous y ferez au moins un tour …………..
    .
    Alors , tel que vous le faisiez remarquer à l’ ami @Stoltenberg …………….
    .
    « Dans les années 80, les coiffures étaient ridicules »
    Houla pas plus que celles d’ aujourd’ hui où du reste il n’ y a pas que les coiffures ……….. 😉
    .
    « et « science & vie » encore relativement sérieux. »
    Ah ça pour sûr , Science & Vie à l’ époque c’ était quelque chose , aujourd’ hui selon moi nettement moins…………..
    .
    « Nous avions mis au point le mirage 2000, qui conservait le même radar que le F1, qui n’était pas très différent du mirage IIIE… parce que celui du IIIC était tellement mauvais que même les personnages des « chevaliers du ciel » s’en émeuvent dans « le vol des cigognes ». »
    .
    « Escadrille des Cigognes » ( 1964 ) 😉
    .
    Le radar du Mirage 2000 était le RDM ou Radar Doppler Multimodes ; à ce sujet il est bon de savoir que tous les pays ont galéré pour arriver à mettre au point leur Doppler que ce soit les anglais avec le Foxhunter ( Tornado F3 ) ou les américains avec l’ AN/APG-66 ( F-16 et problèmes pour mettre en œuvre l’ AIM-7 Sparrow ) ………
    .
    Petit rappel :
    .
    Pour vous donner une idée du RADAR , les premiers Thomson CSF Cyrano I et II équipant les Mirage IIIC ou Mirage IIIE permettaient en théorie beaucoup de choses mais ne donnaient en réalité qu’ une satisfaction des plus mesurées , leur portée étant insuffisante , leurs capacités aussi …………..
    .
    Entrons dans les détails car ce n’ est vraiment pas ce qui manque ………………..
    .
    Le Mirage IIIC était doté du radar Cyrano I bis , or le IIIC était l’ intercepteur tout temps de l’ Armée de l’ Air Française dans les années 1960 lorsqu’ il était question de faire face et de contrer la menace constituée par les bombardiers soviétiques à capacité nucléaire pénétrant l’ espace aérien à haute altitude , c’ est à dire dès après décollage sur alerte , grimpée rapide en altitude ( d’ où ajout d’ un moteur-fusée sur III C et III E ) , acquisition de la cible et tir de missile voire bref combat canon , puis retour immédiat ( capacité en carburant limitée et consommation élevée ( même avec emport de bidons à profil supersonique de 500 litres chacun ) , pas de système de ravitaillement en vol ) à la base s’ il en reste quelque chose ………………
    En air-air , le IIIC pouvait mettre en œuvre une panoplie restreinte de missiles comme le MATRA R-511 ( alt de croisière 18.000 m , Mach 1.8 , 7 à 8 km de portée ) ou le plus moderne MATRA R-530 ( Mach 2.7 , 1.5 à 3 km de portée en Infra Rouge , 15 km ( jusqu’ à 18 ou 20 ? ) si guidage radar ) de moyenne portée ainsi que le fameux AIM-9 Sidewinder américain à courte portée destiné au combat rapproché .
    Malheureusement , en plus d’ une portée réduite et fortement soumise aux aléas de la météo , le Thomson CSF Cyrano I bis ne possédait aucune capacité de détection vers le bas , ce qui limitait les capacités d’ emploi du Mirage IIIC donc son efficacité , notamment si sa mission initiale , consistant je vous le rappelle à contrer des bombardiers rapides de haute altitude , venait à changer …………..
    .
    La version Mirage IIIE était quant à elle équipée du radar Thomson CSF Cyrano II spécialement prévu pour les missions en haute comme en basse altitude que complétait une centrale de navigation Marconi et un émetteur-récepteur TACAN permettant le contrôle et le recalage du point ( en gros conserver son cap et corriger sa tenue s’ il y a lieu ) avec l’ aide de la radio ; un radôme situé sous le poste de pilotage abritant le système de navigation Doppler Marconi autorisant le calcul de l’ estime sans contact radio , ou si vous préférez assurer un suivi de terrain à basse ou très basse altitude ( BA ou TBA ) en subsonique à haute vitesse de jour comme de nuit et par tous les temps , et ce avec une bonne précision , étonnante pour l’ époque ; en fait , le Cyrano II et le radar Doppler séparé qui calculait l’altitude et recalait l’avion sur la route préparée avant la mission à l’ aide de maquettes en plâtre donnant une idée des reliefs rencontrés , faisait des pilotes de Mirage III E de véritables casse-cou « trompe la Mort » dont , de ce fait , chaque « exploit » était à saluer bien bas ……………………….
    .
    Le Mirage F1 des années 1970 était encore plus évolué sur le plan RADAR , en effet le Thomson CSF Cyrano IV dont il était équipé doublait ses capacités de détection comparé au Cyrano I bis : outre une utilisation possible à toutes les altitudes et dans tout le domaine de vol , un avion de la taille d’ un Mirage se détectait à près de 40 nautiques ou 75 km , le pilote pouvant de surcroît choisir une portée de recherche allant de 28 , 65 , ou 110 km suivant les besoins et la précision demandés , le Cyrano IV balayant 120° en azimut et 60° en élévation ………
    En conditions favorables , le radar permettait de voir des cibles à partir de 60 nautiques ( 110 km ) mais l’ accrochage ne pouvait se faire , lui , qu’ à partir de 30 nautiques ………….
    Ainsi , lorsqu’ une cible est détectée , le Cyrano IV passe instantanément et automatiquement du mode recherche au mode poursuite en indiquant au pilote la distance et la vitesse relative avec la cible , à condition toutefois que le pilote place le curseur sur le plot présenté à l’ écran , ensuite le calculateur de tir couplé au Cyrano IV indique au pilote le début et la fin de fenêtre de tir missile et le moment optimum où doit intervenir le tir ……………..
    Pour le combat rapproché , le pilote du Mirage F1 peut compter sur deux modes de recherche rapide à partir du moment où il a besoin de disposer d’ informations précises de distance afin de réussir son tir ; à savoir un mode de recherche par Télémétrie axiale ou TL si la cible reste localisée au milieu du viseur , un mode de Balayage de Zone ou BZ couvrant un carré virtuel de 20° de côté pouvant être déplacé afin d’ accrocher une cible déportée de la visée centrale comme cela peut par exemple être le cas dans un virage serré ; dans les deux modes l’ accrochage est rapide et automatique , le Cyrano IV donne alors la vitesse relative de la cible en mode canon ou bien l’ angle de présentation de l’ avion par rapport à la cible en mode missile .
    Le Cyrano IV constituait donc déjà un très gros progrès !
    .
    Il va encore être modernisé et amélioré dans sa version Cyrano IVM qui à la fin des années 1970 va commencer à équiper les Mirage F1C et F1C-200 ( ajout d’une perche de ravitaillement en vol désaxée et modification de circuit carburant en fonction ) en se distinguant du IV par une bien meilleure résistance aux contre-mesures électroniques adverses , de bien meilleures capacités en « découpe-terrain » permettant par exemple de faire apparaître de gros ensembles géophysiques tels que des forêts , des lacs , des montagnes , des côtes , c’ est ainsi que les pilotes revenant de la base corse de Solenzara ( notamment lors de campagnes de tir ) s’ en servaient afin de mesurer la distance les séparant des rivages du continent , ce qui leur permettait de rester en supersonique jusqu’ à ce qu’ ils soient à moins de 20 nautiques de la côte , dès lors ils savaient qu’ il leur fallait diminuer leur vitesse et re-passer en subsonique ………..
    Gros gain également en automatisation de certaines tâches retraitées par calculateur comme les échos affichés sur l’ écran , évolution du reste diversement appréciée par les pilotes de F1 ……….. MAIS …………… tout comme ses prédécesseurs , primo , le Cyrano IV s’ avère incapable d’ assurer une détection vers la basse altitude en raison des nombreux échos parasites du sol ( ce que sait très bien faire un AWACS par exemple ) , secundo , il est incapable de suivre en mode actif plus d’ une cible à la fois , au-delà d’ une il perd la boussole ………….
    .
    Arrive ensuite le Mirage 2000 des années 1980 et son radar RDM qui chauffe beaucoup mais n’ accroche pas ……………… 🙂
    .
    Et le RDM , c’ était quand même un bon équipement par rapport au Cyrano IV …………..
    .
    Le RDM ( Radar Doppler Multimodes ) représente en effet un gain en qualité comme en capacités indéniable par rapport au Cyrano IV , mais il mettra du temps à être au point malgré sa portée de 60 nautiques et sa capacité à enfin assurer une détection de cibles vers le bas , en outre ce radar permet de mettre en œuvre le missile air-air Super 530F ( 25 km de portée mais de son côté limité en capacités de tir vers le bas , ce qui tombait bien ( sans jeu de mots ) vu que le RDM ne permettait pas le tir vers le bas ) du reste déjà mis en œuvre sur Mirage F1C , ces « faiblesses » inhérentes au RDM vont d’ ailleurs plomber les capacités export du Mirage 2000 jusqu’ en 1988 , ce que vous expliquiez à @le nouveau me semble t-il……….. 🙂
    .
    Le RDM est un Radar à agilité de fréquence et à compression d’impulsions , une nouveauté qui lui permet de lutter contre le brouillage électronique , en plus des modes air air il dispose de modes air sol qui lui donnent la capacité à acquérir des objectifs comme des ouvrages d’ art , faire de l’ évitement d’ obstacles , découpe iso altitude ( reconnaissance et suivi du terrain à survoler ) donc de faire de la pénétration Basse Altitude ou BA voire TBA à l’ instar du Mirage III E évoqué plus haut ……..
    Le RDM disposait également d’ un mode air-mer assez méconnu mais apparemment efficace qui lui aurait permis de mettre en œuvre le missile anti-surface AM-39 Exocet devenu fort célèbre depuis que les argentins lui ont permis de s’ illustrer contre la Royal Navy durant la Guerre des Malouines en 1982 …………………
    Bref , le RDM faisait du Mirage 2000 un bon chasseur multi rôles sauf qu’ en mode air-air , soit son rôle essentiel en France , les performances du RDM se sont avérées plus que moyennes voire médiocres ; c’est d’ ailleurs à partir de ce constat qu’ on lui donna le surnom de « Téfal » chauffe beaucoup , mais n’ accroche pas……………
    .
    De plus , le RDM s’ il peut détecter , n’ offre toujours pas la possibilité de faire de tir vers le bas , il faudra pour cela patienter jusqu’ en 1988 ( et c’ est donc à partir de cette année que débuteront les exportations ) et les premiers Mirage 2000 dotés du RDI ; le radar RDI ( Radar Doppler à Impulsions ) nettement plus performant ……………..
    .
    Le RDI constitue en effet un autre gros progrès , en fait c’ est ce radar qui devait initialement équiper les Mirage 2000 DA ( Défense Aérienne ) ou Mirage 2000C avant les 2000-5F .
    Il s’ agit d’ un radar Doppler optimisé pour le mode air-air ; c ’est le premier radar look-down shoot-down ( détection et tir vers le bas ) dont va enfin pouvoir disposer l’ Armée de l’ Air ;
    Sa portée atteint cette fois les 80 nautiques ( 150 km ) il est conçu directement pour le missile air-air Super 530 D ( Mach 4+ , +24.000m , 40 km de portée ) , ce dernier pouvant être utilisé en tir vers le haut ou en tir vers le bas grâce à un meilleur autodirecteur radar semi-actif que sur le Super 530F , autodirecteur mis au point à partir de 1979 pour le Super 530D .
    .
    Système d’ armes typique de la Guerre Froide , cet ensemble est destiné au tir sur cible à fort dénivelé et prévu pour le combat supersonique .
    Indépendamment de ses propres progrès et avancées aérodynamiques , cette dernière caractéristique semble être à l’ origine du choix par Dassault de revenir au format de l’ aile Delta qui résume si bien la famille des Mirage ………….
    .
    il s’ agit d’ un radar multi modes et multi cibles qui fonctionne sur le principe « poursuite sur information discontinues » PSID , déjà présent sur le RDM ( Radar Doppler Multi-modes , radars Doppler que tous les concepteurs ont galéré à mettre au point , qu’ ils soient français , anglais , ou américains ( je pense notamment au radar AN/APG-66 du F-16 ) ) des premiers Mirage 2000 .
    Le RDY est capable de détecter 24 cibles , d’ en poursuivre 8 ainsi que de définir 4 modèles de tir simultanés .
    Il est relié au Système de NAvigation de l’avion ( SNA ) , ce radar a une capacité de détection et de poursuite tout dénivelé ( différence d’ altitude de la cible par rapport à l’ avion tireur ) jusqu’ à 55 nautiques avec usage IFF ( Identification ami/ennemi ou en Anglais Identification Friend or Foe ) .
    Son couplage avec le SNA lui permet de suivre une situation tactique complexe en BVR ( au delà de la portée visuelle ) en multi-cibles ; c’ est donc un excellent radar mais d’ une portée limitée ( c’ est relatif ) dans ce mode qui utilise 3 formes d’ ondes :
    .
    _HFR soit Haute Fréquence de Récurrence pour recherche et verrouillage sur des objectifs à Basse altitude.
    _MFR pour la détection toutes altitudes tous secteurs ( toute portée )
    _BFR pour la détection long range ( longue portée ) vers le haut l’air sol et l’air mer ( les grecs avec le –5Mk2 ) . Dans cette dernière configuration la portée est donnée pour 300 kilomètres .
    .
    Ce nouveau radar est assorti à un glass cockpit ( écrans plutôt que cadrans ) complet avec 5 visus ( donc logiquement 5 écrans ) et le concept HOTAS ( Hands On Throttle-And-Stick ) ou en Français , Mains sur Manche et Manette ou encore 3M , qui correspond à un concept visant à regrouper les commandes importantes du système d’armes de l’avion de chasse de manière à ce qu’ elles soient accessibles sans que le pilote se retrouve obligé de lâcher ses commandes de vol durant les phases les plus exigeantes du vol , souvent lors du combat , à savoir le manche ( main droite ) qui permet de diriger l’ appareil et la manette des gaz ( main gauche ) ; tout est donc regroupé au maximum sur ces deux poignées afin de permettre au pilote d’assurer simultanément plusieurs fonctions , raison pour laquelle elles sont toujours bardées de nombreux boutons , poussoirs , curseurs , taquets , etc …………….
    .
    Et je rajoute que tout comme le RDI , le RDY est capable d’ assurer une détection vers le bas ( ou « look down » , ce que faisait le RDM ) mais aussi le tir de missiles sur la ou les cibles détectées ou « shoot down » , ce qui correspond au premier tiret , ou HFR .
    .
    Le Rafale et son RBE-2 à antenne active font encore mieux que ça surtout depuis que nous sommes passés du PESA à l’ AESA ; 40 cibles au lieu de 24 !
    .
    Pour bien comprendre la différence entre PESA ( Passive Electronically Scanned Array ) et AESA ( Active Electronically Scanned Array ) ; en gros , l’ antenne PESA fonctionne avec des modules émetteurs séparés des modules récepteurs tandis que l’ antenne AESA est composée de modules émetteurs-récepteurs ( en Anglais TRM ) qui combinent les deux fonctions , chacun peut par conséquent émettre ou recevoir à volonté .
    L’ antenne AESA s’ avère donc plus puissante que la PESA à nombre égal de modules et de plus il est possible de lui assigner diverses tâches dont s’ acquitteront simultanément certaines parties , un peu comme si vous aviez à disposition plusieurs antennes plus petites accomplissant chacune une tâche bien particulière et précise ; ce qui par exemple vous donne la possibilité de faire du brouillage tout en l’ utilisant simultanément comme un radar classique .
    .
    Le RBE-2 représente donc un sacré atout dont bénéficie à plein le Rafale qu’ il est capable d’ exploiter à fond tel que je l’ exposai sur le fil correspondant à notre ami @NRJ……………
    .
    En espérant , malgré bon nombre d’ explications , n’ avoir pas été trop « chinois » …………… 🙂

    • ScopeWizard dit :

      Dans la série « je me suis un poil mélangé rouleaux et pinceaux » ……………
      .
      « il s’ agit d’ un radar multi modes et multi cibles qui fonctionne sur le principe « poursuite sur information discontinues » PSID , déjà présent sur le RDM ( Radar Doppler Multi-modes , radars Doppler que tous les concepteurs ont galéré à mettre au point , qu’ ils soient français , anglais , ou américains ( je pense notamment au radar AN/APG-66 du F-16 ) ) des premiers Mirage 2000 .
      Le RDY est capable de détecter 24 cibles , d’ en poursuivre 8 ainsi que de définir 4 modèles de tir simultanés . »
      .
      Ouais , ben non ………..
      .
      Lire plutôt :
      .
      Radar RDY ( Mirage 2000-5F ) : il s’ agit d’ un radar multi modes et multi cibles qui fonctionne sur le principe « poursuite sur information discontinues » PSID , déjà présent sur le RDM .
      Le RDY est capable de détecter 24 cibles , d’ en poursuivre 8 ainsi que de définir 4 modèles de tir simultanés .
      Il est relié ………. bla bla bla ……………..
      .
      Voilà qui me paraît à présent un poil plus clair ………. 😉