Verney-Carron est en lice pour le remplacement des fusils de précision FR-F2 de l’armée de Terre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

94 contributions

  1. Polymères dit :

    Un fusil d’origine américaine modifié.
    Des lunettes allemandes (40% du contrat!).
    Des munitions norvégiennes.
    Voilà l’offre « française » vanté par Verney-Caron pour séduire (ou contraindre par le scandale) l’armée française.
    En dehors d’être actionnaire dans la société, va falloir ranger l’argument « français » au placard surtout dans une période ou on cherche à simplifier et réduire les contrats…

    • Raphael dit :

      Chut, ne parlez pas trop fort – Si on vous entend, vous serez brûlé sur la place publique pour haute trahison.

    • Pravda dit :

      Vous pouvez ajouter, pièces très probablement turques, j’espère au moins assemblées en France. Les turcs ne sont pas mauvais, mais pas au niveau de HK, par exemple.

    • Jack Shit dit :

      +1000

    • PK dit :

      du moment que c’est monté et assemblé en France, je ne vois pas le problème.
      .
      Je préfère largement cette option, plutôt que faire bosser une chaîne allemande. Au moins le savoir-faire reste.
      .
      La vraie questions serait plutôt : est-ce que leur fusil est bon ?

    • Arno dit :

      Permettez leur de proposer leur arme à la phase de tests terrains, ce fusil est peut-être aussi bon que le pressenti HK, entre un fusil 100% allemand et un fusil 30% Français si il est aussi bon je vois pas ce qui énerve.

    • Alain d dit :

      Oui, et alors, et le droit du sol ? :>))
      Que le meilleur produit pour nos soldats gagne ce marché !

    • Alain d dit :

      Que le meilleur gagne et que l’efficacité, le confort et la sécurité du fantassin priment, mais aucune raison d’exclure une PME, qui fournit déjà l’armée et d’autres services, avec du bon matos. La taille et la supposée fragilité sur le suivi et la maintenance ne tiennent pas la route ! Pour exemple, l’actualité de disponibilité des aéronefs, pourtant commandés à des GE, est désastreuse.
      De plus, si cette société remportait ce gros contrat, est deviendrait rapidement plus puissante, avec une capacité nouvelle pour investir et conquérir de nouveaux marchés, voir profiter de son expérience pour créer de nouveaux produits.
      Puisqu’il parait que l’un des maux français est la taille de nos PME et leurs difficultés à grossir, ne pas faire confiance à cette PME est du foutage de gueule et un délit de faciès au profit des ETI-GE, sous couvert de la législation européenne.
      La réalité est qu’il n’y a pas si longtemps, la royauté parisienne comme le MEDEF ignoraient les PME et les startups.
      Mais le MEDEF a évolué depuis en 2014. Fleur Pèlerin avait bousculé le patron des patrons au CES. Avant, le syndicat, mené par Laurence Parisot, avait ignoré ce salon crée en 2011
      http://www.rfi.fr/technologies/20140108-ces-2014-fleur-pellerin-pierre-gattaz-ensemble-las-vegas
      Comme le MEDEF ignorait l’Afrique, jusqu’en 2015 (visite de Gattaz au Nigeria).
      Mais on peut bien oublier les bobards des « 1 million d’emplois créés », et se réjouir si le MEDEF (aussi ciblé par les critiques d’autres syndicats patronaux), a commencé à faire le job correctement depuis 2014.

      • tschok dit :

        Alain d,
        .
        Maintenant que je vous lis avec plus d’attention, je ne m’étonne plus que ScopeWizard vous prenne pour une lumière.
        .
        C’est éblouissant ce que vous dites.
        .
        A peine soutenable, à vrai dire.

        • Alain d dit :

          Allez y, argumentez svp ?
          Qu’est ce qui vous pose problème ?
          Ai-je commis une erreur ?
          Oui effectivement : « mais aucune raison d’exclure une PME, qui fournit déjà l’armée et d’autres services, avec du bon matos »
          Parce que lorsque j’ai écris ce commentaire je pensais à toutes les PME, donc aussi à celle qui fournit les Hécate.
          http://www.pgmprecision.com/fr/fusils-de-precision/9-hecate-2.html
          J’avais vu l’erreur mais avais oublié de corriger, et bien voilà, maintenant c’est fait.
          Donc mis à part ceci, quel est votre problème ?
          Quelles sont les vérités qui vous dérangent?

  2. Nicolas dit :

    Si c’est français c’est naturellement mieux. Toutefois, tous les fantassins seront d’accord pour dire que l’important est que le fusil retenu soit précis, fiable et d’un entretien minime. On regrettera simplement que si peu de fusils soient commandés. Le 7,62 est un calibre gaillard qui m’a semblé bien plus efficace que le 5,56 sur les théâtres d’opération actuels; il mériterait que la doctrine d’emploi lui accorde plus de place dans les sections.

    • Nihilo dit :

      Mais pour savoir si le fusil est précis et fiable, encore faut-il pouvoir l’obtenir, et si le fournisseur se retrouve en liquidation alors il lui sera impossible de livrer. Donc, exiger dans le cahier des charges, une certaine fiabilité économique du fournisseur est tout-à-fait intelligent et important.

    • TINA2009 dit :

      Bsr Nicolas !

      Je partage votre réflexion .
      C’est une bonne nouvelle : Souhaitons que nous disposions de la crème de la crème !

    • Non merci dit :

      On n’adoptera pas du 7.62 alors que nos alliés sont tous chambres en 5.56, plus le poids de la munition, plus la taille des chargeurs enfin beaucoup d’arguments pour dire que la 5.56 est suffisante pour blesser l’ennemi et mettre au t’as un groupe.

  3. Jak0Spades dit :

    Je suis curieux de voir ce que Beretta propose. J’ai vite feuilleté le catalogue de Humbert, je n’y ai vu que des fusils et des carabines de chasses (Beretta, Benelli, Sako…).

  4. Jak0Spades dit :

    J’en profite pour re-mettre un lien vers la video de Forgotten Weapons ( interview en Français) qui discute du development du FR-F1 et du FR-F2 avec Henri Canaple, un ingénieur qui a travaillé sur le development des deux armes. Pour les amateurs de l’histoire des armes à feux, c’est une super chaine Youtube, mais elle nécessite une bonne maîtrise de l’Anglais. L’hôte, Ian McCallum, est un Américain mais il collectionne particulièrement les armes Françaises ( pourquoi ? Parce-que bonnes ou mauvaises, les armes Françaises on souvent des idiosyncrasies qui les rends intéressantes du point de vue d’un collecteur et d’un ingénieure). Il possede d’ailleurs un MAS .223 (version civile du FAMAS, très rare aux US) et un PM MAS 38 par exemple.

    .

    Voici le lien

    https://www.youtube.com/watch?v=7qFAWsqdP14

    • Chef Chaudard dit :

      Ian (dit Gun Jesus) est Canadien, pas américain. Mais c’est vrai qu’il est très interessant.

      • JaK0Spades dit :

        Au temps pour moi, il n’a pourtant pas l’accent Canadien ! Peut-être parce qu’il reside en Arizona, j’ai présumé.

      • MD dit :

        S’il n’est que canadien, ce n’est pas grave. De toute façon un bon nombre de collectionneurs d’armes américains sont surtout d’anciens militaires. Ils apprécient la qualité des armes françaises telles le MAS 36 ou MAS 36/51, le MAS 44 ( j’ignore comme l’un d’eux est parvenu auprès de l’un d’eux: une arme récupérée au Vietnam, peut-être ?) , le MAS 49, le MAS 49/51, le MSE , le MAB-P1 ou même la MAT-49.
        Ils sont quand même de bon connaisseurs: ils ont été très déçus par le MAP-38 et le MAS-36 CR. Et le mois qu’on puisse dire, que les AA-52 /ANF 1 ne les ont pas du tout enthousiasmé.
        Au moins, chez eux, on peut faire aller dans un champ de tir tester soi-même ces armes pour se faire une idée de ce qu’elles valent réellement , et non pas se fier à des articles de magazines ou des catalogues de marchands d’armes.

    • Albatros24 dit :

      Canaple possède aussi un rarissime MAS 44

  5. Alain d dit :

    Eh oui, il faut mettre les pieds dans le plat !
    Les GE et ETI s’en tirent bien, les PME sont flinguées. Avec le pire du pire, les gilets chinois de la cette entreprise irlandaise, la plus belle arnaque.
    Mais l’Irlande c’est comme La City se permettent tous les coups pour récupérer du fric, même en baisant le reste de l’Europe ! Correction: surtout en baisant le reste de l’UE.
    Ce petit état de merde ne cesse de voter contre l’EU-ZNPF (zone non paradis fiscaux) pour pouvoir continuer ses magouilles.
    Et quand on parle de racailles, il est utile de rappeler que les entreprises américaines adorent l’Irlande-boite-à lettres et la soutiennent face à l’UE. Nombreuses s’y sont installées. Toutes font un méga international à partir de Dublin :
    Apple (imposée à moins de 2% en 2013), Microsoft, Eaton, Google, Facebook, Pfizer, Boston Scientific, Adobe.
    Et évidement ces entreprises ont de grosses filiales au R-U et en Suisse, les vases communicants !
    Et puis la neutralité irlandaise, c’est comme la neutralité suisse, ces loques militaires comptent sur l’OTAN !
    Mais l’EU-ZNPF n’est pas foutue de se mettre d’accord et d’avoir les c**illes pour botter le cul de cette ile à guano US, même quand Trump nous chie dans les bottes !
    Le Brexit et la montée des partis nationalistes n’arrange rien, alors l’UE fait l’autruche, mais ce n’est que reculer pour mieux se faire b**ser !
    Et en plus les règlements à la con de l’UE flinguent nos PME, la totale.
    Et évidement les PME françaises qui bossent pour STX, Naval Group et Alstom se feront aussi arnaquées, tout simplement parce que l’Allemagne et l’Italie exploite de la main d’œuvre moins chère. Parce qu’il n’y a pas de SMIC dans le Zone Euro, et pas plus de règles qui permettraient une concurrence loyale entre voisins de la ZE. Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre, sauf pour nos hommes politiques.

    • johnnycash dit :

      pourquoi ne ferait on pas pareil ? devenir un paradis fiscal hormis Saint Barth ..

      • Alain d dit :

        Parce que si toutes les nations se mettent à jouer au paradis fiscal, c’est la fin des haricots !

        • John dit :

          pourtant une partie de la France est un paradis fiscal… Comment justifier les attaques à l’externe si à l’interne les plus favorisés peuvent en profiter ?

          • Alain d dit :

            La France n’est pas un paradis fiscal, c’est bien pour cela que nombreux vont planquer leur fric en Suisse, Belgique ou ailleurs et que les entreprises vont s’installer leur siège en Irlande, à La City, au Luxembourg, aux Pays-Bas, etc.

          • John dit :

            @ Alain d
            Déjà, il faut noter que « paradis fiscal » est un terme générique mais qu’en fonction de la situation de vie et des origines, tous les pays ne sont pas équivalents.
            La Suisse que vous citez est un paradis fiscal pour les artistes / sportifs et autres qui vivent en Suisse mais n’ont pas la moindre revenu en Suisse. Si il y a des revenus faits en Suisse, les forfaits fiscaux ne sont plus valables.
            La Belgique est un paradis fiscal pour les rentiers. En effet, l’impôt sur la fortune n’y existe pas…
            Maintenant, intéressons nous à la France. Il y a divers exemples de situations de fiscalité intéressante, dont tous les habitants ne bénéficient pas…
            (Et c’est le cas en Suisse aussi. Les habitants lambda paient leurs impôts comme tout le monde, ce n’est pas « gratuit de vivre en Suisse…).
            – St Barth: exonérations d’impôts presque totales… Donc avant de critiquer la Suisse, si Johnny est parti vivre à St Bath c’est probablement pour des raisons financières… Et donc, avec tous ces milliardaires qui y vivent, je trouve que ça perd toute crédibilité de s’attaquer aux pays étrangers alors qu’il y a une partie du territoire qui est un paradis fiscal complet !
            – Paradis fiscal des compétitions sportives… La vente des billets, etc en 2016 a coûté à la France et a ramené 0 franc de taxes directes provenant des revenus de la compétition https://blog.francetvinfo.fr/oeil-20h/2017/10/25/la-france-paradis-fiscal-du-sport.html
            – Les Qataris sont aussi d’heureux exilés fiscaux en France ! Exonérés d’impôts sur la fortune sous certaines conditions… Et pas d’impôts sur les revenus de locations si ils sont propriétaires de biens !
            Les citoyens d’Oman, de l’Arabie Saoudite, des EAU, du Koweït et du Bahreïn ont aussi ce type de statut…

    • John dit :

      Je ne connais pas l’Irlande…
      Mais la Suisse n’a jamais compté sur l’OTAN pour quoi que ce soit…
      La politique interventionniste américano-française est plus proche de la cause de certains conflits que la situation de la Suisse… Donc que ces pays subissent les conséquences des choix politiques historiques est simplement normal…
      Pour ce qui est de la Suisse, il est à noter que le secret bancaire ne s’applique plus aux personnes ayant un domicile en dehors de la Suisse. Et lorsque vous parlez de paradis fiscal, je préfère parler d’équilibre budgétaire… A quoi bon avoir des taxes infiniment élevées si les taxes prélevées actuellement suffisent pour obtenir des excédents fiscaux? Evidemment, la France ne connait pas cette situation donc c’est difficile à imaginer, mais la Suisse a réduit sa dette depuis qu’une loi a été votée qui limite le déficit budgétaire à des cas exceptionnels.
      Concernant la Neutralité, vous oubliez qu’elle est nécessaire pour que différents pays puissent négocier sur un terrain d’égalité, et dans le but de rendre le monde plus sûr.
      Les négociations entre l’Iran et l’UE / USA ont eu lieu en Suisse… La Suisse a été le canal d’échanges diplomatiques entre les USA et l’Iran, les USA et Cuba pendant des décennies.
      Les premières rencontres entre Reagan et Gorbatchev ont eu lieu en Suisse, Clinton-Assad en 2000… Je sais que vous allez critiquer les résultats, mais la Suisse aide ces pays à négocier de bonne foi, elle ne prend pas de décisions pour elle. Lorsqu’il y a des problèmes à l’intérieur d’un pays avec des groupes rebelles ou des guerres civiles, la Suisse est aussi là (Espagne, Chypre, Sri Lanka, Colombie)…
      Relisez votre commentaire, et regardez ce qui peut être fait en France pour changer la situation…
      Vous critiquez le choix de ces entreprises de venir en Suisse. Mais ce ne sont pas que des boîtes postales et elle y emploie du monde… Et les salaires suisses sont facilement 3 fois supérieurs au salaires français.
      L’industrie suisse représente une plus grande part du PIB qu’en France, malgré des salaires minimum dans ces branches de 3200 euros environ…
      Vous savez ce qui attire réellement ces entreprises? La stabilité et la qualité de la main d’oeuvre (et je parle de la main d’oeuvre suisse et internationale). La stabilité politique est un facteur important. Contrairement à la France, la politique fiscale ne vole pas d’une extrême à l’autre tous les 5 ans… Si vous devez ouvrir une filiale dans le marché unique, pourquoi aller en France? Au moment où votre filiale s’ouvre, vous avez une visibilité inférieure à 5 ans sur votre investissement. C’est bien trop peu pour prendre ce risque…
      En Suisse il y a aussi une convention sociale qui s’appelle « la paix du travail »… Autrement dit, si une entreprise a des difficultés, il y a des négociations pour trouver un accord viable. Et quand je parle de négociations, je ne parle pas d’affrontement, je parle de négociations où il y a ouverture des différents partis et l’envie de trouver une solution qui fonctionne pour les 2.
      En bref, avant de regarder ce que les autres peuvent changer pour la France, intéressez à ce que la France peut changer pour la France.

      • Shaqiri dit :

        Certes.
        Vous omettez tout de meme quelques details. Je n’evoquerai pas les reserves d’or post seconde guerre mondiale dont les malheureux epargnants ne sont plus de ce monde pour pretender a quoi que ce soit. Or qui a contribute a la richesse de la Federation. La Suisse n’a pas les meme depenses que les autres pays de l’UE puisqu’elle ne verse rien a l’UE donc il est peu pertienent de comparer la structure economique et fiscale francaise et Suisse. En France les soins et l’education sont gratuites. En Suisse tu paies pour voir et après tu paies pour ta prestation.
        Par ailleurs la situation geographique du pays au milieu de l’espace Schengen en fait aussi un lieu de passage parfait pour faire tourner le franc-Suisse et recuperer de l’Euro echange au prix fort. En somme, les avantages sans les inconvenients et servi sur un plateau.
        Quant au domaine Securitaire/militaire, la Suisse profite (indirectement) de la protection de l’UE et surtout de l’OTAN puisqu’elle se trouve au centre d’un continent relativement bien protégé contre les menaces qui pourraient nuire au Business de la Suisse. Chaque euro depense par l’alliance profite ainsi indirectement a la Suisse. De plus les USA, la France et l’UK par le biais de leur reseau diplomatique mondial assurent egalement une certaines stabilite au profit du continent (anticipation des crises, renseignement, negociations aux 4 coins de monde, presence militaire maritime…).
        Et quand une menace arrive jusqu’a elle, vous vous rappelez l’episode de la chasse Suisse qui ferme de 17h00 a 08h00 ben c’est les gueux francais qui viennent intercepter les avions pour vous. A force d’etre « neutre » vous en oubliez souvent que votre systeme fonctionne car les pays qui vous entourent n’ont pas fait ce choix et ce sont engages pour s’entraider en cas de pepin. Ca s’appelle la solidarite et ca n’a rien a voir avec l’observation et la « neutralite ». Je vous souhaite de ne jamais avoir de menace reelle et de jamais avoir besoin de l’assistance de l’UE et l’OTAN.
        Sinon c’est un beau pays la Suisse, ceci dit je n’y reste jamais trop longtemps car ma modeste paye francaise ne me permet pas de passer des vacances convenables meme en camping…

        • John dit :

          Je ne nie pas ce passage sur la Seconde Guerre Mondiale… Mais durant cette période, il n’y a pas de pays européen tout blanc…
          En effet, la France a participé à la solution finale ! Et oui, cet or a enrichi les banques. Mais je tiens à rappeler que l’instauration du secret bancaire était justement pour protéger ces avoirs en cas d’invasion allemande, afin qu’il n’y ait pas de preuve que tel ou tel compte appartienne à un juif. La Solution Finale est venue ensuite…
          .
          Ensuite… La France est en déficit depuis plus de 40 ans… Et ce n’est pas l’UE qui est responsable de cela… Il faut arrêter avec cette excuse servie à toutes les sauces. Et c’est un choix français d’en faire partie, et un choix suisse de ne pas en faire partie. De plus, il est faux de dire que la Suisse ne contribue pas à l’UE. Il y a des négociations régulières menées sur le financement aux divers programmes auxquels la Suisse participe, et la Suisse participe aussi à l’aide au développement (aux pays de l’est).
          Concernant l’éducation, la situation suisse est pas très différente de la situation française. Je dirais même que la situation suisse est meilleure que la France. La Suisse a parmi les meilleures écoles d’ingénieur, et elle y voit passer des personnes de classes inférieures. Pareil pour les universités. L’ascenseur social fonctionne. L’école obligatoire est gratuite (même les fournitures scolaires). Et pour les études supérieures, des bourses qui dépendent de la capacité financière des parents existent et financent la totalité des frais relatifs aux études… Donc rien à redire.
          .
          Concernant la sécurité… Oui rien de nouveau, la situation géographique fait une différence… Mais c’est le cas pour tout. De plus, vous oubliez que les pays européens profitent des infrastructures suisses pour les échanges de marchandises par exemple. Donc sa situation et ses investissements profitent autrement à l’Europe. Et toujours d’un point de vue sécuritaire, la France était bien contente pendant la Guerre Froide d’avoir l’Allemagne de l’Ouest comme tampon en cas d’invasion soviétique non? La géographie est une caractéristique qu’on ne peut modifier. De plus la Suisse a toujours eu une armée forte afin d’être crédible pour sa neutralité. Et lorsque l’armée suisse investit pour du matériel OTAN elle en fait aussi profiter l’OTAN… Pendant la guerre froide, avec une sécurité maximale du territoire suisse, la Suisse aurait fait profiter les pays environnants de sa défense en limitant les possibilités de franchissement des Alpes…
          Et je ne dis pas que la diplomatie française ne joue aucun rôle. Mais il faut bien comprendre que les pays neutres sont nécessaires, tout comme les pays non neutres. Sans les 2, le système ne fonctionnerait pas aussi bien. La Suisse n’oublie pas la chance qu’elle a d’être au centre de l’Europe. Mais l’Europe oublie parfois que la Suisse apporte plus que ce qu’ils imaginent aux pays environnants. C’est un échange gagnant-gagnant comme dans la plupart des échanges internationaux. Lorsque des Français frontaliers travaillent en Suisse, la France en profite via les impôts et salaires de ces personnes, et l’économie suisse profite des compétences offertes.
          Et concernant cet épisode de détournement, la Suisse paie ses voisins pour cette situation. Et la Suisse est en train de mettre en place ce qu’il faut pour pallier à cette situation !

      • Pp dit :

        Très bonne analyse. La France est une vieille dame qui devient aveugle et sourde et qui va finir impotente….!

      • Nihilo dit :

        Vous avez raison.
        Mais tous les avantages de la Suisse ne sont pas dus qu’à ses propres efforts, on n’a la politique de ses frontières, et la Suisse était téléportée à la place de la Moldavie alors ce serait plus difficile à cause de ses nouveaux voisins … Depuis que la France et l’Allemagne se sont calmées (depuis que l’Allemagne arrête d’envahir la France …), la Suisse est plus au calme et n’a pas de plaies à soigner …
        Donc oui la Suisse a de grands talents, surtout pour un « si petit » pays, mais elle a aussi la chance d’avoir des voisins calmes voire coopératifs et ce n’est pas grâce à elle …

        • John dit :

          Vous avez entièrement raison sur ce point !
          Israël est mal placé, et les exemples sont nombreux!
          Mais la France et la Suisse sont exactement dans la même situation géographiquement parlant. Je pense qu’aujourd’hui, tous les pays de l’Europe occidentale profitent de ce même avantage.
          Et la Suisse et ses pays environnants profitent mutuellement les uns des autres, et c’est très bien comme ça.
          La Suisse a la chance de bénéficier d’employés qualifiés venant des pays voisins, et ces frontaliers qui reçoivent un salaire suisse apportent à l’économie de leur pays de résidence, paient leurs impôts dans leur pays de résidence…
          La Suisse est géographiquement au milieu de l’axe nord-sud, et ses infrastructures sont utiles à l’économie européenne, et la Suisse de par sa position profite en retour des économies européennes.
          Militairement, la Suisse a aussi apporté et apporterait éventuellement quelque chose en cas d’invasion militaire. En effet le pays est extrêmement bien protégé. Les Alpes seraient difficilement franchissables.
          Je rappelle que pendant la Seconde Guerre Mondiale, la frontière franco-suisse était peu protégée car la France avait confiance en la capacité suisse pour au moins ralentir suffisamment les troupes allemandes pour se repositionner. Ce n’est qu’un exemple. Mais tout ça pour dire que géographiquement et économiquement, la Suisse et ses voisins ont la même chance, et qu’ils bénéficient mutuellement de leurs échanges.

        • John dit :

          J’ai oublié de préciser que la France a elle aussi bien profité de l’OTAN durant la guerre froide, et de la protection américano-britannique.

      • Alain d dit :

        @John
        Oui vous avez raison, oublions les années 39-45, pour ne pas entacher l’image de la Suisse clean et exemplaire.
        Je vous épargne toutes les précisions de chapitre, mais quand même :
        http://entremont-autrement.blogspot.com/2009/11/liste-de-scandales-des-ventes-darmes.html
        Un sacré palmarès ? Que du 1er choix :>))
        Vous pouvez y ajouter des nations en guerre plus récemment : Egypte, Libye, Syrie et Yémen
        Neutralité ?

        Pour défense la Suisse profite automatiquement bouclier de l’OTAN, tout simplement parce qu’elle est entourée d’adhérents à l’OTAN. Donc rien ne pourrait l’atteindre sans passer par l’espace de l’OTAN, c’est aussi simple que cela ! Y’a juste quelques milliers de km qui séparent la Suisse de la Russie.
        La Suisse est entourée de blindages réactifs de l’OTAN.

        Pour la neutralité, on reprend.
        Dans les ventes d’armes, en ration de son PIB, la Suisse est l’un des meilleurs marchands d’armes au monde. Plus intéressant, c’est les nations vers lesquelles la Suisse exportait et vendait son expertise jusqu’en 2014.
        La Suisse a vendu, mais ce serait à l’insu de son plein gré :
        https://www.tdg.ch/suisse/ruag-songe-depot-plainte-laffaire-russe/story/13004294
        Les suisses nous prennent pour des quiches !
        La Suisse vend des armes spéciales à la Corée du Nord, sous embargo
        https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/La-Suisse-vend-des-armes-speciales-a-la-Coree-du-Nord-29290436
        Comme c’est beau la neutralité ?
        Bon, la France a certainement exporté, de temps à autre, quelque petits millions vers la Corée du Nord, genre matériel médical ou sucre, mais pas d’armes.
        Les réseaux d’affaires souterrains de Pyongyang :
        Sont nominées pour cet article : les banques suisses BCP et HSBC
        https://www.letemps.ch/monde/reseaux-daffaires-souterrains-pyongyang
        Bon, soyons clair le TCA de l’ONU, la Suisse s’assoit dessus !
        (Traité sur le Commerce des Armes).

        Siege OMC (Organisation Mondiale du Commerce)
        Le siège, très critiqué ces derniers temps, qui a facilité l’Empire du Milieu en Europe.
        Et la Suisse exporte 17,4% de sa production vers la Chine + Hong Kong, soit ~ 50 Md$.
        https://atlas.media.mit.edu/fr/visualize/tree_map/hs92/export/che/show/all/2016/
        Avec ce ratio, elle enfume même l’Allemagne qui n’exporte que 7,3% de sa production vers Ch + HK, soit ~ 90 Md$.
        La Suisse a nettement accru ses exportations vers la Chine en 2017 http://www.bilan.ch/economie/suisse-a-nettement-accru-exportations-vers-chine-2017
        Pillages, cet article oublie juste d’indiquer que la Suisse exporte un maximum d’or et pierres précieuses vers la Chine. C’est plus classe d’annoncer des montres et des médicaments ?
        La réalité, c’est que depuis 45 les suisse sont accros à l’or :
        https://atlas.media.mit.edu/fr/visualize/tree_map/hs92/export/che/chn/show/2016/
        Une économie à chier !
        La Chine et Hong Kong adorent les banques suisses et leurs relais, et l’or suisse.
        Ces dernières années, en ratio/PIB, c’est en Suisse que la Chine a réalisé le plus gros flux d’acquisitions.
        Mais ce doit être certainement être un pur hasard ?
        Mais ca ressemble fortement à un trou chinois dans la raquette européenne !

        • John dit :

          Relisez mes commentaires…. 39-45, effectivement, une honte ! Mais c’est le cas pour tous les pays européens qui à leur manière ont participé à cette boucherie ! TOUS les pays de l’Europe continentale ont participé à ce massacre !
          Ensuite, comme je l’ai dit, la France a bieeeen profité de l’OTAN pendant la guerre froide sans en faire partie. Concernant sa situation géographique, en effet, elle est bien située géographiquement pour une telle situation… Mais bien des personnes ici se plaignent de l’absence de souveraineté qu’ils peuvent avoir, et quand un pays est souverain, ils se plaignent du choix souverain… Faudrait savoir.
          La France était protégée pendant la Seconde Guerre Mondiale, et pendant la Guerre Froide sur le front suisse. Regardez la ligne Maginot et regardez les stratégies russes pour envahir l’Europe. La Suisse était de part sa préparation et de part sa topographie difficilement franchissable. Forcément, c’était une bonne chose pour la France avec une moins grande dispersion de son armée…
          .
          Pour le commerce d’armes à feu, la Suisse a une industrie de la défense, et elle livre à des pays qui n’ont pas de conflits au moment de la livraison… Mais il y a en effet des exemples où l’instabilité est telle qu’il est totalement irresponsable et anti-neutralité d’exporter. Mais à mes yeux, le problème est plus humain que du côté de la neutralité. On ne parle pas de situations où cela remet en cause le position suisse dans les négociations internationales.
          Pour moi, le point le plus négatif, c’est une loi de cet été qui assouplit les conditions d’exports à des pays en conflit internes…
          Pour la Corée du Nord, ce sont des armes de tir sportif pour les JO, 27 armes ! Alors autant il y a d’autres cas que je trouve scandaleux, et qui violent en partie le principe de neutralité, mais celui ci me semble plutôt intelligent… Le sport rapproche, donc refuser ce type d’exportation n’apporte rien à une paix éventuelle… Et ce n’est pas un matériel de guerre !
          Avec vos exemples de banques, vous vous tirez des balles dans le pied. Même si les filiales sont en Suisse, les banques ne sont pas suisses… La BCP est française, et HSBC a son siège à Londres.
          .
          Maintenant… L’OMC… Le siège est certes en Suisse, mais c’est une organisation internationale, ce ne sont pas les Suisses qui font les règles… L’OTAN n’est pas belge, l’UE n’est pas Franco-Belge… Donc arrêtez d’y voir un complot. Le siège qui est en suisse dicte des règles faites par les signataires pour les signataires !
          .
          Concernant vos chiffres… 17.4% des exportations vont en Chine, et pas 17.4% de la production.
          Mais surtout, vous comparez les chiffres de deux pays de manière brute sans regarder plus loin… La Suisse a des accords de libre échange avec la Chine et ce n’est pas le cas de l’UE…
          De plus, l’Allemagne et la Suisse ont des industries différentes, donc les exportations ne sont pas les mêmes… L’industrie chinoise s’est fortement développée. Si l’Allemagne a tjs bcp de succès, c’est parce qu’une grande part de son économie est basée sur l’industrie.
          La Suisse, à cause du coût de la vie élevé a décidé de se concentrer sur une industrie à haute valeur ajoutée (microtechnique, appareils médicaux, appareils de mesure, pharma, le luxe…) pour avoir des chances à l’exportation. Votre « hasard » que vous tenez tant à démontrer, c’est un accord de libre échange!

      • Alain d dit :

        @John
        Au CIO, c’est la neutralité du plus gros chèque qui prévaut.
        A la FIFA, pas mieux pour ce qui est de la transparence.
        https://www.lemonde.fr/idees/article/2017/12/01/mondial-et-jo-carton-rouge-a-la-russie_5223117_3232.html

        Cash investigation, Luxe : Cash Investigation révèle les dessous du monde de la mode
        https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-9-octobre-2018_2948679.html
        Toutes les magouilles ne passent pas la Suisse.
        Et ce reportage valide le déséquilibre entre le non-droit italien du travail et le droit de français du travail que j’ai rappelé quelque part sur cette page.
        Ici il s’agit du travail du cuir, les tanneries italiennes font du low-cost en Europe en exploitant des travailleurs étrangers. De l’esclavage moderne au sein de l’UE !
        Les tanneries françaises ciblent que le très haut de gamme parce que le cout du travail en France est bien plus élevé.
        Les PME de STX et Naval Group ne pourront concurrencer sur les prix les mafieuses italiennes.

        Bon, je m’arrête là ?
        Ou je rentre dans le détail des magouilles, banques, négoces, extractions de minerais, etc. ?

        • John dit :

          Que les organisations internationales soient basées en Suisse ne fait pas la Suisse le responsable de tout ça…
          Le CIO et la FIFA, ce n’est pas la Suisse qui attribue les compétitions… Pour l’UEFA c’est pareil…
          .
          Alors oui, entrez dans ces cas de négoces, de banques et de mines, car là les entreprises suisses sont réellement détestables !
          Il y a énormément d’associations internes qui tentent de s’attaquer aux pratiques de ces groupes. Le problème est que les crimes sont commis à l’étranger, et qu’il est difficile de démontrer légalement le lien avec les sièges.
          Mais par contre, ne croyez pas que la Suisse est la seule…
          Quand Lafarge (avant d’être associé à Holcim) fait du commerce avec DAESH…
          Total agit de la même manière que ces géants miniers !
          BNP Paribas qui ne respecte pas l’embargo de l’Iran… Ou encore la manipulation des taux de change.
          Les grands constructeurs (Vinci, Bouygues, Veolia) et leur corruption…
          Personnellement, je ne vois pas de responsabilité étatique dans le comportement de ces entreprises.
          Relisez mon commentaire auquel vous répondez ! Le problème de la France est son système qui ne permet pas de reprendre une activité économique saine ! Le problème est le volume de dépenses étatiques. etc…

        • Alain d dit :

          correction : toutes les magouilles de ce dossier passent pas la Suisse.
          Société logistique avec boites aux lettres bidons et donc emplois délocalisés fictifs.
          Pour finir la Suisse est neutre dans le sens ou elle met à égalité, mais à un très niveau, toutes les magouilles possibles

    • Lassithi dit :

      Alors, sortons de l’UE et faisons le Frexit.

    • sergeat dit :

      Beaucoup de vérité sur l’Irlande(c’est la philosophie de l’UE,tout pour les financiers),mais observez chez nous:un président qui nous dit de traverser la rue pour trouver du boulot,quand le président des US demande aux industries de retraverser la frontière pour ne pas être taxées(chômage en France ?,chômage aux US le plus bas depuis 50 ans).
      Tant que nos gouvernants mettront l’Europe avant la France nous régresserons,de plus l’admiration de nos dirigeants vis à vis de l’Allemagne a pour conséquence la main mise de nos technologies de défense par cette dernière sans rien demander en retour.

    • Alain d dit :

      Ceci étant, que le meilleur gagne et que l’efficacité, le confort et la sécurité du fantassin priment, mais il n’y’avait pas de raison d’exclure une PME qui fournit déjà l’armée avec du bon matos. La taille et la supposée fragilité sur le suivi et la maintenance ne tiennent pas la route ! Pour exemple, l’actualité de disponibilité des aéronefs, pourtant commandés à des GE, est désastreuse.
      De plus, si cette société remportait ce gros contrat, est deviendrait rapidement plus puissante, avec une capacité nouvelle pour investir et conquérir de nouveaux marchés.
      Puisqu’il parait que l’un des mals français est la taille de nos PME et leurs difficultés à grossir, ne pas faire confiance à cette PME est du foutage de gueule et un délit de faciès au profit des ETI-GE, sous couvert de la législation européenne.
      La réalité est qu’il n’y a pas si longtemps, la royauté parisienne comme le MEDEF ignoraient les PME et les startups.
      Mais le MEDEF a évolué depuis en 2014. Fleur Pèlerin avait bousculé le patron des patrons au CES. Avant, le syndicat, mené par Laurence Parisot, avait ignoré ce salon crée en 2011
      http://www.rfi.fr/technologies/20140108-ces-2014-fleur-pellerin-pierre-gattaz-ensemble-las-vegas
      Comme le MEDEF ignorait l’Afrique, jusqu’en 2015 (visite de Gattaz au Nigeria).
      On peut bien oublier les bobards des « 1 millions d’emplois créés » si le MEDEF, aussi visé par les critiques d’autres syndicats patronaux, a commencé à faire le job !

  6. Albatros24 dit :

    Et le gagnant sera…HK.

    • Auguste dit :

      Je n’arrive pas à comprendre pourquoi des pays comme la Belgique,Suisse,Autriche,pour ne prendre que les plus petits,arrivent à maintenir une industrie d’armes légères et pas la France.

      • tschok dit :

        Différence de cultures. Faible intérêt des pouvoirs publics et de la société française pour le métier (la métallurgie fine), pas sexy. Gestion publique sans talent, sans stratégie ni volonté d’innovation. Secteur à risques (l’armement) dépendant de la commande publique en interne et de l’autorisation d’export en externe. Influence des théories du « fabless » (l’entreprise sans usine de Serge Tchuruk, PDG calamiteux d’Alcatel). Faible notoriété de la production française d’armes légères. Forte concurrence internationale. Etc.
        .
        Ou, en version plus courte: parce que les autres sont meilleurs.

      • Paul dit :

        L’industrie en France a pris un (trop) grand coup et la mode du tout « services » nous a foutu dedans. 30% de l’economie allemande est representee par l’industrie. Industrie qui a d’ailleurs du se reconstruire après la 2em GM. A croire que nos decideurs ont vraiment rate quelquechose! Heureusement qu’on a le tourisme.

      • John dit :

        La taille du pays ne signifie pas forcément grand chose… L’Autriche et la Suisse ont encore le service militaire. En Suisse, chaque soldat ayant fait l’armée a son arme de service…
        Le résultat est un SIG 550 largement plus produit que le FAMAS, et avec une production moins temporaire… En Suisse, seules les nouvelles recrues ont reçu ce nouveau fusil. Et comme le service militaire fait entrer en service un flux régulier de personnes, le nombre d’armes à produire est régulier et étalé sur le long terme. Lorsque la France veut d’un fusil d’assaut, elle veut que toute l’armée reçoive ce même fusil sur un nombre d’années réduit, puis plus de livraison jusqu’au prochain…
        Devinez lequel des producteurs peut conserver une capacité de production et lequel ne peut le faire?
        Et il faut aussi considérer la qualité du produit…
        – SIG 550, fusil très très fiable, et précis… Versions intéressantes, de la version sniper à la version commando
        – FN… capacité d’innovation, n’a jamais compté uniquement sur le marché intérieur pour développer des produits
        FAMAS a été le dernier fusil d’assaut de MAS… L’armée française n’est pas là pour tenir debout une entreprise… Les volumes d’armes se sont réduits à travers le monde. Ceux qui ont survécu sont ceux qui avaient le meilleur produit et / ou ceux qui se sont alliés… La consolidation dans cette industrie a fait des perdants, et c’est naturel…
        C’est le cas dans toute l’industrie de l’armement, et globalement ça réussit à la France (plus d’export que jamais par le passé, et importations limitées)…

      • Vizi dit :

        Oui mais à l’inverse la Belgique, la Suisse, l’Autriche, … ne fabriquent pas d’avions de combat, de sous-marins, de frégates, d’hélicoptères, de missiles en tous genres… question de priorité

      • R2D2 dit :

        Parce que l’on ne peut plus tout faire et il y a eu un arbitrage: on se concentre sur tout ce qui est gros et technologique et on achete sur etagère pour le reste. Les pays que vous citez ne peuvent pas jouer dans cette categorie car trop de R&D et de moyens industriels. Par contre pour celle d’en dessous – celle que l’on a abandonnée – reste accessible.
        La vraie surprise restant la Suede qui pour sa taille fait beaucoup!

      • Arno dit :

        C’est historique, l’état Français a laissé l’ancien groupe GIAT partir à volo et le pôle armes légères avec, perte de savoir faire, plus de chaines de prod…etc etc
        L’état stratège qui fait la sieste….so french.
        En parlant de petit pays, vous pourriez citer les croates qui avec le VHS ont sorti un bullup trés inspiré du FAMAS mais en plus moderne, oui les petits états peuvent exister dans cette industrie des armes légères alors pourquoi les gros.

  7. tartempion dit :

    L’armement des forces armées françaises ne saurait souffrir du clientélisme politique comme se fut si souvent le cas dans un passé encore récent. Ainsi pour faire tourner à plein les usines Renault et Peugeot , Mitterrand décida en 1981 de lancer de grands programme d’équipement et l’armée de terre , fut durant ces trente dernières années équipée de matériel généralement inadaptés. J’ai encore le souvenir de ces TRM 2000 et 4000 et de ces Peugeot P4 qui en Yougoslavie ont montré leur limite et causé de nombreux accidents .Comme le VAB qui , avec seulement 4 roues , n’a jamais été vendu à personne , juste bon à être donné aux pays africains .

    • jyb dit :

      @programme tartempion
      merci de rappeler que Mitterrand avait défendu les industries françaises.
      C’est dingue le nombre de trucs dont « vous avez le souvenir » des trm en yougo aux toasts paté cornichons du 6ème bcs; sacré carrière. Radio paris ment…

    • Frédéric dit :

      ??? Hein. Le VAB a eu de très bon succès a l’exportation de l’Afrique a l’Asie de l’Est avec 900 véhicules !

      Et le programme à était lancé sous VGE…

      • John dit :

        900 ce n’est pas non plus énorme pour cette période !
        Pour le PIRANHA, avec les évolutions et les dérivés, c’est 10’000 exemplaires.
        Alors certes la gamme est plus grande, mais la base était le même type de véhicule.

        • Vince dit :

          Vab = 5000 ex. produits. C’est pas si mal non plus.

          • John dit :

            Le Piranha a été livré à environ 900 exemplaires pour la Suisse, et tout le reste c’est de l’export et / ou de la fabrication sous licence.
            Je disais que le nombre de VAB exporté était pas si élevé… Je pense, contrairement au commentaire de Frédéric, que 900 exmplaires exporté durant la Guerre Froide n’a rien d’incroyable…
            Les commande de VBCI du Qatar, de VBMR/EBRC belges sont peut-être plus faibles en nombre, mais c’est une part plus importante du marché que ces 900 VAB à l’époque.

      • Intox dit :

        Et il y avait une version 6 roues pour le VAB à l’export.

      • jyb dit :

        @Frédéric
        rappel : @tartempion n’est qu’un programme qui génère du texte contre la France, son armée et les français.
        Mais vu le volume de mensonges qu’il produit pour essayer d’atteindre son but, c’est en fait très rassurant.

    • Arno dit :

      C’est un peu l’armée française qui a relancé les blindés à roue à cette époque.
      Le VAB était un concept qui a fait beaucoup d’émules, il ne s’est pas vendu ou peu parce que on a pas vraiment cherché à le vendre, idem pour le FAMAS.
      Nous les Français sommes bien au-dessus de ces questions mercantiles avec les armes, c’est pas moral voyez de vendre des objets qui peuvent tuer…et à la fin on achète allemand.

      • John dit :

        Je pense plutôt que c’est très soviétique les blindés à roues initialement… La série BTR a commencé dans les années 50 déjà.
        De plus, vous oubliez les véhicules développés par MOWAG (série Piranha arrivée à la même période).
        Il y a eu des prototypes du DAF YP-408 néerlandais développés dans les années 50 et produits dans les années 60.
        OT-64 SKOT dont le premier prototype a été assemble en 59.

      • MD dit :

        Le VAB n’a absolument pas relancé le concept de transports blindés à roues . Les BTR-60 et BTR-70 sont entrés en service dans l’armée soviétique bien avant, de même que les OT-64 de l’armée de la République populaire de Tchécoslovaquie.
        Les émules , en décisive, n’ont pas été si nombreux que cela car les Anglos-Savons s’y sont très peu intéressés , ou ne s’y s’ont intéressés que les tardivement ( Canada, US Marines) .
        Si le VAB ne s’est pas beaucoup vendu , ce n’est pas forcément parce que les Français n’ont pas su le vendre ( pas plus que le VBL de Berliet d’ailleurs ) . C’est tout simplement parce qu’il s’est trouvé des clients pour estimer, à tort ou à raison, qu’il n’était pas forcément à ce qu’on pouvait leur proposer de mieux . Comme par exemple le TPz Fuchs ou le Sisu-Pasi ou Patria-Pasi . Ces véhicules ont leur avantages et leurs inconvénients. Ce qui est sûr, c’est que je préfère un VAB à un Sisu en ce qui concerne la protection que procure son bas de caisse. Par contre , le Fusch est un véhicule qui est bien meilleur pour sa tenue de route et sa puissance motrice disponible . Tous ceux qui ont eu affaire à un VAB enlisé – ou renversé – comprendront . Le VAB n’a un fort avantage que pour son autonomie.

  8. NRJ dit :

    Que le meilleur gagne. Mais le made in France n’a pas son rôle ici. Le secteur des armes de petit calibre n’est en rien stratégique ni politique (c’est pas l’emploi de 50 personnes à court terme qui va changer quelque chose, sachant que Verney Carton n’a pas la même expérience que Heckler und Koch un FN herstal) mais il est en revanche utilisé par nos soldats. La priorité est quand même que les soldats aient une arme de bonne qualité même si elle s’appelle HK 416 et HK 417. Et si on peut l’acheter à un pays avec lequel nous sommes proches, tant mieux.

    • John dit :

      Et sans parler uniquement d’expérience de ces grands groupes, il faut aussi y voir la disponibilité des pièces détachées sur le long terme qu’un petit producteur ne peut garantir.
      Et après la commande Scorpion de la Belgique, un petit contrat en retour ne serait pas du luxe.

    • Alekc971 dit :

      Vous avez tout à fait raison, merci pour votre contribution.

  9. Niko dit :

    Je dis sans doute une c…. mais personne n’a pensé à demander aux utilisateurs finaux quel produit leur conviendrait, dans les limites du raisonnable?

    • Pravda dit :

      C’est comme partout, des partisans de Hk, d’autres de FN ou de Sig… concernant VC en 7.62, inconnu au bataillon.
      Pour avoir tiré au HK417 (7.62), Hk416, Scar et Sig (5.56), ce sont de bonnes armes. Les accords financiers et commerciaux décideront du reste ( de memoire , lors de l’adoption du 416, le prix comptait pour 10% de la note finale du tableau de selection)

    • Arno dit :

      C’est la phase de tests terrain qui décidera du vainqueur de l’appel d’offres rien n’est joué.

  10. Sam dit :

    Ils proposent quoi la Herstal ?

  11. Loïc dit :

    Pourquoi doit on ce passer de PGM PRECISION? Il me semble que leurs fabrications sont 100 % Gauloise et de bonne facture!

    • tschok dit :

      PGM précision fabrique des armes à verrou. Ici on demande un semi auto. Donc, exit PGM.

    • Jak0Spades dit :

      Parce qu’ils ne font pas de fusil semi-automatique, et l’armée veut un fusil semi-auto.

  12. Carin dit :

    VC a tellement insisté qu’elle se retrouve en lisse…
    De là à passer les tests et essais comparatifs???
    Actuellement certains de nos milis sont équipés en HK 417, et semblent en être très contents… de plus le belge Herstal propose un skar qualitativement égal au HK, j’en déduit que la compet va se finir entre ces deux entreprises, qui proposent les probables meilleurs produits.

  13. Vieux margi dit :

    Cocorico.
    J espère que Verney Caron aura le marché et que la qualité sera au rendez vous.
    Ce sera encore un clone du M4 …comme le HK, FN ,…. mais Français. HK,SIG,FN ont de solides attaches aux USA…

    Le FN SCAR en version combat comme en version TE est de bonne qualité,et teste en milieu désertique avec le sable poussière d Afrique…
    Reste à trouver une bonne lunette et un bon montage pour une arme semi auto… l arme c est pas tout mais faut aussi l optique. Ça va encore coûter un bras, ou une jambe ? Peut être les 2 !!!
    Qui va enfin fabriquer nos munitions de calibre inférieur au 12,7mm?
    5.56 … 7,62…09 para. Etc….

    • John dit :

      Toute entreprise importante occidentale qui travaille dans les armes légères a naturellement des attaches aux USA… Le marché y est tellement gigantesque, avec les différents corps d’armées, les différentes forces spéciales, les besoins « urgents » en intervention. Mais il y a aussi tous les corps des forces de l’ordre, avec les police locales, les shérif, les agences nationales (FBI, DEA, immigration…)..
      Et ensuite il y a le marché public de l’armement qui lui aussi est gigantesque avec 1.2 arme légères (détenues par des civils) par habitant… En 2017, le nombre d’armes en mains de civils américains est estimé à 393’000’000 !
      Vous pensez bien que l’armée française c’est un « petit marché » à côté de cela ! Donc oui, il est évident que ces entreprises soient liées d’une certaine manière avec les USA.

  14. Arno dit :

    Calmez vous, il ne s’agit juste que de permettre à VC de proposer son arme à l’appel d’offres, pas la peine de pousser des cris d’orfraie parce que le lobyying de VC a fonctionné, ce sera l’arme qui aura rempli au mieux la procédure de tests par l’adt qui sera retenue, VC n’a pas gagné le contrat loin de là.

  15. Amon _avis 7.62 dit :

    le FN SCAR®-H PR ,belle bête,solide et fiable avec de bons retour mais il est pas (encore) »combat proven «  » par l’armée FR officiellement , par contre il est pas donné niveau prix.
    comme dit plus haut,un échange de bon procédé avec le contrat scorpion serait bien vu,des 2 cotés surtout français ,histoire de démontrer pour d’autres visées(rafale) que l’on est pas que des outrecuidants bêcheurs,c’est du moins ce qui serait le plus courtois vis à vis de nos voisins,et pas d’essayé de l’enfler sous prétexte qu’une partie non-francophone est soudoyé et que nous ,on joue le Jeu,etc etc et la marmotte……….

  16. Schwarzwald dit :

    En tout cas, prendre le VCD10 serait peut etre une erreur, cette arme est basée sur un ar-10 à peine modifié.
    Il n’y a pas assez de RETEX sur ce fusil, refaire l’erreur du FAMAS serait dommage.
    HK a un savoir faire concernant de véritables upgrades d’armes, le HK416 est une merveille par rapport au colt m4 et le 417 est un fusil redoutable et bien conçu (pas de sensation d’inachevé comme le visuel que j’ai du vcd-10).
    Le système de piston à emprunt de gaz de HK permet d’avoir une arme fiable, les usines HK produisent vite et derrière, le « SAV » sera rapide, c’est çà que l’état à voulu avoir. Pas un truc aussi pénible que la distrib’, l’évolution et le SAV du FAMAS.
    Se gausser d’avoir participé à la maintenance du FAMAS c’est pas terrible avec une arme où dès qu’il y a 3 grains de poussière ça merdouille ou ça s’enraye … le FAMAS était compact, précis, efficace mais après c’était un calvaire.

    • tschok dit :

      Si, si, il y a du RETEX sur l’AR10: peu servi à la guerre (n’a pas duré), beaucoup en stand de tir ( a plu).
      .
      Arme d’amateur, pas de praticien.
      .
      Tuer est un métier, pas un hobby.

  17. Pierro dit :

    Verney-Caron va pouvoir concourir, mais ça ne suffit pour l’emporter.
    D’après les tests qu’on peut trouver, vidéo à l’appui (je ne suis pas tireur), le HK417 semble être l’un des semi-auto en 7,62mm les plus précis.
    Donc Verney-Caron va devoir s’accrocher pour faire aussi bien…

    • tschok dit :

      S’accrocher, oui, mais à quoi? A quel savoir-faire?
      .
      Bon, allez, VC fait de la com. Je ne pense pas qu’il y ait quelqu’un d’assez débile dans l’armée pour remplacer un fusil français des années 50 par un autre fusil, américain, des années 50, ni même qu’il y ait un autre débile chez Verney-Caron pour y croire sérieusement.
      .
      Le buzz lui permet de faire de la com low cost et, pour l’avenir, de pousser ses pions sur les produits qu’elle sait faire et pour laquelle elle a un savoir-faire reconnu: les trucs qui servent à mâter des rébellions dans les prisons ou taper des écolos dans les manifs. VC, c’est super pour armer le CRS ou le garde mobile, du moment qu’il n’y à rien d’autre en face que des zadistes mai-soixante-huitards qui vont se disperser au premier coup de matraque.
      .
      Verney-Carron, c’est du bon matos pour bastonner du gauchiste et des sangliers. C’est juste ça, la division « Défense » de Verney-Carron », mais avec un camouflage pour faire American sniper-nuage rose.
      .
      La stratégie rationnelle de l’entreprise, c’est de travailler sa notoriété en déclenchant un buzz et se placer en outsider pour les contrats du futur, sur ce qu’elle est capable de vraiment produire. Maintenant, croire sincèrement qu’elle pourrait produire un fpsa au pied levé, avec lunette de visée en tandem IR+IL et un lot de plusieurs millions de munitions, parce qu’elle fabrique un clone d’AR10 pour les tireurs sportifs… bon je veux bien mais faut avoir la foi. Faut être catholique pratiquant pour y croire, et universaliser à fond la caisse.
      .
      (remarquez, il y a pas mal de cathos pratiquants dans l’armée française, donc il n’est pas exclu que VC finisse par trouver des débiles qui y croient sérieusement, à force de creuser dans les couches profondes)

      • Alain d dit :

        Evidement que vous avez probablement raison.
        Mais sur le principe, y’a pas de raisons de dégager des entreprises françaises d’appel d’offres français juste parce ce que ce seraient des PME qui n’auraient pas le bon format.
        Celle-ci à le savoir-faire pour concourir :
        http://www.pgmprecision.com/fr/fusils-de-precision/9-hecate-2.html
        Puisqu’elle équipe déjà l’armée, le RAID, la GIGN et quelques forces spéciales étrangères, c’est qu’elle doit être capable ?

  18. Georges dit :

    J’espère qu’ils vont prendre du Heckler & Koch, c’est un plus d’avoir des armes qui se ressemblent sur le terrain.