Le renseignement français pourra se passer des logiciels de l’américain Palantir pour le traitement massif des données

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

17 contributions

  1. f.duchamp dit :

    Il était temps que nous réagissions, et spécialement la France sans qui, en matière d’Armement et de Défense, l’Europe serait effectivement réduite à l’état de vassal.
    Mais quid de Airbus et de la DGSI ?

  2. Yallingup dit :

    Faire tourner des logiciels étatsuniens sur des PCs fabriqués en Chine, avec un antivirus russe.
    Comme ça tout le monde en profite…

  3. Criloc dit :

    Je ne crois pas du tout en la capacité de cet outil en matière anti terroriste. En revanche, je suis certain que son utilisation par les services français permettait aux aimables correspondants américains d’être informés de nos dossiers en temps réel. Non, la vrai question, c’est l’indépendance.
    Si c’est important, il faut maintenant au niveau européen faire ce qu’ont fait les chinois en bloquant Google, Facebook et Amazon, au profit d’outils européens.
    Si ce n’est pas important, il faut bazarder notre porte-avion, nos SNLE et notre force stratégique qui coûtent « un pognon de dingue »…et vendre notre poste au conseil de sécurité aux allemands…

    • Thaurac dit :

      Et tendre les mains aux russes….pour qu’ils nous passent les menottes 😉

    • jyb dit :

      @criloc
      oui c’est un excellent outils. Son point fort c’est de pouvoir trouver des connexions dans un temps « operationnel » parmi des milliards de données. Peut etre qu’avec un tel outils et un ou deux analystes au niveau il n’y aurait pas eu de 9 septembre. C’est un exemple : on sait que les différentes agences de rens us avaient « à disposition » l’ensemble des renseignements pour identifier les terroristes, ce qui a manqué c’est du temps et quelques connexions. C’est précisément ce que permet ce type d’outils, croiser rapidement des mouvements d’argent, des individus, des appels telephoniques, des déplacements, des flux etc
      Autre exemple, les usa ont sauvegardé des millions de conversations telephoniques et les échantillons de voix afférentes, cette masse informative reste muette sans
      des outils d’analyse. Maintenant ces logiciels vont mettre un nom sur une voix (ou l’inverse)
      et l’individu pourra changer autant de fois de mobile si une alerte est positionnée, sa moindre
      présence sur les ondes sera tracée et remontera. En 2015 le cycle se comptait en heure; j’imagine que les délais raccourcissent.

  4. nexterience dit :

    On l’a rêvé, ils l’ont fait.
    Seule interrogation: pourquoi deux groupements?
    Une mise en concurrence? Une double émergence non concertée?
    L’échelle nationale semble la bonne en attendant (longtemps) que les SR européens se rapprochent.

  5. Poorfendheure dit :

    Indépendance est un bien joli mot sur un caillou sphérique

  6. Herve Lesage dit :

    Alors la!!! Je doit rever?
    Il va tomber de la merde!
    Les politiques de la commissions defense on enfin compris qu il fallait ecouté l anssi
    Et il on pris enfin une bonne descisions il on compris que l europe traine les pieds pour avancée sur le sujet si on part du principe que la france doit rester et garder une certaine souverainté elle doit concevoir ses propres systeme de donnée surtout quand on voit se que fait les etats unis il nous pilles et nous espionnes depuis des decenis
    Se que j arrivais pas a comprendre c est quond a besoins d attendre autant de temps
    Pour prendre une descions qui depasse le bon sens! Avec les genies informatiques qui as en france je peut garantir que beaucoup de super puissance vont commencé a vieillir tout seul et en plus je croit que cela vas etre un moteur pour reveillé l europe
    Enfin une bonne nouvelle

  7. Alekc971 dit :

    On confie le projet ARTEMIS à SOPRA STERIA, la société qui a mis à l’armée à terre avec le projet LOUVOIS…Bravo! En revanche, je suis curieux de savoir comment s’opérera l’harmonisation de cette masse de données à traiter qui est l’une des forces de Palantir.

  8. Trotaralasoup dit :

    Ayant travailler en tant que sous traitant au ministère de l’intérieur sur le SIV (les plaques d’immatriculation) sous la tutelle de ces 2 groupes d’informatique, je puis vous assurer que cela va coûter bonbon pour une qualité très longue à mettre au point car ces gens sont spécialistes des modifications payantes pour la moindre virgule à déplacer. Alors attention celà va piquer aux yeux.

  9. zazz dit :

    on est vraiment très con ! coco rit co

  10. abdellah dit :

    tout cela ne sert à rien si l on laisse les entreprises américaines soit disant privé acheter nos fleurons comme Alstom avoir du renseignement c est bien mais se défendre c est mieux pour l instant nous sommes effectivement les vassaux de l amérique ils peuvent fermer le robinet des turbines nucléaires quand ils veulent et plus de  » Charles de gaule  » plus de central