La hiérarchie militaire algérienne bousculée par les limogeages et les arrestations de généraux

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

79 contributions

  1. lol dit :

    bien malin celui qui pourrait en déduire quoi que ce soit, car les limogeages sont dans tous les clans (peut-être un jeu d’équilibre, tu as viré un de mes généraux tu dois faire la même chose de ton coté), ça a au moins le mérite de laisser la place à de plus jeunes militaires

  2. jyb dit :

    on a pas forcément le bon référentiel pour mesurer l’implosion de la militarocratie algérienne.
    Le 26 juin, bouteflika a limogé le chef de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) c’est à dire le chef de la police algérienne.
    et le 3 juillet il a limogé le chef de la gendarmerie algérienne.
    Autrement dit il a décapité l’appareil sécuritaire algérien.
    Ces deux postes sont des postes politiques tout autant qu’opérationnel.
    Disons que c’est un peu comme si on avait dégagé les ministres de l’intérieur et de la défense en même temps que les chefs d’état major, pour ne garder qu’un chef d’état major des armées tout puissant.

  3. jyb dit :

    Le post est largement en deçà de la réalité parce que outre les généraux de nombreux officiers supérieurs ont été limogés, de même que des douaniers, ou encore que le directeur de la caisse de retraite militaire, le directeur des finances au sein du ministère de la défense etc.

  4. jyb dit :

    petite subtilité de l’ère boutflika : le président est chef suprême des armées au titre de la constitution MAIS Boutflika détient également le portefeuille de la défense nationale depuis son arrivée au pouvoir en 1999.

    • Alekc971 dit :

      Vous comme moi savons que M.Bouteflika ne détient pas le pouvoir, ce n’est que la figure de proue d’un pouvoir gérontocratique. Les vrais détenteurs du pouvoir sont apparus lors de la survenue de l’AVC du président en 2013. La vraie nature du pouvoir, c’est la DRS (l’Etat dans l’Etat) qui se cache derrière des façades institutionnelles. Le décret présidentiel de limogeage du directeur de la DRS ,Mohamed Mediene, dit « Toufik » n’a jamais été publié.

  5. jyb dit :

    @laurent lagneau
    le général de corps d’armée commandant la garde nationale est toujours en place (à l’heure ou j’écris)

    • Kadji dit :

      Vous vouliez sans doute dire la garde républicaine ,la garde nationale n’existe pas.

      • jyb dit :

        @kadji
        oui merci. le général ben ali en poste depuis 2015.

        • Auguste dit :

          Sauf erreur Ben Ali a remplacé Melliani la semaine dernière.

          • jyb dit :

            @auguste
            ?? ben ali a remplacé Ahmed moulay melliani en 2015.

          • Auguste dit :

            Encore une fois mélangé les pinceaux.Boutef avait pensé mettre Ben Ali à la place de Salah.Il a du se souvenir du coup d’état de 2015 (limogeage de Melliani) et a préféré le garder à la Garde Républicaine.
            Ta gueule Auguste!!!!!!!

  6. Math dit :

    Mais qui détient le pouvoir dans ce pays? En tous les cas, je n’ai pas l’impression que le pouvoir est « à portée d’engueulade ». Ca semble aussi fran ce mac qu’en France. Pouvoir occulte avec droit de censure.

    • Le Breton dit :

      Un algérien vous dirait que le pouvoir algérien est détenu par fafa qui tiendrait toujours le pays depuis l’indépendance.

      • Alekc971 dit :

        Les algériens sont convaincus que les français dirigent toujours l’Algérie, qu’ils n’ont jamais réellement obtenu leur indépendance. Ils versent décidément dans le complotisme.

        • jyb dit :

          @alekc971
          oui et non… Le fait est qu’il y a eu (qu’il y a encore ?) au sein des nationalistes algériens des cadres qui sont restés proches ou en connexion avec la France. La rue algérienne les a appelée hezb franca (le parti de la France)
          historiquement cette distinction vient des militaires français algériens du fln par opposition aux cadres « arabes » du fln formés en égypte, en urss etc

          • Alekc971 dit :

            Effectivement avec entre autre parmi eux le fameux général Nezzar, ex officier de l’armée française, qui avait maté les révoltes de 1988 dans la sang, pour ensuite devenir CEMA.

      • lol dit :

        si fafa est au pouvoir pourquoi les algériens n’achètent pas leurs armes de chez fafa (secteur stratégique)?!!!!! et pourquoi la politique étrangère n’est pas alignée sur fafa?!!!!

      • reverjovial dit :

        Tjrs la bonne excuse du bouc émissaire pour camoufler 60 ans de dérive.

        • lol dit :

          les algériens ne disent pas ça pour le bon plaisir des français (les HARKIS sont au pouvoir) , et on ne peut pas nous en vouloir ex: cette semaine la Guinée équatorial on voulu sortir du franc CFA, et la France a clairement menacé le président guinéen. en plus ceux qui dirigent en France sont pourris aussi même si il ne sont pas généraux

    • Alekc971 dit :

      Votre questionnement sur les structures du pouvoir algérien :
      https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/culturesmonde-du-jeudi-27-septembre-2018

  7. jyb dit :

    La question n’est pas de savoir qui va succéder à boutflika, mais de savoir de quel clan, la personnalité choisie, oups je veux dire élue va-t-elle se revendiquer…fln ou rdn.
    Quoiqu’en dise la presse algérienne (al watan) le chef d’état-major de l’anp (armée nationale populaire) le général ahmed gaid salah est bien toujours bien placé.

    • Auguste dit :

      Serait-ce Salah la tête pensante de la tentative de coup d’état 2015?.En tous cas Boutef lui a coupé l’herbe sous le pied en limogeant tous ses pions…au cas ou…

  8. Eric dit :

    Entre un président qui a tout du zombie et un chef d’état-major qui frise les 80 ans, on ne peut pas vraiment dire que la jeunesse et l’avenir soient au pouvoir en Algérie… Quant aux problèmes de corruption, c’est malheureusement d’une banalité affligeante dans ce pays, où la classe dirigeante politique et militaire est une vraie mafia.

  9. Robert dit :

    Les vaillants djounouds ne tarderont pas à venir nous faire bénéficier de leurs talents en France, comme des millions de leurs compatriotes.

  10. Polymères dit :

    Tic tac, tic tac tic tac, tic …

    • Robert dit :

      Polymères,
      C’est le bruit du temps qui passe ou celui d’une minuterie de bombe que vous vouliez signaler ?

      • Polymères dit :

        Faut-il vraiment dissocier l’un de l’autre quand on connait comment peuvent basculer les pays musulmans?
        De plus l’Histoire de l’Algérie, ses problèmes, son emplacement fait que les choses peuvent vite déraper.
        Mon tic-tac se basait sur l’approche de la fin de l’ère Bouteflika et ce qui viendra derrière peut être dangereux pour le pays, donc effectivement on pourrait évoquer une bombe à retardement.
        De toute façon, moi personnellement je suis convaincu que ce pays explosera dans les 20 ans à venir, démographie qui grimpe, société qui ne change pas, économie soutenue par la rente pétrolière qui s’épuise, etc. Est-ce que cela sera comme durant la guerre civile, ou alors que cela sera plutôt un scénario proche de ce qu’on peut voir au Venezuela? Nul ne peut le dire, mais toute perturbation dans un pays musulmans conduit bien souvent à profiter aux extrémistes religieux qui quand ils prennent les armes, se transforment en djihadistes. La situation au Sahel, en Libye n’aidera pas.

        • Robert dit :

          Polymères,
          Je sais que la colonisation de l’Algérie, en réalité la fondation de ce pays, s’est imposée après la campagne militaire sous Charles X, et que ce qu’a fait la France permet aujourd’hui aux algériens de pleurnicher contre le colonisateur honni sans lequel ils seraient dans le désert. Mais je me demande si les fortunes sacrifiées pour tenir cette colonisation, qui auraient été bien utiles pour améliorer l’ordinaire des travailleurs et des paysans français, les milliers de morts des deux camps tout au long de celle-ci, l’échec finalement d’en faire des départements français, culture et religion à jamais incompatibles, et maintenant le masochisme français d’accepter chez nous tous ces envahisseurs, mendiants ingrats et fauteurs de trouble, ne font pas penser que cette colonisation n’aura servi qu’à justifier pour les arabo-musulmans et tous les révolutionnaires de ne pas avoir à critiquer une culture et une religion qui, partout dans le monde, échoue à proposer un modèle de société moderne, au sens technique du terme je ne parle pas des pseudos droits, et à qui il ne reste que la haine et la violence comme langage?
          Finalement, la colonisation aura été une bénédiction pour les arabo-musulmans et une malédiction pour la France.

  11. Bravo-Charlie dit :

    Barbaresque tu es, barbaresque tu restes.

  12. Reality Checks dit :

    Cet article appelle quelques précisions.
    .
    Tout d’abord il est évoqué ici une saisie de cocaïne de 700kg.
    C’est exact.
    .
    Ce genre de saisie arrive de façon récurrente en Europe, mais en Algérie c’est une première (ce qui est plutôt bon signe). 9
    .
    Cependant il est inexact d’affirmer que cette saisie a eu lieu à Oran, en Algérie.
    .
    Le cargo contenant cette quantité de drogue en provenance du Brésil a été découvert à Valence, en Espagne. Ce cargo avait pour destination Oran mais n’est jamais arrivé.
    .
    Grâce à la coopération entre services européens et algériens, la marine nationale Algérienne à intercepté et arraisonné ce cargo en mer, avant son arrivée en Algérie et une enquête à été diligentée immédiatement . Elle est en cours, et se repose sur une coopération entre plusieurs pays, comme il se doit dans ces cas là.
    .
    L’ex patron de la police qui a été effectivement démis de ses fonctions à la suite de cette interception avait fait une déclaration télévisée à la presse sur ce sujet qui a été jugée maladroite au regard du respect dû au secret de l’instruction, c’est ce qui explique son limogeage brutal nonobstant certaines rumeurs saugrenues qui circulent ici ou là.
    .
    Par ailleurs le Président a opéré un large mouvement de personnel dans les échelons supérieurs de l’armée, avec des changements naturels à la têtes de certains commandements de régions ou de corps qui étaient occupés de longue date par des officiers généraux ayant atteint ou approchant l’âge de retraite.
    .
    Ce genre de changements existent dans toutes les armées du monde et constituent un renouvellement logique.
    .
    Comme dans beaucoup d’armées au monde, dans un souci d’efficacité opérationnelle certains postes de commandement bénéficient d’une marge de manœuvre certaine en termes de gestion.
    .
    Une fois les changements opérés dans les postes clés évoqués ici, un audit exhaustif de la gestion sortante est naturellement enclenché c’est une procédure normale dans de nombreux pays du monde.
    .
    En cas de doute sur certains actes de gestion des enquêtes peuvent être enclenchées dans le respect de la présomption d’innocence et des lois de la République.
    .
    Mais tant que la justice ne s’est pas prononcée définitivement, les lectures de la presse, y compris Algérienne, sont de pures spéculations sans fondement, qui s’expliquent par le fait que le silence de la justice militaire laisse place à la rumeur dans les tabloïds locaux, qui bénéficent d’une liberté de ton totale s’en servent pour vendre du papier journal.
    .
    Ce qu’il faut retenir de tout ceci c’est que l’Algérie est un état de droit, dans lequel personne n’est ni au dessus ni en dessous des lois, et que la justice suivra son cours dans la sérénité et en dehors de toute pression politique.
    .
    Pour le reste les spéculations continueront un temps mais au final elles n’affecteront nullement la bonne conduite des procédures d’usage, qui seront menées à bon port et comme il se doit.

    • Robert dit :

      RC,
      Ravi de vous retrouver avec votre magnifique langue de bois.
      Vous serez un des derniers défenseurs d’un régime qui coule, ça mérite le respect.

    • fgico dit :

      bigre çà c’est de l’information officielle
      Donc tout est bien
      Pourquoi autant de jeunes et moins jeunes veulent quitter ce beau pays démocratique et en pleine évolution, à la tete duquel de jeunes et efficaces politiques sont aux manettes??…

    • Faust dit :

      Rires
      franchement là c’est tiré par les cheveux quand même , Alger aussi a son usine a trolls

    • Tremah dit :

      « Ce qu’il faut retenir de tout ceci c’est que l’Algérie est un état de droit, dans lequel personne n’est ni au dessus ni en dessous des lois, et que la justice suivra son cours dans la sérénité et en dehors de toute pression politique. »

      Merci pour cet intermède comique:

      – Algérie classée 136ème dans le classement RSF sur la liberté de la presse
      – Algérie parmi les 10 pays les moins respectueux en matière de libertés fondamentales selon le « human freedom index »
      – Algérie à la 41e position (sur 54) du classement des pays du continent africain selon leurs performances en matière d’application de l’État de droit, dans le rapport annuel sur la gouvernance des pays africains établi par la Fondation Mo Ibrahim.

      Et je pourrais vous en citer une dizaine de classements de ce genre. Ne vous fatiguez même pas à m’expliquer que tous ces classements sont produits par des officines mondialistes cherchant à « déstabiliser » le glorieux gouvernement algérien qui a apporté la prospérité à son peuple.

      • Reality Checks dit :

        Je me contenterai de vous inviter à lire de votre propres yeux la presse locale, et de faire un tour de piste des caricatures postées dans nos journaux.
        Il vous sera difficile de venir ensuite affirmer que la liberté de ton n’est pas TOTALE, c’est un constat que quiconque peut faire aisément, que ce soit en consultant la presse francophone ou arabophone.
        Ensuite, cela devrait vous édifier sur la qualité des classements que vous évoquez, et qui sont tous plus farfelus les uns que les autres.
        Croyez vos propres yeux, et ayez confiance en votre bon sens, c’est la seule chose que j’aie à dire.
        PS: Par exemple, RSF, dirigée par Robert Ménard et sa troupe, pour ce qui est de l’Algérie, il suffit de connaître ce background et savoir additionner 1+1 pour se rendre compte de qui on parle et juger de leur motivations sur ce sujet….
        Nous ce qui nous importe en Algérie, pour nous mêmes, c’est que cette liberté est réelle, même si son sensationnalisme effréné nous agace parfois, la presse demeurera libre.

    • Goulag dit :

      Tous corrompus ! J’ai cru que vous parliez de la Suisse…

    • lol dit :

      701 kg, en plus les espagnols ont ouvert le conteneur et l’ont fermé avec un nouveau numéro de scellé sans la présence du capitaine! au lieu de saisir le conteneur sur place, il le laisse aller à Oran et prévienne l’armée au lieu de la police ou les douanes!!!!!!!

      Ça ressemble à un cadeau fait occidental fait à l’armée algérienne, on a pas encore vu la contre partie

    • Polymères dit :

      En Algérie? Tout va bien, comme toujours avec Reality check.
      Par contre je reste surpris qu’il n’a pas évoqué la France pour expliquer certaines choses ou se détourner d’autres choses.

      • Alain d dit :

        Le moment est mal choisi, l’Algérie plonge, donc toutes les branches pour éviter la noyade sont utiles, et les françaises sont puissantes !

    • ClémentF dit :

      Assurément ce que j’aurais lu de plus drôle aujourd’hui, merci pour ce moment.

    • EchoDelta dit :

      Pour tenir ce discours vous n’avez jamais du y mettre les pieds… Ou alors vous parlez d’un pays imaginaire !!

    • reverjovial dit :

      Vous vous contredisez, vous dites que le cargo rempli de drogue a été découvert a Valence en Espagne et plus loin vous dites que c’est la marine algérienne qui l’a arraisonné ?

  13. Thaurac dit :

    Mise en place d’un système de corruption à l’échelon national, et pendant ce temps, le peuple est privé de tout.
    Ne cherchez pas où sont partis toutes les ressources pétrolières qui auraient faire enter l’algérie dans le pays industrialisés depuis bien longtemps.
    Curieux de connaitre les comptes off shore de ce magouilleurs

  14. petitjean dit :

    Qu’est devenue l’Algérie après plus d’un demi siècle d’indépendance ?
    Ce pays n’est jamais parvenu à atteindre l’autosuffisance alimentaire depuis l’indépendance ! (l’Algérie consacre le quart de ses recettes en hydrocarbures – ses seules recettes –, à l’importation de produits alimentaires de base.)
    l’Armée est au pouvoir et favorise l’islamisation du pays.
    La jeunesse n’y a aucun avenir et vient en masse chez l’ancien colonisateur. On doit être à plus de 300 000 visas chaque année !
    « Le noyau de profiteurs gravitant dans l’entourage du président Bouteflika a entrepris d’épurer l’armée et les forces de sécurité de tous ceux qui ne lui ont pas fait allégeance. Son but est de mettre au pouvoir l’un des siens, en s’alliant au besoin aux islamistes qui attendent leur heure. »
    sur l’Algérie, lire l’excellent Bernard Lugan

    • Pravda dit :

      Encore plus étonnant que l’Algerie était le « grenier à blé » de la France, et qu’aujourd´hui ils importent de France ou Russie. Et ce n’est pas une question de manque de main-d’oeuvre

      • Robert dit :

        Pravda,
        La Numidie était déjà le grenier à blé de l’empire romain, mais devant l’arrivée des nomades, cette culture a reculée pour laisser la place à d’autres cultures ou à des pâturages pour le bétail. La France a mis des moyens, humains, financiers et techniques considérables en oeuvre pour rendre son développement à cette culture, et à d’autres, ainsi qu’assécher des marais porteurs de maladies endémiques pour en faire des terres fertiles. L’arrivée au pouvoir du socialisme islamique avec son arabisation forcée a fini de perdre cet atout, obligeant l’Algérie à importer ces matières premières qu’à l’époque de la France ce pays exportait.
        Rappelons que la rente gazière, que la France achetait au dessus du cours mondial, ainsi que du pétrole, sont des cadeaux de De Gaulle, ces territoires se trouvant au Sahara.
        https://www.polemia.com/histoire-de-lafrique-du-nord-de-bernard-lugan/

  15. Carin dit :

    Le CEMA algérien a décidé de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière… ça commence à sentir mauvais pour les nuisibles type ag ghalli et consorts qui sont les patrons de tous les trafics….
    il est probable que tout ces généraux contrôlaient ces trafics et touchaient leur « dîme » pour assurer le passage! Reste encore les autres formes de drogues, les cigarettes, les armes et explosifs, la traite d’esclaves/ migrants, et celle des filles!!!
    Il est également probable que le CEMA algérien soit victime d’un odieux attentat très prochainement, elle a beau être déclarée « religieuse » la pègre reste la pègre, et quand elle a gangrené jusqu’au plus haut de l’etat, il faut passer aux soins durs et intensifs…

  16. eric dit :

    la France devrait prendre l’exemple licencier tout les incompétent qui sont dans ‘armée et la police.

    • Hannibal dit :

      @ eric
      Et dans l’administration, mais ça ferait beaucoup de monde 🙂
      Pour revenir au sujet, lire la revue Moyen-Orient sortie ce mois-ci et dont le dossier principal est justement consacré à l’Algérie.
      Le portrait est réaliste, donc peu reluisant….
      Encore un pays victime de la malédiction du pétrole et de la corruption/incompétence de ses zélites.

  17. Le Breton dit :

    C’est ainsi depuis 1962, rien de nouveau.

  18. didier crevel dit :

    la confiance régne, fenetre d’éjection bloquée avec de l’adhésif , lame de baillonettes protégees.

    • pravda dit :

      La fenêtre d’ejection c’est probablement plus une marquage visuel de contrôle de chambre vide, malheureusement des accidents arrivent même avec des unités française « d’elite ».

    • ClémentF dit :

      Oui, je trouve ça ridicule, manque plus qu’un verrou sur la détente.

    • Garance dit :

      bien vu…le détail qui tue

  19. Wrecker47 dit :

    chez eux aussi le nettoyage est au goût du jour …

  20. vrai_chasseur dit :

    La réalité est que beaucoup d’officiers supérieurs de l’ANP se seraient prononcés en privé contre un 5ème mandat de Bouteflika, estimant sans doute à juste titre que cela allait précipiter le pays dans un leadership incertain et donc malsain, puisque le frère Saïd a publiquement fait savoir à plusieurs reprises que le poste ne l’intéressait pas. Malgré les dénégations de son organe officiel El Djeich sur cette prétendue fausse rumeur, le mal était fait, l’ANP n’a pu éviter les purges entamées par le clan Boutef’ en réponse.
    Beaucoup de clans tiers comme le FNFC (les fils de Chahid de Tizi-Ouzou) sortent maintenant du bois et appellent au retour de ‘Toufik’ (le général Médiene), l-ex-tout puissant patron du DRS, pour les présidentielles d’Avril 2019. La plupart des généraux encore en poste et certains hommes politiques savent qu’ils lui doivent leur carrière.
    L’Algérie est ainsi : tout changer pour que surtout rien ne change.

    • Alekc971 dit :

      Fait intéressant: le décret présidentiel de limogeage du général Médiène n’a jamais été publié. Cela avait été le cas en 2004 lors de la destitution du général Lamari, ex-chef d’Etat-Major des Armées, par son confrère et actuel CEMA, le général Ahmed Gaïd Salah.

  21. Reality Checks dit :

    @jyb

    Je souhaite corriger un certain nombre d’inexactitudes que vous avez véhiculées ci dessus dans plusieurs commentaires:
    .
    1- Dans la constitution algérienne, art 91 alinéa 1 et 2 il est écrit que le Président de la République est le Chef suprême des Forces Armées et le Responsable de la Défense Nationale.
    .
    De tradition en Algérie, la plupart des Présidents ont cumulé la fonction de ministre de la défense, le Président Bouteflika ne déroge pas à cette règle et n’invente rien aussi.
    .
    Il existe un Vice ministre de la Défense, qui exerce par délégation officielle certaines de ses attributions, toutefois c’est le Président, chef de l’Exécutif, qui nomme aux fonctions supérieures des organes de sécurité, civils et militaires (article 92 de la constitution). De tradition, comme partout, il consulte avant de ce faire, et c’est normal.

    2- Vous spéculez sur les postes de patron de la police et de la gendarmerie, ce sont des postes purement opérationnels intégrés à une chaîne de commandement, pas des postes politiques.
    .
    Il existe toujours un ministre de l’intérieur, un ministre de la défense (le président) et un vice ministre de la défense, ces fonctions politiques n’ont pas changé de titulaire, contrairement à vos assertions.
    .
    Le DGSN -chef de la police- chez nous est l’équivalent du DGPN en France me semble-t-il, le commandant de la gendarmerie en Algérie a des attributions plus ou moins similaires au vôtre, ni plus ni moins.
    Changer les titulaires de ces postes opérationnels n’affecte en rien les attributions des ministres de tutelle.

    3- Vous spéculez sur des changements qui ont pu intervenir dans des fonctions subalternes, mais avec du bon sens, il est logique que lorsque des postes supérieurs se libèrent, le mouvement affecte aussi les gens qui sont à l’échelon juste en dessous, c’est un processus organique naturel (le chef s’en va, le sous-chef est promu, le sous-sous-chef prend du galon, etc… c’est pas difficile à imaginer).

    4- Contrairement à ce que j’ai pu lire ici, de nombreux postes de responsabilité n’ont pas changé de titulaires. Simplement certains qui étaient en poste depuis longtemps, et qui ont atteint l’age limite de la retraite (qui n’est pas le même suivant le grade) partent c’est tout. Par exemple, un des officiers généraux commandant de corps partant était au même poste depuis 13 ans et avait atteint l’âge légal de la retraite.
    .
    Par ailleurs il me semble que juridiquement seul le grade de Général de Corps d’Armée, qui est le plus élevé qui existe chez nous, est exempté des règles de limites d’âge, mais seuls un petit nombre d’officiers en fonction ont ce grade (cela ne se compte même pas sur les doigts d’une main, à ma connaissance). Donc l’individu que vous évoquez n’est pas concerné par la limite d’âge du fait de son grade élevé, de surcroît sa promotion est relativement récente (2015).

    5- Il serait bien naïf de croire que des changements opérationnels aussi vastes sont le fruit du hasard, de la conjoncture, ou en lien avec un fait divers ou un calendrier politique quelconque.
    .
    C’est clairement un mouvement technique préparé de longue date, et en Algérie, il est de tradition que ce type de mouvement planifié de promotion, de mise à la retraite, etc, soit rendu public entre 5 juillet et le 1ier novembre de chaque année qui sont deux dates importantes pour nous, c’est comme cela depuis des lustres (c’est un peu comme le 14 juillet en France pour la symbolique de chaque pays). Donc en termes de calendrier, c’est plutôt classique…
    .
    —————-
    .
    Pour le reste je ne peux pas changer le logiciel qui fait que certaines personnes (dont certains de nos propres journalistes) font des interprétations farfelues et sensationnalistes concernant des décisions de changements naturelles et logiques dans la vie de toutes les armées, mais il me semble utile d’inviter tout un chacun à faire preuve de bon sens et éviter les spéculations stériles.

    • jyb dit :

      @reality check
      bien pris. ok pour ces présisions techniques.
      1 – Je ne connais pas le « poids » du poste de vice ministre à la déf mais je vois qu’il est occupé par le cema, Ahmed gaid salah.
      2 – les postes dont nous parlons débordent largement le perimètre administratif ou ops. Les prérogatives économiques et sociales en font des postes politiques. Et c’est d’ailleurs un des angles d’attaque qui justifierait le limogeage de ces généraux. On parle de clientélisme et la presse proche du pouvoir parle d »opération mains propres »
      3 – oui il y un effet mecanique à ces « mouvements » mais ce dont je parle ce sont des officiers supérieurs (colonels pp) qui sont aussi limogés ou sanctionnés.
      4 – non, il ne s’agit pas de mouvements conjoncturels dus à la coincidence des dates de retraite. on parle de limogeage, on parle d’interdiction de sortie du territoire, de poursuites judiciaires et d’incarcération… Si c’est çà la retraite des généraux, je comprends qu’ils fassent du rab.
      5 – pas naïf mais distancié. Nous sommes restés dans le domaine militaire, mais vous voyez comme moi que ces mouvements ont un retentissement dans la sphère civile, dans le monde politique et dans le monde syndical.
      Nous sommes déjà dans l’aprés boutflika. Je l’ai déjà dit, je suis de ceux qui veulent une algerie forte, mais si quelques signes sont positifs ( la liberté de la presse dont vous parlez ou le discours économique du rdn) le système en place est incapable de se reformer (c’est une évidence) et il a perdu aussi sa capacité d’action en tant que pouvoir public.
      signe surprenant et inquiétant d’un baromètre totalement subjectif : le nombre d’algériens qui émigrent vers l’égypte (!?)

  22. berger dit :

    Les armes de la france sont bien placés pour parler des armes de l’Algérie, nous qui leurs avons abandonnés nos frères d’armes supplétifs qui croyaient en nous et en notre parole.
    Massacrés pour la plupart.
    Surtout pas de frères d’armes pour les soldats français.

  23. Wrecker47 dit :

    Un grand nettoyage de printemps s’annonce en Algérie … Il est vrai qu’il est grand temps de nettoyer les écuries d’Augias et les incuries de la maffia en place depuis cinquante ans !

  24. librexp dit :

    700 kg de cocaïne à Oran, ne reste qu’à accuser le Maroc de pervertir la jeunesse algérienne

  25. jean pierre dit :

    il faut lire le dernier de Lugan: « Algérie, l’histoire à l’endroit »

  26. Reality Checks dit :

    Quand je relis les injures et autres préjugés qui pullulent dans les commentaires ci-dessus, j’ai la tentation de rappeler à votre bon souvenir les centaines de scandales de corruption qui secouent votre pays si prompt à donner des leçons, depuis Talleyrand jusqu’à Paul Bismuth, en passant par les milliards des frégates de Taïwan, sans parler des casseroles qui valent à l’ensemble de vos dirigeants politiques de tous bords de subir des perquisitions et autres poursuites…. Y compris ce matin même….
    .
    Puis je me souviens que la part de marché de la France dans le commerce extérieur de l’Algérie est passée de plus de 35pc en 1999, arrivée aux manettes de monsieur Bouteflika, à 9pc en 2018…
    .
    Et je me dis que je serais curieux de le voir réélu pour un cinquième, sixième et septième mandat…… Juste pour voir jusqu’où ira la tendance…..
    .
    Sur ce bonne journée !

    • jyb dit :

      @reality checks
      Bon sang, c’est dingue ce que vous pouvez être français. Parce que se tirer une balle dans le pied pour emmerder la France c’est un truc typiquement franco français comme on en savoure un concentré dans les coms récurrents du blog.
      Hezb franca disais je supra.

    • Flak dit :

      Et la tendance de l’émigration, et pas qu’en France, elle va vers ou…dans mon pays les emigrés algeriens, dont la pluparts sont sans papiers et jeunes n’ont pas la meilleur des reputations loin s’en faut mais a vous lire tout baigne chez vous et le reste c’est de la propagande.
      Quand a vos méthodes enfantines de bourrage de cràve avec comuniqués de langue de bois et autres idioties dans le genre de  »chez vous c’est pire » en vous prennant en plus pour la voix oficielle de l’Algérie, cela doit monter a la tête dêtre un apparatchik d’un régime en fin de course.

    • Robert dit :

      RC,
      Revenez au réel, Bouteflika est mourant, c’est sa famille et sa cour qui dirigent le pays. Et tous ne vivent que sur perfusion de pays qui achètent l’Algérie ou de la France, aides sociales et immigration.
      Toute votre jeunesse rêve de venir en France, pleurnicher et vivre des aides, les anciens combattants réclament notre nationalité et vos retraités commencent à arriver. Je croise tous les jours des dizaines d’hommes adultes préférant venir zoner chez nous que de rester en Algérie. Dans tout le pays, ils doivent se compter par dizaines de milliers. Qu’avez vous fait pour eux ?
      La fierté, il faut en avoir les moyens.