Un marin du BPC Dixmude gravement blessé par l’accident d’un hélicoptère NH-90 de l’armée de Terre

Via un communiqué publié dans la soirée du 18 octobre, soit près de 24 heures après les faits, l’État-major des armées [EMA] a indiqué qu’un hélicoptère NH-90 TTH « Caïman » de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT] a fait un « posé dur » sur le pont du Bâtiment de projection et de commandement [BPC] Dixmude alors qu’il venait de décoller pour un vol d’entraînement.

L’accident s’est produit alors que le navire de la Marine nationale, qui doit prendre part à l’exercice de l’Otan « Trident Juncture 18 », se trouvait à 70 nautiques (130 km) au large de Dunkerque. Au moment des faits, les conditions météorologiques étaient a priori bonnes (vent de nord de 10 nœuds, mer calme).

« L’équipage a pu sortir indemne de l’hélicoptère. Quatre marins travaillant sur le pont d’envol ont été blessés, dont un grièvement », a précisé l’EMA.

Immédiatement pris en charge par l’équipe médicale du BPC Dixmude, le marin le plus gravement touché a été évacué par l’hélicoptère NH-90 NFH de la Marine nationale basé à à Maupertus [Manche] vers l’hôpital d’instruction des armées [HIA] « Percy » de Clamart, en région parisienne. Cette évacuation a été réalisée en coordination avec le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage [CROSS] Griz-Nez.

Le NH-90 de l’ALAT a subi des dommages importants, son rotor ainsi que sa cellule ayant été touchés. La structure du BPC Dixmude aurait également subi quelques dommages. Le navire doit rejoindre la base navale de Brest, ce 19 octobre, afin de réaliser les constatations dans le cadre des enquêtes annoncées par l’EMA.

Il reste maintenant à voir les conséquences de cet accident sur la participation du BPC Dixmude à l’exercice Trident Juncture, pour lequel la France devrait être le 2e contributeur de l’Otan en termes d’effectifs et de capacités engagés.

Pour rappel, les premiers essais d’appontage d’un NH-90 TTH de l’ALAT eurent lieu en décembre 2012, déjà à bord du BPC Dixmude [voir photo], dans le cadre d’une campagne de navalisation conduite par le groupement aéromobilité de la Section technique de l’armée de Terre.

Photo : Marine nationale

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Yannus

    • de FredericA

      • de Doc S

    • de herb

    • de Specht

  2. de Ancien

  3. de Le Glaive

    • de shro

    • de Hermes

    • de lol

  4. de Breer

    • de aure

    • de Pour Info

      • de John

    • de DD

    • de Julien

    • de Ramdam

  5. de heaume44

  6. de jyb

    • de themistocles

    • de melchior12

      • de jyb

      • de Sgt morales

      • de Boinot

    • de herb

      • de jyb

    • de Arthur

    • de Jean-Marie H.

      • de jyb

        • de ji_louis

  7. de le concombre masqué

    • de jyb

    • de Luc

  8. de aleksandar

    • de xorminet

  9. de tschok

    • de xorminet

    • de Devaux

      • de Céphée

        • de toukounare

    • de paul

  10. de ced

  11. de ninrodwing

  12. de Alban

      • de Sgt morales

          • de Sgt morales

  13. de Azur13

    • de Bjr

    • de Clavier

    • de Le guen

  14. de Thinker

    • de Céphée

    • de revnonausujai

    • de aleksandar

    • de Frédéric

    • de Thinker

  15. de Richard

  16. de werf

  17. de pierre tomine

  18. de pierre tomine

  19. de Nike