En 2019, 18 avions, 16 drones, 5 navires et 639 véhicules seront livrés aux forces françaises

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Debunk dit :

    On remarque qu’il n’y a pas de commandes d’Aster 15, ce qui laisse supposer que la mise à niveau des systèmes Sylver A43 vers le Sylver A50 des fremm Bretagne et Normandie pourrait s’étendre à toute la flotte…

    • Jupiter dit :

      Si je ne dis pas de bêtises, tous les bâtiments qui nécessitent des ASTER 15 en sont équipés. De plus, il ne faut pas croire qu’un ASTER 30 est juste un ASTER 15 en plus long et avec plus de portée.
      Un ASTER 15 peut traiter des cibles que l’ASTER 30 ne peut pas, notamment des cibles trop proches pour que le booster du 30 ait le temps de se consommer.
      Ces deux équipements sont donc complémentaires et l’un n’est pas l’amélioration de l’autre.

    • Montaudran dit :

      Je me demande si ce n’est pas juste que les stocks d’Aster 15 sont considéré comme OK. Car il me semble que les frégate ne seront pas gréé en Aster 30 only. Tous les profils d’interception ne sont pas gérés de façon optimal par l’Aster 30 qui est sans doute sur dimensionné. Je pense notamment à une détection tardive d’un missile de croisière.

    • nexterience dit :

      Bonne nouvelle, cela signifie que le radar Héraclès de base a une portée assumant largement celle des aster 30.
      Les retex du large syrien y sont peut être aussi pour quelque-chose.

  2. Eryx dit :

    Ça y est la machine se remet enfin en route !! Cela reste peu , mais beaucoup de nouveautés au niveau matériels . Nôtre Armée rentre dans une nouvelle dimension avec l’arrivée du MRTT du KC130j , des blindés Scorpion etc . Un seul bémol à mon goût : toujours rien sur une voilure tournante de transport lourd , qui nous fait cruellement défaut actuellement.

    • John dit :

      Il manque aussi des avions légers dans l’ALAT (PC12) qui apporteraient de nouvelles capacités opérationnelles.
      Pour des missions qui n’exigent pas un atterrissage, un avion léger pourrait être moins cher pour faire des missions aujourd’hui remplies par des hélicos, et le taux de disponibilité serait largement meilleur.

    • sonata dit :

      à moins d’envisager d’acheter sur étagère des CH47 pour pas trop cher (mettons une trentaine pour un milliard d’euros), ce qui ne semble pas être le cas à l’heure actuelle, il ne faut pas trop rêver. Mais c’est bien dommage, quand on voit la modeste capacité d’emport des engins déployés au Mali par exemple.

      • John dit :

        C’est là qu’une armée européenne aurait quand même un intérêt certain…
        Ou du moins une base commune de matériel qui est trop coûteuse pour un pays seul, ou trop petite pour avoir un réel intérêt opérationnel, mais qui mis en commun prend sens.
        L’A330 MRTT est un excellent exemple de cette solution avec la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège et l’Allemagne.
        Ou alors une coopération OTAN plus poussée avec des pays européen… Les Pays-Bas ne participent plus aux opérations de l’aviation, l’Allemagne non plus, alors pourquoi pas les pousser à soutenir l’armée française dans le Sahel avec des moyens conséquents…

        • sonata dit :

          Je suis tout à fait d’accord avec vous, c’est là le genre de programme qui doit se gérer à l’échelon de l’Europe si on veut une chance qu’il soit viable. Et encore, à condition d’éviter les travers de montages industriels foireux comme ceux de l’A400m.
          Si on tient compte des besoins français, allemands, anglais, italiens, espagnols et néerlandais, on dépasse les 200 machines. Le seul souci à mon sens est que personne en Europe n’a l’expérience de conception d’un hélicoptère lourd (soyons sérieux, le Super Frelon n’est clairement pas dans la même catégorie qu’un CH47 ou qu’un CH53…).
          Après, un pool partagé serait intéressant aussi.

          • John dit :

            Concernant la conception d’appareils lourds… Il y a différentes solutions…
            L’URSS et les USA n’avaient pas d’expérience avant de travailler sur le sujet…
            Il s’agit d’un investissement, tout comme cela a été le cas avec les A400M, les Tigre, les armes nucléaires, les porte-avions
            Si on veut acquérir une technologie, il faut investir…
            Mais si on veut pas repartir de zéro, rien n’empêche de faire comme les Américains. Dans l’appel d’offre pour un hélicoptère lourd, intégrer la volonté d’avoir un transfert de technologie, la collaboration avec un constructeur européen, et l’assemblage sur sol européen.
            Pour l’A400M, je trouve que les gens sont trop sévères sur ce programme. Quand on s’intéresse à la situation du C17 et du C130 Super Hercules lors de leurs développements, ce n’était pas mieux, alors qu’il ne s’agissait pas d’une première pour ces avionneurs… Et il n’y a pas le montage industriel européen…
            La différence quand il y a divers pays, et diverses entreprises, c’est qu’on se laisse aller plus facilement à la critique de l’autre lorsqu’il y a un problème… Lorsque c’est interne à une entreprise, c’est juste plus discret… C’est pas forcément qu’il y a moins de problèmes.

    • NRJ dit :

      Je suis d’accord. J’ajouterai que Scorpion risque de rendre l’armée française trop accro à tout ce qui est communication. Si on affronte un adversaire russophone. On le paiera cher

      • Alain d dit :

        « un adversaire russophone » ?

      • John dit :

        Avoir accès et être dépendants sont deux choses différentes.
        Et la différence principale c’est la formation, les exercices… Si l’expérience des anciens est transmise, ce n’est qu’un atout supplémentaire… Sinon c’est un risque supplémentaire

  3. Dimitri dit :

    Et pas de Rafales ?
    Et quid du materiels retirés pour voir en détail le bénéfice ( ou deficit) ?

    • felipe dit :

      pas de rafale ? plusieurs motifs :
      1/priorité aux exportations
      2/ Bercy et la ministre ont semble -t’il validé le principe du passage au standard supérieur du parc existant plutôt qu’un accroissement du parc. on privilégie la modernisation sur les volumes.
      je note que c’est un peu la même chose avec les FREM (aster 30 plutôt qu’aster 15) pour les blindés (achat VBMR plutôt que retrofit)

    • Stylgar dit :

      Je pense qu’ils partent à l’export…

    • John dit :

      3 Rafale en 2018, puis rien pour 2019-2021, et reprise des livraisons en 2022, puis 28 Rafale restant à être livrés entre 2022 et 2025….
      http://www.defens-aero.com/2018/03/eric-trappier-dassault-aviation-point-question-exportation-rafale.html
      .
      L’administration Hollande a réussi à exporter le Rafale entre autre parce que les délais de livraisons étaient courts et les avions directement opérationnels ! Et pour cela, ils ont mis en retrait les besoins français…
      Et cette administration a mis dans la balance les besoins immédiats de l’armée française face au besoin de garder ouverte cette chaîne de montage plus longtemps. Et de ce point de vue, je pense qu’une chaîne de montage disponible plus longtemps est un choix plutôt intelligent en fonction des besoins futurs.

    • sonata dit :

      En 2019 et 2020 il n’est pas prévu de recevoir le moindre Rafale, la production étant orientée exclusivement vers l’exportation.

    • Lame dit :

      Le Rafale a beau être un bon chasseur-bombardier, il commence à se faire vieux. Suivant l’adage de Robert Heinlein, Macron préfère sans doute investir ses faibles moyens dans le développement d’un remplaçant que dans l’achat d’équipement de moins en moins moderne.
      *
      Il faut tenir compte du contexte. Les délires de Trump remettent en cause l’avenir du programme JSF qui a bien du mal à aboutir sans lui. L’architecture du F-35 pose tant de problème qu’il ne sera clairement un avion opérationnel et performant qu’en 2035 au plus tôt et à un coût prohibitif. Les acquéreurs potentiels cherchent tous des alternatives abordables (y compris les USA dans une certaine mesure). Macron et Merkel ont contre-attaqué en lançant laborieusement le programme SCAF. Le Royaume-Uni leur emboîte lançant le développement du Tempest. La Finlande et la Scandinavie n’ont pas dit leur dernier mot avec le Gripen E et le Flygsystem. C’est pas le moment de claquer les rares euros de la France dans des dépenses de prestige.
      *
      Pour en savoir plus, lire le DSI 137 du bimestre 09/10 2018 et cet article de l’Usine Nouvelle:
      https://www.usinenouvelle.com/article/la-riposte-de-londres-face-a-l-avion-franco-allemand-s-appelle-tempest.N720429

      • Wagdoox dit :

        Je vous conseils de lire quelques articles sur le f4 du rafale et au delà pour comprendre que l’avion est loin d’etre Vieux qu’il a encore un potentiel de modularité et d’évolution… ça le rend valable pour les 20 prochaines années au moins. C’est d’ailleurs pas pour rien que dassault parle de l’entre en service du successeur en 2040, sachant qu’il faudra compter 10 ans pour arriver à maturité du nouveau programme tant technique que du nombre.

      • John dit :

        Ce que vous dites me semble totalement hors sujet sur les faits… Le SCAF sera théoriquement opérationnel dès 2040…
        En attendant, il faudra bien remplacer les mirage 2000 qui vont être retirés du service… Avec la LPM actuelle, ce sont 280 avions de combat en 2030, dont 55 mirage 2000 D modernisés, et donc 225 Rafale.
        Après les 3 dernières livraisons de 2018, il y aura 143 Rafale en service. Puis lorsque les livraisons reprendront en 2022 jusqu’en 2025, 28 de plus seront livrés pour un total de 171.
        Donc, cela signifie une commande de 54 Rafale et probablement tous au standard F4… Le SCAF remplacera en premier lieu les mirage 2000 modernisés (si celui-ci a toujours la capacité d’être en service)…

      • Nenel dit :

        de Lame
        Le Rafale a beau être un bon chasseur-bombardier, il commence à se faire vieux.
        Le standard demandé au départ du programme Rafale est arrivé en service en 2009. Soit la version F3. Si t’appelle cela vieux …. Faudrait vous renseignez un peu avant de sortir des erreurs pareilles. Il est loin d’être à mi vie. Et depuis que cette version est validée opérationnelle , elle a subit 3 améliorations. Du F3.1 au F3.4 actuel.

        • Vroom dit :

          Ceci dit , aujourd’hui à Mont de Marsan, petite cérémonie pour les 30 ans du Rafale ! ça fait bizarre quand même.

        • Gremlins dit :

          Que penser des A-10, F16, MIRAGE, MIG 29, SU 27, SU 25, F15 et F18 qui peuplent le ciel des conflits actuels ?
          Le RAFALE est le meilleurs avion omnirole actuel et je ne pense que même si un autre avion UE devait commencer a arriver d’ici 2040, on verra encore très très longtemps voler des RAFALES en tête de gondole d’opérations.

      • Dimitri dit :

        Un avion comme le Rafale est toujours modernisable pour être au top. Si on dit qu’un avion est vieux c’est par rapport à tout ce qui est cellules, structure et autres qui vieillissent et qui rendent le vol dangereux à la longue. Sinon un avion est toujours modernisable et remotorisable.

        • John dit :

          Et aujourd’hui, c’est surtout ces éléments qui rendent un avion « moderne » ou « vieux »…
          Un avion avec un équipement à la pointe est une bonne plateforme. Et il est prévu de le maintenir à la pointe jusqu’en 2050 (un peu juste pour des pays qui commenceraient à le mettre en opération aujourd’hui toutefois), donc il est bien trop tôt pour le voir comme étant vieux…
          Surtout quand des F16 sont encore en service, et font très bien leur travail !

  4. Albatros24 dit :

    Bien et enfin pour certains matériels…mais toujours pas de Chinook et seulement deux Airbus ravitailleurs en tout.

    • Dimitri dit :

      2 nouveaux ravitailleurs en un an je trouve ça bien. Les C-135fr volent encore.

    • John dit :

      Bah il y en a 12 qui doivent être livrés, donc un peu de patience.
      De plus, il y a 2 KC130 J livrés cette année, et les A400M qui ont leur capacité de ravitaillement opérationnel.
      De plus, l’A330 MRTT fait partie des avions qui sont partagés par des pays de l’UE et qui vont supporter des interventions en mettant à disposition cet avion, donc pour des questions de capacités opérationnelles, il faut s’intéresser aussi à la situation des voisins.

      • sonata dit :

        15 ! La cible finale d’a330 MRTT à atteindre a été réhaussée, de sorte que jamais l’armée de l’air n’aura disposé d’une telle capacité de ravitaillement. On peut se montrer chagrin sur d’autres points, mais reconnaître également les bonnes nouvelles quand on en voit… Comme c’est le cas ici !
        Sinon pour le programme OTAN multinational MMF, qui réunit à ce stade le bénélux, l’Allemagne et la Norvège, on en est à 8 appareils commandés, avec trois autres en option. Pas certain cependant que la France y ait accès.

        • John dit :

          Merci pour la correction.
          Concernant l’accès, ce ne sera pas le cas pour des missions franco-françaises. Mais pour des missions internationales, les ravitailleurs sont souvent fournis par divers pays, et le travail est coordonné de manière à ne pas gaspiller inutilement des ressources.
          Et comme bcp de missions sont internationales, il est bien de garder à l’esprit que c’est l’un des sujets où la collaboration fonctionne bien

  5. Lassithi dit :

    Ouah, la révolution des moyens est en marche.
    D’ici 30 ans, les matériels de conception guerre froide seront enfin remisés.
    A tout les avait, faites gaffe à pas écraser vos joujoux, pas de remplaçant en perspective.
    Pour les bleu ciel, bon courage avec vos puma, gazelle et gilet pare balle…

  6. Loustic dit :

    Bonne nouvelle?

    Ah bon!

    Compter des avions en location et des mises à niveau pour gonfler les achats, rien de bien nouveau.
    Les VBMR seront en 4*4, il serait temps de ne plus publier les photos de 6*6…
    En faisant quelques économies sur un social parfaitement dilué dans tous les monistères pour qu’il devienne inévaluable, il aurait sans doute été permis d’acheter une soixantaines de H 135 et 145 pour remplacer dès à présent les alouettes 3 Marine, une partie des Gazelles Alat et des Fennec Armée de l’air. Dans ces 3 situations, l’H 160 sera surdimensionné, trop cher, et en nombre trop limité pour remplacer ces 3 voilures tournantes.

    Pour revenir à vos propos sur l’Aster 15 et l’Aster 30, l’évolution du mica air air aura une version sol air et mer air, probablement propulsé par un accélérateur primaire comme on le trouve sur les aster 15 et Aster 30. En gros, dans 10 ans, l’Aster 15 sera remplacé…
    L’Aster 30 restant à cette échéance très inférieur aux dernières évolutions d’intercepteurs sol air de la concurrence.
    Ce matériel représente un tel coût de développement pour au final acquérir moins d’une dizaine de systèmes, on pourrait se poser la question d’acheter américain ou Israélien au lieu de vouloir maitriser tous les systèmes d’armes pour au final, avec des budgets en bernes et des états européennes incapables d’acheter européen, d’être contraint à ne pouvoir financer la dotation qui serait nécessaire.

    • Jak0Spades dit :

      « Les VBMR seront en 4*4, il serait temps de ne plus publier les photos de 6*6… » Renseignez-vous: Le VBMR lourd « Griffon » est un 6×6, le VBMR léger « Serval » est un 4×4. Les deux seront en dotation.

  7. PK dit :

    Donc on est passé d’une logique de pourrissement immédiat à une logique de remplacement à très très très très long terme.
    .
    À ce rythme, dans 30 ans, on n’aura pas fini le renouvellement que les premiers remplacés seront morts, épuisés par l’usure de la vieillesse.
    .
    Et il y en a qui applaudissent : décidément, c’est facile de faire de la politique : il suffit de jeter des miettes aux quémandeurs et hopla !
    .
    Remarquez que le FAMAS – vous savez l’arme urgente qu’il fallait remplacer séance tenante parce que plein de bonnes raisons expliquées en long et en large par les tenants du HK – sera totalement remplacé dans 15 ans… Pas mal pour une urgence absolue ! Il est sûr qu’en 15 ans, aucune industrie française n’aurait pu faire cela…
    .
    Allez, dormez en paix : on s’occupe bien de vous.

    • Marco dit :

      Des miettes? Facile à dire, quand on connaît les difficultés budgétaires du moment. Il est parfois utile de se comparer aux autres pays pour sortir d’une vision systématiquement négative!

      • Bonjour ,
        Marco , il vous faut arrêter de voir la paille dans l’oeil du voisin … regardez plutôt la poutre qui est dans notre oeil … pas agréable à lire , pas agréable à entendre …. mzis notre budget défense est budget au rabais …
        Ne vous en déplaise … Nos armées sont à bout de souffle … en manque de ++++ et ce n’est pas les 1,7 milliards de plus qui vont changer quoi que ce soi … Notre défense va encore souffrir
        Je vous rappel qu’en 2025 notre armée de l’air , marine , au total moins de 200’appareils …. indigne d’une nation qui a l’ambition de rester
        parmi les grands … Je m’ arrêterai là … car la liste ne saurait être exhaustive … et trop déprimante ….
        Alors Marco , arrêtons de voir les faiblesses des voisins pour nous rassurer .. Ayons plutôt l’oeil attentif vers ceux des pays qui ne cessent de d’équiper .. . pendant que nous , nous equipons nos forces armées à dose homéopathique … Puis votre argument de la dette , des finances , et autres salades … gardez les pour ces naïfs qui avalent tout ce qu’ont leurs dit … Une nation , ce doit ne vous en déplaise , de ce donner les moyens de vivre en paix … et cela passe par de gros efforts quoi qu’il en coûte afin de donner aux femmes et aux hommes qui ont pour missions la défense de la nation , afin de mener à bien leurs missions …..J’en profite , pour leurs dire tout le respect que nous leurs portons……. Marco , réfléchissez ….
        À très bientôt .
        WILLIAM ALEXANDER .

        • Marco dit :

          « quoi qu’il en coûte »… Ah oui, toujours facile à dire, apparemment plus compliqué à mettre en œuvre. Et plutôt bien placé pour ne pas avaler de salades, mais être un minimum réaliste! Continuez à rêver et à faire rêver, bercez-vous de vos illusions, c’est tellement plus facile…

    • Castel dit :

      Le Famas n’est pas à proprement parler une mauvaise arme, mais il souffrait dès le départ d’une conception qui semble aujourd’hui erronée , à savoir le fameux « Bum Pump », qui , à cause de la position trop en arrière du chargeur a tendance à nuire à la continuité du tir…..
      D’ailleurs, il semble bien aujourd’hui que plus aucun fabricant d’armes ne propose cette solution, qui en contrepartie permettait pourtant la meilleure compacité possible pour un fusil d’assaut….

  8. La livraison de 48 aster 30 interroge
    Dotation à BREST
    Pour les fremm Bretagne et Normandie 12 aster 30 et 6 aster 15 par unité transformée en mini FREDA
    Dotation à TOULON
    Pour fremm Auvergne ou autre 12 aster 30 et 6 aster 15 ( mini freda )
    La grande surprise la frégate JEAN BART grée en super structure de l aster 30 en sus du système TARTAR et MISTAL une triple composante mer air une première pour la Royale
    Mon petit doigt me le dit a t il raison?
    A suivre

  9. Barfly dit :

    C’est déjà pas mal mais on n’a vraiment l’impression que les choses se font au compte goutte.
    4 nouveaux Tigre portés au standard HAD, 8 missiles Exocet MM40 Block3C, à ce rythme là on aura régénéré notre matériel dans 20 ans, et pendant ce temps là le monde bouge et les tensions s’accumulent. Tout ce matériel ultra moderne c’est très bien mais dans un conflit au long cours, ça ne tiendrait pas longtemps.
    Et quid des Rafales, l’armée a stoppé les commandes ?

  10. Fred dit :

    Je ne comprends pas la phrase suivante « deux systèmes de 3 drones MQ-9 Reaper Block 5 ». S’agit-il de 3 Reaper? De 2 fois 3 Reaper?
    .
    « S’agissant de l’aviation de combat, elle recevra 10 nacelles de désignation laser de nouvelle génération (TALIOS, ex-PDL NG) » ce genre de matériel est intégré et est repris dans le prix d’un F-35 par exemple. Charque F-35 aura un désignateur laser ce qui est loin d’être le cas pour le Rafale.

    • Wagdoox dit :

      Il faut comprend quand même deux x trois. Ça fait 6 drone et deux système de commandes.
      Ce genre de matériel n’existe pas sur f35 pas pour l’instant. Chaque f35 aura un desginateur laser mais pour la partie capteur on plus proche de la voix tv du rafale. Ils sont pas content du résultat et travail déjà à un remplaçant.
      10 nacels c’est largement suffisant dès qu’un rafale rentre avec on le pose sur un autre et ça peut fonctionner toute la journée. On n’a besoin que d’une nacelle pour éclairer un nombre important de frappes, sauf si c’est à un moment T très court. Et la on a des munitions gps ou Ir qui feront l’affaire.
      Le seul avantage du system f35 dans cette histoire c’est que le système est intégré

    • Jak0Spades dit :

      « Je ne comprends pas la phrase suivante « deux systèmes de 3 drones MQ-9 Reaper Block 5 ». S’agit-il de 3 Reaper? De 2 fois 3 Reaper? » – Un système égale trois drones et une station. Donc 6 Reapers et 2 stations au total. Il faut noter que le Block 5 sera armée.

  11. Hugues dit :

    La livraison de 48 ASTER 30 interroge
    Les Frégate Fremm reconvertit en mini freda
    Pour BREST
    Les Fremm Bretagne et Normandie avec un mixte de 12 ASTER 30 et 8 Aster 15 par unité
    Pour TOULON
    la Fremm Auvergne ou autre un mixte d Aster identique
    Pour la surprise la frégate JEAN Bart grée en super structure de 12 ASTER 30 en sus du systeme Tartar et mistal un triple mode en défense mer air du jamais vu pour la Royale
    Mon petit doigt me le dit total 48 ASTER 30
    A suivre

    • tschok dit :

      Des Aster 30 sur une F70 de près de trente ans d’âge? Vous êtes sûr? Et pourquoi, dans ce cas, garder le vieux Tartar? Pour faire deux bêtises au lieu d’une, peut-être?

  12. Gremlins dit :

    Des CH-47… On ne peut qu’être d’accord avec l’absence de capacité opérationnel à ce niveau c’est évidant. Toute fois j’ai un autre raisonnement.
    Compte tenue des moyens financiers actuel, qui ne permettrait sans doute d’acheter que 5 ou 6 CH-47 principalement pour nos FS et le fait que l’achat de cette appareil demanderait logiquement infrastructure, plan d’entretien etc…
    Compte tenue aussi que le CH-47 est un hélicoptère bien que très performant, que l’on peut qualifié de vieux sans le dénigrer ou dénigrer ses capacités de haut vol.

    Ne serait il pas judicieux de faire travailler l’industrie UE qualifiée pour créer un appareil de nouvelle génération à la pointe de la technologie de type V22 OSPREY (avec un emport plus important ).

    L’avenir demandant de transporter plus, plus loin, plus vite avec une maniabilité accrue notamment pour des posés dans des mouchoirs de poche ?

    Bien entendu ça ne serait pas pour demain (profitons en pour faire travailler un peu les appareils Allemands et Espagnoles par exemple et ainsi mettre en avant la fameuse et quasi légendaire « défense européenne ».

    Un nouveau standard, d’un appareil de nouvelle génération taillé pour le futur permettrait de mettre à jour l’ensemble des flottes lourdes des pays de l’UE (ce qu’il va restr de l’UE).

    En attendant, commandons d’avantage de TTH90 et utilisons les « en binôme ».

  13. Frédéric dit :

    Au fait, notons que le B2M Dumont d’Urville aurait du être admis ce semestre en service. Sait on pourquoi cela à était repoussé l’année prochaine ?

  14. tschok dit :

    Presque 20 Mrds d’euros de crédit pour l’équipement sur une budget de 36 Mrds d’euros, wow!
    .
    Mais en fait, si on regarde le programme 146 équipement des forces, on est à 10.
    .
    Et en titre 5, on est à 8.
    .
    Je crois que le chiffre de 20 Mrds d’euros correspond à l’ensemble des dépenses afférentes aux équipements. Le montant du chèque qu’on fera aux industriels pour l’achat du matos de guerre sera plus proche de 8.
    .
    Source:https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2019/pap/pdf/PLF2019.pdf
    .
    A partir de la page 247.
    .
    Par ailleurs, faudrait quand même s’habituer à l’idée de dire que le budget défense en France, c’est 44 Mrds d’euros, somme que le Mindéf doit effectivement acquitter chaque année pour assurer la mission défense.