Avec le SMX-31, Naval Group présente un concept révolutionnaire de sous-marin

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. PK dit :

    Jolie… On achète quand ?
    .
    Quant au concept de presque personne pour piloter, on sait ce que cela donne pour les FREMM… alors, 2 ou 3 équipes de 15 sous-mariniers, et qui puissent éventuellement doubler l’équipage sans se marcher dessus…

    • Yannus dit :

      Tout à fait d’accord pour l’équipage ce sera tendu en cas de situation dégradée.
      C’est un chouette engin (sur le papier) même s’il faudra apporter une attention particulière aux baleines

  2. bruno saliou dit :

    une écaille égal un capteur?

    • Khay dit :

      Potentiellement, oui, ce qui est plutôt sympa en terme de résilience et de maintenance.
      Niveau propulsion on note aussi les deux hélices sous carènes latérales.

  3. jean marie fruquieres dit :

    a quand le construirons nous ? vite vite …

    • NRJ dit :

      C’est pas pour le construire. Je crois que les ingénieurs de Naval Group se sont juste faits plaisir, rien de plus.

      • Misare dit :

        Tout à fait ça ressemble beaucoup à un Brainstorming d’ingénieur. Mais c’est un exercice très intéressant.

      • Leum dit :

        Même si ça ne réponds pas à un besoin opérationnel immédiat, cela pourrait inspirer la prochaine génération de SNA

      • Nihilo dit :

        Non. C’est de la promotion, du marketing. Et c’est important. Ca dénote les compétences d’une société.

    • alain courtin dit :

      on a déja du mal a construire les notres !!combien de retard ?

  4. Hector dit :

    « son équipage sera réduit au minimum : grâce à l’intelligence artificielle »
    « Automatisation » serait nettement plus appropriée qu’ « intelligence artificielle ». Ce dernier terme est avant tout marketing, creux et particulièrement ambigu même s’il fait le bonheur des journalistes qui s’en gargarisent à longueur de journée sans comprendre ce dont il s’agit.
    L’automatisation à l’inverse, c’est du concret et le mouvement est en oeuvre depuis plusieurs décennies déjà en particulier pour diminuer les effectifs.

    • Clément dit :

      C’est juste que le grand public différencie peu les « IA faibles » (de l’automatisation, mais plus poussée, avec des systèmes d’auto apprentissages et simulant des capacités humaines bien précises mais en plus performantes. Par exemple Watson, le super ordinateur champion de Jeopardy), des « IA fortes » (une conscience artificielle, de la science fiction).
      Quand les informaticiens parlent d’IA, ils parlent d’IA faibles. Après les communicants jouent sur l’ambiguïté auprès du grand public, c’est sure.
      Dans le cas des IA faibles, c’est un automatisme, mais techniquement ce terme est déjà lié à une technologie, qui est en quelque sorte l’ancêtre de ces IA. Il y a un tel écart technologique que l’emploi de deux termes différents est justifié.

  5. Claude dit :

    En tout cas, lui au moins, il est armé.
    Misère de nos bateaux de surface.
    Quant au format de l’équipage, un peu, plus ou moins en cas de situation critique qu’est ce que cela changera.
    Bien sûr qu’il faut changer de « modèle » mais une vraie transition pas comme sur les FREMM.

    • WaterBoy dit :

      Donc il faut changer de modèle pour arriver de 100 à 15 personnes (divisé par 6), mais avec une transition donc pas comme sur les FREMM où l’on est passé de 250 à 100 (divisé par 2.5) qui ont vu l’ouverture d’une école spécifique.

      Alors expliquez-nous donc en quoi consiste la « transition » entre un modèle populeux et un modèle à faible effectifs.

  6. Elwin dit :

    Aucune idée de la valeur réelle d’un tel engin s’il existait, mais en tout cas il a de la gueule ! 🙂

  7. Auguste dit :

    Pas de Kiosque,pas de schnorchel,comment ça fonctionne en surface?.

  8. Thaurac dit :

    Il a de la gueule…C’est vrai que les kiosques sont une hérésie au niveau esthétique et acoustique.
    Je n’ai jamais compris pourquoi les sous marins n’avaient pas d’hublot, sachant que des véhicules descendant dans les abimes , peuvent avoir de grandes surfaces vitrées (vu les progrès fait dans les verres..) et les projecteurs adéquates, surtout pour se faufiler ou se planquer dans des fonds très rocheux, repérer ou visiter les câbles sous marins…..

    • Auguste dit :

      C’est un point faible.Vous voyez la voie d’eau, si une grenade explose à côté du soum?.Un hublot c’est de la place en moins pour le matériel.Un projecteur ça doit se voir.Et puis ça doit coûter la peau des fesses à installer un hublot de profondeur sur ces engins.Simple avis de non-sachant

    • philippe bosco dit :

      15 sous-mariniers pour assurer les différentes mises en oeuvre de tous les systèmes? Considérons que l’équipage marche par bordées.
      Il faut déjà un pacha, un pacha en second (facultatif dans ce cas), un cuistot (archi obligatoire ou moral en berne), 2 barreurs, 2 détecteurs oreilles d’or, 2 mécanos atomiciens (pas ceux de chez midas ou feux verts), 2 chefs de quart, 2 personnels système d’armes, 2 électriciens.. bon ben voilà, 15 hommes.

    • Nihilo dit :

      Probablement parce que les joints seraient très compliqués à réaliser donc coûteux et fragiles.
      Maintenant j’imagine qu’il y a des caméras pour remplacer toute envie de hublots.

    • Clément dit :

      Pour les hublots je pense que c’est pour des questions acoustiques. Enfin sur les sous marins abyssaux, il y a des hublots mais on est loin des « grandes surfaces vitrée ».

      Actuellement le sous marins allant le plus profond est le Deepsea Challenger (piloté par le réalisateur James Cameron, il est allé au fond de la fosse des Mariannes, +/- 11 000m) : https://i.ytimg.com/vi/YvnsI82PrRA/maxresdefault.jpg
      Il y a de la vue vers l’extérieur mais c’est pas une baie vitrée non plus ^^

      • Hermes dit :

        Les sphères en acrylique plongent au delà de 4000m aujourd’hui on parle de sphère parfaite de plus de 10cm d’épaisseur

    • Hermes dit :

      Les propriétés acoustiques pour la discrétion, la résistance aux chocs. Le verre entre autre n’est pas idéal sur un bâtiment de guerre en particulier sous l’eau.

  9. Frédéric dit :

    Pour le SMX-32, je propose le SeaQuest qui est lancé en 2032 🙂 Avec 307 m de long, la oui, il y a de la place a bord 😉

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/af/Seaquest_comparison.svg

  10. wagdoox dit :

    au vu du nombre de barracuda, à peine 6 et de l’explosion du commerce maritime et des dangers une nouvelle classe de 6 autres soum serait la bienvenue. Et cette proposition parait la bonne.

  11. Tadesse dit :

    Il ressemble plus à un suppositoire qu’à un sous marin .

  12. ISKDR dit :

    Encore du vent de nos industriels

    • Hermes dit :

      Ca n’a rien de vent… Tous les industriels pondent ce genre de concept, c’est un exercice nécessaire pour les bureaux R&D..
      .
      Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas capable de comprendre quelque chose que c’est du « vent ».

    • Thaurac dit :

      C’est avec un « vent » de ce genre que l’on a eu le marché australien !!!

    • Posteur dit :

      C’est surtout juste un concept qui n’a pas pour but d’être produit ou construit mais juste de voir ce qu’on peut faire avec des technologies,matériaux,évolution technologique,DCNS est loin d’être le seul à en faire.

  13. delta dit :

     » utilise des piles à combustible et des batteries reposant sur la technologie lithium-ion. La capacité de ces dernière serait six fois supérieure à celle que l’on trouve sur le marché actuellement  »

    6 fois supérieure , donc des batteries lithium air ?

  14. lxm dit :

    A chaque nouveau SMX le concept évolue fortement, là on est maintenant à 31, et puis 34 37 42 on achète à quel nombre ? on peut aussi financer un prototype miniature pour valider le concept, m’enfin si on avait les sous.
    Et là une baleine tombe amoureuse de notre nouveau sous-marin.

  15. Nihilo dit :

    On se rapproche du Frappeur ! Parfait !

  16. Clamarion dit :

    Il sera le successeur du Scorpène en 2030.

  17. petitjean dit :

    Naval Groupe, j’aime, « super boîte » !
    très beau concept qui…..deviendra grand
    une question : y-a-t-il un périscope sur ce bâtiment ?

  18. UnKnown dit :

    Les propulseurs à eaux de ce « concept-sub » me font furieusement penser aux réacteurs à eau du Nautilus de Fushigi No Umi No Nadia (anime de 1990). Amusant de voir ce genre de design dépoussiéré 30 ans plus tard.
    http://www.madinjapan.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/n/a/nadia-secret-de-l-eau-bleue-nautilus-aoshima-p_3.jpg

  19. Alain d dit :

    « d’écailles qui, faites dans un matériau spécial, intégrent des capteurs. »
    Est-ce que le sonar serait abandonné dans ce concept ?

  20. Kokol dit :

    Il faudra prêter une attention particulière aux cachalots mâles…