Le Hong-20, le nouveau bombardier stratégique chinois, pourrait bientôt effectuer son premier vol

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

122 contributions

  1. Red/ox dit :

    Incroyable il est aussi moche que le F35 dont il est visiblement (et donc pas furtivement) inspiré.

    • Nike dit :

      Je ne trouve pas qu’il soit aussi moche que la dinde volante. Bon on a qu’une copie d’écran d’un documentaire, de face. Cela dit le F35 on peut le regarder sur tous les angles, il est vraiment moche.

    • Un "bleu clair" qui venait du froid. dit :

      Cette frustration et cette jalousie envers la série des F-35 chez les français, en particulier les militaires français m’amuse toujours.
      Nous avons le Rafale, nous sommes sauvés… Cocorico

      • ruffa dit :

        Attention : il faut ne pas émettre la moindre remarque sur le Rafale. Par contre tu peux critiquer autant que possible le F35 ! Y’a un truc qui chiffone les adorateurs du Rafale c’est que ce sont des armées du tiers monde qui l’achetent ! Les gars il voudraient bien que la Belgique l’achéte mais la compétition est rude avec le F35 : c’est un combat désespéré !

        • HENRY dit :

          Quand on voit ce que les Belges font de leurs F 16…

        • ISKDR dit :

          Bien parlé 😉

        • NRJ dit :

          Il est quand même intéressant de noter que le Rafale qui est pourtant 15-20 ans plus vieux que le F-35, pourtant produit phare du Pentagon produit à des milliers d’exemplaires et dont la R&D a coûté plus chère que le programme Rafale entier, lui fasse concurrence.

          Après je suis d’accord, le F-35 est supérieur. Mais en valait il le prix?.

          • Fabien dit :

            @ NRJ
            « Mais en valait t-il le prix? » Clairement non.
            40 milliard pour un programme testé avec des pincettes et dont les différent sous-produits n’ont que 20% de pièces en commun, dont l’US Navy ne veut pas trop entendre parler et qui au dire des critiques les plus timides, ne sera qu’un monoréacteur monoplace fragile.
            Et c’est la maître mot du F35: Peu fiable, atrocement onéreux en terme d’entretien, et utilisant des périphériques plombant son bilan poids/poussé pour offrir des perspectives certes intéressantes, mais qui tiennent plus de l’art de la communication que du militaire.
            Mes critiques vous semblent faciles? Alors j’assume:
            -la Navy a dû se laisser convaincre pour accepter un monoréacteur (source: l’histoire mondiale des porte avions, d’alexander Sheldon-Dupleix), sur lequel le canon sera un pod furtif en option. Et pas des plus précis, suite au rapporte du G.A.O.
            -Il n’y a que 20% des pieces qui seront vraiment communes au trois versions. 5contre 80 pour le canari national)
            -Le système de purge des poches explosives Essence/air pose problème avec l’êxtrême voltage employé par tous les sous-systèmes de l’avion, comme les caméras qui donne une vision 360 degré haut/bas au pilote, mais dont les systèmes alourdissent l’avion, et dont le cockpit rend la vision arrière problématique…
            En l’état, le F35 et menacé même par des MiG 17 si il évolue dans un brouillage intense. Sa fusion des capteurs ne me semble pas d’un grand intérêt tant le programme arrive à générer des fausses alertes et il demande des astuces de sorcier pour synthétiser une carte tactique correcte, puisque qu’il lui faut corriger les données reçues des autres F35 au lieu de simplement les corréler.
            Et ça, les avions Français le font assez pour simplifier la vie des pilotes.
            Alors oui, le F35 est un super téléphone portable, et malgré tout, je crois dans les briques technologiques qu’il développe, qui servent d’exemple, parce que la France a toujours su se tenir en retrait des faux messies de l’aéronautique et prendre ce qui lui sert… Y compris de l’autre côté du monde.
            Car on peut aussi égratigner le Su 57, qui n’a pas eu un développement simple. Pourtant, son aérodynamique interpelle. Grand et lourd, il s’appuie sur les Su 27 et 35 pour proposer une plate-forme discrète et maniable, doté de deux moteurs très puissants, et de plusieurs soutes.
            Son entrée en service à petit pas verra arriver des standards futurs incrémentés par des retour d’expérience, et pas par des délires d’ingénieurs.
            Comme Dassault le fait lui-même.
            Et comme les Chinois le font aussi, via des aides Israéliennes discrètes et efficaces.
            A l’heure d’aujourd’hui, le F35 est une présérie qui est encore inapte à la guerre.

      • Alpha dit :

        @Un « bleu clair » qui venait du froid.
        Vous pouvez expliquer en quoi on peut être jaloux ou frustré par quelque chose qui ne fonctionne pas ? Merci.

        @ruffa
        « la compétition est rude avec le F35 : c’est un combat désespéré ! »
        Exact ! La compétition est rude ! Mais si tu te souviens bien, mon pote, au début, c’était « tout cuit » pour le F-35 en Belgique… D’ailleurs, Dassault ne participe pas à l’appel d’offre, c’est carrément l’Etat français qui fait une offre ! Et depuis ? Des doutes pour le camp américain et ses soutiens Flamands et un lobbying « désespéré » !… Ça c’est bon !… 🙂

    • porthos dit :

      le B2. Rien a voir avec le F35

    • Alexei Zaysen dit :

      Ah, vous trouvez qu’il ressemble au F35… Il faudra penser à une visite ophtalmologiste alors!

      Le J31 semble une copie du F35, mais ces appareils n’ont strictement rien à voir avec ce « H-20 », qu’on pourrait éventuellement comparer au B2.

    • Specht dit :

      Contrairement au futur bombardier chinois, le F-35 n’est pas une aile volante.

  2. Carin dit :

    Et dire que les chinois croient vraiment que les données qu’ils piratent sont confidentielles….
    cet avion n’a rien de furtif… sa signature est déjà enregistrée pour cause de copie d’un avion déjà existant!!!
    À nico st jean et Dany 40: ces chinois copient tout ce qu’ils peuvent mais, vous avez remarqués qu’ils n’ont pas copié le F 35??? C’est un signe ça..non? Notez qu’ils n’ont pas non plus copié Le rafale… mais c’est parce que Le rafale est comme un «  mon chéri » le meilleur est à l’interieur!

    • sergeat dit :

      Pour info:les chinois ont des écoles d’ingénieurs en aéronautique dont les spécialistes viennent des pays ayant cette expertise(US,British,russe,française) et faisant leurs études dans la langue de l’expert,exemple :mon école ENSICA (rattaché maintenant à sup aéro),un quart de la promo étaient des officiers,à la retraite au moins un de ces officiers donne des cours en mécanique des fluides en Chine et en français,les chinois font étudier leurs étudiants dans nos langues car à cause des idéogrammes ils n’utilisent pas le même hémisphère du cerveau que nous .D’après cet officier leurs études sont de notre niveau bien que s’exprimant dans notre langue.

      • Un univ dit :

        Accessoirement, l’un des gros soucis de l’ingenierie francaise que j’ai eu a remarquer est le nombre d’eleves ingenieurs qui se retrouvent, appates par le gain en ingenieurie financiere. D’autant plus que ce sont generalement des eleves de haut niveau. Ca se fait sentir au niveau technologique et la tendance n’est pas pour s’inverser.

        • Stoltenberg dit :

          Etant donné que les écoles d’ingénieurs sont parmi les rares institutions en France où sont dispensés des cours de statistique de haut niveau, les élèves ingénieurs sont très prisés sur le marché de la finance national et étranger. En gros, vous êtes très bien payés pour faire des modèles statiques toute la journée.
          .
          A ce que je sache, les écoles de commerce françaises (même les plus réputées) ne donnent pas de cours de maths de haut niveau. Je connais des étrangers qui ont fait des semestres dans des écoles de commerce françaises et ils sont globalement d’accord sur le fait que le niveau d’enseignement n’y est pas très élevé comparé aux universités et écoles étrangères.
          .
          Donc ce vide doit comblé par des gens qui ont non seulement d’excellentes capacités mathématiques, mais aussi de la rigueur et un sens pratique propres au métier de l’ingénieur.

          • Alekc971 dit :

            Les facultés de mathématiques dispensent également d’excellentes formations en statistiques et probabilités, certains masters (notamment le fameux « El Karoui » de Paris VI) sont très prisés. Ce ne sont pas que des maths appliqués contrairement aux écoles d’ingénieurs. Les scientifiques ont un esprit de rigueur. L’IT et la finance sont plus les sectueurs les plus rénumérateurs.
            Je suis tout à fait d’accord concernant le niveau des écoles de commerce.

          • Stoltenberg dit :

            Alekc971 : Je ne dis pas le contraire. Après, les écoles d’ingénieur n’enseignent pas que des maths appliqués aux domaines d’ingénieurie spécifiques. Il y a du tout. Le programme est assez chargé et peut être personnalisé. Ainsi, si vous êtes intéressés par des maths pour la finance, vous aurez des possibilités de faire un double diplôme, ou une option/majeure de ce type.

        • sergeat dit :

          Ceci est exact nos ingénieurs sont peu payés par rapport à la plus valu et à l’ indépendance qu’ils apportent à notre pays comparé au niveau de vie à l’étranger de ces même ingénieurs (y compris en Chine)
          Il est évident que vous multiplier par 5 ou 10 votre salaire quand vous allez dans le secteur financier,le niveau de mathématique chez nos ingénieurs est nettement supérieur au reste du monde d’où cette évasion des cerveaux (ce qui a été mon cas),retenez que les sciences-po,Enarques…ont un bagage littéraire important (exemple Macron ) et un bagage scientifique assez rudimentaire d’où l’emplois de nos ingénieurs pour leur mâcher le boulot dans la direction que les financiers ont choisi, malheureusement pour notre industrie.

      • Barfly dit :

        Bien sûr que leurs études sont du même niveau que les nôtres, bien sûr que les chinois sont aussi intelligent que nous, par contre le bond technologique qu’ils ont fait en l’espace d’une quinzaine d’année, ça ils le doivent à leur cerveau mais aussi à leurs espions qui ont bien travaillé.

        Sinon c’est vrai que ce bombardier fait penser à un F35 en plus gros… comme quoi cet avion est déjà une référence lol

      • Ion 5 dit :

        Eh oui, mais il existe des civilisations qui sont plutôt scientifiques, d’autres plutôt techniques. Regardez les grecs et les romains. Le fait d’avoir un haut niveau de QI, facilite la chose mais ne prouve nullement l’accès à un haut niveau technologique nécessaire au matériel de pointe.
        C’est la pratique et le savoir qui décident, non pas l’intelligence à l’état brut.

        Par ailleurs, les programmes de SUPELEC ou SUPAERO sont parfaitement accessibles à la majorité des étudiants filière scientifique/technologique de la planète. La difficulté provient essentiellement du concours d’entrée, après c’est plus cool…

        Avec le étudiants étrangers c’est un partenariat/accord ou un truc du genre ils sélectionnent leurs candidats eux-mêmes selon des critères qui leur sont propres et, peut être moins drastiques que la prépa math sup et spé…

        • Stoltenberg dit :

          Vous avez fait ces écoles pour dire que les programmes sont « parfaitement accessibles à la majorité des étudiants filière scientifique/technologique de la planète ». C’est, quand même fort comme supposition.

          • Ion 5 dit :

            Non, car je suis de formation universitaire.
            Cependant j’ai pu comparer les cours du MAI et ceux de SUPAERO dans les années 80. Ils sont différents (les russes faisaient plus de métallurgie, les français d’informatique) mais il n’y a pas un qui cède à l’autre au niveau de la difficulté.

            En tous les cas faire tourner un Navier-Stockes ou un torseur, quelle que soit la langue, c’est kif-kif. Faut quand-même savoir le faire, surtout comme les russes sans PC…

          • Stoltenberg dit :

            Ion 5: Soit. Est-ce que cela veut dire que le niveau de ces écoles est accessible à tous les élèves de filières scientifiques de la planète? Ne soyez pas offensé mais je crois que vous gardez une rancoeur vis à vis des élèves de cette école.

        • sergeat dit :

          Je ne sais pas si la sélection des écoles d’ingénieurs a changé mais à mon époque il fallait faire math sup et spé certains faisaient 2 math spé ,je ne pense pas qu’un étudiant ayant seulement une licence de math puisse réussir une école d’ingénieurs hors accord entre gouvernements.

          • Ion 5 dit :

            @ sergeat

            je n’ai pas dit autre chose. Un licence c’est un niveau, un concours d’entrée auw grandes écoles, c’est de la compétition…

            Après le programme étudié est à peu près le même…mais le niveau de maitrise de celui-ci, non.
            Encore que, à mon époque un licencié voyait plus de choses qu’un taupin, même s’il ne les approfondissait guère et ne les « bachotait » pas autant.

          • Stoltenberg dit :

            Ion 5: Une licence c’est un niveau, un ingénieur c’est un ensemble de compétences. Si pour vous, École d’ingénieur c’est facile, pourquoi n’avez-vous pas choisi de faire une école d’ingénieur de groupe A+?

    • Toff dit :

      Comme quoi plus besoin d’aller au PMU pour avoir des experts

    • ruffa dit :

      Ils n’on pas copié le Rafale parce que cet avion est dépassé ! Ils développe le J20 comme chasseur furtif

      • MrJoe dit :

        Le Rafale, avion dépassé.

        Ce qu’il faut pas lire…

        On a juste mis la misère aux F22 lors des deux derniers Red Flag, mais sinon, il est totalement dépassé.
        Charlot…

        • ruffa dit :

          Ah il faut pas toucher à la vache sacrée sinon c’est l’insulte ! Il est de bon ton de critiquer le F35 ! Tu me traite de charlot pauvre mec ! Ton Rafale je m’en contrefout (C’est même le Chef d’etat Major de l’armée de l’air qui regrette que le Rafale est démassé!)

          • ruffa dit :

            « Dépassé » je voulait dire !

          • Alpha dit :

            Ah bon ? Le Rafale est « démassé » ? Ah ben flûte alors !… Pauvre ruffa… 🙂

          • Alpha dit :

            @ruffa
            La « vache sacrée » , elle, vole tous les jours, et en OPEX sans aucun problème…
            Alors que la « Dinde », elle, vient de se retrouver clouée au sol après un crash !…
            Aïe ! Ca fait mal, hein ? … 😉

        • Ion 5 dit :

          @MrJoe

          Je ne suis pas modérateur, que vous traitiez ruffa de charlot, ne me dérange pas particulièrement.
          Cependant, méfiance, tous les CR desdits combat ne sont pas unanimes:
          http://secretdefense.blogs.liberation.fr/2010/02/16/rafale-contre-f22-le-bilan-du-match-/
          Par ailleurs, les combats ne s’est pas déroulé en BVR, là ou le F-22 aurait du être largement à son avantage.

        • John dit :

          Comme tout exercice entre avions de chasse, juger le résultat sans en connaître les circonstances n’a pas de réel sens…
          Le Rafale n’a pas eu à faire de gros compromis sur l’aérodynamique afin d’en assurer la maniabilité. Pour le F22, c’est autre chose.
          Donc dans cet exercice, sauf erreur, il s’agissait de Dogfight.
          Si maintenant ces deux avions s’affrontent en prenant les phases précédant le dogfight, le F22 est théoriquement supérieur, car il est furtif. Je dis bien théoriquement, car si cela n’a pas été testé, ou si c’est confidentiel, on ne connaît pas de tels résultats.
          Ensuite, le Rafale est probablement un meilleur avion pour l’appui au sol, et le F22 est très certainement un meilleur avion pour la supériorité aérienne…
          Mais au final, comparer ces deux avions n’a pas forcément de sens, car ils n’ont pas été conçu pour les mêmes missions…

      • Eowya dit :

        « Ils n’on pas copié le Rafale parce que cet avion est dépassé ! Ils développe le J20 comme chasseur furtif »
        C’est la furtivité passive qui est dépassée !
        Le rafale est moins cher, plus léger, plus agile, avec un rayon d’action plus important et une capacité d’emport plus importante pour une maintenance moins onéreuse qu’un f-35. Oh et il est plus rustique, et plus polyvalent.
        En cas de guerre, il sera plus facilement productible a grande échelle. Et considérablement plus facile a maintenir en condition opérationnelle…

        Le rafale est donc un meilleur choix que le F-35 ou le SU-57, que se soit en conflit asymétrique (cout de déploiement et de maintenance plus abordable) ou en conflit symétrique de grande ampleur (cout moins élevé = + d’appareils pour le même prix, maintenance plus facile et moins chère, peut être embarqué en porte avion, meilleur rayon d’action & emport. Bref, le rafale est l’appareil le moins obsolète du marché, là ou les appareils dit « furtifs » misent une trop grande partie de leur capacité sur leur SER qui a une vitesse d’obsolescence très rapide car les radars évoluent bien plus vite que la furtivité !!!

        Un bon avion est un avion qui peut se déployer massivement pour pas cher avec une bonne polyvalence et une faible maintenance… Le f-16 était de cet acabit par ex…

        • Alexei Zaysen dit :

          « C’est la furtivité passive qui est dépassée ! »

          Ca, ce n’est pas sûr. Sacrifier un peu de performance au profit de la furtivité est une approche qui se défend. Face à une infrastructure de détection lourde, oui la furtivité n’est que relative. Mais en combat AA, un adversaire peu ou pas furtif pourra être engagé beaucoup plus tôt, tandis que le radar embarqué adverse ne pourra pas le verrouiller pour un tir, si tant est qu’il ait pu l’accrocher à longue distance.

          • sirthie dit :

            @Alexei Zaysen :
            .
            « Ca, ce n’est pas sûr. Sacrifier un peu de performance au profit de la furtivité est une approche qui se défend. »
            .
            « un peu » ? Dans le cas du f-35, c’est « tout ».

        • ruffa dit :

          C’est bizarre qu’avec toutes ces qualités vantées le Rafale n’est pas été choisi par aucune armée occidentale : le F35 l’ecrase au niveau des ventes !

          • Alpha dit :

            Ruffa, tu avances ce type de commentaire parce que tu n’a s pas encore compris que la vente d’un avion de chasse est purement politique… Peut importe que l’avion soit bon ou mauvais, ce que les pays acquéreurs veulent, c’est un allié de poids. C’est tout !…
            Et en Europe, où c’est chacun pour soit, on préfère favoriser l’allié extérieur américain plutôt que renforcer les français… 😉

          • Nenel dit :

            @ruffa,
            Je crois que tu peux faire la buse du blog autant que tu veux, ça ne fera pas de toi un personnage crédible dans ce domaine. Reste dans ton espace de comique de bar PMU, là où tu t’y sens si bien .

          • Norbert siso ksv dit :

            C’est normal ils subissent la pression us,et ils sont tous à la botte des usa. C’est pas lié à la qualité du rafale

          • NRJ dit :

            Si le chef de l’armée de l’air allemande voulait le F-35 pour remplacer le Tornado, c’est qu’il y a une raison. Et lui, que je sache, n’est pas un politique. Et c’est un vrai avantage de pouvoir envoyer des missiles quand l’autre ne sait même pas que vous êtes là.

          • Hermes dit :

            Le choix d’un avion de combat, c’est politique et économique avant d’être l’avion même… Les US dépensent des milliards pour promouvoir leurs matériels chaque année, sans parler du poids même du pays..
            Votre comparaison n’a pas lieu d’être et ne fait que démontrer votre méconnaissance du sujet.
            .
            Je reviens sur un point que vous semblez ignorez volontairement sur le F35, sa furtivité passive n’est effective (ou du moins efficace) que dans un angle très réduit de face (de l’ordre de 20°), c’est parfait tant qu’on ne s’approche pas beaucoup des systèmes, mais il perd la majorité de son avantage passif dès qu’il se rapproche ou n’est plus de face.
            .
            Là où je veux en venir, c’est que la plupart des idiots ne font que vanter la furtivité passive de cet appareil, mais ce n’est qu’un élément presque « secondaire » de l’appareil, son point fort c’est réellement sa suite logicielle et son ensemble de capteurs…
            Donc avant d’attaquer le Rafale et de protéger le F35, essayez au moins de connaître un peu le sujet… Parce que là, vous êtes juste des idiots…
            D’autant plus que les qualités de ces 2 appareils sont les sujets que vous n’abordez pas…
            Je finirai par, le principal défaut du Rafale est d’être français, cela implique non seulement que la France, qu’on le veuille ou non n’est pas très apprécié à l’inter, ne pèse pas grand chose, mais surtout que le nombre d’appareil produit ne suffit pas à abaisser les coûts suffisamment pour être compétitif à l’export…

        • John dit :

          La capacité de production à grande échelle ne dépend pas vraiment de la complexité de l’appareil, mais de la capacité à fournir la chaîne d’assemblage en pièces détachées…
          En l’occurrence le F35 a une production largement supérieure au Rafale, et elle produit à plein régime. Le Rafale lui n’a jamais été produit à plein régime, et avant de pouvoir augmenter la cadence de manière conséquente, en temps de paix il faudrait au moins 9 mois. Et en temps de guerre… j’espère que la défense a fait des estimations et a des plans d’augmentation soudaine des capacités de production pour toutes les armes vitales (chars, blindés, avions, munitions…).
          Concernant la maintenance opérationnelle, aujourd’hui oui le Rafale a un avantage. Mais le F35 n’a pas encore pu bénéficier de l’optimisation de la maintenance. Donc il faudra voir sur le long terme. Bien qu’à priori, on peut faire l’hypothèse que la complexité plus élevée pourrait signifier une moins grande disponibilité.
          MAIS ce n’est qu’une hypothèse.
          .
          Aujourd’hui, la défense repose sur des alliances !
          Et ces alliances ont l’avantage d’avoir un matériel très diversifié. Cela signifie aussi qu’en travaillant en alliance, cette diversité peut être un grand avantage.
          Donc plutôt que d’opposer le Rafale au F35/F22, ou d’opposer les chasseurs non furtifs aux chasseurs furtifs, il serait intéressant de voir l’avantage qu’ils peuvent avoir utilisés ensemble !
          Et je pense qu’ensemble, ils apportent un avantage tactique certain !

          • sirthie dit :

            @John :
            .
            « La capacité de production à grande échelle ne dépend pas vraiment de la complexité de l’appareil, mais de la capacité à fournir la chaîne d’assemblage en pièces détachées… »
            .
            Elle dépend par contre beaucoup du prix de l’appareil. Faut-il vraiment vous rappeler la réduction drastique du nombre de F-22″ ?

          • John dit :

            Oui et non…
            Oui en temps de paix. Après, en temps de guerre la situation peut changer drastiquement, et c’est plutôt la technique le facteur limitant que les finances (du moins pour les très grandes puissances).
            Je vais aussi citer le cas du Rafale dont les chiffres ont été aussi réduit. Alors oui, l’ordre de grandeur n’est pas comparable au F22 ! Mais c’est le cas de la plupart des armées occidentales, avec la nouvelle génération suivant la Guerre Froide, le nombre d’appareil espéré en début de programme était / est systématiquement supérieur au nombre reçu.
            – F22: 750 lors de la définition du programme, 1996 réduit à 648, 1997 réduit à 339, 2003 réduit à 277 puis en 2004 le chiffre est arrêté à 183 appareils opérationnels par le département de la défense.
            Puis en 2007, l’administration en place décide de continuer la production jusqu’en 2011… Une manière de dire « je ne veux pas être responsable de l’arrêt de la production du F22, fais le Obama ».
            Ça fait 1/4 de la production initiale prévue.
            – Pour le Rafale, on parlait de 320 initialement, puis 294, puis 286, et maintenant 225. Donc si ces chiffres restent les mêmes, on est à 70% de la production espérée initialement.
            Maintenant, il est important de différencier les 2 situations. Aux USA, le F22 avait pour objectif de remplacer le F15. Mais l’USAF est pleinement consciente que le F35 ne peut remplir ce rôle, et que il n’y a pas suffisamment de F22. Donc le futur dira si il s’agit d’une perte nette de capacité, ou si celle ci sera compensée d’une autre manière…

      • Clavier dit :

        Vous êtes aussi un expert en orthographe ruffa….?

      • Alpha dit :

        Et pendant ce temps là, puisque l’on parle du F-35 …
        https://www.rtbf.be/info/monde/detail_tous-les-avions-furtifs-f-35-cloues-au-sol-apres-un-crash-aux-etats-unis?id=10043107
        Ainsi donc, le crash de la semaine dernière serait du à un -énième…- problème technique ?
        Aïe !… A chaque semaine sa mauvaise nouvelle concernant « La Dinde » … 😉

      • porthos dit :

        le rafale dépassé…..Vos connaissances sont a revoir……

        • iskdr dit :

          Comme dit plus haut : disons simplement que seuls les pays du tiers-monde / armées de 3ème zone l’achètent.

      • FredericA dit :

        @ruffa : Tiens, personne n’a répondu à votre troll ? Bon ok… Je m’y colle 😉
        .
        Quelques données sur le Rafale :
        Premier vol du prototype : 1991
        Date de mise en service : 2002
        Évolutions : Standard F1, F2, F3. F4 planifié pour 2025
        Dimensions (longueur x envergure) : 15 x 10 m
        Poids à vide : 9850 kg Tonne (version C)
        .
        Quelques données sur le Chengdu J-20 :
        Premier vol du prototype : 2011
        Date de mise en service : 2017
        Évolutions : aucune (avions de présérie en cours de livraison)
        Dimensions (longueur x envergure) : 20 x 13 m
        Poids à vide : 19 391 kg
        .
        Je n’ai rien contre les comparaisons factuelles. Dans votre propos, on frise tout de même la limite en comparant des avions de combat de génération, rôles, dimensions, … totalement différents.

    • Le Glaive dit :

      @ Carin : Affirmer que dans le Rafale « le meilleur serait à l’intérieur », c’est à la fois inexact, présomptueux et risible. Il faudrait peut-être arrêter d’être en adoration devant la vache sacrée française, le bijou national autoproclamé, et redescendre sur terre pour observer la réalité des faits.
      Faut-il faire la liste des incidents constatés en l’espace d’un mois depuis la reprise des vols à la fin de l’été, sur ce type d’avion? Faut-il parler des problèmes récurrents, des missions annulées ou interrompues, des vidanges forcées, des alertes sécurité ?
      Il est évident que la liste et le détail de ces incidents ne sont pas destinés au grand public et sont même considérés comme confidentiels. Les étaler ici ne serait pas opportun. Sachez donc seulement que cet avion n’est pas une divinité intouchable et qu’il n’y a strictement aucune raison particulière d’être en extase dès que son nom est prononcé.

      • Fabien dit :

        Au troll nommé le glaive.
        Oui, il faut faire cette liste, à laquelle on pourra répondre par autant de vrais accidents sur des avions d’âge comparables.
        Remarquez que durant un instant, vous m’avez collé un doute sur la qualité de notre force aérienne mais, mais mais mais…l’aspect soudainement confidentiel de ces incidents me fait tiquer; »Quoi?! Le Dassault Rafale aurait des failles qui seraient passé inaperçu de nos médias, connard déchaîné et médiapartouze en tête? »
        Pas crédible!
        L’observation et ses confrères sont du bord opposé au Figaro, groupe de presse propriété de la famille Dassault et le moindre incident sera monté en épingle,comme les liens entre la compagne de notre ex président et des hommes d’affaires Indiens.
        Et le tout a fait un scandale qui rebondit encore et encore.
        Donc on veut la liste. Sinon taisez-vous…

      • Carin dit :

        À le glaive
        Ca n’est pas divulgué au grand public et c’est considéré comme confidentiel….
        vous ne voudriez pas me faire croire que vous êtes dans le secret au moins?? Non parce que là, c’est pour de bon que vous arriveriez à me faire rire.

      • Alpha dit :

        @Le Glaive (ou Jacques 29…)
        « Faut-il faire la liste des incidents constatés en l’espace d’un mois (…), sur ce type d’avion? Faut-il parler des problèmes récurrents, (…), des alertes sécurité ?
        Chiche !…
        « Il est évident que la liste et le détail de ces incidents ne sont pas destinés au grand public et sont même considérés comme confidentiels »
        Ben tiens, c’est si facile ….
        « Les étaler ici ne serait pas opportun »
        Un mot, un seul : « bouffon » !…

    • Dany40 dit :

      @Carin

      Pour être exact les chinois ont mené des attaques pour pirater des données sur le F-35 … et à mon avis ils ont fait pareil pour le Rafale même si ce dernier cas n’a pas été évoqué dans les médias

      • FredericA dit :

        « Pour être exact les chinois ont mené des attaques pour pirater des données sur le F-35  »
        .
        Voila une information factuelle 🙂 !
        .
        « … et à mon avis ils ont fait pareil pour le Rafale même si ce dernier cas n’a pas été évoqué dans les médias »
        .
        Voila une supposition gratuite 🙁 …
        .
        Pour rester dans la même rhétorique (que je trouve un peu puérile), vous auriez pu aussi ajouter que les données du char Leclerc, des FREMM, des Scorpène et de l’EPR ont probablement aussi été piratées même si cela n’a pas été évoqué dans les médias.
        .
        Sinon, vous auriez des éléments factuels et vérifiable à nous partager ? Merci d’avance 🙂

        • Carin dit :

          À Frédéric À
          Vous avez tout dit… merci.

        • Hermes dit :

          Pour l’EPR, le premier est construit en Chine, ce n’est pas vraiment le genre de milieu où il y a un secret absolu… L’énergie est un des rares milieu où il y a une certaine « entente » et un certain « partage » (#ITER)

      • Fabien dit :

        Un avion franco-français dont les éléments vitaux ne sont pas sous-traités présente moins d’intérêts qu’un projet présenté comme la perle des avions de cinquième génération.
        Les gens de Dassault ont su rester humbles et éviter de démultiplier les sous-traitants étrangers aux protections informatiques déficientes…

      • ruffa dit :

        Tu sais y’a très peu de choses à pirater du côté du Rafale : les Chinois sont plus interressé à pirater les avions américains !

        • Fabien dit :

          @ ruffa
          Radar RBE2 asea… Le premier en Europe et bientôt amélioré.
          Moteur m88. Des composants volés il y a deux ans… Un modèle de souplesse et compacité.
          Spectral. Silence radio sur ces capacités.
          Donc au moins trois trucs intéressants

    • Alexei Zaysen dit :

      « vous avez remarqués qu’ils n’ont pas copié le F 35 »

      Le développement du J31 a probablement quand même bénéficié d’un célèbre piratage qui a permi à la Chine de s’emparer de plus de 50 To du programme F35 !

    • Ion 5 dit :

      @ Carin
      Et les russes, de leur coté ils ont copié quoi exactement sur le Concorde?
      « Les ingénieurs » français sont censés vous l’avoir dit…

    • Alekc971 dit :

      Carin,
      Ils ont effectivement copié le F-35… Il s’agit du J-21, sans les contraintes inhérentes au programme qu’ils avaient piratés informatiquement. Cependant, il faut se pencher sur la motorisation qui reste leur point faible.

  3. Gégétto dit :

    Les Chinois sont tombés sur les plan du Avro Vulcan, l’ ont customisé et rendu furtif!!!!
    Plus sérieusement,j ai tout de même l’ impression qu’ ils progressent rapidement dans des secteurs (militaires) très pointus.

    • nexterience dit :

      Dans les secteurs disruptifs ou récents, ils n’ont pas eu besoin de rattraper un retard technologique et sont devant désormais: missile waverider, IA, calculateurs, etc. Peut être aussi la furtivité et la formule aéro associée…
      .
      Il nous reste nos accumulations d’expérience sur les moteurs, les radars, les missiles, les sous marins, etc. Mais les innovations jouent contre notre avantage historique.

      • FredericA dit :

        « missile waverider, IA, calculateurs, etc. Peut être aussi la furtivité et la formule aéro associée… »
        .
        Toutes les technos que vous évoquez sont également maîtrisées par les Européens et/ou les Américains (exemple : https://en.wikipedia.org/wiki/Waverider , https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Neuron … ). De même, les USA et le Japon se sont lancés dans une course à la puissance des supercalculateurs. la Chine a effectivement emboîté le pas avec brio… Mais le but n’est-il pas (aussi) de démontrer leur autonomie et leur maîtrise dans la réalisation de microprocesseurs haut de gamme ?
        .
        Attention également à ne pas confondre les annonce avec la mise en service d’une technologie maîtrisée. Les J-20 et J-31 sont-il réellement des avions à furtivité passive comme le F-22 et le F-35 ? A date, rien ne permet de confirmer ou d’infirmer ce postulat.

    • v_atekor dit :

      C’est le cas. Non seulement ils ont formé leurs experts pendant la précédente décennie, mais même s’il y a des experts un peu au dessous du top dans certains domaines, c’est largement compensé par le nombre, et ça compte vraiment…
      .
      Autant en Russie avec 150M d’habitants, les écarts entre nombre et niveau peuvent se compenser facilement, autant avec la Chine, et 10x plus d’habitants, même s’il n’y a que 1/5e de la population bien formée (300M personnes) ça devient très difficile de suivre le rythme sans aligner autant de ressources. Pour l’heure, nous capitalisons sur les avances passées et ce sera le cas pour encore 10 ans, mais pour la suit impossible de se la jouer en solo.

      • Norbert dit :

        Vous êtes drôle de vous croire plus intelligent qu’eux alors que c’est l’inverse. Pour rattraper du retard technologique il faut être super intelligent et ils vont dans l’espace et ça aussi c’est une preuve de leur génie et ça n’a rien à voir avec le nombre d’habitant au km carré

        • Alekc971 dit :

          Norbert, entièrement d’accord, d’autant plus qu’ils y mettent les moyens. Ils ont compris que ces dépenses représentent un investissement contrairement à nos politiques qui conçoivent la recherche comme un coût.

  4. Meiji dit :

    Comme a l’habitude avec les Chinois, il sera impossible d’avoir les specs réelles. Il semblerait bien qu’ils ont dépassés les Russes maintenant, avec les TU 160 « modernisé ».
    On reste dans le vague mais les Chinois progressent partout, et très rapidement.

    • Ion 5 dit :

      Ils ont dépassé le Tu-160 modernisé ou non avec quoi?
      Dépassé peut-être, mais dans quel domaine? La vitesse, l’autonomie?
      Soyez précis…

  5. Fabien dit :

    La signature radar de ce gros engin pose évidemment question. surtout que le futur de la détection semble prendre un virage assez fictionnel avec les tests de radars quantiques analyseurs de photons.
    C’est sur TTU, que je recommande chaudement car il forme un bon complément de ce forum.
    Mais il n’y a qu’ici que je trouve des commentaires et la liberté de parole.

    • jyb dit :

      @fabien
      A propos de ttu (et ce n’est pas la première fois) pour ce qui me concerne, encore récemment ils ont recyclé compilé des articles ( rien d’anormal) sauf qu’ils sont passés au mode affirmatif sans apporter aucun élément et surtout qu’ils ont répété une erreur de patronyme du texte source.
      Donc pour ce qui est du monde arabe je ne le recommande pas plus que çà. J’en profite pour souligner que indépendamment de la coloration générale d’opex, laurent lagneau commet peu d’erreur et ne dénature pas l’info initiale. C’est déjà beaucoup.

      • MD dit :

        Approuvé.

      • Fabien dit :

        @ jyb
        Salutations, car c’est toujours un plaisir de vous lire.
        Mais contrairement à vous, ce sont les sujets aéronautiques qui me font sortir du bois, sinon, je ne suis qu’un simple lecteur, lecteur qui a le tournis tant le Moyen-Orient reste un rébus ou la diplomatie à trois bandes et plus est de rigueur.
        D’une certaine manière, l’aéronautique est un sujet bien plus simple.
        Concernant les différences entre TTU et Opex, je les trouve plus complémentaires qu’opposés. Si TTU s’avance souvent, ils ont aussi été les premiers à citer les bons résultats du F35 lors d’Atlantic Trident 2017,les premiers à avoir niés la mort de Belmoktar, et a voir la complémentarité Européenne quand chacun içi rumine « c’est pas possible ».
        Oui, TTU n’est pas dirigé par Mr Lagneau et ils y gagneraient. Mais ils sont complémentaires.
        .
        En plus, je ne leur demanderai que la somme de travail que notre hôte rend au quotidien et un espace pour écrire… Ah non, ce sont des journalistes et eux seuls peuvent parler… On voit alors bien la différence o_O.

        • jyb dit :

          @fabien
          perso, j’avais le sentiment avant de lire régulièrement ces commentaires que la technologie n’était pas dogmatique, échappait aux intégristes, ne souffrait pas de fatwa…j’en suis revenu.

          • Fabien dit :

            On ne peut jamais occulter le facteur humain, qui se décline en querelles de clocher de tout types.
            Nous en voyons ici aussi de beaux spécimens qui oscillent entre expérience personnelle, foi… Et mauvaise foi.
            Bonne continuation, vos apports sont appréciables

  6. Fifi dit :

    Une dizaine de tonnes de charge utile ? Train en configuration 2 + 2 x (2+2) ? Réacteurs en emplanture d’aile ? Ça serait pas un Xian H-6 repackagé, des fois ?

    • EchoDelta dit :

      Même réflexion : tout ca pour porter une charge utile presque comparable au Rafale… Il y a beaucoup de non dit dans cette annonce. Rien que la CU qui varie du simple au double (10 a 20 tonnes) ca donne pas du tout le même avion…

      • Fabien dit :

        @ EchoDelta
        Même si la charge utile n’est que de 10 tonnes, ce sera des bombes. Pour le Rafale, c’est réparti entre six bombes de 250kg, 4 à 6 missiles et beaucoup de kérosène…

        • EchoDelta dit :

          Ce que je dis c’est qu’emporter 10 tonnes ou 20 tonnes (de ce que vous voulez) ça varie du simple au double, et on a pas du tout le même avion à l’arrivée pour les transporter. Donc il nous manque des infos pour conclure vraiment.
          Rafale c’est 10 tonnes à Vide, 4 tonnes de carburant en interne, et le reste de la charge (15 tonnes) en externe. Vous pouvez y mettre ce que vous voulez, et le charger comme un mulet si nécessaire…

          • Fabien dit :

            Je vous l’accorde. Mais le diable est dans les détails.
            En l’état de mes connaissances sur l’oiseau, les points un sous les îles sont ouverts pour les réservoirs, le seconds pour les bombes et scalps (et je demande si on ne peut pas y mettre un réservoir). Les points trois sont ouverts, mais pas utilisés et le bout d’aile, c’est pour les missiles IR et rien d’autre.
            Pour notre avion chinois, dix à vingt tonnes de charge utile seront toujours des bombes ou des missiles air sol ou air mer.
            Ce qui serait un bon complément à leur moyens navaux… Et l’absence de porte avions à l’Occidentale.

    • Elwe dit :

      Bien vu !
      Je n’arrivais pas à mettre le doigt sur le pourquoi de mes 1eres impressions.

  7. Fred dit :

    Les réacteurs sous l’avion vont au détriment de la furtivité, un avion stratégique ayant intérêt à montrer un ventre insensible aux détections infrarouge et radar.
    .
    Est-ce le signe qu’ils ont privilégié la vitesse ? (question aux aérodynamiciens du site)

    • Jupiter dit :

      En dehors d’augmenté la signature infrarouge par dessous, des moteurs en intrados (sous l’avion) sont également plus vulnérables par des attaques venant du sol.
      Sur l’image de synthèse, les moteurs sont bien au dessus, à l’extrados de l’aile volante. Ne vous fiez pas à l’image issue du documentaire de la CCTV, c’était une image d’illustration qui reprenait l’architecture de leur bombardier actuel (H-6).
      Cet avion sera bien évidemment subsonique, comme le sont les B-2 et futurs B-21 américains. On voit clairement qu’il est largement sous-motorisé pour faire du vol de croisière à vitesse supersonique; un simple coup d’œil au TU-140 par exemple suffit pour s’en convaincre.
      Finalement, la flèche des ailes est bien trop importante pour pouvoir prétendre à des vols supersoniques. La formule « aile volante » n’est tout simplement pas adaptée à des hautes vitesses.

    • Jolindien dit :

      Vous êtes fort, vous arrivez à voir les réacteurs???
      Alors là je dis bravo

      • Fred dit :

        @ Jolindien
        La formule « prise d’air ventrale/sortie réacteurs dorsale » me paraitrait incongrue …
        Il est logique de choisir « tout en haut » ou « tout en bas », selon l’effet recherché.

    • Fabien dit :

      @ Fred
      Je n’ai RIEN d’un aérodynamicien -donc mon avis ne vaut que l’encre virtuelle qui l’écrit…
      Et mon avis est: effectivement, les moteurs sont une source importante de détectabilité. Mais si vous regardez, l’implantation reprend celle d’un avion qu’un instruit juge « dépassé », ce qui n’est pas mon avis.
      Positionner les moteurs de la sorte permet de cacher les moteurs d’une détection venant de plus haut: les ondes en bande L et les awacs.
      Les deux formant les moyens d’alerte avancé de tout pays où groupe aéronaval…
      Pour conclure, c’est plus par sens pratique que par recherche de performance que les moteurs sont positionnés de la sorte et après avoir espionné tous azimuts, les Chinois reprennent l’élément fondamental de la discrétion du Rafale: voler bas pour cacher ce qui trahit le plus un engin volant.

      • Fred dit :

        @ Fabien
        Je doute qu’un avion aussi lourd, à la formule « aile volante » et peu motorisé puisse effectuer réellement du suivi de terrain. Il est à mon sens orienté vers un vol à haute altitude.

        • Fabien dit :

          Je mange mon chapeau ! Les moteur en bas de ce bombardiers virtuel ne sont qu’une illusion créée sou Photoshop.

    • Fralipolipi dit :

      Vous avez tout juste.
      Dans la mesure où il s’agit d’un avion devant essentiellement voler à haute altitude et ne devant jamais faire d’acrobaties, les entrées d’air sur la partie supérieure de l’appareil auraient été plus indiquées.
      Par ailleurs, il est très très improbable qu’un tel appareil en config aile volante puisse passer Mach 1. Donc la question de l’adaptation aux hautes vitesses ne se pose pas.
      .
      Mais comme le prototype du prochain bombardier furtif US n’a pas encore été dévoilé (lequel aura sans doute ses entrées d’air au bon endroit) , les Chinois n’ont simplement pas encore eu le temps d’en faire la copie ni d’en voler les plans 😉

  8. Le Suren dit :

    J’ai l’impression qu’il y a beaucoup d’esbrouffe là-dedans.

    • Thaurac dit :

      C’est plus de la com intérieure, et des avertissement ( taiwan..) et pour ceux qui croient encore dans la liberté de navigation en mer de chine, bref de la gesticulation.
      c’est un peu comme en russie, tous les jours ils nous pondent une nouveauté.
      Bref, à voir, et à étalonner s’il s’aventure trop loin des cotes..
      Bien plus haut pour la remarque sur les réacteurs repérables à l’infra rouge, et pourtant ils semblent avoir préféré la furtivité !!!

  9. Thaurac dit :

    Il y a des années ( déjà) , on se moquait des japonais, toujours avec un appareil photo en bandoulière et on les accusait de copier à tout va!
    A croire que c’est donné à l’Asie entière, cette volonté de tout copier pour épargner de la R&D, sachant que chez eux, la main d’œuvre sous payée rend la production moins chère.
    Le fait est que chez les chinois, c’est un sport national porté au summum, ils ont tout essayé, social engineering, espionnage industriel, pression sur leurs citoyen à l’étranger…c’est vraiment les rois.
    Je ferais une exception toutefois, pour l’inde, ou alors ils sont plus malin!

    • Le Glaive dit :

      @ Thaurac : Au niveau des clichés vaguement racistes vous êtes imbattable. L’asiatique est donc par nature copieur et incapable d’imaginer et de créer de nouveaux concepts technologiques… Regardez donc autour de vous: Votre téléphone, tout votre équipement informatique, votre équipement audiovisuel, votre équipement photographique, une part importante des véhicules dans la rue, les équipements électroménagers : tous inventés en France ou en Occident ?

      • Stoltenberg dit :

        « Regardez donc autour de vous: Votre téléphone, tout votre équipement informatique, votre équipement audiovisuel, votre équipement photographique, une part importante des véhicules dans la rue, les équipements électroménagers : tous inventés en France ou en Occident ? »
        .
        Inventeur du téléphone: Alexander Graham Bell
        Inventeur de l’ordinateur personnel: Pier Giorgio Perotto
        Après il y a eu des ordinateurs beaucoup plus adaptés à l’usage, principalement des Apple conçus par Steve Wozniak
        Première transmission d’image par ondes radio: Édouard Belin
        Premier appareil photo numérique: Steven Sasson
        Inventeur du cycle thermique du moteur thermique (moteurs automobiles, réacteurs etc.): Sadi Carnot
        .
        Bien entendu, Mr Le Glaive, tous ces inventeurs sont des Chinois de pure souche.

    • OTOOSAN dit :

      Les Chinois n’ont plus vraiment besoin de copier puisque nous formons leurs ingénieurs dans nos meilleures écoles, et nos « élites » sont fières de ça…

    • Eric dit :

      C’est bien connu, l’industrie aéronautique chinoise fait bosser des esclaves payés un bol de riz par jour… Non mais vous croyez quoi ? Les techniciens et ouvriers aéronautiques chinois sont aussi bien payés que les nôtres, voire même plus en parité de pouvoir d’achat ! Quant à construire un bombardier furtif de cinquième génération uniquement à partir de photos volées, c’est de la pure science-fiction ; il n’y a plus guère que vous pour croire à ces sornettes.

  10. Brennos dit :

    C’est un photoshop fait à partir d’une photo de H-6…
    Ça se voit sur le haut du cockpit ainsi que sur les prises d’air même pas symétriques : http://photos.imageevent.com/danielchin/weblink/websize/____%202017-09-15%20__2.54.25.png

    • Posteur dit :

      Ha oui effectivement on le voit sur la fenêtre supérieur en haut à droite et les deux « lignes » du bas des prises d’air qui n’ont pas la même « courbure ».
      .
      J’ai aussi l’impression qu’a l’arrière les lignes ne sont pas les mêmes,pareil pour les deux petits « traits noirs » qui sont sur les ailes qui ne sont pas de la même « taille ».

    • Fabien dit :

      Bien vu!

  11. charly10 dit :

    A force de vouloir vendre nos technologies et faire sous-traiter en Chine, au prétexte de faire du business, il ne faut pas s’étonner que ceux-ci nous dépassent aujourd’hui dans bien des domaines.

  12. ji_louis dit :

    Les chinois « produisent » chaque année plus d’ingénieurs que les USA et l’Europe (Ouest + Est) réunis!
    Comme les lois physiques et mathématiques sont les mêmes pour tout le monde, il est logique qu’ils en retirent une force de calcul plus grande et qu’avec le temps ils finissent par rattraper (c’est fait ou presque) et dépasser (c’est en cours) l’avance technologique occidentale. Il n’y a qu’à voir le résultat dans l’informatique mondiale (ce n'(est qu’un exemple), où ils sont devenus leaders à peu près partout.

  13. lxm dit :

    Développer des bombardiers pour tenter un nouveau pearl harbor sur la flotte du pacifique ? les centres industriels japonais. Bloquer toute aide à taiwan. Passer au dessus de l’himalaya pour atteindre l’Inde.
    Le problème avec l’arme nucléaire ce sont les retombées, à cause des vents, si l’ennemi est proche il vaut mieux user de bombardiers.

    • Raymond75 dit :

      Heureusement les USA, la Grande Bretagne et la France, bref les occidentaux, possèdent des forces nucléaires pacifiques, car nous, nous représentons l’intelligence : démonstration faite au Vietnam et au Moyen Orient, et en Afrique depuis 60 ans par les Français.

  14. NRJ dit :

    Je doute de l’intérêt des bombardiers furtifs. Cela donne des avions vulnérables et qui coutent une blinde. ll faudrait mieux miser sur des drones furtifs légers spécialisés dans l’attaque de sites d’interdiction et des chasseurs bombardiers en plus grand nombre

  15. Barfly dit :

    « Développer des bombardiers pour tenter un nouveau pearl harbor sur la flotte du pacifique ? les centres industriels japonais. Bloquer toute aide à taiwan. Passer au dessus de l’himalaya pour atteindre l’Inde. »
    Et tout ça pour finir comme les japonais en 1945…

  16. Jean la Gaillarde dit :

    Concernant le rafale, cet appareil correspond très bien à la doctrine française de la polyvalence. Alors c’est peut être plus le top du top en matière de technologie aérienne mais, pour un pays comme la France, il fait le boulot, on s’y retrouve en maintenance puisqu’il est capable de faire ce que 3 ou 4 appareils faisaient auparavant, et cela, une fois en l’air sans avoir besoin de le faire redescendre pour changer l’armement. Voilà.
    Les USA ou les Russes, ou les Chinois ont la capacité de développer, un avion de chasse, un chasseur bombardier, un bombardier stratégique, un avion aéronavale…… Ben je dirais tant mieux pour eux. Moi le Rafale, ce concept va très bien pour mon pays. Voilà. On équipe l’armée de l’air et la marine avec cet appareil…. Très bien.
    Concernant ce bombardier, on va peut être attendre les premiers essais. Après c’est une aile volante !!!! ils ont copié le B21…. Ben qu’est ce que l’on a fait avec le Neuron…. C’est une aile volante, donc on a copié le B2 spirit !!!!! SI on veut de la furtivité, pour l’instant je ne vois pas autre chose que de l’aile volante. Là, je m’adresse aux spécialistes ….. Je me trompe ou pas ?
    Donc les Chinois ils ne copient pas, ils appliquent les lois de l’aérologie, ou aéronautique ou les lois de la physique. Pas plus, pas moins.

    • John dit :

      Je pense que votre commentaire est très pertinent.
      Le Rafale correspond au besoins français ! Et c’est le plus important à garder à l’esprit. Opposer systématiquement ces différents avions n’a pas le moindre sens. D’autres pays ont les moyens pour une flotte très importante, avec divers avions pour des missions différentes… Qu’ils proposent des avions plus spécifique est simplement logique. La France aussi avait divers avions lorsque sa flotte était plus importante. Ce n’est pas que la technologie et la stratégie qui ont poussé vers l’avion omnirôle, mais aussi les moyens financiers.
      Concernant la furtivité passive, l’aile volante est la géométrie la plus simple pour développer un avion furtif, mais ce n’est pas le seule. L’idée principale est qu’un onde radar émise, si elle est réfléchie par l’avion ne doit pas retourner vers l’émetteur.
      Pour des raisons aérodynamiques, un avion standard a des formes arrondies, et ainsi donc, il y a des zones qui réfléchissent les ondes radar vers l’émetteur.
      Donc pour éviter cela, il faut des surfaces plates autant que possible, et des angles « pointus ». Regardez le ventre du B2, le F22 et le F35. Les angles des ailes, des gouvernes, des prises d’air sont pointus…
      Et en plus de ça, ensuite il y a l’utilisation de matériaux qui ne réfléchissent pas les ondes radars, mais qui les absorbent, ou qui les redirigent dans une direction différente de l’émission.
      Pour ces raisons, la surface de ces avions est très sensible, en effet, des impacts de cailloux sous le fuselage ou autres peuvent avoir des conséquences sur la visibilité au radar.

      • sirthie dit :

        @John :
        .
        « Pour ces raisons, la surface de ces avions est très sensible, en effet, des impacts de cailloux sous le fuselage ou autres peuvent avoir des conséquences sur la visibilité au radar. »
        .
        En tout cas, j’ai récemment lu, dans je ne sais plus quel commentaire de je ne sais plus quel article de ce blog que les décollages de F-22 nécessitaient un nettoyage préalable de la piste d’envol (à cause de menus débris qui pourraient érafler leur revêtement antiradar), et que chaque sortie d’un F-22 nécessitait ensuite deux jours de maintenance (vraisemblablement pour vérifier/réparer ledit revêtement).

        • John dit :

          Il reste important de noter que cette maintenance est probablement préventive afin de garder ce revêtement le plus sain possible.
          Mais en période de guerre intense, il y aura probablement moins d’efforts faits à ce niveau, ou du moins ces efforts seront plus sélectifs en fonction des missions à réaliser. Ce n’est pas le même type de maintenance que celle qui est absolument nécessaire sur un réacteur, sur un train d’atterrissage…

  17. MERCATOR dit :

    LISTE DES PRIX NOBEL D’ORIGINE CHINOISE EN SCIENCES

    Tsung-Dao Lee PHYSIQUE NUCLEAIRE

    Chen Ning Yang PHYSIQUE DES PARTICULES

    Sur 1500 000 000 ce n’est pas gras .

  18. MERCATOR dit :

    Tout ceci est une formidable fumisterie !
    La plupart des avions de chasse chinois sont équipés d’un ersatz du moteur
    Saturn AL-31, de conception soviétique qui date de bientôt quarante ans . Ce moteur a été conçu pour le chasseur Su-27, la Chine l’a monté sur son propre chasseur J-10, avec d’importants problèmes de maintenance de durée de vie en heures d’utilisation et de fiabilité .
    Le moteur de conception chinoise de la série WS-10 est au mieux dans sa conception similaire aux moteurs des Avions militaires occidentaux et soviétiques du début des années 70 ,la fiabilité en moins .
    Pourquoi ce retard ? Différents facteurs entrent en jeux. Les chinois forment chaque année autant « d’ingénieurs » que le reste du monde occidental , le problème c’est que le niveau n’est pas tout à fait le même, qui plus est les plus doués préfèrent aller dans d’autres secteurs , notamment les services financiers bien plus rémunérateurs, mais la plus gosse lacune vient des « ouvriers qualifiés » et des « techniciens supérieurs » , la culture chinoise les assimile aux ouvriers et leur « statut social » si important en Chine est très dévalorisant, si bien que ce sont en fait des ouvriers non qualifiés et partant, avec un « contrôle qualité » déficient .
    A cela vient s’ajouter une corruption inimaginable, d’un coté ,et de l’autre une mainmise de quasi « commissaires politiques » qui perturbent pour des raisons souvent incompréhensibles des chaines de fabrication.
    Alors le résultat est sans appel, les moteurs existants sont incapables, faute de puissance, de permettre aux chasseurs Chinois de voler en « supercroisiere » sans utiliser la « postcombustion », du coup un avion chinois dit de cinquième génération est condamné à voler en « subsonique » donc se trainer ,ou alors utiliser la postcombustion et alors être facilement détectable .
    Récemment les Russes ont accordé la vente d’une vingtaine de su 35 . les chinois en ont tire un moteur maison le Izd.117S , mais là encore la copie souffre toujours de l’éternel problème de fiabilité , et de maintenance, inhérente à la non maitrise de la métallurgie ultra complexe des alliages de métaux et matériaux composites .