Finlande : Une société est suspectée d’avoir acquis des terrains en vue de possibles actions militaires russes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

81 contributions

  1. opex14 dit :

    Mais, si la Russie envoie ses troupes en Europe, qui va bien pouvoir la protéger de ces ennemies de l’intérieur ?

    • MD dit :

      C’est prévu. Cela s’appelle le MVD ( Ministère des Affaires Intérieures de la Fédération de Russie ), cet organisme qui disposait de ses propres forces. Mais celui-ci n’a conservé que la Direction Principale du Contrôle des Drogues et la Direction Principale des Affaires des Migrations. En effet, voici 2 ans, Poutine a ordonné l’OMON ( Unité Spéciale de Police) et le SOBR ( Unité Spéciale d’Intervention Rapide) créent et encadre la nouvelle Rosgvardia ( Garde Nationale de Russie). toutes ces forces ont été placées sous l’autorité duConseil de Sécurité de la Russie.
      Pour les effectifs ( estimations actuelles) :
      OMON : 10 500 au 15 000 peut-être , rattachés à la Garde Nationale.
      SOBR : 5 000 environ
      Garde nationale : 340 000 personnes

  2. aleksandar dit :

    Complétement farfelue en effet.
    Pas besoin de terrain pour observer le trafic maritime de nos jours.
    Et encore moins pour le contrôler ou l’interrompre.
    Quand a créer en Finlande un base de spetnaz, l’utilité de ce genre de chose m’échappe complétement au niveau tactique ou stratégique, sauf a y installer 5 000 hommes pour disposer d’un volume de forces conséquent.
    Soit l’Occident décadent verse dans la paranoïa, soit la neutralité finlandaise dérange.

    • Jm dit :

      Pour surveiller, je suis d’accord, les moyens différents existent.
      Mais pour le bloquer, cela me semble cohérent.

    • Frédéric dit :

      Vous avez vraiment la mémoire courte ? Doit on rappeler les dépôts d’armes soviétiques disséminés un peu partout en Europe de l’Ouest durant la guerre froide pour les spetnazs ? Dont certains ont étaient oubliés après la fin de celle-ci. Un d’entre eux a fait la une du Provençal dans les années 90 lorsque qu’il a était trouvé lors de la construction d’une autoroute dans les Alpes.

      Et un petit commando suffit pour faire des dégâts, détruire des installations électriques, trucider des officiels et autres sabotages. La Corée du Nord avait (a encore ?) des équipes sur le sol des États-Unis pour frapper des centrales nucléaires en cas de guerre. On voit de nos jours avec le terrorisme que des petites cellules suffisent pour mettre les forces de sécurité sur les dents.

    • dolgan dit :

      20 mecs avec des moyens légers permet facilement de faire dans la zone du déni d’accès maritime et aérien à peu de frais. Répète ça sur divers ilots et tu as un avantage tactique et stratégique énorme en début de conflit.
      .
      Les 20 mecs ont pas besoin d’être des forces d’élite. Par contre pour les déloger, il faut des forces spéciales.
      .
      Il ne s’agit pas d’observation ou de base spetnaz, mais juste d’avoir des endroits connus où envoyer des « touristes » en cas de besoin.

      • aleksandar dit :

        20 mecs avec des moyens légers vont interdire l’accès des navires de l’OTAN a l’est de la mer baltique ?
        Un déni d’accès de zone maritime, vraiment ?
        Vous savez que nous sommes en 2018 ?
        Qu’il existe des missiles anti navire de 1000 km de portée ? Avec un plafond de vol a 40 000 mètres, une vitesse de mach 10 ?
        Faut se tenir au courant un peu.

      • Badaboum dit :

        « Les 20 mecs ont pas besoin d’être des forces d’élite. Par contre pour les déloger, il faut des forces spéciales. »
        2-3 500 kilos ou une batterie de 155 mm peuvent faire l’affaire aussi sur un bout de caillou sans colldam ni imbrication…

    • Eric dit :

      Vous, vous n’avez évidemment pas lu l’article : normal, quand la seule chose qui vous préoccupe visiblement, c’est de dédouaner la sainte Russie et son nouveau tsar. La paranoia dont vous parlez n’est pas le fait de « l’Occident décadent » (terme qui en dit long d’ailleurs sur vos opinions), mais bel et bien des services de renseignement, du gouvernement et accessoirement des médias finlandais. Quant à la neutralité finlandaise, apprenez que ce pays a opéré depuis 1995 un spectaculaire rapprochement avec l’Otan, fournit des unités à la Nato Response Force, et participe régulièrement aux exercices de l’Alliance.

    • olav dit :

      L’occident décadent surveille, au moins en France, son trait de côte par un réseau de sémaphores côtiers. Ainsi des terrains bien placés en bordure du littoral ont une utilité certaine pour observer le traffic maritime. Ceci n’est pas de la paranoïa.

    • John dit :

      Je n’ai jamais compris la notion de « décadence »…
      Je ne vois pas l’intérêt d’avoir un jugement moral sur la situation actuelle…. Surtout quand on connaît le passé.
      La décadence de l’occident et du monde, c’est aussi d’offrir ou au moins d’essayer d’offrir les mêmes droits à tous les citoyens. C’est de laisser chaque personne maître de son corps.
      En dehors de la situation économique des anciennes générations, je n’envie pas grand chose à ceux qui ont vécu par le passé… De quoi êtes vous nostalgiques?

      • Clément dit :

        De la variole ou de la grippe espagnole peut être. Ou des deux guerres mondiales …

      • Lagaffe dit :

        L’occident est forcément « décadent » ou « dégénéré », les militaires américains « terrifiés » ou « peureux », les opposants « traîtres à la patrie », etc… c’est la rhétorique de la propagande russe pour faire miroir à la Russie « triomphante », aux militaires russes « fort et puissants », aux alliés « éblouis et subjugués par le dirigeant le plus intelligent du monde, Vladimir Poutine »… de cette même propagande.

  3. Flak dit :

    Des futures casernes et PC pour les  »petits hommes verts » en virée touristique comme en Crimée ?

    Quoique la Finlande c’est autre morceaux beaucoups d’ultras nationalistes russes la considère come faisant partie de la grande famille des petites nation de la Grande Russie et après Poutine ont vera bien si cette faction ne prends pas le pouvoir en Russie.

  4. Géo dit :

    Il faut regarder la presse française d’avant 1914 : l’on soupçonnait des sociétés allemandes d’acheter des terrains en France à des fins militaires.

  5. famas dit :

    vlad Simo Häyhä te salut !!!

  6. Lassithi dit :

    Bah, les vilains.
    Tiens au fait, quand les chinois achètent des terres arables chez nous, ça n’a rien de stratégique, puisque personne n’en parle…

    • Clément dit :

      @Lassithi
      Vous ne devez pas suivre les bons réseaux, par ce que dans certains endroit le rachat des terres arables par les Chinois fait sacrément parler !

      • Lassithi dit :

        @de Clément
        Merci de me préciser lesquels svp.
        En tout cas, ça ne gêne pas nos gouvernements successifs.

        • Alain d dit :

          « Merci de me préciser lesquels »
          Monsieur le plouc, cherchez donc vous-même puisque que vous affirmez n’imposte quoi !
          Y’a eu du mouvement lors de précédent quinquennat !
          Je vous donne un indice : janvier 2017

          • Lassithi dit :

            Très fier d’être un plouc, car c’est depuis toujours nourri l’abruti, ainsi que le pleutre.
            2017, mais que c’est-il passé ?

          • Alain d dit :

            @Lassithi
            18-01-17 Vote de la loi contre l’accaparement des terres agricoles
            http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/01/19/97001-20170119FILWWW00045-vote-de-ma-loi-contre-l-accaparement-des-terres-agricoles.php

            Sauf qu’il y a un trou dans la raquette.
            Raison pour laquelle une commission parlementaire bosse à nouveau sur le sujet, principalement pour lutter contre les pillages chinois !
            Vous devriez savoir cela puisque vous avez ouvert le sujet
            Donc écrire : « En tout cas, ça ne gêne pas nos gouvernements successifs. » est un mensonge.

            Après les lenteurs de nos politiques, leurs manques d’anticipations, et leurs erreurs (puisque cette loi est imparfaite) sont évidemment critiquables !

        • Clément dit :

          Les publications universitaires et scientifiques dans le domaine des relations internationales et ceux en « agro politique » (ceux traitant de politique internationale et d’agriculture).
          Après en effet, lors de mes études, nos camarades d’Afrique subsaharienne étaient beaucoup plus concerné et au courant de cette question que nous.

    • dolgan dit :

      Ben la chine risque pas de nous envahir avant 100/150 ans …
      .
      Et les coteaux de vigne bordelais n’ont pas un gros potentiel tactique ou stratégique.
      .
      Par contre, les achats étrangers à proximité de sites sensibles sont sans doute étudiés de près (écoute/brouillage tout ça tout ça)

    • BobofFrance dit :

      Quand les Français achetent a tour de bras ailleurs dans le monde,personne n’en parle et on s’en tape. Les chinois achetent les terres et ou le probleme? Le peuple pourra mettre une hyper taxe a l export pour eviter qu’on meurtde faim!

      • sergeat dit :

        OK mais l’UE donne le droit aux chinois d’acheter chez nous,mais la France n’a pas le droit d’acheter en Chine,sauf si les chinois dans un joint venture ont la majorité..
        Comme vous avez compris l’UE est une structure néo-libérale uniquement financière

    • Frédéric dit :

      Ben si, les danois en parlent en voulant bloqué les achats chinois au Groenland – projet de construction d’aéroports et de ports dans des zones isolés qui font titillé canadiens et américains voir même l’achat de l’indépendance de l’île qui passerait sous tutelle économique de Pékin -:)

      Et a tout ceux qui parle des saoudiens ou des chinois, cela n’empêche pas la Russie de faire des magouilles malgré ces tentatives de diversion !

  7. Pascal dit :

    Je vis à Turku, et nous suivons cette affaire avec intérêt, cette société à aussi acheté des navires de guerres finlandais bien sur désarmés mais encore capables de poser des mines, un hélicoptère avait même l’autorisation ( de qui ???) de voler depuis la frontière Russe jusqu’aux archipels sans contrôles !! Il semble que certains acteurs finlandais ne soient pas clairs dans cette affaire, on attends la suite avec la venue de Medvedef.

  8. Duc d'Orléans dit :

    Ou je suis trop naïf, ou je suis trop logique, mais quel intérêt peut avoir la Russie de déclencher une guerre à l’ouest d ses frontières, alors qu’ils ont toute la Sibérie à mettre en valeur ? D’autant plus que ce sera plus facile avec le réchauffement climatique.

  9. Jf dit :

    Et les bi nationaux franco israélien Qui achètent des entreprises des terrains des immeubles en france vous savez bien que c est pour supporter la cause terroriste sioniste

    Mince un tweet antisemite !
    Sera t il publié ?

    Sî vous voulez savoir qui vous gouverne trouvez ceux dont vous avez pas le droit de parler

    Regarder ce qui arrive au théâtre l’ampoule !

  10. Lagaffe dit :

    Ce n’est pas le seul sujet de crise en ce moment entre la Finlande et la Russie.
    La propagande russe essaye de manipuler l’histoire en cherchant à faire passer les victimes de la répression stalinienne pour des victimes de l’armée finlandaise, alliés d’Hitler entre 1941 et 1944.
    http://www.francesoir.fr/actualites-monde/ils-veulent-effacer-les-crimes-staliniens-fouilles-controversees-en-carelie

    • Frédéric dit :

      Cela ne m’étonne pas vu que les rocambolesques histoires sorti pour l’invasion de la Pologne en 39.

    • ScopeWizard dit :

      @Lagaffe
      .

      Trouvez autre chose car cet article de France Soir , qui n’ en est selon moi même pas un , ne vaut pas grand chose dans la mesure où il n’ y a rien de réel que du formel dans l’ affirmation ; l’ un dit ça , l’ autre accuse , le suivant dément , etc , il s’ agit en gros d’ opposer un organe officiel à une ONG dont nous ne savons strictement rien et de supputer sur les intentions probables , possibles ou potentielles des uns ou des autres en s’ appuyant sur un passé qui n’ est plus d’ actualité mais dont certains voudraient bien qu’ il le soit encore et toujours ; désolé mais ce genre de source ne vaut pas un clou , chacun pouvant y trouver en « pour » comme en « contre » ce qui l’ arrange et se renvoyer la balle dans une sorte de ping-pong sans fin .
      Bref , cela s’ apparente beaucoup plus à du baratin propagandiste relayé par les médias aux opinions orientées qu’ à quelque chose bâti sur du concret , sérieux et fouillé ( sans jeu de mots ) .
      .
      En résumé , Memorial , ONG russe de défense des droits de l’ homme , a été fondée par le dissident Andrei Sakharov en 1989 lors de la période Gorbatchev en vue de prévenir le retour du totalitarisme , d’ apporter un soutien aux victimes et de rétablir la vérité sur les exactions commises sous le régime soviétique et notamment durant sa pire période , le stalinisme .
      L’ une de ses enquêtrices ayant été assassinée dans des circonstances troubles après avoir été menacée de mort par le président de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov ( le fils du précédent président élu assassiné en 2004 , musulman et plus grand adversaire de la Russie puis devenu l’ un de ses meilleurs alliés lors de la Seconde Guerre de Tchétchénie ) a permis de la faire connaître .
      Memorial est aujourd’ hui surtout là pour faire la promotion de l’ idéal démocratique version US et il se trouve que comme par le fruit du plus heureux des hasards , ce sont les USA qui la financent , et plus précisément la NED ………..
      .
      Et ça , perso , c’ est le genre de truc qui me gène énormément et m’ empêche d’ accorder quelque crédibilité à une ONG soutenue à ce point par une autre ONG qui en réalité n’ en est pas une ……………………….
      .
      En effet , depuis la fin de la Guerre Froide et l’ effondrement du bloc soviétique , les américains ont désormais transféré leurs opérations d’ influence les plus sensibles vers des ONG dans lesquelles bon nombre d’ anciens responsables des services secrets US se sont reconvertis .
      Ces ONG ( Organisations Non Gouvernementales ) vivent pour la plupart grâce à la fois aux subsides de généreux donateurs , de véritables mécènes qui peuvent ainsi défiscaliser une partie de leurs bénéfices , mais aussi et surtout grâce à des subventions annuelles allouées par le Congrès américain .
      .
      Et c’ est entre-autres le cas de la NED ( National Endownment for Democracy ) , une ONG créée en 1983 , dont le but principal était de promouvoir le modèle démocratique US sur l’ ensemble de la planète ………….
      .
      Elle fut fondée par l’ ex directeur de la CIA sous l’ administration Reagan , William Casey et par son fondateur « officiel » Allen Weinstein ( programme White Propaganda ) , le nom de William Colby lui aussi étroitement lié au CIA circule ;Venezuela , Bulgarie , Nicaragua , Albanie , Haïti , Tchécoslovaquie , etc … sont au nombre de ses interventions visant à « aider » le candidat qui se rapprochait ou partageait le plus la vision de la démocratie selon ce cher Uncle Sam ………….. c’ est à dire , précisons le , celle des néo-conservateurs américains tenants du Néo-Libéralisme qui actuellement s’ avère si bénéfique à l’ Humanité ………………..
      Il faut bien avoir conscience que la NED a aujourd’ hui encore une cible privilégiée qui est devenue sa « bête noire » depuis quelques années : à savoir la Russie de Vladimir Poutine .
      Tant est si bien que depuis 2013 , la NED a dépensé 27 millions de dollars afin d’ aider les opposants à Poutine et de mener toute une campagne de dénigrement de l’ action du président russe aussi bien en Russie , dans les médias , qu’ en Occident .
      Pour une organisation à but non lucratif , mais financée en réalité par rien moins que le Congrès US et dont Démocrates comme Républicains assurent la pérennité , avouons que ça se pose un peu là .
      .
      Donc , pour moi cet article ou prétendu article de France Soir , n’ est que de la m**** , je le répète et j’ insiste à but purement propagandiste comme beaucoup d’ autres , d’ ailleurs …………
      .
      Mais je vous en prie , continuez donc à cogner comme des sourds sur la Russie et surtout par la suite étonnez vous et scandalisez vous qu’ elle ne nous veuille pas que du bien et nous le fasse bien comprendre même si bien évidemment elle ne saurait être absoute de toute responsabilité , elle en a sa part elle aussi .

      .

      • Lagaffe dit :

        Premièrement c’est un article de l’AFP repris par France Soir.
        Ensuite, Le Conseil de l’Europe a décerné le prix des droits de l’homme Vaclav-Havel 2018 à Oïoub Titiev, un des responsables de l’ONG Memorial, actuellement emprisonné à Grozny.
        Le soutien à Memorial est un message à toutes celles et ceux qui travaillent en Russie pour affirmer les principes de l’Etat de droit et des droits humains y compris ceux à l’étranger qui aident Memorial dans ses ses recherches (comme le CNRS français par exemple ou les historiens finlandais dans l’article de l’AFP).
        Memorial a le soutien de 300 parlementaires des 47 pays membres du Conseil de l’Europe. Reprendre la propagande russe sur « l’ONG aux ordres de la CIA » pour essayer naïvement de salir près de 30 ans de travail d’historiens ne marche pas.
        A l’inverse vous ne dites pas un mot sur La Société militaire et historique russe (RVIO), organisation créée par Poutine pour « ré-informer » sur l’histoire russe, falsifier la biographie de Poutine, réhabiliter Staline et financer des oeuvres et films à la gloire de l’URSS (comme le film « Les 28 de Panfilov » basé sur un mythe)… à la plus grande honte des historiens russes. La machine de propagande du Kremlin attache une grande importance à ce que Vladimir Medinski, ministre de la Culture de Russie, qualifie de « mythologie historique ». Selon ces idéologues et propagandistes du poutinisme, l’histoire de la Russie est le lieu et l’objet d’un complot de l’étranger qui viserait à culpabiliser et frapper d’impuissance la défunte superpuissance. Nonobstant Lénine, Trotsky, Staline et consorts, les crimes du communisme et les millions de victimes du Goulag, il faut la réécrire de manière positive. En juin 2007, Poutine convoque un groupe d’historiens au Kremlin et il leur communique des instructions sur la manière dont le passé russo-soviétique doit être présenté et enseigné aux jeunes générations et menace de censurer les éditions qui publieraient des manuels « non patriotiques ». En mars 2013, il ordonne la rédaction d’un nouveau manuel historique écrit sous la direction de Vladimir Medinski. Parallèlement, deux organisations sont chargées de faire la police dans le monde des historiens : la Société d’Histoire russe, dirigée par Sergueï Narychkine, ancien du KGB, président de la Douma (2011-2016), nommé ensuite à la tête de l’espionnage russe (le SVR) et la Société d’Histoire militaire présidée… par Vladimir Medinski, ouvertement révisionniste, célèbre pour sa détestation de l’art contemporain qu’il juge « dégénéré » au contraire de l’art héroïque et pompier soviétique et les poursuites judiciaires lancées par son ministère contre tous ceux qui remettent en cause la vision néo-soviétique et propagandiste de la « grande guerre patriotique ». Medinski a forcé le directeur des Archives nationales, qui a révélé des falsifications historiques, a présenté sa démission.

  11. Nicolas dit :

    Russie, russie, mais aussi Russie, russe, ou encore LA russie, La Russie, mais aussi russie, et parfois RUSSIE, d’autre fois russie, rarement russie Russie, bon sinon on a russie, ou Russie, après à part RUSSIE et RUSSIE je vois aussi UNE russie, russie tout court, et pour finir russie, et après la russie.

    • datamo dit :

      Vous avez remarqué vous aussi

    • Pierre dit :

      Bonjour j’ai aussi remarqué que Russie, russie et russie, sans oublier russie et russie. Mais ce n’est pas que sur ce blog, que j’apprécie cependant suffisamment pour le lire quotidiennement sur les autres themes, c’est sur 90% des journaux et sites mainstreams, tous les jours.
      Ou on apprend aussi dans les commentaires que la propagande russe veut changer l’histoire pour réhabiliter staline (car bien sur les russes sont toujours communistes et stalinieens, car ils sont russes et que leur patron est un ancien du KGB, alors que jamais les US ne nomment des anciens de la CIA ou des banques à des postes politiques de tres haut niveau et alors que par ex la propagande americaine et occidentale, elle, respectent bien sur une pure neutralité historique (par ex les narratives sur l’irak et ses ADM, la syrie et ses gentils rebelles democratiques, la lybie et son mechant dictateur-qui-distribue-du-viagra-pour-violer-son-peuple et la totale absence de couverture pour le yémen et nos gentils amis saoudiens qui s’y embourbent et realisent massacre sur massacre) Neutralité historique et bienveillante honnète et équilibrée. Car nous sommes les good guys pour les siècles des siècles.
      On apprend aussi que la russie envahit, se positionne et agresse des tas de pays avec leur 12 bases à l’étranger, alors que les occidentaux, US/OTAN avec leurs 800 bases à l’étranger repondent aux multiples invitations de gentils partenaires pour la paix par exemple en irak, syrie, afghanistan, lybie, mali, etc. .
      Et on apprend aussi dans les commentaires que la russie se prépare encore et toujours à envahir l’europe de l’ouest avec couteau entre les dents et bases secretes du vampire poutinesque, mais guère de commentaires sur le gladio et ses descendants qui ne vivent plus, depuis l’ecroulement de l’urss et des fantasmes US qu’aimait tant le complexe militaro-industriel dont parlait Roosevelt avant de casser sa pipe, que par la crainte à entretenir de russie, russie, russie.
      Tout çà pour que l’otan puisse encore pomper pouvoir et fric en chantant à l’alliance defensive sans le sou, car nous sommes les good guys

  12. 341CGH dit :

    On se demande bien qui aurait intérêt à déclencher une guerre en Baltique par où passe le gazoduc Northstream. Ce gazoduc est une précieuse source de devises pour la Russie (avec des clients solvables, pas comme l’Ukraine) et un approvisionnement vital, au vrai sens du mot, pour tous les riverains de la Baltique.

    • Lagaffe dit :

      C’est justement parce que ce gazoduc est vital pour ses clients que Poutine sait qu’il peut faire ce qu’il veut sans craindre de réaction, mieux encore il a affirmé lui-même vouloir assurer la sécurité du gazoduc Northstream et de la Mer Baltique « à n’importe quel prix » en critiquant le rapprochement de la Finlande de l’OTAN. Ce qui explique la multiplication des provocations contre la Finlande et la campagne de propagande contre ce pays.

      • datamo dit :

        Évidement !!
        La Russie investit des sommes colossales dans une infrastructure vitale (le gazoduc Norstream) et elle s’amuserait à déstabiliser la zone concernée.
        A qui voulez vous faire avaler une co…rie pareille ?
        On sait très bien qui profiterait d’une déstabilisation de la baltique pour refourguer son gaz de schiste plus cher que le gaz russe à l’europe.
        Les ricains feront tout pour nous obliger à raquer.

        • Alain d dit :

          @Datamo
          Mais pourquoi donc, par exemple, en 2013, « la Päques russe », la Russie s’est introduit en Suède avec 4 chasseurs et 2 bombardiers stratégique ?
          Etait-ce pour jouer à la dinette ?
          Parce que NorthStream1 est opérationnel lorsque les russes font leur exercice simulant une frappe nucléaire sur la Suède. Et tout était apparemment cool puisque la Russie n’avait pas encore envahit l’Ukraine.
          http://www.opex360.com/2013/04/26/laviation-russe-a-simule-lattaque-de-bases-militaires-suedoises/
          Votre argumentation est donc démentie par les faits !
          On ne peut avaler vos conneries !
          Faites donc un gros effort svp, et d’ici une quinzaine d’années, peut-être serez au top pour le baratin !
          Entrainez vous donc avec Aleksandar :>))

          • datamo dit :

            Le pire serait de sombrer à votre niveau affligeant de baratin.
            J’ai rappelé ce que j’avais à dire sur le sujet et vous laisse à votre autosatisfaction qui visiblement vous réjouis tant.

          • Alain d dit :

            @Datamo
            Mais comment Kaliningrad est donc actuellement ravitaillé en hydrocarbures ?
            Et comment cette base militaire serait ravitaillée en cas de clash, OTAN-RUSSIE?
            Kaliningrad est alimenté par un gazoduc qui passe par la Biélorussie et la Lituanie.
            En 2004, la Russie (encore en train de se chamailler avec l’un de ses voisins) avait coupé le gaz à la Biélorussie, ce qui avait impacté rapidement Kaliningrad.
            Comment la centrale électrique au gaz serait alimentée?
            Y’a pas de liaison entre le NorthStream1 et Kaliningrad.
            Et même si la Russie finançait un tel projet, elle n’en a pas la moyens, les tuyaux North Stream 1 et 2 passeraient toujours devant l’Ile de Gotland.

          • ScopeWizard dit :

            @Alain d
            .

            Mon pauvre Alain d , vous êtes de plus en plus lamentable de connerie , j’ espère pour vous au moins un tant soit peu assumée ; soit vous racontez n’ importe quoi , soit vous vous en prenez au positionnement de votre contradicteur , mais jamais vous n’ avez su ou voulu débattre à armes égales .
            .
            Et c’ est bien là que se situe l’ essentiel du problème ; les gens comme vous ne pratiquent pas le débat d’idées mais sont en revanche beaucoup plus enclins à l’insulte et à l’exclusion , allant souvent de pair avec des menaces dès qu’on présente un fait ou un point de vue différent de la doxa à la con actuellement en vigueur , ainsi on se voit accusé d’être un traitre à une vitesse plus rapide encore que celle de la lumière , un russe ou que sais-je , et les sous entendus d’épuration souhaitable à venir fusent tout azimut tout aussi vite .
            Sans oublier l’insulte qui fait bien entendu partie du package ……………
            Vous pourriez au moins faire preuve d’ intelligence et respecter les idées des autres tout en vous efforçant de démontrer éventuellement leur inanité , par des faits , des contre arguments autant valables que recevables : ni insultes , ni diffamation , ni menaces ; tout cela vous fait juste passer pour un gamin inculte et à l’ éducation plus que douteuse tout juste bon à taper comme un sourd sur une enclume pour la faire gondoler ; désolé mais c’ est nul ………….
            .
            Les russes ont osé violer l’ espace aérien de la Suède ?
            Et alors , la belle affaire ……………..
            Les USA ont au moins violé l’ espace aérien de l’ URSS à 3 ou 4000 reprises et je ne sais combien de fois celui de la Russie et même celui de leurs alliés , notamment par de fréquents survols effectués pour le compte du gouvernement américain via les plus importantes agences de renseignement comme la CIA ou la NSA par des avions U-2 ou SR-71 ………..
            Nos Mirage F1 et IIIE ont décollé un nombre incalculable de fois sur alerte à cause de leurs incursions , dues notamment à notre programme nucléaire tant civil que militaire .
            .
            Et si vous pensez que tout cela était amical , permettez moi de vous faire remarquer que vous vous fourrez le doigt dans l’ œil au moins jusqu’ en Chine ……………….

    • 341CGH dit :

      @ Lagaffe
      Vous nous servez un joli sophisme. Selon vous la Russie serait prête à perdre des revenus gaziers, élevés et garantis pour… quel bénéfice ?
      Je rejoins « Duc d’Orléans » ci-dessus qui fait observer que les Russes ne manquent pas, à l’est, d’espaces intéressants (agricoles fertiles, miniers de toutes sortes). Espaces qui devraient, de plus, bénéficier du réchauffement climatique.
      .
      Mais sortons un peu du sujet Baltique (et donc des schémas intellectuels gelés par la Guerre Froide). Notons que le réchauffement climatique est favorable aux Russes : l’on peut dès lors imaginer que la puissance dominante du 20ème siècle vit assez mal la perte inéluctable de sa domination et l’émergence d’une entente eurasiatique dont l’Amérique sera exclue.

      • Duc d'Orléans dit :

        Merci de votre soutien. Vous imaginez la tête des locataires de la Maison Blanche si un jour, sous une forme quelconque, un bloc se créait du détroit de Gibraltar au détroit de Behring. En quelque sorte l’Eurosibérie dont certains ont parlé dans le temps.

      • 341CGH dit :

        Je pense que ça arrivera inéluctablement parce que nous sommes complémentaires. Non pas un « bloc » mais une entente entre Nations souveraines.
        Pour les Russes l’expertise de nos entreprises pour mettre en valeur des ressources dans des zones dépourvues d’infrastructures, pour nous le moyen de nous dégager enfin de l’Afrique et de ses irrémédiables guerres tribales, le moyen aussi de passer facilement par l’Océan Arctique pour nous occuper comme ils le méritent de nos territoires du Pacifique, du moins ceux qui voudront rester français.

    • Lagaffe dit :

      Déclaration du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, dans un entretien donné à l’agence TASS, le 24 juillet dernier.
      « Le fait que la Finlande et la Suède soient entraînées dans les structures de l’Otan est très préoccupant. Un accord a été signé en mai pour leur participation à part entière aux exercices de l’Otan, qui a obtenu un accès sans entrave à leur espace aérien et à leurs eaux territoriales », a en effet affirmé M. Choïgou (ce qui est un mensonge, ces pays n’ont donné aucun droit d’accès à l’OTAN !). « Ces mesures prises par les collègues occidentaux ont conduit à la destruction du système de sécurité mondial existant, engendrent la méfiance et nous obligent à prendre des mesures d’intervention », a-t-il ajouté.
      Le 11 mars 2016, Sputnik, l’agence multimédia russe financée par le Kremlin, a annoncé qu’elle suspendait ses activités en finnois : « les éditeurs du site de propagande pro-Poutine n’ont jamais vraiment bien maîtrisée la langue, rendant cocasse la lecture des articles. Et puis, les lecteurs n’ont pas accroché, échaudés par l’histoire, les Finlandais, marquée par deux guerres avec l’encombrant voisin de l’Est, savent, depuis longtemps, se méfier des informations venant de Russie. »
      Cette résistance aux tentatives de déstabilisation russes, affirme-t-on à Helsinki, est l’une des raisons pour lesquelles la capitale finlandaise a été retenue pour héberger le nouveau Centre d’excellence européen de lutte contre les menaces hybrides.
      En Finlande, le gouvernement s’étonne que le reste du monde semble seulement découvrir l’ingérence permanente et le pouvoir de nuisance de Moscou.
      Des personnalités politiques, diplomates, directeurs de think-tank, scientifiques… ont co-signé un communiqué en début d’année exigeant de leur gouvernement d’intégrer l’OTAN afin de renforcer la défense du pays car la Russie a montré ce qu’elle « savait faire » en Géorgie et en Ukraine, « il n’est plus possible d’agir comme si l’Europe du Nord était encore neutre, si jamais la Russie devait agresser un État européen ou affronter directement l’OTAN elle catégoriserait les finlandais comme ses ennemis et n’hésiterait donc pas à leur passer dessus. Si la Russie s’engageait dans une agression dans les pays nordiques ou dans la Baltique, elle impliquerait inévitablement la Finlande en termes militaires. C’est pourquoi notre politique vis-à-vis de la Russie doit être préventive pour prévenir les conflits avant le conflit. ». « La Russie a ouvertement violé le droit international et les principes de l’OSCE qu’elle a négociés et acceptés » elle « augmente son équipement et menace d’utiliser des armes nucléaires.»
      La rhétorique de la Russie repose sur sa volonté de maximiser sa liberté d’action militaire dans toutes les situations possibles en Mer Baltique.
      Le président de la Finlande a ainsi notamment déclaré que les vols militaires russes devaient éviter d’éteindre leurs dispositifs d’identification en survolant la région.
      La Russie a ignoré la demande.
      Selon Jarno Limnéll, professeur à l’Université de Aalto, et spécialiste de cyber-sécurité, « la Russie s’est montrée plus active et plus agressive » depuis deux ans dans le domaine de la cyber-activité et de la guerre de l’information. « Les Russes sont en train de tester les limites sur ce terrain », selon lui.
      La Finlande, qui partage la plus longue frontière de l’Union européenne avec la Russie, a publié le 17 juin un livre blanc dans lequel le gouvernement dit « ne pouvoir exclure » une agression militaire de son puissant voisin depuis l’annexion de la Crimée par Moscou en mars 2014. « La Russie utilise un large éventail d’instruments militaires et non-militaires pour défendre ses intérêts (…). Le recours à la menace ou à la force militaire contre la Finlande ne peut être exclu », avance le rapport.
      Néanmoins la Finlande « aspire à conserver des relations stables » avec la Russie et le ministre des Affaires étrangères, Timo Soini, a dit écarter l’hypothèse d’une « menace imminente » en provenance de l’Est.

      • datamo dit :

        So what ?
        Ce que met en lumière votre contribution c’est l’Otanisation à marche forcée de la baltique.
        Que cela suscite l’aigreur des Russes et des contre mesures est un fait , et d’ailleurs c’est surement un des objectifs de la manœuvre.
        Le verbiage qui prétend l’habiller n’est que la resucée de ce qui nous est servi constamment concernant la « menace » de la Russie.
        Cette montée des tensions est très défavorable au commerce et donc à la pérennité de l’investissement Northstream.
        A qui profite le crime ? à ceux qui veulent tordre les doigts des européens pour leur vendre leur gaz à la place du gaz russe.

  13. Le Glaive dit :

    Lorsque l’Arabie Saoudite achète des pans entiers de l’économie française et des terrains dans le sud de la France ( à partir desquels elle pourrait éventuellement surveiller les activités de nos forces en Méditerranée ), lorsqu’elle arrose généreusement les banlieues françaises d’argent salafiste, il ne se trouve jamais le moindre expert de l’OTAN pour avoir des crispations stomacales et des poussées de sueurs froides. La paranoïa atlantiste n’excuse pas tout.

  14. lxm dit :

    Les remèdes sont connus depuis longtemps.
    Interdire la double nationalité, et interdire toute détention supérieure à 50% d’un actif sur le territoire national par un étranger.

  15. Thaurac dit :

    Cela existe depuis des années dans les pays nordiques, on en parle que maintenant

  16. pepel_WASSKA dit :

    Pour installer une base avancée ? Un dépôt de munitions ? Des casernes ? Construire une piste d’atterrissage ?
    La Russie a déjà tout ce qu’il faut à Kaliningrad, et ils ont une flotte navale plus que capable de surveiller tout ce qui se passe dans la Baltique. . Je ne vois pas trop bien quel est l’intérêt stratégique, là…

    • grosminet dit :

      La position de Turku permet de mettre un flingue sur la tempe d’Helsinki,Stockholm,Tallinn et même Riga sans que personne ne puisse rien y faire,car l’Otan aurait déjà fort à faire avec Königsberg (qui vise directement la Pologne,la Lituanie,et indirectement Suède,Danemark,Allemagne….)

      mer Baltique vérrouillée,et plusieurs membres européens de l’Otan ou alliés mis en joue…..

      quelques Iskander là bas en vitesse (car ce ne sont ni les finlandais,ni les baltes qui auront le temps et les moyens de faire quoi que ce soit pour l’en empêcher ) en plus de ceux déjà en place à Königsberg….ça y’est,vous voyez le tableau????

      • aleksandar dit :

        Vu l’allonge des Iskander il n’y a aucun intérêt a aller en mettre en Finlande.
        Par contre la neutralité de la Finlande embête beaucoup la strategie d’encerclement de la Russie des américains.
        Simple Info Ops pour les inciter a rejoindre l’OTAN comme en Suède.

      • pepel_WASSKA dit :

        Helsinki, Riga et Tallinn ont déjà des flingues russes sur la tempe, depuis la Russie. La grande différence que pourrait faire une base à Turku en fait ne concernerait pas les finlandais, mais plutôt les suédois, puisque c’est très près de Stockholm.

        • Alain d dit :

          Une bonne raison pour les forces russes de s’installer en Finlande me semble être la protection de la chaine d’approvisionnement de Kaliningrad, si jamais ce n’était plus possible ou trop incertain par voie terrestre.

    • Pierre dit :

      Je pense que le principal interet stratégique est comme l’indique un msg ci-dessus de pouvoir dire russie, russie, russie et russie, sans oublier russie.
      Ce qui est quand meme une bonne part du boulot de la plupart des medias occidentaux actuellement

  17. Hamster jovial de Gotlib dit :

    Tableau surréaliste, irrationnel, passéiste, nostalgique de la guerre froide…
    Grominnet est un troll du Pentagon.

  18. Jean-Marie H. dit :

    Ma Doué Beniguet ! J’ai acheté un terrain à Quelern avec vue sur la rade pour y mettre ma caravane l’été ! Pas loin de la Pointe des Espagnols ! Et l’arrière grand’ mère de ma femme est d’origine russe !
    Je suis cuit !

  19. Thaurac dit :

    et toujours cette langue fourchue qui marquera l’ére de Poutine, Xi, et iranien
    « « Penser que l’on puisse utiliser par exemple, la piste pour hélicoptère de Airiston Helmi dans l’archipel à des fins militaires relève de la paranoïa », a ainsi répondu M. Medvedev. « Le blanchiment d’argent est également un crime en Russie, et nous vous aiderons bien sûr si une demande officielle parvient par les voies appropriées. Parce que c’est un citoyen russe qui est accusé, nous souhaitons naturellement qu’il reçoive une assistance consulaire », a-t-il ajouté. »
    A chaque phrase une contre vérité

    • precision dit :

      Non, pas tout à fait. La dernière phrase « Parce que c’est un citoyen russe qui est accusé, nous souhaitons naturellement qu’il reçoive une assistance consulaire » semble être tout à fait vraie 🙂

      • Lagaffe dit :

        La même assistance consulaire que Poutine refuse à l’ukrainien Oleg Sentsov emprisonné pour « terrorisme » parce qu’il ne reconnait pas l’annexion de la Crimée ?

  20. Rb dit :

    Paranoïa russophobe tjr plus exacerbé… qui peut croire à un scénario aussi bidon, même les armes de destruction massive irakienne étaient plus crédible.

    • Lagaffe dit :

      Aussi crédible que « il n’y a pas de soldats russes dans le Donbass » ou le « tourisme » des agents du GRU au Royaume-Uni ?
      La Géorgie veut entrer dans l’OTAN : elle est envahie et en partie annexée
      L’Ukraine veut entrer dans l’OTAN : elle est envahie et en partie annexée
      La Finlande envisage à peine d’entrer dans l’OTAN et elle est déjà victime de cyberattaques, de tentatives de désinformation, de menaces d’officiels russes et visiblement à la lecture de l’article de Mr Lagneau d’opérations douteuses…. et vous parlez de paranoïa ?

      • Électeur dit :

        @ Lagaffe
        Vos exemples sont fort opportuns mais ils montrent l’inverse de ce que vous voulez montrer : c’est l’OTAN qui a un comportement provocateur.
        .
        On va peut-être, car c’est un réflexe fréquent sur ce blog, me traiter de troll du Kremlin ou je ne sais quoi. (On appelle ça du « terrorisme intellectuel », avec exagération j’en conviens car ça n’a rien de terrifiant : ces accusations de trollisme sont tout au plus des tentatives d’intimidations).
        .
        Il reste que la réalité est là : c’est l’OTAN qui prétend avancer ses pions. C’est très maladroit parce que l’OTAN justifie ainsi d’avance les « attaques » russes.
        « Attaques » réelles ou imaginaires mais, quoi qu’il en soit, explicables.

        • Lagaffe dit :

          L’OTAN n’avance pas ses pions, et n’a même rien à faire qu’à laisser Poutine se ridiculiser tout seul.
          L’ingérence, les menaces et les chantages de la Russie poussent ses voisins à chercher une nouvelle alliance de défense, de nouveaux alliés.
          Le problème de Poutine c’est que son modèle de fonctionnement basé sur la contrainte et le chantage échoue lamentablement à chaque fois et malgré l’accumulation des échecs, il n’a pas encore compris que des pays redevenus démocratiques ne voudront jamais redevenir les victimes de leur ancien bourreau.
          En attendant, c’est la population russe qui souffre de l’incompétence notoire de Poutine devenu, de facto, le meilleur agent recruteur de l’OTAN.

  21. Électeur dit :

    Nous avons en France le même genre de problème, mais en plus grave : nous ferions bien d’examiner de très près les finances de nos partis politiques.

  22. Daniel BESSON dit :

    Bonjour ,
    On ne peut que saluer cette initiative Finlandaise qui va définitivement – j’en doute – clouer le bec à Paul Goble et à ses accusations de  » paranoïa Russe  » concernant les lois sur la propriété des zones frontalières en Russie et particuilièrement en Carélie ! https://www.jusprivatum.com/blog/purchasing-of-land-by-foreigners-in-russia.cfm
    Russes d’un côté , Norvégiens et Finlandais de l’autre , ont parfaitement raison d’interdire aux ressortissants étrangers d’interdire l’achat de terres par des étrangers dans leurs zones frontalières respectives .
    Ayant voulu investir il y a quelques années dans le foncier agricole en Russie je mesure combien des lois rigoureuses en ce domaine sont nécessaires , même si cela freine l’investissement transnational .
    Daniel BESSON

  23. werf dit :

    Quand on connait bien la région, on sait que ces terrains n’ont aucun intérêt si on les compare à ceux près de l’île Longue à Brest ou du Bosphore. Mais il faut trouver de quoi mobiliser l’opinion publique, tout est bon…

    • Lagaffe dit :

      Difficile de contrôler la Mer Baltique en achetant des terrains à Brest ou sur le Bosphore, vous trouvez pas ?

  24. Électeur dit :

    @ Lagaffe
    Médiocre tentative de diversion.