Les sept objectifs du général Lecointre pour que les armées soient « puissantes et aptes à jouer un rôle moteur en Europe »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. Diego 48 dit :

    Dans une époque ou les mouvements de population se multiplient, une bonne source de recrutement, la Légion étrangère, avec ses valeurs, ses règles et son système d’assimilation éprouvés, qu’il faudrait développer !

    • Mamroud dit :

      Et retablir le service militaire

    • Bonjour ,
      Toujours les mêmes discours et bonnes intentions … et ce depuis plus de trois décennies … le problème de notre défense est son budget … budget indigne d’une nation qui a la prétention de jouer un rôle prépondérant dans le concert des nations … Nous en prenons pas le chemin …. en 2025 , notre budget défense atteindra péniblement 50’milliards d’euros … si tout va bien …. nos armées souffrent d’un manque de suffisance en matériels … Si demain il y avait un conflit majeur …. nos armées ne tiendraient pas trois semaines … tout repose sur notre dissuasion … mais est ce suffisant ?…. si l’adversaire lui aussi détient l’arme nucléaire …. il y aura dans un premier temps une guerre conventionnelle … et l’insuffisance de nos armées se feraient très vite sentir …
      Des discours , des discours … le seul vrai discours , est la démission du générale pierre de Villiers …. qui lui a tiré la sonnette d’alarme …. les rapports du pentagone sur les armées Européennes et plus précisément sur l’armée Française est
      accablant …. insuffisance en avions de combats , avions de transports de troupes
      et matériels …. un seul porte avion d’un tonnage plus que moyen …. pour la deuxième puissance maritime de la planète 11 millions de kilomètres carrés , un seul porte avion pose plus que question … tout ce dont je viens de d’expliquer sort d’un rapport du pentagone relayé par le journal WASHINGTON POST …. Alors les grands discours et autres déclarations d’intentions ça suffit … Quand vous pensez que toute notre aviation de combat , armée de l’air , marine , atteindra moins de 200 appareils en 2025 …. Ne pensez vous pas qu’il y a de quoi se poser des questions ?…. Voilà le triste constat … Quelle vision ont du monde les femmes et les hommes qui nous gouvernent depuis maintenant plus de trois décennies ?….
      Alors nous ne sommes pas les meilleurs ….
      Les meilleurs sont ceux qui ont la suffisance nécessaire pour faire face à une attaque de grande ampleur ….ce qui n’est pas notre cas … les faiblesses des autres laissons les de côté …. surtout , ne regardons pas la paille dans l’œil du voisin , mais regardons la poutre que nous avons dans notre oeil ….
      À très bientôt .
      WILLIAM. ALEXANDER..

      • David dit :

        Très pertinent William

      • NRJ dit :

        Vous êtes dignes de vous-mêmes Alexander. Vous faites un plaidoyer sans intérêt et déprimant pour critiquer tout, et ne rien proposer. Sachez que les autres commentateurs ne sont pas des psychologues. Ils sont simplement la pour discuter de ce qui faudrait faire et échanger. C’est la base de la démocratie.

        Je vous rappelle par ailleurs que la France doit assurer sa sécurité actuelle mais également future. Donc vouloir un deuxieme porte-avion et 200 avions en plus pour 2025, c’est bien, mais quand on sait qu’un agriculteur se suicide tous les jours et que le chômage tue 10 à 20.000 personnes par an, on se dit qu’il y a peut-être d’autres priorités que d’acheter à tonton Dassault des avions à prix d’or (littéralement) pour une guerre qui n’arrivera sans doute jamais (c’est comme acheter une assurance contre des terroristes. Les banquiers ont gagné plein d’argent grâce aux attentats, et finalement pas sur qu’elles aient servi à quelqu’un).

      • Ancien dit :

        @ William
        D’accord avec vous sur la nécessité d’augmenter significativement le budget. Non seulement parce que c’est nécessaire à la mission défense mais aussi parce que les dépenses militaires sont « structurantes » pour notre Pays : d’une part les progrès de la technologie militaire profitent au secteur civil (cf le cyber dont on parle beaucoup en ce moment) ; d’autre part il ne faut pas négliger le supplément d’âme de milliers de jeunes citoyens qui passent volontairement cinq ans dans l’armée.
        .
        Cependant certains de vos arguments sont très dérangeants et, à mon avis, sans valeur.
        Nous n’avons aucun motif de tenir compte des rapports du Pentagon sur les armées européennes et plus précisément sur l’armée Française, accablants selon vous. Nous n’avons aucun motif d’en tenir compte parce que c’est l’opinion d’un suzerain qui inspecte ses vassaux.
        .
        « Si demain il y avait un conflit majeur … nos armées ne tiendraient pas trois semaines », c’est vrai mais c’est bien pourquoi il n’y a pas de conflit majeur : nous serions bientôt obligés de tirer nucléaire et tout le monde a compris ça. Ni nos ennemis ni nos amis n’ont intérêt à ce que nous arrivions à cette extrémité parce qu’un conflit nucléaire contaminerait tout le monde. Notre armée est faite pour gérer des crises outre-mer et pour tenir un moment contre une attaque du territoire national.
        .
        Vous dites que notre armée tiendrait trois semaines. Au temps de la Guerre Froide nos plans prévoyaient une semaine de combat retardateur en Allemagne puis tir de missile Pluton dans les zones vides de l’Allemagne de l’est (qui n’en manquait pas), non pour y faire du dégât mais pour que le conflit franchisse le seuil nucléaire. Aujourd’hui c’est l’ASMP qui est chargé de faire franchir au conflit le seuil nucléaire et donc d’impliquer tout le monde, y compris des alliés qui seraient autrement tentés de ne pas tenir leurs engagements.
        Le Pluton naguère, l’ASMP aujourd’hui, sont ce que l’on appelle « des armes de couplage ».
        .
        Vous dites « nos armées ne tiendraient pas trois semaines … tout repose sur notre dissuasion ». Oui, et jusqu’à présent ça marche.

      • Alexandre dit :

        Nous n’avons pas besoin d’un deuxieme porte avion, en avons nous meme besoin d’un seul ? Ceux sont des informatitiens, des satellites, des hélicoptères et des forces spéciales avec de gros moyens ( en terme d’entrainement, d’équipement et de rémunération) qu’il nous faut. Aucune puissance n’est en capacité ni n’a la volonté d’attaquer l’Europe, qu’est ce que vous voulez qu’on fasse avec vos portes avions et vos centaines de rafales ? A part défoncer le budget bien sur.
        J’aimerai bien savoir de quel adversaire vous parlez ?

        • Arno dit :

          Il faut élargir votre vision de l’usage d’un PA.
          Le PA est un groupe aéronaval d’abord qui peut frapper loin et à côté en même maintenant si besoin, c’est une force de projection et de souveraineté que vous pouvez remplir de FS puisque vous les adorez tant que ca, et de défense des territoires d’outre mer en particulier, et nous avons un espace marin très dispersé et très vaste.

    • Françoise dit :

      Très bonne idée : Tous les clandestins à la légion ou ils doivent quitter la France.

  2. Duc d'Orléans dit :

    Elle est bien cette étude du Général Lecointre. Il y a du bon sens et du concret.

  3. 50 nuances de gris dit :

    Le dernier point me fait mourir de rire (ou de dépit) : fidéliser autour des valeurs de la République… alors que notre Démocratie s’effrite de partout, que nos zélites sacrifient toute possibilité de souveraineté face à des intérêts privés et étrangers. Qui plus est, cette vision stratégique n’a pas l’air d’intégrer une seule seconde les grands enjeux du XXIe, à savoir le pic d’exploitation des ressources, le bouleversement climatique, la crise migratoire, le délitement des institutions internationales et le repli identitaire. Une guerre de retard ? Un combat perdu d’avance.

    • felipe dit :

      lisez l’étude chocs futurs !!!
      en outre ce document est un document de stratégie militaire. ce n’est pas au cema de trouver les réponses au déreglement climatique. en revanche, il doit -et il l’a fait- identifier les causes qui pourraient amener les crises qu’il faudrait résoudre avec des moyens militaires.
      dire que l’ONU se casse la gueule ? et alors ? en quoi le CEMA peut construire une armée pour y faire face ?
      ne pas confondre la stratégie globale du pays et la stratégie militaire qui s’y intègre.

  4. Fred dit :

    Si un vrai conflit éclate genre guerre du golfe 1991, la France ne pourra pas faire grand chose seule. Dans pas mal de domaine (PAN, drone MALE, hélicoptères, tanks, logistique etc.) la France manque cruellement de matériel. Pour être un peu cru je dirai que c’est une armée d’échantillons. Avec le budget Français soit la France se concentre sur un plus petit nombre de capacités qu’elle ferait bien et avec le matériel en quantité suffisante. Soit la France se concentre sur un peu près tout ce qui existe mais les nombres ne seront pas mal.
    La première approche à l’avantage d’être vraiment utile le jour que les choses deviendront sérieuses. La seconde approche donne la possibilité de participer en coalition et de jouer sur le facteur « nous aussi », autre avantage c’est que la montée en puissance d’une capacité pourra se faire bien plus vite.
    La France a fait le choix de la seconde approche. Si rien ne se passe cela s’avère une stratégie payante qui fait passer la France plus puissante que ce qu’elle n’est réellement. Si quelque chose se passe le problème pourrait coûter très cher tant au niveau du prix en sang qu’en rayonnement international.

  5. Fred dit :

    @ Diego 48
    Une armée à la saoudienne ? Pas sûr de son efficacité immédiate [pour contenir les crises, la force brute crée plus de problèmes qu’elle n’en résout], et sûr de sa dégénérescence à long terme [encadrement élitiste dans sa tour d’ivoire] …

  6. Vous pouvez avoir les femmes les hommes
    les plus compétents , les plus qualifiés …. et nous les avons … mais si les matériels sont donnés à nos forces armées à doses homéopathique et c’est le cas , dans un conflit majeur nous aurons du souci â nous faire …. Les femmes et les hommes qui nous gouvernent doivent prendre la mesure du monde d’aujourd’hui avec des tensions toujours plus fortes …. en mer de Chine méridionale….. à l’est de l’Europe , au proche et Moyen-Orient …. Inde / Pakistan …. de plus guerre commerciale USA / Chine….. Je ne vous apprend rien en vous rappelant que notre monde est loin d’être un long fleuve tranquille …. et que baissé sa garde comme nous l’avons fait depuis quelques décennies , nous risquons de le regretter un jour …. Alors commenter les commentaires et autres bonnes intentions du générale Lecointre , c’est en rien prendre la mesure de la situation de nos armées …. et des manques abyssaux en matériels ….
    Désolé , mais certains commentaires me paraissent dérisoires …. c’est à croire que certains ne veulent pas voir les dures réalités qui sont les nôtres …. et pourtant ils sont réels ….
    Faites un petit effort … arrêter de commenter l’incommentable …. ou les mots ne peuvent avoir du sens que si la nation se donne les moyens de ses ambitions ….
    À très bientôt .
    WILLIAM ALEXANDER .

  7. David dit :

    Et bien avec des objectifs comme ça on peut dormir sur nos deux oreilles. La puissane de l Europe est assurée et les hordes barbares peuvent trembler.
    Plus sérieusement on croit rêver. Ce n est pas en servant de la soupe de DRH politiquement correct qu on va redresser la barre.

  8. MERCATOR dit :

    Il faut comprendre, une fois pour toute que la France qui est une puissance moyenne, à la péninsule de l’Europe ce qui veut dire que les puissances ennemies probables dans un futur conflit hypothétique, la Chine, la Russie devraient avant d’arriver à nos frontières traverser de nombreux pays et sachant que nous n’avons rien à leur opposer en forces conventionnelles qui de toutes les façons si elles existaient seraient insuffisantes, connaîtraient notre alternative soit ils s’abstiennent soit ils sont morts, certes nous aussi, c’est donc a celui qui aura les plus grosses cojones, Nous n’avons rien à faire dans des conflits hors d’Europe hormis des opérations de police armées pour protéger nos possessions outre-marines par des commandos, forces spéciales et aviations prépositionnée. Les chars lourds, l’artillerie longue portée, les effectifs pléthoriques, c’est terminé. Des avions de supériorité aérienne, des avions d’assaut, des missile sol-sol, sol-air, des frégates, des drones et surtout des forces sous-marines, stratégiques, des sous-marins d’attaque en grand nombre, presque plus d’armée de terre avec ses unités inutiles, mais des commandos, des forces spéciales, des légionnaires bref un profond remaniement..

    • Bonjour ,
      Mercator , Alors si les matériels , avions , bâtiments de surfaces , sous marins., missiles , chars et autres équipements ne sont plus utiles , alors dites moi , dites nous pourquoi .USA , RUSSIE , CHINE , INDE, et autres nations augmentent leurs
      budgets défenses de 5 à 10 points chaque années …. et continuent à s’équiper à avoir toujours plus d’avions , de porte avions , de bâtiments de surfaces , de sous marins et autres équipements ?…. Serions nous Français les seuls à détenir je ne sais quelle vérité …. au point de s’imaginer qu’ils nous suffiraient d’avoir quelques unités de forces spéciales … pour que tout ou presque les problèmes que rencontre nos armées soient résolues …. Sachez cher Mercator , que les forces spéciales ne peuvent être que la complémentarité d’un tout …. et que si une armée se trouve en déficit de matériels , aussi compétents soient les femmes et les hommes qui la compose , vos forces spéciales , ne pourront remplirent leurs missions au mieux …. car tout simplement les forces spéciales leurs missions essentielles est de préparer le terrain pour les forces armées
      avec les matériels en suffisance …. Cher Mercator , attention , n’ayons pas une voir deux guerres de retard … Si les forces spéciales doivent ou deviennent l’arbre qui cache la forêt , alors pauvre France …. Notre pays à un savoir faire …. la FRANCE à un complexe militaro industriel parmi les 3 ou 4 nations de la planète , les Américains , Britanniques , Russes et autres nations le reconnaissent … ,mais nous équipons nos forces armées à doses homéopathiques ….. Forces spéciales et rien ou presque rien derrière = RIEN …
      IL faudra m’expliquer , comment avoir une armée digne de ce nom , quand votre stratégie est que les avions , les hélicoptères , les bâtiments de surfaces , porte avion , sous-marins , chars et autres équipements en nombres ( suffisance ) ne sont plus de mises … Dite moi , dite nous votre nouveau concept et avec qui et quoi nous devons composer nos forces armées?
      À très bientôt .
      WILLIAM ALEXANDER .

      • MERCATOR dit :

        Mon cher vous m’avez lu trop vite ou vous m’avez mal lu « Des avions de supériorité aérienne, des avions d’assaut, des missile sol-sol, sol-air, des frégates, des drones et surtout des forces sous-marines, stratégiques, des sous-marins d’attaque en grand nombre, presque plus d’armée de terre avec ses unités inutiles, mais des commandos, des forces spéciales, des légionnaires bref un profond remaniement.. » je demande plus d’avions, plus de sous marins, plus de navires de surfaces ,accompagnés par des soldats professionnels aguerris à la différence des grandes divisions pléthoriques terrestres qui sont inutiles , 500 Avions de combat , 100 frégates, 50 sous marins d’attaque à propulsion diesel électrique ou nucléaire pour certains, sept à huit sous marins nucléaires lanceurs d’engins me semblent un objectif à 15 ans atteignable, soit une armée de terre à environ 50000 hommes, une armée de l’air à 45000 et une Royale à 45000 .

  9. Myshl dit :

    On ne peut être « moteur » en Europe quand le moteur pré-existe et est usaméricain, quand on s’est abaissé à n’être qu’un engrenage de l’OTAN… Alors « Embrayage » ?

  10. tartempion dit :

    Lecointre aurait été passé par les armes pour défaitisme en 1914 , avec un tel discours personne ne serait sorti des tranchés …..Bon résumons , le troufion de base serait donc épuisé à force de partir en mission de courte durée ou de patrouiller dans nos villes dans le cadre de la mission sentinelle . Je me demande combien de temps les valeureux guerrier de l’armée de terre auraient pu tenir en cas d’attaques multiples sur notre sol à l’instar des soldats de l’armée syrienne qui ont combattu maison par maison , rue par rue , parfois jusqu’à l’épuisement complet un ennemi redoutable et aguerri qui était parfois encensé en France par nos politiques comme aurait pu l’être des résistants du maquis de Gliéres ?

    • Sam dit :

      Enfin une bonne remarque ! La résilience doit d’abord se gagner dans nos troupes en acceptant le niveau actuel d’engagement.

  11. Lassithi dit :

    J’ai l’impression de lire un rapport de consultant.
    Ça sonne bien, il y a tout plein de belles expressions, mais à la fin, il ne se passe rien de neuf de positif.
    C’est dans l’air du temps, avec notre chef des armées qui brasse beaucoup de vent dans ses beaux discours.
    Pendant ce temps là, le brave biffin continue à rouler dans le VAB que j’avais il y a 25 ans. Et lui, les rapports de consultant, il s’en cogne, il a une vie bien plus proche de la réalité.

    • Alexandre dit :

      Mais j’éspères bien que votre VAB continue à fonctionner et à etre utilisé 25 ans après, la vérité c’est que le matériel de cette pèriode est suffisament moderne pour les missions et les adversaires d’aujourd’hui. C’est bien d’avoir dévellopé le rafale, était ce pour autant utile de remplacer nos mirages ? Quelle mission ne peuvent ils pas mener ?
      J’ai l’impression que certains vivent avec une épée de Damoclès imaginaire au dessus de la tete, cette épée à un nom l’URSS… C’est finit, en tant que première puissance militaire mondiale à l’époque, ils ne nous avaient pas touchés malgrés le fait que nous étions à genoux. Vous voulez que l’on réarme pour la Russie d’aujourd’hui ? Pourquoi nous attaquerait elle ? Pour disparaitre ?

      Cette doctrine de modernisation permanente nous conduit à une armée qui coute de plus en plus la peau du cul pour une efficacité que nous ne sommes pas capable de mesurer vu que nous n’avons rien sur quoi la tester.

      Plus d’avions, plus de sous marins, de plus en plus moderne, mais pour quoi faire ?
      Si vis pacem, para bellum… Ok mais de quelle guerre parlons nous ? Elle est informatique et industrielle, économique et de propagande. La victoire que cherche la Russie d’aujourd’hui c’est l’arrivée de partis populistes qui lui sont favorables au pouvoir en Europe, c’est le brexit (meme s’ils n’y sont pour rien), c’est d’ailleurs la meme pour les USA. Notre arme la plus puissante c’est une vraie Europe unie qui parle d’une seule voie. Notre poids économique est tel (sans ressources naturelles à convoiter) que nous faire la guerre serait tout simplement perdre son plus gros client.

      Nous sommes dans une économie globalisée et un commerce mondiale libre, le vrai maitre du monde c’est celui qui est le partenaire commerciale le plus fiable, pas celui qui a le plus de tetes nucléaires.

      • Vous vivez dans quel monde ?…
        Europe unie vous dite ?…..
        Ravaler vos arguments de pacotilles … Mettez les pieds sur terre …. je pourrais vous renvoyer un roman d’arguments … mais je vous laisse â vos chimères .
        À très bientôt .
        WILLIAM ALEXANDER .

  12. Carin dit :

    D’un autre côté, le général lecointre est CEMA… il y a des tas de mots qu’il ne peut utiliser, alors il les suggère… et ceux qui écrivent que c’est du vent, lisent très mal.

    • Électeur dit :

      Carin, c’est exactement ça.
      François Lecointre ne s’adresse pas aux professionnels mais aux décideurs politiques. Or les décideurs politiques, c’est quoi ? Des élus locaux et des énarques qui n’ont aucune qualification sur le sujet. Aucune qualification mais des gens qui s’imaginent que le suffrage universel leur donne la compétence universelle. Par miracle parce que « vox populi, vox déi » *.
      Le CEMA s’adresse à des élus, i.e. des mythomanes qui se croient qualifiés sur tous les sujets et qu’il doit entretenir dans cette illusion car son rôle n’est pas de les détromper.
      .
      Alors le CEMA, « conseiller militaire du gouvernement », « responsable de la définition du format d’ensemble des armées et de leur cohérence capacitaire », parle aux décideurs politiques dans la langue qu’ils comprennent : celui d’un « rapport de consultant. Ça sonne bien, il y a tout plein de belles expressions » (de Lassithi, infra, le 22 septembre).
      .
      * NB : « vox populi, vox déi », c’est valable pour les élections seulement, ce n’est pas valable pour un référendum quand les votants votent mal.

  13. Fanderson dit :

    Je rentre du Centac et avec 3 vhl hs en 5 jours de terrain pour mon équipe,
    la 1ere armée européenne elle fait la tronche. Matos simu plus que dépassé, les 10rc en fin de vie et avec ça on se démerde quand même. Force et honneur !!

  14. Fanderson dit :

    Mercator, tu n’y connaît rien, arrête de croire que les FS et commando peuvent faire la dif sur des engagements globalisé ou les appuis sont décisif. De plus qui est tu pour juger de l’utilité des rgts de l’adt ? Réfléchis avant de parler de chose qui te dépasse. Force et honneur.

    • Bonjour ,
      Fanderson , Respect à vous … pour tout ce que vous faite , servir notre pays avec vos compagnons ….La nation vous doit beaucoup …. Croyez moi vous avez le respect et la reconnaissance de tout un peuple ….
      FANDERSON , prenez soin de vous .
      À très bientôt .
      WILLIAM ALEXANDER .

    • MERCATOR dit :

      Premièrement, je ne vous autorise pas à me tutoyer, vos parents ne devaient pas être né que j’avais vu à mon corps défendant ce qu’était une vraie guerre, j’ai pu comparer les bidasses de 1960 et les guerriers du 1er régiment étranger de parachutistes basés à Oran, j’ai pu voir un peu plus tard lors de mon service dans les FFA, je ne parle pas des appelés, mais des « cadres » de l’armée de Terre qui étaient, c’est le moins de le dire, peu motivé, eh bien je le répète à par les régiments de parachutistes, d’infanterie de marine, de légion étrangère; bref ceux qui sont au clash actuellement, le reste de l’armée de terre , ceux qui subsistent dans les casernes , telle une armée mexicaine, ne servent à rien et consomment de l’argent . cet argent serait mieux employé pour de nouveaux avions, de nouveaux navires, ;

      • Robinson dit :

        Facile de critiquer les appelés en Algérie, quels étaient leurs chefs, leur équipement, leur entraînement, leur moral, leur soutien mental… eux qui ne passaient dans les journaux qu’en nécrologie.
        Beaucoup de gradés sont des administratifs, pas des chefs.

      • Fred dit :

        Mercator tu n’est plus sur le bon fuseau donc calcul ta déclinaison magnétique ou changé de carte !!!

      • Bran Ruz dit :

        Je comprends ainsi mieux vos réflexions pour le moins saugrenues sur les « gros effectifs » de l’AdT, si celle que vous avez connu date de 1960… c’est juste un demi siècle de retard..
        Allez faire un tour dans un régiment professionnalisé de 2018, qui sont autant « au clash » que ceux que vous citez.

      • felipe dit :

        MERCATOR, il faut se dénaphataliniser. tout ce qui est excessif est insignifiant, tout ce qui est réducteur est caricatural. lire le monde d’aujourd’hui à l’aune des conflits d’un demi siècle n’a aucun sens et c’est la meilleure manière de perdre une guerre. le combattant (officier , sous-officier ou MDR) d’aujurd’hui vaut ses anciens de l’indo ou de 14.
        qu’est-ce qui vous autorise à juger les cadres d’active d’aujourd’hui ? qu’elle est votre légitimité ?
        enfin, votre propos traduit votre incapacité à sortir de la discussion de popote du niveau d’un mauvais lieutenant ou d’un segent-chef alcoolisé. si vous croyez qu’on conduit TOUTES les opérations avec seulement 25000 fussent-ils d’élite , vous vous trompez. TOUTES les guerres ont pu connaître le succès quand TOUTES les forces armées travaillaient ensemble , soutenues par TOUT le peuple de France.
        vos souvenirs des FFA sont pitoyables ils démontrent parfaitement que vous êtes dans la nostalgie embrumée.
        signé d’un mec qui ne passera pas son temps à vous raconter SES campagnes parce que cela n’intéresse personne. allez , vous m’avez bien fait rire

  15. Arnaud dit :

    La réalité, c’est que la France est devenue une puissance régionale, à peine. Mais le constat n’est pas lié à notre taille, ni à notre population. Cette évolution est liée au fait que nos politiques ont eu d’autres priorités : nivellement de la défense pour éviter de faire de l’ombre dans l’UE, paix sociale dans les banlieues à coups de milliards, embauches massive dans l’EN alors que les classements OCDE et PISA se sont effondrés… Il y a 70 ans, la France était l’une des plus puissantes armées du monde. Pourtant sa superficie était la même qu’aujourd’hui, et son ratio de population quasi identique par rapport à l’URSS, à la Chine, aux USA,… Pour s’en convaincre, il suffit de regarder des « petits » pays qu’il faudrait réfléchir à deux fois avant de les attaquer… : Israel, Suisse,…
    Donc, non, le déclin de l’armée française n’a rien d’inéluctable. C’est juste un choix politique. Ce n’est rien d’autre que ce que disait le précédent CEMA : le choix de l’attribution des budgets fut politique (retirer 700M€ de CP pour financer les centres d’accueil et une partie du déficit).
    D’ailleurs, si un ministère est bien géré, c’est bien le MINARM : tant le P146, le P178,… on connaît des dépenses à l’euro près ou presque. Et heureusement que le P144 finance une bonne part de la recherche en France

  16. Bonjour,
    Je comprend que certains trouvent mes commentaires désobligeants … mais je me borne juste sur un constat … Il faut que vous puissiez prendre du recul sur mes arguments … Nous avons tous sur ce blog
    une chose qui me paraît être l’essentiel ….
    Cette chose que nous avons en commun esr l’amour de notre pays la FRANCE …. Dans nos arguments divergents ont peu y voir l’intérêt que nous portons tous à notre pays …. Je respecte chaque commentaire …. pour ce qui me concerne , je me borne au constat …. Des propositions , vous avez raisons je n’en fait pas … La seule proposition que je puis faire , c’est que les femmes et hommes qui nous gouvernent donnent à notre nation les moyens de vivre en paix …. et cela passe à mon humble avis par un effort substantiel du budget de nos armées …
    Est ce un crime de lèse majesté que de le dire ?…. De répété sans cesse , que les femmes et les hommes de nos armées , ont des compétences qui méritent beaucoup mieux en équipements …. Que nous avons in savoir faire reconnu par toute la planète …. Alors si j’ai pu paraitre désobligeants dans mes commentaires , je voudrais simplement dissiper ce mal entendu …. et surtout n’y voyez aucune volonté de dénigrement ou autre …. voyez y uniquement quelqu’un qui voudrais plus pour notre défense et les femmes et les hommes qui ont la charge de défendre notre bonne vielle FRANCE ….
    À très bientôt .
    WILLIAM ALEXANDER.

    • 2 RH dit :

      Bonjour.
      Ce qui est étonnant c’est que « rien de nouveau sous le soleil ».
      32 ans de service! Mon premier régiment : des AML, sympa certes, pas de duvet, des couvertures de manœuvre! Pas de parka, des DLM, si vous connaissez (Division Légère Mécanique!), PRC10, pour les Pon Kdo, portée, allez, 500 mètres. Mais j’ai passé 4 ans à Orléans, mes meilleures années comme jeune lieutenant. Tout n’est pas affaire de matériels derniers cris. Et mes appelés n’étaient pas des bœufs!

    • felipe dit :

      ce n’est pas nul de le dire mais il faut aussi ouvrir les yeux, ne serait-ce que sur nous même.
      ce document fixe un cap. il précise ce à quoi les armées doivent et devront faire face et les compétences à détenir. rien de plus. ce document ne fixe pas de liste à la prevert. il n’est pas destiné au grand public mais aux chefs militaires et aux leaders politiques. on a la chance de le lire et de pouvoir comprendre l’argumentaire du CEMA. car il ne s’agit pas de dire : « la grandeur de la france exige que j’ai 500 chars de bataille ou 400 avions d’armes ». il s’agit d’expliquer encore et encore et cela n’engage que ceux qui veulent bien y croire.
      nous avons plusieurs types de menaces qui pointent à des horizons variables et c’est bien parce que n’en avons pas une , massive, immédiate qui mettrait à bas notre société en quelques semaines que vouloir la super armée est une douce illusion.
      notre société ne veut pas d’une super armée. elle veut des super flics, des super services sociaux, une couverture santé, vieillesse, chomage, famille du feu de dieu, et si possible en ayant 20% d’impots en moins, avec un taux de chomage à 6%. Autant dire que de vendre la grandeur de la france, tout le monde s’en cogne. Avoir deux super porte-avions de 80 000t avec tous les bateaux qui vont avec , pour faire quoi ? pour nucléariser 200 mecs en pick-up, vitrifier l’armée syrienne ou saoudienne ? et c’est la même chose dans les autres armées.
      votre cri d’alerte s’adresse d’abord aux français. ont-ils envie de l’entendre ?
      déjà pour les propositions : trouver les effectifs pour utiliser les équipements dont vous rêvez est tout simplement impossible. ce ne sont même pas les perspectives d’aventure honnetement payées qui motivent notre jeunesse. en revanche ce qui les démotive c’est l’écart grandissant entre les contraintes du métier militaire et les aspirations sociétales : trop dur, trop décalé. cela ne veut pas dire que nous n’avons pas de bons soldats mais pas suffisamennt pour l’armée de vos rêves.
      quand bien même vous l’auriez pour aller faire flotter les trois couleurs à l’autre bout de la planète, encore faudrait-il que l’opinion publique l’accepte car c’est le postulat d’une démocratie. regardez l’impact d’une simple embuscade avec 10 mrts : la france est à plat.
      le CEMA l’a clairement dit : nous sommes et resterons une armée professionnelle du temps de paix. nous conduirons des opérations périphériques, importantes ou pas, dangereuses certainement mais qui ne nécessiteront pas la mobilisation générale et le rappel des réserves.
      le CEMA le dit clairement. le monde du XXIe siècle est beaucoup moins dangereux que celui du XXe et il n’existe pas une menace étatiue qui pourrait nous détruire mais un ensemble de menaces souvent mal identifiées qui chercherotn à nous déstabiliser sans nous envahir. davantage que d’avions, de tanks, ou de bateaux (il en faut certainement) , c’est de protection cyber, d’intelligence artificielle et de capacité de réponse rapide mais qui sera forcément limitée en volume.
      vous nous voyez faire la guerre totale à la chine pour défendre la ZEE de tahiti ?
      perso, je me préoccupe plus de notre rôle d’expliquer aux français ce qu’est un militaire sans les bassiner avec des concepts grandiloquants : qu’ils comprennent déjà la finalité du métier : l’éventualité de tuer pour la république en évitant de mourir pour elle pour qu’ils puissent vivre peinards. encore faut-ils qu’ils acceptent ce principe.
      quand je vois la victimisation permanente de nos poilus de 1418 et le misérabilisme général sur cette guerre horrible, sans jamais se poser la question essentielle : une fois déclarée que fallait-il faire ? cesser le combat et dire « pouce » ? et tant pis pour l’alsace et la lorraine et tant pis pour les 15 départements occupés ???

  17. felipe dit :

    WILLIAM ce n’est pas nul de le dire mais il faut aussi ouvrir les yeux, ne serait-ce que sur nous même.
    ce document fixe un cap. il précise ce à quoi les armées doivent et devront faire face et les compétences à détenir. rien de plus. ce document ne fixe pas de liste à la prevert. il n’est pas destiné au grand public mais aux chefs militaires et aux leaders politiques. on a la chance de le lire et de pouvoir comprendre l’argumentaire du CEMA. car il ne s’agit pas de dire : « la grandeur de la france exige que j’ai 500 chars de bataille ou 400 avions d’armes ». il s’agit d’expliquer encore et encore et cela n’engage que ceux qui veulent bien y croire.
    nous avons plusieurs types de menaces qui pointent à des horizons variables et c’est bien parce que n’en avons pas une , massive, immédiate qui mettrait à bas notre société en quelques semaines que vouloir la super armée est une douce illusion.
    notre société ne veut pas d’une super armée. elle veut des super flics, des super services sociaux, une couverture santé, vieillesse, chomage, famille du feu de dieu, et si possible en ayant 20% d’impots en moins, avec un taux de chomage à 6%. Autant dire que de vendre la grandeur de la france, tout le monde s’en cogne. Avoir deux super porte-avions de 80 000t avec tous les bateaux qui vont avec , pour faire quoi ? pour nucléariser 200 mecs en pick-up, vitrifier l’armée syrienne ou saoudienne ? et c’est la même chose dans les autres armées.
    votre cri d’alerte s’adresse d’abord aux français. ont-ils envie de l’entendre ?
    déjà pour les propositions : trouver les effectifs pour utiliser les équipements dont vous rêvez est tout simplement impossible. ce ne sont même pas les perspectives d’aventure honnetement payées qui motivent notre jeunesse. en revanche ce qui les démotive c’est l’écart grandissant entre les contraintes du métier militaire et les aspirations sociétales : trop dur, trop décalé. cela ne veut pas dire que nous n’avons pas de bons soldats mais pas suffisamennt pour l’armée de vos rêves.
    quand bien même vous l’auriez pour aller faire flotter les trois couleurs à l’autre bout de la planète, encore faudrait-il que l’opinion publique l’accepte car c’est le postulat d’une démocratie. regardez l’impact d’une simple embuscade avec 10 mrts : la france est à plat.
    le CEMA l’a clairement dit : nous sommes et resterons une armée professionnelle du temps de paix. nous conduirons des opérations périphériques, importantes ou pas, dangereuses certainement mais qui ne nécessiteront pas la mobilisation générale et le rappel des réserves.
    le CEMA le dit clairement. le monde du XXIe siècle est beaucoup moins dangereux que celui du XXe et il n’existe pas une menace étatiue qui pourrait nous détruire mais un ensemble de menaces souvent mal identifiées qui chercherotn à nous déstabiliser sans nous envahir. davantage que d’avions, de tanks, ou de bateaux (il en faut certainement) , c’est de protection cyber, d’intelligence artificielle et de capacité de réponse rapide mais qui sera forcément limitée en volume.
    vous nous voyez faire la guerre totale à la chine pour défendre la ZEE de tahiti ?
    perso, je me préoccupe plus de notre rôle d’expliquer aux français ce qu’est un militaire sans les bassiner avec des concepts grandiloquants : qu’ils comprennent déjà la finalité du métier : l’éventualité de tuer pour la république en évitant de mourir pour elle pour qu’ils puissent vivre peinards. encore faut-ils qu’ils acceptent ce principe.
    quand je vois la victimisation permanente de nos poilus de 1418 et le misérabilisme général sur cette guerre horrible, sans jamais se poser la question essentielle : une fois déclarée que fallait-il faire ? cesser le combat et dire « pouce » ? et tant pis pour l’alsace et la lorraine et tant pis pour les 15 départements occupés ???

  18. Fred dit :

    Mercator, j’ai 40 ans, 17 ans de paquo, plusieurs deployments Pamir, Licorne, Serval et Barkane donc du sérieux et en plus en 1er ligne donc tu n’a rien à m’apprendre et quand tu bave sur mes frères d’arme tu ne mérite pas mon respect, donc je te tutoie. L’armée a changé et toi tu est dépassé.