La société américaine SpaceX n’exclut pas de mettre des armes spatiales sur orbite

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Tito dit :

    Est ce que cette fumisterie de conquête spatiale va s’arreter Un jour. On nous bassine depuis 70 ans avec cela et on ne voit rien venir, jamais. Monsieur Munsk est un prestigitateur qui s’amuSe avec la crédibilité des gens.

    • TINA2009 dit :

      Bsr TITO !

      Pour ma part, dans le domaine de la fumisterie de conquête spatiale , je ne demande , pour la Patrie LA FRANCE , ceci :
      – 30/40 rafales MLA
      – Avions à même de lancer des mini /micro satellites chasseurs ou pas , avec des capacités de brouillage , avec des capacités laser et autres ,
      – ET SURTOUT , des avions à même de lancer des missiles de destruction de satellites … à même de détruire les capacités , partiellement ou totalement, pour une courte – moyenne- longue durée , les capacités satellitaires de l’ensemble des pays ayant des satellites en orbite ( quelque soit l’orbite …)
      En conclusion : Cette dotation et organisation, serait particulièrement dissuasive …. Comme les chinois…. Comme les USA…. Comme les RUSSES …. Entre autres … Et parmi les AUTRES , il y en a plusieurs ( ISRAEL, entre autres …) .

      • Averell dit :

        Moi je demande des engins automatiques pour exploiter les asteroides et les dévier vers la terre en direction de nos ennemis.

        • TINA2009 dit :

          Bsr Averell !

          Excellente requête !
          Je vous nomme directeur de la recherche extra système solaire :
          – Objectif : Un premier essai concluant avec un astéroide sur le château D’ESTAING d’ici 2028!

          PS : Ca, cela constitue un objectif cohérent, fédérateur au niveau national : Pouvoir se débarrasser des larbins sionistes de leurs mandants tarés !
          —> Il nous faut 850 militaires travaillant à temps plein pour la réalisation de cet objectif !
          TOP ! C’EST PARTI !

    • Clément dit :

      « Et on ne voit rien venir, jamais »
      C’est vrai que la conquête spatiale ne nous a pas permis la localisation GPS, les communications satellitaires, l’observation depuis l’orbite (militaire, météo, géologique, …). Ça n’a pas non plus permis des progrès considérables dans divers domaines et l’invention de certains matériaux utilisés communément aujourd’hui.
      Sans compter la somme de connaissances acquise sur notre planète, notre univers et leurs origines et fonctionnement.
      Si pour vous la conquête spatiale c’est coloniser des mondes lointains, vous nagez dans la SF ^^

    • Alain d dit :

      L’étonnante usine spatiale qu’Airbus va mettre en orbite dès 2021
      https://www.usinenouvelle.com/article/l-etonnante-usine-spatiale-qu-airbus-va-mettre-en-orbite-des-2021.N694929
      La chasse aux débris :
      16-09-18 Premier test réussi pour le filet d’Airbus + université britannique, qui capture les débris spatiaux. Prochains essais, harponnage et désorbitage.
      Cofinancé par la Commission européenne, projet « RemoveDebris »
      https://www.youtube.com/watch?v=RvgctXXzIYA

  2. Polymères dit :

    Space X va devenir une géant du spatial qui va très vite finir par devenir un acteur incontournable pour le Pentagone.
    Le « renouveau » spatial américain, pour moi c’est Space X. Après avoir perdue si ce n’est presque abandonner toute grande ambition spatiale après la chute de l’URSS (voir un peu avant, les misisons lunaires ont déjà éloigné la pression soviétique), au point d’être dépendant des russes (même si ce n’est plus pour longtemps) pour envoyer des hommes dans l’espace (voir même des fusées), c’est dire qu’on est loin, très loin d’un pays s’intéressant vraiment à l’espace, en dehors de l’aspect satellitaire et scientifique (sondes sur mars ou ailleurs).
    .
    Space X, même en étant une société privée, nourrit des ambitions et l’on ne peut nier que la « conquête » de l’espace en a besoin pour exister. On peut trouver fou de voir un japonais payer une fortune pour faire le tour de la Lune, pourtant cela permet d’avoir un apport financier important, tout comme les économies qui sont faîtes sur les lanceurs réutilisables qui risquent dans les années à venir de faire beaucoup d’ombres, à Ariane, Soyouz et autres lanceurs. D’autant plus que pour les russes, ils vont bientôt perdre leurs contrats avec les américains, pour les moteurs de fusées, pour faire les navettes avec la station spatiale (qui va bientôt être HS) et même s’ils ne le disent pas, représentent beaucoup d’argent pour le complexe industriel et spatial russe.
    A vrai dire, il n’y a qu’en Chine (avec laquelle la Russie pourrait être tentée de trouver un marché pour pouvoir maintenir une activité spatiale risquant d’être remise en cause) que l’on peut voir une ambition pouvant défier les « ambitions » de Space X et qui pourrait être le début d’une nouvelle course à l’espace entre chinois et américains dont la maison blanche va certainement s’appuyer sur la société d’Elon Musk.
    La militarisation de l’espace est pour moi inévitable, celui qui pourrait posséder la suprématie dans l’espace, avec les technologies adaptées, serait en mesure de placer un bouclier anti-missiles reposant sur une constellation de plateforme spatiale gravitant autour de la terre, mais pourrait également mettre en place des armes offensives (voir nucléaire). Cela imposerait une réelle domination sur la Terre, avec une sorte de déni d’accès de l’espace couplé à une capacité de surveillance, de communication, d’action.
    Il est impossible de savoir si un pays serai en mesure d’arriver à une telle suprématie qui impliquerait tout de même un risque de confrontation pour y arriver. Cela ne se fera pas en 10 ans, mais plutôt au delà des 50 ans, tout se fera petit à petit, étape par étape.
    Nous devons en Europe ne pas délaisser l’espace. Ayons des projets plus « stratégiques » à tendance militaire et pas seulement scientifique. Jamais l’Homme ne pourra comprendre l’univers qui l’entoure et quoi qu’on en pense, que ce soit sur la Lune, sur Mars ou ailleurs, ben c’est un peu la même chose qu’ici, c’est la même matière, avec des conditions différentes comme peut l’être le Sahara et le Pôle Nord et la vie « ailleurs » n’est qu’un obstacle aux religions, il est fou d’imaginer la Terre comme une exception, comme il est fou d’imaginer que l’Homme ne serait pas un animal comme un autre.
    C’est bien de vouloir savoir ce qu’il y a ailleurs (nous européens via l’ESA), c’est bien de se faire de l’argent par la mise en orbite de satellites, mais on est loin d’avoir résolu tous les problèmes sur terre entre les Hommes pour délaisser et négliger une militarisation de l’espace que d’autres feront sur notre dos.
    Si du côté des satellites, qu’ils soient d’observations, de communications ou de géolocalisation (Galileo) on est plutôt bien, avec une capacité autonome pour atteindre l’espace, il manque une ambition qu’on pourrait prétendre de « grandeur » mais qui est en réalité stratégique. Comme je le disais, la station internationale va bientôt être bonne à jeter, comme fût jadis la station Mir russe. Les Chinois veulent se construire une station à eux, les russes y réfléchissent également même s’ils ne sont pas très enclins à le financer, aux USA, que ce soit Space X ou la NASA, on rêve à établir des bases « permanentes » sur la Lune et Mars (même les chinois veulent poser le pied sur la Lune, même s’il n’y a rien de particulier), nous européens, on a rien, on cherche à droite ou à gauche des partenaires pour certains projets, on pourrait même finir comme les russes avec les chinois, par rejoindre les ambitions américaines pour continuer à exister sur ces projets d’envergures.

  3. J.Charles dit :

    BFR, cette machine a tuer les compagnies aériennes et qui va changer le monde..
    https://hackernoon.com/why-no-one-can-prevent-elon-musk-from-dwarfing-the-airline-industry-now-9fe8a468bebc

    • Damocles dit :

      Oula…
      .
      Restons prudent, la BFR c’est une autre paire de manche que les Falcons, et c’est pas demain la veille qu’elle pourra assurer des rotations aussi importante que l’aviation…
      .
      Ca sera peut être un premier pas, mais certainement pas la BFR elle même qui aura un impact aussi important, surtout avec l’arrivé des liners electrique…

  4. monyet dit :

    « Honnêtement, un intercepteur basé dans l’espace pour détruire des missiles balistiques en phase de lancement est un défi relativement facile à gérer », a estimé M. Griffin.
    Bientôt la fin de la dissuasion nucléaire telle que nous la connaissons.

    • Raymond75 dit :

      Exactement : le pays qui possèdera cette technologie sera protégé d’une attaque ou d’une riposte. L’équilibre de la terreur (qui suppose des décideurs rationnels) n’existera plus. La folie humaine, elle, existera toujours.

      • Yannus dit :

        C’est pour cela que je pense qu’il nous faut réfléchir a disposer sur les SNLE des lanceurs de plateformes laser suborbitales capable de détruire les missiles balistiques qui seraient lancés contre-nous; la plate-forme se détruirait lors de la phase de rentrée atmosphérique.

        • Alain d dit :

          Mais le SNLE ne doit pas se faire repérer, il doit attaquer en dernier recours, mais certainement pas défendre pour indiquer sa position.
          La défense exo-atmosphérique, ce doit être des lanceurs terrestres (genre SAMP/T), facile d’utilisation, à planquer, à déplacer, pour éventuellement un théâtre d’opération très éloigné de l’hexagone. Ensuite rien n’empêchera d’équiper des frégates.
          Les SNLE sont contraints pas le volume, ils auront déjà un maximum de systèmes à embarquer.
          Mais ce missile qui irait chasser dans l’exo-atmosphérique, il faut avant tout lancer son développement, hein ? Et les radars TLP……

    • Davy Cosvie dit :

      Peut-être « relativement facile » quand on connaît l’emplacement des pas de tir. Mais beaucoup plus difficile s’il faut surveiller la totalité des océans.

    • 341CGH dit :

      Un missile balistique peut se monter sur un camion : il faudra aussi surveiller toute la surface des continents.
      « Relativement facile », c’est pour l’instant un argument de vendeur.

    • Jean-Marie H. dit :

      Beaucoup trop de stratégistes amateurs ont des conceptions exagérément simplistes concernant les missiles nucléaires et les « boucliers » anti-missiles (BAM).
      Il faut avoir vu les dégâts produits par une arme nucléaire : ces dégâts sont difficilement imaginables pour qui n’a pas vu les films pris à fin d’analyses pendant les expérimentations aériennes : onde de Mach en aller-retour, tempête de feu, débris arrachés de l’objectif, eux aussi en aller-retour qui sont autant de projectiles criblants, vulnérants et destructeurs.
      .
      Un BAM est efficace seulement si l’on a la certitude absolue (= 100 %) qu’il fonctionnera. Sinon, si une seule bombe a une petite chance de passer, le BAM ne vaut rien. De plus le BAM peut être contourné : il y a d’autres moyens que les missiles pour amener à destination une bombe de 300 kg.
      S’il n’a pas la certitude absolue qu’aucune bombe n’arrivera jusqu’à sa petite personne, aucun attaquant n’a intérêt à tenter sa chance.
      .
      Bien sûr, l’on peut toujours imaginer un attaquant irrationnel. Mais cette hypothèse est elle-même irrationnelle : aussi loin que l’on remonte dans l’histoire, l’attaquant espérait toujours tirer un bénéfice de son attaque et y survivre lui-même pour pouvoir en profiter.
      L’on va peut-être me rétorquer « Oui jusque maintenant … puis un jour ?…… » C’est ce qui s’appelle une objection irrationnelle.

      • Nike dit :

        Une tete thermonucleaire camouflee dans un conteneur de 20 pieds sagement stockee dans un hangar commercial qui attend un signal cripte pour exploser.
        Ok ça fait low cost, mais ça fait le job, pas besoin de lanceur, il suffit de prepositionner. Reste à la jouer fine pour pas se faire chopper.

      • Jean-Marie H. dit :

        @ Nike. Oui, « la jouer fine » ou en avoir plusieurs.
        Rien ne dit, d’ailleurs, que de tels dispositifs ne sont pas déjà en place.

  5. floco dit :

    Ca y est, ils ont trouvé un autre domaine pour jouer les cow boys !!!  » nos adversaires ont choisis d’armer l’espace » ça ne mange pas de pain d’accuser les autres ( comment vérifier) . Ils ne leur suffisait pas de foutre le bordel sur terre…… ils élargissent leur terrain de jeux… ben on est pas sortis du sable ….

    • T’as raison va vivre à Saint-Petersbourg Floco …Tu verras c’est le fun l’hiver sur les bords de la Neva !

      • wagdoox dit :

        C’est effectivement très joli, l’immobilier coute pas cher, les filles sont jolies…

      • Sempre en Davant dit :

        Comme ça : https://www.youtube.com/watch?v=eIa7ZfJUeGU
        Ou comme ceci : https://www.youtube.com/watch?v=VfKd5WwyVa4
        ?
        Je ne possède de popovitch que les sous titres ne me lancez pas une pierre trop grosse
        .
        Pendant que des sociétés de « ceux qui réussissent » s’apprêtent à passer par dessus les états « de ceux qui ne sont rien » je me demande quand le « tiers état migrant ou sédentaire » sera « réduit » pour épargner les ressources nécessaires à tous ces grands projets.
        Thanos (dans Avengers infiniti war) est’il irrationnel?
        Une « quinquaginta-unus-ation » c’est mieux qu’une décimation et ça épargne la ressource… Crassus revient,… , ils sont devenus fous!

      • floco dit :

        à souvenir d’Asie …..
        Ce n’est pas parce que je critique les U.S, que je cautionne les Russes. D’ailleurs rien dans mon post. ne le sous entend.

  6. Thaurac dit :

    En attendant, tout doucement, les nippons ont fait atterrir deux mini drones sur un astéroïde à une distance faramineuse de la terre , technique des plus complexes, il faudra donc compter avec eux….
    L’inde aussi, n’est pas loin derrière

  7. wagdoox dit :

    Voilà le mythe de Musk comme défenseur de l’humanité peut enfin tomber, son bute n’a jamais été de préservé la race humaine en envoyant un échantillon sur Mars comme il l’avait toujours affirmé. C’était meme soi disant la raison première pour laquelle il avait fondé SpaceX maintenant on sait qu’il est comme les autres voir encore plus pourri.

    • Yannus dit :

      Bonjour,
      J’ai personnellement beaucoup de mal a ériger quelqu’un qui commercialise des lances-flammes pour faire cuire des saucisses en défenseurs de l’humanité.
      On en reparlera quand il y aura un taré qui décidera de fêter mardi gras comme il se doit dans son lycée avec le lance-flamme de Musk

  8. Arno dit :

    Bah, c’est la NASA et le pentagone qui va sauver le conglomérat vacillant de MUSK à grands coups de milliards normal qu’il se sent obligé de satelliser le matériel militaire aussi..
    Par contre, des satellites pour détruire des missiles, des satellites pour détruire des satellites, ouais on attend de voir. Un certain Reagan s’est brûlé les ailes avec une certaine « guerre des étoiles »

    Idéalement si les guerres pouvaient être contiguës à l’espace ca serait bien pour nous, et si tout le monde pouvait rouler en voiture électrique avec des batteries en carton recyclable qui coute 10k Eur minima ca serait bien aussi, mais on y est pas.

  9. lxm dit :

    Je vois plutôt l’espace comme un prolongement vertical pour compenser notre infériorité horizontale( infériorité numérique et en taille de territoire, ressources). L’occident, mais en fait surtout l’europe et japon-corée en ont besoin pour contrer le bloc eurasiatique. C’est à dire que nous européens devrions tenter de faire mieux que les américains.
    L’univers va du grand vers le petit, l’espace, milieu hostile, est le meilleur lieu d’expérimentation pour créer et développer de nouvelles capacités. Je pense qu’il faudrait créer une grande station permanente entre la terre et la lune( zone stationnaire) et pouvoir la faire grandir avec le temps.
    Philosophiquement, je ne pense pas l’humanité comme spectateur mais comme acteur, je pense que notre monde ( terre-lune) voir notre système solaire, nous a créé comme espèce intelligente pour contrer une menace qu’il pressent arriver, un truc sur des millions, voir des dizaines de millions d’années. Et que notre habitude de faire la guerre n’est là que pour nous stimuler, nous filtrer, en rendant à chaque palier le conscient inconscient( on ne sent plus chacun de nos muscles, et notre intuition se développe). Donc que la guerre à notre époque est devenue absurde, car les armes sont devenues trop puissantes, mais pour autant la compétition reste nécessaire pour ceux qui ne donnent pas le meilleur d’eux-mêmes naturellement, sans « prix à gagner ».
    L’humain est peut-être une petite partie d’une armée créé par les dieux dans un conflit intergalactique dont les distances et les temps nous sont inimaginables. Je prend comme référence la manière dont notre système immunitaire agit avec la construction de cellules spécialisées dès qu’un besoin se fait sentir.

  10. Un de ces quatre matins, les pays du Sud, l’Amérique latine, l’Afrique, etc, vont apprendre que les pays du nord se sont atomisés en quelques dizaines de minutes grâce aux supers nouveaux programmes d’armements de l’espace. Thanos l’avait pas prévu celle-là, les riches se sont volatilisés et cherchent encore à se finir jusqu’au dernier, ceux aillant appuyés sur le bouton étant recherchés dans leur blockhaus. Comme un bon film où les vilains oppresseurs pétés de tunes s’exterminent tandis que les pauvres du tiers-monde se mettront une chaussette de pisse sur la bouche afin d’éviter la contamination radioactive, et n’auront plus qu’à reconstruire une civilisation jusqu’à la prochaine extermination ou glaciation, on s’en fout on sera plus là.