Syrie : Ankara et Moscou se mettent d’accord pour créer une zone démilitarisée dans la province d’Idleb

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

23 contributions

  1. Barfly dit :

    Bon, en gros le nord de la Syrie sera sous occupation turc.
    Cela confirme ce que je pense depuis le début, Assad est le dindon de la farce, on lui ampute une partie de son territoire et il en est réduit à se taire au nom d’intérêts plus grands et de gros contrats.

  2. Polymères dit :

    C’est une reculade russe a une offensive qui était prévue, pour ne pas dire déjà partiellement commencée, que ce soit par les discours et la propagande, comme par les bombardements.
    Le refus d’Erdogan à Téhéran de laisser faire (sachant la position que la Turquie occupe autour et dans Idlib) a mis un sérieux doute au projet russe (Assad de toute façon, mais aussi les iraniens, suivent les russes car sans eux ils ne pourraient pas faire grand chose). Il a fallu une deuxième réunion, là aussi les iraniens hors jeux, l’avis d’Assad, sans intérêt, pour parvenir à une solution, une solution qui très clairement favorise la Turquie contre laquelle les russes préfèrent éviter d’être en opposition, quitte à laisser de côté Idlib au détriment de son allié syrien.
    .
    Cet accord va très clairement isoler Idlib et la mettre sous la responsabilité turque et cela pour longtemps. Si certains pouvaient imaginer voir Assad aux côtés de ses alliés faire la guerre pour tout reconquérir, quitte à lutter contre les turcs, les américains ou d’autres, la vérité, c’est qu’aujourd’hui (après cet accord) on est dans une situation ou il n’y a plus de solutions militaires faciles et sans risques importants d’escalades, que la Syrie semble avoir été « partagée » en des zones d’influences et que cela ne semble pas vraiment offusquer les russes, qui d’une certaine manière, ont ce qu’ils veulent, un pouvoir allié sur une zone d’influence ou ils disposent d’accès militaires permanents sur la méditerranée.
    Là, en dehors d’une lutte contre les derniers résidus de Daesh et du terrorisme parasitant tout le pays, on quitte l’aspect militaire pour entrer dans un affrontement d’influence de pays étrangers, Assad et la Syrie ne sont que des pions face à cet enjeu géopolitique et la place russe n’est pas aussi simple à tenir comme on peut le voir aujourd’hui face aux actions israéliennes pour lutter contre la présence iranienne. Laisser faire c’est au bout d’un moment se mettre l’Iran et Assad à dos, agir c’est courir le risque d’une confrontation avec Israël qui, même si certains peuvent détester le pays, dispose d’importants moyens militaires que la présence russe en Syrie ne peut contrer que symboliquement (en abattant par exemple un ou deux avions, mais en risquant une attaque d’une grande importance derrière).
    Israël n’est pas un petit pays militaire, la Russie n’est pas en Syrie chez elle, à ses frontières et elle est un peu comme sur une île si en cas de problèmes, elle serait confrontée à elle, en foutant en l’air 2-3 pistes d’avions, plus de renforts et la marine russe qu’on veut montrer comme imposante, ne dispose en réalité que de quelques navires de combats. La dépendance russe de pistes d’aviations et d’un port, fait qu’il est difficile pour elle de pouvoir gérer un « gros conflit » en Syrie, elle le sait et c’est bien pour cela qu’elle évite et qu’elle évitera de se retrouver face à la Turquie, Israël ou les américains, car au delà d’un conflit direct, pour qui j’estime qu’il ne pourrait être que symbolique, ce sera une guerre par l’intermédiaire d’Assad (voir des iraniens sur place) qui serait mise en place, renforcement de l’armée syrienne pour les russes, épuisement de l’armée syrienne pour les autres.

    • Yannus dit :

      La Russie a des liens culturel avec Israël
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_russe_d'Israël.

      Mais Israêl va devoir éviter de s’attaquer aux Iraniens qui traînent trop près des positions russes.
      Une riposte russe contre des F16 israéliens devrait être une hypothèse qui devrait être prise au sérieux.
      Quand à la Turquie , il faudra régler le problème HTS (ex Front Al-nosra) ce qui s’annonce compliqué pour Erdogan , surtout si Poutine lui demande des résultats.

      Pendant que les Russes et les Syriens se reposent, les Turques vont devoir demander aux HTS de déposer les armes…
      Pour ce qui est de l’Iran, c’est le gros point d’interrogation amha.

    • jyb dit :

      @polymères
      Les israéliens sont intelligents et pragmatiques, ils savent qu’aujourd’hui leur sécurité au niveau régional passe d’abord par les russes. donc chacun montera peut etre sur ses ergots pour la galerie mais çà n’ira pas plus loin.
      Vous ne comprendrez rien à la situation syrienne en gardant comme référentiel unique les russes.

      • nofake dit :

        en attendant c’est bien les russes qui viennent de renoncer (peut être provisoirement) a l’assaut sur idleb. Le raid israelien, si près des installations militaires russes est de toute façon un acte belliqueux envers ses derniers. Après les menaces européenne Israel montre qu’elle n’a pas besoin du prétexte chimique. Personne ne montera sur ses ergots parce que les russes n’ont pas les moyens d’un conflit avec Israel. Que peut faire Assad sans les Russes et surtout sans des Iraniens eux mêmes bombardé ?

    • lxm dit :

      A moins de partitionner la syrie, assad est obligé d’aller reconquérir idlib. Cette zone restera déstabilisatrice pour le reste du moyen-orient, logeant en sécurité des terroristes qui vont endoctriner la population, au lieu de 50000 djihadistes, y’en aura 500000, comme les enfants soldats de daech.
      C’est comme Lincoln qui a refusé la coupure en deux des USA, il a voulu la guerre, qui le lui reproche. Seuls les perdants sont mal vus, pas les vainqueurs, c’est une très grande leçon d’histoire et de vie.

  3. lxm dit :

    Et ensuite ? Que disent Assad et les iraniens ?
    La protection des djhadistes et d’alqaida ne pourra qu’être temporaire, la Turquie gagne du temps pour renforcer ses troupes à Idlib. La stratégie générale d’erdogan le dragon étant de recréer l’empire ottoman en utilisant l’islamisme comme moyen, il cherche donc à annexer la syrie, il crée d’abord une poche vassale en syrie( il tente aussi en irak), puis la protège, puis une fois prête elle attaquera pour prendre damas. Il a besoin pour cela de créer le chaos pour se poser en libérateur. Donc à fortiori il va chercher à éliminer Assad, et Poutine est peut-être d’accord avec cela, car Assad lui a désobéit plusieurs fois par le passé jusqu’à l’ulcérer.

    • jyb dit :

      @lxm
      – les iraniens ne sont pas pour une bataille d’Idlib maintenant. Ils l’ont redit et leurs proxies en syrie
      ne sont pas dans le plan de bataille.
      – non erdogan ne va pas relancer la guerre en syrie contre les syriens, les kurdes, les chiites, les russes et des factions que l’arabie saoudite s’empressera d’armer. erdogan veut sa zone tampon contre les kurdes. Et les discussions entre turcs et syriens laissent penser que plusieurs options sont possibles.
      – si le plan était d’eliminer assad ( le régime syrien) il aurait été mis en œuvre bien plus tôt.

  4. Lagaffe dit :

    Quelqu’un a prévenu Bachar ? il venait juste de dire que tous les habitants d’Idleb étaient des terroristes qu’il exterminerait jusqu’au dernier afin de reconquérir chaque centimètre carré du territoire syrien. J’espère que Poutine lui a envoyé au moins un SMS.

  5. jyb dit :

    Pas complètement en phase avec le « ne purent surmonter leurs divergences » puisque c’est justement ce qu’infirme cette accord.
    A l’issu du sommet de téhéran, le ministre iranien des affaires étrangères (hossein gabri ansar) avait évoqué cette solution. Mais cette solution reste dilatoire. Elle implique que les turcs s’attaquent à hts (al qaida) par factions interposées et c’est le cœur du problème (Ankara a commencé à livrer des armes à ses proxies)
    Les turcs avaient jusqu’au 30 septembre pour désarmer les djihadistes. est ce que cette date vaut toujours dans cette accord? Ce sont des combats inter rebelles/djihadistes qui vont éclaircir la situation dans la poche d’Idlib.
    Damas n’est pas présent sur la photo mais c’est une erreur de penser qu’elle a renoncé à quoi que ce soit et qu’elle est spectatrice. Damas ne renoncera pas à Idlib. Russes et iraniens y sont plutôt favorables. turcs hostiles.
    Je m’étonne que cette accord intervienne « si tôt » parce que le temps joue en faveur des russes.

    • Yannus dit :

      Bonjour,
      Il est clair (lire Sputnik) que l’accord de Sotchi entre Erdogan et Poutine dit en substance que les Syriens et les Russes n’attaqueront pas Iblid si Ankara nettoie le secteur des HTS (ex Front Al Nosra) à leur place.
      L’accord prévoit en outre le retour des institution syriennes à Iblid dans un second temps.
      C’est tout bénef pour Poutine : Les opposant syriens vont se taper dessus, et les forces de Bachar el Assad vont pouvoir disposer de temps pour se revigorer.
      Accessoirement, il fait la nique à l’Otan puisqu’on parle de patrouilles conjointes russo-turques.

  6. Dresde dit :

    Quand est ce que Poutine a été nommé ministre des affaires étrangères de la Syrie?

    • jyb dit :

      assad lui a passé les clés en septembre 2015. Mais il faut dire que les russes avaient gardé un double depuis 1970…

  7. Castel dit :

    Ces deux là, ont les clés de ce conflit, avec des intérêts divergents, mais complémentaires :
    -L’un veut assurer le maintien au pouvoir d’un régime qui lui assure la pérénité de ses bases dans le pays….
    – L’autre veut s’assurer de l’élimination du YPG à ses frontières…..
    Bref, pas étonnant qu’ils puissent se mettre d’accord sur le dos de leurs alliés respectifs !!

  8. jyb dit :

    assad lui a passé les clés en septembre 2015. Mais il faut dire que les russes avaient gardé un double depuis 1970…

  9. RussiePatrie2 dit :

    Les terroristes assado-irano-russes : *gneu gneu gneu* offensive idlib likider terroriste absé chimik en finir *gneu gneu gneu*
    La Turquie : Le prix à payer pour cela sera effroyable
    Les terroristes assado-irano-russes : *gneu grrr gneu* oui mé offensive idlib terroriste bouklier sivil *gneu gneu gneu*
    La Turquie : L’essai est gratuit. Essayez-donc.
    Les russes : Il n’y aura pas d’offensive sur Idlib
    LOL 🙂
    .
    Je l’ai maintes fois répété ici, tant qu’il y aura l’armée Turque à Idlib, personne ne pourra s’en emparer. C’est difficile à avaler pour les terroristes assado-irano-russes, je conçois, mais ils s’y feront avec le temps. La Turquie impose sa volonté et poutine n’a pas d’autre choix que d’accepter. Une attaque sur Idlib aurait entraîné une riposte de sidération de la Turquie, la reconquête d’Alep aurait même pu se réaliser. Poutine a compris que cette offensive était du suicide pour ses intérêts. Bref voilà pour cette histoire. Idlib est une province Turque tout comme Afrin, El-Bab Cerablus. Le procéssus de Turkification est déjà en bonne voie, la langue Turque est enseignée à l’école, d’ici quelques années ces régions seront annexées tout comme Chypre, terre Turque depuis toujours. Ce n’est que le début. Pour Idlib, la Turquie va dissoudre et intégrer les militants du HTS dans la NFL pro-turc, les récalcitrants seront liquidés. Pour ceux qui s’offusqueraient d’une telle chose, ne soyez pas hypocrite, je tiens à rappeler que les occidentales coopèrent activement avec les terroristes nazi-kurdes du PKK mais en les intégrant dans une organisation paravente « différente » sous l’appelation du YPG pour essayer de faire passer la pilule. Tout le monde sait bien que le PKK = YPG, y compris les hypocrites occidentales. Donc avant de critiquer la Turquie, mieux vaut balayer sa propre m.rde devant chez soi et c’est une sacré m*rde.
    .
    Maintenant que le front d’Idlib est stabilisé, la Turquie va pouvoir se concentrer sur le processus de liquidation des terroristes kurdes et de leur alliés occidentales. Une opération militaire d’envergure d’anéantissement est en préparation. Le moment venu elle sera lancée tout comme les autres.

    • Yannus dit :

      Salut, pour résumer la position officielle de la Turquie :
      1) Assad, Poutine et Rohani sont des terroristes.
      2) Erdogan les encule a sec parce qu’il va intégrer les terroristes du HTS (Al-Qaïda) au sein des NFL. (On savait depuis le départ qu’Erdogan soutenait les terroristes Al-Nosra Daesch et autres de tout bord)
      3) La Turquie veut exterminer les Kurdes et dans le même temps les forces spéciales américaines et française.
      4) vous allez vous lancer à l’assaut de Chypre.
      En attendant ce joyeux programme:
      Vous vourdrez bien, pendant que les troupes d’Assad se referont une santé , détruire les cibles HTS (ou assimilés) que les Russes vous auront désignées s’il vous plait?
      Merci d’avance,
      Yannus

    • Carin dit :

      En définitive vous avez raison de dire à tout bout de champs « Dieu est grand » il a fait votre calife plus intelligent que vous… il a bien compris que « les occidentales «  comme vous dites se sont abstenus de donner aux kurdes du matériel permettant de s’attaquer aux chars et autres blindés turcs , ainsi qu’aux F16 turcs. Et malgré ce.. il vous a fallut presque 2 mois pour vous assurer une petite ville située à vos frontières, et ce malgré l’aide de vos proxis/barbus. Je vous invite donc à joindre dans vos prières à Dieu la demande express qu’erdogan continu à être plus intelligent que vous!

      • RussiePatrie2 dit :

        Ces matériels ont déjà été livrés aux terroristes nazi-kurdes mais n’ont pas servi à grand chose. La grande partie a été détruit par l’armée Turque. Des milliards de $ d’impôts occidentales partis en fumée. Afrin était la forteresse des terroristes kurdes, si l’armée Turque n’avait pas été aussi clémente contre les civils, Afrin aurait été rasé en 2 semaine. Regardez la bataille de Rakka ou de Moussoul et remerciez plutôt l’humanisme de l’armée Turque qui n’a pas agit de la même manière que l’armée terroriste états-unienne. Les occidentales vont inéluctablement repartir la queue entre les jambes de Syrie. Un peu de patience.

        • Yannus dit :

          Evangile selon St Mathieu chapître 7 verset 3 à 5.
          <>

          L’armée turque sera bien occupée à exterminer les membres de l’ex Front Al-Nosra que les Russes vont leur désigner surtout que la police miltaire russe sera dans leur dot pour rendre compte à Poutine qu’Erdogan fera bien le job qui était initialement dévolue à l’armée syrienne et aux milices Iraniennes.
          1) les pertes seront pour les Turques et les proxis/barbus.
          2) l’Armée syrienne et les milices iraniennes vont se renforcer.
          3) Si massacre il y a ce sera la Turquie qui sera désignée responsable et non les Russes ou les Syriens.

          Un peu de vaseline?

  10. Raymond75 dit :

    Enfin une décision qui prend en compte la protection des civils ! A Mossoul, où plus d’un million d’habitants furent pris au piège d’un régime de terreur et d’une culture clanique, il y a eu environ 30 000 morts, et il s’est trouvé des bouffons galonnés pour déclarer que « dans une guerre civile les civils sont des complices » ! « Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens » auraient dû dire ces imbéciles.

    • Carin dit :

      À Raymond 75
      Vous êtes sûr que cette décision a été prise dans l’optique de sauver des vies civiles?
      Pour ma part, je vois que le sieur Poutine l’a joué plus finement que son homologue turc…
      Ce dernier est tout de même chargé de « désarmer » Al kaeda! Erdogan va très vite s’appercevoir que ses troupes proxis ne font pas le poids… et qu’elles risquent plus de se rallier à HTS que de le combattre… le tout avec le nouvel armement que erdogan leurs fait distribuer!!! Le pire pour Poutine ce serait qu’erdogan appelle au secours les américains et leur coalition… du coup nos « amis » américains auraient le fameux accès à la Méditerranée qu’ils veulent depuis le début de leur implication.. d’autant que cela ramènerait le Qatar dans le giron occidental… ( eh oui.. la plomberie!) tout le monde est là pour le compte de « mario » le fameux plombier.