Archives quotidiennes : mardi, 25 septembre, 2018

En 2019, 18 avions, 16 drones, 5 navires et 639 véhicules seront livrés aux forces françaises

Le projet de Loi de finances pour l’année 2019 a été dévoilé lors du Conseil des ministres du 24 septembre. Pour les armées, l’on sait que leur budget progressera de 1,7 milliard d’euros, pour s’établir à 35,8 milliards (hors pensions). Un montant conforme à la trajectoire financière définie par la Loi de programmation militaire 2019-25.

L’Allemagne cherche à revendre un drone HALE « Euro Hawk » au Canada

L’affaire fit grand bruit en Allemagne, il y a cinq ans. En 2007, Berlin attribua un premier contrat de 508 millions d’euros à Airbus Defence & Space [Cassidian à l’époque] et à l’américain Northrop Grumman pour développer l' »Euro Hawk », une version allemande du drone HALE [Haute Altitude Longue Endurance] RQ-4 Global Hawk, dotées de différents

Les pertes subies par les forces afghanes ont atteint un niveau difficilement soutenable

Certes, l’élimination de Saad Arhabin, le nouveau chef de la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (EI-K), le 26 août dernier, lors d’une opération menée conjointement par les forces américaines et afghanes, est un succès. Pour autant, elle n’a pas empêché l’organisation jihadiste de commettre de nouveaux attentats, en particulier contre la communauté chiite. Et elle

Sur fond de guerre commerciale avec la Chine, Washington approuve une vente d’équipements militaires à Taïwan

Alors que, ce 25 septembre, entrent en vigueur de nouveaux droits de douanes décidés par l’administration Trump sur 200 milliards de dollars de biens en provenance de la Chine, la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], l’agence chargée des exportations d’equipements militaires américains, a recommandé au Congrès d’approuver une vente de 330 millions de dollars destinée

Les États-Unis maintiendront une présence militaire en Syrie jusqu’au départ des forces iraniennes

« On va quitter la Syrie très vite » et « laisser les autres s’en occuper », avait lancé le président américain, Donald Trump, en mars dernier, prenant de court le département d’État et le Pentagone. Puis il avait réaffirmé cette position début avril, estimant que l’objectif de se « débarrasser » de l’État islamique [EI ou Daesh] était presque atteint.